Tribunal Criminal Tribunal for the Former Yugoslavia

Page 2334

1 (Lundi 29 janvier 2001.)

2 (L'audience est ouverte à 9 heures 30.)

3 (Audience publique avec mesures de protection.)

4 M. le Président (interprétation): Veuillez citer l'affaire.

5 Mme Chen (interprétation): Affaire IT-97-25-T, le Procureur contre Milorad

6 Krnojelac.

7 M. le Président (interprétation): Maître Vasic?

8 M. Vasic (interprétation): Merci, Monsieur le Président. Bonjour, Monsieur

9 le Témoin.

10 Témoin FWS-144 (interprétation): Bonjour, Monsieur le Président.

11 M. Vasic (interprétation): Merci.

12 (Contre-interrogatoire du Témoin FWS-144 par Me Vasic.)

13 M. Vasic (interprétation): Au cours de votre déposition de jeudi dernier,

14 vous nous avez parlé de votre séjour au KP Dom; est-ce que les détenus,

15 lors de leur séjour au KP Dom, recevaient des ordres de la part des

16 gardiens?

17 Témoin FWS-144 (interprétation): Des ordres des gardiens? Seulement dans

18 la cour de la prison, par exemple, s'il fallait balayer un endroit.

19 Question: Merci. Pourriez-vous me dire, s'il vous plaît, si les détenus

20 pouvaient refuser d'exécuter les ordres qu'ils recevaient?

21 Réponse: Non, ils ne pouvaient pas.

22 Question: Est-ce que vous savez si quelqu'un pouvait changer les ordres

23 que donnaient les gardiens?

24 Réponse: Non, nous ne savions pas si quelqu'un pouvait changer les ordres,

25 mais nous ne pouvions pas refuser un ordre reçu de la part d'un gardien.

Page 2335

1 Question: Quelles sont ces circonstances particulières qui ont fait en

2 sorte que, lors de votre déposition donnée au Bureau du Procureur, à

3 l'effet que les ordres de Savo Todovic, personne ne pouvait changer ni

4 annuler de quelque façon que ce soit?

5 Réponse: C'était notre opinion personnelle, l'opinion des détenus.

6 Question: Merci. Vous avez dit que les détenus se faisaient sortir pour

7 aller travailler dans les mines de Miljevina. Pourriez-vous nous dire à

8 quel moment le premier groupe s'est rendu aux mines?

9 Réponse: Je ne pourrais pas donner la date précise. Je crois qu'il

10 s'agissait du milieu de 1992, quoique ce n'est peut-être pas précis; je ne

11 peux pas me souvenir précisément de la date.

12 Question: Merci. Est-ce que vous avez déclaré aux enquêteurs du Procureur

13 que les conditions du KP Dom s'étaient améliorées suite à la visite de la

14 mission de la Croix-Rouge, vers la mi-1992?

15 Réponse: Oui, absolument.

16 Question: Merci. Est-ce que vous auriez dit aux enquêteurs du Bureau du

17 Procureur quels étaient les critères, selon vous, pour faire sortir des

18 détenus afin de les faire passer à tabac?

19 Réponse: Eh bien, l'un des critères était bien l'appartenance ethnique,

20 l'orientation politique. Et on faisait sortir des notables de la

21 municipalité de Foca ainsi que les personnes qui étaient en possession

22 d'armes.

23 M. le Président (interprétation): Monsieur, je vous prierai d'attendre que

24 la traduction de la question soit terminée avant de donner votre réponse.

25 Témoin FWS-144 (interprétation): Oui, d'accord.

Page 2336

1 M. Vasic (interprétation): Merci, Monsieur le Président. Lors de votre

2 déposition que vous avez donnée aux enquêteurs du Bureau du Procureur,

3 vous avez énuméré certains autres critères; je vais vous les citer.

4 Il s'agit de documents identifiés avec la cote ID274 et ID274A, à la page

5 8.

6 Quatrième paragraphe -je cite-: "Un peu plus tard, nous avons analysé à

7 savoir qui s'était fait sortir et quels étaient les critères pour cela. Et

8 nous avons conclu, nous sommes arrivés à la catégorie suivante: pour les

9 gens qui avaient de mauvaises relations avec des Serbes avant la guerre,

10 les personnes qui étaient membres d'un parti politique, les personnes qui

11 avaient de l'argent et les hommes qui étaient accusés d'avoir des armes en

12 leur possession". Fin de citation.

13 Est-ce que vous auriez donné ces critères-là aux enquêteurs du Bureau du

14 Procureur?

15 Réponse: Oui, j'ai donné tous ces critères que vous avez cités. Cependant,

16 mes premières déclarations données aux enquêteurs du Bureau du Procureur

17 de cet honorable Tribunal, je les ai données il y a quelques années. Il se

18 peut donc qu'il y ait un certain écart comparé à ce que je dis

19 aujourd'hui. Mais c'est très semblable.

20 Question: Merci. Pourriez-vous nous dire quel genre de gardien était Risto

21 Ivanovic, si vous le pouvez, bien sûr?

22 Réponse: Risto Ivanovic était un très bon gardien pour tous les détenus.

23 Je crois que chaque détenu pourra vous en donner la confirmation.

24 Question: Merci, Monsieur.

25 Réponse: Il n'y a pas de quoi.

Page 2337

1 Question: Lors de votre déclaration donnée aux enquêteurs du Bureau du

2 Procureur, vous avez dit certaines phrases que je vais vous citer. Il

3 s'agit du document ID274 et ID274A; je parle de la page 8 et je vais vous

4 donner lecture du premier paragraphe.

5 Je cite: "Les plus malheureux parmi nous arrivaient, se mettaient dans les

6 pièces devant pour voir et pour entendre ce qui passait. Et ils

7 affirmaient qu'ils avaient vu un véhicule avec leurs phares allumés se

8 rapprocher du portail principal de la prison après les passages à tabac.

9 Par la suite, ils ont aperçu ce même véhicule sur un pont qui se trouve

10 tout près du KP Dom, avec les phares allumés, et ce véhicule s'était

11 immobilisé sur le pont." Fin de lecture.

12 Est-ce que vous avez déclaré ceci au Bureau du Procureur?

13 Réponse: Oui, j'ai déclaré la chose suivante: j'ai dit qu'on démarrait la

14 voiture, qu'on allumait le moteur du véhicule devant la prison, car on

15 pouvait distinguer ce bruit caractéristique. Il s'agissait d'un véhicule

16 sans bruit d'échappement et, par la suite, on pouvait entendre que ce

17 véhicule s'éloignait vers le pont. Une fois sur le pont, on voyait que la

18 lumière était éteinte et le véhicule revenait par la suite vers la prison.

19 Question: Je vais vous demander quelque chose d'autre concernant cette

20 citation. Vous avez dit à mon éminente collègue que vous aviez aperçu ce

21 véhicule alors que, selon ce passage dont je vous ai donné lecture, il est

22 clair que c'étaient d'autres personnes qui vous l'avaient affirmé,

23 d'autres personnes qui avaient vu le véhicule. Qu'est-ce qui est la

24 vérité?

25 Réponse: Il était impossible d'apercevoir le véhicule la nuit; on ne

Page 2338

1 pouvait qu'entendre le bruit. Par contre, ce même véhicule, il m'est

2 arrivé de le voir depuis mon dortoir, car le dortoir se trouvait au

3 dernier étage du pavillon dans lequel j'étais. Donc, au cours de la

4 journée, alors que ce véhicule se déplaçait en ville, je pouvais

5 l'apercevoir à ce moment-là, car je pouvais apercevoir une partie des

6 déplacements de ce véhicule qui se déplaçait devant la boulangerie de la

7 ville. C'est à ce moment-là qu'on pouvait apercevoir ce véhicule et nous

8 pouvions également reconnaître le bruit de ce véhicule. Par contre, ce

9 véhicule, j'avais également travaillé dessus lorsque je devais faire la

10 maintenance de ce que véhicule dans l'atelier de travail dans lequel je

11 travaillais.

12 Question: Et ce véhicule, est-ce qu'il vous est arrivé de l'apercevoir la

13 nuit également ou bien vous avez simplement entendu parler de ce véhicule

14 de la part d'autres détenus qui étaient avec vous?

15 Réponse: Personne ne pouvait apercevoir ce véhicule dans la nuit mais il

16 nous était complètement possible d'entendre le bruit à cause de ces

17 caractéristiques.

18 Question: Est-ce que vous savez si devant le KP Dom, il y a une route qui

19 passe et qui mène, d'un côté, vers l'hôpital et, de l'autre côté, vers la

20 ville?

21 Réponse: Oui.

22 Question: Est-ce qu'il vous est arrivé de voir cette route depuis votre

23 fenêtre, depuis la pièce dans laquelle vous étiez?

24 Réponse: Seulement une partie, la partie que j'ai mentionnée un peu plus

25 tôt. Il s'agit de la partie qui se trouve devant la boulangerie

Page 2339

1 municipale, alors que l'on ne pouvait pas apercevoir le reste de la route.

2 Question: Pourriez-vous nous parler de la distance? C'est-à-dire qu'elle

3 était la superficie que vous pouviez apercevoir de cette route?

4 Réponse: D'après mon évaluation personnelle, je dirai que je pouvais

5 apercevoir une superficie d'une centaine de mètres.

6 Question: Est-ce que vous savez si de l'autre côté des rives de la Drina,

7 il y avait également une route?

8 Réponse: De l'autre côté de la Drina, sur la rive opposée donc, il y avait

9 une route principale nationale qui allait en direction de Sarajevo vers

10 Gorazde.

11 Question: Est-ce que vous pouviez apercevoir cette route nationale de

12 votre fenêtre?

13 Réponse: Oui, je pouvais apercevoir cette route de ma fenêtre et je

14 pouvais apercevoir une distance d'environ 1.000 mètres.

15 Question: Est-ce que vous savez si dans la ville de Foca, il y avait

16 d'autres véhicules qui avaient un pot d'échappement défectueux?

17 Réponse: Probablement que oui, mais ce véhicule se trouvait toujours

18 devant le bâtiment du KP Dom. Pour nous qui sortions à l'extérieur de

19 l'enceinte du centre pénitentiaire, nous pouvions voir ce véhicule. Et moi

20 particulièrement, car j'avais travaillé sur la maintenance de ces

21 véhicules dans l'atelier de travail.

22 Question: Vous avez dit que vous aviez travaillé sur la maintenance des

23 véhicules. Maintenant, quelle est la raison pour laquelle vous n'aviez pas

24 réparé ce pot d'échappement, sur cette voiture en question?

25 Réponse: Probablement qu'il leur était impossible de trouver un pot

Page 2340

1 d'échappement de rechange car c'était en temps de guerre.

2 Question: Merci. Pouvez-vous nous dire si ce véhicule se présentait tous

3 les jours au KP Dom, c'est-à-dire venait et repartait au cours de la

4 journée et aussi au cours de la nuit?

5 Réponse: La plupart du temps, c'était seulement lorsque ces personnes se

6 faisaient sortir, plutôt le soir.

7 Question: Vous nous avez également dit l'avoir vu pendant le jour en train

8 de passer devant la boulangerie?

9 Réponse: Oui, il m'est arrivé de le voir durant le jour également. Il est

10 probable que ce véhicule devait faire d'autres choses durant la journée.

11 Question: Très bien. Merci.

12 Pourriez-vous maintenant nous parler de cette partie qui se trouve devant

13 la boulangerie? Où était située cette partie visible devant la boulangerie

14 que vous pouviez apercevoir depuis le KP Dom ou par rapport au KP Dom?

15 Réponse: Par rapport à ma chambre, c'était à gauche en direction de la

16 ville.

17 M. Vasic (interprétation): Merci, Monsieur le Président. Nous n'avons plus

18 de question.

19 M. le Président (interprétation): Madame Kuo, avez-vous des questions

20 supplémentaires? Madame Kuo?

21 Mme Kuo (interprétation): Non, Monsieur le Président.

22 M. le Président (interprétation): Merci, Monsieur, d'être venu déposer

23 devant ce Tribunal. Vous pouvez disposer maintenant mais je vous

24 demanderai d'attendre quelques instants car nous devons baisser les stores

25 pour que vous puissiez quitter sans que le public ne vous aperçoive.

Page 2341

1 Vous êtes maintenant libre de partir.

2 Témoin FWS-144 (interprétation): Merci beaucoup, Monsieur le Président.

3 (Le témoin FWS-144 est reconduit hors du prétoire.)

4 M. le Président (interprétation): Je n'ai pas vu de liste de témoins. Je

5 ne sais pas qui est le témoin suivant.

6 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Monsieur le Président, nous avons

7 soumis la liste la semaine dernière comme d'habitude.

8 Notre prochain témoin sera examiné par moi-même. Il s'agit des mêmes

9 mesures de protection que nous avons également accordées à ce nouveau

10 témoin.

11 M. le Président (interprétation): Très bien, au moins nous savons cela.

12 Quel est le numéro que vous avez attribué au témoin?

13 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Il s'agit du n104.

14 Monsieur le Président, avant que le témoin 104 ne pénètre dans le

15 prétoire, j'ai une question de procédure concernant le témoin 159 qui se

16 présentera après le prochain témoin.

17 J'aimerais qu'on passe à huis clos car j'aurai quelques détails à donner

18 concernant ce témoin.

19 M. le Président (interprétation): Vous parlez d'un huis clos ou d'une

20 session à huis clos partiel?

21 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): En fait, une session à huis clos

22 partiel plutôt.

23 (Audience à huis clos partiel.)

24 [expurgée]

25 [expurgée]

Page 2342

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13 Page 2342 expurgée audience à huis clos partiel

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

Page 2343

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13 Page 2343 expurgée audience à huis clos partiel

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

Page 2344

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13 Page 2344 expurgée audience à huis clos partiel

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

Page 2345

1 [expurgée]

2 [expurgée]

3 [expurgée]

4 [expurgée]

5 [expurgée]

6 [expurgée]

7 [expurgée]

8 [expurgée]

9 [expurgée]

10 (Audience publique avec mesures de protection.)

11 Nous sommes maintenant en session publique.

12 La feuille qui identifie le témoin pour le témoin FWS-109 sera cotée sous

13 la cote P420. Elle sera également déposée sous scellés.

14 (Le témoin FWS-109 est introduit dans le prétoire.)

15 M. le Président (interprétation): Pourriez-vous, s'il vous plaît, faire

16 votre déclaration solennelle et lire le document qui se trouve devant

17 vous?

18 Témoin FWS-109 (interprétation): Je déclare solennellement que je dirai la

19 vérité, toute la vérité et rien que la vérité.

20 M. le Président (interprétation): Veuillez vous asseoir, Monsieur.

21 (Le témoin s'assoit).

22 Oui, Madame Uertz-Retzlaff?...

23 (Interrogatoire principal du Témoin FWS-109 par Mme Uertz-Retzlaff.)

24 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Bonjour.

25 Témoin FWS-109 (interprétation): Bonjour.

Page 2346

1 Question: Témoin, vous avez devant vous une feuille de papier. Un nom

2 figure sous le numéro du Témoin 109. S'agit-il bien de votre nom?

3 Réponse: Oui.

4 Question: S'agissant de la date figurant sous ce nom, est-ce bien votre

5 date de naissance?

6 Réponse: Oui.

7 Question: Sous la date de naissance se trouve un nom d'endroit. Est-ce

8 bien un nom qui représente l'endroit où vous avez travaillé avant la

9 guerre?

10 Réponse: Oui.

11 Question: Et sous ce nom d'endroit, il y a un nom. Est-ce bien le nom du

12 directeur de l'endroit où vous travailliez auparavant?

13 Réponse: Oui.

14 Question: Et sous ce nom, il y a une profession. Est-ce bien votre

15 profession à vous, donc le titre d'une profession?

16 Réponse: Oui.

17 Question: Et sous cela, nous trouvons un autre nom. Est-ce bien le nom

18 d'un collègue qui exerçait cette même profession?

19 Réponse: Oui.

20 Question: Dans le cours de votre témoignage, à chaque fois que vous

21 voudrez mentionner le nom du directeur de votre lieu de travail, ne dites

22 pas le nom de la personne mais dites "le directeur", et à chaque fois que

23 vous voudrez parler de cette autre personne, c'est-à-dire de votre

24 collègue, ne donnez pas son nom mais dites simplement "mon collègue".

25 Réponse: Oui, très bien.

Page 2347

1 Question: Sous ce nom-là, il y a encore deux autres noms avec des numéros

2 de code s'y référant. Chaque fois que vous voudrez parler de ces témoins,

3 je vous prierai de ne pas prononcer leur nom mais de donner leur numéro de

4 pseudonyme.

5 M. le Président (interprétation): Madame Uertz-Retzlaff, s'agissant de

6 l'endroit où il a travaillé, y a-t-il un code? Allons-nous nous servir

7 d'un code pour cela? Je suppose que c'est simplement la traduction de

8 l'endroit en BCS.

9 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Je crois que l'on devrait simplement

10 dire "mon lieu de travail".

11 M. le Président (interprétation): Merci.

12 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Témoin, quelle est votre appartenance

13 ethnique?

14 Témoin FWS-109 (interprétation): Je suis Bosnien musulman.

15 Question: Etiez-vous marié avant la guerre?

16 Réponse: Oui.

17 Question: Aviez-vous des enfants?

18 Réponse: Oui.

19 Question: Où habitiez-vous avant la guerre?

20 Réponse: A Foca.

21 Question: Dans quel quartier?

22 Réponse: Gornje Polje.

23 Question: Etiez-vous membre d'un parti politique nouvellement formé avant

24 la guerre?

25 Réponse: Non, jamais je n'ai été membre d'aucun parti.

Page 2348

1 Question: Lorsque la guerre a éclaté à Foca, avez-vous pris part aux

2 combats?

3 Réponse: Non, j'ai même fui Foca pour ne pas justement prendre part aux

4 combats.

5 Question: Est-ce que vous possédiez une arme?

6 Réponse: Non, à part un petit revolver qu'on m'avait accordé pour mon

7 travail, donc j'avais un permis concernant le port de cette arme. Je

8 gardais cette arme dans ma voiture, dans mon véhicule.

9 Question: Très bien. Vous dites que vous avez quitté Foca. A quel moment

10 avez-vous quitté Foca?

11 Réponse: Le 12 avril, j'ai quitté Foca.

12 Question: Quelle est la raison pour laquelle vous avez quitté cette ville?

13 Y a-t-il une raison particulière pour que vous ayez quitté Foca ce jour-

14 là?

15 Réponse: J'avais appris que mes collègues, les médecins, avaient été

16 emmenés du dispensaire et j'avais peur, je craignais qu'on m'emmène

17 également parce qu'on m'avait appelé au téléphone pour me dire de venir

18 travailler. Donc je suis monté dans ma voiture et j'ai pris la route pour

19 le Monténégro, c'est-à-dire que je me suis rendu à Igalo.

20 Question: S'agissant de votre famille, est-ce qu'ils se sont joints à

21 vous?

22 Réponse: Non, car ils ont dit non, personne ne les toucherait. Mon épouse

23 était malade à l'époque, elle est encore malade aujourd'hui, et j'ai donc

24 quitté seul pensant que cela n'allait pas durer longtemps, que les choses

25 allaient se calmer, que tout allait reprendre un cours normal.

Page 2349

1 Question: Combien de temps êtes-vous resté à Igalo?

2 Réponse: Je suis resté là-bas jusqu'au 25 mai 1992.

3 Question: Est-ce que vous vous sentiez en sécurité à Igalo pendant que

4 vous vous y trouviez?

5 Réponse: Non. Quoique ayant légalement été déclarés par la Croix-Rouge et

6 percevant une assistance de sa part, certains dirigeants de Foca étaient

7 venus là-bas, certains d'entre eux qui avaient tenu des tribunes

8 publiques, et il y avait un sentiment d'insécurité qui régnait parce que

9 l'on disait que la côte monténégrine était pleine de Bérets verts qui

10 étaient là pour faire des diversions ou des sabotages et c'est à peu près

11 les choses qui se disaient à l'occasion de ces assemblées publiques.

12 Question: Pendant que vous étiez à Igalo, est-ce que vous avez reçu des

13 informations concernant Foca?

14 Réponse: Très peu. Les lignes téléphoniques étaient en panne, ce qui fait

15 que je ne savais pratiquement pas ce qu'il s'y passait étant donné que

16 nous ne pouvions pas établir de contacts téléphoniques.

17 Question: Avez-vous rencontré le directeur de votre entreprise pendant que

18 vous travailliez à Igalo? Et je vous prie de ne pas citer son nom.

19 Réponse: Oui, je l'ai rencontré et c'est de sa part que j'ai appris

20 certaines choses.

21 Question: Que vous a-t-il raconté?

22 Réponse: Il m'a dit qu'à Foca c'était horrible, qu'il y régnait une sorte

23 de chaos.

24 Question: Vous a-t-il dit qu'il avait été arrêté?

25 Réponse: Oui, et qu'on l'avait relâché pour une sorte d'échange, mais je

Page 2350

1 ne saurais vous dire échange contre qui. Et il m'a raconté qu'il avait

2 passé sept à huit jours dans ce camp établi au KP Dom.

3 Question: Vous a-t-il mentionné qui était le directeur de ce KP Dom?

4 Réponse: Oui.

5 Question: Qui était le directeur du KP Dom avant la guerre?

6 Réponse: Avant la guerre, c'était Radojica Tesevic qui était directeur.

7 Question: Vous le connaissiez?

8 Réponse: Radojica, oui, je le connaissais.

9 Question: Etait-il politiquement impliqué dans les activités du SDS là-

10 bas?

11 Réponse: Je pense que non, qu'à l'époque non, car je ne sais combien de

12 temps avant les conflits j'étais quelque part en compagnie avec lui entre

13 autres et nous étions en train de discuter et il avait condamné la

14 politique de ces partis nationalistes à l'époque.

15 Question: Quand vous avez rencontré votre directeur, est-ce qu'il a

16 mentionné le fait que M. Tesevic était encore directeur du KP Dom?

17 Réponse: Il l'avait mentionné mais il savait qu'il n'était plus directeur,

18 que c'était Milorad Krnojelac qui était directeur du KP Dom et que le

19 directeur qui avait été à la tête du KP Dom auparavant n'était plus rien.

20 Question: Connaissiez-vous M. Krnojelac avant la guerre?

21 Réponse: Oui.

22 Question: Comment l'avez-vous connu?

23 Réponse: Eh bien, je le connaissais, nous nous connaissions depuis notre

24 enfance. [expurgé]

25 [expurgée] et nous nous rencontrions tous les jours. Il avait été même le

Page 2351

1 professeur en chef [expurgé]. Voilà.

2 Question: Et M. Krnojelac était-il dans la politique? Etait-il membre d'un

3 parti politique quelconque à votre connaissance?

4 Réponse: Croyez-moi bien que je ne le sais pas. Il m'avait semblé être le

5 type de personne qui n'était intéressée par rien d'autre si ce n'est son

6 travail et sa famille. Nous nous disions gentiment et poliment bonjour

7 quand nous nous rencontrions, mais je ne l'ai jamais vu très engagé dans

8 la politique parce que je pense qu'au fond ça ne devait pas tellement

9 l'intéresser.

10 Question: Et savez-vous que M. Krnojelac avait fait son service dans

11 l'armée? Réponse: Oui, il avait fait son service.

12 Question: A-t-il continué à être membre de cette armée en qualité de

13 réserviste? Le savez-vous?

14 Réponse: Non. Avant la guerre, nous étions plus ou moins tous réservistes,

15 nous tous qui étions assujettis au service militaire. Il y avait des

16 lieutenants de réserve, des capitaines de réserve. Mais dans ce cas

17 concret, je crois que M. Milorad devait avoir un grade de capitaine de

18 réserve.

19 Question: L'avez-vous vu en uniforme avant la guerre?

20 Réponse: Oui, une fois, à un exercice militaire. Il y avait eu un exercice

21 militaire quelques années avant la guerre. Je crois qu'il s'agissait d'un

22 officier qui devait obtenir un grade supérieur et on avait organisé cet

23 exercice militaire avec la participation de Serbes, de Musulmans et de

24 tous les autres. C'étaient donc des exercices conjoints. C'est par hasard

25 que je l'y avais vu. Mais jusque là, je ne savais pas qu'il avait un grade

Page 2352

1 quelconque de réserve dans l'armée.

2 Question: Où l'avez-vous vu?

3 Réponse: Eh bien, ces exercices avaient lieu à Zelengora et je crois que

4 je l'ai vu au restaurant de l'entreprise de Maglic. On avait organisé des

5 vaccinations des enfants et nous étions passés là-bas pour prendre un

6 café. Il y avait pas mal de militaires et c'est là, par hasard, que je l'y

7 avais vu.

8 Question: Quel type d'uniforme portait-il à l'époque?

9 Réponse: Eh bien, l'armée, la JNA avait des uniformes vert olive. Je ne

10 savais pas qu'il y avait des uniformes de camouflage. L'uniforme régulier

11 était l'uniforme uni, de couleur vert olive.

12 Question: Quand vous avez vu M. Krnojelac en uniforme, avez-vous vu un

13 grade quelconque sur cet uniforme?

14 Réponse: Trois petites étoiles. Je crois qu'il s'agissait d'un grade de

15 capitaine. A l'époque, c'était l'équivalent de ce grade-là; maintenant,

16 c'était il y a longtemps, je ne sais pas si les officiers, si les grades

17 ont changé. Je sais que le sous-lieutenant avait une étoile, le lieutenant

18 deux étoiles, le capitaine trois étoiles, le capitaine de première classe

19 quatre étoiles, pour ne pas vous détailler le tout.

20 Question: Vous souvenez-vous en quelle année vous l'avez vu en uniforme?

21 Réponse: Je ne sais pas exactement. Je crois que cela devait se situer à

22 quelque trois ou quatre années avant l'éclatement des conflits; peut-être

23 plus, je ne sais plus.

24 Question: Où habitait M. Krnojelac?

25 Réponse: Il habitait la rue Milivoj Saric. Je ne suis pas très sûr, mais

Page 2353

1 je sais que ce quartier s'appelait Donje Polje. Je savais où se trouvait

2 exactement sa maison et tout le reste.

3 Question: Y avait-il un restaurant ou une cafétéria dans la maison en

4 question?

5 Réponse: Oui, ils avaient une petite cafétéria; je n'allais pas là-bas.

6 J'allais dans la Bosanska Kafana et il y avait pas mal d'autres petites

7 cafétérias, mais je n'y allais pas.

8 Question: Vous nous avez dit que vous êtes resté à Igalo jusqu'au mois de

9 mai 1992. Est-ce que vous avez été arrêté là-bas?

10 Réponse: Eh bien, oui, le 25 mai. J'avais même gardé mes papiers de

11 déclaration de présence au niveau des autorités. Tout simplement, le 25

12 mai au matin, j'étais allé prendre un café; la police avait contrôlé les

13 papiers de tout le monde et tous les Bosniens qui se sont trouvés là ont

14 été emmenés vers le poste de police de Herceg Novi. Et quelque 20 Serbes

15 étaient venus avec nous; ces Serbes n'étaient pas de cette ville-là: ils

16 venaient de Imotsko ou d'ailleurs et ils les avaient ramassés pour les

17 mobiliser de force. Nous étions 21 à être rassemblés là. On avait amené un

18 autocar; il y avait une escorte armée, une escorte de la police

19 monténégrine qui nous avait amenés jusqu'à Foca pour nous remettre aux

20 autorités du KP Dom.

21 Question: Vous avez mentionné 20 Serbes et vous avez dit 21 personnes.

22 Quand vous dites 21 personnes, qui entendez-vous par là: vous et les

23 Serbes? Ou quoi au juste?

24 Réponse: Non, quand j'ai dit 21 personnes, c'étaient 21 Bosniens et, en

25 plus, 20 Serbes. Nous étions donc 41 au total, avec les Serbes. Nous

Page 2354

1 étions, nous, 21 et 20 en sus.

2 Question: Que vous ont dit les policiers au moment de votre arrestation,

3 comme raison de votre arrestation? Que vous ont-ils dit au juste?

4 Réponse: Ils ont dit que nous devions quitter le Monténégro, à savoir la

5 République fédérale de Yougoslavie, la Fédération yougoslave étant donné

6 qu'une nouvelle Constitution avait été mise en place, qu'il n'y avait pas

7 de relations diplomatiques avec la Bosnie-Herzégovine et qu'il fallait

8 nous ramener là-bas. Moi, j'ai protesté, j'ai dit: "Pourquoi nous faites-

9 vous revenir là-bas, en plein conflit?" Mais il n'y avait pas à discuter,

10 ils nous ont mis en prison, ils ont amené un autocar et on nous a emmenés.

11 Il n'y avait pas moyen de s'entretenir avec qui que ce soit, cela n'avait

12 pas été permis.

13 Question: Et où vous avait-on emmenés d'abord à Herceg Novi, avant que

14 d'aller à Foca?

15 Réponse: Au poste de police.

16 Question: Et au niveau de ce poste de police, les Musulmans et les Serbes

17 ont-ils été gardés ensemble pour être transférés à Foca? Ou vous a-t-on

18 détenus séparément?

19 Réponse: Nous avons été séparés.

20 Question: Excusez-moi, vous alliez dire quelque chose?

21 Réponse: Je ne sais pas, quelqu'un m'a interrompu. Nous étions enfermés

22 Question: Attendez. Je ne reçois pas la traduction.

23 M. le Président (interprétation): Nous n'entendons rien. Je vois votre

24 bouche formuler des mots mais je ne vous entends pas. Il doit y avoir un

25 problème technique quelconque. Oui, ça y est. Merci.

Page 2355

1 Je crois que nous devons revenir à l'endroit où les Serbes et les

2 Musulmans avaient été gardés au niveau de ce poste de police et au moment

3 où vous deviez être transférés.

4 Témoin FWS-109 (interprétation): Nous étions enfermés et eux, ils avaient

5 été emmenés vers le réfectoire. On leur a donné à manger et c'est là

6 qu'ils attendaient. Mais nous avons pris le même autocar pour être

7 transférés vers Foca.

8 Question: Qui vous a escortés jusqu'à la frontière, la frontière du

9 Monténégro?

10 Réponse: Dans l'autocar, il y avait deux policiers armés et, devant nous,

11 une voiture de la police avait pris les devants. A l'intérieur, il y avait

12 encore deux policiers.

13 Question: Ces policiers étaient-ils du Monténégro?

14 Réponse: Oui, il fait du Monténégro.

15 Question: Oui, ils venaient du Monténégro.

16 Question: Et est-ce qu'ils vous ont accompagnés jusqu'au KP Dom de Foca ou

17 vous ont-ils quittés à la frontière?

18 Réponse: Jusqu'à Foca. Mais la voiture s'est éloignée au moment où nous

19 étions à la frontière.

20 Seuls les deux policiers de l'autocar sont restés avec nous, armés,

21 jusqu'à là-bas. Et vers Scepan Polje, il y avait une voiture de police de

22 Foca qui s'était arrêtée devant l'autocar, avait pris les devant pour nous

23 escorter jusqu'à destination.

24 Question: Et vers quelle heure êtes-vous arrivés au KP Dom?

25 Réponse: Vers 9 heures, 9 heures et demi du soir à peu près.

Page 2356

1 Question: Quand vous êtes arrivé au KP Dom, qui vous a accueilli?

2 Réponse: Nous avons été accueillis et installés par Koroman. Je pense

3 qu'il s'appelait Slavko mais je sais que le nom de famille c'était

4 Koroman.

5 Question: Et qui était-il?

6 Réponse: Il avait travaillé au KP Dom même avant la guerre. Je ne sais pas

7 s'il avait été chargés de tâches liées à l'éducation ou s'il était

8 policier mais je sais qu'il avait travaillé même avant la guerre au sein

9 du KP Dom.

10 Question: Que portait-il ce jour-là?

11 Réponse: Il portait un uniforme porté par les policiers ou par les

12 gardiens, il s'agissait d'un uniforme bleu.

13 Question: Y avait-il quelqu'un d'autre de présent? Quand je dis "quelqu'un

14 d'autre", j'entends une personne officielle?

15 Réponse: Non, je n'ai vu personne mais il y avait plusieurs gardiens

16 autour.

17 Nous avons été alignés le long du mur du KP Dom. Nous avons dû lever les

18 bras et les appuyer contre le mur, autant nous que les Serbes. Ils nous

19 ont comptés, ils nous faits entrer dans l'enceinte du KP Dom. Il ne s'est

20 rien passer d'autre.

21 Question: Qu'est-il arrivé avec les Serbes qui se trouvaient à bord de

22 l'autocar? Est-ce qu'ils sont entrés dans le KP Dom avec vous?

23 Réponse: Oui. Mais dans une partie à part de ce bâtiment. Ils se sont

24 trouvés dans une autre partie du bâtiment.

25 Question: Quand vous êtes entrés au KP Dom, est-ce qu'on a procédé à un

Page 2357

1 enregistrement?

2 Réponse: Non. Parce que la police d'Herzégovine leur avait apporté une

3 liste et nous n'avons donc pas fait l'objet d'un enregistrement

4 particulier.

5 Question: Combien de temps êtes-vous resté au KP Dom?

6 Réponse: J'y suis resté quatre mois environ. Je suis arrivé le 25 mai 1992

7 et je suis parti de là-bas le 18 septembre 1992 aussi.

8 Question: Dans quelle pièce vous a-t-on emmenés, vous et les autres

9 Musulmans?

10 Réponse: On nous a emmenés vers la pièce n20. Cette pièce portait le

11 numéro 20.

12 Question: Est-ce que cette pièce n20 se trouvait à l'intérieur de la

13 prison?

14 Réponse: Au rez-de-chaussée, il y avait 16, 18, 20, 22; et l'autre partie

15 du bâtiment, en face, avait hébergé les Serbes à l'époque.

16 Question: Et votre pièce n20 était à quel étage?

17 Réponse: Au rez-de-chaussée Non, c'était en fait le deuxième étage.

18 Question: Et à partir de cette pièce n20, est-ce que vous pouviez voir la

19 Drina face au KP Dom et le pont?

20 Réponse: Non. Mais lorsque les soirées étaient calmes et paisibles, nous

21 pouvions entendre le bruit de la rivière s'écoulant à côté, mais face à

22 nous il y avait le bâtiment administratif, ce qui fait que nous ne

23 pouvions pas la voir.

24 Question: Et les détenus qui se trouvaient à l'étage au-dessus pouvaient-

25 ils, eux, apercevoir cette partie-là de la rivière?

Page 2358

1 Réponse: Je ne le sais pas. Ils se trouvaient à un étage plus haut. De là

2 à savoir, s'ils pouvaient voir la rivière, je ne sais pas. Peut-être une

3 partie du pont pouvait, elle, être vue et peut-être l'autre versant de la

4 rivière. Parce que le pont était très proche du KP Dom.

5 Question: Est-ce que vous pouviez communiquer avec les détenus qui se

6 trouvaient en-dessous et au-dessus de vous?

7 Réponse: Eh bien, on le faisait en secret par petits billets, en

8 accrochant cela à des fils. Nous communiquions de cette façon parce qu'il

9 était strictement interdit d'avoir par exemple un transistor; et si l'on

10 retrouvait un transistor chez quelqu'un, il pouvait se faire incarcérer

11 dans une cellule d'isolement. Et je n'en ai pas vu, pour ce qui me

12 concerne nous n'en avions pas dans ma pièce. Les seules information que

13 nous obtenions, c'étaient les informations que nous obtenions par la voix,

14 que je viens de vous expliquer.

15 Question: Vous nous avez dit que cela se faisait dans le secret?

16 Est-ce que les gardiens ont pu s'en rendre compte ou le personnel de la

17 prison?

18 Réponse: Je ne sais pas, croyez-moi. Je ne suis pas du tout sûr que

19 quelqu'un ait été pris. Mais dans ma pièce, personne ne s'est fait prendre

20 de cette façon. Parce que nous allions ensemble pour les repas et je

21 savais ce qui passait dans ma pièce. Pour ce qui est du reste, ce sont ces

22 petits bouts de papier qui nous permettaient d'en apprendre davantage.

23 Question: Vous êtes tout le temps resté dans cette pièce 20 pendant que

24 vous étiez détenu dans le KP Dom, ou alors vous a-t-on transféré vers

25 d'autres pièces?

Page 2359

1 Réponse: Non, je n'ai pas passé tout mon temps là-bas.

2 A un moment donné, je me suis retrouvé dans la pièce 11 qui se trouve au

3 rez-de-chaussée, dans l'autre aile du bâtiment. Là-bas non plus, nous ne

4 sommes pas restés très longtemps, on nous a ramenés une fois de plus vers

5 la pièce 20, nous qui avons été transférés vers cette autre pièce à un

6 moment donné.

7 Question: Vous souvenez-vous, pendant que vous étiez dans cette pièce 11,

8 de quel mois et de quel jour il s'agissait?

9 Réponse: Je crois qu'il devait s'agir du début du mois de juillet

10 lorsqu'on nous avait transféré là-bas. Et dans cette pièce 11, c'est de

11 cette pièce 11 que l'on emmenait le plus les gens le soir pour les emmener

12 quelque part. Et si nous avons été transférés, c'était peut-être pour

13 compléter le nombre là-bas. Tout ce qui était troublant et perturbant,

14 c'était vers le mois de juin, c'est là qu'avaient commencé les échanges ou

15 des soi-disant échanges. Et quelques temps après, nous avons été ramenés

16 vers la pièce 20.

17 Question: Vous souvenez-vous combien de jours vous avez passé dans cette

18 pièce 11, à peu près?

19 Réponse: Croyez-moi bien que je ne m'en souviens plus. Peut-être une

20 vingtaine de jours, peut-être moins, mais pas très longtemps en tout cas.

21 Question: Dans cette pièce 20, combien de détenus y avait-il avec vous?

22 Réponse: Eh bien, ce nombre n'était jamais égal, cela changeait tout le

23 temps. On déplaçait des gens, on en amenait d'autres. Certains étaient

24 emmenés vers des pelotons de travail, d'autres vers une autre pièce. Et

25 puis de nouveaux venus arrivaient. Mais en moyenne, nous étions une

Page 2360

1 cinquantaine, peut-être même plus.

2 Question: Et à quel groupe ethnique appartenaient ces gens-là? Etaient-ils

3 tous Musulmans? Ou y avait-il d'autres groupes ethniques?

4 Réponse: Avec moi, il y avait essentiellement des Musulmans. Il y avait

5 seulement un Albanais qui vivait dans un village près de Foca. C'est tout

6 ce qu'il y avait dans ma pièce.

7 Question: Comment s'appelait cet Albanais? Vous en souvenez-vous?

8 Réponse: Halim Seljanci. Je le connaissais avant la guerre même.

9 Question: Quand est-ce qu'il est arrivé, lui, dans cette prison?

10 Réponse: Il est arrivé vers le début du mois de juin. Moi, je suis arrivé

11 le 25 mai et les autres ou trois nouveaux avaient été amenés quelque sept

12 à huit jours après: cet Albanais et deux autres Musulmans, un petit et un

13 autre encore. Ils avaient été terriblement battus. Ils nous ont dit qu'on

14 les avait battus avec des câbles et qu'on les avait forcés à manger un

15 kilo de sel, alors qu'ils étaient encore à Foca.

16 Question: Ont-ils été battus avant d'arriver à la prison?

17 Réponse: Oui, avant d'arriver à la prison. C'est eux qui m'ont dit qu'il y

18 avait une pièce appelée "Smederevo" et ils y avaient passé deux jours

19 encore, puis ont été amenés dans notre pièce. C'est dans cette cellule,

20 cette pièce d'isolement qu'on les avait encore battus.

21 Question: Vous avez dit "cette pièce qu'on appelait Smederevo": était-ce

22 une pièce du KP Dom?

23 Réponse: Oui. Au rez-de-chaussée du bâtiment administratif.

24 Question: Est-ce que vous savez dans quel aile de ce bâtiment

25 administratif cela se trouvait? Quand vous regardiez par la fenêtre,

Page 2361

1 c'était dans l'aile droite ou dans l'aile gauche?

2 Réponse: Quand on entre au KP Dom, cela se trouvait dans l'aile qui se

3 trouvait à droite.

4 Question: Avec l'assistance de l'huissier, je voudrais que l'on montre au

5 témoin le schéma du rez-de-chaussée. Il s'agit de la pièce à conviction

6 6/1A.

7 (L'huissier s'exécute.)

8 Pourriez-vous regarder le plan, le plan du rez-de-chaussée et nous

9 montrer, si vous pouvez le faire, cette pièce dont vous venez de parler?

10 Réponse: Oui. Je ne sais pas exactement quelle était cette pièce. Mais

11 d'après ce qu'ils disaient, elle se trouvait à droite, par exemple, par

12 ici.

13 (Le témoin le montre sur le schéma.)

14 Elle se trouvait à peu près ici, dans cette partie-là.

15 Question: Pour le compte rendu d'audience, le témoin montre les pièces 1,

16 2, ainsi que le bureau, à droite de l'entrée. Merci, Monsieur le Témoin.

17 Monsieur le Témoin, que vous ont dit ces trois hommes, qu'est-ce qu'ils

18 vous ont dit? Qu'est-ce qui leur est arrivé dans cette pièce appelée

19 Smederevo?

20 Réponse: On les y a placés; ils ont dit qu'il y avait plusieurs gardiens

21 qui les ont passés à tabac avec différents objets. Je savais que Burilo

22 était parmi ceux qui infligeaient des coups, ainsi que Matovic Zoran.

23 Burilo avait une espèce de batte de base-ball; cela ressemblait à ça.

24 C'est comme cela qu'ils nous ont décrit cet objet. Et d'ailleurs, nous les

25 avons vus porter cette batte à plusieurs reprises quand ils passaient par

Page 2362

1 l'enceinte de la prison. Ils ont dit aussi qu'ils les ont battus avec

2 leurs pieds, vraiment de toutes sortes de façons. Ils étaient vraiment

3 dans un mauvais état, surtout cet Albanais qui était tout couvert

4 d'ecchymoses; il était bleu et noir.

5 Question: Cet Albanais dont vous dites qu'il était bleu et noir, couvert

6 d'ecchymoses, est-ce que vous l'avez vu plus tard dans votre pièce?

7 Réponse: Bien sûr, je l'ai vu et même, dans un restaurant, nous avons volé

8 un peu de sel, parce que cette nourriture n'était pas salée. Nous avons

9 pris un petit peu de sel. Et, au fait, nous avons utilisé ce sel pour le

10 mettre sur un drap, mouiller ce drap et, ensuite, nous lui avons mis des

11 compresses sur son dos, sur sa poitrine, sur sa tête pour essayer de

12 l'aider, de le soigner un peu. Il était dans un état vraiment terrible, il

13 ne pouvait même pas se rendre aux repas, il ne pouvait même pas aller

14 manger: c'est nous qui lui apportions de la nourriture.

15 Question: Qui lui a mis ces compresses de sel, qui a fait cela?

16 Réponse: Le sel, vous parlez du sel? Eh bien, nous l'avons tous fait; moi,

17 j'étais là aussi. Je ne sais pas, il y avait quelqu'un, un détenu de la

18 pièce qui avait apporté le drap et, ensuite, nous avons mis du sel dans ce

19 drap mouillé pour lui mettre cette compresse sur ses blessures. On savait

20 que cela faisait mal mais on savait aussi que cela pouvait l'aider. Et

21 après, dans le restaurant, nous ne pouvions plus obtenir du sel et donc

22 nous mangions de la nourriture non salée. C'était une punition car le sel

23 avait disparu.

24 Question: Est-ce qu'il avait des blessures, des plaies ouvertes?

25 Réponse: Surtout des ecchymoses, des bleus, des hématomes. Je ne sais pas

Page 2363

1 comment dire. C'est surtout cela qu'il avait.

2 Question: La personne Halim Seljanci porte le pseudonyme B51.

3 Vous avez aussi mentionné la personne Hasanbegovic Latif, la personne B25:

4 pourriez-vous nous dire quelle était la nature de ses blessures?

5 Réponse: Eh bien, il était un petit peu moins blessé que l'autre. Il avait

6 40 kilos, pas plus.

7 Question: Mais est-ce que vous avez vu des bleus, des ecchymoses sur le

8 corps de Latif Hasanbegovic?

9 Réponse: Oui, oui, mais moins.

10 Question: Et Aziz Haskovic, le numéro B26: est-ce que vous avez vu la

11 nature de ses blessures? Est-ce que vous avez vu des bleus sur son corps?

12 Réponse: Oui, mais moins. Il y en avait moins que les deux autres.

13 Question: Est-ce que vous pourriez nous dire combien de temps après ces

14 hommes se sont remis, surtout Halim? Ils ont eu besoin de combien de temps

15 pour guérir?

16 Réponse: Les deux autres ont guéri plus vite alors que lui, il avait

17 vraiment besoin de beaucoup plus de temps; il est resté malade beaucoup

18 plus longtemps, il avait du mal à se déplacer.

19 Question: Vous avez déjà mentionné Burilo et vous avez dit que vous

20 l'aviez vu avec une batte de base-ball. Est-ce que vous pourriez nous dire

21 ce qu'il en est de Zoran Matovic?

22 Réponse: Lui aussi, c'était un gardien. Il était dangereux. Par exemple,

23 dès qu'il voyait quelqu'un à la fenêtre, il le faisait sortir, le passait

24 à tabac devant la porte de la pièce. Si, par exemple, il avait vu ou

25 reconnu quelqu'un à la fenêtre: il portait sur lui une espèce de chaîne,

Page 2364

1 de câble épais d'une longueur de cinquante centimètres et c'est à l'aide

2 de cela qu'il assénait des coups.

3 Question: Est-ce que vous connaissiez M. Matovic avant la guerre?

4 Réponse: Non. Je le connaissais surtout de vue. Je n'avais pas beaucoup de

5 contacts avec eux.

6 Question: A quoi ressemblait-il? Pourriez-vous le décrire?

7 Réponse: Il était maigre, il avait une espèce de barbichette. Il était de

8 taille moyenne.

9 Question: Et quelle était la couleur de ses cheveux?

10 Réponse: Pas vraiment brun, plutôt châtain.

11 Question: Et pourriez-vous décrire M. Burilo?

12 Réponse: Je le connaissais un peu mieux avant la guerre. Il avait vraiment

13 l'air d'un bandit, un homme grossier. Il était assez corpulent, assez

14 grand, les cheveux tirant vers le roux.

15 Question: J'ai oublié de vous poser la question au sujet de Latif

16 Hasanbegovic: qui était cette personne? Vous avez dit qu'il était plutôt

17 petit, maigre. Est-ce que vous le connaissiez avant la guerre?

18 Réponse: Oui, il habitait dans un village vers Tjentiste. Il était

19 agriculteur, je le connaissais parce que nous nous voyons de temps en

20 temps sur l'autre berge de la rivière de la Drina. En réalité, je

21 connaissais de vue son épouse.

22 Question: Et Aziz Haskovic?

23 Réponse: Ils sont originaires du même village. Et cette troisième

24 personne, celle à qui nous avons mis des compresses, eh bien, cette

25 personne était originaire du même village aussi.

Page 2365

1 Question: Que s'est-il passé avec ces trois personnes? Est-ce qu'elles

2 sont restées au KP Dom au moment où vous êtes sorti?

3 Réponse: Oui, ils sont restés là-bas. Et je ne sais pas ce qui s'est passé

4 avec eux après. A partir du 18 septembre, je ne sais pas ce qui s'est

5 passé au KP Dom. Jusqu'au 18 septembre, je peux vous dire ce dont je me

6 souviens mais après, non.

7 Question: Vous avez dit qu'on les a battus, qu'on leur a infligé de

8 mauvais traitements dans cette pièce Smederevo: est-ce qu'il vous ont

9 décrit cette pièce, est-ce qu'ils vous ont dit à quoi ressemblait cette

10 pièce?

11 Réponse: Ils ont dit qu'il y avait des chaînes sur des murs et qu'on leur

12 attachait les mains à l'aide de ces chaînes de sorte que l'on ne puisse

13 pas tomber. Par exemple, à partir du moment où la victime perdait

14 connaissance, elle ne pouvait pas tomber; elle restait attachée au mur.

15 Mais moi, je ne l'ai pas vu, c'est ce qu'ils m'ont dit: c'est comme cela

16 que je l'ai appris.

17 Question: Dans la pièce 20, pourriez-vous nous dire quel était l'âge de

18 ces cinquante personnes qui s'y trouvaient? Quelle était la personne la

19 plus jeune et la personne la plus âgée?

20 Réponse: La personne la plus jeune avait à peu près 17 ans -c'était un

21 jeune homme- et la plus personne la plus âgée était âgée de 82 ans.

22 Question: Vous étiez tous des civils ou y avait-il des soldats bosniens

23 parmi vous?

24 Réponse: Pendant que j'y étais, jusqu'au 18 septembre, je suis sûr qu'il

25 n'y avait aucun combattant détenu dans cette pièce. Nous étions tous des

Page 2366

1 civils. On les a tous ramenés de chez eux, du Monténégro, de la Serbie.

2 Question: Ces trois hommes pour lesquels vous avez dit qu'ils étaient

3 blessés, quand ils sont arrivés dans la pièce, est-ce que vous saviez où

4 ils ont été arrêtés? Ce qu'ils étaient en train de faire au moment de leur

5 arrestation?

6 Réponse: Ces trois personnes qu'on a passées à tabac, eh bien, on les a

7 amenées de chez eux, directement.

8 Question: Est-ce que, parmi vous, il y avait des personnes malades dans la

9 pièce 20?

10 Réponse: Oui. On nous a amené une personne directement de l'hôpital. Il

11 avait la tuberculose. Il s'appelait Glusac. Il était très maigre. Il est

12 resté là-bas après moi, mais je ne sais pas quel a été son sort après.

13 Question: Est-ce qu'on a soigné M. Glusac pour sa tuberculose, pendant

14 qu'il était dans la pièce?

15 Réponse: Non, non.

16 Question: Et parmi ces personnes se trouvant dans la pièce 20, est-ce

17 qu'il y avait qui que ce soit qui souffrait d'un ulcère à l'estomac?

18 Réponse: Oui. Oui, il y avait une personne qu'on a amenée avec moi et, une

19 nuit, peut-être cinq ou six jours après notre arrivée, il souffrait

20 d'ulcères et sans doute qu'il a eu une crise. Il a commencé à saigner

21 terriblement dans la nuit et, pour autant que je le sache, il fallait lui

22 mettre de la glace sur son estomac. Nous, nous n'avions pas de glace

23 évidemment, alors nous lui avons mis un verre d'eau froide. Nous avons

24 frappé à la porte, nous avons frappé à la porte appelant à l'aide les

25 gardiens, nous lui avons dit: "Ecoutez, cet homme va mourir. Il y a un

Page 2367

1 homme qui va mourir". Mais lui, il a répondu: "Arrête de frapper à la

2 porte, arrête de taper parce que si je viens, tu vas mourir toi aussi". Et

3 moi, j'ai arrêté bien sûr et, le lendemain matin, il était déjà trop tard.

4 Nous l'avons apporté au dispensaire, nous l'avons enveloppé dans une

5 couverture, ils ont essayé de lui donner une perfusion mais ils n'y sont

6 pas arrivés. Ils l'ont ensuite amené à l'hôpital et, après un certain

7 temps, ils ont demandé des personnes qui voulaient se porter volontaires

8 pour lui donner son sang. Moi, je me suis porté volontaire pour le faire

9 mais, malheureusement, cela n'a pas aidé: il est décédé.

10 Question: Mais comment le savez-vous, comment savez-vous qu'il est mort?

11 Réponse: Parce que son oncle était avec moi dans la même pièce et que moi,

12 il avait pris ses affaires et c'est à lui qu'on a dit qu'il est décédé.

13 Question: Et qui a dit cela à l'oncle?

14 Réponse: Je ne sais pas. Quelqu'un de la direction. Je ne sais pas qui a

15 dit ça, mais je sais qu'il avait pris sa veste en cuir, ses biens

16 personnels.

17 Question: Vous avez dit qu'il y avait treize personnes qui se sont portées

18 volontaires pour donner leur sang et que vous, vous faisiez partie de ces

19 treize personnes. Où êtes-vous allé pour le donner?

20 Réponse: Dans ce dispensaire se trouvant dans l'immeuble, dans l'aile du

21 bâtiment. Je pense qu'on appelait cela la pièce n11, mais c'était un

22 étage élevé. Donc c'est là que nous avons donné du sang. Et pour cela,

23 nous avons reçu des cigarettes et du pain, je pense.

24 Question: Est-ce que vous vous souvenez quelles étaient les autres

25 personnes qui ont donné leur sang avec vous à cette occasion-là?

Page 2368

1 Réponse: Oui, je me souviens d'une personne dont je ne connais pas le

2 destin, je n'ai jamais appris s'il a survécu. Il devait normalement faire

3 l'objet d'un échange mais il n'est jamais revenu, on ne l'a jamais revu.

4 Question: Quel était le nom de cette personne?

5 Réponse: Lojo Nedzib.

6 Question: Vous souvenez-vous de quelqu'un d'autre, d'un autre donneur de

7 sang?

8 Réponse: Safet Abdic. Je ne saurais vous donner des détails mais en tout

9 cas nous étions treize, au nombre de treize.

10 Question: Et M. Safet Abdic, qui était-ce? Vous souvenez-vous de cette

11 personne d'avant la guerre?

12 Réponse: Oui, il était directeur d'un service de l'entreprise Maglic, donc

13 l'industrie du bois. Il était directeur d'un service de la scierie.

14 Question: Est-ce qu'il était avec vous dans la pièce n20? Est-ce qu'il

15 était détenu avec vous?

16 Réponse: Non, non.

17 Question: Savez-vous dans quel aile du bâtiment ou dans quelle pièce il

18 était détenu?

19 Réponse: Croyez-moi, je n'arrive pas à me le rappeler. Je ne sais pas

20 exactement dans quelle pièce il était détenu. Peut-être qu'il était juste

21 au-dessus de moi, au n22 mais comme je ne suis pas sûr, je préfère ne pas

22 le dire. Je le connaissais. Vous devez comprendre: à l'époque, même si

23 vous m'aviez demandé comment je m'appelais, je n'aurais pas su vous

24 répondre. Vous savez, ce sont des moments difficiles.

25 Question: Savez-vous s'il était détenu dans la même aile du bâtiment que

Page 2369

1 vous?

2 Réponse: Oui, s'il était juste au-dessus de moi, eh bien, cela veut dire

3 qu'il était dans la même aile. Et s'il avait été détenu au niveau du

4 dispensaire, eh bien, ce n'était plus la même partie du bâtiment. Voyez,

5 ce bâtiment avait la forme de la lettre F.

6 Question: Oui. Nous savons à quoi ressemble ce bâtiment. Mais moi, je

7 voulais juste savoir si vous saviez dans quelle partie du bâtiment il se

8 trouvait, mais vous nous avez répondu par la négative.

9 Réponse: Oui, je ne me souviens pas, en effet.

10 Question: Vous avez mentionné des Serbes qui étaient venus avec vous du

11 Monténégro; pendant combien de temps sont-ils restés au KP Dom et où se

12 trouvaient ils?

13 Réponse: Eh bien, ils étaient en face de ma pièce; on entrait par la même

14 entrée. Mais peu de temps après, ils étaient moins nombreux, je ne sais

15 pas s'ils étaient libérés ou quoi. Mais en tout cas, il y en avait un qui

16 est resté assez longtemps parce que Je le sais parce qu'ils nous

17 distribuaient de la nourriture. Je lui disais bonjour tous les jours, il

18 s'appelait Kadijevic. On n'avait pas le droit de fumer dans l'autobus et

19 lui, il n'était pas d'accord; il avait bu quelques verres. Et donc j'ai pu

20 même fumer dans l'autobus juste parce que j'étais assis à côté de lui.

21 Donc il est resté là deux ou trois moi et, ensuite, il est parti aussi.

22 Mais je ne sais pas pourquoi, je ne sais pas s'il a été libéré ou quoi. Il

23 avait des cheveux blancs, il avait probablement mon âge.

24 Question: Est-ce qu'il y avait d'autres prisonniers serbes là-bas, à part

25 ceux qui étaient arrivés avec vous du Monténégro?

Page 2370

1 Réponse: Oui, il y en avait qui venaient, qui restaient peu de temps, sans

2 doute parce qu'il y avait des divergences au niveau du gouvernement, au

3 niveau de la direction. Donc ils ne restaient que quelques jours mais, en

4 tout cas, ils ne pouvaient pas avoir de contact avec nous, nous étions

5 séparés. Nous, nous n'avions même pas le droit de nous approcher de la

6 fenêtre mais, vous savez, on était curieux et on se cachait derrière et on

7 regardait tout de même.

8 Question: Si vous comparez les conditions de détention des Serbes avec

9 celle des Musulmans, est-ce que c'est comparable? Que pouvez-vous dire à

10 ce sujet? Est-ce que vous pouvez comparer la nourriture, les conditions de

11 leur détention, etc.?

12 Réponse: Je ne crois pas qu'ils recevaient la même nourriture que nous,

13 parce que souvent ils travaillaient dans la cuisine, ils pelaient des

14 patates, ils s'occupaient des choux, etc. Ils pouvaient jouer au basket,

15 au foot. Ils faisaient du sport, ils jouaient avec un ballon, alors que

16 nous, nous étions enfermés tout le temps, pratiquement tout le temps. Et

17 en ce qui concerne la nourriture, il n'est pas possible qu'ils aient reçu

18 la même nourriture que nous, ce n'est pas possible, je doute.

19 M. le Président (interprétation): Madame Uertz-Retzlaff, est-ce que vous

20 contestez vraiment le fait que différentes personnes recevaient

21 différentes nourritures au sein du KP Dom? Ce n'est pas comme cela que je

22 l'ai compris?

23 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Moi, j'ai compris que la défense

24 soutient qu'il n'y avait pas de nourriture et qu'il n'y avait donc pas

25 assez de nourriture pour tout le monde.

Page 2371

1 M. le Président (interprétation): Oui, s'il n'y avait pas de nourriture au

2 sein d'une communauté, il est évident que tout le monde aurait pu en

3 souffrir. Mais là, vous posez une question différente, vous demandez

4 quelle que soit la quantité de nourriture disponible, les Serbes

5 recevaient plus, des rations plus importantes que les Musulmans. Et pour

6 autant que je le sache, ceci ne fait pas l'objet d'une contestation. Même

7 pas au cours de ce procès ou au cours du contre-interrogatoire. Est-ce que

8 c'est contesté?

9 M. Bakrac (interprétation): Oui, Monsieur le Président. Je pense que mon

10 confrère Vasic a contre-interrogé un témoin à ce sujet justement parce que

11 la défense dispose d'informations comme quoi il n'y avait pas assez de

12 nourriture et que tout le monde mangeait dans la même marmite, toutes les

13 personnes se trouvant au KP Dom, que ce soient des Musulmans ou des

14 Serbes.

15 M. le Président (interprétation): S'il y a eu un tel contre-

16 interrogatoire, il ne me semble pas qu'on ait posé la question que je

17 viens de poser, c'est-à-dire que, malgré le fait qu'il n'y avait pas assez

18 de nourriture en général, qu'au KP Dom les Serbes recevaient plus de

19 nourriture que les Musulmans. Et s'il y a eu un tel contre-interrogatoire,

20 si l'on a vraiment posé de telles questions, j'aimerais bien savoir quand

21 ces questions ont été posées.

22 En effet, pour autant que je le sache, ces questions n'ont pas été posées

23 jusqu'à maintenant. Donc peut-être seriez-vous en mesure de m'indiquer

24 demain matin dans quelle partie du transcript cette question a été posée?

25 M. Bakrac (interprétation): Monsieur le Président, je vais vérifier cela.

Page 2372

1 Je pense qu'il s'agit d'un témoin qui avait dit que les Serbes jetaient de

2 la nourriture. En tout cas, c'était Me Vasic qui avait posé ces questions

3 et je vais vérifier tout cela et vous le dire demain matin.

4 M. le Président (interprétation): Je serais vraiment reconnaissant si vous

5 pouviez le faire.

6 Madame Uertz-Retzlaff, vous pouvez continuer. Et jusqu'au moment où nous

7 n'obtenions ces informations, je serais vraiment surpris si je vois que

8 j'ai eu tort.

9 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Est-ce qu'il y avait des

10 conséquences, est-ce que vous avez eu des séquelles pour votre santé à

11 cause du manque de nourriture?

12 Témoin FWS-109 (interprétation): Non, je ne suis pas tombé malade mais

13 j'avais perdu beaucoup de poids. Je suis arrivé là-bas en ayant un poids

14 convenable et, en quatre mois, j'ai perdu trente kilos. Pour vous prouver

15 quelle était la qualité, combien la nourriture était mauvaise, je dois

16 vous dire que parfois quinze, vingt hommes n'avaient pas besoin de se

17 rendre aux toilettes, de faire leurs besoins parce qu'ils n'avaient rien à

18 y faire: leurs intestins étaient vides.

19 Question: Monsieur le Témoin, je pense que nous n'avons pas besoin

20 d'évoquer tous ces détails: d'autres témoins nous en ont parlé.

21 De quelle façon ces conditions de détention ont-elles affecté votre santé

22 psychique?

23 Réponse: Je ne vais jamais me libérer de ce traumatisme. Sans doute jamais

24 de ma vie. Car je souffre de cauchemars et je souffre d'une tension

25 élevée, alors qu'elle était normale jusqu'à la détention. Maintenant, je

Page 2373

1 dois prendre des médicaments pour cela.

2 Question: Est-ce que vous avez subi des interrogatoires pendant que vous

3 étiez en prison?

4 Réponse: Oui.

5 Question: Quand?

6 Réponse: Je pense que c'était au mois de juin, juillet. Je pense que c'est

7 plutôt au mois de juin mais je n'en suis pas certain; peut-être vers la

8 mi-juin, car on n'a interrogé que deux ou trois personnes en tout, pour

9 autant que je le sache. Et moi, j'ai été interrogé.

10 Question: Et à quel moment de la journée vous avez subi cet

11 interrogatoire?

12 Réponse: Vers 10 heures, 10 heures et demi du matin. En tout cas, juste

13 avant le déjeuner.

14 Question: Et où avez-vous été interrogé? Dans quelle partie du KP Dom?

15 Réponse: Quand on sort, à côté de la porte d'entrée en fer, cette fameuse

16 porte. Eh bien, il y a un escalier: il faut monter; je pense que c'était

17 au premier étage. Il y a fait un bureau; c'était un bureau. Je pense que

18 si l'on me montrait ce bureau aujourd'hui, je serais en mesure de le

19 reconnaître. Il s'agissait d'un bureau ordinaire.

20 Question: Et qui a fait cet interrogatoire? Est-ce que vous vous souvenez

21 de cette personne?

22 Réponse: Oui. Vladicic Zoran et Starovic Vojo. Ces deux personnes-là.

23 Question: Et qui était Zoran Vladicic? Est-ce que vous le connaissiez

24 d'avant, est-ce que vous savez ce qu'il faisait avant la guerre?

25 Réponse: Oui. Il était enquêteur au MUP. Il travaillait dans les enquêtes

Page 2374

1 criminelles. Je le connaissais personnellement mais je ne connaissais pas

2 sa fonction exacte.

3 Question: Et Vojo Starovic?

4 Réponse: Eh bien, il était juriste mais au sein du MUP aussi, avant la

5 guerre.

6 Question: Portait-il des uniformes au moment de l'interrogatoire?

7 Réponse: Non.

8 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Monsieur le Président, il est 11

9 heures.

10 M. le Président (interprétation): Très bien. Nous levons la séance jusqu'à

11 11 heures 30.

12 (L'audience, suspendue à 10 heures 57, est reprise à 11 heures 30.)

13 M. le Président (interprétation): Nous venons de recevoir la liste, Madame

14 Uertz-Retzlaff. Par contre, cette liste a été soumise un peu trop tard

15 vendredi dernier, pour qu'elle nous parvienne. Vous allez devoir tenir

16 compte du fait qu'il y a un certain délai et que le Greffe ne peut pas

17 nous les transmettre immédiatement. Nous vous serions reconnaissants si

18 vous pouviez dorénavant soumettre vos documents un peu plus tôt, vendredi

19 matin par exemple. Très bien.

20 Maintenant, nous poursuivons avec le Témoin FWS 109.

21 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Oui, très bien. Merci.

22 Monsieur le témoin, vous avez fait état de la mort d'une personne qui

23 souffrait d'un ulcère et vous nous avez également dit que cette personne

24 avait été emmenée en même temps que vous au KP Dom, mais j'ai oublié de

25 vous demander si vous connaissiez le nom de cette personne.

Page 2375

1 Témoin FWS-109 (interprétation): Oui.

2 Question: Quel est son nom?

3 Réponse: Radic Esad.

4 Question: Très bien, merci. Avant la pause, vous nous avez dit que vous

5 avez été interrogé. Est-ce qu'on vous a accusé de quoi que ce soit lors de

6 cet interrogatoire?

7 Réponse: Il y avait des questions, à savoir si j'avais quelque chose de

8 caché, si j'avais des armes cachées, si j'étais membre du SDA et ainsi de

9 suite.

10 Question: Est-ce que vous avez été maltraité au cours de votre

11 interrogatoire?

12 Réponse: Non, seulement on m'avait dit que si je ne disais pas la vérité,

13 je serais remis à la police militaire. Par contre, je leur ai dit que

14 c'était vraiment la vérité, toute la vérité, et je n'ai vraiment pas fait

15 l'objet de mauvais traitements.

16 Question: Est-ce qu'ils vous ont dit ce que la police militaire vous

17 ferait?

18 Réponse: Ils me disaient: "Si vous ne voulez pas nous avouer le tout, vous

19 allez devoir leur avouer à eux". Donc j'ai dit, et je cite: "Vous pouvez

20 me forcer à dire quelque chose par la force mais cela ne sera pas la

21 vérité. Vous pouvez également m'inculper d'avoir lancé une bombe sur

22 Hiroshima alors qu'à l'époque j'avais cinq ou six ans mais ce ne sera

23 quand même pas la vérité". C'est ainsi que ce dialogue s'est terminé, on

24 ne m'a plus maltraité avec toutes ces questions.

25 Question: Que s'est-il passé lorsque l'interrogatoire a été terminé?

Page 2376

1 Réponse: On m'a remis de nouveau dans la chambre, on m'a donné un bout de

2 papier et on m'a demandé de le remettre au gardien pour qu'on me ramène

3 dans le dortoir, et c'est tout.

4 Question: Est-ce qu'on vous a emmené immédiatement dans cette pièce ou

5 est-ce que vous deviez attendre un peu?

6 Réponse: J'ai dû attendre légèrement ou un peu parce qu'ils

7 s'entretenaient entre eux et moi je me trouvais dans le couloir à ce

8 moment-là. Derrière moi, on a fait entrer quelqu'un, un jeune homme, je ne

9 me rappelle pas son prénom, mais son nom de famille était Music. Il

10 pleurait, j'avais entendu. Ils criaient et ils l'injuriaient et ils

11 n'étaient probablement pas contents avec lui donc ils l'ont envoyé en

12 cellule d'isolement. Cependant, moi, on m'a demandé de rentrer de nouveau.

13 On m'a dit de signer un papier et on m'a dit: "Tiens, voici un compte

14 rendu de l'entretien que nous avons eu" et on m'a demandé de signer ce

15 papier. Je ne sais même pas ce qui y était écrit mais j'ai signé cette

16 feuille.

17 Question: Pourquoi n'avez-vous pas lu le contenu de cette feuille?

18 Réponse: Je n'avais pas mes lunettes, je ne pouvais pas très bien voir.

19 J'ai dit à Zoran, car je le connaissais: "Eh bien, Zoran, j'espère que tu

20 as écrit la vérité, je te fais confiance".

21 Question: Vous avez dit que ce jeune homme qui s'appelait Music, vous

22 l'avez entendu pleurer.

23 Réponse: Il pleurait. Oui, oui, il pleurait.

24 Question: Est-ce que vous pouviez entendre ce qu'on lui disait? Pouviez-

25 vous déceler ce qu'on lui disait exactement?

Page 2377

1 Réponse: On lui avait posé des questions concernant un fusil et il avait

2 avoué avoir eu en sa possession un fusil. Je ne sais pas si c'était la

3 vérité ou non, mais on lui avait posé des questions concernant ses armes

4 ou s'il avait des armes.

5 Question: Est-ce que vous avez revu ce jeune homme par la suite dans votre

6 pièce à vous ou bien dans d'autres pièces, dans d'autres salles?

7 Réponse: Non, il n'était pas dans mon dortoir à moi, dans ma pièce à moi,

8 mais je l'ai vu à quelques reprises, je l'ai vu se diriger vers le

9 réfectoire. Je ne le connaissais pas mais j'ai fait sa connaissance à ce

10 moment-là et par la suite, en fait j'ai entendu que son nom de famille

11 était Music parce que quand il entrait à l'intérieur de la pièce, on lui

12 avait dit: "Allez Music, entre!" Mais je ne sais rien du tout, je ne

13 connais rien à son sujet.

14 Question: Est-ce que vous avez été battu alors que vous étiez au KP Dom?

15 Réponse: Non, je n'ai pas fait l'objet de passages à tabac.

16 Question: Est-ce que vous avez vu d'autres détenus se faire passer à

17 tabac?

18 Réponse: J'ai plus entendu que vu. J'ai entendu des gémissements, j'ai

19 entendu des cris quand on les frappait. C'était à plusieurs reprises,

20 surtout au mois de juin. Tous les soirs après le dîner, après avoir compté

21 les personnes, on venait chercher des gens et on les emmenait par groupe

22 de six à huit. Par la suite, ces gens-là ne revenaient plus jamais et ils

23 partaient toujours sans leurs effets personnels. Cela nous bouleversait le

24 plus car ça se passait toujours la nuit, après avoir fait le décompte des

25 détenus dans les pièces, c'est à ce moment-là que cela arrivait.

Page 2378

1 Question: A quelle heure est-ce que cela pouvait arriver, à quel moment du

2 jour?

3 Réponse: C'était plutôt le soir, donc après la tombée de la nuit.

4 Question: Qui les appelait et qui les faisait sortir?

5 Réponse: Un gardien. Un des gardiens pouvait venir, il appelait les noms:

6 "Untel, untel, untel, sortez!" Par la suite, il les emmenait et on pouvait

7 entendre des cris, des gémissements, des bruits de passage à tabac, des

8 bruits de coups. Cela nous bouleversait bien sûr énormément car si cela

9 avait duré plus longtemps, je crois que plusieurs personnes auraient même

10 perdu leur santé mentale et se seraient peut-être suicidées. C'est ce qui

11 m'avait le plus bouleversé, ces cris de personnes.

12 Par la suite, la tactique avait quelque peu changé: au lieu d'emmener

13 quelqu'un le soir, ils avaient commencé à faire des échanges qui se

14 passaient durant le jour. Alors ils entraient, ils disaient: "Bon, allez,

15 prenez vos effets personnels, vous allez vous faire échanger". Nous étions

16 tous heureux parce que nous pensions que les échanges avaient commencé.

17 Malheureusement, il s'est avéré que ces personnes ne sont plus jamais

18 revenues. Beaucoup de personnes que je connaissais également.

19 Question: Vous avez dit qu'on faisait sortir les détenus et que cela se

20 passait normalement après qu'on ait compté les détenus dans la pièce.

21 Maintenant, ces vérifications, à savoir combien de personnes il y avait

22 dans les dortoirs, se faisaient-elles de façon quotidienne?

23 Réponse: Tous les soirs ils venaient, et on demandait à un des détenus

24 d'être comme une espèce de surveillant de dortoir et c'est lui qui devait

25 compter le nombre de détenus, c'est lui qui donnait le chiffre au gardien

Page 2379

1 quand il venait se présenter. Mais après qu'on ait compté les personnes,

2 c'est à ce moment-là que nous étions le plus bouleversés parce que c'est à

3 ce moment-là qu'on venait chercher les personnes pour les faire sortir et

4 les emmener.

5 Question: Oui. Vous avez dit que le nombre de détenus dans les pièces

6 était consigné par écrit. Où consignait-on par écrit ce nombre de détenus?

7 Réponse: Le surveillant de la pièce, qui était désigné par les gardiens

8 pour l'être, consignait le nombre de détenus sur un bout de papier et le

9 gardien par la suite recomptait de nouveau si c'était bel et bien le

10 nombre de personnes et, par la suite, il venait de nouveau et la plupart

11 du temps, il se présentait le soir pour faire sortir des personnes.

12 Question: Vous avez également dit que vous pouviez entendre des cris de

13 douleur. Est-ce que vous pouvez nous dire si cela provenait de l'aile ou

14 de la partie du bâtiment que vous nous avez déjà montrée sur le

15 rétroprojecteur ou si cela provenait d'ailleurs?

16 Réponse: Non, cela provenait de la même partie pour la plupart, des cris.

17 Donc c'était derrière, tout se passait derrière cette porte.

18 Question: Est-ce qu'il vous est arrivé de pouvoir entendre et de savoir

19 qui se faisait passer à tabac, d'après les bruits que vous entendiez?

20 Pouviez-vous déterminer l'identité de la personne qui se faisait passer à

21 tabac?

22 Réponse: Toutes les personnes qui se faisaient sortir se faisaient passer

23 à tabac. Ils les faisaient entrer un par un et lorsque la dernière

24 personne entrait, on entendait très souvent des bruits de coups, et

25 ensuite on n'entendait plus rien. Par la suite, on entendait d'autres

Page 2380

1 coups, et ainsi de suite. J'ai pu entendre quelqu'un dire: "Où est ton

2 fusil?" et ainsi de suite.

3 Question: Est-ce que vous avez entendu des coups de feu liés à ces

4 passages à tabac?

5 Réponse: Oui, justement, parce c'est cela qui a fait en sorte que je pense

6 au pire, car des fois, le soir, on pouvait entendre l'écho des coups de

7 feu qui retentissaient, et un soir j'ai entendu six coups de feu qui

8 avaient été tirés à l'intérieur de la pièce. C'est à ce moment-là que nous

9 savions quel était le sort de ces personnes qui se sont fait sortir et qui

10 ne sont plus jamais revenues. Nous pouvions toujours penser au pire mais

11 nous espérions, bien sûr, que ce n'était pas le cas.

12 Question: Vous avez entendu ces six coups de feu. Est-ce que c'était un

13 incident particulier lors duquel vous avez entendu six coups de feu ou

14 bien cela se passait fréquemment?

15 Réponse: Non. Des coups de feu dans la pièce, je ne les ai jamais plus

16 entendus. Ni auparavant ni après. C'était seulement cette fois-là. Par

17 contre à l'extérieur, on pouvait entendre des coups de feu. Nous ne

18 savions pas d'où provenaient ces rafales. Des fois on les entendait dans

19 la cour, des fois on les entendait tout autour. Enfin, on entendait des

20 coups de feu. Nous ne savions pas d'où provenaient ces coups de feu mais

21 depuis la pièce en question, je n'ai entendu des coups de feu qu'à une

22 reprise. C'était cette fois-là.

23 Question: Est-ce que vous savez quels étaient les détenus qui s'étaient

24 fait sortir ce jour-là quand vous avez entendu ces six coups de feu.

25 Réponse: Munib Veiz, Nisic Nurko, c'est à ce moment-là qu'on les a fait

Page 2381

1 sortir, ces deux personnes-là et il y avait quatre hommes avec eux. Mais

2 pour ces deux derniers, ce sont ceux dont je me souviens le mieux. Si vous

3 voulez, je peux vous énumérer les autres aussi.

4 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Parlons d'abord de cet incident lors

5 duquel vous avez entendu ces six coups de feu. Vous avez dit que Nurko

6 Nisic s'est fait sortir cette fois-là ainsi que Munib Veiz.

7 Nurko Nisic, Monsieur le Président, cet incident est décrit sur la liste

8 C19 et c'est également l'incident Non. S'agissant de Nurko Nisic, c'est

9 l'incident 5-27 et pour Munib Veiz, il s'agit de l'incident C28 et B59.

10 M. le Président (interprétation): Merci.

11 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Ces deux personnes-là, est-ce qu'elle

12 se sont fait sortir cette fois-là où les avez-vous vues se faire sortir à

13 plusieurs reprises et les avez-vous se faire ramener?

14 Témoin FWS-109 (interprétation): Non, je n'ai pas vu qu'elles se sont fait

15 sortir plusieurs fois.

16 Question: Qu'est-ce que vous avez vu? Est-ce qu'ils se sont fait sortir

17 ensemble?

18 Réponse: Oui.

19 Question: Et où les a-t-on emmenés?

20 Réponse: On les a emmenés vers la sortie, donc vers cette grille de métal,

21 et sous cette fenêtre on les a fait aligner les uns à côté des autres et

22 on les faisait entrer un par un. A chaque fois qu'une personne entrait, on

23 entendait de cris de douleurs et on entendait des bruits de coups. Et le

24 dernier qui était parmi ce groupe En fait le dernier, c'était Nurko

25 Nisic, il est entré le dernier.

Page 2382

1 Question: Et Munib Veiz, le connaissiez-vous d'auparavant?

2 Réponse: Oui, il était commerçant. Il était un homme assez corpulent, je

3 crois qu'il devait peser environ 130 kilos avant la guerre, il était très

4 corpulent.

5 Question: Et qu'en est-il de Nurko Nisic, qui est-il?

6 Réponse: Nurko Nisic, je le connaissais également. Pendant un temps, il

7 travaillait dans la police et plus tard je ne sais ce qu'il faisait. Je ne

8 sais pas du tout ce qu'il faisait après.

9 Question: Vous avez dit qu'on l'avait emmené en dernier; en fait, que

10 c'était la dernière personne qu'on avait emmenée, s'agissant de ce groupe

11 de six personnes. Avez-vous entendu quelque chose de particulier? C'est-à-

12 dire après qu'on l'ait fait entrer.

13 Réponse: Eh bien, après ce passage à tabac, nous avons entendu ces coups

14 de feu dans la pièce, provenant de la pièce en question.

15 Question: Vous souvenez-vous avoir fait une déclaration aux enquêteurs du

16 Bureau du Procureur au mois de juin 1996?

17 Réponse: Oui, je me souviens avoir fait une déclaration. Je ne sais pas de

18 quoi vous voulez que je vous parle exactement.

19 Question: Dans cette déclaration, vous avez également parlé de cet

20 incident. Vous décrivez les six coups de feu. Et outre Munib Veiz et Nurko

21 Nisic, vous parlez également de quatre autres personnes. Vous avez dit

22 Réponse: Oui.

23 Question: Et vous avez parlé de Hamed Salem Bico, vous avez dit qu'il

24 était parmi ces six personnes. Que pouvez-vous nous dire à son sujet? Vous

25 souvenez-vous qu'il a fait partie de ce groupe de personnes qui se sont

Page 2383

1 fait sortir ce jour-là?

2 Réponse: Oui, son nom était Bico Hamed. Et Salem était son surnom. Tout le

3 monde connaissait Bico Salem, mais son vrai prénom c'était Hamed. C'est

4 une personne, ce ne sont pas deux personnes différentes. C'est la même

5 personne.

6 Question: Oui, très bien. Et qu'est-ce qui lui est arrivé? Qu'avez-vous

7 vu?

8 Réponse: Je considère qu'il a subi le même sort que les autres, c'est-à-

9 dire personne n'est revenu, aucun d'eux n'est revenu par la suite.

10 Question: Vous souvenez-vous s'il s'est fait emmener cette fois-là lorsque

11 vous avez entendu les six coups de feu?

12 Réponse: D'après ce que je me souviens, c'est à ce moment-là qu'on l'a

13 fait sortir et qu'on l'a emmené. Car j'ai inscrit des noms d'autres

14 personnes qu'on avait emmenées le soir. Je les connaissais, donc je me

15 souviens de leur nom. Certaines personnes je les connaissais de vue,

16 d'autres je les connaissais personnellement. Mais ces six personnes-là se

17 sont gravées dans ma mémoire parce que c'est cet incident qui nous a

18 marqué le plus. Non seulement moi, mais les autres personnes également qui

19 avaient entendu ces bruits, car on avait vraiment pensé au pire.

20 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Monsieur le Président, s'agissant de

21 Bico Hamed, l'incident est décrit sur la liste C2 et également sur la

22 liste B5.

23 M. le Président (interprétation): Merci.

24 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Vous avez également parlé de Halim

25 Konjo lors de ces déclarations données au Bureau du Procureur et vous avez

Page 2384

1 dit que Halim Konjo faisait partie de ces six personnes ce jour-là. Vous

2 souvenez-vous de cela?

3 Témoin FWS-109 (interprétation): Oui.

4 Question: Qui était-il?

5 Réponse: Il avait un restaurant, il était restaurateur.

6 Question: Vous avez également fait état, dans la déclaration donnée

7 préalablement, que parmi ces six victimes il y avait également les deux

8 frères Rikalo. Vous souvenez-vous de ces deux personnes?

9 Réponse: Oui, je me souviens d'eux. Je ne connais pas leur prénom. Je me

10 souviens de les avoirs vus et je les connaissais de vue. Je sais qu'ils

11 étaient frères et que leur nom de famille était Rikalo à tous les deux.

12 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Monsieur le Président, cet incident

13 concernant les frères Rikalo figure sur la liste C21 à 23 et sur la liste

14 B45 à 48.

15 M. le Président (interprétation): Merci.

16 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Vous souvenez-vous qui était la

17 personne qui les avait fait sortir cette fois-là, ces six personnes?

18 Témoin FWS-109 (interprétation): Non, je ne peux pas me souvenir car dans

19 la nuit je ne pouvais pas déceler de qui il s'agissait. Eux, ils avaient

20 de la lumière en bas mais nous on n'avait pas de lumière, alors quand la

21 nuit tombait nous ne pouvions absolument rien voir. De sorte que si une

22 personne arrivait comme ça dans la nuit, je ne pouvais pas savoir de qui

23 il s'agissait. C'était toujours quelqu'un, un des gardiens de service, qui

24 se présentait, je ne sais pas lequel.

25 Question: Combien de temps a duré le passage à tabac de ces six personnes?

Page 2385

1 Question: Je crois que cela a dû au moins durer une demi-heure. On

2 entendait des gémissements, des coups, des cris.

3 Question: Et lorsque ces bruits ont cessé, combien de temps s'est écoulé

4 entre les derniers cris et les coups de feu?

5 Réponse: J'ai vu, ou en fait nous pouvions entendre le bruit d'une

6 voiture. Nous savions très bien à chaque fois qu'on allumait cette

7 voiture, le pot d'échappement était défectueux, donc on entendait toujours

8 un bruit très fort. Par la suite, nous pouvions entendre ce son

9 s'éloigner, se diriger en direction de la ville. Les personnes qui

10 travaillaient le matin, elles n'étaient pas encore placées dans une pièce

11 à part mais provenaient de plusieurs pièces différentes.

12 De sorte qu'un de mes collègues couché, allongé à côté de moi -il était

13 mécanicien et devait aller travailler-, quand il est revenu, il a dit

14 qu'il était très inquiet, car il avait trouvé la voiture encore humide,

15 c'est-à-dire qu'elle avait été lavée ce matin-là. C'était la voiture dont

16 le pot d'échappement était défectueux. Nous avions donc conclu que ces

17 personnes avaient été liquidées après ces coups de feu. Ce n'était pas

18 officiel mais comme ces personnes ne se sont plus jamais représentées,

19 qu'on ne les a plus jamais revues, nous pouvions croire au pire.

20 Question: Après les passages à tabac qui ont eu lieu ce soir-là et après

21 avoir entendu les coups de feu, est-ce que vous avez vu quelqu'un dans la

22 cour?

23 Réponse: Il y avait deux cuisiniers qui sont allés là. Je ne sais pas si

24 on leur avait demandé de venir aider ou je ne sais trop quoi, mais je les

25 ai vus se diriger vers cette porte. Nous pouvions regarder, nous étions un

Page 2386

1 peu plus à l'aise pour regarder car il faisait nuit. Mon cur battait

2 tellement que j'avais l'impression qu'il allait sortir de ma poitrine;

3 tellement mon cur battait fort. Vous savez, quand vous avez très peur de

4 quelque chose, c'est cela qui arrive.

5 Question: Où est-ce que vous avez vu les cuisiniers? Qui étaient-ils?

6 Connaissez-vous les noms des cuisiniers?

7 Réponse: Non, je ne connais vraiment pas les noms des cuisiniers. Je sais

8 qu'ils travaillaient dans la cuisine, mais je n'ai vraiment aucune idée de

9 leurs noms.

10 Question: Et où les aviez-vous vus ce soir-là?

11 Réponse: Ils allaient du restaurant et se dirigeaient en direction de

12 cette grille, de ce portail. Ils sont sortis du restaurant pour aller vers

13 la sortie.

14 Question: Vous souvenez-vous si un autre détenu ou d'autres détenus se

15 sont fait sortir de la même manière? Vous souvenez-vous en fait d'un

16 détenu en particulier dont vous pouvez nous donner le nom et qui a subi un

17 sort semblable?

18 Réponse: Vous parlez de détenus qui se sont fait sortir le soir, qu'on

19 emmenait le soir? Vous parlez de ce soir-là où d'une autre soirée?

20 Réponse: Non, je parle d'autres soirs. Vous souvenez-vous d'un autre

21 détenu qui a subi un sort semblable, qui s'est fait sortir le soir et que,

22 par la suite, vous avez entendu des bruits de passage à tabac?

23 Réponse: Oui, j'ai entendu des passages à tabac mais pas de coups de feu.

24 Je me souviens avoir vu Mato Ivancic, Kruno qui était croate -Mato Ivancic

25 était croate aussi. Il y avait également Granov Atko; je sais que c'était

Page 2387

1 son nom, mais je ne connais pas son vrai nom. Donc Atko Granov. Il y avait

2 également Esad Kiselica. Je ne souviens pas d'autres personnes, il y en a

3 encore. J'ai une liste de noms: si vous voulez, je peux la consulter.

4 Sinon je vais sûrement me souvenir de leurs noms plus tard.

5 Question: Quel genre de liste avez-vous? Vous avez une liste avec vous?

6 Réponse: Oui, c'est un aide-mémoire, en fait. Après l'échange, j'ai tout

7 inscrit sur cette feuille de papier pour ne pas oublier. Parce que, vous

8 savez, je ne peux pas me souvenir de tous les noms.

9 Question: Témoin, attendez. Témoin, attendez. Avant de consulter votre

10 liste, parlez-nous de votre liste: de quel genre de liste s'agit-il?

11 Réponse: Ce n'est pas une liste; ce sont des notes personnelles que j'ai

12 consignées pour ne pas oublier les personnes que je venais tout juste de

13 rencontrer à l'époque. Il s'agit d'Esad Kiselica, Atko, Mato, Kruno.

14 Question: Témoin, attendez, s'il vous plaît, que je vous pose une

15 question.

16 Témoin, à quel moment avez-vous pris vos notes personnelles?

17 Réponse: Immédiatement après l'échange, un mois après peut-être. Je me

18 suis assis, je me suis concentré, j'ai consigné le tout par écrit, car je

19 savais qu'il m'était nécessaire d'avoir un document écrit dans lequel

20 étaient consignés ces détails.

21 Question: Avez-vous remis vos notes ou avez-vous remis des copies de vos

22 notes personnelles aux enquêteurs du Bureau du Procureur?

23 Réponse: Oui, je ne sais pas si j'avais toutes mes notes avec moi lors de

24 la première déclaration, mais j'ai dû remettre le tout lors de la première

25 déposition. Il y avait aussi Hodzic Nail, je me souviens, parmi les noms

Page 2388

1 qui figuraient sur cette liste.

2 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Monsieur le Président, merci.

3 Monsieur le Témoin, un instant, s'il vous plaît.

4 Monsieur le Président, ce document, en fait, dans les classeurs du procès,

5 il s'agit du document ID201. En fait, mes collègues de la défense

6 devraient également avoir ces deux documents. Il s'agit de deux listes

7 avec des noms; si la défense ne voit pas d'objection, je voudrais vous

8 demander de permettre au témoin de se servir de ses notes personnelles.

9 M. le Président (interprétation): Oui nous avons la liste ID201 devant

10 nous. Voyons ce que les conseils de la défense ont à nous dire.

11 M. Bakrac (interprétation): Monsieur le Président, nous avons trouvé les

12 documents mais nous aimerions effectivement pouvoir comparer ce document

13 avec ce que le témoin consulte devant lui.

14 M. le Président (interprétation): Etait-ce une liste écrite à la main ou à

15 la machine?

16 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Non, c'est une note manuscrite de la

17 main du témoin et il s'agit bien du document ID201. Je demanderai à

18 l'huissier de montrer ces notes manuscrites du témoin aux avocats de la

19 défense.

20 Témoin FWS-109 (interprétation): C'est cette partie-ci.

21 (L'huissier s'exécute.)

22 M. Bakrac (interprétation): Monsieur le Président, nous avons une

23 photocopie, la photocopie d'un papier qui nous a été montré, à savoir la

24 page 1 et 2. Il apparaît avec évidence qu'au stylo à bille, il y a une

25 troisième page que nous n'avons pas obtenue. Et nous voyons que le témoin

Page 2389

1 a encore un feuille de papier.

2 Témoin FWS-109 (interprétation): Non, non.

3 M. Bakrac (interprétation): Alors sur la feuille qui nous a été montrée

4 par le témoin, nous avons reçu seulement les pages 1 et 2. Ensuite, il y a

5 une troisième page avec une liste au stylo à bille, assez épaisse, que

6 nous n'avons jamais reçue.

7 M. le Président (interprétation): Mais cela ne figure pas dans les papiers

8 que nous avons reçus non plus.

9 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Nous n'avons pas cela non plus.

10 Monsieur le Témoin, avez-vous ajouté quelque chose vous-même?

11 Témoin FWS-109 (interprétation): Ce sont des notes personnelles que j'ai

12 mises sur papier et que je n'ai remises à personne. Il y a la liste des

13 personnes amenées qui se trouve chez M. le conseil; il s'agit de la liste

14 des personnes qu'on a ramenées du Monténégro. C'est la liste que vous avez

15 vous-même, vous et les conseils de la défense. L'autre feuille de papier,

16 vous ne l'avez pas.

17 Question: Est-ce que vous avez rajouté ultérieurement quelque chose à

18 cette liste des notes personnelles? Avez-vous rajouté autre chose encore

19 que vous teniez à ne pas oublier?

20 Témoin FWS-109 (interprétation): Monsieur le conseil dit qu'il s'agit d'un

21 autre stylo. Il se peut que j'aie remplacé la mine de mon stylo à bille

22 mais je vous ai remis ce que vous avez en votre possession.

23 M. le Président (interprétation): Ce que nous devrions savoir, Madame

24 Uertz-Retzlaff, c'est quand le témoin a rempli cette troisième page.

25 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Quand avez-vous rajouté ces

Page 2390

1 informations sur cette troisième page? Est-ce que vous vous en souvenez?

2 Témoin FWS-109 (interprétation): Oui, j'ai apporté des notes, j'ai ajouté

3 des noms de gens pour lesquels je n'ai pas pu apprendre s'ils étaient

4 sortis du camp ou pas. Je l'ai fait à titre interne pour ne pas donner des

5 noms au hasard et il m'est arrivé de me remémorer certains noms

6 ultérieurement. Tout à l'heure par exemple, je n'ai pas pu vous les citer

7 mais je m'en suis rappelé avec la liste.

8 M. le Président (interprétation): Je voudrais savoir si cela s'est fait

9 dans un délai raisonnable suite à l'échange ou si cela a été fait après

10 entretien avec les enquêteurs du Bureau du Procureur, si donc cela l'avait

11 aidé à ce moment-là pour lui servir d'aide-mémoire, je crois que c'est une

12 chose à remettre aux conseils de la défense. C'est la raison pour laquelle

13 je voudrais savoir quand le témoin a fait cet ajout. Qu'il ne nous donne

14 pas une date, à savoir le 25 mai 1992, date qui figure sur le document,

15 mais nous voudrions savoir vers quelle période à peu près le témoin a

16 rajouté cette troisième page.

17 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Pouvez-vous nous dire, Monsieur le

18 témoin, à peu près quand vous avez fait ce rajout d'informations sur le

19 papier que vous avez sur vous?

20 Témoin FWS-109 (interprétation): Je ne sais pas. Je ne sais pas quand, je

21 n'arrive pas à m'en rappeler, mais le plus probable est de dire que je

22 l'avais avant tous les interrogatoires auxquels j'ai été soumis parce que

23 j'avais été là-bas sans notes et j'ai compris par la suite que l'on

24 oubliait souvent des noms.

25 Question: Mais, Monsieur, nous parlons des notes ultérieures. Est-ce que

Page 2391

1 ces notes ultérieures, vous les avez faites récemment ou il y a plusieurs

2 années?

3 Réponse: Non, non, ce n'était pas il n'y a pas longtemps. C'était il y a

4 très longtemps. Par exemple, ceci ça n'a rien à voir, je l'ai fait

5 récemment. Mais les autres notes, je les ai sûrement faites il y a

6 quelques années déjà sur la feuille de papier qui est là-bas.

7 M. Bakrac (interprétation): Monsieur le Président?

8 M. le Président (interprétation): Allez-y.

9 M. Bakrac (interprétation): Si vous me le permettez, j'aimerais bien

10 pouvoir suggérer quelque chose: à savoir que l'accusation demande au

11 témoin quand ses notes ont été remises au Bureau du Procureur.

12 M. le Président (interprétation): De quelles notes parlez-vous, Monsieur

13 Bakrac? Nous avons déjà un témoignage aux termes duquel les deux premières

14 pages ont été fournies au Bureau du Procureur. A l'occasion de la première

15 ou de la deuxième interview, il ne s'en souvient pas.

16 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): 1996.

17 M. le Président (interprétation): Oui.

18 M. Bakrac (interprétation): Mais on voit que sur les photocopies remises,

19 si l'on compare l'original, le n17 par exemple, sur la liste des détenus,

20 sur la photocopie, le 17 ne s'y trouve pas alors que sur l'original, on

21 voit Dzelilovic Kemo qui a été rajouté.

22 M. le Président (interprétation): Je suggère que nous devrions nous

23 pencher ou que quelqu'un devrait se pencher sur la chose et faire une

24 photocopie du document en possession du témoin. Donc il ne s'agirait pas

25 de procéder à des modifications du document et cela ne doit pas être fait

Page 2392

1 sans que les parties soient informées. Je ne sais pas pourquoi ces

2 modifications ont été apportées mais je remarque que sur cette page, on a

3 perdu la dernière ligne au moment de la confection des photocopies. Je ne

4 sais pas si cela a été délibéré ou pas mais on voit juste le haut des

5 lettres. Il serait peut-être bon que nous fassions faire de nouvelles

6 photocopies du document entier afin que l'on puisse voir les pages 1, 2 et

7 3 et, si j'ai bien compris ce qu'a dit le témoin, il n'y a pas de page 4.

8 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Non, non, nous n'en avons pas.

9 M. le Président (interprétation): Je ne pense pas à ce vous avez vous,

10 mais l'original que M. Bakrac a en sa possession, nous pourrions le

11 photocopier. Peut-être pourrions-nous le photocopier tout de suite pour

12 gagner du temps?

13 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Oui, nous pourrions le faire.

14 M. le Président (interprétation): Donc, si j'ai bien compris, la page 4

15 n'a rien à voir avec l'affaire.

16 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Nous pourrions donc continuer avec

17 les noms qu'ils nous fournis en procédant dans l'ordre.

18 Monsieur le témoin, vous avez mentionné Atko Granov?

19 Témoin FWS-109 (interprétation): Oui.

20 Question: Et Atko Granov, c'est le C9 pour le compte rendu d'audience.

21 Qu'est-il arrivé à cet homme?

22 Réponse: Il a été emmené avec un groupe. Je ne sais combien de personnes

23 il y avait dans ce groupe. Je me souviens donc des personnes qui avaient

24 été emmenées, mais je ne saurais pas vous dire quand est-ce que les uns ou

25 les autres ont été emmenés, cela je ne sais pas, mais je sais que ces

Page 2393

1 gens-là ont été emmenés.

2 Question: Vous avez mentionné Esad Kiselica aussi, c'est le C12.

3 Réponse: Oui.

4 Question: Qu'avez-vous vu à son sujet? Qui était-il d'abord?

5 Réponse: Il était électricien avant la guerre, il avait travaillé au

6 niveau de l'entreprise d'électricité. Il avait été emmené avec un petit

7 groupe. Maintenant, de là à vous dire quand et avec qui, je ne sais pas.

8 Mais Hodzic Nail, Kuloglija appelé "Kula", dont j'ignore le prénom, et

9 autres, ce sont des gens dont je me souviens. C'est la raison pour

10 laquelle j'ai fait cet aide-mémoire, parce que pour certains j'ignorais le

11 nom de famille ou j'ai pu apprendre par la suite quel avait été le prénom

12 d'untel, et pour certains je savais dire le nom et le prénom. C'est bien

13 ce que j'ai indiqué.

14 Question: Et Granov Atko, Atko c'est un surnom ou un prénom?

15 Réponse: Son prénom était différent mais je sais que tout le monde

16 l'appelait Atko. De là à vous dire son vrai prénom, je ne saurais vous le

17 dire. Il se peut qu'il s'appelait Adnan, mais je sais que tout le monde

18 l'appelait Atko.

19 Question: Et qui était-il, lui?

20 Réponse: Je ne sais pas, c'était un fonctionnaire quelconque. J'avais

21 connu son père à l'époque et lui, je le connaissais seulement de vue.

22 Question: Vous avez mentionné C10, Nail Hodzic. Qui était-il?

23 Réponse: Il était chauffeur, je crois qu'il était déjà à la retraite.

24 Question: Et vous avez mentionné aussi Kuloglija, c'est le C15. De qui

25 s'agit-il là? Est-ce que vous connaissez son prénom?

Page 2394

1 Réponse: Kuloglija était enseignant. J'ignore son prénom. Tout le monde

2 l'appelait "Kulo" ou "Kula" du fait de son nom de famille, Kuloglija.

3 Question: Vous avez mentionné un certain Kruno. Est-ce que vous connaissez

4 son prénom et sauriez-vous nous dire de qui il s'agit au juste?

5 Réponse: Non, je ne connais pas son prénom, et je crois que dans la liste

6 c'est bien précisé. Il était réparateur de télévisions. Je le connaissais

7 parce que je passais à côté de sa boutique tous les jours, il était de

8 nationalité croate.

9 Question: Il s'agit de la personne sous le C17. Et Mate Ivancic, qui

10 était-ce?

11 Réponse: Il était infirmier, [expurgé]

12 Question: Et à quel groupe ethnique appartenait-il?

13 Réponse: Il était croate.

14 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Monsieur le Président, il s'agit du

15 C11.

16 Avez-vous connu une personne Abdurahman Kankusic ou Cankusic?

17 Réponse: Abdurahman Cankusic et son frère dont je ne me souviens plus du

18 nom, il y avait deux frères Cankusic.

19 Question: Et que faisaient-ils?

20 Réponse: Je ne sais pas ce qu'ils faisaient, je connaissais bien leur

21 père. Ils habitaient dans un quartier à Foca mais je ne sais pas vous dire

22 quelle avait été leur profession.

23 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Abdurahman, c'est le C3 et le C4.

24 M. le Président (interprétation): Merci.

25 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Est-ce que vous connaissiez Kemo

Page 2395

1 Dzelilovic?

2 Témoin FWS-109 (interprétation): Je le connaissais de vue. Je sais qu'il

3 était professeur, professeur ou enseignant, peu importe.

4 Question: Et avez-vous vu que quelque chose lui était arrivé?

5 Réponse: Je ne sais pas ce qui lui était arrivé. Il avait été emmené le

6 soir et n'est plus revenu. Et Soro Seval aussi. Voilà, je viens de me

7 rappeler de ce dernier aussi.

8 Question: Qui était-il, lui?

9 Réponse: Il était électricien, il travaillait dans l'entreprise de

10 distribution d'électricité.

11 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Monsieur le Président, il s'agit du

12 C24 et du C7.

13 M. le Président (interprétation): Merci.

14 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Et Zulfo Veiz?

15 Témoin FWS-109 (interprétation): Et comment! Je le connaissais aussi. Je

16 ne me suis pas rappelé de son nom justement, c'est la raison pour laquelle

17 j'avais fait ce papier, pour ne pas oublier. Vous savez, on n'arrive pas à

18 se remémorer tous ces noms.

19 Question: Et qui était-il?

20 Réponse: Lui, il était policier.

21 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Monsieur le Président, Zulfo Veiz est

22 cité au C29.5-27.

23 Ces gens dont nous venons de parler, Monsieur le témoin -et il s'agit de

24 17 personnes-, quand on les a emmenés, avez-vous toujours entendu des

25 bruits de coups ou de passage à tabac?

Page 2396

1 Témoin FWS-109 (interprétation): Oui, à chaque fois. C'est bien ce que

2 j'ai pu voir et je n'aurais pas pris de notes sinon.

3 Soro Seval a été emmené tout seul, lui, et je n'ai entendu aucun bruit à

4 ce moment-là. Il avait été emmené un soir; je n'arrive pas à me souvenir

5 de la date, bien entendu. Mais lui avait été emmené ce soir-là tout seul

6 et je n'ai pas entendu de bruit, aucun bruit. Pour les autres, on a

7 toujours pu entendre des bruits de coups.

8 Question: Et avez-vous revu l'un quelconque de ces hommes, une fois

9 relâché vous-même, ou avez-vous entendu parler d'eux?

10 Réponse: Jamais! J'ai vu les parents de bon nombre d'entre eux ou des

11 membres de la famille, mais plus aucun de ces hommes-là de la liste n'a

12 fait sa réapparition.

13 Question: Quand vous avez vu ces gens emmenés et que vous avez entendu ces

14 bruits de coups et ces cris, étiez-vous dans la pièce 20 ou ailleurs?

15 Réponse: J'étais tout le temps dans cette pièce 20 lorsque ces choses-là

16 arrivaient.

17 Question: Et Soro Seval, quand on l'avait emmené lui, où vous trouviez-

18 vous? Est-ce que vous vous en souvenez?

19 Réponse: Je me trouvais à l'époque dans la pièce 11. Il avait été emmené

20 de cette pièce-là. Ce soir-là, il y avait eu une panne d'électricité; nous

21 avions pensé, comme il était électricien, qu'on l'avait emmené pour faire

22 une réparation, une intervention. Mais il n'est plus jamais revenu. Et

23 moi, j'ai été ramené par la suite dans la 20; ils avaient vidé la pièce

24 n11 par la suite.

25 Question: Monsieur le Témoin, est-ce que les détenus ont été battus de

Page 2397

1 jour? Vous nous avez parlé de passages à tabac le soir, mais est-ce que

2 vous avez vu ou entendu des coups pleuvoir pendant la journée?

3 Réponse: Non. En fait, on ne pouvait pas entendre. Donc pendant la

4 journée, je n'en ai jamais entendu du tout. Je ne peux pas vous dire que

5 oui, si je n'ai pas entendu!

6 Question: A l'exception des trois hommes que vous avez mentionnés, est-ce

7 que vous avez vu dans votre pièce, la pièce 20, qui que ce soit avec des

8 blessures?

9 Réponse: Une fois, [expurgé] avait été emmené pour interrogatoire,

10 mais il n'a jamais voulu nous dire Excusez-moi, il y avait un autre

11 collègue qui avait porté des traces de gifles mais il ne voulait pas s'en

12 plaindre et nous dire qui est-ce qui les lui avait administrées. Excusez-

13 moi encore.

14 Savanovic Munir, lui, avait été emmené de ma pièce et avait passé dix

15 jours en cellule d'isolement; lui, en revenant, portait des traces de

16 coups.

17 Question: Vous vous trouviez dans quelle pièce alors?

18 Réponse: Je me trouvais dans la pièce 20 et il me semble qu'il devait

19 s'agir du mois de juillet ou août; je n'en suis pas tout à fait sûr.

20 Question: Et quel type de blessures avez-vous remarquées sur lui?

21 Réponse: Eh bien, on l'avait frappé avec des matraques ou d'autres objets.

22 Il avait des bleus sur ses muscles.

23 (Le témoin montre son bras au niveau de l'épaule.)

24 Question: Le témoin vient de montrer son bras droit. Et vous a-t-il dit,

25 Monsieur le Témoin; qui l'a battu?

Page 2398

1 Réponse: Il ne connaissait pas tous ces gens-là. Certaines personnes

2 mettaient des sortes de masques pour ne pas être reconnue. Et il avait

3 cité Burilo et Zoran dans ses récits, en disant que c'étaient des gens pas

4 commodes. Et des choses de ce genre.

5 Question: Quand vous dites Zoran, vous entendez [expurgé]?

6 Réponse: Oui, oui, je pense à [expurgé].

7 Question: Vous venez de mentionner un autre nom et je voudrais que vous

8 vous penchiez sur la feuille que vous avez devant vous, que vous ne citiez

9 plus le nom mais que vous vous référiez au numéro approprié. [expurgé]

10 [expurgé], que vous a-t-elle dit,

11 cette personne? Où avait-elle été battue?

12 Réponse: Oui, le n162, c'est cela. Eh bien, lui, on l'avait emmené pour

13 un interrogatoire et il était revenu avec des rougeurs sur les joues;

14 c'étaient des traces de doigts, mais il n'en a pas dit plus long. Et à

15 titre confidentiel, comme on se connaissait tous les deux, il m'avait dit

16 qu'il avait été giflé, mais il ne m'a pas précisé qui l'avait giflé.

17 Question: Vous avez mentionné déjà des échanges: combien de détenus y

18 avait-il au KP Dom lorsque vous y étiez arrivé?

19 Réponse: Eh bien, selon mes estimations, il devait y en avoir Plutôt, il

20 ne s'agit pas d'une appréciation mais nous avions compté à chaque fois que

21 les équipes allaient prendre leur repas: nous étions 500 à 520, sans

22 savoir le nombre de personnes dans les cellules d'isolement. Donc entre

23 500 et 520 personnes.

24 Question: Et quand vous avez quitté le KP Dom, combien de gens sont restés

25 derrière vous, après votre départ?

Page 2399

1 Réponse: J'estime qu'ils devaient être entre 150 à 200. Je pensais que

2 tous étaient partis se faire échanger et je me félicitais moi-même de

3 l'opportunité d'être échangé. Et un jour, au portail, un collègue et moi-

4 même avons été accostés par Savo Todovic qui nous a dit: "Vous, passez

5 derrière; vous n'allez pas être échangés mais vous allez servir de

6 chauffeurs".

7 Question: Monsieur le Témoin, attendez, attendez. Nous allons revenir à ce

8 point particulier plus tard.

9 Ce que je voulais savoir avant, c'est au sujet des échanges. Est-ce que

10 vous avez essayé vous-même de vous faire échanger, puisque vous venez de

11 nous dire que vous vous réjouissiez de cette possibilité? Est-ce que vous

12 avez essayé de vous faire échanger?

13 Réponse: J'ai essayé, j'ai supplié, j'ai même fait des requêtes écrites à

14 l'intention des gardiens pour leur demander de les porter au directeur, en

15 demandant à être reçu. Ils m'ont dit: "Oui, tu peux le faire, tu peux

16 faire une demande écrite". Et à deux reprises, j'ai rédigé des demandes.

17 Je ne sais pas si cela a été remis en main propre au directeur ou si le

18 gardien les avait jetées tout de suite après, mais toujours est-il que je

19 n'ai jamais réussi à m'entretenir avec le directeur pour lui demander

20 justement si je pouvais être échangé, pour me permettre de partir et lui

21 dire: "Qu'est-ce je viens faire ici?" C'était ma motivation.

22 Question: Est-ce que vous avez demandé à l'un quelconque des gardes de

23 vous placer sur une liste pour être échangé?

24 Réponse: Oui, mais ce n'était pas à des gardiens que je l'avais demandé.

25 J'ai demandé à M. Rasevic d'intervenir en ma faveur; nous nous

Page 2400

1 connaissions. Alors je lui ai dit: "Ecoute, s'il te plaît, fais en sorte

2 que je sois échangé". Et il m'a dit: "Mais pourquoi irais-tu alors que

3 personne ne touchera à toi ici. Nous vous gardons ici, nous prenons soin

4 de vous; nous sommes une espèce de service de garde, mais je n'ai aucune

5 influence pour pouvoir t'aider, parce que ce n'est pas nous qui

6 déterminons les gens pour les échanges. Nous recevons des listes, nous

7 n'avons rien à voir avec vous, si ce n'est le fait de vous garder".

8 Question: Vous a-t-il indiqué ou précisé qui est-ce qui prenait les

9 décisions au sujet des échanges?

10 Réponse: Ce n'est pas de lui directement que j'ai pu l'apprendre mais, une

11 fois, j'ai entendu dire d'un certain Maric, que l'on appelait Mare, un

12 policier, que cela venait d'une espèce de cellule de crise, ces listes-là.

13 De là à savoir qui se trouvait au sein de cette cellule de crise, je ne

14 sais pas. Mais c'est eux qui devaient savoir quelles étaient les personnes

15 qui devaient être emmenées pour être échangées.

16 Question: Est-ce que vous vous souvenez quand cet entretien avec M. Maric

17 a eu lieu?

18 Réponse: Je séjournais dans la pièce 20 et il me semble qu'il devait

19 s'agir du mois de juillet.

20 Question: Et cette cellule de crise, est-ce qu'on vous a expliqué qui cela

21 était? Ce Maric vous a-t-il expliqué de quelles personnes il s'agissait

22 là-bas?

23 Réponse: Je savais que Miro Stanic se trouvait être le chef de cette

24 cellule de crise parce qu'un collègue qui avait été avec moi, avant que

25 d'être ramené à Foca, avait reçu un laissez-passer avec une signature: et

Page 2401

1 cette signature sur le laissez-passer était celle de Miro Stanic. Il avait

2 pris sa voiture, son épouse et les autres pour les emmener en voiture au

3 Monténégro. Ils l'ont ramené par la suite avec moi, enfin les 21, notre

4 groupe de 21. Et pour lui non plus, on n'a plus eu de nouvelles à son

5 sujet.

6 Question: Qui était ce détenu?

7 Réponse: Il était retraité, Pasovic Ismet. Permettez-moi d'expliquer

8 davantage: il était parti avec ce groupe qu'on avait laissé passer vers le

9 Monténégro, vers Rozaje. La moitié de ces gens-là, par la suite, a

10 disparu. Donc parmi les personnes manquantes, il figure lui aussi.

11 Question: Et Miro Stanic qui était-ce, quelle était sa position?

12 Réponse: Oui. Il se trouvait être le Président du SDS. Je crois qu'il

13 devait être le directeur de l'usine de mailles appelée "Trikotaza".

14 Question: Nous avons mentionné ce groupe qui est parti à Rozaje et les

15 gens qui manquaient. Est-ce que vous vous souvenez d'un autre groupe qui

16 avait été emmené pour échange avant que vous n'ayez vous-même été emmené

17 pour être échangé?

18 Réponse: Je me souviens d'un groupe qui avait été emmené Ou alors,

19 voulez-vous que je le laisse pour plus tard lorsqu'on y arrivera? Mais je

20 me souviens de plusieurs groupes qui devaient être échangés; et nous nous

21 réjouissions de cela car la tactique avait été modifiée: on n'emmenait

22 plus le soir mais le jour, on apportait une liste, on citait les noms de

23 quinze à vingt personnes, on leur disait de prendre leurs effets

24 personnels. Il n'y avait pas de tabassage à ce moment-là. Les gens

25 prenaient leurs effets pour s'en aller et nous croyions qu'ils allaient

Page 2402

1 être échangés. Mais de nos jours encore, aucune de ces personnes n'a fait

2 sa réapparition ou bon nombre d'entre elles.

3 Il y avait eu un groupe de 30 à 35 personnes que nous pensions se diriger

4 pour aller cueillir des prunes; ils étaient donc partis sans leurs effets

5 personnels et ne sont plus revenus du tout.

6 Question: Et quand est-ce qu'ils sont partis?

7 Réponse: Ils sont partis le 17 septembre.

8 Question: Est-ce que vous vous souvenez des noms de quelqu'un parmi eux?

9 Réponse: De ma pièce, Dzemo Balic était parti, ainsi que Murto Deleut,

10 Soro Esat, Hadzimuratovic surnommé "Zeka", "Zecir". Zecir, je ne sais pas

11 son prénom, mais on l'appelait Zeka. Et puis deux personnes de la pièce

12 n16, on les a amenées aussi pour aller cueillir les prunes: Hadzimesic et

13 Konjo Halid. Hadzimesic Mirsad et Konjo Halid.

14 Question: Avez-vous jamais revu ces personnes ou bien est-ce que vous avez

15 entendu parler d'eux?

16 Réponse: Non. Ils ne sont jamais revenus. Je me suis renseigné, parce

17 qu'il y avait des personnes parmi eux que je connaissais, et une partie de

18 ces hommes avaient été trouvés au cours des exhumations. Je pense qu'ils

19 ont trouvé sept d'entre eux.

20 Question: Qu'est-ce que vous avez entendu dire? Qui ils ont trouvé:

21 pourriez-vous nous donner des noms?

22 Réponse: Celik Sulejman et Konjo Halid ont été retrouvés.

23 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Monsieur le Président, le témoin en

24 effet n'a pas besoin de ses notes puisque sa mémoire est vraiment bonne.

25 Donc nous n'avons pas besoin de revenir sur la question des notes.

Page 2403

1 M. le Président (interprétation): Mais si j'ai bien compris, nous avons

2 reçu la copie de ses notes et il serait peut-être utile de les communiquer

3 aux conseils s'ils souhaitent contre-interroger le témoin au sujet de ces

4 notes. Je pense qu'il faudrait remettre l'original des notes au témoin. Et

5 il serait peut-être utile que nous ayons une copie de ces notes également,

6 donc la Chambre.

7 (L'huissier s'exécute.)

8 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Je n'ai plus de questions concernant

9 les notes puisque le témoin connaît apparemment les noms par cur. Et même

10 nous avons vu qu'à la troisième page où l'on parle des personnes qui ont

11 cueilli les prunes, sa mémoire était bonne.

12 M. le Président (interprétation): Mais si j'ai bien compris, vous aviez

13 l'intention de verser ces documents au dossier. Est-ce vrai? Puisque c'est

14 une copie complète du document et donc il y avait un numéro de proposé, le

15 n201?

16 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Oui, nous avons envie de verser ce

17 document au dossier.

18 M. le Président (interprétation): Et quelle est l'attitude, le point de

19 vue de Me Bakrac?

20 M. Bakrac (interprétation): Je n'ai pas d'objection.

21 M. le Président (interprétation): Peut-être que ce ne serait pas une bonne

22 idée que d'attribuer le n201 à ces documents puisque ce n'est pas le même

23 document. Donc nous allons lui attribuer la cote P421. Est-ce qu'il s'agit

24 d'un document confidentiel?

25 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Non, non, puisque toutes ces

Page 2404

1 personnes Ah! Excusez-moi. Vous avez raison, Monsieur le Président: je

2 vois qu'il y a des noms de témoins dans ce document.

3 M. le Président (interprétation): Très bien. Donc il s'agirait de la pièce

4 P421 et c'est un document sous scellés.

5 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Très bien. Merci, Monsieur le

6 Président.

7 Monsieur le Témoin, est-ce que vous avez travaillé au cours de votre

8 détention?

9 Témoin FWS-109 (interprétation): Au KP Dom?

10 Réponse: Oui.

11 Question: Oui.

12 Réponse: Non.

13 Question: Sans nous donner de détail, pouvez-vous nous dire si d'autres

14 détenus y ont travaillé?

15 Réponse: Oui, très souvent de nombreuses personnes ont demandé à

16 travailler pour recevoir deux morceaux de pain, parce que ceux qui

17 travaillaient recevaient deux morceaux de pain au cours du déjeuner, alors

18 que nous, les autres, nous n'en recevions qu'un. C'était la raison

19 principale pour se porter volontaire pour travailler.

20 Question: Connaissez-vous la personne qui s'appelle Murid Islambasic?

21 Réponse: Oui.

22 Question: Est-ce qu'il a dû travailler ou bien est-ce qu'il s'est porté

23 volontaire pour travailler?

24 Réponse: Il ne s'est pas porté volontaire, j'en suis sûr. Mais je ne sais

25 pas ce qu'il a fait, je ne sais pas quel genre de travail il a effectué.

Page 2405

1 En tout cas, on l'a emmené souvent quelque part mais je ne sais pas ce

2 qu'il faisait, je n'avais pas de contact avec lui dans la prison.

3 Question: Alors comment pouvez-vous être sûr qu'il ne s'est pas porté

4 volontaire pour travailler?

5 Réponse: Eh bien, je voyais bien qu'il avait du mal à se déplacer quand il

6 venait manger, etc. Il avait mal à la jambe, il n'était pas en bonne

7 santé. Je pense qu'il n'a pas pu faire cela de son propre gré.

8 Question: Mais vous avez dit que vous ne saviez pas ce qu'il faisait. Est-

9 ce que vous avez appris plus tard quelle était la nature de son travail?

10 Réponse: Je l'ai appris au moment de l'échange, quand je l'ai vu, mais à

11 l'époque, au KP Dom, je ne savais pas ce qu'il faisait.

12 Question: Et quand vous l'avez appris, plus tard, après votre libération,

13 que vous a-t-il dit?

14 Réponse: Il était chauffeur et il cherchait des mines. Il essayait de

15 détecter les mines.

16 Question: Vous avez dit que vous avez été détenu au KP Dom jusqu'au 18

17 septembre 1992. Que s'est-il passé ce jour-là?

18 Réponse: Eh bien, ce jour-là un gardien est venu avec une liste. Je pense

19 que c'était Vukovic. C'était le moment le plus heureux de ces quatre mois

20 de détention. Il est entré dans la pièce et, parmi d'autres noms, il a

21 appelé le mien me demandant de prendre mes affaires personnelles et de le

22 suivre. J'ai été si heureux que j'en ai pleuré. Nous étions quatorze quand

23 nous sommes arrivés à cette fameuse porte d'entrée. J'étais avec mon

24 collègue à la tête de la colonne; la porte s'est ouverte, Savo Todovic est

25 sorti qui m'a informé. Il a dit à moi et à mon collègue: "Ecoutez, vous,

Page 2406

1 vous n'allez pas être échangés. Vous allez conduire. Vous allez être des

2 chauffeurs". Evidemment, moi, je ne comprenais pas ce que ça voulait dire,

3 je n'ai pas compris ce que ça voulait dire. Je me suis dit que, peut-être,

4 il fallait que je serve de chauffeur pour les échanges, amener les Serbes

5 quelque part, amener les autres, etc. Mais j'étais déprimé par cette

6 information parce qu'il m'a dit qu'il n'y aurait pas d'échange pour moi et

7 quaprès ils allaient voir ce qu'ils allaient faire.

8 Question: Et quand vous parlez de votre ami-collègue, est-ce cette

9 personne que sur la feuille de papier vous appelez votre collègue? Ne

10 dites pas son nom, dites nous si c'est bien cela.

11 Réponse: Oui.

12 Question: Où est-ce qu'on vous a amenés, vous et les autres détenus?

13 Réponse: On nous a fait monter dans un camion et on nous a amenés à cas

14 Kalinovik. Et à Kalinovik, ils ont séparé 12 personnes qu'ils ont amenées

15 dans une espèce de hangar, une installation militaire, et ils nous ont dit

16 à nous deux de passer dans l'autre camion, leur camion. Et donc ils nous

17 ont emmenés au poste de police.

18 Question: Vous êtes restés pendant combien de temps dans ce poste de

19 police?

20 Réponse: Je suis resté dans leur prison avec mon collègue, moi j'y suis

21 resté six mois, et mon collègue est resté même plus longtemps après moi.

22 Et moi, j'ai été utilisé comme Murid, chauffeur chercheur de mines, donc

23 moi j'ai été utilisé à cette fin, ainsi que mon collègue.

24 Question: Qu'est-ce que cela veut dire exactement, que deviez vous faire

25 exactement?

Page 2407

1 Réponse: Un policier militaire vient, il en choisit un d'entre nous, de

2 nous deux, on me donne le pire des camions qu'ils puissent trouver dans le

3 cas où je trouve une mine, pour qu'il n'y ait pas trop de dommages, et

4 donc je me mets au volant du camion et je suis à la tête de la colonne. Et

5 donc si une mine est détectée, eh bien c'est mon camion qui explose et pas

6 eux. Et donc j'ai passé ces six mois dans un état de psychose terrible.

7 Question: Et combien de fois vous avez été amené à conduire ce camion à la

8 tête de ce convoi?

9 Réponse: Eh bien, ce n'était pas très fréquent, peut-être cinq ou six fois

10 au cours de ces six mois. Donc j'ai conduit dans différentes directions en

11 partant de Kalinovik. En revanche, mon collègue a été utilisé plus souvent

12 que moi, parce qu'il était plus jeune, etc.. Et chaque fois que l'un

13 d'entre nous partait pour conduire le camion, eh bien on se disait au

14 revoir, adieu, comme si on n'allait plus jamais se rencontrer, et quand on

15 se revoyait à nouveau on était heureux.

16 Question: Vous avez dit que de votre collègue a dû conduire plus souvent

17 que vous. Pourriez-vous nous dire combien de fois il a dû conduire ce

18 camion?

19 Réponse: Eh bien, quand il fallait y aller, je n'étais pas tellement

20 utilisé moi. Moi, je m'occupais plutôt de l'entretien de leurs véhicules.

21 Et c'était plutôt lui que l'on choisissait pour ces missions. Peut-être

22 parce qu'il était plus jeune. Heureusement, nous avons survécu, en dépit

23 du fait que mon collègue a trouvé une mine. Mais c'est le troisième

24 véhicule de la colonne qui a roulé sur la mine.

25 Question: Et est-ce que vous connaissiez ce terrain par où vous êtes

Page 2408

1 passés avec vos camions, savez-vous ou vous êtes allés?

2 Réponse: Oui, je connaissais plus ou moins ces chemins. On parlait dans la

3 direction de Nevesinje, Miljevina, en empruntant l'ancienne route vers

4 Zelengora, Cemerno, etc..

5 Question: Avez-vous jamais tenté de vous faire libérer de Kalinovik ou

6 bien de ne plus effectuer cette mission dangereuse?

7 Réponse: Oui, jai demandé le commandant en personne, le commandant du

8 rayon de Kalinovik, le responsable. Je lui ai demandé, puisqu'on était des

9 civils, de ne pas être utilisé pour de telles missions, et lui il m'avait

10 répondu que ce n'était pas eux qui avaient décidé de nous donner ces

11 missions. Ils ont dit que c'était à Foca qu'ils avaient décidé des

12 personnes qu'ils allaient envoyer. Il m'a dit qu'ils n'avaient fait que

13 demander deux chauffeurs et que c'est depuis Foca qu'ils avaient envoyé

14 deux chauffeurs. Il m'a aussi dit qu'à Trnovo ils ne voulaient pas nous

15 accepter, ils ne voulaient pas nous accepter comme échange parce que le

16 fait qu'on était en train de détecter des mines, cela n'était pas une

17 raison suffisante pour nous accepter pour l'échange parce que ce n'étaient

18 pas eux qui avaient décidé de cela.

19 Question: A quel moment avez-vous quitté Kalinovik?

20 Réponse: J'ai quitté Kalinovik le 21 mars 1993.

21 Question: Et on vous a amené où après cela?

22 Réponse: Vers Foca. J'ai été amené vers Foca, j'avais passé une nuit au

23 poste de police de Miljevina et tôt le matin suivant, avant l'aube, ils

24 sont venus me chercher pour me conduire jusqu'au KP Dom à Foca, là ils ont

25 fait monter un autre détenu, donc on l'a assis à côté de moi dans la

Page 2409

1 voiture.

2 Question: Et ensuite?

3 Réponse: Ensuite, nous sommes arrivés dans la ville à la hauteur du

4 bâtiment de la municipalité, et là une autre personne en tenue de

5 camouflage s'est assise aussi dans le véhicule. Donc c'était une voiture

6 de marque Golf, nous étions cinq; trois personnes en uniforme et nous

7 deux. Nous sommes partis vers le Monténégro, vers Celebici. Ensuite, à

8 Dragocala, nous avons attendu un tout petit peu, et une voitures rouge est

9 arrivée. Il y avait trois jeunes filles un homme et deux hommes en

10 uniforme de camouflage. Et à cette occasion-là, j'ai appris que ces trois

11 jeunes filles allaient aussi être échangées. Je ne savais pas qui elles

12 étaient, mais cet homme m'a expliqué qui elles étaient. Et nous sommes

13 passés par Pljevlje, Priboj, Visegrad, Rogatice, Pale, et nous sommes

14 arrivés à Kula, à Sarajevo. J'y suis resté encore deux jours. Et le

15 troisième jour, la commission d'Etat, avec la Forpronu, a procédé à

16 l'échange. Et donc eux, ils ont donné cinq personnes; on était cinq contre

17 une seule personne de leur côté.

18 Question: Quand vous dites "contre une seule personne de leur côté", vous

19 pensez aux Serbes?

20 Réponse: Oui, c'était un Serbe, je pense aux Serbes.

21 Question: Monsieur le Témoin, au début de votre témoignage, vous nous avez

22 dit que lorsque vous avez rencontré votre directeur à Igalo, il vous a dit

23 qu'il a mentionné le fait que M. Tesovic avait été remplacé par M.

24 Krnojelac. Avez-vous vu M. Krnojelac au KP Dom?

25 Réponse: Oui, je l'ai vu à plusieurs reprises quand il allait déjeuner à

Page 2410

1 la cantine, car il y avait une entrée pour le personnel du camp et une

2 entrée pour les détenus, deux entrées séparées. Et une fois, il est passé

3 vraiment à côté de la ligne d'attente où j'étais moi-même en attendant le

4 déjeuner. Sinon, je l'ai vu encore deux ou trois fois. Et je les ai, par

5 exemple, jamais vu visiter les pièces, je ne lai rencontré qu'en passant.

6 Question: Savez-vous si c'était lui le directeur de la prison?

7 Réponse: Eh bien, tous les gardiens disaient que c'était lui le directeur;

8 alors, comment voulez-vous que je ne les croie pas.

9 Question: Quand vous l'avez vu dans la cour, que portait-il, quelle était

10 sa tenue vestimentaire?

11 Réponse: Il portait une chemise militaire de couleur vert olive et des

12 pantalons; c'était l'été bien sûr.

13 Question: Portait-il une arme?

14 Réponse: Il avait un pistolet suspendu à son ceinturon.

15 Question: Au moment où vous l'avez vu dans la cour, est-ce qu'il était

16 tout seul ou bien accompagné d'autres personnes?

17 Réponse: Eh bien, sans doute qu'il y avait toujours avec lui des gens de

18 la direction. Il n'est jamais passé tout seul: ils se rendaient au

19 déjeuner ensemble. C'est plutôt Savo Todovic que j'ai vu entrer, chercher

20 des travailleurs pour organiser un peloton de travail; c'est plutôt lui

21 que je voyais. Alors que M. Milorad, je ne l'ai vu qu'au moment où il

22 allait manger, où il partait à la cantine.

23 Question: Quelle était la fonction de M. Savo Todovic, le savez-vous?

24 Réponse: Eh bien, ce sont les policiers, c'est-à-dire les gardiens, qui

25 nous l'ont dit. Ils nous ont dit qu'il était le suppléant, l'assistant, si

Page 2411

1 vous voulez, du directeur. C'est ce que je sais.

2 Question: Et que portait-il quand vous le voyiez?

3 Réponse: Il portait aussi une chemise de militaire, un pantalon et il

4 avait aussi un pistolet suspendu à son ceinturon.

5 Question: Est-ce que vous avez vu de quelle façon il se comportait avec

6 les détenus?

7 Réponse: Non, je ne l'ai pas vu.

8 Question: Vous avez déjà mentionné M. Rasevic: savez-vous quelle était sa

9 fonction, qui était ce?

10 Réponse: Je pense que c'était un chef d'équipe des gardiens, comme un

11 "lance-caporal", un petit grade. Mais je ne savais pas quelle était sa

12 fonction exacte. Mais en tout cas, je sais que c'était le seul Serbe qui

13 avait gardé un certain contact avec moi pendant cette époque difficile. Et

14 il était vraiment correct. D'ailleurs, nous nous connaissions depuis assez

15 longtemps, nous nous connaissions assez bien. Mais cela dit, je ne saurais

16 vous définir sa fonction, son grade: est-ce que c'était un "lance-

17 caporal", un chef d'équipe, un responsable d'équipe des gardiens? Je ne

18 saurais-vous dire.

19 Question: Vous avez dit qu'il s'est comporté correctement avec vous. Est-

20 ce qu'il vous a aidé à un moment donné pendant votre détention au KP Dom?

21 Réponse: Eh bien, il m'a aidé d'une certaine façon, si l'on peut appeler

22 cela une aide. En tout cas, il m'a beaucoup aidé, il m'a aidé en me disant

23 que ma famille était partie pour le Monténégro et que je ne devais pas

24 m'inquiéter pour eux. A plusieurs reprises, il m'a apporté quelques boîtes

25 de cigarettes que, bien sûr, mon épouse m'avait envoyées. En revanche, à

Page 2412

1 partir du moment où j'ai rencontré mon épouse, après ma libération, mon

2 épouse m'a dit: "Ecoute, je n'avais même pas de pain! Comment voulais-tu

3 que je t'envoie des cigarettes?" Ce qui voulait dire que c'était lui-même

4 qui avait trouvé ces cigarettes et me les avait envoyées. Mais d'un autre

5 côté, il ne pouvait pas vraiment m'aider parce qu'il me disait qu'"ils

6 n'étaient là que pour nous garder et qu'ils nous protégeaient parce que,

7 si l'on nous envoyait sur le front, nous serions tous tués."

8 Voilà, c'est tout ce que je sais au sujet de M. Rasevic.

9 Question: Vous avez dit que M. Rasevic vous a dit qu'ils étaient là pour

10 vous protéger. Est-ce que vous vous sentiez protégés, est-ce que vous avez

11 été protégés pendant que vous étiez là-bas?

12 Réponse: Oui, il m'avait dit que je n'avais pas à avoir peur parce que

13 tant qu'il était là, je n'allais pas subir de mauvais traitements. Et moi,

14 je lui avais répondu qu'il n'était pas présent tout le temps. Je lui avais

15 déjà dit: "Ecoute, est-ce que tu peux m'aider d'une façon ou d'une autre

16 pour que je fasse l'objet d'un échange? Parce que tu n'es pas là tout le

17 temps!". Mais il s'agissait là d'une conversation officielle. Moi, j'avais

18 demandé à le voir, j'avais demandé aux gardiens de me laisser le voir:

19 j'avais fait un petit mot demandant un entretien. Il s'agissait d'un

20 entretien qui s'est déroulé devant la porte. Après cela, j'ai été à

21 nouveau enfermé évidemment.

22 Question: Et vous sentiez-vous en sécurité pendant votre détention?

23 Réponse: Non. Bien sûr que non. Je ne pouvais pas me sentir en sécurité

24 alors que je n'avais aucune liberté, je n'avais aucun droit. Je n'avais

25 même pas le droit de regarder par la fenêtre. Comment voulez-vous que je

Page 2413

1 me sente en sécurité! Impossible.

2 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Monsieur le Président, Madame et

3 Monsieur les Juges, j'ai terminé avec les questions du Bureau du Procureur

4 pour ce témoin.

5 M. le Président (interprétation): Je pense que nous allons lever la séance

6 maintenant. Maître Bakrac procédera au contre-interrogatoire à 14 heures

7 30.

8 (L'audience, suspendue à 13 heures, est reprise à 14 heures 30.)

9 M. le Président (interprétation): Madame Uertz-Retzlaff, vous avez fini?

10 Vous n'avez plus d'autres questions?

11 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Oui.

12 M. le Président (interprétation): Vous pouvez y aller, Monsieur Bakrac.

13 (Contre-interrogatoire du Témoin FWS-109 par Me Bakrac.)

14 M. Bakrac (interprétation): Merci, Monsieur le Président.

15 Bonjour, Monsieur le Témoin. Je m'appelle Mihajlo Bakrac et je suis l'un

16 des défenseurs de l'accusé Milorad Krnojelac. Je me propose de vous poser

17 plusieurs questions au sujet de votre témoignage d'aujourd'hui.

18 Voudriez-vous bien, je vous prie, me dire si, dans l'une de vos

19 déclarations auprès du Bureau du Procureur, vous avez bien dit que le SDA

20 et le SDS avaient négocié avant la guerre pour ce qui était de se partager

21 la police et l'administration à Foca?

22 Témoin FWS-109 (interprétation): Oui, c'est bien ce que j'ai dit.

23 Question: Merci. Il se peut peut-être que je me doive de vous dire

24 d'attendre un petit peu après ma question pour répondre, étant donné que

25 nous parlons la même langue, et ce, pour permettre aux interprètes de nous

Page 2414

1 suivre.

2 Est-il exact que, dans votre déclaration au niveau des représentants du

3 Bureau du Procureur, vous avez bien dit aussi que, lorsque les conflits

4 ont éclaté à Foca, les combats ont été de plus en plus violents? Pouvez-

5 vous nous préciser entre qui ces combats ont été conduits?

6 Réponse: Je ne me souviens pas avoir déclaré une chose pareille.

7 Question: Dans votre première déclaration du 19 avril 1996, en page 2,

8 dernier paragraphe, vous avez dit -je cite-: "Les combats étaient de plus

9 en plus violents et, dans la nuit, des affrontements très sérieux ont eu

10 lieu".

11 Réponse: Je ne me souviens pas avoir dit cela. Non, je ne m'en souviens

12 pas.

13 Question: Avez-vous fait une déclaration au Bureau du Procureur ce 19

14 avril 1996?

15 Réponse: Je ne vous ai pas bien compris.

16 Question: Je vous ai demandé si vous aviez fait une déclaration aux

17 représentants du Bureau du Procureur en date du 19 avril 1996.

18 Réponse: Je ne sais pas si c'était ce jour-là, mais si c'est la date qui y

19 figure, c'est probablement celle où j'ai fait une déclaration aux

20 représentants du Bureau du Procureur, mais je ne suis pas en mesure de me

21 souvenir de toutes ces dates.

22 Question: Justement, je vous ai donné lecture de la déclaration que la

23 défense a reçu de la part du Bureau du Procureur. En dernière page, on dit

24 que "cette déclaration vous a été lue à haute voix en langue BCS et

25 qu'elle contient tout ce dont vous vous souvenez au meilleur de vos

Page 2415

1 souvenirs". Il y a une date et votre signature.

2 Je vais peut-être demander à M. l'huissier de vous présenter le document

3 en question afin que vous vérifiiez s'il s'agit bien de votre signature au

4 bas de la page.

5 (Le document est remis au témoin.)

6 Réponse: C'est bien ma signature. Oui, c'est ma signature.

7 Question: Donc nous sommes bien d'accord que vous avez fait une

8 déclaration, nous sommes d'accord sur le fait que vous avez signé celle-

9 ci.

10 Je vous ai donné lecture d'un passage et je vous prie de nous dire si ce

11 qui est écrit ici est bien exact ou pas.

12 Réponse: Je n'arrive pas à me souvenir de ce dont j'ai parlé en 1996.

13 C'était il y a longtemps. Le fait est que des combats ont été entamés, que

14 des négociations ont été menées; ça aussi c'est un fait parce que je l'ai

15 appris par le maire de l'époque et il s'en est fallu de peu qu'une guerre

16 éclate. Alors les partis au pouvoir avaient essayé de convenir de se

17 partager les attributions au niveau de la jurisprudence, de

18 l'administration, de la police. Et quand ils n'ont pas pu se mettre

19 d'accord, M. Maksimovic -et je cite ce que le maire m'a transmis- a dit:

20 "On ne négocie plus mais ouvrez le feu". Et ce jour, le 4, vers 10 heures,

21 on a pu entendre des rafales dans la ville.

22 Voilà, c'est à peu près ce que j'ai dit. Je ne sais pas si vous avez bien

23 compris mais c'est ce dont je me souviens quant à mes dires.

24 Question: Vous avez dit tout à l'heure qu'on a commencé à tirer?

25 Réponse: Oui.

Page 2416

1 Question: Qui a commencé à tirer?

2 Réponse: Je crois que c'est le SDS qui a ouvert le feu et a attaqué

3 quelqu'un, mais de là à vous dire qui, je ne le sais pas du tout.

4 M. le Président (interprétation): Je voudrais juste ajouter: d'après ce

5 que M. Bakrac vous a dit, je vous prie d'attendre un peu, de faire une

6 petite pause après avoir entendu la question afin de ménager aux

7 interprètes le temps de traduire car il est très difficile de traduire la

8 question et la réponse en même temps, étant donné que vous parlez la même

9 langue. C'est la raison pour laquelle vous êtes prié de faire une petite

10 pause entre les questions et les réponses.

11 M. Bakrac (interprétation): Est-il exact que vous avez fait une

12 déclaration au niveau du centre de sécurité à Sarajevo?

13 Témoin FWS-109 (interprétation): Oui. Oui.

14 Question: Et vous souvenez-vous avoir dit dans cette déclaration qu'il

15 avait été question d'armer les Musulmans et de les approvisionner en

16 armes?

17 Réponse: Je ne me souviens pas de cela. Personne ne m'avait proposé de

18 m'armer et je ne me souviens pas d'avoir dit cela.

19 Question: Au niveau de votre déposition faite auprès de ce centre de

20 sécurité, en date du 30 juin 1993, comme cela est précisé ici en première

21 page, je me propose de donner lecture très lentement -je cite-: "Les

22 Musulmans aussi se sont approvisionnés en armes et ce, de la façon

23 suivante: certains particuliers s'étaient fabriqué des armes à canon court

24 alors que d'autres, qui étaient plus aisés, s'en étaient acheté, parmi les

25 Musulmans, et certains en avaient reçu gratuitement.

Page 2417

1 A Foca, parmi les Musulmans, je ne l'ai pas vu mais j'ai appris que

2 Sahinpasic avait vendu aux Musulmans des armes, ainsi que Halid Sengic,

3 l'un de ses associés. Et...

4 L'interprète: Les interprètes s'excusent: ils n'ont pas pu entendre tous

5 les noms.

6 M. Bakrac (interprétation): Est-il exact que vous avez fait cette

7 déclaration au centre de sécurité à Sarajevo?

8 Témoin FWS-109 (interprétation): Non, non, ce n'est pas du tout ma

9 déclaration.

10 Question: Je demanderai à l'huissier de bien vouloir montrer au témoin

11 cette déclaration et la signature qui y figure pour voir si c'est bien la

12 sienne.

13 (Le document est remis au témoin.)

14 Réponse: La signature est bien la mienne, mais je ne me souviens pas avoir

15 fait ce type de déclaration.

16 Question: Je vous remercie. Je demanderai à M. l'huissier de me restituer

17 la déclaration en question.

18 (L'huissier s'exécute.)

19 Est-il exact de dire que, dans l'une des déclarations faites auprès des

20 enquêteurs du Bureau du Procureur, vous avez dit ce qui suit -je cite-:

21 "Milorad Krnojelac n'était pas actif en matière de politique avant la

22 guerre. Je me souviens de lui en sa qualité de personne pour laquelle ce

23 qui importait, c'était le travail. Avant la guerre, je n'ai pas remarqué

24 que Krnojelac avait quoi que ce soit contre les Musulmans. Il avait

25 toujours été aimable, poli".

Page 2418

1 Réponse: Puis-je répondre?

2 Question: Oui.

3 Réponse: Oui, c'est bien ce que j'ai déclaré.

4 Question: Je vous remercie, Monsieur.

5 Dans la première déclaration faite aux enquêteurs du Bureau du Procureur,

6 celle qui est datée du 19 avril 1996, vous avez précisé que vous aviez vu

7 Milorad Krnojelac dans une tunique militaire, en pantalon et sans couvre-

8 chef. Vous n'aviez pas indiqué à ce moment-là qu'il avait porté un

9 pistolet.

10 Réponse: Puis-je répondre?

11 (Maître Bakrac acquiesce.)

12 Il est possible que je l'ai déclaré, mais il se peut fort bien que

13 personne ne m'ait demandé si oui ou non il en portait, à moins que je

14 n'aie fait un lapsus.

15 Question: S'agissait-il d'un uniforme de l'ex-JNA?

16 Réponse: Oui.

17 Question: A savoir le dessus et le pantalon?

18 Réponse: Non, ce n'était pas une blouse, une tunique mais une chemise.

19 Question: Bon, une chemise. Et dans l'une de vos déclarations devant les

20 enquêteurs du Bureau du Procureur, vous avez dit que vous aviez entendu

21 dire que les gardiens mentionnaient Milorad Krnojelac qui était, selon

22 eux, le directeur du KP Dom. Vous n'avez pas mentionné à cette époque-là

23 votre directeur qui vous l'avait transmis?

24 Réponse: Eh bien, personne ne me l'avait demandé, mais il est un fait

25 qu'une fois arrivé là-bas, j'ai appris qu'il était directeur.

Page 2419

1 Question: Mais vous a-t-on demandé comment il se faisait que vous sachiez

2 que Milorad Krnojelac était directeur?

3 Réponse: Eh bien, je viens de vous le dire: c'est de la part des gardiens

4 et des autres détenus que je l'ai appris. Et je l'ai déjà dit, cela.

5 Question: Vous avez dit aujourd'hui que Mitar Rasevic était la seule

6 personne de nationalité serbe avec laquelle vous vous êtes entretenu

7 pendant votre détention au KP Dom?

8 Réponse: J'entends que je me suis entretenu avec lui de façon normale,

9 d'homme à homme.

10 Question: Mais pouvez-vous me dire si vous vous souvenez quel est le

11 gardien qui vous avait dit que Milorad Krnojelac avait été le directeur?

12 Réponse: Je puis vous citer la personne qui s'appelle Maric.

13 Question: Serait-il exact de dire que, dans vos déclarations faites auprès

14 du Bureau du Procureur, vous avez également dit que vous aviez vu Savo

15 Todovic, au sein du KP Dom, portant des listes variées ou diverses et que

16 vous avez appris par les détenus que Savo Todovic était l'adjoint de

17 Krnojelac et que vous ne saviez pas si c'était lui qui composait ces

18 listes, mais que vous saviez pertinemment qu'il avait des listes qu'il

19 remettait aux gardiens: il ouvrait le portail, il remettait des listes aux

20 gardiens qui s'y trouvaient. Est-ce exact?

21 Réponse: Puis-je répondre? Oui.

22 Question: Je vous remercie. Est-il exact aussi de dire que, dans l'une de

23 ses déclarations auprès des enquêteurs du Bureau du Procureur, vous avez

24 déclaré aussi que Savo Todovic et Mitar Rasevic venaient parmi les

25 détenus, allaient d'une pièce à l'autre et disaient de ne rien craindre

Page 2420

1 lorsque les détenus venaient à être emmenés pour être échangés. Et ils

2 disaient que ces listes venaient de la cellule de crise et qu'eux

3 n'étaient pas habilités à les modifier.

4 Réponse: Exact. C'est ainsi que cela s'est passé.

5 Question: Mais vous avez dit aujourd'hui que c'était le gardien Maric qui

6 vous l'avait dit.

7 Réponse: Il se peut que je n'ai pas pensé à mentionner les autres.

8 Maintenant, si vous ne m'aviez pas posé cette question, je n'y aurais pas

9 pensé non plus. Mais nous le savions tous, tous ceux qui faisaient partie

10 du peloton de travail savaient quelle était la fonction de tout un chacun.

11 Question: Je vous remercie.

12 Est-il exact aussi de dire que, dans cette déclaration auprès des

13 enquêteurs du Bureau du Procureur, vous avez dit que le jour où vous aviez

14 été envoyé à Kalinovik pour être échangé, vous n'avez pas vu Krnojelac?

15 Réponse: Non, je ne l'ai pas vu.

16 Question: Est-il exact aussi de dire que concernant cet échange, vous

17 aviez indiqué que, devant le KP Dom, vous avez été repris en charge par la

18 police militaire?

19 Réponse: Nous avons été pris en charge par l'armée, par des soldats qui

20 nous ont emmenés jusqu'à Kalinovik.

21 M. Bakrac (interprétation): Monsieur le Président, je m'excuse. Je crois

22 qu'au niveau du compte rendu d'audience il y a une erreur. Le témoin a

23 effectivement dit qu'il n'avait pas vu Krnojelac. Et d'après ce que je

24 puis lire ici, on pourrait entendre que ce n'est pas ce qu'il avait

25 déclaré. Et je parle de la douzième ligne [du compte rendu anglais].

Page 2421

1 M. le Président (interprétation): Oui. Alors qu'on voit ici qu'il a

2 répondu non. Que dites vous qu'il a répondu?

3 M. Bakrac (interprétation): Il a dit: "Je n'ai pas vu Krnojelac ce jour-

4 là."

5 Témoin FWS-109 (interprétation): Oui, je ne l'ai pas vu, en effet. C'est

6 Savo Todovic que j'ai vu.

7 M. le Président (interprétation): Est-ce que maintenant les choses sont

8 claires?

9 M. Bakrac (interprétation): (Fait un signe affirmatif de la tête.)

10 Monsieur le Témoin, vous avez donc été pris en charge par des soldats

11 devant le KP Dom?

12 Témoin FWS-109 (interprétation): Oui, et c'est un camion de l'armée qui

13 nous avait pris.

14 Question: Qui est-ce qui vous a pris en charge?

15 Réponse: Eh bien, le portail s'est ouvert et, comme je vous l'ai dit, Savo

16 Todovic nous a alignés. Enfin, il nous avait dit, pendant que nous étions

17 alignés, que nous n'allions pas être échangés mais que nous allions servir

18 de chauffeurs; et il nous avait dit qu'il verrait plus tard ce qu'il

19 adviendrait de nous. Alors, le portail s'est ouvert, ils nous ont fouillés

20 et puis ils nous ont poussés vers le camion. Ce sont les militaires qui se

21 trouvaient là-bas qui nous ont pris en charge.

22 Question: Est-il exact aussi de dire que des représentants de l'armée vous

23 ont échangés le jour où vous avez effectivement été échangé à titre

24 définitif à Sarajevo?

25 Réponse: Des représentants de l'armée m'ont amené à Kula pour échange.

Page 2422

1 Question: Est-il exact que dans vos déclarations auprès du Bureau du

2 Procureur, vous avez dit que pendant que vous séjourniez à Kalinovik, vous

3 n'aviez vu personne appartenant aux autorités serbes de Foca à Kalinovik?

4 Réponse: Oui, c'est exact, je ne les ai pas vus. Aucun d'entre eux.

5 Question: Est-il aussi exact de dire que vous avez déclaré que pendant

6 votre séjour à Kalinovik, le commandant de la police militaire, Bundalo,

7 avait ordonné à la police que l'on ne devait pas toucher à vous?

8 Réponse: Oui, c'est tout à fait exact.

9 Question: Est-il aussi exact de dire que, dans votre déclaration au niveau

10 du centre de sécurité à Sarajevo, vous aviez déclaré ou dit que les

11 conditions d'hébergement au KP Dom étaient tout à fait supportables?

12 Réponse: J'ai dit... Excusez-moi, excusez-moi, j'attends que la traduction

13 finisse. J'ai parlé des conditions d'hébergement étant donné qu'il

14 s'agissait d'un établissement où il y avait des possibilités d'hébergement

15 dans le sens où l'on pouvait se coucher quelque part, il y avait de l'eau,

16 il y avait enfin des conditions d'hygiène et ainsi de suite. C'est ce que

17 je voulais dire.

18 Question: Merci, c'est ce que je voulais entendre.

19 Est-ce que vous avez également dit que Gojko Jokanovic avait travaillé

20 également là-bas, à ce KP Dom, en qualité d'infirmier ou d'assistant

21 médical?

22 Réponse: Oui, c'est ce que j'ai mentionné.

23 Question: Est-ce qu'il se trouvait quotidiennement au KP Dom?

24 Réponse: Oui, il s'y trouvait tous les jours alors, quand il devait

25 s'absenter, un autre assistant médical venait de l'hôpital pour prendre

Page 2423

1 soin de l'infirmerie.

2 Question: Est-ce que des médecins de l'hôpital venaient aussi?

3 Réponse: Oui, ils venaient.

4 Question: Monsieur, dans vos déclarations auprès des enquêteurs du Bureau

5 du Procureur, vous avez mentionné un séjour dans la pièce 18. Est-ce

6 exact?

7 Réponse: C'est peut-être moi qui ai fait un lapsus ou c'est quelqu'un qui

8 l'a mal enregistré, mais ce n'est pas exact. Je n'ai jamais été détenu

9 dans la pièce 18.

10 Question: Je vous remercie.

11 Vous avez dit aussi que, début juillet, vous avez été transféré de la

12 pièce 20 vers la pièce n11. Est-ce que vous pourriez me dire qui vous

13 avez trouvé là-bas une fois arrivé dans cette pièce, et à l'époque où vous

14 aviez séjourné une vingtaine de jours là-bas? Est-ce que vous vous en

15 souvenez?

16 Réponse: Je n'arrive pas à m'en souvenir. C'était il y a longtemps et je

17 risque maintenant de confondre ceux qui se trouvaient dans la pièce 20

18 avec moi. Je sais que je me souviens parfaitement qu'il y avait [expurgé]

19 [expurgé]. Je me souviens que lui était là-bas.

20 Question: Est-ce que vous vous souvenez d'un autre nom quelconque parmi

21 les personnes que vous aviez trouvées dans cette pièce n 11?

22 Réponse: Granov Murat s'y trouvait certainement, que nous appelions

23 "Fure". Mais croyez-moi, je n'arrive plus à me resituer les autres.

24 Question: Vous avez dit que l'on vous avait ramené vers la pièce 20.

25 Quelles sont les personnes qui se trouvaient dans la pièce 11, qui ont été

Page 2424

1 en même temps que vous transférées vers la pièce 20?

2 Réponse: Eh bien, on nous a fait revenir tous, enfin nous tous qui étions

3 déjà dans la 20, parce que cette pièce 11 avait été vidée, plus personne

4 ne devait y rester, donc on nous a tous ramenés vers la pièce 20, où nous

5 nous trouvions auparavant.

6 Question: Quand vous dites "nous tous", est-ce que vous pourriez vous

7 souvenir de quelques noms?

8 Réponse: Eh bien, je peux me souvenir ... Non, je n'y arrive pas

9 maintenant. Je n'arrive pas à me souvenir de toutes ces personnes qui

10 étaient venues avec moi.

11 Question: Vous avez mentionné aujourd'hui que la personne se trouvant sur

12 le lit et occupant le lit à côté de vous, et qui travaillait à l'atelier

13 mécanique... Vous avez dit que le véhicule qui faisait un bruit si

14 spécifique avait été lavé?

15 Réponse: Oui, cela a eu lieu pendant que je me trouvais dans la pièce 20.

16 Question: Est-ce que vous pouvez nous dire qui vous l'a dit?

17 Réponse: Le décédé Sefko Kubat. Il est mort en détention. Je n'étais pas

18 présent, mais il avait eu un ulcère ou un cancer et il avait été opéré

19 pendant qu'il était détenu, mais il n'a pas survécu.

20 Question: Donc si j'ai bien compris, Sefko Kubat vous avait dit que le

21 véhicule avait été lavé, mais il n'a pas dit que c'était lui qui avait

22 lavé ce véhicule?

23 Réponse: Non, non, non. Quand je dis "lavé", c'est qu'il venait d'être

24 lavé. Il était encore mouillé.

25 Question: Est-il exact que Asim Hadzimuratovic se trouvait avec vous dans

Page 2425

1 cette pièce n20? Est-ce que Hadzimuratovic Asim est un nom qui vous dit

2 quelque chose?

3 Réponse: Oui, cela me dit quelque chose parce que c'est une personne que

4 je connaissais avant déjà. Il avait été malade, il avait été opéré du

5 cur.

6 Question: Est-ce que vous savez d'où il était originaire?

7 Réponse: De Jelec.

8 Question: Je vais vous donner lecture de cette déclaration que vous avez

9 faite auprès centre de sécurité à Sarajevo afin que vous nous confirmiez

10 s'il s'agit bien de votre signature: "Parmi les gens de Jelec, je

11 connaissais Hadzimuratovic Asim qui était malade cardiaque et ils ont

12 ramassé Hasan Lojo, Pasovic Ismet, Sankocic Ovcina, Kovac Dzafer, Asemi

13 Lojo, Hadzimuratovic Asim, Ovcina et certains autres qui étaient partis".

14 Réponse: Tout ce que vous avez énuméré est exact, exception faite de

15 Hadzimuratovic Asim. Peut-être l'ai-je mentionné, mais lui ne se trouvait

16 pas dans ma pièce. Je l'ai peut-être mentionné parmi les autres, mais eux

17 n'avaient pas été envoyés pour être échangés, mais ils étaient relâchés

18 pour aller au Monténégro. Il y avait des personnes âgées notamment et

19 malades.

20 Question: Et est-ce que vous savez dans quelle pièce se trouvait

21 Hadzimuratovic Asim?

22 Réponse: Je pense qu'il devait se trouver à l'étage au-dessus, au 22,

23 parce que les gens de Jelec étaient amenés et installés là-haut, et je

24 crois que lui se trouvait parmi eux. Mais ne me demandez pas de me

25 souvenir de tout ceci, je n'ai pas un ordinateur dans la tête, pour être

Page 2426

1 très sincère.

2 Question: Vous avez devant vous une liste et, à côté du nom de l'une de

3 ces personnes, il y a FWS-162. Est-ce que cette personne se trouvait avec

4 vous dans cette pièce n20?

5 Réponse: Oui, pendant un certain temps.

6 Question: A quel moment?

7 Réponse: Cette personne avait été emmenée un jour après mon arrivée et la

8 personne venait de Potgoritas. Je ne sais pas exactement combien de temps

9 la personne est restée mais, par la suite, nous nous sommes séparés.

10 Question: Est-ce que vous savez dans quelle pièce cette personne a été

11 transférée par la suite?

12 Réponse: Non, je ne me souviens pas. Non, je ne me souviens vraiment pas.

13 Question: Dans les heures du soir, y avait-il de l'éclairage dans la cour

14 du KP Dom?

15 Réponse: Seulement lorsqu'il y avait de l'électricité et c'était un petit

16 peu plus près de la cour, en fait, pas pendant tout le temps. La cour

17 n'était pas complètement éclairée à tout moment.

18 Question: Vous disiez "quand il y avait de l'électricité", mais est-ce

19 qu'il arrivait que vous manquiez d'électricité souvent?

20 Réponse: Eh bien, croyez-moi qu'il est arrivé à plusieurs reprises qu'il

21 en manque. Je ne me souviens plus. Je ne me souviens plus à combien de

22 reprises on a manqué d'électricité.

23 Question: Vous avez dit que, lorsqu'il y avait de l'électricité, on

24 pouvait seulement voir les lumières qui éclairaient le bâtiment

25 administratif, qui se trouvaient plus près du bâtiment administratif. Est-

Page 2427

1 ce que c'est exact?

2 Réponse: Pour la plupart, il y avait de l'éclairage, mais je ne me

3 souviens pas exactement de quelles parties étaient éclairées ou qu'elle

4 était l'intensité de l'éclairage. Il y avait des réflecteurs qui

5 éclairaient depuis des guérites. Mais maintenant, je ne peux pas vous dire

6 à quel point l'électricité ou l'éclairage était intense.

7 Question: Est-il exact de dire que vous avez déclaré qu'entre votre

8 dortoir et le bâtiment administratif, il y avait de trente à quarante

9 mètres de distance?

10 Réponse: Je n'ai pas mesuré avec un mètre, mais c'est une approximation.

11 Question: Lorsque vous avez été arrêté, lors de votre détention, est-ce

12 que vous aviez avec vous vos lunettes de lecture?

13 Réponse: Oui, j'avais mes vieilles lunettes sur moi.

14 Question: A la question du collègue du Bureau du Procureur, vous avez dit

15 que les gardiens qui appelaient ces personnes afin de les emmener, vous ne

16 pouviez pas les reconnaître. Est-ce que c'est exact?

17 Réponse: Je ne vous ai pas compris: qu'est-ce que vous voulez dire par "Je

18 ne les ai pas reconnus?"

19 Question: Les gardiens qui faisaient sortir les personnes, les

20 reconnaissiez-vous?

21 Réponse: Comment voulez-vous que je reconnaisse quelqu'un si je ne le

22 connais pas d'emblée?

23 Question: Mais est-ce qu'il vous arrivait de reconnaître les gardiens que

24 vous connaissiez?

25 Réponse: Il y avait très peu de gardiens que je pouvais reconnaître et que

Page 2428

1 je connaissais d'avant la guerre. Il n'y en avait peut-être que deux mais

2 je ne les connaissais pas.

3 Question: Qui étaient ces gardiens que vous connaissiez d'avant la guerre?

4 Réponse: Je connaissais Milenko, Vladicic. Et je connaissais de vue Maric.

5 En fait, c'est pas Maric mais c'est... Comment il s'appelle?...

6 Pljevaljcic.

7 Question: Est-ce que vous connaissiez Maric d'auparavant?

8 Réponse: Eh bien, il m'arrivait de le voir, mais croyez-moi que je n'avais

9 pas beaucoup de contact avec cette personne, même avant la guerre.

10 Question: Lorsque vous dites "avant la guerre", est-ce que cela veut dire

11 que vous n'aviez aucun contact avec eux pendant votre détention au KP Dom?

12 Réponse: Eh bien, comment voulez-vous qu'on entre en contact? Quand

13 j'avais quelque chose à demander, des fois je faisais une demande et

14 certains gardiens acquiesçaient à cette demande, d'autres non. Des fois,

15 en fait la plupart du temps, on leur demandait de faire quelque chose et

16 ils ne voulaient pas, ils ne voulaient rien faire pour nous. Nous savions

17 très bien que nous étions subordonnés. Quel genre de contact voulez-vous

18 qu'on ait avec eux?

19 Question: Je demanderai à l'huissier s'il est possible de montrer au

20 témoin la pièce ID6/1. Il s'agit du plan, du croquis.

21 Monsieur, vous nous avez dit que, du bâtiment administratif, vous avez pu

22 entendre six coups de feu. Pourriez-vous nous montrer sur ce croquis d'où

23 provenaient ces coups de feu?

24 Réponse: Voici le bâtiment administratif, voici le réfectoire. C'est

25 l'arrière. L'aile du bâtiment dans lequel je me trouvais était ici, c'est

Page 2429

1 celui-ci. Les fenêtres donnaient sur Il y avait des fenêtres de tous les

2 côtés et, depuis chaque fenêtre, il était très clairement possible

3 d'apercevoir ces pièces-ci que je vous montre à l'instant. Voici les

4 fenêtres qui se trouvaient au rez-de-chaussée.

5 Question: Donc ce sont les pièces desquelles provenaient ces coups de feu?

6 Réponse: Oui. Oui.

7 M. le Président (interprétation): Eh bien, c'est mieux d'identifier le

8 tout pour le compte rendu d'audience. Le témoin a donc montré toutes les

9 pièces qui se trouvaient à côté de l'entrée. Donc nous voyons la pièce qui

10 est identifiée avec le mot "Sala" S-A-L-A.

11 Madame Uertz-Retzlaff, êtes-vous d'accord avec cela?

12 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Oui, Monsieur le Président.

13 M. le Président (interprétation): Monsieur Bakrac, êtes-vous d'accord avec

14 cela?

15 M. Bakrac (interprétation): Oui, Monsieur le Président, je suis d'accord

16 mais je voudrais ajouter qu'il s'agit de la partie droite du bâtiment

17 administratif.

18 M. le Président (interprétation): Oui, oui. Très bien.

19 M. Bakrac (interprétation): Merci.

20 Monsieur le Témoin, aujourd'hui vous nous avez répondu, enfin vous avez

21 dit à une des questions de mon collègue que vous avez donné ou vous avez

22 fait une déclaration à l'inspecteur Vladicic?

23 Témoin FWS-109 (interprétation): Oui, oui.

24 Question: Vous avez également déclaré que cette déclaration, vous ne

25 l'avez pas relue car vous n'aviez pas vos lunettes.

Page 2430

1 Réponse: Oui, j'avais mes lunettes mais mes lunettes étaient dans ma

2 pièce, dans mon dortoir, je ne les avais pas emmenées avec moi.

3 Question: Merci.

4 Je vous demanderai, s'il vous plaît, de nous parler d'une personne que

5 vous avez déjà mentionnée ou de plusieurs personnes, en fait, que vous

6 avez mentionnées et qu'on a sorties lorsque vous avez entendu les coups de

7 feu.

8 Je vous demanderai d'abord de me dire si vous pouvez vous souvenir

9 clairement quel était le jour ou à quelle date est-ce que cet incident a

10 eu lieu?

11 Réponse: Cela, je ne peux pas vous le dire.

12 Question: Est-ce que vous pourriez nous donner une date approximative à

13 laquelle cet incident est survenu?

14 Réponse: C'était au mois de juin.

15 Question: Au début, vers le milieu ou vers la fin du mois de juin?

16 Réponse: Ce n'était pas vers la fin du mois de juin. C'était certainement

17 avant la fin mais je ne peux pas vous dire exactement à quel moment, car

18 il m'arrivait de ne même pas savoir comment je m'appelle et encore moins

19 de mémoriser les dates. S'il m'avait été permis de consigner le tout par

20 écrit, j'aurais pu mais je ne savais même pas si j'allais survivre.

21 M. Bakrac (interprétation): Seriez-vous assez gentil, Monsieur, pour nous

22 dire de quelle pièce on a fait sortir Munib Veiz?

23 Réponse: Je crois que c'était de la pièce n11 ou bien de l'autre. Je ne

24 me souviens plus exactement quels étaient les numéros de ces autres

25 pièces, mais il y en avait encore trois qui avaient cette même sortie,

Page 2431

1 donc de ce bâtiment.

2 Question: De quelle pièce a-t-on fait sortir Nurko Nisic?

3 Réponse: Je crois que c'était de la pièce n11 également. Il a franchi la

4 même porte pour sortir.

5 Question: Qu'en est-il de Hamed Bico, alias Salem?

6 Réponse: Oui, il est sorti par cette même sortie. Je ne sais pas s'il

7 avait séjourné dans la pièce 11 ou 12, je ne sais plus.

8 Question: Qu'en est-il de Halim Konjo? Savez-vous de quelle pièce on l'a

9 fait sortir?

10 Réponse: C'était la même chose.

11 Question: Vous voulez dire la pièce n11?

12 Réponse: Je ne sais pas si c'était la pièce 11 ou une autre pièce, mais je

13 sais qu'ils sont tous sortis par cette même porte de sortie.

14 Question: Qu'en est-il des frères Rikalo?

15 Réponse: C'est la même chose. En fait, la plupart des personnes sortaient

16 par cette même porte de sortie.

17 Question: Pourriez-vous nous dire qu'en est-il de Kruno? Vous avez dit que

18 c'était un Croate, qui s'appelait Kruno. Vous souvenez-vous de quelle

19 pièce il est sorti, lui?

20 Réponse: Eh bien, de cette même aile; je ne sais pas si c'était de la

21 pièce n11 ou d'une autre pièce mais c'était cette même porte de sortie ou

22 porte d'entrée, si vous voulez, qui mène vers cette aile de ce bâtiment.

23 Question: Qu'en est-il de Mato Ivanovic? Savez-vous de quelle pièce on l'a

24 fait sortir?

25 Réponse: Je crois qu'il est sorti de cette même aile.

Page 2432

1 Question: Qu'en est-il d'Esad Kiselica?

2 Réponse: Kiselica également est sorti par la même porte.

3 Question: Qu'en est-il de Granov Atko?

4 Réponse: Oui, je sais pour lui qu'il avait été sorti de cette même pièce.

5 Question: Est-ce que vous savez dans quelle pièce il avait séjourné?

6 Réponse: Je ne le sais pas.

7 Question: Qu'en est-il de Kuloglija, alias Kula? De quelle pièce est-il

8 sorti?

9 Réponse: Je ne me souviens pas exactement.

10 Question: Et les frères Cankusic, Abdurahman et son frère?

11 Réponse: Pour eux, je sais qu'ils étaient dans la pièce n11.

12 Question: Qu'en est-il de Soro Seval?

13 Réponse: Soro Seval était dans la pièce n11 également.

14 Question: Zulfo Veiz s'est fait sortir de quelle pièce?

15 Réponse: Il est sorti par cette même porte de sortie mais je ne sais pas

16 dans quelle pièce il avait séjourné avant qu'il se fasse sortir.

17 Question: Est-ce que Zulfo Veiz s'est fait sortir au même moment que Munib

18 Veiz, le même jour?

19 Réponse: Non.

20 Question: Vous avez parlé d'un incident impliquant un Albanais et deux

21 autres hommes. Est-ce que vous savez pourquoi ils ont été emprisonnés au

22 KP Dom?

23 Réponse: Parce qu'ils n'étaient pas serbes.

24 Question: S'agissant de ces trois derniers, est-ce que vous savez qu'on

25 les avait accusés d'avoir fait de la contrebande de matériel de

Page 2433

1 construction?

2 Réponse: Quelle contrebande de matériel de construction? Ces gens vivaient

3 dans un village qui s'appelait Marinkovic.

4 M. Bakrac (interprétation): Merci, Monsieur le Président. Je n'ai plus

5 d'autres questions.

6 M. le Président (interprétation): Des questions supplémentaires, Madame

7 Mme Uertz-Retzlaff?

8 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Non, Monsieur le Président.

9 M. le Président (interprétation): Merci, Monsieur. Vous pouvez disposer.

10 Je vous remercie également d'être venu déposer devant cette Chambre et je

11 vous prierai également d'attendre quelques instants afin que l'on baisse

12 les stores pour que le public ne vous voie pas.

13 Témoin FWS-109 (interprétation): Merci beaucoup, Monsieur le Président.

14 (Le témoin FWS-109 est reconduit hors du prétoire.)

15 (Questions relatives à la procédure.)

16 M. le Président (interprétation): Monsieur Smith, avant d'entamer l'examen

17 du prochain témoin, je crois qu'il faudrait résoudre quelques questions

18 avec Me Bakrac. Je devrais dire en fait qu'il s'agit d'un témoin qui a

19 demandé une déformation de la voix. Est-ce que nous avons déjà procédé à

20 un test de sa voix?

21 M. Smith (interprétation): Je ne sais pas, Monsieur le Président, si l'on

22 a procédé au test de la voix, mais il a également un problème d'ouïe. Donc

23 nous avons besoin d'un équipement spécial, nous aurions besoin de cinq

24 minutes.

25 M. le Président (interprétation): Très bien. Peut-être que nous pourrions

Page 2434

1 installer le tout avant de discuter de ce problème avec Me Bakrac. Nous

2 pouvons faire entrer le témoin mais, pour économiser un peu de temps, nous

3 devrions peut-être nous entretenir avec Me Bakrac pour résoudre son

4 problème.

5 Maître Bakrac, vous êtes en train de nous demander de vous accorder une

6 période assez prolongée qui irait depuis la fin de l'affaire, en fait des

7 présentations des témoins à charge, avant le début des vôtres. Je dois

8 vous dire que les périodes qui ont déjà été accordées dans le passé

9 dépendent énormément du fait que la défense devait préparer un mémoire

10 préalable au procès. Donc les règles sont maintenant modifiées et votre

11 mémoire préalable au procès arrive en fait avant le début du procès,

12 conformément au nouveau Règlement.

13 Donc le temps dont vous avez besoin pour préparer votre défense est plus

14 court que la période qu'on pouvait vous accorder avant. Donc nous

15 comprenons que vous avez néanmoins besoin de parler à certains témoins et

16 de préparer votre présentation. Mais je voudrais insister là-dessus et

17 vous dire que je crois que vous allez avoir une période de six semaines.

18 En fait, vous avez eu six semaines et vous avez eu également Noël et je

19 crois que vous allez avoir une semaine additionnelle la semaine prochaine.

20 Donc eu égard à tout ceci, quelle est votre requête au fait?

21 M. Bakrac (interprétation): Monsieur le Président, je voudrais d'abord

22 vous remercier d'avoir soulever cette question même si je voulais, d'après

23 la suggestion de M. Kenneth Robert, vous demander entre le témoignage de

24 deux témoins s'il est possible de soulever cette question.

25 Je suis tout à fait d'accord et il est vrai que la défense a eu un certain

Page 2435

1 nombre de semaines avant les fêtes, mais l'accusation en fait avait

2 questionné à peu près un tiers de leurs témoins avant cette période et les

3 deux tiers des témoins n'ont pas pu être examinés car nous avions certains

4 détails à voir, car nous avions certaines enquêtes à faire. Et cétaient

5 les raisons pour lesquelles les deux tiers des témoins pour lesquels nous

6 ne savions pas -il est vrai- que nous avions reçu leur déclaration et tout

7 le matériel nécessaire, les documents nécessaires qui étaient attachés à

8 ces témoins, et nous savions qu'il y avait certains écarts, et nous ne

9 savions pas jusqu'à la fin ce que diront certains témoins lorsqu'ils

10 viendront déposer.

11 Eu égard aux témoins que nous avons déjà entendus, vous allez peut-être

12 croire que c'est peut-être une position un peu trop optimiste, mais nous

13 croyons que nous allons peut-être vous soumettre un mémoire selon lequel

14 vous demandez que l'accusation n'a pas d'affaire et qu'il faudrait bien

15 sûr préparer un mot d'introduction, et je crois mon éminente collègue, qui

16 lorsque nous nous sommes entretenus de certaines photographies et

17 lorsqu'on a parlé des spécificités du territoire duquel provient le

18 témoin, car il faudrait emmener certains témoins de ce territoire qui

19 connaissent certains faits et qui sont au courant de certains détails.

20 Je dois avouer que nous avons, ou je pourrais vous dire nous avons une

21 entente générale pour la plupart des témoins, mais quand même pour un

22 certain nombre de témoins nous n'avons pas encore l'affirmation disant

23 qu'ils viendront bel et bien témoigner.

24 Lorsque nous avons insisté pour obtenir une attestation nous certifiant

25 qu'ils viendront pour pouvoir en aviser la partie adverse ainsi que la

Page 2436

1 Chambre, il a été question que l'accusation terminerait les présentations

2 de ses moyens avant d'obtenir une réponse si ces personnes viendront

3 effectivement témoigner.

4 La défense avait la position que si nous organisons bien, pour bien

5 organiser le tout, nous estimons que nous aurions besoin de trois

6 semaines. Donc d'une prolongation d'une semaine pourrait faire en sorte

7 que nous pourrions économiser d'une certaine façon une semaine plus tard,

8 si jamais il y a eu des problèmes techniques ou certaines omissions

9 techniques, ou certains manquements.

10 C'est la raison pour laquelle la défense désire se préparer de façon

11 technique lors de ces trois semaines pour que plus tard justement il n'y

12 ait pas de remise de la part de la défense.

13 Nous nous sommes cependant entretenus et nous avons obtenu la permission

14 pour le psychologue et ce psychologue doit examiner l'accusé. Il faut que

15 ce témoin expert procède à l'examen.

16 Donc tout ceci représente, enfin ce sont des détails qui nous permettent

17 de croire qu'un délai de trois semaines serait un délai suffisant pour

18 nous permettre de nous préparer, et pour que justement il n'y ait pas de

19 problèmes qui pourraient survenir plus tard et qui pourraient nous prendre

20 plus de temps.

21 Nous estimons également que nous devons attendre et entendre tous les

22 témoins de l'accusation, de sorte que la défense puisse préparer les

23 questions pertinentes pour ses propres témoins découlant des témoignages

24 des témoins de l'accusation.

25 Ce sont les raisons pour lesquelles nous avons fait une requête à M.

Page 2437

1 Kenneth Robert et nous avons demandé de nous accorder ce délai

2 supplémentaire.

3 Et je suis désolé si j'ai trop parlé.

4 M. le Président (interprétation): Ce que je ne comprends pas, c'est votre

5 déclaration qui dit que vous devez attendre jusqu'à la fin de la

6 présentation des moyens à charge pour pouvoir obtenir l'affirmation de vos

7 propres témoins qui se présenteront. Qu'est-ce que vous voulez dire par là

8 exactement?

9 M. Bakrac (interprétation): Non, ce n'est pas cela, Monsieur le Président.

10 Lorsque nous nous sommes entretenus, nous sommes sur le terrain, nous

11 parlons avec les témoins potentiels mais nous ne pouvons pas leur dire

12 exactement à quel moment ils devront se présenter. Nous pouvons leur dire

13 approximativement, leur donner une date approximative, mais ces témoins

14 nous disent toujours: "Lorsqu'on saura une date exacte, lorsque nous

15 saurons à quel moment précisément vous voulez que lon se présente", c'est

16 à ce moment-là qu'ils nous diront s'ils se présenteront ou non, ou s'ils

17 vont demander des moyens supplémentaires de protection, peut-être une

18 vidéo link si jamais cela était possible.

19 M. le Président (interprétation): Je comprends, c'est ce que vous avez

20 dit, mais je ne comprends pas la raison pour laquelle, pourquoi est-ce que

21 ces témoins ne peuvent pas dire: oui, ils viendront déposer maintenant.

22 Vous avez besoin de leur témoignage. Pourquoi ne pas dire: "Très bien,

23 nous allons venir et témoigner"?

24 Maintenant, s'agissant de la date, il est certain qu'il est nécessaire de

25 faire des préparations nécessaires, mais vous ne pouvez pas simplement

Page 2438

1 vous asseoir, ne rien faire, ne pas savoir qui viendra se présenter et

2 attendre que les moyens de preuve de l'accusation soient complètement

3 présentés. Je ne comprends pas pourquoi vous maintenez cette position.

4 M. Bakrac (interprétation): Monsieur le Président, je n'ai pas dit que

5 nous sommes assis à ne rien faire et que nous attendons. Je vous dis

6 simplement que nous rencontrons ces difficultés. Les gens nous répondre de

7 la sorte et d'ailleurs cette pause de la semaine prochaine pourrait nous

8 aider à confectionner une liste définitive des personnes qui viendront ici

9 déposer, à savoir quelles sont les personnes qui demanderont des moyens de

10 protection et d'autres personnes qui essaieront peut-être de demander une

11 vidéolink.

12 J'essaie simplement d'essayer de vous dire qu'avant les fêtes de Noël nous

13 ne savions pas combien de temps aurait besoin l'accusation pour la

14 présentation de leurs moyens.

15 M. le Président (interprétation): Eh bien, Maître Bakrac, lorsque vous

16 aurez cette semaine, vous êtes mieux de leur dire que nous avons besoin de

17 tous ces témoins vers le milieu du mois de mars. C'est à ce moment-là que

18 vous allez commencer. Nous n'allons pas vous donner un très long délai

19 simplement parce que vos témoins disent: "Nous aimerions savoir à quel

20 moment les témoins à charge ou la préparation des moyens de l'accusation

21 sera terminée".

22 Ce que vous devez faire, c'est essayer de vous organiser de sorte que le

23 premier témoin soit prêt à venir vers la mi-mars. C'est du meilleur de ce

24 que nous pouvons faire.

25 Si nous terminons vers le milieu de la semaine, je suis certain que nous

Page 2439

1 allons vous donner deux semaines complètes, mais nous ne pouvons pas vous

2 donner trois semaines complètes simplement parce que vous devez contacter

3 des témoins pour leur dire: "Est-ce que vous pourriez vous présenter à

4 telle et telle date?".

5 Donc nous allons vous aider, nous le saurons vers la fin de la

6 présentation des moyens à charge, mais nous ne pouvons pas vous accorder

7 tous ces très longs délais qui, dans le passé, avaient été accordés, car

8 il n'est plus nécessaire d'accorder tous ces très longs délais afin de

9 pouvoir préparer un mémoire préalable au procès.

10 Je ne crois pas que nous pouvons vous aider plus, mais vous devriez savoir

11 que nous n'allons pas vous accorder plus de deux semaines complètes avant

12 le début de la présentation des moyens de preuve de la défense.

13 M. Bakrac (interprétation): Je comprends, Monsieur le Président. J'ai

14 soulevé ce problème entourant les témoins pour essayer de vous dire que

15 c'est l'une des raisons pour lesquelles nous avons demandé ce délai

16 supplémentaire; mais si cela n'est pas possible, nous allons certainement

17 nous conformer à ce que vous nous suggérez.

18 M. le Président (interprétation): J'aimerais vous rappeler qu'il y a

19 quelques semaines, nous avons annoncé que nous sommes toujours prêts à

20 vous donner quelque délai nécessaire pour pouvoir vous préparer

21 suffisamment; c'est tout à fait approprié. Nous avons essayé de vous

22 donner du délai nécessaire, nous en avons donné également aux membres de

23 l'accusation mais, si vous voyez que vous allez avoir besoin de plus de

24 temps, un peu plus tard, nous allons vous le donner. Mais nous ne voulons

25 pas retarder le début de la présentation des moyens à décharge.

Page 2440

1 N'hésitez pas à nous demander un délai supplémentaire une fois que vous

2 aurez commencé, mais la période qui précède la présentation des moyens à

3 décharge ne vous sera pas accordée. En fait, vous aurez deux semaines et

4 non pas plus.

5 M. Bakrac (interprétation): Merci, Monsieur le Président.

6 M. le Président (interprétation): Je crois que j'ai parlé peut-être un peu

7 trop vite et je m'en excuse auprès des interprètes.

8 Oui, Monsieur Smith? Où est votre témoin? J'ai demandé à ce qu'on le fasse

9 entrer un peu plus tôt. Où est-il?

10 M. Smith (interprétation): Il est juste là, derrière la porte.

11 M. le Président (interprétation): Oui, je comprends.

12 (Le témoin FWS-159 est introduit dans le prétoire.)

13 Monsieur le Témoin, vous pouvez vous lever, s'il vous plaît? On vous a

14 montré un document. Sur ce document, se trouve inscrite votre déclaration

15 solennelle. Pourriez-vous la lire?

16 Témoin FWS-159 (interprétation): Je déclare solennellement que je dirai la

17 vérité, toute la vérité et rien que la vérité.

18 M. le Président (interprétation): Vous pouvez vous asseoir, Monsieur.

19 Est-ce que les interprètes entendent? Est-ce qu'elles reçoivent le son?

20 Témoin FWS-159 (interprétation): Moi, j'entends très bien.

21 M. le Président (interprétation): Je pense que nous avons besoin de l'aide

22 de la cabine technique puisqu'il s'agit ici de la distorsion de la voix.

23 L'interprète: Tout va bien dans la cabine française.

24 M. le Président (interprétation): Maître Smith, pourriez-vous formuler vos

25 questions de sorte que les interprètes puissent vous entendre?

Page 2441

1 M. Smith (interprétation): Monsieur le Témoin, pourriez-vous formuler les

2 mots 1, 2, 3, 4, 5, pour voir si les interprètes vous entendent?

3 Témoin FWS-159 (interprétation): 1, 2, 3, 4. 1, 2, 3, 4.

4 M. le Président (interprétation): Merci, Monsieur. Maître Smith, vous

5 pouvez continuer.

6 (Interrogatoire principal du Témoin FWS-159 par Me Smith.)

7 M. Smith (interprétation): Merci, Monsieur le Président.

8 Monsieur, est-ce que vous m'entendez bien?

9 Témoin FWS-159 (interprétation): Oui, je vous entends.

10 Question: Le Tribunal vous a accordé des mesures de protection concernant

11 votre nom, votre image ainsi que la voix qui va être changée. Vous me

12 comprenez?

13 Réponse: Oui.

14 Question: Pourriez-vous regarder le morceau de papier qui se trouve sous

15 vos yeux et nous dire si, en haut de ce papier, se trouvent votre nom et

16 votre date de naissance?

17 Réponse: Oui.

18 Question: Je pense que nous allons avoir besoin d'une cote.

19 M. le Président (interprétation): La cote P422, sous scellés.

20 Pourriez-vous vous approcher du micro avec votre chaise? Merci.

21 M. Smith (interprétation): Monsieur le Témoin, je vais vous demander avant

22 de commencer d'écouter les questions que je vais vous poser, de les

23 écouter avec beaucoup d'attention et d'attendre la fin de l'interprétation

24 avant de me répondre. Vous me comprenez?

25 Témoin FWS-159 (interprétation): Oui.

Page 2442

1 Question: Le 28 janvier 1993, étiez-vous membre de l'armée des Musulmans

2 de Bosnie?

3 Réponse: Oui.

4 Question: Est-ce que ce jour-là, vous avez été capturé par l'armée des

5 Serbes de Bosnie dans un lieu-dit appelé Kaceli.

6 Réponse: Oui.

7 Question: Et quelle est la ville la plus proche de Kaceli?

8 Réponse: KP Dom Foca. C'est là qu'ils m'ont arrêté et, tout d'abord, ils

9 m'ont amené à Jabuka, et là-bas, ils ont pris une déclaration, ils m'ont

10 battu, ils m'ont battu à l'aide des crosses de leurs fusils, à l'aide de

11 leurs fusils. Ma tête a été abîmée. Depuis, j'ai du mal à parler et j'ai

12 perdu la mémoire, j'ai perdu l'ouïe, j'ai du mal à m'exprimer. Donc ils

13 m'ont battu, ils m'ont passé à tabac, ils m'ont coupé les doigts. Quand

14 ils ont eu terminé, une voiture est arrivée et moi, je suis entré dans la

15 voiture avec eux. Eux aussi se sont mis dans la voiture et ils ont

16 continué à m'asséner des coups dans la voiture avec leurs bottes, avec des

17 crosses de fusil. J'ai eu des côtes brisées jusqu'au KP Dom. Et j'ai eu

18 des coups à la colonne vertébrale, à la tête, aux reins et je n'ai plus

19 aucun contrôle sur moi-même.

20 Quand je suis arrivé au KP Dom Foca, jusqu'à l'entrée, ils m'ont fait

21 descendre du véhicule et ils m'ont amené jusqu'à la cellule d'isolement.

22 Là, un gardien, Vukovic Risto, m'a pris et ceux qui m'avaient amené jusque

23 là avaient fermé la porte; ils m'ont poussé avec leurs pieds à

24 l'intérieur. Le lendemain...

25 Question: Pourriez-vous vous arrêter un instant, Monsieur le Témoin?

Page 2443

1 Réponse: Oui.

2 Question: Je vois que vous êtes vraiment inquiet concernant votre

3 témoignage mais vous pouvez essayer de vous détendre. Je vais juste vous

4 poser un certain nombre de questions concernant le récit que vous venez de

5 nous raconter.

6 Est-ce que vous pourriez, au lieu de répondre très longuement à mes

7 questions, essayer d'écouter mes questions et de répondre de façon très

8 brève aux questions posées? Comme ça, votre témoignage ne durera pas trop

9 longtemps.

10 Réponse: D'accord.

11 Question: A peu près combien de soldats vous ont arrêté le 28 janvier?

12 Réponse: Eh bien, à cet endroit-là, il y avait 10 soldats.

13 Question: Merci.

14 Et vous avez dit qu'on vous a amené à Jabuka. Est-ce que Jabuka, c'est le

15 quartier général de l'armée des Serbes de Bosnie?

16 Réponse: Oui, le quartier général était là, ainsi que la cuisine. Et il y

17 avait encore 10 soldats là-bas, peut-être même plus. Quand ils m'ont amené

18 là-bas, eh bien, j'ai fait une déclaration, ensuite ils m'ont assis sur

19 une chaise et c'est là qu'ils ont commencé à me battre avec des crosses,

20 des fusils, les pieds. Ils m'ont brisé les doigts.

21 M. le Président (interprétation): Pourriez-vous, s'il vous plaît, écouter

22 attentivement la question qu'on vous pose et répondre à cette question.

23 Ensuite, Me Smith va vous poser la question suivante.

24 On vous a demandé tout simplement si Jabuka était le quartier général de

25 l'armée des Serbes de Bosnie. Donc la réponse était "oui". Et ensuite, Me

Page 2444

1 Smith normalement devrait vous poser une nouvelle question à laquelle vous

2 devriez répondre.

3 Je vous en prie, ne répondez pas à l'avance aux questions puisque pour

4 nous c'est assez difficile de comprendre. Donc essayez de répondre de

5 façon précise.

6 M. Smith (interprétation): Monsieur le témoin, savez-vous à quelle unité

7 appartenait ces soldats?

8 Témoin FWS-159(interprétation): Non.

9 Question: Merci.

10 Monsieur le témoin, vous avez dit qu'on vous a battu dans ce quartier

11 général, qu'on vous a asséné des coups de pied, qu'on vous a battu avec

12 des crosses de fusil. Est-ce que vous pourriez nous dire combien il y

13 avait de personnes qui étaient en train de vous battre dans ce quartier

14 général?

15 Réponse: Vingt hommes.

16 Question: Est-ce qu'on vous a interrogé aussi dans ce quartier général?

17 Réponse: Ils m'ont posé des questions-là bas et ensuite ils m'ont passé à

18 tabac.

19 Question: Savez-vous pour quelles raisons ils vous ont battu?

20 Réponse: Non.

21 Question: Vous avez dit que vous avez été blessé. Est-ce que vous pourriez

22 nous décrire la nature de vos blessures suite à ces passages à tabac qui

23 se sont produits dans le quartier général?

24 Réponse: Tout d'abord, c'est ma tête. J'ai été blessé à la tête. Tout

25 d'abord, il m'a battu avec un fusil automatique. Ensuite, je suis tombé

Page 2445

1 par terre. Et ensuite, quand j'ai été par terre, il y en a un qui a sorti

2 son couteau, il a essayé de me couper les doigts avec ce couteau et il m'a

3 aussi donné un coup de couteau dans la jambe. Ensuite, j'ai reçu un coup

4 au menton et là, après cet interrogatoire, ils m'ont fait entrer dans un

5 véhicule. Dans ce véhicule, ils ont continué à me battre, de sorte que

6 j'ai eu une côte brisée. Ils m'ont asséné des coups sur les reins, sur la

7 colonne vertébrale, sur les côtes, jusqu'à ce que j'arrive au KP Dom de

8 Foca.

9 Question: Merci.

10 Maintenant, je vais vous poser quelques questions concernant uniquement

11 ces coups que vous avez reçus au quartier général militaire. Vous dites

12 que vous avez reçu un coup de couteau. Est-ce que ceci a coupé votre

13 jambe? Est-ce que vous avez eu une blessure à la jambe?

14 Réponse: Oui.

15 Question: Est-ce que vous avez saigné beaucoup?

16 Réponse: Oui.

17 Question: Vous dites que vous avez été blessé aux doigts. Est-ce que vous

18 avez saigné des doigts?

19 Réponse: Oui.

20 Question: Est-ce qu'on vous assénait des coups pendant qu'on vous posait

21 des questions, pendant l'interrogatoire?

22 Réponse: Pendant l'interrogatoire même, il ne m'ont pas battu. Ils n'ont

23 commencé à me battre qu'après mon interrogatoire.

24 Question: Merci.

25 Je pense que si vous continuez à nous répondre de façon brève comme celà,

Page 2446

1 ceci nous aidera à aller plus vite.

2 Quand on vous a posé ces questions, il s'agissait de quel type de

3 questions?

4 Réponse: Eh bien, ils m'ont posé des questions au sujet de leurs hommes

5 qui étaient restés de l'autre côté et aussi concernant le service

6 militaire.

7 Question: Donc des hommes, des Serbes, au sujet desquels vous auriez pu

8 savoir où ils se trouvaient?

9 Réponse: Non.

10 Question: Mais ils pensaient à qui alors? Au sujet de qui vous posaient-

11 ils des questions?

12 Réponse: Eh bien, les leurs qui étaient restés chez nous, car il y avait

13 des gens de leur côté qui étaient restés chez nous. Ils ne voulaient pas

14 partir, dans notre entité à nous.

15 Question: Savez-vous qui vous a posé ces questions?

16 Réponse: Non.

17 Question: Après avoir été battu, vous dites qu'on vous a fait monter dans

18 une camionnette, dans un fourgon, et qu'on vous a amené au KP Dom?

19 Réponse: Oui.

20 Question: Il y avait combien de personnes avec vous dans ce fourgon

21 pendant ce voyage jusqu'au KP Dom?

22 Réponse: Sept, huit soldats.

23 Question: Etiez-vous le seul prisonnier se trouvant à l'arrière de ce

24 fourgon?

25 Réponse: Oui.

Page 2447

1 Question: Est-ce que vous étiez assis ou bien couché par terre?

2 Réponse: J'étais par terre alors qu'eux ils étaient en train de me battre

3 des deux côtés. C'est comme cela que j'ai eu ma cinquième côte brisée.

4 Quand je suis arrivé au KP Dom, j'ai été terriblement battu. Ce même

5 groupe, à partir du moment où on est arrivés au KP Dom, eh bien, ils m'ont

6 placé dans la cellule d'isolement. Ils m'y ont poussés avec leurs bottes.

7 Ensuite, Risto Ivanovic a fermé la porte de la cellule d'isolement.

8 Question: Très bien.

9 Monsieur le témoin, je vais vous demander de vous contenter de répondre de

10 façon très concise à mes questions. Après, nous reviendrons à la question

11 du KP Dom.

12 A l'arrière du fourgon, est-ce que ces soldats étaient assis ou debout?

13 Réponse: Ils étaient assis sur des bancs, tout en me frappant avec les

14 talons de leurs bottes et avec la crosse de leurs fusils.

15 Question: Et vous avez dit qu'à la suite de ces passages à tabac, vous

16 avez eu une côte brisée?

17 Réponse: Oui.

18 Question: Pourriez-vous attendre la fin de ma question et répondre

19 ensuite?

20 Quelles sont les autres séquelles que vous avez eues physiquement?

21 Réponse: J'ai été frappé à la colonne vertébrale, aux reins, à la tête,

22 aux poumons, etc.

23 Question: Est-ce que vous avez saigné à la suite de ces coups?

24 Réponse: Oui.

25 Question: Et que portiez-vous ce jour-là? Quelle était votre tenue

Page 2448

1 vestimentaire?

2 Réponse: J'avais une veste bleue, j'avais un pull jaune, j'avais un

3 maillot de corps, un pantalon de couleur vert olive, j'avais des

4 chaussures et j'avais un sous-vêtement blanc.

5 Question: Vous avez dit qu'à la suite de ces passages à tabac, que vous

6 avez subi au quartier général et dans le fourgon, vous avez saigné. Est-ce

7 que vous pourriez nous dire combien de sang il y avait sur vos vêtements à

8 partir du moment où vous êtes arrivé au KP Dom?

9 Réponse: Eh bien, tous les vêtements que j'avais étaient trempés de sang.

10 Ma veste, mes sous-vêtements, tout, tout, tout, même mon caleçon. Tout

11 était trempé de sang!

12 Question: Et à quel moment du jour êtes-vous arrivé au KP Dom?

13 Réponse: A 6 heures et demie du soir.

14 Question: Vous avez dit qu'on vous a placé tout de suite en cellule

15 d'isolement et qu'un certain Risto Ivanovic se trouvait au KP Dom au

16 moment où l'on vous a placé dans cette cellule d'isolement. Est-ce exact?

17 Réponse: Oui, oui.

18 Question: De quelle façon êtes-vous descendu du fourgon? Est-ce que vous

19 êtes descendu tout seul, sans aide de qui que ce soit, ou bien est-ce que

20 vous avez eu besoin d'aide?

21 Réponse: Eh bien, on m'a aidé. Ils m'ont pris sous les bras et ils m'ont

22 tiré jusqu'à la cellule d'isolement parce que moi, je n'ai pas pu marcher

23 tout seul, j'avais trop mal, je souffrais trop.

24 Question: Et à quel moment avez-vous rencontré cette personne, Risto

25 Ivanovic? Au niveau de la cellule ou bien avant?

Page 2449

1 Réponse: Devant la cellule d'isolement.

2 Question: Et que se passe-t-il à partir du moment où vous arrivez dans la

3 cellule?

4 Réponse: Il m'y ont enfermé et c'est là que j'ai passé la nuit; le

5 lendemain, un autre type est venu pour me faire subir un nouvel

6 interrogatoire.

7 Question: Ce premier jour où vous êtes arrivé au KP Dom, est-ce que vous

8 avez reçu des soins médicaux pour ces blessures provoquées par les coups

9 reçus au quartier général et dans le fourgon?

10 Réponse: Non.

11 Question: Où se trouvait cette cellule d'isolement?

12 Réponse: La cellule d'isolement était au premier étage ou au rez-de-

13 chaussée.

14 (Interprète: La réponse du témoin nest pas claire.)

15 Question: Est-ce que cette cellule était isolée, toute seule ou bien il y

16 avait d'autres cellules d'isolement à côté?

17 Réponse: Cette cellule était au coin du bâtiment. Sur les côtés, il y

18 avait l'entrée menant vers le premier étage au sous-sol.

19 Question: Est-ce qu'à côté de cette cellule d'isolement où l'on vous a

20 placé, il y avait d'autres cellules d'isolement?

21 Réponse: Oui.

22 Question: Combien?

23 Réponse: Quatre cellules d'isolement.

24 Question: Quand vous êtes arrivé au KP Dom et avant qu'on ne vous place

25 dans la cellule d'isolement, est-ce quon a pris vos nom et prénom, des

Page 2450

1 informations vous concernant?

2 Réponse: Non.

3 Question: Est-ce qu'on vous a fouillé avant d'être placé dans la cellule

4 d'isolement?

5 Réponse: Non, ils ne m'ont fouillé que le lendemain, après y avoir passé

6 la nuit. Donc il y en a un qui est arrivé et il m'a tout de suite amené

7 pour un deuxième interrogatoire.

8 Question: Cette nuit-là, quand vous êtes arrivé pour la première fois,

9 vous avez dit que vos vêtements étaient trempés de sang. Est-ce qu'on vous

10 a donné des vêtements de rechange au moment où vous êtes arrivé au KP Dom?

11 Réponse: Non.

12 Question: Est-ce qu'on vous a proposé de prendre une douche ou un bain

13 pour vous nettoyer quand vous êtes arrivé?

14 Réponse: Non.

15 Question: Et vous avez dormi avec vos vêtements à vous, dans ces mêmes

16 vêtements?

17 Réponse: Oui, j'ai dormi dans mes vêtements qui commençaient à sentir

18 mauvais. Ces vêtement puaient parce que je dormais tout le temps avec les

19 mêmes vêtements.

20 Question: Et vous dormiez sur quoi?

21 Réponse: Je dormais à même le sol, sur un matelas en éponge, en mousse de

22 quatre centimètres d'épaisseur. Et il y avait une couverture.

23 Question: Est-ce qu'il y avait du chauffage dans la pièce quand vous êtes

24 arrivé?

25 Réponse: Non.

Page 2451

1 Question: Vous avez dit que, le jour suivant, on vous a interrogé. Est-ce

2 exact?

3 Réponse: Oui.

4 Question: Qui a mené cet interrogatoire? Qui vous a interrogé?

5 Réponse: J'ai été interrogé par Milorad et par un certain Boro Ivanovic.

6 C'est eux qui m'ont interrogé. Et après m'avoir posé ces questions, après

7 m'avoir interrogé, ils ont pris des informations me concernant. Vous

8 m'entendez?

9 Question: Oui, je vous entends. Je vais vous poser la question suivante:

10 vous avez dit qu'un certain Milorad ainsi que Boro Ivanovic vous ont posé

11 des questions. Savez-vous quel est le nom de famille de cet homme appelé

12 Milorad?

13 Réponse: Non.

14 Question: Est-ce qu'il y avait qui que ce soit d'autre présent pendant cet

15 entretien?

16 Réponse: Deux autres personnes étaient présentes.

17 Question: Et savez-vous comment elles s'appellent ces deux autres

18 personnes?

19 Réponse: Non.

20 Question: Est-ce que vous savez si c'était des soldats, des gardiens ou

21 des civils?

22 Réponse: Non.

23 Question: Et pendant cet entretien, est-ce que vous étiez assis ou bien

24 debout?

25 Réponse: Je me tenais debout.

Page 2452

1 Question: Boro Ivanovic et cet homme appelé Milorad, ils étaient debout ou

2 bien assis?

3 Réponse: Ils étaient assis.

4 Question: Est-ce que vous aviez sur vous les mêmes vêtements que ceux que

5 vous aviez sur vous au moment où vous êtes arrivé au KP Dom?

6 Réponse: Oui.

7 Question: Est-ce que Boro Ivanovic ou Milorad vous ont proposé des soins

8 médicaux au cours de votre entretien?

9 Réponse: Non.

10 Question: Pourriez-vous nous décrire les questions qu'on vous a posées?

11 Réponse: Boro m'a posé des questions au sujet de missions militaires,

12 dopérations militaires qui se trouvaient sur nos positions.

13 Question: Vous a-t-on dit que vous aviez de la chance d'avoir été pris par

14 un certain groupe de personnes?

15 Réponse: Oui.

16 Question: Et qu'est-ce qu'il a dit au sujet de cette chance que vous

17 aviez?

18 Réponse: Il m'a dit que, si d'autres personnes m'avaient capturé, des

19 personnes qui égorgent immédiatement, j'aurais perdu ma tête "comme un

20 coq", que j'aurais été décapité.

21 Question: Est-ce qu'on vous a posé des questions ou est-ce que vous avez

22 parlé des hommes musulmans qui avaient été capturés?

23 Réponse: Ils m'ont demandé de faire ma déclaration, de l'écrire. Mais moi,

24 je ne pouvais pas le faire parce que j'étais en état de choc. Donc cest

25 eux qui l'ont fait, c'est eux qui ont écrit cette déclaration, chacun pour

Page 2453

1 soi.

2 Question: Est-ce que vous avez parlé de la rivière Drina pendant cet

3 entretien?

4 Réponse: Oui.

5 Question: Et de quoi parliez-vous?

6 Réponse: Eh bien, ils m'ont demandé s'il y avait des cadavres qui ont

7 descendu la Drina, quest-ce que nous avons fait avec ces cadavres et ils

8 m'ont demandé ce qu'on faisait avec les hommes qui se trouvaient dans le

9 KP Dom, des cadavres qui flottaient dans la rivière du Monténégro ou

10 d'autres places et où nous les avons enterrés.

11 Question: Et qu'est-ce que vous avez répondu?

12 Réponse: Je me taisais.

13 Question: Quand il a dit "des cadavres qui descendaient la rivière", à

14 quoi pensait-il?

15 Réponse: Bien, il pensait aux cadavres.

16 Question: Est-ce qu'il a dit d'où venaient ces corps?

17 Réponse: Non.

18 Question: A part les questions posées au sujet des positions militaires,

19 des questions posées au sujet des Musulmans qui étaient portés disparus ou

20 au sujet des cadavres, est-ce que vous avez parlé de quoi que ce soit

21 d'autre? Est-ce qu'on vous a posé d'autres questions?

22 Réponse: Oui.

23 Question: Alors quelles étaient ces questions?

24 Réponse: C'étaient surtout des questions concernant les positions tenues

25 par notre armée. Il a demandé aussi qui étaient ceux qui violaient leurs

Page 2454

1 femmes. C'était surtout ça les questions qu'ils me posaient.

2 Question: Et qui posait des questions?

3 Réponse: Milorad et Boro, tous les deux.

4 Question: Est-ce que vous avez dit à ces hommes que vous étiez un soldat?

5 Réponse: Non.

6 Question: Est-ce qu'on vous a battu au cours de cet entretien?

7 Réponse: Si je leur avais avoué que j'étais un soldat, ils m'auraient

8 coupé la tête "comme si j'étais un coq" et je ne serais pas resté en vie.

9 Question: Est-ce qu'on vous a battu au cours de cet interrogatoire?

10 Réponse: Oui.

11 Question: On vous a battu combien de fois?

12 Réponse: Il m'a giflé. Ils étaient au nombre de quatre. Il y en a un qui

13 m'a giflé et il m'a dit: "Ecoute, je vais te poser une question. Nous

14 avons des hommes qui coupent les oreilles, qui coupent les mains, qui

15 coupent la tête si l'on ment".

16 Question: Et qui vous a giflé?

17 Réponse: Eh bien, un soldat, un des leurs.

18 M. Smith (interprétation): Je pense que le moment est opportun pour

19 terminer.

20 M. le Président (interprétation): Nous allons reprendre demain matin, à 9

21 heures 30.

22 (L'audience est levée à 16 heures.)

23

24

25