Tribunal Criminal Tribunal for the Former Yugoslavia

Page 6190

1 (Mercredi 16 mai 2001)

2 (L'audience est ouverte à 9 heures 30.)

3 (Audience publique)

4 (Les accusés sont introduits dans le prétoire.)

5 (Le témoin, M. Risto Ivanovic, est dans le prétoire.)

6 (Questions relatives à la procédure.)

7 M. le Président (interprétation): Citez l'affaire, s'il vous plaît.

8 Mme Chen (interprétation): Oui, Monsieur le Président. Il s'agit de

9 l'affaire IT-97-25-T, le Procureur contre Milorad Krnojelac.

10 M. le Président (interprétation): Madame Uertz-Retzlaff, je vous en prie.

11 Oui, Maître Bakrac, c'est à vous.

12 M. Bakrac (interprétation): Excusez-moi, mais hier jusqu'à la fin de la

13 journée nous ne savions pas si nos témoins étaient arrivés. Nous n'avons

14 pas pu établir un certain ordre d'introduction de nos témoins. Je crois

15 qu'il est de mon devoir de le faire. Avec votre permission, je voudrais le

16 faire maintenant pour le compte rendu d'audience.

17 A la suite de ce témoin-ci, notre prochain témoin sera Zoran Mijovic,

18 après quoi nous avons comme témoin Vladicic Drago, et en dernier témoin

19 pour cette partie de l'affaire sera de l'interrogatoire sera Dobrilovic

20 Milovan.

21 Je vous remercie, Monsieur le Président.

22 M. le Président (interprétation): Merci beaucoup de votre assistance.

23 J'espère que nous pourrons faire tout cela.

24 Est-ce que vous croyez que nous pouvons faire tous ces témoins, Madame

25 Uertz-Retzlaff?

Page 6191

1 Qu'est-ce que vous en pensez?

2 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Je crois que oui, Monsieur le

3 Président.

4 M. le Président (interprétation): Vous pouvez procéder maintenant, Madame

5 Uertz-Retzlaff.

6 (Suite du contre-interrogatoire de M. Risto Ivanovic par Mme Uertz-

7 Retzlaff.)

8 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Bonjour, Monsieur Ivanovic.

9 M. Ivanovic (interprétation): Bonjour.

10 Question: Hier, nous avons brièvement parlé du garde Radovan Vukovic et

11 vous avez dit que ce garde n'était pas l'un de ceux qui n'avaient pas

12 maltraité ni passé à tabac les détenus musulmans.

13 Dites-moi, est-ce un homme aux grands pieds?

14 Réponse: Je ne sais pas s'il a des grands pieds, mais je n'ai jamais vu

15 Radovan passer à tabac les détenus musulmans.

16 Question: Il portait toujours des chaussures sportives, enfin des tennis,

17 lorsqu'il venait au travail?

18 Réponse: Non.

19 Question: Hier, nous avons parlé également des médecins qui ont été

20 détenus, vous avez fait mention du Dr Aziz Torlak et si vous jetez un coup

21 d'oeil sur la liste où figurent certains noms, vous avez le témoin 111,

22 n'est-ce pas?

23 Réponse: Oui, je vois.

24 Question: Ces deux docteurs ont été détenus et emmenés au KP Dom au début

25 même des hostilités, n'est-ce pas?

Page 6192

1 Réponse: J'ai vu les deux hommes au mois d'avril quant à moi.

2 Question: Pendant quelques jours, ils ont été tenus séparés des autres

3 détenus musulmans, n'est-ce pas?

4 Réponse: Je ne peux pas m'en souvenir, il y a beaucoup de salles

5 probablement, du fait qu'ils ne sont pas venus ensemble. Ils n'étaient pas

6 ensemble non plus détenus dans une même salle.

7 Question: Il y avait une petite cellule d'isolement, une espèce de cellule

8 de fortune qui se trouvait au rez-de-chaussée du bâtiment, du pavillon

9 n°1, n'est-ce pas?

10 Réponse: Il n'y avait pas de cellule d'isolement où des détenus seraient

11 installés.

12 Question: Je vous ai demandé s'il y avait une petite cellule d'isolement

13 au début tout près de la cage d'escalier dans le pavillon n°1, n'est-ce

14 pas? Et non loin de la salle n°12, n'est-ce pas?

15 Réponse: Ce n'était pas une cellule d'isolement. Tout simplement c'était

16 le coin du plombier.

17 Question: Mais il y avait quand même des médecins qui ont été détenus là-

18 bas?

19 Réponse: Non, jamais de médecins n'ont été détenus là-bas, non plus que

20 des Musulmans d'ailleurs.

21 Question: Le docteur n°111 a été échangé, n'est-ce pas?

22 Réponse: Moi j'ai vu, quant à moi, que lorsque tous les documents ont été

23 faits, enfin que tous étaient partis pour être échangés et lorsque tous

24 devaient être échangés contre tous.

25 Question: Le Dr Torlak, qu'est-il advenu de lui?

Page 6193

1 Réponse: Je ne sais pas ce qu'il est advenu de lui, mais je sais qu'on l'a

2 fait sortir de l'enceinte du KP Dom.

3 Question: Mais vous n'ignorez pas non plus que depuis il a été porté

4 disparu. On ne l'a plus revu?

5 Réponse: Je ne sais pas, en tout cas il n'est plus retourné dans

6 l'enceinte du KP Dom.

7 Question: Quand a-t-il été emmené?

8 Réponse: Je ne peux pas m'en souvenir.

9 Question: Hier, vous avez dit que le personnel du KP Dom et les détenus

10 prenaient leur ration de nourriture dans le même endroit. Ils prenaient

11 les rations de même qualité et en même quantité?

12 Réponse: C'est exact.

13 Question: Les détenus musulmans mangeaient en premier, n'est-ce pas?

14 Réponse: Oui, en premier parce qu'ils étaient plus nombreux en groupe.

15 Plus tard viennent les détenus serbes puis les anciens condamnés serbes,

16 pour parler de l'ordre des repas.

17 Question: Quant aux détenus musulmans, ils recevaient leur ration de

18 nourriture dans des gamelles?

19 Réponse: Oui. Au début il y avait des marmites un peu plus importantes et

20 après quand il n'y avait plus de marmite, il y avait plutôt des gamelles,

21 mais en tout cas à la louche dans laquelle on distribuait la nourriture

22 était toujours la même.

23 Question: La louche et la quantité de ce que l'on peut prendre au moyen

24 d'une louche, évidemment cela n'importe pas si l'on tient compte du fait

25 de voir que la louche est pleine toutes les fois où l'on distribue de la

Page 6194

1 nourriture?

2 Réponse: Oui, c'est exact, mais il est exact aussi de dire que la louche

3 était toujours pleine jusqu'au bord.

4 Question: Les détenus serbes et les condamnés serbes, vous avez dit, ne

5 mangeaient pas ensemble. Par conséquent ces quelques anciens condamnés ne

6 mangeaient pas ensemble avec les autres détenus serbes?

7 Réponse: Tout dépend évidemment de leur lieu de travail. Il y avait d'un

8 côté, toujours dans cette espèce de réfectoire, des Musulmans et de

9 l'autre côté des Serbes.

10 Question: Avant que les Serbes ou le personnel ne viennent prendre leur

11 repas, est-ce qu'on n'ajoutait pas de la viande dans la grande marmite et

12 des légumes bouillis, etc.?

13 Réponse: Ceci n'est pas vrai.

14 Question: Or, pour parler du personnel du KP Dom et des détenus serbes,

15 ils pouvaient se servir une seconde ration, mais pas les Musulmans pour

16 autant?

17 Réponse: Non, cela est faux, je crois que les Musulmans eux aussi

18 pouvaient demander de se faire servir une seconde ration.

19 Question: Les Musulmans ont été passés à tabac et verrouillés dans des

20 cellules d'isolement lorsqu'ils demandaient une seconde ration, n'est-ce

21 pas?

22 Réponse: Non, cela n'est pas vrai, je sais qu'ils recevaient à deux ou

23 trois reprises des rations supplémentaires. Personnellement, je m'en étais

24 chargé à plusieurs reprises.

25 Question: Mais vous n'étiez pas la personne préposée à la distribution de

Page 6195

1 nourriture?

2 Réponse: Je ne l'étais pas, mais je pouvais toujours le faire si le

3 cuisinier me cédait la place ou s'il était affairé quelque part ailleurs.

4 Je pouvais le faire à l'intention de ces gens-là qui le souhaitaient.

5 Question: Mais c'étaient certains détenus musulmans qui étaient chargés de

6 distribuer de la nourriture, mais pas les gardes?

7 Réponse: Oui, en 1992 et 1993, il y avait les Musulmans qui l'ont fait,

8 mais nous avons pu le faire nous-mêmes; s'ils n'osaient pas donner de la

9 nourriture à quelqu'un parce qu'ils craignaient quoi que ce soit, nous

10 avons pu nous en charger, nous autres gardes, pour qu'il n'y ait pas de

11 conséquence.

12 Question: Qui a pu craindre quelqu'un ou des circonstances particulières?

13 Réponse: Ecoutez, je crois qu'ils ont eu peur de leur propre situation et

14 ils se sont craints eux-mêmes, pour que quelqu'un ne puisse pas leur

15 reprocher quoi que ce soit lors de ces distributions.

16 Question: Je ne comprends toujours pas. Qui a craint qui? Les Musulmans

17 qui ont eu peur des gardes ou quoi?

18 Réponse: Non, pas effectivement, mais je crois que les Musulmans ont

19 toujours eu peur, c'est-à-dire peur de se faire maltraiter et je peux dire

20 que tel n'a pas été le cas, ils n'ont jamais été maltraités.

21 Question: Vous avez vu les détenus musulmans et les détenus serbes partir

22 pour la cantine, pour le réfectoire? C'est vous qui les avez escortés

23 aussi?

24 Réponse: Oui, nous les avons escortés, nous les avons fait sortir. Nous

25 étions dans la cuisine, de l'autre côté de cette espèce de guichet passe-

Page 6196

1 plat.

2 Question: Et vous avez vu que les détenus musulmans ont dû perdre

3 rapidement du poids pendant les premiers mois de leur détention, n'est-ce

4 pas?

5 Réponse: Non, je vous ai dit que non. Il y en a qui ont perdu quelques

6 kilos avec le temps, mais d'autres pas, pas généralement. Il y en a même

7 certains qui ont pris de l'embonpoint.

8 Question: Monsieur, sur cette liste, au n°182 en haut de la liste, est-ce

9 que vous le voyez?

10 Réponse: Oui.

11 Question: Est-ce que vous connaissez cette personne?

12 Réponse: Oui, je la connais.

13 Question: Cette personne était au KP Dom également, n'est-ce pas?

14 Réponse: Oui, oui.

15 Question: Et vous avez pu vous rendre compte du fait qu'il était gravement

16 malade?

17 Réponse: Il était vraiment épuisé, exténué, au moment de sa venue au KP

18 Dom.

19 Question: Et pendant le temps qu'il a passé au KP Dom, il se mourait petit

20 à petit du manque de nourriture, de malnutrition?

21 Réponse: Non, il ne se mourait pas et il n'en est pas mort. Mais est-ce

22 que les plats ne correspondaient pas à sa santé, je ne peux pas le savoir.

23 Question: Vous lui avez passé une couverture pour le seconder un peu dans

24 son malheur?

25 Réponse: Non, écoutez, ces gens-là pouvaient prendre autant de couvertures

Page 6197

1 qu'ils voulaient lorsqu'ils étaient seuls dans une salle et qu'il y avait

2 beaucoup de couvertures, ils pouvaient se servir eux-mêmes.

3 Question: Vous voulez dire par là que vous ne l'avez pas assisté en lui

4 donnant en couverture?

5 Réponse: Il ne me l'a pas demandé et, si oui, comme il y en avait des

6 couvertures, je lui en aurais certainement donné une.

7 Question: Vous avez dit que tout ce qui concernait les articles d'hygiène

8 personnelle et corporelle, les détenus musulmans pouvaient se les

9 procurer. Vous avez même dit que vous leur avez ordonné même de s'en

10 servir?

11 Réponse: Mais non! Ce n'est pas que l'on avait ordonné quoi que ce soit,

12 tout simplement les articles étaient là et ils savaient bien qu'ils

13 avaient la possibilité de se laver et de s'occuper de leur hygiène.

14 Question: Mais hier vous avez dit que vous avez dû leur ordonner de se

15 laver un peu pour ne pas trop sentir, comme vous l'avez dit vous-même.

16 Réponse: Oui, je l'ai dit tout simplement parce qu'il fallait qu'ils

17 s'occupent un peu de leur hygiène, parce que nous ne pouvions plus entrer

18 dans ces salles. On est sensé savoir que l'on doit s'occuper un peu de son

19 hygiène; s'il n'y avait pas d'eau dans les robinets, on pouvait toujours

20 apporter de l'eau dans des seaux et s'occuper un peu de son hygiène.

21 Question: N'est-il pas vrai que les détenus musulmans ont pu prendre un

22 premier bain au KP Dom trois mois seulement après leur venue au KP Dom et

23 cela a été dû au fait que les gens de la Croix-Rouge internationale

24 devaient se rendre au KP Dom, n'est-ce pas?

25 Réponse: Non, ceci n'est pas vrai.

Page 6198

1 Question: Les détenus musulmans étaient obligés de faire chauffer l'eau

2 pour mettre cette eau dans des bouteilles, lesquelles bouteilles ils

3 exposaient à la fenêtre au soleil pour faire chauffer un peu cette eau.

4 Est-ce vrai?

5 Réponse: Non, pas du tout, et d'où viendraient toutes ces bouteilles aux

6 détenus pour les tenir sur une fenêtre? Non, ce n'est pas vrai.

7 Question: Vous avez dit que les détenus musulmans ont eu la liberté de

8 sortir pour une récréation pour se promener dans l'enceinte de la cour?

9 Réponse: Oui, en notre présence.

10 Question: Mais ceci n'a été décrété que plus tard en 1993 lorsque M.

11 Sekulovic a été nommé directeur, le nouveau directeur du KP Dom?

12 Réponse: Non, les promenades étaient selon le règlement en 1992, c'est

13 sûr, j'en suis certain.

14 Question: Dès le début d'avril déjà?

15 Réponse: Je ne peux pas parler du mois d'avril mais pour parler du mois de

16 mai, je vous garantis que oui.

17 Question: Or M. Sekulovic, le nouveau directeur, lorsqu'il était nommé

18 directeur pour venir à la place de M. Krnojelac en été 1993, l'ensemble de

19 l'atmosphère et de l'ambiance du KP Dom a changé et en mieux je dirais,

20 n'est-ce pas?

21 Réponse: On peut dire que la nourriture a été un peu meilleure et que le

22 KP Dom semblait fonctionner mieux. C'est tout.

23 Question: Pour ce qui est de la conduite et de l'attitude des gardes et

24 leur comportement à l'égard des détenus musulmans, cela a changé aussi.

25 Les gardes ont été un peu plus bienveillants, n'est-ce pas, lorsque M.

Page 6199

1 Sekulovic a été nommé au poste de directeur?

2 Réponse: L'attitude et la conduite des gardes ont toujours été les mêmes à

3 l'égard des Musulmans en 1992 et en 19993, partout ailleurs où les

4 Musulmans étaient détenus.

5 Question: Hier, vous avez fait mention de soins médicaux prodigués aux

6 détenus musulmans et vous avez mentionné le nom du Dr Cedo Dragovic qui se

7 rendait au KP Dom pour des visites médicales?

8 Réponse: Oui, Cedo Dragovic, il a travaillé avec eux.

9 Question: Vous avez dit que Cedo Dragovic avait déserté. Qu'est-ce que

10 vous avez voulu dire par là?

11 Réponse: Il s'est enfui en Serbie.

12 Question: Pourquoi? Le savez-vous?

13 Réponse: Je n'en ai aucune idée pour quelle raison. Comment saurais-je

14 pour quelle raison il devait s'en aller?

15 Question: Quand s'est-il enfui en Serbie au début même, après avoir passé

16 quelque mois seulement au KP Dom, n'est-ce pas?

17 Réponse: Je ne peux savoir ni la date, ni le jour de son départ. Je sais

18 qu'il a trouvé un emploi en Serbie, plus tard son père s'est occupé de ses

19 affaires et de ses biens pour les transporter. C'est tout.

20 Question: Vous avez dit que différents docteurs se rendaient au KP Dom et

21 cela à deux reprises par semaine, deux fois par semaine. Quand venaient-

22 ils et quand partaient-ils du KP Dom?

23 Réponse: Ils venaient le matin et ils restaient tant qu'il a fallu

24 s'occuper de leur travail.

25 Question: Est-ce que vous pouvez nous dire à quelle heure ils venaient et

Page 6200

1 à quelle heure ils partaient?

2 Réponse: Je ne peux pas vous dire l'heure de leur venue et de leur départ,

3 mais je sais que quelquefois ils venaient avant midi et quelquefois vers

4 midi ou après-midi; une fois les visites médicales passées, ils partaient.

5 Question: Ne s'est-il jamais produit de voir un très grand nombre de

6 détenus musulmans voulant se faire voir par un médecin et que les médecins

7 ne pouvaient pas s'occuper d'eux, si l'on veut?

8 Réponse: Non. Je doute fort que quelque chose de ce genre-là aurait pu se

9 produire.

10 Question: Pourquoi doutez-vous de cela?

11 Réponse: Ecoutez, le docteur est venu pour évidemment faire l'examen de

12 tous ceux qui se déclaraient malades et lorsqu'on disait qu'il n'y avait

13 plus de malades, plus de candidats, alors les docteurs s'en allaient.

14 Question: Vous avez dit que vous et vos collègues vous avez l'habitude de

15 passer d'une salle à l'autre pour voir qui étaient les candidats qui se

16 déclaraient malades et voulaient se faire examiner par un docteur. Est-ce

17 que vous ne trouviez peut-être pas qu'ils étaient trop nombreux?

18 Réponse: Non, non. Moi, tout simplement, je viens devant une salle,

19 j'ouvre la porte et je veux savoir combien de candidats se sont présentés

20 se déclarant malades ou bien je demande une liste de noms et une fois la

21 liste de ces noms de ces malades établie, le médecin venu, je prends la

22 liste et je fais sortir l'un après l'autre selon la liste, en faisant

23 l'appel nominal et c'est ainsi que le règlement a été exécuté.

24 Question: Enes Hadzic est mort en mai ou juin 1992 parce qu'il a eu un

25 ulcère et son ulcère a été perforé et il a demandé un médecin et il n'a

Page 6201

1 pas reçu de soins?

2 Réponse: J'ai seulement hier appris qu'il y avait un Enes Hadzic. Je ne

3 l'ai jamais vu et je ne le savais pas.

4 Question: Vous avez entendu dire qu'il avait un ulcère et que son ulcère

5 avait été perforé?

6 Réponse: Oui, je l'ai appris des Musulmans qu'il avait eu de fortes

7 hémorragies et qu'il en est mort.

8 Question: Est-ce que vous connaissez Edhem Bunda? C'est un des clients qui

9 était un malade mental.

10 Réponse: Non.

11 Question: Etiez-vous conscient du fait qu'au KP Dom vous avez eu un

12 schizophrénique qui s'est mutilé lui-même?

13 Réponse: Non.

14 Question: Hier, vous avez dit que de 500 à 530 détenus musulmans sont

15 passés par le KP Dom. Où avez-vous pu vérifier ce nombre? Ce chiffre?

16 Réponse: Tous les soirs lorsqu'on devait faire rapport, on devait dresser

17 la liste des présents. C'est ainsi que nous gardes avons pu le vérifier.

18 Question: C'est ainsi que vous avez fait le suivi de ce chiffre et cela

19 pendant deux ou deux ans et demi?

20 Réponse: Je ne peux pas croire que c'était ainsi pendant deux ans et demi,

21 mais je dis qu'au KP Dom il y avait de 500 à 530 détenus musulmans.

22 Question: Hier, vous avez supposé que les détenus musulmans devaient être

23 là du fait qu'ils s'étaient armés et qu'ils s'étaient préparés pour une

24 lutte armée, c'est ce que vous avez dit?

25 Réponse: Oui, les Musulmans s'étaient armés.

Page 6202

1 Question: Nous ne parlons pas de Musulmans en des termes généraux. Nous

2 parlons maintenant de Musulmans détenus au KP Dom et votre affirmation si

3 j'ai bien compris était comme suit: ils ont dû être détenus parce qu'ayant

4 pris part à des combats, n'est-ce pas?

5 Réponse: On nous amenait uniquement ceux sur qui on a trouvé des armes,

6 cela a été fait par l'armée, on a dit tout simplement: "Sur tel et tel on

7 a trouvé un fusil ou un fusil-mitrailleur et tel ou tel a tiré sur

8 l'armée."

9 Question: C'est donc la seule raison effectivement, à savoir qu'ils

10 étaient combattants, ils ont pris part aux combats et qu'ils ont dû tirer

11 sur l'armée. C'était la seule raison pour laquelle ils ont dû être

12 détenus, n'est-ce pas?

13 Réponse: Qu'est-ce que j'en savais quant à leur détention? Je me suis dit

14 moi que la guerre ne devait durer que sept jours. Enfin jusqu'au moment

15 des pourparlers qui ont été entamés plus tard, il s'est avéré que cela a

16 duré quatre ans.

17 Question: Oui, mais certains de ces détenus sont restés même pendant une

18 période de deux ans et demi, ils ne sont pas restés quelques jours.

19 Réponse: C'est l'armée qui devait le savoir. Quant à nous autres, nous

20 n'en avons pas eu la moindre idée.

21 Question: Et si ces détenus musulmans étaient des civils sans armes, il ne

22 serait pas tout à fait légal, approprié, de les verrouiller dans un KP

23 Dom, n'est-ce pas?

24 Réponse: Qu'est-ce que j'en sais? Je ne peux pas savoir qui était armé et

25 qui ne l'a pas été. C'est l'armée qui s'est chargée de ces gens-là pour

Page 6203

1 les faire venir. Nous, nous n'avons eu qu'à nous en occuper ensuite au KP

2 Dom, dans l'enceinte du KP Dom.

3 Question: Personne de ces détenus musulmans au KP Dom n'a été condamné,

4 n'est-ce pas? Ces Musulmans détenus qui depuis le mois d'avril affluaient

5 au KP Dom, personne n'a été jugé?

6 Réponse: Non, autant que je sache, au KP Dom, personne n'a jugé personne.

7 Question: Comme vous l'avez mentionné vous-même, les condamnés musulmans

8 ont été transférés à Tuzla, n'est-ce pas?

9 Réponse: J'ai dit qu'on les a transférés au Monténégro, après quoi j'ai

10 entendu dire qu'ils les ont ensuite transférés pour les remettre à

11 quelqu'un vers Tuzla.

12 Question: Pour ce qui est des autres détenus musulmans qui, eux, venaient

13 en avril 1992, aucun tribunal en effet n'a en juin mis en prison ces gens-

14 là, il n'y avait pas de tribunal qui les a "sentencés".

15 Réponse: Autant que je sache, il n'y avait pas de tribunaux dans

16 l'ensemble de la Bosnie-Herzégovine. On a guère besoin de parler de Foca.

17 Question: Mais il y avait à Bileca une cour martiale et ce sont les

18 détenus serbes qui ont été transférés là-bas?

19 Réponse: Oui, les Serbes, ceux qui ont commis un délit, ont été transférés

20 vers Bileca.

21 Question: Comme par exemple, M. Laser Stojanovic, n'est-ce pas?

22 Réponse: M. Laser Stojanovic a commis un délit, le tribunal militaire l'a

23 jugé, celui de Bileca.

24 Question: Mais aucun des détenus musulmans n'a été transféré là-bas pour

25 être jugé et pour qu'on lui prononce une sentence pour revenir purger sa

Page 6204

1 peine.

2 Réponse: Non aucun.

3 Question: Jamais non plus un conseil d'administration n'a été créé au KP

4 Dom qui se serait chargé des conditions de détention des Musulmans, des

5 détenus, n'est-ce pas?

6 Réponse: Je n'ai aucune idée de tout cela.

7 Question: Il n'a jamais été décrété par exemple que certains, parmi les

8 détenus musulmans, auraient été particulièrement dangereux, n'est-ce pas?

9 Réponse: Nous n'avons jamais procédé à une catégorisation et classement de

10 gens: ils ont été tous sur un pied d'égalité pour nous.

11 Question: Vous n'avez jamais vous-même escorté un détenu musulman jusqu'à

12 une instance judiciaire, par exemple jusqu'à l'office du procureur,

13 jusqu'à un tribunal etc., pour voir quelles sont les raisons de leur

14 détention.

15 Réponse: Personnellement, je n'ai jamais conduit personne.

16 Question: Vous avez décrit tout à l'heure une chose et dit que plusieurs

17 détenus serbes avaient été condamnés. Vous avez même pu vous rappeler le

18 type de crimes, de délits qu'ils avaient commis, n'est-ce pas?

19 Réponse: Il était resté quelques détenus. Je sais au sujet de certains

20 d'entre eux pourquoi ils avaient été jugés.

21 Question: Vous avez parlé de condamnés de longue date et vous avez dit

22 "soldats"?

23 Réponse: Oui, mais de nationalité serbe.

24 Question: Vous n'avez pas eu de renseignements au sujet de Musulmans

25 détenus ayant été accusés ou condamnés concernant quelque crime

Page 6205

1 particulier, n'est-ce pas?

2 Réponse: Nous n'avions rien de ce genre.

3 Question: Vous-même aviez traité des détenus musulmans de façon

4 appropriée, n'est-ce pas?

5 Réponse: Eh bien, j'ai traité de la même façon les détenus musulmans,

6 serbes et les détenus militaires. Pour moi, à mes yeux, ils étaient sur un

7 pied d'égalité.

8 Question: Monsieur Ivanovic, plusieurs détenus musulmans sont venus

9 témoigner devant cette Chambre de première instance pour nous dire que

10 vous avez été l'un des rares gardiens qui les a traités correctement à la

11 différence des autres et certains de ces témoins ont même voulu protéger

12 votre identité; ils ne voulaient pas prononcer votre nom afin de pas vous

13 causer de problèmes à Foca.

14 Par conséquent, lorsque vous aidiez ces détenus musulmans, vous le faisiez

15 en fait de façon dissimulée?

16 Réponse: Je ne devais pas le faire de façon dissimulée, je ne craignais

17 personne et il n'y avait pas que moi, les autres aussi. Personne n'a

18 jamais donné l'ordre interdisant d'aider des Musulmans.

19 Question: A l'époque, les Musulmans étaient considérés comme étant des

20 ennemis, n'est-ce pas?

21 Réponse: Non. Même si certains avaient tué mon frère, je n'ai jamais

22 tourné ma tête en voyant certains, j'ai toujours été bon à leur égard.

23 Question: Mais il n'y a pas de doute à ce sujet, Monsieur Ivanovic. Même

24 lorsque votre frère a été tué, vous étiez dans la cour et vous avez dit à

25 haute voix que ce n'étaient pas les Musulmans qu'il fallait blâmer, n'est-

Page 6206

1 ce pas ce que vous avez dit?

2 Réponse: J'ai dit qu'à mes yeux ils n'étaient pas coupables de la mort de

3 mon frère et qu'ils n'étaient pas à blâmer.

4 Question: Par conséquent, vous personnellement n'aviez pas jugé ces

5 détenus musulmans comme étant des ennemis, mais d'une manière générale à

6 Foca parmi vos collègues, aux yeux de vos collègues, les Musulmans étaient

7 des ennemis, n'est-ce pas, cela était chose naturelle que de considérer la

8 partie adverse, la partie belligérante adverse?

9 Réponse: Je ne sais pas ce que les gens pensaient, mais je suis convaincu

10 qu'au niveau du KP Dom, personne n'a persécuté les Musulmans, ni ne les a

11 passés à tabac, ni maltraités; maintenant de là à savoir ce qui se passait

12 à l'extérieur du KP Dom, nous les gardiens, nous ne pouvions pas le

13 savoir.

14 Question: Aucun garde n'a jamais été puni pour avoir maltraité des

15 détenus, n'est-ce pas?

16 Réponse: Non, jamais personne n'a été puni et je pense qu'il n'y avait

17 aucune raison pour que l'on punisse l'un quelconque d'entre eux.

18 Question: Mais Burilo non plus n'a été ni puni, ni soumis à des sanctions

19 disciplinaires?

20 Réponse: Je n'ai jamais vu Burilo passer à tabac quelqu'un et je ne sais

21 pas s'il avait été puni par qui que ce soit.

22 Question: Vous avez été interviewé par deux enquêteurs de la défend,

23 n'est-ce pas?

24 Réponse: Non.

25 Question: Mais n'avez-vous pas eu un entretien avec les enquêteurs de la

Page 6207

1 défense dans la cafétéria "Gong" en février 2001?

2 Réponse: Un avocat est venu, a pris ma déposition et il y avait quelqu'un,

3 un huissier, pour le procès-verbal.

4 Question: Et cela s'est déroulé à la cafétéria "Gong" dans la maison de M.

5 Krnojelac?

6 Réponse: Je ne sais pas au juste comment s'appelait le propriétaire de la

7 cafétéria, j'étais dans une cafétéria, je ne sais pas si c'était celle de

8 Milorad.

9 Question: Ne saviez-vous pas qu'il s'agissait de la maison de Milorad

10 Krnojelac, celle où se trouvait la cafétéria "Gong"?

11 Réponse: Je sais qu'il habitait dans un appartement et, pour ce qui est de

12 la maison, je ne sais pas à qui elle appartenait.

13 Question: S'agissait-il de l'appartement du docteur Sosevic, votre ex-

14 collègue du KP Dom? Sosovic ou Sosevic, peut-être ne prononçais-je pas

15 bien.

16 Réponse: Je connais le docteur Sosevic, mais je ne sais pas dans

17 l'appartement de qui Milorad habitait en fait.

18 Question: Vous avez mentionné un avocat, un avocat qui était présent au

19 cours de l'entretien que vous avez eu; l'autre personne présente était Mme

20 Rada Sestovic-Krnojelac, une parente de l'accusé.

21 Réponse: Rada Sestovic-Krnojelac est l'épouse de notre chef du KP Dom,

22 elle est juriste et employée dans je ne sais quelle entreprise. C'est

23 l'épouse de Momo Krnojelac, l'un de mes collègues de travail.

24 Question: Monsieur Ivanovic, vous ne vous étiez pas porté volontaire pour

25 venir témoigner ici, n'est-ce pas? Ce n'était pas donc votre souhait à

Page 6208

1 vous que de venir ici?

2 Réponse: J'avais souhaité explicitement venir ici pour témoigner, si tant

3 est que le Tribunal était disposé à me croire et à entendre la vérité

4 vraie.

5 Question: Vous étiez-vous adressé à l'avocat arrivé de Belgrade pour avoir

6 cet entretien?

7 Réponse: J'ai dit qu'à tout moment j'étais disposé à signer et que, si

8 jamais on avait lancé à mon égard un avis de recherche d'ici, eh bien, je

9 me serais présenté immédiatement moi-même.

10 Question: Mais ce n'est pas en réalité la réponse qui correspond à la

11 question que je vous ai posée.

12 Un membre de la famille de M. Krnojelac s'est approché de vous et vous a

13 demandé de faire une déclaration; vous ne vous étiez pas porté volontaire

14 pour faire cette déclaration, n'est-ce pas?

15 Réponse: J'ai dit que j'étais volontaire pour aller témoigner en faveur de

16 Krnojelac; ils m'ont demandé si je voulais le faire en effet et j'ai dit:

17 "Oui!".

18 Question: Par conséquent, vous êtes venu ici pour aider M. Krnojelac?

19 Réponse: Je suis venu aider le KP Dom et M. Krnojelac et indiquer quels

20 avaient été son travail et sa mission.

21 Question: Vous éprouvez de la sympathie pour ce qui est des difficultés

22 traversées par M. Krnojelac, n'est-ce pas?

23 Réponse: Eh bien, j'éprouve des difficultés à son égard parce que j'estime

24 que c'était un homme équitable à l'égard des Musulmans et qu'il n'a rien

25 fait de répréhensible à l'égard des Musulmans, donc je sympathise, oui.

Page 6209

1 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): C'est toutes les questions que le

2 Procureur voulait poser à ce témoin.

3 (Interrogatoire principal supplémentaire de M. Risto Ivanovic par Me

4 Bakrac)

5 M. le Président (interprétation): Avez-vous des questions, Monsieur

6 Bakrac, à poser en contre-interrogatoire?

7 M. Bakrac (interprétation): Oui, Monsieur le Président, quelques questions

8 seulement.

9 Monsieur Ivanovic, lorsque vous nous avez parlé hier, à savoir lorsque la

10 collègue a commencé sont contre-interrogatoire, vous avez dit en réponse à

11 ce qui avait été demandé dans l'interrogatoire principal, à savoir que le

12 10 avril lorsque vous étiez au KP Dom, qu'il y avait eu des détenus qui

13 s'étaient enfuis en sautant le mur et que le portail était ouvert. Dites-

14 moi je vous prie si les gardiens et la direction était des Serbes et des

15 Musulmans ou alors s'agissait-il seulement de Serbes?

16 M. Ivanovic (interprétation): Il y avait eu des Serbes et des Musulmans.

17 Il y avait Mitar Racevic, Alija Berberkic, adjoint du chef, ensuite le

18 chef du service de rééducation, il y avait nous les gardiens, il y avait

19 des Musulmans.

20 Question: Donc le fait de pas tirer avait été une décision conjoint de la

21 direction et l'adjoint de Tesevic était Berberkic?

22 Réponse: Alija. Et nous étions tous armés, les Musulmans et les Serbes,

23 aussi bien pour défendre le KP Dom, mais nous ne pouvions pas le faire.

24 Question: L'adjoint du directeur Berberkic, il est musulman?

25 Réponse: Il était musulman. Il est parti avec moi en direction de Josanica

Page 6210

1 pour se diriger en fait vers chez lui.

2 Question: Je vous prie seulement de faire une petite pause en attendant

3 après mes questions et mon collègue vous fera signe.

4 Vous avez dit hier qu'au mois d'avril M. Tesevic était revenu à Foca,

5 n'est-ce pas, et vous avez répondu que oui?

6 Je me propose de vous montrer une pièce à conviction, la pièce à

7 conviction 513 n°52, à la ligne 73, on dit que: "Tesevic Radojica est

8 arrivé…"

9 Je m'excuse, il y a une erreur de compte rendu d'audience. Ce n'est pas la

10 pièce à conviction 513, mais la pièce à conviction P3. Dans cette pièce à

11 conviction P3, on dit que: "Radojica Tesevic est arrivé le 8 mai 1992 au

12 KP Dom".

13 Est-ce que vous pourriez admettre que Radojica Tesevic est rentré au mois

14 de mai et non pas en avril?

15 Réponse: Radojica Tesevic est retourné non pas au KP Dom mais vers

16 l'immeuble de l'Ekonomija. Il est allé à l'Ekonomija avec d'autres

17 gardiens qui étaient de service cette nuit.

18 Question: Vous n'êtes pas sûr qu'il soit arrivé en avril?

19 M. Ivanovic (interprétation): Non, il n'est pas arrivé au KP Dom. Il était

20 allé là-bas et j'ai appris qu'il était retourné à Foca.

21 M. le Président (interprétation): Monsieur le conseil, je vous prie de

22 surveiller M. Vasic, qui est à côté de l'avocat qui vous interroge, il

23 vous fera signe quand est-ce qu'il faut commencer à répondre parce que

24 vous rendez la tâche difficile aux interprètes.

25 M. Bakrac (interprétation): Monsieur Ivanovic, vous avez dit que votre

Page 6211

1 frère a été tué au mois de mai, est-ce que vous pouvez nous dire de quelle

2 année?

3 M. Ivanovic (interprétation): Le 15 mai de l'année 1992.

4 Question: Vous avez dit que la pièce où l'on pouvait préparer du café

5 était une petite pièce et que l'on ne préparait là-bas que le café et

6 qu'on le portait vers les bureaux.

7 Dites-moi, je vous prie, si vous vous souvenez de l'étage du bâtiment

8 administratif et de l'existence d'une cafétéria là-haut qui n'a peut-être

9 pas été mise en service au début, mais qui a été mise en service par la

10 suite? Je vous prie de nous dire si vous vous rappelez de l'existence du

11 premier étage d'une cafétéria?

12 Réponse: Il y avait une cafétéria à l'étage entre le deuxième et le

13 troisième étage. D'abord il y avait le rez-de-chaussée, puis l'étage où il

14 y avait les toilettes, puis la cafétéria et puis ensuite encore un étage.

15 C'était ainsi que les choses se présentaient.

16 Sur le schéma que l'on m'a montré hier, il y avait à l'étage 7 bureaux au

17 premier et au deuxième étage. Là-bas, Savo était de service et c'est au

18 niveau des escaliers qui sont présentés sur le schéma.

19 Question: Pour qu'il n'y ait pas de confusion avec le schéma, je ne vais

20 pas vous le présenter, une fois de plus, mais je vous demanderai de nous

21 expliquer: les escaliers qui se trouvaient dans la partie droite du

22 bâtiment administratif, donc en entrant et en allant à droite en vous

23 dirigeant au fond du couloir, est-ce que les escaliers se trouvaient au

24 début, au milieu ou à la fin de ce bâtiment?

25 M. Ivanovic (interprétation): Au rez-de-chaussée, les escaliers sont au

Page 6212

1 fond. On va au premier étage. D'un côté, vous aviez 6 bureaux et de

2 l'autre côté, 6 bureaux, puis la cafétéria. A l'étage supérieur, il y

3 avait 6 bureaux où il y avait Milorad et de l'autre côté, 6 bureaux où

4 était Savo. Et de l'enceinte on accédait à la cantine, au magasin et à

5 l'entrepôt. De l'autre côté, il n'y avait pas d'accès permettant à qui que

6 ce soit d'entrer par là.

7 M. le Président (interprétation): Essayez, je vous prie, de parler un peu

8 plus lentement parce que les interprètes ne pourront pas du tout traduire

9 ce que vous nous dites.

10 M. Bakrac (interprétation): Je vous avais entendu, Monsieur le Président.

11 M. le Président (interprétation): Parlez plus lentement, je vous prie.

12 M. Bakrac (interprétation): Si nous avons bien compris, de l'escalier, à

13 gauche, il y avait 6 bureaux et à droite, il y avait encore 6 bureaux?.

14 M. Ivanovic (interprétation): Au premier étage.

15 Question: Au deuxième, la même chose?

16 Réponse: Exact.

17 Question: La cafétéria?

18 Réponse: Au milieu.

19 Question: De quel étage?

20 Réponse: Nous disions deuxième et troisième, mais comme on comptait le

21 rez-de-chaussée, c'était en fait entre le premier et le deuxième étage.

22 Question: Vous nous avez relaté le fait que plusieurs personnes étaient

23 allées travailler dans la construction de M. Krnojelac. Est-ce que vous

24 vous êtes entretenu avec eux à leur retour?

25 Réponse: J'ai connu Telo, son fils, il y avait ce Zahid, plombier, et il y

Page 6213

1 en avait encore deux ou trois. Lorsque Telo était venu -c'était lui le

2 numéro un-, alors je lui ai demandé: "Alors quoi de neuf Telo?" Il me

3 disait: "Alors écoute, mon frère, cela ne peut pas aller mieux.". Il me le

4 disait à moi, il le disait à tous les gardiens: cela ne pourrait pas aller

5 mieux pour nous tellement on est bien servis.

6 M. Bakrac (interprétation): Merci, Monsieur le Président. La défense

7 n'aura plus de questions à poser au témoin.

8 M. le Président (interprétation): Merci, Monsieur, d'être venu témoigner.

9 Vous pouvez disposer actuellement.

10 (Le témoin, M. Risto Ivanovic, est reconduit hors du prétoire.)

11 (Le témoin, M. Zoran Mijovic, est introduit dans le prétoire.)

12 M. le Président (interprétation): Monsieur le témoin, je vous prie de nous

13 donner lecture de la déclaration solennelle que l'huissier vous présente.

14 M. Mijovic (interprétation): Je déclare solennellement que je dirai la

15 vérité, toute la vérité et rien que la vérité.

16 M. le Président (interprétation): Vous pouvez-vous asseoir, Monsieur.

17 (Interrogatoire principal de M. Zoran Mijovic par Me Vasic)

18 M. le Président (interprétation): A vous, Monsieur Vasic.

19 M. Vasic (interprétation): Je vous remercie, Monsieur le Président.

20 Bonjour, Monsieur. Pouvez-vous nous décliner vos nom et prénom?

21 M. Mijovic (interprétation): Je m'appelle Zoran Mijovic.

22 Question: Je vous demanderai d'abord, compte tenu du fait que vous et moi

23 parlons la même langue, de procéder à des petites pauses suite à mes

24 questions, avant de commencer à répondre afin de permettre aux interprètes

25 de traduire d'abord ma question et ensuite votre réponse.

Page 6214

1 Le mieux serait peut-être de suivre sur l'écran qui se trouve devant vous

2 le texte qui apparaît; une fois que le texte cesse de s'inscrire, cela

3 signifiera que la question a été traduite et que vous pouvez commencer à

4 répondre.

5 Je vous prie maintenant, Monsieur, de nous donner votre date et lieu de

6 naissance.

7 Réponse: Je suis né le 16 juin 1951.

8 Question: Où êtes vous né?

9 Réponse: Le village Pejkovic, municipalité de Foca.

10 Question: Où avez-vous fait vos études primaires?

11 Réponse: Dans le village de Pejkovic.

12 Question: Avez-vous fait vos huit années de primaire dans ce même village

13 de Pejkovic?

14 Réponse: Le reste à Foca.

15 Question: Une fois ces classes primaires terminées, où avez-vous fait vos

16 études secondaires et qu'est-ce que vous avez fait comme école?

17 Réponse: J'ai fait mes études secondaires à Sarajevo, il s'agissait d'une

18 école secondaire du ministère de l'Intérieur.

19 Question: Etes-vous marié?

20 Réponse: Oui.

21 Question: Avez-vous des enfants?

22 Réponse: Oui, deux, un fils et une fille.

23 Question: Une fois que vous avez terminé vos études, pouvez-vous nous dire

24 où est-ce que vous avez trouvé un emploi et quand?

25 Réponse: J'ai trouvé un emploi au KP Dom de Foca en 1972.

Page 6215

1 Question: Et jusqu'à quand avez-vous travaillé au KP Dom de Foca?

2 Réponse: J'ai travaillé jusqu'au 31 mars de l'année 1991.

3 Question: Pourquoi ce 31 mars 1991 avez-vous cessé de travailler au KP Dom

4 de Foca?

5 Réponse: J'ai soumis une requête de départ à la retraite et j'ai été mis

6 en retraite.

7 Question: Dites-moi si vous étiez au courant de la structure

8 organisationnelle du KP Dom au moment où vous deviez partir en retraite?

9 Réponse: Les gens qui étaient admis ou employés au KP Dom étaient des gens

10 à 50% serbes et 50% musulmans. C'était conforme à la politique générale

11 mise en place.

12 Question: Et à cette époque-là, avant que vous n'ayez été mis à la

13 retraite, l'on avait installé une unité de production appelée "Drina"?

14 Réponse: Oui, il s'agissait de cette unité de production appelée "Drina".

15 Cette unité de production avait fonctionné en effet auprès du KP Dom et

16 cela était destiné à employer les personnes détenues et il y avait

17 plusieurs départements de production qui disposaient chacune d'un chef.

18 Question: Qui se trouvait à la tête de cette unité économique "Drina" à

19 l'époque que vous travailliez au KP Dom?

20 Réponse: Le directeur de cette unité économique "Drina" était Miljenko

21 Simovic lorsque je suis parti à la retraite et par la suite je ne sais

22 pas.

23 Question: Monsieur, en 1992, avez-vous vécu à Foca?

24 Réponse: Oui, j'ai vécu à Foca dans un appartement social que j'ai reçu de

25 la part de l'institution pour laquelle j'ai travaillé, à savoir le KP Dom.

Page 6216

1 Question: Vous avez dit que le propriétaire de l'appartement était le KP

2 Dom; est-ce qu'il vous a cédé cet appartement pour que vous puissiez

3 l'utiliser?

4 Réponse: Oui, l'appartement m'a été attribué il y a quinze ans dans

5 l'ordre prévu pour cela.

6 Question: Dans quelle partie de Foca se trouvait cet appartement?

7 Réponse: L'appartement se trouve sur la route entre la ville et le KP Dom,

8 près du restaurant de la rue principale.

9 Question: Connaissez-vous une dénomination de cette partie de la ville?

10 Réponse: Oui, cette partie de la ville s'appelle Donje Polje.

11 Question: En avril 1992, est-ce qu'il y a eu des tensions interethniques à

12 Foca?

13 Réponse: Oui. Il y a eu des tensions jusqu'à ce que les deux peuples ne

14 s'organisent eux-mêmes.

15 Question: La partie de la ville dans laquelle vous avez vécu, quelle était

16 sa structure ethnique, donc des habitants de Donje Polje?

17 Réponse: Selon le recensement de 1991, cette partie de la ville comportait

18 92% de Musulmans et les 28% restant étaient les autres. Normalement, c'est

19 la partie dans laquelle se trouvent surtout des maisons particulières et

20 surtout des maisons musulmanes.

21 Question: En avril 92, dans le cadre de ces tensions, avez-vous remarqué

22 quoi que ce soit en train de se dérouler dans votre partie de la ville?

23 Réponse: Oui, les gens s'organisaient par eux-mêmes, ceci voulait dire que

24 dans la nuit il n'était pas possible d'entrer dans des rues, sauf les rues

25 principales, parce qu'il y avait des postes de garde qui avaient été

Page 6217

1 organisés dans les petites ruelles.

2 Question: Et si vous, en tant que Serbe, vous vouliez aller dans une

3 maison qui se trouvait dans une petite ruelle, qu'est-ce que vous risquiez

4 par rapport à ces gardes?

5 Réponse: Eh bien, puisque moi je vivais près de la rue principale, je ne

6 devais pas y aller souvent, mais j'ai entendu dire de la part des

7 personnes qui souhaitaient se rendre dans les petites ruelles qu'ils ont

8 eu des problèmes, qu'ils ont reçu des menaces et qu'ils devaient montrer

9 leur pièce d'identité. Ils se faisaient escorter par les gardes jusqu'à la

10 maison à laquelle ils souhaitaient se rendre.

11 Question: Ces gardes que vous avez mentionnés, est-ce qu'ils étaient

12 armés?

13 Réponse: Au début non, mais au moment où la souveraineté de la Bosnie-

14 Herzégovine devait être proclamée le 1er avril, ils ont commencé déjà à

15 ériger des barricades et ils ont commencé à arrêter des personnes dans les

16 petites ruelles à force d'armes.

17 Question: Jusqu'à quand êtes-vous resté à Foca avec votre famille?

18 Réponse: Le 2 ou le 3 avril 1992, j'ai conduit ma famille dans le village

19 de Pejkovic, là où je suis né, car il s'agit d'un village qui se trouve

20 près du Monténégro, je me disais qu'en cas d'opération de guerre

21 importantes, je pouvais traverser la frontière ou plutôt passer de l'autre

22 côté, aller au Monténégro.

23 Question: Est-ce que vous y êtes resté avec votre famille? Et si oui,

24 jusqu'à quand?

25 Réponse: Avec ma famille, je suis resté jusqu'au 23 avril de la même

Page 6218

1 année, et, à ce moment-là, je suis rentré afin de verrouiller

2 l'appartement, dont la porte d'entrée avait été démolie. C'était

3 pratiquement pillé et démoli, puisque les Bérets verts avaient érigé une

4 barricade dans la partie dans laquelle je vivais.

5 Question: Vous avez dit que votre appartement avait été démoli, est-ce que

6 vos vêtements et vos meubles ont également été détruits?

7 M. Mijovic (interprétation): Oui, mes vêtements ont été détruits, le linge

8 aussi, puis des choses ont été prises. Dans ce bâtiment, se trouvait un

9 hôpital improvisé je suppose qu'il servait à aider, à fournir les soins

10 médicaux aux personnes blessées, et toutes les choses, y compris la

11 nourriture, qui n'étaient pas trop lourdes et que l'on pouvait emporter,

12 avaient été emportées.

13 M. le Président (interprétation): Les interprètes de la cabine anglaise

14 n'ont pas entendu la dernière partie de la phrase.

15 M. Mijovic (interprétation): La nourriture aussi.

16 M. Vasic (interprétation): Vous avez mentionné un hôpital pour les

17 personnes blessées, qui l'avait créé cet hôpital? Est-ce que vous le

18 savez?

19 M. Mijovic (interprétation): Je ne sais pas parce que je n'y étais pas au

20 début. Il s'agissait d'un bâtiment qui se trouvait juste à côté, les gens

21 y voyaient leurs affaires qui étaient là et qui n'avaient pas été

22 utilisées. Mais quant à la question de savoir qui avait créé, fondé

23 l'hôpital, je ne le sais pas.

24 Question: Après votre retour à Foca, avez-vous été mobilisés?

25 Réponse: Nous avons reçu l'information tout de suite après le retour selon

Page 6219

1 laquelle les hommes en âge de combattre devaient se présenter au lycée

2 afin de recevoir leurs affectations dans les unités de l'armée.

3 Question: Est-ce que vous avez répondu à l'appel, et quelle était votre

4 affectation?

5 Réponse: J'y suis allé le 23, le même jour donc, puisque c'était mon

6 obligation, et, à ce moment-là, j'ai reçu une affectation dans le cadre de

7 l'unité de l'armée dans la partie de la ville dans laquelle j'avais vécu.

8 Question: Avez-vous été muté ailleurs depuis cette unité par la suite,

9 dans le cadre d'une affectation de guerre, affectation militaire?

10 Réponse: Puisque j'étais à la retraite vers le 7 mai, le commandement de

11 l'armée m'a affecté dans le cadre de la sécurité du KP Dom.

12 Question: Lorsque vous êtes venu au KP Dom, qui avez-vous contacté?

13 Réponse: Lorsque je suis venu au KP Dom, j'ai contacté Mitar Rasevic,

14 puisque c'est lui qui était chargé de ce service.

15 Question: Quelle tâche vous a attribué Mitar Rasevic lorsque vous l'avez

16 contacté?

17 Réponse: Lorsque je me suis présenté auprès de lui, il m'a affecté la

18 tâche de la personne qui devait assurer la sécurité à l'extérieur du KP

19 Dom puisque j'étais une personne retraitée.

20 Question: Qu'est-ce que cela signifie "la sécurité à l'extérieur"? Est-ce

21 que vous pourriez nous expliquer cela?

22 Réponse: Afin que le KP Dom puisse fonctionner, il faut avoir deux

23 sections de sécurité: la sécurité interne est assurée par le personnel du

24 KP Dom qui se trouve dans les bâtiments du KP Dom, dans l'enceinte. Alors

25 que la sécurité à l'extérieur est assurée par la sécurité contre les

Page 6220

1 évasions du KP Dom et afin d'empêcher les personnes non voulues d'entrer

2 au sein du KP Dom.

3 Question: Dites-nous, s'il vous plaît, où se trouvait votre poste de

4 garde?

5 Réponse: J'assurais la sécurité devant l'entrée du KP Dom, c'est-à-dire

6 tout au long du bâtiment allant vers l'hôpital. En face de la route.

7 Question: Est-ce que votre poste de garde se trouvait donc à l'extérieur

8 du bâtiment du KP Dom vers la rue ou plutôt dans la rue?

9 Réponse: Mon poste de travail se trouvait à l'extérieur du bâtiment du KP

10 Dom ou plutôt dans la rue près du KP Dom.

11 Question: Est-ce que la sécurité à cet endroit, que vous nous avez décrit,

12 se déroulait en plusieurs relèves?

13 Réponse: La sécurité se déroulait en relèves: il y avait des relèves de 12

14 heures. D'abord de 6 heures à 18 heures, la première équipe; ensuite, le

15 lendemain, l'équipe de nuit commençait à 18 heures et durait jusqu'à 6

16 heures du matin.

17 M. Vasic (interprétation): Monsieur le Président, excusez-moi à la page

18 26, ligne 23, il était écrit "6:00", mais il faudrait écrire "p.m." afin

19 de savoir qu'il s'agit de 6 heures du matin jusqu'à 6 heures de l'après-

20 midi.

21 M. le Président (interprétation): Pourriez-vous demander cela au témoin?

22 Si c'est ce qu'il souhaitait dire, il faudrait qu'il le dise.

23 M. Vasic (interprétation): Merci, Monsieur le Président.

24 Veuillez nous dire, Monsieur, encore une fois quels étaient les horaires

25 de travail, les durées des équipes au poste de garde où vous vous

Page 6221

1 trouviez?

2 M. Mijovic (interprétation): Les relèves travaillaient entre 6 heures du

3 matin et 18 heures, c'est-à-dire donc 6 heures de l'après-midi s'agissant

4 de l'équipe de travail.

5 Question: L'équipe de nuit?

6 Réponse: Au bout de 24 heures, c'est-à-dire à partir de 18 heures jusqu'à

7 6 heures du matin.

8 Question: Vous avez dit au bout de 24 heures, que voulez-vous dire par là?

9 24 heures de quoi?

10 M. Mijovic (interprétation): Nous étions de repos puisque nous

11 travaillions en équipe. Nous nous reposions pendant 24 heures.

12 M. le Président (interprétation): Je souhaite savoir si j'ai bien compris.

13 Prenons l'exemple concret par exemple, lundi on travaille de 6 heures du

14 matin jusqu'à 6 heures du soir, ensuite mardi il va prendre à 6 heures de

15 l'après-midi jusqu'à 6 heures du vendredi, est-ce que c'est ce que le

16 témoin souhaitait dire?

17 M. Mijovic (interprétation): Oui, Monsieur le Président.

18 M. le Président (interprétation): Je souhaitais simplement être sûr si

19 j'avais bien compris. Est-ce que vous pourriez clarifier cela pour le

20 compte rendu?

21 M. Vasic (interprétation): Merci, Monsieur le Président.

22 Monsieur le témoin, si vous commenciez votre équipe lundi à 6 heures du

23 matin, quand la terminiez-vous?

24 M. Mijovic (interprétation): Si je commençais à travailler dans mon équipe

25 lundi à 6 heures, je terminais le même jour à 18 heures. Ensuite la

Page 6222

1 prochaine fois que je devais travailler dans le cadre de mon équipe,

2 c'était mardi entre 18 heures et 6 heures du matin du mercredi.

3 Question: Merci Monsieur. Combien de personnes montaient la garde dans le

4 cadre d'une équipe et un seul poste de garde?

5 Réponse: De jour, une personne était de garde. Et ensuite, pendant

6 l'équipe de nuit, deux personnes montaient la garde ensemble.

7 Question: Quel était votre devoir pendant que vous montiez la garde à ce

8 poste de garde de nuit?

9 Réponse: Pendant l'équipe de nuit, nous devions empêcher les personnes de

10 s'approcher du KP Dom, empêcher les véhicules de s'y arrêter et empêcher

11 bien sûr les évasions de l'enceinte du KP Dom.

12 Question: Oui, poursuivez.

13 Réponse: Sauf si quelqu'un venait avec des instructions ou permissions

14 précises.

15 Question: Lorsque vous parlez des instructions précises, vous parlez des

16 instructions données par le commandement militaire ?

17 Réponse: Ces instructions étaient données par le commandement militaire.

18 Question: Pendant que vous montiez la garde à ce poste de garde, pendant

19 la nuit, avez-vous vu un quelconque véhicule s'arrêter devant l'entrée du

20 KP Dom?

21 Réponse: Pendant que je travaillais, jamais aucun véhicule ne s'est arrêté

22 à l'entrée du KP Dom.

23 Question: Dites-nous s'il vous plaît à quoi ressemblait l'uniforme que

24 vous portiez pendant que vous étiez à ce poste de garde?

25 Réponse: Je portais mon uniforme ou plutôt mes vêtements civils puisque je

Page 6223

1 n'avais pas d'uniforme, puisque j'étais une personne retraitée et je

2 n'avais pas reçu d'uniforme militaire.

3 Question: Vous dites que vous portiez des vêtements civils, étiez-vous

4 armé?

5 Réponse: J'étais en civil, en vêtements civils, mais j'étais armé, j'avais

6 un fusil.

7 Question: Jusqu'à quand avez-vous travaillé dans le cadre de la sécurité

8 externe du KP Dom?

9 Réponse: A la mi-juin j'ai quitté le KP Dom et conformément aux

10 instructions, aux affectations que j'ai reçues de la part du commandement

11 militaire j'ai été muté à la ferme du KP Dom.

12 Question: Vous avez dit à la mi-juin?

13 Réponse: Je m'excuse, mi-juillet.

14 Question: Est-ce que vous savez suite à la demande de qui vous avez été

15 muté à Ekonomija, à la ferme?

16 Réponse: Il y avait Novica Mojovic et c'est suite à sa demande que j'ai

17 été muté à l'Ekonomija.

18 Question: Quelle était la fonction qu'exerçait Novica Mojovic, à l'époque,

19 à la ferme Ekonomija?

20 Réponse: Novica Mojovic surveillait, à l'époque, les activités qui se

21 déroulaient à l'Ekonomija ou plutôt il était en charge de cette unité de

22 travail.

23 M. Vasic (interprétation): Merci, Monsieur.

24 Monsieur le Président, je ne sais pas si je me trompe mais je vois qu'il

25 est 11 heures, donc le moment est peut-être opportun pour procéder à une

Page 6224

1 pause.

2 M. le Président (interprétation): Vous ne voyez certainement pas très bien

3 mais c'est presque le cas, donc nous allons faire la pause jusqu'à 11

4 heures 30.

5 (L'audience, suspendue à 11 heures, est reprise 11 heures 30.)

6 M. le Président (interprétation): Monsieur Vasic, s'il vous plaît.

7 M. Vasic (interprétation): Merci, Monsieur le Président.

8 Monsieur, avant la suspension d'audience, vous disiez que vers la mi-

9 juillet 1992 depuis le poste de sécurité extérieur vous êtes passé à

10 Ekonomija à la ferme. Vous avez dit que la demande portant cette mutation

11 qui était la vôtre a été établie et adressée par M. Mojovic. A qui cette

12 demande a-t-elle été adressée pour que vous soyez pratiquement démis de

13 cette fonction de garde pour passer à Ekonomija, à la ferme?

14 M. Mijovic (interprétation): M. Mojovic a dû adresser cette demande au

15 commandement de l'armée, lequel commandant a donné droit à cette demande

16 et c'est ainsi que je passe à travailler à Ekonomija.

17 Question: Monsieur, revenons maintenant à cette période pendant laquelle

18 vous étiez à travailler au poste de garde de sécurité extérieure, vous

19 avez dit que vous étiez de la période 7 mai 1992 au 16 juillet 1992 et que

20 vous travailliez en équipe. Y a-t-il eu une période de mai à juillet

21 pendant laquelle période vous avez dû vous absenter de votre poste de

22 travail pour des raisons extraordinaires?

23 Réponse: Oui, il y avait une période, à savoir une permission, un congé

24 m'a été accordé, pour pouvoir me rendre chez mes parents à la campagne,

25 pour préparer la nourriture et pour m'occuper de quelques travaux

Page 6225

1 évidemment étant donné que, eux, ils avaient une étable et des vaches

2 etc., alors c'était une permission pour un congé de 5 jours.

3 Question: Par qui a-t-elle été approuvé cette permission?

4 Réponse: Par Mitar Rasevic.

5 Question: Est-ce que vous vous souvenez quand vous êtes allé à ce congé,

6 quand avez-vous pris ce congé? Effectivement.

7 Réponse: Ce congé a dû commencer peut-être la veille de la fête de

8 Vidovdan ou peut-être un jour après, en tout cas c'est fin juin.

9 Question: Pendant que vous étiez employé en tant que garde de sécurité

10 extérieure, êtes-vous entré dans l'enceinte, dans la cour du KP Dom?

11 Réponse: Je devais entrer dans l'enceinte lorsque j'étais en premier tour

12 de garde, c'est-à-dire de 6 heures à 18 heures, pour deux raisons, pour

13 prendre mon petit déjeuner et mon déjeuner.

14 Question: Et lorsque votre tour de garde était de nuit, entriez-vous

15 également dans l'enceinte du KP Dom?

16 Réponse: Non, de nuit on n'entrait pas dans l'enceinte du KP Dom étant

17 donné que c'était pratiquement un repas en paquet qui nous a été préparé.

18 Question: Pour entrer dans l'enceinte du KP Dom, c'était tout simplement

19 pour prendre votre repas?

20 Réponse: Oui. Uniquement dans cet effet-là, j'entrais dans l'enceinte du

21 KP Dom pour manger, prendre un repas.

22 Question: Dites-moi, lorsqu'on vous distribuait ces repas au KP Dom, où

23 exactement avez-vous mangé vous-même?

24 Réponse: On appelle cet établissement la cuisine, la cantine des détenus,

25 composé de deux réfectoires, deux salles à manger. Entre les deux

Page 6226

1 réfectoires se trouve la cuisine même.

2 Question: S'agit-il de dire que c'est là que prenaient leur repas les

3 personnes détenues aussi?

4 Réponse: Oui, là aussi venaient prendre leur repas les personnes détenues,

5 mais il faut préciser que nous on utilisait un réfectoire, alors que les

6 personnes détenues utilisées l'autre.

7 Question: Avez-vous eu connaissance de la façon dont les plats étaient

8 préparés, la nourriture était préparée, pour vous et à l'intention des

9 personnes détenues.

10 Réponse: Je sais que toutes les fois on s'y rendait, il y avait une

11 marmite commune et de laquelle marmite on nous distribuait toujours la

12 même nourriture à tous.

13 Question: Avez-vous pu voir combien de nourriture on distribuait aux

14 détenus et combien de nourriture était distribuée à vous autres, pour

15 ainsi dire, pour voir s'il y avait une différence de ration?

16 Réponse: Toutes les fois, lorsqu'on venait, nous on venait au moment

17 lorsque l'heure du petit déjeuner ou du déjeuner pour personnes détenues

18 était déjà passée.

19 Question: Cela veut dire que vous n'étiez pas en mesure de voir combien de

20 nourriture ces personnes détenues pouvaient recevoir.

21 Réponse: Ceci, je n'étais pas en mesure de le voir car il y avait un

22 guichet passe-plat ou autrement dit on nous interdisait dans la cuisine

23 même.

24 Question: Pouvez-vous nous dire comment se présentait la situation du

25 pain, lequel pain vous a été distribué également à vos repas?

Page 6227

1 Réponse: A cette époque-là il y avait très peu de pain, on recevait du

2 pain en petites tranches parce que la ville tout entière a ressenti une

3 forte pénurie de pain.

4 Question: Pendant ce temps-là, que vous avez passé au KP Dom pour vous

5 faire alimenter entre autre, avez-vous perdu du poids?

6 Réponse: Oui, j'ai dû maigrir de 5 à 6 kilos.

7 Question: Vous nous avez dit que, le jour et la nuit, vous étiez employé à

8 monter la garde et cela selon les tours de gardes qui étaient les vôtres.

9 Or, avez-vous pu voir des personnes entrer au KP Dom la nuit, lorsque par

10 exemple vous étiez à monter la garde?

11 Réponse: Pendant mes tours de garde à moi, la nuit, aucune personne n'est

12 entrée dans les locaux du KP Dom.

13 Question: Vous nous avez déjà dit que, lors des tours de garde de nuit qui

14 étaient les vôtres, des véhicules ne s'arrêtaient pas devant le KP Dom non

15 plus qu'ils étaient de passage.

16 Or avez-vous pu voir lorsque vous étiez de garde que, près du KP Dom,

17 passait un véhicule de marque Poly, production Zastava, de couleur rouge?

18 Réponse: Je n'ai jamais remarqué un tel véhicule passer auprès du KP Dom,

19 plus précisément sur la route près du KP Dom.

20 Question: Avez-vous pu peut-être remarquer ce véhicule ou un tel véhicule

21 passer auprès lorsque vous étiez de garde le jour?

22 Réponse: De jour, ce véhicule Poly rouge partait pour des ravitaillements

23 avec, à son bord, son chauffeur, Vlado Divljan, et pour cela pour les

24 besoins de la cuisine parce que lui était chargé du ravitaillement de la

25 cuisine.

Page 6228

1 Le nom n'est pas inscrit correctement.

2 Question: Oui, répétez-nous le nom de cette personne qui a été le

3 chauffeur de ce véhicule!

4 Réponse: Laso Divljan.

5 Question: Encore une fois, ce n'est pas correct: le témoin a dit Laso,

6 alors que sur le transcript nous lisons "Blazo".

7 Réponse: Oui, oui, il s'agit de Laso.

8 Question: Merci. Savez-vous à qui appartenait ce véhicule de marque

9 Zastava de couleur rouge dont vous venez de parler?

10 Réponse: Je ne comprends pas cette question.

11 Question: Vous avez dit que M. Laso Divljan était le chauffeur de ce

12 véhicule et que ce véhicule était plutôt au service aux besoins de la

13 cuisine. Je voulais tout simplement savoir qui en était propriétaire,

14 quelle institution était le propriétaire de ce véhicule?

15 Réponse: Avant la guerre, je m'en souviens bien, ce véhicule a été acheté

16 pour répondre aux besoins du ravitaillement en vivres de l'Ekonomija,

17 enfin de la cuisine et des entrepôts du KP Dom.

18 Question: Cela veut-il dire que ce véhicule appartenait au KP Dom?

19 Réponse: Oui, bien sûr, à cette époque-là, le véhicule appartenait au KP

20 Dom.

21 Question: Pendant que vous étiez affecté à ce poste de sécurité

22 extérieure, où se trouvait garée cette voiture, ce véhicule lorsqu'il

23 n'était pas en service?

24 Réponse: Lorsqu'il était hors service, ce véhicule a été garé dans

25 l'enceinte de l'atelier mécanique.

Page 6229

1 Question: Est-ce que vous avez eu connaissance que le pot d'échappement de

2 ce véhicule a été détraqué?

3 Réponse: Je n'ai pas pu me rendre compte du fait que ce véhicule aurait pu

4 faire un peu plus de bruits que d'habitude parce que si une telle panne

5 existait, elle aurait dû être évidemment tout de suite réparée par les

6 ouvriers dudit atelier mécanique.

7 Question: Dites-nous, pendant que vous étiez à monter la garde au temps de

8 votre tour de garde de sécurité extérieure, avez-vous pu voir qu'on

9 faisait emmener des personnes de nationalité musulmane au KP Dom?

10 Réponse: Si on les faisait venir, c'était toujours pris en charge par la

11 police militaire. Ils s'arrêtaient devant l'entrée du bâtiment, et puis

12 ces personnes-là étaient remises ensuite aux personnes préposées au

13 service du KP Dom.

14 Question: Pendant que vous étiez garde de sécurité extérieure, saviez-vous

15 que certaines personnes de nationalité musulmane étaient relâchées du KP

16 Dom?

17 Réponse: Oui cela m'est connu car j'ai pu connaître personnellement un

18 homme, qui s'appelait Isanovic Asim, parce qu'il s'agit là d'un ami de mon

19 beau-père, du père de mon épouse.

20 Question: Lui avez-vous parlé au moment où il a été relâché?

21 Réponse: Je lui ai parlé et il m'a dit qu'il a été autorisé par le

22 commandement militaire à quitter le territoire pour se rendre chez son

23 frère à Bar ce qu'il a fait d'ailleurs. Quand je dis Bar, il s'agit de Bar

24 au Monténégro.

25 Question: Est-ce que le commandement militaire l'a relâché du KP Dom?

Page 6230

1 Réponse: Il m'a dit qu'il était relâché par le commandement militaire et

2 que c'est le commandement militaire qui l'a autorisé à quitter la ville,

3 c'est-à-dire le territoire.

4 Question: Pendant que vous avez travaillé en tant que garde extérieur,

5 avez-vous pu remarquer que les médecins de l'hôpital se rendaient aussi au

6 KP Dom?

7 Réponse: Oui, j'ai pu les voir venir souvent, à tant de reprises, j'ai pu

8 voir, je crois que ce médecin s'appelait Cedo Dragovic, le docteur Cedo

9 Dragovic qui venait au KP Dom.

10 Question: Au poste de garde extérieur, avez-vous pu voir venir au KP Dom

11 Milorad Krnojelac aussi?

12 Réponse: Lorsque mon tour de garde commençait à 6 heures pour durer

13 jusqu'à 18 heures, on pouvait le voir venir vers 7 heures parce qu'il

14 travaillait de 7 à 15 heures.

15 Question: Vous souvenez-vous de la tenue qui était la sienne, au moment où

16 vous avez eu l'occasion de le voir?

17 Réponse: Des fois il était en tenue de civil, mais d'autres fois il

18 portait un vêtement combiné. Il y avait évidemment des parties d'uniforme

19 de couleur vert gris olivâtre, c'est-à-dire l'uniforme militaire,

20 probablement du fait que sa maison a été incendiée et que tout cela a dû

21 être abîmé, entre autres ses habits et ses vêtements ont été perdus.

22 Question: Et lorsque vous avez eu l'occasion de le voir, portait-il une

23 arme?

24 Réponse: Je n'ai jamais vu Milorad porter une arme sur lui.

25 Question: Vous avez dit que pour aller dans l'enceinte du KP Dom, ce

Page 6231

1 n'était que pour manger. Est-ce qu'en y entrant vous avez dû passer par la

2 pièce qui avant l'éclatement de la guerre servait à des fouilles et qui se

3 trouve adjacente à la porte métallique qui menait vers l'enceinte?

4 Réponse: Oui, bien sûr que je passais par cette pièce-là, parce que c'est

5 par là uniquement qu'on peut entrer, qu'on peut pénétrer dans l'enceinte

6 du KP Dom.

7 Question: Avez-vous jamais remarqué des traces de sang dans cette pièce-

8 là?

9 Réponse: Je ne l'ai jamais remarqué, pour parler des murs de cette pièce,

10 je n'ai jamais remarqué de traces de sang.

11 Question: Avez-vous connu Milorad Krnojelac avant de venir au KP Dom?

12 Quand je dis "avant de venir", je pense avant votre seconde venue en 1992?

13 Réponse: Oui, je connaissais déjà Milorad Krnojelac parce que, pour parler

14 des lieux de naissance qui sont les nôtres, respectivement ils sont à une

15 distance de 6 kilomètres et sur le même axe menant vers le Monténégro

16 depuis Foca vers Niksic.

17 Question: Comment appelle-t-on cette région que vous venez de mentionner?

18 Réponse: Le lieu de naissance de Milorad Krnojelac s'appelle Bunovi et la

19 localité la plus proche de Bunovi s'appelait Suvi Bor.

20 Question: En mai ou un juin 1992, Milorad Krnojelac vous a-t-il demandé un

21 service quelconque?

22 Réponse: Oui, je ne peux pas me rappeler exactement le jour et la date,

23 mais c'était soit fin mai soit début juin. On s'était croisés dans une rue

24 de la ville de Foca et il m'a demandé, il m'a prié, en effet de lui rendre

25 un service. Sur ce, j'ai demandé de quoi il s'agissait, lui il m'a répondu

Page 6232

1 qu'une de ses amies collègues, pour parler de sa profession à lui et deux

2 autres personnes de confession mahométane seraient désireuses de se faire

3 transporter par moi jusqu'à la frontière en direction de Scepan Polje.

4 Cette collègue, ce professeur s'appelait Desanka Bogdanovic et les deux

5 autres personnes s'appelaient Mervana et sa mère Hajrija Sabanovic. Etant

6 donné que Desanka habite le bloc d'habitations qui se trouve en face de ma

7 maison, nous étions proches l'un de l'autre, on se connaissait, et quant à

8 ces deux autres personnes elles m'étaient connues aussi, c'étaient des

9 gens que j'ai dû croiser dans la rue, et on se saluait enfin.

10 Question: Oui, allez-y.

11 Réponse: Il avait entendu que je m'en chargeais et que je devais lui

12 rendre ce service, il n'avait qu'à mettre à ma disposition sa voiture à

13 lui, évidemment avec un plein d'essence. Il était convenu de faire cela

14 tôt le matin, un jour, un certain jour, car les Musulmans n'ont pas été

15 autorisés à quitter le territoire de la ville de Foca.

16 Et un matin, un jour, vers 6 heures 30, je suis venu dans l'appartement de

17 Desa, de Mme Desa, c'est là que j'ai trouvé Milorad. Tout était déjà prêt

18 et ils étaient en train de se saluer. Il y avait une autre personne,

19 Nedziba de prénom, je ne sais pas quel était son nom de famille, laquelle

20 personne voulait saluer également ces deux personnes en question à leur

21 départ.

22 Après quoi, on s'est mis en route en voiture, les deux personnes s'étaient

23 déjà mises à bord de la voiture, ayant déjà rangé leurs affaires, et je me

24 suis dirigé ainsi sur la route menant vers le Monténégro.

25 Question: Est-ce que vous pouvez me dire seulement s'il vous plaît à qui

Page 6233

1 était cette voiture que vous avez conduite à cette occasion-là?

2 Réponse: La voiture était la propriété de Milorad Krnojelac, c'était une

3 voiture de marque yougoslave de production Zastava.

4 Question: Vous souvenez-vous de la couleur de cette voiture?

5 Réponse: La voiture était de couleur rouge.

6 Question: Je crois dans le compte rendu d'audience, la sténotypiste ou

7 l'interprète n'a peut-être pas bien entendu la réponse à la question de

8 savoir qui était le propriétaire de cette voiture que vous conduisiez.

9 Réponse: Le propriétaire de ce véhicule était Krnojelac Milorad.

10 Question: Je vous remercie. Vous nous avez donc dit que vous vous étiez

11 dirigés vers le Monténégro, quelle était la route que vous aviez

12 empruntée?

13 Réponse: Je me suis dirigé par la nationale Foca/Niksic.

14 Question: Et sur cette route-là, avant que vous n'entrepreniez ce voyage,

15 était-il arrivé quelque chose?

16 Réponse: Sur cette route, à savoir sur les tronçons des six derniers

17 kilomètres vers la frontière du Monténégro, il y avait des contrôles

18 effectués par des Bérets verts et ce, pendant les 5 à 10 jours qui ont

19 précédé notre départ. Une Yugo a été détruite dans une embuscade, et il y

20 avait quatre personnes qui ont péri, à savoir un couple et deux autres

21 hommes.

22 Question: Etes-vous parvenu à destination?

23 Réponse: Oui je suis arrivé à Scepan Polje.

24 Question: Pouvez-vous nous dire ce qui était arrivé par la suite après

25 votre arrivée à Scepan Polje?

Page 6234

1 Réponse: Une fois arrivé à Scepan Polje, sur les rives de la Tara, plus

2 précisément sur la rive gauche, j'ai garé ma voiture et les trois

3 personnes qui étaient à bord sont restées dans la voiture. Ensuite, j'ai

4 traversé le pont à pied pour arriver au passage frontière nous séparant du

5 Monténégro. Alors lorsque je suis arrivé jusqu'aux policiers qui

6 effectuaient leurs tâches au niveau du passage frontière, je leur ai

7 demandé s'ils autoriseraient le passage de deux personnes du groupe

8 ethnique musulman. Ils m'ont répondu que cela était possible et qu'ils

9 s'attendaient au passage prochain d'un autobus sur la ligne régulière

10 reliant Podgorica et Scepan Polje.

11 Je suis donc revenu sur mes pas, une fois de plus à pied et je suis arrivé

12 à la voiture et les ai conduits jusqu'au passage frontière. La police a

13 fait son travail, a noté dans un registre le passage de ces personnes par

14 ce point frontalier. Je les ai donc fait monter dans cet autocar, les ai

15 installés à bord et leur ai dit au revoir.

16 Question: Après cela, êtes-vous revenu à Foca?

17 Réponse: J'ai pris un verre avec les policiers qui travaillaient là parce

18 que je les connaissais depuis un bon moment déjà. Et par la suite, je suis

19 retourné à Foca et j'y ai retrouvé Milorad à l'hôtel où il se trouvait à

20 ce moment-là. Je lui ai remis les clefs de la voiture et la voiture. Il

21 m'a demandé comment s'était passé le voyage et s'était félicité du fait

22 que tout ce soit bien passé.

23 M. Vasic (interprétation): Monsieur le Président, je tiens à vous signaler

24 qu'au compte rendu d'audience, il a été porté le fait qu'il a rencontré

25 Milorad; plutôt que de dire où il résidait, on a dit "où je résidais",

Page 6235

1 donc je me propose de reposer la question pour que les choses soient tout

2 à fait claires.

3 M. le Président (interprétation): Je vous suggère de reposer la question,

4 c'est la meilleure façon de procéder.

5 M. Vasic (interprétation): Je vous remercie, Monsieur le Président.

6 Monsieur le témoin, où avez-vous retrouvé Milorad Krnojelac, une fois

7 revenu de Scepan Polje, pour lui restituer sa voiture?

8 M. Mijovic (interprétation): J'ai retrouvé Milorad à l'hôtel Zelengora où

9 lui habitait, c'est là que je lui ai restitué ses clefs.

10 Question: Pouvez-vous me dire pour quelle raison avez-vous rendu ce

11 service à Milorad Krnojelac?

12 Réponse: Je lui ai rendu ce service parce que nous étions nés non loin

13 l'un de l'autre. Nous étions voisins donc et je l'ai donc fait.

14 Question: Revenons maintenant à la période où vous étiez retourné vers

15 cette ferme d'Ekonomija, après le 16 juillet 1992, quelles étaient les

16 tâches qui vous étaient confiées, que faisiez-vous au juste là-bas?

17 Réponse: Ekonomija étant destinée à une partie des détenus, les détenus

18 pour lesquels on savait qu'ils ne s'évaderaient pas, ils travaillaient

19 avec la ferme, avec l'élevage des vaches, des cochons, des volailles, donc

20 ma tâche avait consisté à contrôler la façon dont ils effectuaient les

21 tâches qui leur étaient confiées, veiller à ce qu'ils ne s'éloignent pas

22 de l'enceinte de cette ferme Ekonomija, vu qu'il y avait une clôture

23 autour du périmètre. Je veillais aussi à ce qu'ils n'aliènent guère les

24 produits de cette ferme et qu'ils n'aient pas de contact, quels qu'ils

25 soient, avec d'autres civils.

Page 6236

1 Question: Vous nous avez dit…

2 Réponse: Excusez-moi, j'ai autre chose à dire.

3 Question: Allez-y.

4 Réponse: Il s'agissait aussi d'empêcher des personnes, des civils,

5 d'accéder à l'enceinte de cette ferme Ekonomija, vu que la chose était

6 extrêmement interdite, exception faite des personnes qui avaient quelque

7 travail à y accomplir.

8 Question: Quand vous dites "des civils", qu'entendez-vous par là au juste?

9 Réponse: Eh bien, quand je dis "des civils", ce sont des gens, j'entends

10 par là donc des personnes qui n'étaient pas embauchées, employées là, donc

11 toutes les personnes extérieures à l'enceinte d'Ekonomija étaient

12 considérées ou appelées, désignées par nous comme étant des civils.

13 Question: Vous nous avez dit que pendant que vous étiez chargé de la

14 sécurité extérieure du KP Dom vous portiez des vêtements civils.

15 Pouvez-vous nous dire quel type de vêtements vous portiez lorsque vous

16 vous trouviez à la ferme?

17 Réponse: Novica nous avait procuré certains uniformes mais c'était plutôt

18 combiné vêtements civils et partie ou élément d'uniforme plutôt que des

19 uniformes complets.

20 Question: Vous nous avez parlé de personnes condamnées, est-ce que

21 c'étaient des gens qui se trouvaient donc là avant que le conflit n'ait

22 éclaté?

23 Réponse: Oui. Il s'agissait de personnes qui purgeaient des peines dans le

24 KP Dom de Foca avant le 8 avril 1992; ces personnes ne pouvaient pas

25 retourner dans leur localité d'origine, ce qui fait qu'elles ont continué

Page 6237

1 à purger leur peine, une partie de ces personnes étant restée sur la ferme

2 Ekonomija et une autre partie au sein du KP Dom lui-même.

3 Question: Et ces gens-là étaient-ils originaires de la municipalité de

4 Foca?

5 Réponse: Les condamnés ne venaient pas du tout du territoire de la

6 municipalité de Foca. Il n'y en avait pas un seul de là-bas.

7 Question: Vous souvenez-vous de l'un quelconque des noms de ces personnes-

8 là à présent au bout d'autant de temps?

9 Réponse: A l'Ekonomija, il y avait, pour autant que je puisse me souvenir

10 des noms, un Basic Petar, un Gnjatic Jovo, puis Aleksic Slobodan,

11 Mikerevic Nenad et j'ai oublié les autres noms. Je vous ai donné ceux dont

12 je me souvenais.

13 Question: Je vous remercie, Monsieur.

14 Vous nous avez dit que ces gens-là prenaient soin du bétail aussi. Quel

15 type de produit faisait partie de la production de cette ferme Ekonomija

16 pendant que vous y travailliez?

17 Réponse: Il y avait une ferme de vaches laitières, ensuite une ferme de

18 volailles, de poulets, de poules pondeuses et une ferme de cochons. Donc

19 il y avait du lait, des œufs et parfois on tuait des bêtes pour assurer de

20 la nourriture à l'armée et aux besoins du KP Dom.

21 Question: Et les œufs et le lait étaient-ils aussi destinés entre autres

22 au KP Dom?

23 Réponse: Pour les œufs, je sais que cela a été le cas, mais pour le lait

24 je n'en suis pas sûr.

25 Question: Et savez-vous nous dire qui est-ce qui transportait les œufs

Page 6238

1 vers le KP Dom?

2 Réponse: Lorsque l'on transportait le lait, les œufs et la viande, c'était

3 Laso Divljan et il transportait cela dans le véhicule Poly.

4 Question: Le lait était-il peut-être destiné à être vendu à la population?

5 Réponse: Le lait, oui, était vendu à la population et la priorité était

6 accordée aux mères d'enfants en bas âge. Des listes avaient été établies

7 pour ce qui était de s'assurer que les enfants en bas âge le recevraient.

8 Question: Avez-vous réussi à apprendre quelles avaient été les

9 attributions de Milorad Krnojelac lorsqu'il était directeur du KP Dom?

10 Réponse: Vers fin juillet ou début août, j'ai eu un entretien au niveau de

11 la caisse avec Novica Mojovic et c'est lui qui m'a dit que Milorad

12 Krnojelac avait été nommé là en fonction de directeur du KP Dom et de

13 cette unité économique de Drina, pour exercer des compétences à l'égard

14 des personnes condamnées seules.

15 Question: Voyiez-vous Milorad Krnojelac se rendre à l'Ekonomija pendant

16 que vous y étiez vous-même?

17 Réponse: Oui, il s'est à plusieurs reprises rendu à l'Ekonomija.

18 Question: Et vous souvenez-vous de la façon dont il était vêtu à ce

19 moment-là?

20 Réponse: Il y avait encore cette combinaison, il n'avait jamais un

21 uniforme complet pendant que j'y étais du moins.

22 Question: Et avait-il à ce moment-là quelque arme sur lui?

23 Réponse: Non aucunement.

24 Question: Pendant que vous étiez à l'Ekonomija, savez-vous si le motel

25 Brioni était ouvert?

Page 6239

1 Réponse: Je suis certain pour ce qui est du motel Brioni, il était fermé.

2 Question: Monsieur, dites-nous jusqu'à quand vous êtes restés à Ekonomija?

3 Réponse: Jusqu'en avril 1993. Je crois qu'il devait s'agir du 15 ou 16

4 avril.

5 Question: Et où êtes-vous allé par la suite?

6 Réponse: J'ai rejoint une unité de l'armée suivant l'affectation que

7 j'avais reçue.

8 Question: Avez-vous été mobilisé de nouveau par l'armée alors?

9 Réponse: Eh bien, dès que j'ai rejoint une unité, cela signifiait que

10 j'étais mobilisé.

11 Question: Et jusqu'à quand êtes-vous resté dans cette unité dont vous

12 venez de nous parler?

13 Réponse: J'ai passé dans cette unité tout le temps jusqu'à la signature

14 des accords de Dayton.

15 Question: Avec l'aide de M. l'huissier, je voudrais montrer au témoin la

16 pièce à conviction de l'accusation P3.

17 (L'huissier s'exécute.)

18 Monsieur, je vous prie de retrouver le n° 70 dans cette pièce à

19 conviction. L'avez-vous repéré?

20 Réponse: Oui.

21 Question: On dit au 70 "Mijovic (Krsto) Zoran". Est-ce que c'est votre nom

22 et prénom?

23 Réponse: Oui, c'est mon nom, le prénom de mon père et mon prénom.

24 Question: On dit "le 18 juin 1951"?

25 Réponse: Non, le 16 juin 1951, chose que je peux prouver en présentant mon

Page 6240

1 passeport, si je l'ai sur moi.

2 Question: Ensuite, en colonne 4, on dit que vous êtes entré en service en

3 date du 7 mai 1992, est-ce vrai?

4 Réponse: Eh bien, je suppose que oui puisque cela doit être la bonne date.

5 Question: Et on dit que vous avez travaillé là-bas jusqu'au 4 août 1992,

6 est-ce exact?

7 M. Mijovic (interprétation): Non, ce n'est pas exact. J'ai travaillé

8 jusqu'au 16 juillet de cette année au KP Dom puis je suis passé à

9 Ekonomija, mais comme Ekonomija faisait partie du KP Dom et qu'elle

10 l'avait toujours été, cela signifie que je suis resté là-bas jusqu'au 16

11 juillet 1993. Ici, il y a quelque chose qui cloche.

12 M. Vasic (interprétation): Merci, Monsieur. Je crois que cette pièce à

13 conviction ne nous sera plus nécessaire. Merci, Monsieur.

14 Monsieur le Président, la défense n'a plus de question à poser.

15 M. le Président (interprétation): Contre-interrogatoire, Madame Kuo?

16 (Contre-interrogatoire de M. Zoran Mijovic par Mme Kuo)

17 Mme Kuo (interprétation): Bonjour.

18 Bonjour, Monsieur Mijovic.

19 M. Mijovic (interprétation): Bonjour.

20 Question: Je souhaite que vous nous apportiez une clarification. Vous avez

21 dit que vous aviez travaillé jusqu'au 16 juillet et selon le compte rendu

22 il est marqué 1993. S'agissait-il de 1993 ou de 1992?

23 Réponse: Moi j'ai travaillé au KP Dom jusqu'au 16 juillet et puis le 16 je

24 suis allé à la ferme en 1992 et par la suite en juillet 1993 j'ai quitté

25 la ferme du KP Dom.

Page 6241

1 Question: Je crois que vous avez dit auparavant que vous aviez rejoint une

2 unité de l'armée en avril, le 15 avril 1993. S'agit-il d'une erreur? Est-

3 ce que vous vouliez dire juillet peut-être?

4 Réponse: Le 23 avril 1993, je me suis présenté pour recevoir une

5 affectation et j'ai rejoint les rangs de l'unité en 1992, le 7 mai 1992,

6 et par la suite en 1993 après le 15 ou peut-être le 16 avril, j'ai rejoint

7 les rangs de l'unité de nouveau et je suis resté jusqu'aux accords de

8 Dayton.

9 Question: Donc le document qui vous a été soumis, s'il est exact, nous

10 montre que vous avez commencé à travailler au KP Dom le 7 mai 1992

11 jusqu'au 16 juillet 1992 et ensuite vous avez travaillé en tant que garde

12 de sécurité au KP Dom entre le 16 juillet 1992 et le mois d'avril 1993,

13 pendant cette période-là vous avez travaillé à la ferme, est-ce exact?

14 Réponse: Oui et ceci est conforme à ma déclaration, à ma déposition. Il

15 est vrai de dire que moi j'ai travaillé à la ferme entre le 16 juillet

16 1992 et le mois de juillet 1993. Après cela, je suis allé afin de faire

17 partie de l'unité de l'armée.

18 Question: La date montrée sur le document n'est donc pas du tout

19 importante, la date du 4 août 1992? Il s'agit tout simplement d'une

20 erreur?

21 Réponse: Il s'agit certainement d'une erreur puisque comme la ferme fait

22 partie du KP Dom, je devais être inscrit jusqu'à cette période, c'est-à-

23 dire le mois de juillet 1993.

24 Question: Monsieur Mijovic, vous avez travaillé au KP Dom pendant 20 ans

25 au moins, lorsque vous avez pris votre retraite en 1991, n'est-ce pas?

Page 6242

1 Réponse: Oui.

2 Question: Et au cours de cette période, à ce moment-là, vous n'aviez pas

3 encore 40 ans, n'est-ce pas, au moment de votre préretraite?

4 Réponse: Oui.

5 Question: Avez-vous trouvé un autre emploi à l'époque à ce moment-là?

6 Réponse: Oui, j'ai trouvé un autre emploi ou plutôt j'ai commencé à être

7 actif dans le domaine du commerce.

8 Question: Quel type de commerce?

9 Réponse: Divers, des produits divers en coopération avec mon frère cadet.

10 Question: Donc vous aviez votre propre entreprise avec votre frère?

11 Réponse: L'entreprise était officiellement gérée par mon frère, j'étais

12 son assistant.

13 Question: Et pendant cette période que vous aviez passée en train de

14 travailler au KP Dom, avant votre retraite, vous connaissiez le règlement

15 et vous connaissiez les procédures qui devaient être suivies, n'est-ce

16 pas?

17 Réponse: Oui, je connaissais certainement très bien la réglementation et

18 les lois puisque je ne suis jamais passé outre mes compétences.

19 Question: Et pendant toute cette période, vous avez travaillé en tant que

20 garde?

21 Réponse: C'est vrai, j'ai travaillé comme garde.

22 Question: Et le règlement du KP Dom avant la guerre prévoyait des

23 restrictions très sévères par rapport au traitement donné aux détenus par

24 les gardes, n'est-ce pas?

25 Réponse: Il ne s'agissait pas de règles sévères mais il s'agissait de

Page 6243

1 règles contraignantes conformément à la loi.

2 Question: Et vous avez dit vous-même que vous n'êtes jamais passé outre

3 ces restrictions. Donc il existait des restrictions par rapport à ce que

4 vous pouviez et ce que vous ne pouviez pas faire aux détenus, n'est-ce

5 pas?

6 Réponse: Nous avions notre propre compétence et nous devions les

7 respecter, nous, en tant qu'employés de l'institution, de l'établissement.

8 Question: Il s'agissait là d'une partie officielle du règlement du KP Dom,

9 il ne s'agissait pas d'un accord officieux entre les employés: il

10 s'agissait de ce qui était prévu par le règlement?

11 Réponse: Mais je viens de dire qu'il y avait des règles, des lois qui

12 devaient être respectées par ceux qui les appliquaient.

13 Question: Et parmi ces règles, il y avait une règle selon laquelle il

14 était interdit de frapper les détenus, les prisonniers, n'est-ce pas?

15 Réponse: Il n'était pas permis d'avoir recours à la matraque pour passer à

16 tabac.

17 Selon les règles, il était clair ce qui devait être fait par rapport à la

18 personne qui résistait de manière active et celle qui résistait de manière

19 passive. Il s'agit du règlement régissant les compétences des employés

20 bénéficiant des autorisations particulières, des pouvoirs particuliers.

21 Question: Vous voulez dire des gens tels que vous qui avaient accès aux

22 prisonniers? Est-ce que c'est cela que vous voulez dire lorsque vous

23 parlez des pouvoirs spéciaux?

24 Réponse: Justement, les employés qui travaillaient dans ce cadre, nous

25 appelons cela des personnes ayant des pouvoirs particuliers, puisqu'ils

Page 6244

1 peuvent interpeller quelqu'un, ils peuvent conduire quelqu'un dans une

2 cellule d'isolement etc., alors qu'il y avait le service de rééducation

3 qui n'avait pas la permission de faire cela, ils faisaient donc appel à

4 nous pour qu'il y ait une intervention.

5 Question: J'ai bien compris que vous n'avez jamais passé outre vos

6 compétences, mais si jamais vous voyiez un autre collègue en train de

7 faire ceci, vous auriez l'obligation de soumettre un rapport à ce sujet-

8 là?

9 Réponse: Si quelqu'un violait les règles, il était traîné devant une

10 commission disciplinaire conformément à la loi qui régissait notre

11 travail, la loi relative aux rapports de travail. Et si la personne était

12 coupable, elle était sanctionnée, sinon elle était relâchée.

13 Question: A quoi ressemblait la chaîne de commandements? Par exemple, si

14 jamais un garde était accusé ou vu en train de passer à tabac un

15 prisonnier, qui était chargé de sanctionner ce garde sur le plan

16 disciplinaire?

17 Réponse: Il existait une commission disciplinaire qui établissait la

18 responsabilité de l'individu.

19 Question: S'agissait-il d'une commission permanente ou bien est-ce qu'il

20 s'agissait d'une commission qui devait être convoquée par le directeur?

21 Réponse: Non, il s'agissait d'une commission disciplinaire permanente qui

22 était chargée de toutes les situations où les employés ne respectaient pas

23 le règlement ou les lois régissant le travail; et les sanctions prévues

24 étaient soit la réduction des revenus soit ils pouvaient également émettre

25 un avertissement, ou bien éventuellement le transfert de la personne à un

Page 6245

1 autre travail.

2 La commission était constituée de trois membres: il y avait le président

3 de la commission et puis les membres étaient élus par l'assemblée des

4 employés.

5 Question: Qui était les membres de la commission?

6 Réponse: Vous me demandez de vous donner les noms?

7 Question: Non, pas les noms. Vous avez dit que ce sont les employés qui

8 les avaient élus, mais est-ce que cela veut dire que leurs collègues, les

9 autres gardent étaient chargés de l'élection des membres de la commission

10 ou bien est-ce que c'est le directeur qui les nommait?

11 Réponse: Non, puisque le KP Dom était un établissement tout à fait

12 particulier qui était chargé des sentences, des peines purgées par les

13 prisonniers et aussi d'un service commercial et aussi de la gestion des

14 affaires financières. Il y avait également un service de rééducation qui

15 était en charge de rééduquer les personnes condamnées et tous ces services

16 avaient une interaction. Lors d'une réunion de l'assemblée des employés,

17 ils proposaient quelqu'un et les chefs ne pouvaient pas faire partie de

18 ces commissions, donc chaque service proposait un membre et mettait en

19 avant un membre, donc il fallait toujours qu'il y ait un nombre impair de

20 personnes qui constitue la commission qui prenait la décision, afin de

21 faciliter la prise de décision et les votes.

22 Mme Kuo (interprétation): Donc la commission dont vous parlez est une

23 sorte de commission d'appel ou plutôt je reformule ma question

24 s'agissait-il d'une commission chargée d'enquêtes qui devait mener des

25 enquêtes au sujet des allégations avancées?

Page 6246

1 M. le Président (interprétation): Je pense que l'emploi du mot "appel"

2 peut induire le témoin en erreur.

3 Mme Kuo (interprétation): Oui, justement c'est ce que j'ai mentionné en

4 début mais après j'ai reformulé ma question.

5 M. le Président (interprétation): Mais ceci n'est pas tout à fait clair,

6 veuillez reformuler encore la question.

7 Mme Kuo (interprétation): Donc cette commission que vous avez mentionnée,

8 s'agissait-il d'une commission chargée d'enquêtes, d'une commission donc

9 qui menait des enquêtes au sujet des allégations et qui ensuite prenait

10 des décisions?

11 M. Mijovic (interprétation): Justement, la commission était chargée de

12 mener des enquêtes concernant les plaintes soumises au sujet d'un certain

13 employé et, conformément au règlement régissant le service, elle proposait

14 éventuellement d'entamer une procédure. C'était donc le travail de la

15 commission de soumettre une plainte afin que la procédure soit intentée

16 contre un employé.

17 Lorsque la commission était saisie, une réunion était convoquée, comme

18 devant une Chambre de première instance, et donc les sanctions étaient

19 disciplinaires et non pas pénales. Si cette mesure existait et si l'on

20 voulait aller à un niveau supérieur, il existait au niveau de la ville une

21 commission supérieure et si la personne concernée souhaitait porter

22 plainte, faire appel, elle pouvait le faire auprès de cette deuxième

23 commission supérieure, qui était donc une commission de deuxième instance.

24 Après cela, le seul autre recours aurait été les tribunaux, les cours.

25 Question: Je souhaite maintenant revenir au début de ce processus.

Page 6247

1 Si vous voyiez un collègue en train de violer de manière grave la

2 procédure, par exemple un collègue qui passait à tabac un prisonnier, si

3 vous souhaitiez soumettre un rapport au sujet de cela, auprès de qui vous

4 l'auriez fait?

5 Réponse: Si je devais faire ceci, il faut savoir que nous avions des

6 sortes de responsables de service et nous nous adressions à eux et eux

7 s'adressaient aux chefs et les chefs s'adressaient au directeur.

8 Question: Vous avez mentionné des responsables et des chefs, veuillez nous

9 aider à mieux comprendre. Vous, vous alliez voir votre responsable, la

10 personne qui avait quel poste, quel était son titre?

11 Réponse: Ecoutez, normalement nous les appelions "chef".

12 Question: Juste avant votre départ du KP Dom, qui était cette personne?

13 Juste avant votre départ à la retraite?

14 Réponse: Vraiment, je n'arrive pas à me rappeler le nom. Beaucoup de

15 choses se sont passées dans ma vie, tout d'abord j'ai oublié un peu

16 puisque j'étais dans mes propres affaires et j'ai pratiquement oublié un

17 certain nombre de ces personnes, je n'avais plus de contact avec eux, donc

18 j'ai oublié les noms. Je sais que les personnes existaient mais vraiment

19 je ne sais pas qui était cette personne à l'époque.

20 Question: Ce responsable s'adressait ensuite au commandant, chef des

21 gardes, pour lui relater l'information reçue de votre part?

22 Réponse: Oui, s'il s'agissait par exemple d'un garde, dans ce cas-là il

23 s'adresserait au commandant de garde, au gardien-chef.

24 Question: Ensuite, le commandant de garde relatait cette information à

25 l'adjoint du directeur?

Page 6248

1 Réponse: Non, ce n'est pas comme cela que cela s'est passé. Comme je l'ai

2 déjà dit, il fallait s'adresser au département juridique qui recueillait

3 les déclarations de la part de la personne qui soumettait le rapport et

4 c'est donc le département juridique qui recueillait les déclarations

5 envoyées et ensuite les déclarations étaient envoyées à la commission.

6 Question: Vous avez mentionné que les chefs, par contre, relataient cette

7 information au directeur. A quel moment est-ce que cette information

8 arrivait jusqu'au directeur, avant ou après le département juridique?

9 Réponse: Après l'interrogatoire, parce qu'avant la prise des déclarations

10 rien n'était sûr et une fois que les déclarations étaient recueillies, les

11 chefs étaient obligés d'en informer le directeur qui devait être au

12 courant de la situation au sein du KP Dom.

13 Question: Donc, au cours de cette période, pendant que les déclarations

14 étaient prises par le département juridique, le directeur n'y participait

15 pas et n'était pas au courant?

16 Réponse: Il ne participait pas et il ne devait pas être au courant avant

17 la fin de cette partie de la procédure, parce que de toute façon le

18 directeur avait ses propres devoirs.

19 Question: Mais le bureau du personnel juridique se trouvait juste un peu

20 plus loin, dans le même couloir que celui dans lequel se trouvait le

21 bureau du directeur, n'est-ce pas?

22 Réponse: Vous voulez dire avant la guerre, pendant que moi j'y

23 travaillais?

24 Question: Oui. Pendant cette période.

25 Réponse: Non.

Page 6249

1 Question: Où se trouvait cette section?

2 Réponse: Au deuxième étage, en face par rapport au bureau du directeur,

3 donc le directeur était à droite par rapport à l'entrée, et la section

4 juridique à gauche. Il fallait donc prendre plusieurs escaliers pour

5 arriver au bureau avant d'arriver à la section juridique et ensuite, de

6 l'autre côté, il y avait 6 bureaux à côté desquels il fallait passer avant

7 d'arriver au bureau du directeur.

8 En ce qui concerne l'étage dont vous parlez, c'est le service commercial

9 qui s'y trouvait, le service chargé de la vente des produits émanant de

10 l'unité commerciale.

11 Question: Mais tout ceci était au même étage? La section juridique se

12 trouvait au même étage que le bureau du directeur?

13 Réponse: J'ai dit que ceci se trouvait au deuxième étage. D'un côté, il y

14 avait ces bureaux-là et de l'autre se trouvait le bureau du directeur.

15 Question: Monsieur, au cours des 20 ans que vous avez passés en train de

16 travailler au KP Dom, avant votre retraite, parfois des procédures

17 disciplinaires étaient entamées?

18 Ceci se passe dans chaque établissement, je suppose donc que ceci s'est

19 produit pendant la période que vous avez passée là-bas aussi, n'est-ce

20 pas?

21 Réponse: Pour autant que je m'en souvienne, ce genre de choses se

22 passaient parce que la personne qui travaille risque de faire une erreur,

23 mais il y en a qui faisaient plus et d'autres qui faisaient moins

24 d'erreurs. Il y en a qui ont même perdu leur emploi, qui ont été

25 licenciés. Ceci était leur sanction.

Page 6250

1 Parfois il y en a qui ont été transférés à un autre poste de travail. Par

2 exemple, il y avait parfois une dégradation, la personne devait travailler

3 à un poste inférieur, ça aussi, c'était donc une sanction. Il était prévu

4 aussi éventuellement de procéder à la réduction du salaire entre 5 et 10%

5 maximum.

6 Question: Quel était le rôle du directeur dans le cadre de toutes ces

7 procédures disciplinaires?

8 A un moment, je suppose qu'il devait apprendre quelles étaient les

9 allégations et qu'une enquête était en cours, quel était son rôle? Est-ce

10 qu'il jouait un quelconque rôle là-dedans?

11 Réponse: Le directeur n'avait aucun rôle direct, il pouvait être informé

12 de la procédure intentée à l'encontre d'un tel employé pour une telle

13 violation. Ensuite, c'est la commission qui était saisie et, suite au

14 travail effectué par la commission, le directeur était informé de la

15 mesure disciplinaire dont la décision a été prise par la commission.

16 Question: Est-ce que le directeur avait son mot à dire là-dedans, par

17 exemple, pour se prononcer au sujet de la sanction à l'encontre de la

18 personne concernée?

19 Réponse: Le directeur n'avait aucun mot à dire et il ne se mêlait pas de

20 ce genre d'affaires.

21 Question: Et si le directeur apprenait qu'une violation avait été commise,

22 lui aussi il devrait soumettre un rapport à ce sujet-là tout comme tout le

23 monde, n'est-ce pas?

24 Réponse: Je ne suis pas au courant de ce genre de situation et je ne sais

25 pas si le directeur a été au courant de ce genre de choses.

Page 6251

1 Question: Ma question était hypothétique: si le directeur apprenait que

2 quelqu'un avait commis une violation, il devrait porter plainte, soumettre

3 un rapport, informer quelqu'un, tout comme vous vous auriez dû le faire?

4 Réponse: Je ne saurais pas vous dire ce que le directeur aurait fait. Je

5 ne peux pas le savoir moi.

6 Question: Mais le directeur n'est pas une exception, il s'agit d'un

7 employé au sein du KP Dom, tout comme vous, et les mêmes règles

8 s'appliquent à lui à ce sujet-là, n'est-ce pas?

9 Réponse: Oui, il est employé du KP Dom. Mais comment puis-je savoir ce

10 qu'il aurait fait! Et lui non plus il ne peut pas savoir ce que moi

11 j'aurais fait, si j'aurais informé quelqu'un ou pas! Donc moi non plus je

12 ne peux pas savoir ce que le directeur aurait fait.

13 Question: Je ne parle pas des personnes concrètes de la question de savoir

14 ce que quelqu'un ferait ou ne ferait pas, mais je souhaite simplement

15 savoir quelles étaient les règles qui s'appliquaient à tout le monde.

16 Au début de votre déposition, vous avez dit qu'il existait un règlement

17 relatif à la procédure et que vous étiez au courant de cela, tout comme

18 tout le monde, et ces règles s'appliquaient à tout le monde, le directeur

19 ne faisait pas exception, n'est-ce pas?

20 Réponse: S'agissant de la loi régissant les rapports de travail, tous les

21 employés étaient égaux devant cette loi. Cela veut donc dire que le

22 directeur lui aussi était censé appliquer cette loi régissant les rapports

23 de travail.

24 Question: Et si le directeur voyait un garde en train de battre ou de

25 passer à tabac un prisonnier ou s'il en entendait parler, il serait obligé

Page 6252

1 de soumettre un rapport à ce sujet-là afin que la procédure puisse être

2 entamée, n'est-ce pas?

3 Réponse: Moi, j'ai déjà expliqué ce qui était prévu par la loi mais je ne

4 peux pas vous dire ce qui se serait passé réellement et je ne peux pas le

5 savoir non plus.

6 Question: Pour autant que vous le sachiez, il n'y avait pas d'exception

7 par rapport au directeur? Les règles que vous connaissez ne stipulaient

8 pas, par exemple, que tout le monde sauf le directeur devait soumettre un

9 rapport au sujet de ceci?

10 Réponse: En ce qui concerne cela, les règles étaient pareilles pour tout

11 le monde, les règles étaient des règles que tout le monde devait

12 respecter.

13 Question: Monsieur Mijovic, avant la guerre, M. Tesevic était directeur du

14 KP Dom?

15 Réponse: C'est exact, Radojica Tesevic, au moment de mon départ, il était

16 directeur et il est resté à ce poste jusqu'au dernier jour, jusqu'au

17 moment où la guerre a éclaté.

18 Question: Donc lui, il y a passé presque 20 ans ou peut-être plus de 20

19 ans en 1992?

20 Réponse: S'agissant de Radojica Tesevic, il a commencé à travailler au

21 sein du KP Dom avant moi. D'abord, il était éducateur, etc., pendant une

22 certaine période il a été absent du KP Dom puisqu'il était actif dans la

23 politique de la ville, il était le maire de la ville. Par la suite, il a

24 été renvoyé au KP Dom pour exercer les fonctions du directeur du KP Dom.

25 Question: Lorsqu'il est revenu au KP Dom, suite à sa fonction de maire,

Page 6253

1 est-ce que vous vous souvenez quelle était l'année lorsque ceci s'est

2 produit?

3 Réponse: Il m'est difficile de me rappeler l'année, je risque de faire une

4 erreur.

5 Question: Est-ce que ceci s'est produit peu de temps avant les hostilités

6 ou bien plusieurs années auparavant?

7 Réponse: Je pense que ceci s'est produit environ 4 ou 5 ans avant le début

8 des hostilités.

9 Mme Kuo (interprétation): Merci.

10 Monsieur le Président, il est 11 heures.

11 M. le Président (interprétation): En fait, il est 13 heures et nous allons

12 reprendre notre travail à 14 heures 30.

13 (L'audience, suspendue à 13 heures, est reprise à 14 heures 30.)

14 M. le Président (interprétation): Oui, Maître Vasic.

15 Non, excusez-moi. Madame Kuo?

16 Mme Kuo (interprétation): Monsieur Mijovic, avant la suspension

17 d'audience, nous avons parlé de Radojica Tesevic. Il était serbe, n'est-ce

18 pas?

19 M. Mijovic (interprétation): Oui.

20 Question: C'était un bon directeur, n'est-ce pas?

21 Réponse: Du temps de son mandat, je crois qu'il a bien administré les

22 travaux du KP Dom.

23 Question: A l'égard des détenus musulmans et serbes, il observait toujours

24 une même et pareille conduite?

25 Réponse: Oui, telles sont les circonstances dans lesquelles il travaille.

Page 6254

1 Question: C'était quelqu'un qui a été formé pour être un professionnel de

2 sorte à répondre à la fonction d'un directeur, n'est-ce pas?

3 Réponse: Avant de devenir directeur au KP Dom, il s'est occupé de pas mal

4 d'autres affaires et est devenu un bon professionnel.

5 Je crois qu'il a pu s'acquitter avec succès de cette fonction et de cette

6 tâche qui était la fonction de directeur.

7 Question: M. Tesevic était quelqu'un de bien connu, un notable de Foca,

8 personne appréciée?

9 Réponse: Oui. Son travail et cette longue expérience lui ont valu cette

10 bonne réputation.

11 Question: Parmi les tâches à accomplir par lui en qualité de directeur, il

12 y avait celle qui lui ordonnait de s'occuper de la sécurité des détenus,

13 de les prendre en charge pour que rien de vilain ne leur arrive?

14 Réponse: Oui, bien sûr. Il était là pour cela.

15 Question: Juste à la veille pour ainsi dire de l'éclatement des combats à

16 Foca, il était notoire que M. Tesevic était hostile à toute politique

17 nationaliste, n'est-ce pas?

18 Réponse: En ce qui me concerne, pendant toute une année entière et au

19 cours de cette année-là vraiment, je n'ai pas eu de contact. Pour ainsi

20 dire, je n'ai pas été camarade avec M. Tesevic et nous nous rencontrions

21 rarement.

22 Par conséquent, nos chemins étaient tout à fait différents.

23 Question: Mais vous ne l'avez jamais vu ni connu soutenir une politique

24 nationaliste?

25 Réponse: En ce qui me concerne, cela m'était inconnu et je ne m'y

Page 6255

1 intéressais pas non plus d'ailleurs.

2 Question: Juste avant de retourner au KP Dom, pour vous acquitter de cette

3 tâche qui était la vôtre, savez-vous qui était le directeur-adjoint du KP

4 Dom?

5 Réponse: Est-ce que vous vous référez à la période d'avant-guerre? A quoi

6 pensez-vous?

7 Question: Je pense à la période d'avant-guerre c'est-à-dire avant que la

8 guerre n'éclate: qui était le directeur-adjoint?

9 Réponse: Lorsqu'en 1991, je partais à la retraite c'était Alija Berberkic

10 qui était le directeur-adjoint.

11 Question: Est-ce que c'était Savo Todovic qui pendant un certain temps

12 avant la guerre était directeur-adjoint?

13 Réponse: Pour autant que je sache, Savo Todovic était dans le département

14 juridique. C'était un juriste qui s'était occupé des affaires juridiques

15 du KP Dom.

16 Question: Juste avant l'éclatement de la guerre, qui était le commandant

17 des gardes?

18 Réponse: Pour autant que je sache, c'était Mitar Rasevic.

19 Question: D'après la traduction, ceci ne s'avère pas très clair.

20 Comment se fait-il que vous ayez quitté le KP Dom? Est-ce que vous avez

21 été mis à la retraite ou vous l'avez quitté, ou comment?

22 Réponse: Ce n'est pas que je l'ai quitté, mais j'ai demandé de me mettre à

23 la retraite parce que d'après un article de la loi sur les affaires

24 intérieures, j'ai rempli les conditions requises pour que je puisse

25 prendre ma retraite, cette pension vieillesse. Par conséquent, c'est dans

Page 6256

1 cet ordre-là que j'ai soumis une demande de mise à la retraite. J'ai reçu

2 ensuite une décision et la décision dit que j'ai eu droit à cette pension

3 vieillesse.

4 Question: Vous avez dit que Miljenko Simovic a été à la tête de l'entité

5 économique Drina avant la guerre.

6 Réponse: Non, c'est une erreur. Miljenko Simovic était directeur et son

7 frère Josip Simovic était à la tête de la ferme c'est-à-dire de Ekonomija.

8 Question: Excusez-moi de me tromper de nom.

9 Est-ce que, pour chacun deux, vous pouvez nous dire pendant combien de

10 temps chacun d'eux remplissait cette tâche?

11 Réponse: Je ne peux pas me souvenir à quel moment ils venaient pour

12 travailler parce que là-bas il y avait vraiment un personnel assez

13 nombreux. Il y avait beaucoup d'ouvriers, on ne pouvait pas savoir à quel

14 moment ils venaient ou partaient.

15 Les départements et les secteurs étaient bien délimités, par conséquent

16 chaque secteur connaissait bien le domaine du travail qui était le sien,

17 par conséquent, les venues et les départs du poste de travail également.

18 Question: Miljenko Simovic était-il pendant la guerre encore pour

19 travailler à Ekonomija?

20 Réponse: Miljenko Simovic n'a jamais travaillé à Ekonomija, à la ferme.

21 Question: Excusez-moi, une fois de plus de me tromper de nom. J'ai

22 confondu un peu leur nom. Alors Josip Simovic était-il à Ekonomija pendant

23 que vous y étiez, vous?

24 Réponse: Non, au moment où j'étais venu à Ekonomija, il n'y était pas.

25 Question: Est-ce que vous savez ce qu'il est advenu de lui entre temps?

Page 6257

1 Réponse: Non, vraiment, je ne pouvais certainement pas le savoir étant

2 donné les circonstances.

3 Question: Avez-vous vu Miljenko Simovic au cours de la guerre au KP Dom?

4 Réponse: Pendant le temps où j'y étais moi, lui n'était pas là.

5 Question: Par conséquent, il n'était plus directeur, il n'était plus le

6 directeur de l'entité économique Drina au moment de l'éclatement de la

7 guerre, n'est-ce pas?

8 Réponse: Très vraisemblablement, du fait simple qu'il n'était pas venu au

9 travail. Probablement et automatiquement il n'était plus directeur.

10 Question: Pendant cette période d'une vingtaine d'années, que vous avez

11 passée à travailler au KP Dom, ça et là vous avez pu avoir des contacts ou

12 des rapports de travail avec l'entité économique la Drina? Vous avez bien

13 connu ce secteur et son travail?

14 Réponse: Oui je l'ai bien connu.

15 Question: Tout à l'heure, vous avez fait mention de ces deux frères

16 Simovic, l'un d'entre eux étant le directeur de l'entité économique la

17 Drina, l'autre étant à la tête, par conséquent une espèce de chef du

18 secteur Ekonomija de la ferme. Ils étaient tous les deux, donc ces deux

19 hommes-là étaient tous les deux directeurs?

20 Réponse: Non, non, non. Le directeur de l'ensemble de l'entité économique,

21 c'était bien Miljenko Simovic. Or, dans le cadre de l'entité économique

22 Drina, il y a plusieurs unités de travail, comme nous l'appelions, nous.

23 Il y avait une unité de fabrication de meubles, il y avait Ekonomija, la

24 ferme, il y avait un secteur de bâtiment, il y avait l'atelier de

25 mécanique, il y avait une espèce de ferme, encore une fois un secteur de

Page 6258

1 pisciculture, il y avait le secteur hôtellerie-restauration: chacune de

2 ces unités ayant un directeur à sa tête. Par conséquent, on ne peut pas

3 parler de l'homme auquel vous vous référez dans votre question.

4 Question: Comparaison faite au fonctionnement de cette entité d'avant-

5 guerre, ne pourrait ton pas dire que pendant la guerre le volume des

6 activités de cette entité économique était nettement moindre?

7 Réponse: Naturellement, le volume des travaux était réduit parce que

8 d'abord les viviers étaient détruits, l'hôtellerie a perdu pas mal de

9 terrains, restait seulement la fabrique de meubles, Ekonomija, c'est-à-

10 dire cette ferme, et en partie seulement l'atelier de mécanique.

11 Question: Pendant ce temps-là, que vous avez passé au KP Dom, savez-vous

12 quel était le nombre de détenus qui étaient employés à travailler dans

13 cette fabrique de meubles?

14 Réponse: Je ne le savais pas et je ne peux pas le savoir parce que je

15 n'entrais guère dans cette fabrique de meubles. Ceci n'étant pas de mon

16 domaine, c'est-à-dire du domaine de mes intérêts.

17 Question: Monsieur Mijovic, je voudrais revenir maintenant un peu en

18 arrière, à ce dont nous avons parlé avant la suspension d'audience, à

19 savoir aux mesures disciplinaires, aux sanctions disciplinaires.

20 Vous avez dit que des erreurs arrivaient à tout le monde. Alors, vous,

21 avez-vous été objet d'une sanction disciplinaire quelconque?

22 Réponse: Au cours de mon travail de 20 ans, jamais je n'ai été l'objet

23 d'une sanction disciplinaire quelconque.

24 Question: Vous avez déclaré qu'en date du 7 mai 1992 vous êtes retourné au

25 KP Dom parce que vous avez été convoqué à vous présenter là-bas, n'est-ce

Page 6259

1 pas?

2 Réponse: Oui, cela est exact. Le 7 mai, j'y suis venu suivant l'ordre

3 établi par le commandement militaire.

4 Question: Et lorsque vous avez reçu cette affectation, cette obligation de

5 travail, de votre propre gré, vous avez pu vous rendre au KP Dom pour vous

6 y présenter. Vous n'avez guère eu besoin d'être conduit par quiconque ou

7 escorté par quelqu'un?

8 Réponse: Bien sûr que non. Il n'y avait aucun besoin de tout cela, je me

9 suis présenté de mon propre crée au lycée, au centre scolaire, c'était le

10 point de rassemblement. Après quoi, j'ai rejoint mon unité et, dans cette

11 unité, il y avait mon premier chef supérieur, lequel m'a dit que mon

12 affectation a été modifiée, j'ai été en quelque sorte réaffecté pour me

13 présenter cette fois-ci au KP Dom.

14 Question: Monsieur Mijovic, tout ce que vous venez de dire, vous nous en

15 avez déjà parlé au cours de l'interrogatoire principal, vous n'avez guère

16 besoin de répéter tout cela.

17 Répétez -et ceci serait beaucoup plus simple pour nous tous- seulement ce

18 que vous considérez comme devant être votre réponse à ma question, et ceci

19 par oui ou par non.

20 Je crois que nous pouvons aller de l'avant plus rapidement.

21 Vous êtes allé au KP Dom, vous n'avez pas été conduit par quelqu'un et

22 vous n'avez pas été escorté. Vous n'y avez vu aucune résistance pour aller

23 au KP Dom bien sûr?

24 Réponse: Non, bien sûr, aucune résistance de ma part parce qu'il a fallu

25 tout simplement respecter pour ainsi dire, pour ne pas dire observer cette

Page 6260

1 affectation qui était la mienne.

2 Question: Lorsque vous vous êtes présenté au KP Dom, vous avez été affecté

3 en qualité de garde au poste de garde près du portail?

4 Réponse: Non, pas près du portail, pas au portail, mais du côté de la rue

5 c'est-à-dire nous parlons du portail qui se trouve notamment face à

6 l'emplacement et la rue en face du bâtiment.

7 Question: Or, à cette entrée principale, ce portail, il y a une entrée

8 principale pour piétons et non loin de là, plus près du pont, une autre

9 entrée, l'entrée des véhicules et des transports, n'est-ce pas?

10 Réponse: Non. Il y a d'abord une entrée, un portail menant vers le

11 bâtiment administratif et c'est à partir du bâtiment administratif que

12 nous avons une entrée principale qui mène vers l'enceinte du KP Dom. C'est

13 dans ce sens-là qu'on peut parler de l'entrée réservée aux véhicules de

14 transport.

15 Question: Bon, très bien. En disant "portail", est-ce que vous vous

16 référez à cette porte qui se trouve à l'entrée de l'enceinte, de la cour

17 du KP Dom, une fois franchi le bâtiment administratif?

18 Réponse: Oui, justement, alors que moi je me suis trouvé de l'autre côté

19 du bâtiment administratif, à savoir devant le bâtiment administratif.

20 Question: Par conséquent, il ne s'agit que d'une seule entrée du bâtiment

21 administratif. Par conséquent, il a fallu emprunter cette entrée pour

22 pouvoir venir au portail principal et ensuite pénétrer dans l'enceinte du

23 KP Dom, n'est-ce pas?

24 Réponse: Oui.

25 Question: Par conséquent, tous ces gens-là qui seraient emmenés là pour

Page 6261

1 entrer, alors que vous étiez en garde, vous auriez dû certainement le

2 savoir, le voir, le remarquer. Vous avez dû vérifier si cette personne en

3 question a été munie d'un permis d'entrer et, une fois que vous avez fait

4 cette vérification, cette personne pouvait s'engager vers l'entrée

5 principale?

6 Réponse: Il était de notre devoir de monter la garde, tous ceux qui

7 voulaient entrer dans le bâtiment administratif devaient le signaler.

8 D'autres personnes à l'entrée principale au bâtiment administratif

9 devaient lui demander des papiers, des documents, etc. Quant à nous, la

10 personne en question voulant entrer n'avait qu'à signaler, c'est tout.

11 Question: Avez-vous jamais été à ce poste à l'intérieur aussi, c'est-à-

12 dire près du bâtiment où les gens devaient montrer leurs papiers

13 d'identité ou seulement à l'extérieur?

14 Réponse: J'étais uniquement à l'extérieur.

15 Question: Au cours de l'interrogatoire principal, vous avez dit qu'il

16 était de votre devoir de veiller à ce que des personnes non autorisées ne

17 pénètrent pas dans le KP Dom, par conséquent vous n'avez pas pu savoir

18 suivant quoi et comment des personnes seraient autorisées ou pas?

19 Réponse: Ecoutez, quand je dis cela, je voulais dire aussi que d'aucuns

20 tenteraient de pénétrer dans le KP Dom en dehors des entrées principales

21 ou autres, par conséquent pour traverser en grimpant le mur. C'est à cela

22 que je pense.

23 Question: Et pendant qu'on faisait venir les détenus, vous avez dû faire

24 le contrôle et quitter votre poste?

25 Réponse: Non, non, non, non, non! Il s'agit d'une sentinelle. Je ne peux

Page 6262

1 pas quitter mon poste de sentinelle de garde; si jamais je dois me rendre

2 pour prendre mon petit déjeuner par exemple, ne serait-ce que pour cela,

3 quelqu'un devait toujours venir me remplacer pendant ce temps-là de mon

4 petit déjeuner.

5 Question: Et lorsqu'on faisait rentrer les détenus musulmans, vous l'avez

6 vu, vous, des fois ils venaient en groupe, en foule de gens à bord

7 d'autocars?

8 Réponse: Je n'ai jamais vu cela. Parce que toutes les fois où j'ai

9 travaillé et de tous ces jours où j'ai travaillé, il n'y a peu de jours

10 d'ailleurs, pour dire que j'aurais pu voir des autocars transporter des

11 détenus. Si jamais tel était le cas, les autocars s'arrêtaient juste

12 devant le bâtiment administratif, par conséquent c'était en dehors de

13 notre contrôle.

14 Mme Kuo (interprétation): Avec l'aide de l'huissier, je voudrais montrer

15 au témoin la pièce à conviction P6.

16 M. Vasic (interprétation): Excusez-moi, Monsieur le Président, dans le

17 transcript, deuxième ligne page 62, "nous n'avons pas pu voir qui était

18 dans le bus", alors que le témoin a dit autre chose tout à l'heure: "Nous

19 n'avons pas pu voir qui se trouvait dedans". Est-ce qu'il n'a pas pensé à

20 un petit véhicule qui précédait les autocars?

21 M. le Président (interprétation): Pour parler de la question, on parlait

22 d'autocars. Je ne pense pas qu'il en ait été question, aussi Madame Kuo,

23 pourriez-vous peut-être tirer au clair tout cela car, d'après la

24 traduction, on peut conclure que l'on ne pouvait pas voir qui était dans

25 le car, à bord du car. Essayons d'arranger cette affaire.

Page 6263

1 Mme Kuo (interprétation): Qui est-ce que vous n'avez pas pu voir, s'il

2 vous plaît?

3 M. Mijovic (interprétation): J'ai dit que, pendant que je travaillais, je

4 n'ai jamais vu d'autocar à bord desquels des Musulmans auraient été

5 transportés pendant que j'ai été à mon poste de garde; même s'ils venaient

6 à bord d'autres véhicules, petits véhicules, ces véhicules-là s'arrêtaient

7 directement devant le bâtiment administratif.

8 Question: Par conséquent, pendant vos tours de garde à vous, il n'y a

9 jamais eu d'autocars; si même pendant ce temps-là il y a eu des autocars,

10 vous ne seriez pas en mesure de voir qui il y avait à bord des bus. C'est

11 ce que vous avez voulu dire?

12 Réponse: Non, non. Pour parler d'autocars, je n'en ai pas vu, mais je dis

13 que même si les détenus étaient transportés à bord de petits véhicules, je

14 n'aurais certainement pas pu le voir car ces véhicules s'arrêtaient juste

15 devant l'entrée principale du bâtiment administratif.

16 Question: Occupons-nous maintenant de la pièce à conviction P6, il s'agit

17 du plan du KP Dom.

18 Monsieur, regardez bien ce croquis et montrez-nous où se trouvait votre

19 poste de garde tel que vous venez de le décrire tout à l'heure.

20 (Le témoin s'exécute.)

21 Il serait peut-être plus aisé pour vous si vous regardiez l'original sur

22 le rétroprojecteur.

23 Réponse: Ceci devrait être la route, il me semble à droite.

24 (Le témoin désigne l'emplacement sur la carte.)

25 Question: Oui, c'est bien cela.

Page 6264

1 Réponse: Quelque part par ici.

2 Question: Est-ce que vous pouvez nous montrer où se trouve à l'entrée

3 principale du bâtiment administratif. Si quelqu'un pouvait vous aider un

4 petit peu pour vous montrer où se trouve le bâtiment administratif?

5 Réponse: Oui, il serait bon que quelqu'un me le montre.

6 Mme Kuo (interprétation): Je ne sais pas si l'huissier est en bonne

7 position pour vous le montrer.

8 M. le Président (interprétation): Je comprends certes la difficulté que

9 l'on a de lire ce plan, ce croquis étant donné que les caractères sont

10 trop petits.

11 Mme Kuo (interprétation): Monsieur Mijovic, vous venez en pointant de

12 votre doigt de montrer l'entrée principale du bâtiment administratif.

13 Alors est-ce que vous pouvez orienter vous-même? Peut-être si vous preniez

14 ce pointeur.

15 M. Mijovic (interprétation): C'est cette partie-là. Cet endroit-là.

16 (Le témoin désigne l'emplacement sur la carte.)

17 Mme Kuo (interprétation): Est-ce que nous pouvons montrer à ce témoin la

18 pièce à conviction P6/1.

19 Le croquis est un peu plus détaillé, mais plus grand aussi.

20 M. le Président (interprétation): Pourrait-on peut-être lui faire voir

21 aussi une photographie, c'est-à-dire une photographie du KP Dom prise de

22 l'autre côté de la route.

23 Mme Kuo (interprétation): Nous pouvons peut-être voir cette pièce à

24 conviction et après nous allons procéder à la photographie également.

25 Oui, Monsieur, je sais qu'il est difficile de se retrouver sur ce croquis

Page 6265

1 mais je vais vous montrer la pièce à conviction P18, la photographie 7441.

2 Il s'agit évidemment d'une photographie qui présente la façade du KP Dom,

3 peut-être que c'est là où vous pouvez nous indiquer l'endroit où se

4 trouvait exactement votre poste de garde?

5 (L'huissier place la photographie sur le rétroprojecteur.)

6 M. Mijovic (interprétation): Cela me semble être à l'envers.

7 Je n'arrive pas. C'est une vue aérienne.

8 Mme Kuo (interprétation): Nous avons une autre photographie n°7529, où

9 l'on peut voir plus en détail.

10 M. le Président (interprétation): Est-ce que c'est bien cette

11 photographie-là où il y a des arbres?

12 Mme Kuo (interprétation): Il y aura toujours des arbres.

13 M. Mijovic (interprétation): Alors c'est ici à cet endroit que se trouve…,

14 depuis cet endroit où je montre à gauche vers l'endroit menant vers la

15 salle de cinéma.

16 Question: Le témoin vient de montrer l'endroit menant de l'entrée dans le

17 bâtiment administratif allant jusqu'à la salle de cinéma.

18 Cela fait presque les trois quarts d'heure de ce tronçon de la route.

19 Maintenant le témoin montre à gauche l'endroit, par conséquent, votre

20 poste de garde était là et vous avez circulé à gauche et à droite, le long

21 de la route depuis le bâtiment administratif jusqu'à la salle de cinéma et

22 l'atelier de mécanique?

23 Réponse: Jusqu'à l'atelier de mécanique.

24 Question: Lorsque nous avons cette photographie devant nous, est-ce que

25 vous pouvez nous montrer où s'arrêtaient les véhicules à bord desquels on

Page 6266

1 faisait venir les gens jusqu'au bâtiment administratif? Si la route est

2 là, alors où est-ce que ces véhicules s'arrêtaient?

3 Réponse: Les véhicules venaient juste devant le bâtiment administratif

4 pour s'y arrêter à l'entrée même.

5 Question: Vous venez de montrer l'entrée principale du bâtiment

6 administratif. Il s'agit donc de cet endroit où s'arrêtaient les véhicules

7 et qui me semble était partie intégrante du site qui notamment est prévu

8 pour être votre poste de garde, est-ce exact? Ceci se trouve donc inclus

9 dans l'endroit qui était couvert par vous, par votre garde?

10 Réponse: Oui, que j'ai contrôlé ou que j'ai patrouillé. Pendant les tours

11 de gardes qui étaient les miens, je n'ai jamais vu d'autocar ou de

12 véhicule transporter qui que ce soit. Si de tels cas se sont produits,

13 ceci avait bien dû avoir lieu avant moi.

14 Question: Merci.

15 Monsieur l'huissier, nous n'aurons plus besoin ni de croquis ni de

16 photographie.

17 Monsieur Mijovic, je ne vous ai jamais posé la question pour savoir ce qui

18 s'était passé par exemple de nuit. Mais voyons ce qui s'était passé le

19 jour.

20 Très exactement, à bord des véhicules, on faisait transporter des

21 Musulmans qui devaient être transportés au KP Dom. C'est le jour que ces

22 détenus musulmans étaient transportés à bord de véhicules ou d'autocars,

23 n'est-ce pas?

24 Réponse: Je ne peux pas me souvenir de groupes qui auraient été

25 transportés pendant mes tours de garde à moi. Il se peut mais pas du temps

Page 6267

1 de mes tours de garde.

2 Question: Je ne vous demande pas, Monsieur Mijovic, au sujet des groupes,

3 mais je vous demande tout simplement de nous dire si, en général, on

4 emmenait des Musulmans au KP Dom? Vous le savez, on les emmenait au KP

5 Dom! Ceci n'est pas contestable, n'est-ce pas, ils étaient emmenés là-bas?

6 Réponse: Oui, si on emmenait des Musulmans, c'est que la majeure partie

7 d'entre eux étaient déjà emmenés avant que je ne vienne à mon poste de

8 garde.

9 Question: Oui, mais une fois que vous êtes venu au poste le 7 mai, plus

10 tard aussi, les Musulmans étaient emmenés au KP Dom?

11 Réponse: Je ne m'en souviens pas. Vraiment je ne me souviens pas avoir vu

12 que des Musulmans étaient transportés.

13 Question: Ils étaient emmenés par la police militaire?

14 Réponse: Il était du devoir de la police militaire de s'en occuper.

15 Question: Vous étiez donc de garde et cela pendant un tour de garde de 12

16 heures, quelquefois le jour, quelquefois la nuit, or les détenus musulmans

17 étaient emmenés le jour. Par conséquent c'étaient des tours de garde

18 diurnes?

19 Réponse: En ce qui me concerne, enfin ces Musulmans, je ne m'en souviens

20 pas. Je ne me souviens pas que ceci ait pu se produire durant mes tours de

21 garde à moi.

22 Question: Par conséquent, vous voulez nous dire que vous travailliez donc

23 en tours de garde de 12 heures; de 6 heures du matin à 18 heures -vous

24 avez dû travailler évidemment en tours de garde diurnes ne serait-ce que

25 pour deux ou trois jours pendant cette longue période de deux ou trois

Page 6268

1 mois- et qu'en aucune occasion des Musulmans n'ont été emmenés?

2 Réponse: Oui, c'est ce que je voulais dire.

3 Question: Vous saviez que le nombre de détenus musulmans s'est accru au

4 cours du mois de mai et au début du mois de juin, n'est-ce pas?

5 Réponse: Je ne me souviens pas du tout du nombre. Vraiment je ne savais

6 pas combien de détenus musulmans il y avait là-bas. Je ne savais pas qui

7 venait, quand ils venaient, quel était leur nombre. Nous n'avions pas de

8 contact avec eux.

9 Question: Vous dites que vous n'avez jamais fouillé un quelconque détenu

10 musulman amené au KP Dom, vous ne les avez jamais fouillés, vous n'avez

11 jamais pris leur argent, leurs objets de valeur, leurs bijoux pour les

12 sauvegarder, n'est-ce pas?

13 Réponse: Non, je ne l'ai jamais fait, je n'ai jamais pu quitter mon poste

14 de garde afin de faire cela. Il y avait d'autres personnes qui étaient

15 chargées de cela.

16 Question: M. Slavko Koroman travaillait à la porte d'entrée, à l'entrée

17 principale du bâtiment administratif, n'est-ce pas ?

18 Réponse: Je connais Slavko, mais quant à la question de savoir où était

19 son poste de travail, vraiment je ne me souviens pas en ce moment.

20 Question: Vous ne vous souvenez pas du fait qu'il a travaillé avec vous à

21 l'entrée pendant la période pendant laquelle vous vous y trouviez vous-

22 même?

23 Réponse: Cela dépendait des équipes. Si nous ne faisions pas les mêmes

24 équipes, nous ne nous rencontrions pas. Donc je ne peux pas savoir où il a

25 travaillé.

Page 6269

1 Question: Mais vous savez que, lorsqu'il a travaillé dans une équipe que

2 vous soyez sur place au même moment ou pas, c'est à l'entrée principale du

3 bâtiment administratif que se trouvait ce poste de travail, et tout le

4 monde le voyait là-bas. Vous êtes alors le seul qui dites qu'il n'a pas

5 travaillé là-bas?

6 Réponse: Non ce n'est pas ce que je dis, je dis simplement que nous ne

7 travaillions pas toujours dans la même équipe et donc je ne sais pas où

8 Slavko travaillait. Probablement il travaillait quelque part par là.

9 Question: Mis à part le fait que vous dites que vous n'avez jamais vu de

10 détenus musulmans que l'on amenait à l'intérieur de l'enceinte du KP Dom,

11 vous dites aussi que vous n'avez jamais vu Slavko Koroman en train de

12 travailler à l'entrée principale? Jamais?

13 Réponse: J'ai dit que nous n'avons pas travaillé dans les mêmes équipes et

14 je ne sais pas s'il a travaillé à l'entrée principale ou ailleurs.

15 Question: Est-ce que vous connaissez Milenko Elcic?

16 Réponse: Je connais Milenko Elcic.

17 Question: Et lui aussi il a travaillé à cette porte principale, à cette

18 entrée?

19 Réponse: Je ne me souviens pas, peut-être oui.

20 Question: Et il a participé aux fouilles des détenus alors qu'on les

21 amenait, est-ce exact?

22 Réponse: Celui qui travaillait au poste de garde à l'entrée devait

23 fouiller les personnes afin de savoir s'ils portaient des armes et afin de

24 s'assurer que ces personnes ne pouvaient commettre aucun délit.

25 Question: Donc vous l'avez vu en train de travailler à l'entrée, n'est-ce

Page 6270

1 pas?

2 Réponse: Peut-être, c'est possible.

3 Question: Est-ce que vous vous souvenez si vous avez travaillé le 25 mai

4 1992?

5 Réponse: Je pense que je n'ai pas travaillé à ce moment-là puisqu'à ce

6 moment-là ce que je faisais pour Milorad, cela se passait ces jours-ci.

7 J'étais actif dans ce domaine-là.

8 Question: Et quelle est la date à laquelle vous avez fait cela avec M.

9 Milorad Krnojelac?

10 Réponse: Je ne me souviens pas vraiment de la date, mais c'était vers la

11 fin mai. Mais je ne me souviens pas puisque je n'ai pas trouvé cela

12 nécessaire de marquer cela et je ne l'ai pas retenu non plus.

13 Question: Mais puisque je vous ai posé la question concernant la date du

14 25 mai, vous avez dit que vous croyiez que c'était cela la date à laquelle

15 vous étiez engagé ailleurs, n'est-ce pas?

16 Il n'y a pas d'autres raisons pour vous de penser que c'était cette date-

17 là. C'est moi qui vous ai fait penser à cela en posant la question?

18 Réponse: Je ne me souviens pas puisque je ne me souviens pas de la date

19 exacte à laquelle j'ai travaillé. Je ne sais pas quoi dire.

20 Question: Monsieur Mijovic, n'est-il pas vrai que le 25 mai 1992, vers 9

21 heures 30 du soir, un car est arrivé de Bar (au Monténégro) avec des

22 Musulmans et des Serbes à l'intérieur, environ 25 personnes. Lorsque ces

23 personnes sortaient du car, environ 8 à 10 soldats tabassaient les

24 Musulmans alors que vous, M. Slavko Koroman et M. Elcic, vous étiez tous

25 là. N'est-ce pas vrai? C'est pour cela que vous ne voulez pas dire que

Page 6271

1 vous avez travaillé le 25 mai parce que c'est ce qui s'est passé?

2 Réponse: Non. Je n'étais pas présent, non. Si le car a été amené, je

3 n'étais vraiment pas présent.

4 Question: N'est-il pas vrai que ces détenus et prisonniers qui ont été

5 amenés du Monténégro, en ce qui concerne ces personnes, un garde qui a

6 travaillé dans la cuisine, Radomir Matovic, les alignait devant le mur,

7 leur donnait des coups de pied et les frappait avec sa crosse de fusil?

8 N'est-il pas vrai de dire que c'est ce qui s'est passé lorsqu'on les a

9 amenés?

10 Réponse: Je n'étais pas sur place. Je ne l'ai pas vu.

11 Question: Si vous l'aviez vu, vous auriez su qu'il s'agissait d'un

12 comportement complètement non approprié, complètement inacceptable, à

13 savoir quand les soldats ou les gardes tabassaient les personnes que l'on

14 emmenait au KP Dom? Vous l'auriez su?

15 Réponse: En ce qui concerne cela, ce n'est pas correct de tabasser

16 quelqu'un. Tout le monde devrait le savoir. Comme je l'ai déjà dit, sur la

17 base de mon expérience de 20 ans, je ne le faisais pas et donc je condamne

18 ceux qui font ce genre de choses.

19 Question: Tout à l'heure, vous avez parlé des procédures avant la guerre

20 concernant le traitement incorrect et les violations des règles, est-ce

21 que ces procédures étaient en vigueur au cours de la guerre aussi?

22 Autrement, si vous aviez vu une violation de ce genre, est-ce que vous

23 auriez informé votre supérieur ou est-ce que vous auriez informé peut-être

24 quelqu'un de plus haut placé dans la chaîne de commandement, conformément

25 à la description que vous avez donnée tout à l'heure?

Page 6272

1 Réponse: Je ne peux pas vous l'expliquer puisqu'à ce moment-là tout était

2 complètement différent, tout avait changé par rapport à la situation que

3 je vous ai décrite. Je ne sais pas comment ceci aurait fonctionné à

4 l'époque.

5 Question: Est-ce que vous êtes en train de nous dire que si vous aviez vu

6 une violation de ce genre en temps de guerre, vous n'auriez pas eu

7 l'obligation d'en informer vos supérieurs puisque tout était différent?

8 Réponse: Je pense que mes actions témoignent de mes idées, parce que j'ai

9 pris un grand risque en faisant ce que j'ai fait à ce moment-là. Parce que

10 si j'avais été arrêté, si quelqu'un m'avait remarqué et empêché de faire

11 ce que je faisais, j'aurais été tué tout comme les autres.

12 Question: De quel risque parlez-vous?

13 Réponse: Du transfert de deux musulmanes.

14 Parce qu'à cette époque-là, d'après les ordres, il leur était interdit de

15 s'éloigner de la ville. Moi, j'ai entrepris de les conduire afin de rendre

16 service à M. Milorad et j'ai donc entrepris de les amener à l'extérieur de

17 la ville et j'en ai assumé la responsabilité.

18 Question: Vous êtes en train de nous dire que le risque que vous avez

19 pris, si vous aviez soumis un rapport concernant quelqu'un qui violait le

20 règlement et par exemple tabassait un Musulman dans le KP Dom, le risque

21 de ce comportement pourrait être comparé au risque que vous avez pris

22 lorsque vous avez violé les ordres et amené une Musulmane dans un lieu

23 sûr?

24 Réponse: Je ne pense pas qu'il s'agirait du même risque, mais je ne me

25 souviens pas suffisamment des détails de l'ordre pour pouvoir évaluer les

Page 6273

1 risques et savoir ce qui se serait produit.

2 Question: Autrement dit, vous aviez trop peur de soumettre des rapports si

3 vous voyiez des passages à tabac des détenus musulmans, n'est-ce pas? Vous

4 auriez eu peur d'informer qui que ce soit de cela pendant cette période?

5 Réponse: La guerre est la guerre et tout le monde sait quel est l'impact

6 de cela. Les choses sont différentes en temps de guerre et en temps de

7 paix.

8 Question: Donc d'après les instructions, il était admissible qu'un garde

9 passe à tabac des détenus musulmans pendant cette période au KP Dom, est-

10 ce exact?

11 Réponse: Non, personne ne donnait ce genre d'autorisation à qui que ce

12 soit. Et en ce qui concerne les gardes professionnels qui ont travaillé,

13 je pense qu'ils se sont acquittés de leurs tâches de manière

14 professionnelle. C'est ce que je pense, mais je ne les ai pas tous vus

15 pendant qu'ils travaillaient. De toute façon, je ne les ai jamais vus en

16 train de commettre quelque chose comme cela.

17 Question: Apparemment donc, vous compreniez que les soldats pouvaient

18 tabasser les détenus musulmans, n'est-ce pas, et vous compreniez également

19 que si vous essayiez d'informer quelqu'un de cela, vous auriez pris un

20 risque important?

21 Réponse: Je ne sais pas s'il s'agirait d'un risque mais les soldats

22 lorsqu'ils amenaient les personnes au KP Dom, ils les amenaient dans le

23 bâtiment et ils assumaient la responsabilité de leur sort. Je pense que

24 personne ne les maltraitait là-bas puisque ces personnes, c'étaient des

25 professionnels qui faisaient le travail.

Page 6274

1 Question: Au cours de toute la période que vous avez passée au KP Dom en

2 1992, personne n'a jamais été puni ou sanctionné sur le plan disciplinaire

3 pour avoir soumis des détenus musulmans aux mauvais traitements, n'est-ce

4 pas? Il n'y a jamais eu d'action disciplinaire menée à leur encontre,

5 n'est-ce pas?

6 Réponse: Je ne m'en souviens pas, je ne sais pas si ceci s'est produit ou

7 pas, je ne m'en souviens pas.

8 Question: Vous nous avez dit que l'armée avait pris le contrôle du KP Dom,

9 ils l'ont fait avant votre arrivée le 7 mai, n'est-ce pas?

10 Réponse: L'armée a pris le contrôle du KP Dom mais je ne sais pas comment

11 ceci s'est produit et je ne sais pas à quoi les choses ressemblaient avant

12 le 7 mai.

13 Question: Pour autant que vous le sachiez, pendant la période pendant

14 laquelle vous montiez la garde dans la partie devant le KP Dom, vous

15 travailliez donc pour l'armée, est-ce exact?

16 Réponse: J'ai reçu mon affectation de la part de l'armée. Voilà.

17 Question: Vous ne faisiez pas de distinction au sein du KP Dom entre une

18 partie militaire ou civile. Tout a été géré par les militaires pour

19 lesquels vous avez travaillé?

20 Réponse: Bien sûr qu'il existait une répartition. Si l'on connaît

21 l'organisation du KP Dom, on sait qu'il y a une partie placée sous

22 l'autorité de l'armée, et dans l'autre partie se trouvaient les personnes

23 condamnées qui purgeaient leur peine depuis auparavant. C'est le directeur

24 qui était chargé de ces personnes-là qui étaient déjà des prisonniers au

25 début de la guerre. C'étaient ses compétences à lui, alors que l'armée

Page 6275

1 était en charge de l'autre partie, des autres détenus y compris des

2 détenus serbes.

3 Question: Pendant que vous étiez au KP Dom, avant d'aller à la ferme, vous

4 ne faisiez jamais de distinction entre ces deux volets? Pendant que, vous,

5 vous étiez au KP Dom, pour vous, le directeur était le directeur? Il

6 venait lorsqu'il voulait, il partait lorsqu'il voulait et il était en

7 charge du KP Dom, n'est-ce pas?

8 Réponse: En ce qui concerne cela, moi j'assurais la sécurité dans la

9 partie devant le KP Dom pour les uns et les autres. Mon devoir était

10 d'assurer la sécurité du KP Dom. C'est seulement lorsque j'étais à la

11 ferme que j'ai compris de quelle manière les choses fonctionnaient. Le

12 directeur ne nous adressait pas la parole, ne nous donnait pas d'ordres,

13 rien du tout. Nous recevions nos ordres d'autres sources et le directeur

14 était en charge de l'unité commerciale et des personnes condamnées que

15 j'ai mentionnées tout à l'heure.

16 Question: De quelles autres sources receviez-vous vos ordres?

17 Réponse: C'est le commandant qui donnait des ordres et Mitar Rasevic était

18 en charge de l'organisation de notre travail.

19 Question: Donc vous receviez vos ordres et vos instructions directement de

20 Mitar Rasevic, est-ce exact?

21 Réponse: En ce qui concerne le travail que nous devions accomplir et les

22 horaires, c'est lui qui nous en informait, c'est lui qui organisait nos

23 équipes et nos horaires et c'est lui qui nous disait quels étaient nos

24 devoirs.

25 Question: Et vous ne savez pas qui donnait des ordres à Mitar Rasevic,

Page 6276

1 n'est-ce pas?

2 Réponse: Il m'est difficile de savoir cela puisque l'on sait comment cela

3 se passe.

4 Question: Votre réponse est donc non?

5 Réponse: La réponse n'est pas non, mais je ne peux pas le savoir puisque

6 Mitar ne nous disait pas qui lui donnait des ordres à lui.

7 Question: Pendant les deux mois que vous avez passés au KP Dom, vous

8 n'avez jamais remarqué des différences entre la partie militaire et civile

9 au sein du KP Dom, n'est-ce pas, et c'est seulement lorsque vous êtes

10 arrivé à la ferme que, d'après vous, M. Mojovic vous a dit que le

11 directeur avait un rôle tout à fait limité?

12 Réponse: Je vous ai dit que mon rôle était d'assurer la sécurité, je n'y

13 rentrais pas, je ne me lançais pas dans des débats, je faisais mon

14 travail.

15 Quant à la question de savoir quel était le travail de ce monsieur, je ne

16 le savais pas et ceci ne m'intéressait pas. Moi, j'exécutais les ordres

17 que je recevais.

18 Question: Pendant que vous avez travaillé, Monsieur Mijovic, on ne faisait

19 pas de distinction entre les gardes professionnels et les militaires qui

20 travaillaient en tant que gardes, n'est-ce pas? Vous étiez tous des

21 gardes?

22 Réponse: En ce qui concerne cela, les gardes professionnels travaillaient

23 dans le cadre de la sécurité interne parce qu'ils y étaient déjà au moment

24 où la guerre a éclaté. Donc ils ont continué à s'acquitter de leur travail

25 de manière professionnelle. Les autres, ceux qui ont été engagés de

Page 6277

1 l'extérieur, nous, nous étions chargés de la sécurité externe.

2 Question: En temps de paix, il y avait également des gardes qui étaient

3 chargés de la sécurité à l'extérieur, n'est-ce pas?

4 Réponse: Comme je l'ai déjà dit, au sein du KP Dom, il existe sécurité à

5 l'extérieur et puis la sécurité interne qui concerne l'organisation et le

6 respect du fonctionnement interne et du règlement interne en vigueur au

7 sein du KP Dom.

8 Question: Il n'y avait plus de gardes croates ou musulmans qui

9 travaillaient au KP Dom lorsque vous y êtes arrivé en 92, n'est-ce pas?

10 Réponse: En ce qui concerne cela, quand je suis venu, il n'y avait plus de

11 Musulmans puisqu'ils avaient quitté le KP Dom et ils ont laissé tout

12 démoli derrière eux. Lorsque moi j'y ai travaillé, il n'y avait pas de

13 Croates qui travaillaient non plus, il y avait juste un Slovène; en ce qui

14 concerne les Croates, ils ne souhaitaient plus travailler là-bas.

15 Question: Lorsque vous êtes revenu au KP Dom au bout d'un an après votre

16 départ approximativement, beaucoup de vos anciens collègues serbes y

17 travaillaient toujours?

18 Réponse: Oui, il y en a que j'ai retrouvés sur place, la plupart de ceux

19 qui avaient travaillé s'y trouvaient encore. Il y en a quelques-uns qui

20 avaient pris leur retraite, tout comme moi je l'avais fait, mais les

21 personnes un peu plus jeunes ou plus âgées que moi y étaient encore.

22 Question: Donc il y avait des personnes comme vous, M. Koroman, qui

23 avaient pris leur retraite et que l'on avait rappelées en temps de guerre

24 afin de compléter les rangs des gardes pour ainsi dire, est-ce exact?

25 Réponse: Le commandement nous a donné cet ordre et cette affectation, mais

Page 6278

1 je ne sais pas quelles étaient leurs raisons.

2 Question: Puisque de nombreux que vous appelez "gardes professionnels"

3 avaient été vos collègues auparavant au KP Dom, il n'y avait pas de

4 distinction entre quelqu'un comme vous qui a été appelé à travailler en

5 temps de guerre et les personnes qui ont continué à travailler là-bas et

6 qui avaient travaillé déjà auparavant, n'est-ce pas?

7 Réponse: Non, nous ne pouvions pas être égaux puisque moi j'avais terminé

8 ma carrière. Ceci implique aussi la fin d'un certain nombre de droits

9 parce que, pendant que l'on travaille, on bénéficie d'un certain nombre de

10 droits, mais tout ceci cesse, tous ces pouvoirs et tous ces droits cessent

11 avec la fin de sa carrière.

12 Question: Et des gens comme vous qui n'étaient plus des gardes

13 professionnels n'avaient plus le droit d'entrer l'enceinte du KP Dom, est-

14 ce exact? Est-ce que c'est ce que vous nous dites?

15 Réponse: Ce que je souhaite dire, c'est que de telles personnes ne

16 pouvaient pas travailler dans les pièces où étaient installées les

17 personnes condamnées.

18 Question: Il n'y avait pas un nombre tellement élevé de personnes

19 condamnées au KP Dom, n'est-ce pas? Peut-être 25, 27?

20 Réponse: A peu près, parce que pour la plupart ces gens venaient

21 travailler à l'Ekonomija, donc j'étais au courant de leur nombre: le

22 matin, ils venaient travailler à l'Ekonomija et une partie restait sur

23 place et d'autres, ceux qui souhaitaient quitter les lieux d'Ekonomija,

24 ils partaient le soir. Les autres passaient la nuit puisque, comme vous le

25 savez, à la ferme on a besoin aussi du travail pendant la nuit parfois.

Page 6279

1 Question: Je ne suis pas sûr d'avoir compris votre réponse. Est-ce que les

2 personnes condamnées avaient le droit de boire au KP Dom?

3 Réponse: Les personnes condamnées ont l'interdiction de consommer de

4 l'alcool au KP Dom et si ces personnes s'acquittaient de leur tâche

5 quelque part ailleurs, il leur était interdit de consommer de l'alcool

6 puisque ce comportement était sanctionné.

7 Question: Vous avez dit tout à l'heure que ceux qui préféraient boire

8 revenaient au KP Dom plutôt que de rester à la ferme pendant la nuit, donc

9 vous souhaitez dire que les prisonniers avaient l'autorisation de boire

10 pendant qu'ils étaient au KP Dom. Est-ce exact?

11 Réponse: Comme je l'ai dit, il est interdit de boire, mais puisqu'il y a

12 une route nationale, la ferme se trouve près de la route, à chaque fois il

13 y avait quelqu'un qui venait avec une bouteille et réussissait à leur

14 donner la bouteille et pendant la nuit ils devenaient ivres. Il ne

15 s'agissait pas d'une situation classique où ils étaient gardés de manière

16 classique. Parfois le danger existait de les voir s'éloigner pendant la

17 nuit, mais le matin ils devaient revenir pour reprendre leur travail, sauf

18 ceux qui étaient consciencieux, comme je l'ai dit.

19 Question: Les détenus musulmans n'étaient jamais autorisés à quitter les

20 lieux et aller boire un verre dans le village, n'est-ce pas? La sécurité

21 était beaucoup plus stricte à leur encontre?

22 Réponse: S'agissant des mesures de sécurité, ils venaient à la ferme pour

23 travailler, donc tout dépendait de ceux qui les avaient amenés. Ils

24 venaient l'été parce qu'il y avait les foins à faire. S'ils ne venaient

25 pas l'été, ils venaient là pour recevoir des cigarettes, pour pouvoir

Page 6280

1 boire un verre. La situation était préférable pour eux à cet endroit

2 qu'ailleurs, parce qu'on ne pouvait pas faire la différence: si les uns

3 recevaient quelque chose, les autres aussi, tout le monde buvait un peu

4 sans se saouler.

5 Question: Etes-vous en train de dire que les détenus musulmans sortaient

6 du KP Dom, que vous connaissez des cas précis où des détenus musulmans ont

7 été autorisés à quitter l'endroit pour aller boire alors qu'ils étaient

8 sensés se trouver sur la ferme? Vous connaissez des cas de ce genre

9 personnellement?

10 Réponse: Je viens de le dire, il était interdit à tout le monde de

11 consommer de l'alcool. Si certains le faisaient, c'est qu'ils tiraient

12 profit d'une occasion. Mais lorsque nous étions là, lorsque le contrôle

13 était exercé, ils ne pouvaient pas sortir, ils étaient là tout de même.

14 Cette ferme fait plusieurs hectares de superficie, il y a plusieurs

15 bâtiments. Il y a une étable avec des vaches, il y avait 30.000 poulets à

16 peu près, il y avait une porcherie avec de nombreux porcs. Il était

17 difficile de les contrôler par tout. Cela leur était interdit, mais s'ils

18 le faisaient, ils le faisaient en enfreignant la règle.

19 Question: La plupart des 25 ou 27 détenus du KP Dom, détenus serbes,

20 travaillaient à la ferme, n'est-ce pas? Pratiquement tous travaillaient à

21 la ferme en fait?

22 Réponse: Eh bien, je vais vous dire, il y en avait deux ou trois qui ne

23 pouvaient pas y travailler. Ce travail leur était interdit parce que

24 c'étaient des alcooliques avérés. Ils n'avaient donc pas l'autorisation de

25 sortir. Quand moi je travaillais là-bas, on m'a dit qu'il y en avait

Page 6281

1 quelques-uns qui étaient alcooliques. Si je les voyais dehors, je les

2 renvoyais au KP Dom.

3 Question: Mais ils allaient d'abord travailler à la ferme et retournaient

4 au KP Dom, même les deux ou trois dont vous venez de parler, n'est-ce pas?

5 Réponse: Non. Ceux qui étaient punis, parce que la sanction en question

6 leur avait été imposée pour infraction au règlement intérieur, ils

7 n'avaient donc plus le droit de sortir de l'enceinte du KP Dom. Ceux-là

8 étaient employés à des tâches à l'intérieur du KP Dom.

9 Question: Quand vous travailliez à la ferme, votre travail vous amenait

10 avant tout à être en contact avec des détenus serbes, n'est-ce pas?

11 Réponse: C'était mon lieu de travail principal.

12 Question: On vous a envoyé travailler à la ferme du KP Dom dans le cadre

13 de votre obligation de travail en temps de guerre, n'est-ce pas?

14 Réponse: Cela m'a été ordonné. En fait, je l'ai fait à la demande… enfin

15 j'ai reçu cette demande. On me demandait si j'étais prêt à aller là-bas

16 travailler.

17 Question: Mais vous y étiez toujours subordonné à des supérieurs

18 militaires, n'est-ce pas? Votre statut de ce point de vue-là n'a pas

19 changé lorsque vous avez été transféré à la ferme?

20 Réponse: Non mon statut n'a pas changé. J'étais soumis à une obligation

21 militaire.

22 Question: Vous avez décrit les équipes dans lesquelles vous travailliez,

23 les horaires qui étaient les vôtres. Vous étiez de service de 6 heures à 6

24 heures. Est-ce que tout le monde avait le même horaire?

25 Réponse: Tous les gardes qui travaillaient, travaillaient dans cet

Page 6282

1 horaire, en tout cas, pendant que moi j'y ai travaillé. Par la suite, je

2 ne sais pas.

3 Question: Lorsqu'il y avait changement d'équipe lorsque vous quittiez

4 votre travail, vous deviez signer votre sortie, n'est-ce pas, et rendre

5 compte de tout ce qui avait pu se produire pendant la durée de votre

6 présence qui aurait été anormale? C'était bien la procédure régulière,

7 n'est-ce pas?

8 Réponse: S'agissant de nos horaires de travail, quand celui qui me

9 remplaçait arrivait, moi, je rentrais chez moi. Je n'avais pas besoin de

10 me présenter où que ce soit. Si quelque chose de particulier devait être

11 communiqué, nous le faisions oralement. Nous n'inscrivions rien pas dans

12 un quelconque cahier, ce n'était pas nécessaire de mettre cela par écrit.

13 Question: Mais vous informiez l'équipe de gardes qui vous remplaçaient de

14 ce qui s'était passé, vous le faisiez verbalement, n'est-ce pas, de façon

15 à ce que ceux qui vous remplaçaient sachent ce à quoi ils devaient

16 éventuellement faire attention pendant leur travail à eux?

17 Réponse: Si quelque chose s'était passé, nous, en fait notre travail

18 consistait surtout à éviter que quelqu'un ne tue quelqu'un d'autre ou que

19 quelqu'un ne sectionne des barreaux ou ne casse une fenêtre pour essayer

20 de s'enfuir.

21 Question: Puisque nous parlons d'évasion, n'est-il pas exact qu'au mois de

22 mai, il a été question de l'éventualité que quelqu'un ait tenté

23 d'organiser une évasion? Et les gardes ont été alertés à ce sujet?

24 Réponse: S'agissant de cela, les gardes n'ont pas été mis en état

25 d'alerte, mais les rumeurs… Vous savez, j'ai travaillé pendant plus de 20

Page 6283

1 ans et je ne me rappelle pas avoir attaché une quelconque importance à des

2 rumeurs parce que les rumeurs se répandent et après on dit: "Moi j'ai

3 entendu et toi tu n'as pas entendu.". C'est ce que l'on dit chez nous.

4 Question: Cependant des mines ont été placées autour du KP Dom à l'arrière

5 dans la direction de l'usine de meubles, n'est-ce pas, pendant la durée de

6 votre travail là-bas?

7 Réponse: S'agissant de cela, ces mines ont été placées en dessous du mur

8 en périphérie de l'usine parce qu'il n'était pas possible d'assurer

9 réellement la sécurité de tout le mur. Il était impossible de déterminer

10 qui pouvait tirer à quelque moment que ce soit d'en haut pour essayer de

11 tuer un garde. Donc c'est sans doute pour cela que ce lieu a été miné. En

12 effet, il n'était possible de garder cet endroit que grâce à la présence

13 physique de gardes. Moi, j'ai entendu simplement parler de ces mines.

14 Question: Ces mines ont été placées à l'endroit en question pendant que

15 vous étiez présent au KP Dom, n'est-ce pas? Des gens sont arrivés, ont

16 placé les mines pendant que vous étiez là, la réponse est oui?

17 Réponse: Je vous ai dit que des mines ont été placées à cet endroit.

18 Question: Vous avez dit qu'à un certain moment des détenus musulmans ont

19 été relâchés et vous nous avez donné le nom d'une personne.

20 Il est vrai, n'est-ce pas, que les détenus musulmans, pendant la durée de

21 votre service au KP Dom en 1992, certains de ces détenus musulmans ont

22 reçu l'ordre de sortir et ne sont pas revenus?

23 Réponse: Asim Isanovic, au mois de mai, a été arrêté et le commandement

24 militaire l'a libéré, mais je ne sais pas de quelle façon est-ce qu'il a

25 reçu l'autorisation de quitter le territoire de la municipalité pour aller

Page 6284

1 au Monténégro parce qu'il était originaire du Monténégro, je ne sais pas,

2 mais je pense qu'il y est allé.

3 Je sais cela parce qu'Asim avait la maison voisine du père de mon épouse,

4 ils étaient donc des voisins très proches et je le voyais quand j'allais

5 chez le père de ma femme.

6 Question: Vous nous avez déjà donné les détails que vous répétez ici. Je

7 vous propose donc de répondre par un simple oui.

8 Essayez de répondre simplement: M. Asim n'est pas le seul qui a été

9 relâché du KP Dom ou en tout cas qu'on a fait sortir du KP Dom, n'est-ce

10 pas?

11 Réponse: Vraiment, je ne sais rien de plus, moi je ne peux parler que de

12 ce que je sais. Je ne dis la vérité.

13 Question: Vous ne savez pas que d'autres Musulmans ont été relâchés soit

14 un par un, soit en groupe? Vous ne savez pas cela?

15 Réponse: Je ne sais rien de ce genre.

16 Question: Vous n'avez jamais vu des groupes de Musulmans qu'on emmenait

17 pour les échanger? Vous n'avez jamais vu cela, alors que vous étiez debout

18 à la porte du bâtiment administratif?

19 Réponse: A un certain moment, au mois de juin, je crois mais je n'en suis

20 pas sûr, ce jour-là je travaillais et un groupe composé d'un certain

21 nombre d'hommes, je ne sais pas combien exactement, est sorti. Ils sont

22 montés dans un autobus et on les a emmenés pour un échange qui a eu lieu à

23 Cajnice parce que des Bérets verts avaient été arrêtés aux environs de

24 Cajnice. Je ne sais pas combien il y avait là de prisonniers serbes qui

25 ont été emmenés pour être échangés.

Page 6285

1 A ce moment-là, j'étais présent et plus tard, on a raconté que ces hommes

2 ont été ramenés parce que les autres n'ont pas voulu procéder à un échange

3 contre des Serbes et ils ont donc tous été ramenés.

4 C'est ce que l'on a raconté plus tard parce qu'ils ne sont pas revenus

5 pendant que j'étais de service, ils sont revenus dans l'horaire de travail

6 de l'équipe suivante.

7 Question: Vous n'avez jamais vu des personnes que l'on emmenait pour être

8 échangées, qu'on faisait monter à bord de véhicules militaires et qui ne

9 revenaient jamais? Vous n'avez jamais vu cela?

10 Réponse: Cela, je ne l'ai pas vu.

11 Moi, ce que je viens de raconter, c'était dans un autobus, pour autant que

12 je m'en souvienne. Je crois bien me souvenir que c'était un autobus.

13 Question: Vous vous rappelez que c'était un autobus parce que vous l'avez

14 vu? Comment vous rappelez-vous que c'était un autobus?

15 Réponse: Beaucoup de temps s'est écoulé et ce genre de choses, on les

16 oublie. Il y a certains éléments dont on se souvient et puis d'autres

17 qu'on oublie. C'est normal compte tenu du nombre d'années qui s'est passé

18 depuis. Moi, je ne me suis pas efforcé de tout retenir parce que c'était

19 pénible.

20 Question: Si vous preniez votre service dans l'équipe du matin, à 6 heures

21 du matin, les gens qui avaient travaillé dans l'équipe de nuit vous

22 disaient sans doute ce qui s'était passé durant la nuit, n'est-ce pas?

23 Réponse: Je n'avais pas besoin de leur parler s'il n'y avait pas quelque

24 chose d'important qui s'était passé du point de vue de la sécurité. En

25 dehors de cela, il n'y avait pas nécessité de se parler.

Page 6286

1 Question: Si des gens étaient arrivés durant la nuit qui n'étaient pas

2 habilités à pénétrer dans le KP Dom, l'équipe des gardiens ayant travaillé

3 la nuit vous l'aurait dit, n'est-ce pas, le matin, au moment où vous

4 preniez votre service?

5 Réponse: Nous n'étions pas tenus de transmettre des informations sur ce

6 genre de choses.

7 Question: Mais en toute vraisemblance, pour des raisons d'efficacité et de

8 courtoisie professionnelle, vos collègues vous auraient sans doute dit ce

9 qui s'était passé pendant la nuit si quelque chose de ce genre s'était

10 passé, n'est-ce pas?

11 Si des personnes non habilitées avaient essayé d'entrer par effraction,

12 vous en auriez entendu parler le matin, n'est-ce pas?

13 Réponse: En ce qui me concerne, moi je n'ai pas entendu parler de ce genre

14 de choses et je ne sais rien de cela.

15 Question: Le portail métallique était toujours verrouillé, n'est-ce pas,

16 le portail qui séparait l'intérieur du bâtiment administratif de

17 l'enceinte du KP Dom, n'est-ce pas?

18 Réponse: Je ne sais pas s'il était verrouillé parce que chaque fois que je

19 devais entrer, celui qui se trouvait là ouvrait, et moi je passais. Je ne

20 sais pas s'il était toujours verrouillé, il m'est impossible de le savoir.

21 Question: Et la porte du bâtiment administratif, la porte qui donnait sur

22 l'extérieur était-elle verrouillée?

23 Réponse: La porte d'entrée n'était pas verrouillée.

24 Question: Donc n'importe qui souhaitant pénétrer dans le bâtiment

25 administratif pouvait le faire?

Page 6287

1 Réponse: Je ne vois pas ce que vous voulez dire. Je ne comprends pas bien

2 votre question.

3 Question: Si quelqu'un venant de la rue souhaitait pénétrer dans le

4 bâtiment, il pouvait le faire, n'est-ce pas?

5 Réponse: Depuis la rue, il était impossible d'entrer sans nécessité. En

6 aucun cas, les passants n'auraient pu pénétrer dans le bâtiment.

7 Question: Vous étiez de garde à l'extérieur du KP Dom, donc vous

8 constituiez la première barrière à laquelle se heurtait quelqu'un qui

9 souhaitait pénétrer à l'intérieur du bâtiment administratif, n'est-ce pas?

10 Réponse: J'étais le premier qui se trouvait là, c'est sur moi qu'il

11 tombait. Enfin sur moi ou sur quelqu'un d'autre car je n'étais pas

12 toujours tout seul, quelquefois on travaillait à deux parce qu'il y avait

13 beaucoup de chemin à couvrir.

14 Question: Et si vous-même ou un de vos collègues voyait quelqu'un qui

15 n'était pas habilité à entrer, quelqu'un pour qui vous saviez qu'il

16 n'avait pas l'autorisation d'entrer, il était de votre devoir de

17 l'arrêter, n'est-ce pas?

18 Réponse: Cette personne, il fallait la renvoyer parce qu'il n'y avait pas

19 nécessité qu'elle rentre.

20 Question: Donc, vous saviez que les gens qui travaillaient au KP Dom

21 étaient autorisés à y entrer, n'est-ce pas? C'était clair?

22 Réponse: Vous pouvez répéter votre question?

23 Question: Parmi les gens qui étaient autorisés à pénétrer dans le bâtiment

24 administratif, il y avait les gens qui travaillaient à l'intérieur du KP

25 Dom, n'est-ce pas?

Page 6288

1 Réponse: Seuls étaient autorisés à pénétrer dans le bâtiment administratif

2 ceux qui travaillaient pendant leur horaire de travail, mais en dehors de

3 leur horaire de travail, y compris ceux qui travaillaient au KP Dom ne

4 pouvaient pas y entrer. Ils ne pouvaient y entrer que pendant leurs

5 horaires de travail jusqu'à la fin de leur équipe, de leur temps de

6 travail. En dehors de ces moments-là, ils n'avaient pas non plus nécessité

7 d'y entrer.

8 Question: Mais il y avait des gardes qui travaillaient la nuit, bien sûr

9 et ces gardes-là, bien entendu, étaient autorisés à pénétrer dans le KP

10 Dom la nuit, n'est-ce pas?

11 Réponse: Les gardes qui travaillaient la nuit étaient là-bas. Il leur

12 était impossible de venir spécialement là-bas pour essayer d'y entrer

13 parce que personne d'autre n'avait le droit de rentrer.

14 Question: Ils ne pouvaient pas entrer où?

15 Réponse: Vous pouvez répéter votre question?

16 Question: Vous avez dit que les gardes de nuit étaient là, mais qu'ils ne

17 pouvaient pas pénétrer, que voulez vous dire par pénétrer?

18 Réponse: Ce que je voulais dire c'était que je parlais de ceux qui

19 travaillaient et de ceux qui ne travaillaient pas, je ne comprends pas

20 bien votre question.

21 Mme Kuo (interprétation): Monsieur, je vous demande simplement de préciser

22 votre pensée, moi je ne sais pas ce que vous aviez à l'esprit. Que voulez-

23 vous dire par "ne pouvaient pas pénétrer"?

24 M. le Président (interprétation): Peut-être pourrait-on vous demander de

25 reformuler votre question au témoin parce que la forme suggestive de votre

Page 6289

1 question peut l'induire en erreur. Il serait préférable de lui demander

2 tout simplement quel est son avis sûr telle ou telle question plutôt que

3 de lui dire: "Que pensez-vous par tel ou tel mot que vous avez dit", cela

4 irait plus vite. Posez-lui la question successivement au sujet des

5 différentes catégories de gardes qui vous intéressent.

6 Mme Kuo (interprétation): Il y avait des gardes qui travaillaient la nuit,

7 n'est-ce pas?

8 M. Mijovic (interprétation): Quand ils étaient de service.

9 Question: Il y avait une équipe de nuit dans laquelle les gens

10 travaillaient de 6 heures du soir à 6 heures du matin, n'est-ce pas? Oui

11 ou non?

12 Réponse: C'est cette équipe existait, comme je l'ai déjà dit, elle

13 commençait à 18 heures et elle durait jusqu'à 6 heures du matin.

14 Question: Y avait-il un garde qui travaillait à l'extérieur pendant cette

15 équipe de nuit?

16 Réponse: De quel bâtiment parlez-vous, du bâtiment administratif c'est

17 cela?

18 Question: Monsieur, vous nous avez dit qu'il y avait un garde à

19 l'intérieur et un garde à l'extérieur, je vous demande simplement, puisque

20 vous nous avez expliqué que vous étiez le garde qui travaillait à

21 l'extérieur et que la plupart du temps vous travailliez de jour, je vous

22 demande si, dans l'équipe de nuit, il y avait aussi un garde posté à

23 l'extérieur?

24 Réponse: Oui, il y avait un maintien de la sécurité la nuit aussi.

25 Question: Y avait-il un garde à l'intérieur dans l'équipe de nuit?

Page 6290

1 Réponse: Oui, bien sûr, il y avait un maintien de la sécurité dans

2 l'équipe de nuit, à l'intérieur.

3 Question: Et lorsque vous avez dit un peu plutôt que les gardes ne

4 pouvaient va pénétrer à l'intérieur, voulez-vous dire que le garde qui

5 était à l'extérieur n'avait pas le droit de rentrer à l'intérieur?

6 M. Mijovic (interprétation): Ce que je voulais dire, c'est que ceux qui

7 étaient chargés de la sécurité extérieure ne pouvaient pas entrer à

8 l'intérieur.

9 (Questions relatives à la procédure)

10 M. le Président (interprétation): Madame Kuo, apparemment vous avez obtenu

11 la réponse à votre question; puis-je vous demander combien de temps il

12 vous faut avec ce témoin et je ne parle d'aucune censure?

13 Mme Kuo (interprétation): Il m'est difficile de vous le dire car

14 l'obtention des réponses a pris trois fois plus de temps que je ne le

15 prévoyais.

16 M. le Président (interprétation): Oui, je comprends, mais le témoin

17 suivant est un médecin et je n'aimerais pas du tout devoir lui dire qu'il

18 ne passera qu'une semaine plus tard.

19 Alors pourrait-on interrompre votre contre-interrogatoire de ce témoin et

20 entendre d'abord le médecin demain matin de façon à ce que son départ en

21 temps et en heure soit garanti?

22 Mme Kuo (interprétation): Cela ne me pose pas de problème, en fait, les

23 deux témoins suivants sont médecins.

24 M. le Président (interprétation): Je pense qu'il n'y en avait qu'un.

25 Mme Kuo (interprétation): Tous les deux sont médecins et je suppose que

Page 6291

1 leur interrogatoire sera court.

2 M. le Président (interprétation): Voyons si nous allons les entendre tous

3 les deux.

4 Mme Kuo (interprétation): Oui, je n'ai pas de problème s'agissant

5 d'interrompre ce contre-interrogatoire.

6 M. le Président (interprétation): Qu'en est-il de Maître Bakrac? Est-ce

7 que vous avez une objection à ce changement de l'ordre de l'audition des

8 témoins?

9 M. Bakrac (interprétation): Monsieur le Président, je n'ai pas de problème

10 à ce sujet. Je crois que vous parlez de demain matin, n'est-ce pas?

11 Puisque je constate que nous avons atteint la fin de l'audience

12 d'aujourd'hui, mais pour autant que Mme Kuo n'ait qu'un nombre limité de

13 questions. Si ces questions pouvaient être posées pendant l'audience du

14 matin, il ne restera que peu de temps pour les médecins.

15 La défense de toute façon n'a l'intention de les interroger que sur les

16 tâches qui étaient les leurs au KP Dom donc sur les soins médicaux qu'ils

17 dispensaient. Du point de vue de la défense, selon les prévisions faites

18 par la défense, cet interrogatoire ne devrait pas être long.

19 Je pense que demain nous devrions pouvoir entendre la fin du contre-

20 interrogatoire de ce témoin et les deux médecins avant la fin de

21 l'audience de demain.

22 M. le Président (interprétation): Je ne crois pas que vous ayez bien

23 compris ce qu'a dit Mme Kuo. Elle a dit qu'elle aurait peu de questions à

24 poser aux médecins, mais qu'elle ne sait pas combien de temps peut durer

25 encore le contre-interrogatoire de ce témoin. Puisque qu'apparemment cet

Page 6292

1 interrogatoire se heurte à d'importante difficulté de communication.

2 Dans vos prévisions vous parlez de deux heures pour l'un et d'une heure et

3 demie pour l'autre, s'agissant du principal. Je crois devoir dire qu'il ne

4 serait pas très sage de continuer le contre-interrogatoire de ce témoin

5 avant d'avoir entendu les deux autres témoins dans ces conditions.

6 M. Bakrac (interprétation): Monsieur le Président, la défense n'a rien

7 contre l'audition des médecins demain matin, mais nous pensions que leur

8 interrogatoire principal sera plus court que prévu donc ni deux heures ni

9 une heure et demie.

10 Cela dit nous n'avons rien contre le fait que l'on entende d'abord les

11 médecins demain matin et que le contre-interrogatoire de ce témoin soit

12 repris ultérieurement.

13 M. le Président (interprétation): Je crois que c'est ce que nous ferons

14 dans ces conditions.

15 Suspension d'audience jusqu'à demain matin.

16 (Le témoin, M. Zoran Mijovic, est reconduit hors du prétoire.)

17 (Les accusés sont reconduits hors du prétoire.)

18 (L'audience est levée à 16 heures.)

19 Version provisoire, non corrigée, non officielle

20 Témoin: M. Risto Ivanovic (Audience publique) Page 1

21 Interrogé par Me Bakrac

22

23

24

25