Tribunal Criminal Tribunal for the Former Yugoslavia

Page 236

1 TRIBUNAL PENAL INTERNATIONAL AFFAIRE N IT-95-14-T

2 POUR L'EX-YOUGOSLAVIE

3

4

5 Vendredi 27 juin 1997

6

7

8

9 L'audience est ouverte à 10 heures .

10

11

12

13 (L'accusé, M. Blaskic, est introduit dans la salle d'audience.)

14

15 M. le Président. - L'audience va reprendre. Nous siégerons ce

16 matin de 10 heures à 13 heures, comme nous siégerons de 10 heures à

17 13 heures la semaine prochaine, sauf le vendredi. Cette première période

18 ayant été perturbée, nous avons essayé de tenir l'emploi du temps, au

19 moins pour toutes les matinées.

20 Dans ces conditions, sans plus tarder, les bureaux étant

21 identifiés par évidence puisque nous commençons à nous connaître, je vous

22 propose, Monsieur le Procureur, que vous preniez la parole et que vous

23 nous disiez quel est le témoin que vous souhaitez introduire.

24 M. Harmon (interprétation). - Bonjour Monsieur le Président,

25 bonjour Messieurs les juges.

Page 237

1 Je voudrais citer ce matin M. Simon Leach. Pendant que l'on

2 amène M. Leach, je voudrais informer la Cour que nous avions l'intention

3 de présenter un témoin expert ce matin, mais du fait d'un problème de

4 calendrier, il n'a pas pu arriver aujourd'hui. Il sera disponible lundi.

5 Si M. Leach n'a pas pu terminer aujourd'hui, ce que je suppose, je

6 demanderai d'interrompre sa déposition, de sorte que le témoin expert

7 puisse être entendu et que nous reprenions ensuite l'interrogatoire de

8 M. Leach.

9 M. le Président. - J'espère que la défense n'y voit pas

10 d'objection, Maître Hayman, cela uniquement pour que le procès puisse se

11 dérouler. A moins que vous ayez une objection, cela me paraît être une

12 bonne façon de procéder, quand nous avons des difficultés, pour assurer la

13 continuité des débats. Maître Hayman, pas d'objection ?

14 M. Hayman (interprétation). - Nous acceptons cette proposition,

15 Monsieur le Président.

16 M. le Président. - Je vous en remercie. J'en profite pour

17 remercier les deux parties d'essayer de concourir avec le Président et ses

18 deux collègues pour faire en sorte que le procès se poursuive sans trop

19 d'interruption.

20 Monsieur le Procureur, vous pouvez faire introduire votre

21 témoin.

22 M. Harmon (interprétation). - Merci beaucoup.

23 (Le témoin, M. Leach, est introduit dans la salle d'audience.)

24 M. Leach (interprétation). - Je m'appelle Simon Kenneth Martin

25 Leach. Je déclare solennellement que je dirai la vérité, toute la vérité

Page 238

1 et rien que la vérité.

2 M. le Président. - Vous pouvez vous asseoir. Nous allons vous

3 remettre un casque pour l'interprétation.

4 Monsieur Simon Leach, m'entendez-vous ?

5 M. Leach (interprétation). - Oui, je vous entends.

6 M. le Président. - Bien. Monsieur le Procureur.

7 M. Harmon (interprétation). - Merci, Monsieur le Président.

8 Monsieur Leach, quelle est votre profession actuelle.

9 M. Leach (interprétation). - Je suis chef d'enquête à la Section

10 d'enquête du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie.

11 M. Harmon (interprétation). - Avant de travailler au Tribunal

12 pénal international, que faisiez-vous ?

13 M. Leach (interprétation). - J'étais officier de police dans la

14 police britannique.

15 M. Harmon (interprétation). - Voulez-vous dire à la Cour quelle

16 est votre formation et votre expérience professionnelle ?

17 M. Leach (interprétation). - J'ai terminé le cycle secondaire.

18 J'ai quitté l'école à 16 ans, puis j'ai occupé une série de postes avant

19 de rallier la police britannique en 1979. Pendant quatre ans, j'ai été

20 officier en uniforme. J'avais des tâches générales de police dans le cadre

21 de patrouilles mobiles et de patrouilles à pieds.

22 Durant cette même période, j'ai effectué certaines tâches

23 d'enquêtes. A partir de 1984, j'ai été désigné enquêteur. J'ai travaillé

24 deux ans en tant qu'enquêteur dans la ville de Harkington. Ensuite, j'ai

25 été affecté à l'unité spéciale de lutte contre la drogue. J'ai donc eu

Page 239

1 l'occasion de travailler à l'échelle nationale et internationale.

2 A partir de 1988, j'ai été promu sergent et je me suis vu alors

3 confier des responsabilités, toujours en matière d'enquêtes. Encore une

4 fois, nous couvrions l'ensemble des infractions pénales (crimes, violence,

5 assassinats, attaques à main armée, etc.,).

6 Après trois ans et demi comme sergent, j'ai été transféré dans

7 un service qui s'appelle Service d'appui aux enquêtes criminelles. C'est

8 un service qui s'occupe d'infractions pénales graves. J'ai travaillé dans

9 ce service pendant deux ans et demi. A cette occasion, j'ai été envoyé en

10 mission dans divers pays européens pour enquêter, dont la France,

11 l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne et Gibraltar, province britannique.

12 Par la suite, j'ai été promu et je suis devenu inspecteur. J'ai

13 donc à nouveau porté l'uniforme et j'ai eu la responsabilité d'une zone

14 divisionnaire avec une équipe de cinq à six sergents et trente policiers

15 sous mes ordres. Les tâches étaient diverses, dont le maintien général de

16 l'ordre dans plusieurs villes, y compris sur le plan pénal.

17 En 1994, je suis allé au ministère de l'Intérieur, après avoir

18 passé un entretien pour un poste au Tribunal en tant que chef d'équipe.

19 Après cet entretien, j'ai été sélectionné et j'ai rejoint le Tribunal en

20 octobre 1994.

21 M. Harmon (interprétation). - Pouvez-vous me dire, Monsieur

22 Leach, quelles ont été vos tâches au Tribunal.

23 M. Leach (interprétation). - Après être arrivé au Tribunal, mon

24 principal domaine de responsabilité a été la coordination des enquêtes en

25 rapport avec les événements survenus en Bosnie centrale. Il a fallu

Page 240

1 travailler avec les enquêteurs, les enquêteurs, les analystes, les

2 chercheurs et les conseillers juridiques qui aident l'équipe d'enquêtes.

3 M. Harmon (interprétation). - En tant que chef d'équipe et en

4 tant qu'enquêteur, Monsieur Leach, êtes-vous allé en Bosnie centrale ?

5 M. Leach (interprétation). - Je suis effectivement allé en

6 Bosnie centrale au moins quinze à vingt fois au cours des deux ou trois

7 dernières années

8 M. Harmon (interprétation). - Lhuissier pourrait il remettre

9 cette carte à M. Dubuisson pour commencer ? Ce sera la pièce n 26. Jen

10 ai aussi des exemplaires à l'intention de la Cour et du Conseil de la

11 défense que je vais remettre tout de suite à l'huissier. Vous avez là la

12 version en échelle réduite de la pièce n 26.

13 M. Leach (interprétation). - Quelle est la source de cette

14 carte ?

15 M. Leach (interprétation). - C'est une carte qui représente les

16 opcina de Bosnie-Herzégovine. Elle a été établie par la direction générale

17 de topographie du Ministère de la défense du Royaume-Uni. Je pense que la

18 source du ministère lui-même est une organisation qui s'intitule Institut

19 Géographique Militaire de l'ex-Yougoslavie.

20 M. Harmon (interprétation). - Lorsque vous utilisez le terme

21 opstina, qu'entendez-vous par là ?

22 M. Leach (interprétation). - Cela signifie "musicalité"

23 M. Harmon (interprétation). - On voit ici beaucoup de

24 municipalisés ?

25 M. Leach (interprétation). - Oui.

Page 241

1 M. Harmon (interprétation). - Vous avez un pointeur. Pouvez-vous

2 indiquer la zone qui correspond à la Bosnie centrale sur cette carte ?

3 M. Leach (interprétation). - Là où nous avons mené l'enquête, en

4 Bosnie centrale, c'est cette région, ici dont le point central et la ville

5 de Zenica, avec les municipalités qui l'entourent.

6 M. Harmon (interprétation). - Pouvez-vous montrer à la Chambre,

7 Monsieur Leach, les municipalités de Vitez, Busovaca et Kiseljak, sil

8 vous plaît

9 M. Leach (interprétation). - La municipalité de Vitez se trouve

10 ici, là où il y a un Y bleu.

11 M. le Président. - Peut-on mettre le chevalet un peu plus droit

12 pour que la défense ne soit pas obligée de faire une gymnastique

13 inconfortable pour le voir et afin que nous puissions voir sur les écrans.

14 M. Harmon (interprétation). - Monsieur le Président, je voudrais

15 demander que la pièce n 26 soit versée au dossier.

16 M. le Président. - Elle sera versée au dossier. Il n'y a pas

17 d'objection de la défense.

18 M. Harmon (interprétation). - Je voudrais maintenant que

19 l'huissier remette la pièce suivante qui portera le n 27, à M. Dubuisson.

20 Monsieur Leach, la pièce n 27 est également une carte de la Bosnie-

21 Herzégovine avec les opstina qui sont indiquées.

22 M. Leach (interprétation). - Oui.

23 M. Harmon (interprétation). - Sur la pièce 27, au centre on

24 trouve une région marquée en jaune n'est-ce pas ?

25 M. Leach (interprétation). - Oui

Page 242

1 M. Harmon (interprétation). - Voudriez-vous expliquer en quoi

2 consiste cette zone.

3 M. Leach (interprétation). - La zone marquée en jaune est la

4 zone connue comme étant la zone opérationnelle de Bosnie centrale C'est

5 donc une zone militaire qui était commandée par le général Blaskic avant

6 novembre 1992. Elle était composée de 22 municipalités, les municipalités

7 Bugojno, Gornji Vakuf, Prozor, Jablanica, Konjic, Novi Travnik, Travnik,

8 Zenica, Jajce Vitez, Busovaca, Kresevo, Kiseljak, Vares, Kakanj, Fojnica,

9 Zepce, Zavidovici, Maglaj, Teslic, et deux petits faubourgs de Sarajevo,

10 qui sont indiqués séparément, Stup et Raznitza.

11 M. Harmon (interprétation). - Je voudrais que l'huissier

12 remette la pièce suivante qui portera le n 28. Monsieur Leach,

13 reconnaissez-vous cette pièce ?

14 M. Leach (interprétation). - Oui.

15 M. Harmon (interprétation). - Voulez-vous expliquer à la Chambre

16 de quoi il sagit ?

17 M. Leach (interprétation). - Au début de novembre 1992, il y a

18 eu une réorganisation du HVO. Cela signifie que cinq municipalités qui,

19 auparavant, étaient sous le commandement du général Blaskic, ont changé de

20 commandement. Le général Blaskic a perdu le commandement des municipalités

21 de Bugojna, Gornji Vakuf, Prozor, Jablanica et Konjic.

22 Vous voyez aussi sur la carte que vous avez sous les yeux

23 maintenant, une zone dans une couleur intermédiaire. C'est la municipalité

24 de Jajce. Cette municipalité n'était plus sous le commandement du

25 général Blaskic à la fin du mois de novembre 1992 car elle avait été prise

Page 243

1 par la VRS, larmée de la Republika Srpska.

2 M. Harmon (interprétation). - Voulez-vous indiquer la

3 municipalité de Jajce sur la carte ? Merci. Monsieur Leach.- Est-ce que la

4 zone en jaune représente tout le territoire qui se trouvait sous le

5 contrôle de M. Blaskic ou est-ce que cela représente autre chose ?

6 M. Hayman (interprétation). - Le mode de question a changé. On a

7 d'abord parlé de commandement et on parle maintenant de zone de contrôle.

8 Je pose une objection à ce que l'on parle de contrôle, à moins qu'il ny

9 ait des raisons de le faire. Il faudrait alors que le témoin puisse étayer

10 ce mot de contrôle en parlant des zones qui étaient sous le

11 commandement de M. Blaskic.

12 M. le Président. - Un moment s'il vous plaît.

13 (Les juges se concertent sur le siège.)

14 M. le Président. - Le Tribunal a délibéré parce qu'effectivement

15 au-delà de cette question, c'est une question de principe pour la suite

16 des débats. Le Tribunal a décidé que le témoin s'exprimait librement. Il

17 est le témoin de l'accusation. Bien entendu, Maître Hayman, vous

18 contesterez à tout moment lorsque vous ferez le contre-interrogatoire. Par

19 vos questions au témoin, ce sera à vous d'orienter différemment pour

20 contester ce point qui, je le comprends, peut être important pour vous.

21 Donc le témoin continue et s'exprime comme il l'entend sur les questions

22 de l'accusation.

23 M. Harmon (interprétation). - Monsieur Leach, voudriez-vous

24 répondre à la question que je venais de poser ?

25 M. Leach (interprétation). - Oui. La zone que vous voyez, à

Page 244

1 l'exclusion de Jajse, après novembre 1992 montre la zone de

2 responsabilités en termes géographiques et sur la base des délimitations

3 des municipalités. Ce n'est pas un reflet exact de la zone de contrôle de

4 l'accusé, car il y a eu des zones, en particulier, au nord dans les

5 municipalités de Teslis, Tecajna, Maglaj, qui étaient sous le contrôle,

6 non pas du HVO, mais d'autres forces.

7 M. Harmon (interprétation). - Je voudrais que ces pièces 27

8 et 28, que vous nous montrez, soient versées au dossier. Monsieur le

9 Président, je voudrais maintenant que l'huissier remette une autre pièce

10 encore, qui est une grande carte. (Ils font rentrer la carte en question.)

11 M. Harmon (interprétation). - J'ai des exemplaires de cette

12 carte que je vais vous remettre ainsi qu'au conseil de la défense. Les

13 exemplaires qui vous sont destinés se trouvent à ma gauche.

14 M. le Président. - Pas d'objection à ce que le rouleau le plus

15 lourd soit pour les juges et le rouleau le plus léger pour la défense ?

16 (Rires)

17 (Il installe les cartes.)

18 M. Harmon (interprétation). - La pièce a-t-elle été enregistrée

19 sous le n 29 ? Très bien. Quelle est la source de cette carte ?

20 M. Leach (interprétation). - C'est une carte qui avait été

21 établie au départ par l'Institut géographique militaire et qui a ensuite

22 été reproduite par les services topographiques britanniques à l'intention

23 de la FORPRONU, lorsque celle-ci est entrée en action en Bosnie-

24 Herzégovine.

25 M. Harmon (interprétation). - Je voudrais que, sur la base de

Page 245

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11 Page blanche insérée aux fins d'assurer la correspondance

12 entre la pagination anglaise et la pagination française

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

Page 246

1 cette carte, vous nous fassiez un peu visiter la région. Tout d'abord,

2 cette carte reflète-t-elle les zones de Vitez, Busovaca et Kiseljak ?

3 M. Leach (interprétation). - Effectivement. Vitez se trouve ici.

4 M. Harmon (interprétation). - Il s'agit de la partie supérieure

5 de la carte. Je le précise pour le compte rendu. Jai encore une question.

6 Vous avez parlé de la FORPRONU. Qu'est-ce que la FORPRONU ?

7 M. Leach (interprétation). - C'était la force de protection des

8 Nations Unies envoyée dans la région pour aider à l'accord de paix et au

9 ravitaillement de la région, ainsi que d'une partie de la Croatie.

10 M. Harmon (interprétation). - Cette carte comprend-elle aussi

11 une partie de la municipalité de Zenica ?

12 M. Leach (interprétation). - Oui, effectivement.

13 M. Harmon (interprétation). - Vous indiquez la ville de Zenica ?

14 M. Leach (interprétation). - Oui.

15 M. Harmon (interprétation). - Voudriez-vous nous mentionner

16 quelques unes des localités les plus importantes de la région, et ce

17 lentement si vous le voulez bien ?

18 M. Leach (interprétation). - J'ai déjà indiqué où se trouvait

19 Vitez, la ville principale dans la municipalité de Vitez. Les deux autres

20 localités importantes mentionnées dans l'acte d'accusation sont la

21 municipalité de Busovaca et celle de Kiseljak. Je vous indique où se

22 trouve Busovaca. Kiseljak se trouve dans la direction Sud-Est, vers le

23 bas, à droite sur la carte.

24 M. Harmon (interprétation). - Pouvez vous gardez le pointeur sur

25 cette ville ?

Page 247

1 M. Harmon (interprétation). - Pouvez-vous gardez le pointeur sur

2 cette ville ?

3 M. Shahabuddeen (interprétation). - Quelle est cette ville que

4 le témoin indique maintenant ?

5 M. Harmon (interprétation). - C'est la ville principale, dans la

6 municipalité de Kiseljak.

7 Veuillez poursuivre.

8 M. Leach (interprétation). - Je vais maintenant vous montrer

9 plusieurs routes qui étaient les routes que la FORPRONU utilisait, ainsi

10 que les parties au conflit, et qui étaient les principales voies de

11 communication dans cette région.

12 A partir du sud, donc de lHerzégovine, ces routes servaient à

13 l'acheminement de l'aide alimentaire vers la Bosnie Centrale. Cette aide

14 venait de Mecovic et Mostar qui ne se trouvent de cette carte.

15 Voilà la route, je vous l'indique maintenant, elle passe à

16 travers Prozor, pour arriver ensuite à Gorni Vakuf. Elle traverse ensuite

17 des zones montagneuses très difficiles. On arrive dans la ville de Novi

18 Travnik qui apparaît sur la carte, comme Pucarevo.

19 M. Harmon (interprétation). - Voulez-vous épeler, sil vous

20 plaît ?

21 M. Leach (interprétation). - P-u-c-a-r-e-v-o, Pucarevo. De Novi

22 Travnik, on peut ensuite rejoindre la jonction avec la route principale

23 entre Travnik et Zenica.

24 Je vais vous montrer cette grande route qui relie Travnik à

25 Zenica. Comme vous le voyez, cette route principale traverse la ville de

Page 248

1 Vitez.

2 J'attire votre attention sur la municipalité que nous appelons

3 dans notre équipe la jonction de Busovaca qui se trouve ici en forme de T.

4 M. Harmon (interprétation). - Quest-ce que ce carrefour en T de

5 Busovaca ?

6 M. Leach (interprétation). - Excusez-moi ?

7 M. Harmon (interprétation). - Quelle est cette jonction ?

8 M. Leach (interprétation). - Si vous veniez de Vitez et preniez

9 la droite, vous empruntiez la route qui vous amène à la ville de Busovaca

10 et qui descend vers Kiseljak. C'est une des grandes artères de

11 communication de l'ensemble de la région.

12 Je vais maintenant vous montrer le trajet à partir de ce

13 carrefour en T de Busovaca. Je vais arrêter, un instant, mon pointeur à

14 Busovaca et parcourir la route pour arriver à Kiseljak.

15 M. Harmon (interprétation). - Ici, vous stoppez votre pointeur

16 sur la ville de Kiseljak ?

17 M. Leach (interprétation). - Oui.

18 M. Harmon (interprétation). - Pourriez vous retracer, une fois

19 de plus, cette route ?

20 M. Leach (interprétation). - Je partirai de nouveau de Vitez,

21 j'arrêterai sur le carrefour en T de Busovaca et je continuerai vers

22 Kiseljak.

23 Voilà Vitez, ce grand carrefour en forme de T de Busovaca. Vous

24 voyez sur la carte Kaonik, puis vers le sud Busovaca et vers le sud est

25 jusqu'à Kiseljak.

Page 249

1 M. Harmon (interprétation). - Puisque vous êtes debout, pouvez-

2 vous nous montrer dans quelle direction se trouve Sarajevo ?

3 M. Leach (interprétation). - Si nous avions une carte plus

4 grande, c'est ici que ce trouverait la ville de Sarajevo, en bas à droite,

5 c'est-à-dire au sud est.

6 M. Harmon (interprétation). - Monsieur Leach, sur cette pièce 29

7 nous constatons que de nombreux endroits sont indiqués en orange. Que

8 signifient-ils ? Pourriez-vous nous le dire ?

9 M. Leach (interprétation). - Ce sont effectivement des localités

10 et des villages qui ont fait l'objet d'attaques au cours du conflit entre

11 le HVO et l'armée de Bosnie-Herzégovine.

12 Je vais commencer par la gauche, à l'ouest, et je vais lentement

13 me déplacer vers l'est, la partie droite de la carte.

14 Nous trouvons les localités de Vecesca, Veceriska, Gacice, la

15 ville de Vitez elle-même. Nous empruntons la grande route principale, avec

16 Santici et au nord Pirici. Si nous continuons sur la route, nous avons

17 Ahmici et Nadioci, suivis du village de Loncari, et lendroit appelé

18 Kaonik, dont j'ai parlé comme étant ce carrefour en forme de T de

19 Busovaca, où lon trouve par exemple d'anciennes casernes de la JNA.

20 Je pars dans la direction du Sud-Est vers Kiseljak. Je commence

21 par le nord de cette région de Kiseljak. Nous voyons le village de

22 Svinjarevo, puis juste au sud Pirici, de nouveau au sud de cette localité

23 Gomionica, toujours vers le sud Gromiljak. Nous poursuivons toujours vers

24 le sud sur Polje Visnica et au sud ouest Visnica. Au sud de Visnica,

25 Rotilj, puis la ville proprement dite de Kiseljak.

Page 250

1 Si vous continuez à emprunter la route vers le sud, vers

2 Sarajevo, vous traversez Han Buci et Han Ploca, et tout à fait au sud

3 Tulica.

4 M. Harmon (interprétation). - Monsieur Leach, ces villes, ces

5 localités indiquées en orange ne représentent pas l'ensemble des villes et

6 des villages qui ont été la cible d'attaques du HVO ?

7 M. Leach (interprétation). - Non.

8 M. Shahabuddeen (interprétation). - Puis-je vous poser une

9 question sur Sverino, dans la région de Vitez. Avez-vous fait état de

10 cette localité indiquée en orange ?

11 M. Leach (interprétation). - Non, je ne l'ai pas mentionnée, car

12 elle ne relève pas de lacte d'accusation, Monsieur le Juge.

13 M. Shahabuddeen (interprétation). - Je vois.

14 M. Harmon (interprétation). - Vous venez de montrer les routes

15 que vous avez empruntées à de nombreuses reprises ?

16 M. Leach (interprétation). - Oui.

17 M. Harmon (interprétation). - Concernant la route qui se trouve

18 entre Vitez et Kiseljak, tout le long de cette route beaucoup de villages

19 sont indiqués en orange. Beaucoup dentre eux peuvent-ils être vus depuis

20 la route principale ?

21 M. Leach (interprétation). - Mis à part le village de Tulica au

22 sud et certaines parties de Rotilj à l'ouest de Kiseljak, mis à part

23 également Loncari et Putis, toutes ces localités se trouvent à même la

24 route. Ou les villages commencent à prendre forme, ou ils se trouvent à

25 peine à 1 ou 2 kilomètres de la route. Ils sont aisément identifiables

Page 251

1 depuis la route.

2 M. Harmon (interprétation). - Messieurs les Juges, je voudrais

3 verser au dossier la pièce n 29.

4 M. Hayman (interprétation). - Puis-je être entendu, Monsieur le

5 Président ?

6 M. le Président. - Allez-y, Maître Hayman, nous vous écoutons.

7 M. Hayman (interprétation). - Ma seule préoccupation est celle-

8 ci. S'il y a une certaine confusion quant aux villages cités dans l'acte

9 d'accusation et peut-être indiqués en orange, il faut peut-être dissiper

10 cette confusion avant que la pièce ne soit versée au dossier.

11 M. le Président. - Quelle confusion voulez-vous dissiper, Maître

12 Hayman ?

13 M. Hayman (interprétation). - Monsieur le juge Shahabuddeen a

14 posé une question à propos de Sverino, qui apparemment est indiqué en

15 orange. Mais ce village n'est pas cité dans l'acte d'accusation. Pour que

16 tout soit clair, il serait bon de faire preuve de cohérence, me semble-t-

17 il. Je crois qu'il y aura un témoignage selon lequel les villages indiqués

18 en orange sont repris dans l'acte d'accusation, mais cela n'est

19 manifestement pas vrai pour l'un des villages.

20 Je crois qu'il serait utile, pour chacun d'entre nous, de tirer

21 cela au clair.

22 M. le Président. - Objection accordée, Maître Hayman. Si la

23 pièce doit être versée au dossier comme pièce à conviction, elle doit être

24 rectifiée. Il importe aussi que ce qui vient d'être objecté soit bien dans

25 le transcript et que la pièce soit versée.

Page 252

1 Je propose que le Tribunal remettre ces pièces au greffe pour

2 l'instant et elles seront recommuniquées à un autre moment, rectifiées

3 conformément à l'objection de Me Hayman accordée par le Tribunal. Vous

4 pouvez poursuivre.

5 M. Harmon (interprétation). - Je vous remercie, Monsieur le

6 Président. Monsieur Leach, vous avez une grande carte à vos côtés, mais la

7 zone reprise là est d'une grande superficie ou non ?

8 M. Leach (interprétation). - Non, parce que depuis Vitez jusqu'à

9 Kiseljak, par route et non par air, la distance est inférieure à

10 50 kilomètres.

11 M. Harmon (interprétation). - J'ai ici deux transparents

12 représentants cette carte. J'aimerais qu'ils soient enregistrés sous les

13 numéros 29a et 29b.

14 M. le Président. - Sous la même réserve de l'objection qui a été

15 accordée, Monsieur le Procureur. Nous allons voir ce qu'est ce

16 transparent.

17 M. Harmon (interprétation). - Monsieur Leach peut-il aider

18 l'huissier à mettre cela sur le chevalet ?

19 M. Harmon (interprétation). - Pour aider la Cour et les conseils

20 de la défense, je voudrais vous présenter autre chose. Il s'agit

21 pratiquement d'une copie de la carte sur laquelle on a superposé ces

22 cercles concentriques représentant chacune des localités.

23 Le greffier d'audience. - Voulez-vous qu'elle soit numérotée

24 également séparément comme pièces n 30 et 31 ?

25 M. Harmon (interprétation). - On pourra avoir 29c et 29d.

Page 253

1 M. le Président. - Sommes-nous au clair sur les numérotations ?

2 La 29c sera celle qui concerne la zone plus au sud, la zone de Vitez. La

3 zone de Kiseljak sera la zone 29d. Nous sommes d'accord ?

4 M. Harmon (interprétation). - Monsieur Leach, nous débutons par

5 la carte 29c. Pourriez-vous nous expliquer ce qu'est cette carte 29c ?

6 M. Leach (interprétation). - Volontiers. Ce transparent posé sur

7 la grande carte et le centre de ce transparent superposé, c'est la ville

8 de Vitez qui est présentée de la façon la plus exacte possible et posée

9 sur l'hôtel Vitez qui était le quartier général du général Blaskic pendant

10 la période couverte par l'acte d'accusation.

11 Puis, ces cercles concentriques représentent, pour chacun d'eux,

12 une distance de un kilomètre. Vous partez du centre, l'hôtel Vitez, et à

13 chaque fois c'est un kilomètre parcouru par cercle.

14 M. Harmon (interprétation). - Est-ce que ces mesures

15 topographiques ont été relevées par vos soins au cours de vos enquêtes,

16 Monsieur Leach ?

17 M. Leach (interprétation). - Oui. Nos enquêteurs ont parcouru

18 des distances considérables en voiture. Nous nous sommes servis de l'hôtel

19 Vitez comme étant le centre et nous nous sommes déplacés en empruntant les

20 routes les plus accessibles, que ce soit des routes principales ou des

21 routes secondaires, pour arriver à certains villages situés sur la carte.

22 M. Harmon (interprétation). - Dans l'intérêt de la Cour,

23 pourriez-vous nous décrire ces différentes localités reprises sur la carte

24 29c ? Il s'agit des distances qu'il y a entre l'hôtel Vitez et ces

25 différentes localités sur lesquelles vous allez témoigner.

Page 254

1 M. Leach (interprétation). - La première distance part de

2 l'hôtel Vitez et va vers le village de Ahmici.

3 M. Harmon (interprétation). - En empruntant la route

4 principale ?

5 M. Leach (interprétation). - Oui, c'est la route principale qui

6 va de Vitez à la principale autoroute entre Ahmici et Zenica, et ceci

7 représente 4,8 kilomètres.

8 M. Harmon (interprétation). - Veuillez poursuivre.

9 M. Leach (interprétation). - La localité suivante est le village

10 de Gacice qui se situe plutôt à l'ouest de Vitez. Cela représente une

11 distance de 1,9 kilomètre.

12 M. Harmon (interprétation). - Pouvez-vous nous l'indiquer sur la

13 carte ?

14 (Le témoin indique la distance sur la carte.)

15 M. Leach (interprétation). - La localité suivante sera le

16 village de Veceriska et là nous avons une distance de 3,9 kilomètres.

17 M. le Président. - Maître Hayman, vous avez une objection ?

18 M. Hayman (interprétation). - Excusez-moi si j'interromps le

19 témoin, mais apparemment le témoin utilise un document. Il a une chemise

20 et le problème est que si un témoin amène à la barre des témoins un

21 document, il y a une espèce de communication secrète entre le Procureur et

22 le témoin si effectivement le Procureur a vu ce document ou qu'il le

23 possède. Il y a donc objection de ma part si le témoin utilise ce document

24 alors qu'il n'a pas été porté à la connaissance ni de la défense ni à

25 celle des juges.

Page 255

1 M. le Président. - Vous savez que cette semaine, nous allons

2 essayer de régler un certain nombre de principes et nous allons essayer de

3 progresser en essayant d'être positif. Je dois dire qu'en ce qui me

4 concerne, il me paraît difficile de demander à un témoin d'arriver

5 uniquement les mains dans les poches, s'agissant de question aussi

6 complexes. Après tout, s'il connaissait cela par coeur, ce serait

7 absolument la même chose.

8 En ce qui me concerne, je ne vois donc pas d'opposition

9 fondamentale au fait que le témoin ait un document. Il est comme tout

10 homme, il peut avoir ses défaillances de mémoire. Il a donc besoin d'un

11 certain nombre de documents sur lesquels il peut s'appuyer. Quant à savoir

12 si ces documents sont téléguidés par le Procureur, il est très difficile

13 d'y répondre. Vous ne pouvez pas y répondre et moi non plus.

14 Néanmoins; je vais consulter mes collègues quitte à être mis en

15 minorité. Je crois toutefois qu'il faut laisser les témoins s'expliquer

16 avec ce qu'ils ont fait et peut-être essayé de faire confiance et vous

17 contre-interrogerez dans la mesure où vous le voudrez.

18 Je voudrais quand même consulter mes collègues.

19 Cette semaine, nous sommes en train de régler un certain nombre

20 de choses qui sont de l'ordre de la bonne conduite des débats.

21 (Les juges se consultent sur le siège.)

22 Pour essayer de conjuguer les cultures judiciaires qui sont, par

23 la force des choses, un peu différentes, le Tribunal a décidé de faire une

24 distinction entre ce qui est de l'ordre des notes personnelles qui

25 n'appartiennent qu'au témoin et qui sont la manière dont il s'est préparé

Page 256

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11 Page blanche insérée aux fins d'assurer la correspondance

12 entre la pagination anglaise et la pagination française

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

Page 257

1 à cette audition aujourd'hui. Par contre, sil sagit dun document qui

2 serait commun ou dont aurait eu connaissance le Procureur ou que M. Leach

3 aurait établi avec lui, le Tribunal estime, en accord avec la défense, que

4 ce document doit être communiqué à la défense.

5 Comme le témoin est sous serment, il va nous dire s'il s'agit de

6 notes personnelles destinées à laider au cours d'auditions qui peuvent

7 durer plusieurs heures, comme nous l'avons vu avant hier. Le Tribunal

8 estime que ces notes appartiennent à M. Simon Leach et qu'il peut sen

9 servir pour répondre. Monsieur Leach, le document que la défense a

10 identifié sur votre table est-il un document dont a eu connaissance le

11 Procureur ? Oui ou non ?

12 M. Leach (interprétation). - Oui.

13 M. le Président. - C'est un document dont a eu connaissance le

14 Procureur ou que vous aviez établi avec lui ?

15 M. Leach (interprétation). - Le Procureur est au courant de ce

16 document. C'est un aide-mémoire qui me permet de savoir quel est l'ordre

17 des pièces. Il est émaillé de mes notes personnelles, ce qui me permet de

18 me rafraîchir la mémoire pour des faits, par exemple les distances, les

19 noms des municipalités et ainsi de suite. C'est un aide-mémoire à mon

20 intention.

21 M. le Président. - Donc, c'est effectivement un document établi

22 avec le Procureur qui vous sert d'aide-mémoire. Je vais donc consulter mes

23 collègues.

24 (Les juges se consultent sur le siège.)

25 M. le Président. - Ceci est la conséquence de notre position. Ce

Page 258

1 document sera donc communiqué à la défense.

2 M. Harmon (interprétation). - Merci, monsieur le Président.

3 Monsieur Leach, veuillez poursuivre.

4 (Les juges se consultent.)

5 M. le Président. - Ce document sera donc communiqué à la

6 défense. Mais il n'est pas versé comme pièce à conviction par le Tribunal.

7 Poursuivez, monsieur le Procureur.

8 M. Harmon (interprétation). - Je poursuis, monsieur le

9 Président. Monsieur Leach, nous étions en train de discuter de la

10 pièce 29. Pouvez-vous continuer à nous faire part des distances que vous

11 avez constaté entre les différentes localités ?

12 M. Leach (interprétation). - Messieurs les juges, je venais de

13 parler du village de Ahmici qui est 4,8 kilomètres et je vais parler du

14 village de Gacice qui est à 1,9 kilomètre. La municipalité suivante est

15 Veceriska, à 3,3 kilomètres de lhôtel Vitez.

16 M. Harmon (interprétation). - Donc, à partir de l'hôtel Vitez ?

17 M. Leach (interprétation). - Oui, l'hôtel Vitez est le point de

18 départ. La localité suivante est le village de Santici qui se trouve à

19 4,4 kilomètres de l'hôtel Vitez. La localité suivante est le village de

20 Pirici qui se trouve à 5 kilomètres de l'hôtel Vitez.

21 M. Riad (interprétation). - Pirici ?

22 M. Leach (interprétation). - C'est bien Pirici, ici. Cest

23 environ à 1,5 centimètres au nord de Santici. La localité suivante est le

24 village de Nadioci, à lest de Ahmici, qui se trouve à 6 kilomètres de

25 l'hôtel Vitez.

Page 259

1 M. Harmon (interprétation). - Je vous prie de continuer.

2 M. Leach (interprétation). - La localité suivante est celle de

3 Busovaca, la jonction en T. Je n'ai pas mes notes sur ce point, mais je

4 vous montre cette localité et son emplacement par rapport à Vitez. Vous

5 pouvez voir, d'après ces cercles concentriques, qu'il s'agit d'une

6 distance d'environ 9 kilomètres de l'hôtel Vitez, qui est le point de

7 départ.

8 M. Harmon (interprétation). - Nous passons au 29d,

9 monsieur Leach. Pouvez-vous reprendre cet exercice ?

10 M. Leach (interprétation). - Oui.

11 M. le Président. - Vous pouvez continuer.

12 M. Leach (interprétation). - Si vous me permettez de corriger ce

13 que j'ai dit tout à l'heure, la distance entre l'hôtel Vitez et la prison

14 de Kaonik est de 10,6 kilomètres. Il y a une différence entre les cercles

15 concentriques étant donné qu'il s'agit d'une ligne directe. Lorsqu'il

16 s'agit des distances à proprement parler, il s'agit de 10,6 kilomètres,

17 si on fait le trajet par la route.

18 M. Harmon (interprétation). - Nous passons au 29d.

19 M. le Président. - Excusez-moi. Cela veut-il dire simplement,

20 monsieur le Procureur, que nous ne pouvons pas nous servir véritablement

21 de léchelle indiquée sur cette carte, bien quelle ait été faite avec

22 soin, dans la mesure où comme vous l'indiquez, sur le terrain, les

23 distances sont calculées de façon différente. Excusez-moi, mais il aurait

24 été plus simple de dire à combien de kilomètres se trouve Kaonik, quitte à

25 ce que la défense le conteste.

Page 260

1 En effet, on a des cercles concentriques, mais si on calcule à

2 lest ou à l'ouest, on ne retrouve pas les mêmes distances. Vous êtes

3 obligé de vous corriger vous-même, monsieur Leach. Ce n'est pas un

4 reproche. Je veux dire que c'est fait avec beaucoup de soins, mais cela ne

5 donne pas l'appréciation. J'étais en train de calculer les kilomètres

6 besogneusement et, en fait, cela ne correspond pas. Ce serait plus simple,

7 comme dans tous les pays du monde, de savoir à combien de kilomètres se

8 trouve Kaonik par la route la plus directe, bien entendu. C'est une simple

9 observation.

10 M. Harmon (interprétation). - Merci, monsieur le juge. Je vous

11 prie dexaminer le 29d, le cercle concentrique le plus méridional. Quel

12 est le point central du 29d ?

13 M. Leach (interprétation). - Les points centraux sont les

14 garnisons, les casernes de la JNA, près de Kiseljak, le quartier-général

15 du général Blaskic à l'époque.

16 M. Harmon (interprétation). - S'agit-il d'une distance d'un

17 kilomètre ? Pourriez-vous décrire, à la Cour, les distances par la route

18 entre les différentes localités surlignées en orange et le point central ?

19 M. Leach (interprétation). - La distance entre la garnison de

20 Kiseljak et Svinjarevo est autour des points de 6 kilomètres.

21 M. Harmon (interprétation). - Au tour des points de 6

22 kilomètres ?

23 M. Leach (interprétation). - Oui.

24 M. le Président. - Je pense que tout ceci fera l'objet d'un

25 contre-interrogatoire. Dites-nous simplement que ces cercles concentriques

Page 261

1 nous permettent de nous situer sur une distance exacte. Le plus simple est

2 que vous nous indiquiez, monsieur Leach, à combien de kilomètres se

3 trouvent les localités situées en orange sur la carte, étant entendu que

4 les deux qui sont à l'est sont dans un kilométrage plus important que

5 celui indiqué sur les cercles concentriques. On pourrait peut-être aller

6 un peu plus vite pour expliquer cela. Vous nous dîtes rapidement à combien

7 se trouvent respectivement de Kiseljak, les neuf localités qui sont

8 indiquées sur votre carte. Je crois qu'on pourra passer ensuite à une

9 question formulée de façon plus rapide.

10 M. Harmon (interprétation). - Monsieur le Président, les cercles

11 concentriques ne sont pas présentés pour soulever la confusion. Il s'agit

12 des distances en voiture.

13 Mais leur intention est d'indiquer que, plus tard, on pourrait

14 dire que la configuration géographique n'est pas ondulée et est plutôt

15 plate. Il n'y a donc pas volonté de faire confusion entre les distances

16 par la route et les cercles concentriques. On pourrait vous donner

17 maintenant les distances par la route.

18 M. Leach (interprétation). - Je commencerai, monsieur le

19 Président. A partir des casernes de Kiseljak :

20 ? Svinjarevo 7,3 kilomètres

21 ? Berici 6,5 kilomètres

22 ? Gomionica 6,6 kilomètres

23 ? Gromiljak 6,3 kilomètres

24 ? Rotilj 4,6 kilomètres

25 ? Polje 4,2 kilomètres

Page 262

1 ? Visnica 5,2 kilomètres

2 ? Han Ploca 8,8 kilomètres.

3 Je n'ai pas donné les distances pour l'une des régions, parce

4 que nous n'avons pas pu la visiter, en raison des champs de mine, malgré

5 les efforts de IFOR et de SFOR, les forces internationales actuellement en

6 Bosnie.

7 M. Shahabuddeen (interprétation). - Certaines localités

8 abritaient des garnisons et d'autres non ?

9 M. Leach (interprétation). - Concernant le point central pour la

10 deuxième pièce, il s'agit d'un seul complexe de garnisons, celui des

11 garnisons de Kiseljak contrôlées par le HVO. Il s'agissait d'anciennes

12 casernes de la JNA.

13 M. Shahabuddeen (interprétation). - Il s'agissait donc de la

14 seule localité qui abritait des installations militaires de ce genre à

15 l'époque.

16 M. Harmon (interprétation). - Monsieur le juge, je propose que

17 la pièce 29d soit versée au dossier, sans la localité surlignée en orange

18 qui n'a pas été attaquée.

19 M. Riad (interprétation). - Question de visibilité. S'agit-il

20 vraiment d'une plaine ?

21 M. Leach (interprétation). - Les deux pièces l'indiquent

22 clairement et, dans le cas des casernes de Kiseljak, il est même

23 pratiquement impossible de repérer ces localités qui ont été marquées en

24 tant que localités habitées.

25 S'il y a échappement de fumée, on peut le remarquer, mais

Page 263

1 l'emplacement des villages eux-mêmes ne peut pas être repéré.

2 Mais pour ce qui est de la pièce relative à Vitez, et d'après

3 mes propres expériences dans la localité de Vitez, ville d'escadre, vous

4 pouvez voir Ahmici, Berici de la localité de Vitez elle-même. Ce sont des

5 localités qui sont parfaitement bien repérables à partir de ce point

6 central.

7 M. Fouad Riad (interprétation). - Merci.

8 M. le Président. - Je crois que nous allons nous interrompre et

9 nous reprendrons à 11 heures 30.

10

11 L'audience, suspendue à 11 heures 15, est reprise à 11 heures 35.

12

13 M. le Président. - L'audience est reprise.

14

15 (L'accusé, M. Blaskic, est introduit dans la salle d'audience.)

16

17 M. Harmon (interprétation). - Je prie l'huissier de remettre la

18 pièce n 30 et je vous demande qu'elle soit enregistrée comme pièce n 30.

19 Monsieur Leach, voudriez-vous expliquer d'abord quelle est la

20 source de cette carte des Pays-Bas ?

21 M. Leach (interprétation). - C'est une carte qui vient de la

22 société Shell, une carte routière à l'échelle 250 millièmes.

23 M. Harmon (interprétation). - Il semble qu'il y ait un

24 transparent apposé sur cette carte. En quoi consiste-t-il ?

25 M. Leach (interprétation). - Nous avons voulu faire une

Page 264

1 comparaison avec la carte des opstina qu'on vous a montrée ce matin.

2 M. Harmon (interprétation). - Monsieur Leach, est-ce là un

3 transparent qui représente la Bosnie centrale en 1992 ?

4 M. Leach (interprétation). - Oui. C'est la silhouette de la

5 Bosnie centrale, telle qu'elle existait en novembre 1992 et qu'on a

6 superposée sur la carte de la Hollande.

7 M. Harmon (interprétation). - Qu'est-il indiqué en orange ?

8 M. Leach (interprétation). - On a indiqué Vitez, Guzovacek et

9 Kiseljak, et les endroits où elles se trouvaient.

10 M. Harmon (interprétation). - Voulez-vous maintenant retirer le

11 transparent avec les zones indiquées en orange ?

12 J'ai ici une copie de taille plus réduite de ce qui apparaît

13 sur le chevalet et je vous la remets à vous, ainsi qu'aux conseils de la

14 défense. Je vous prie de placer ce document sur votre rétroprojecteur,

15 Monsieur Leach, s'il vous plaît.

16 Monsieur Leach, voudriez-vous nous expliquer un peu cette

17 carte ?

18 M. Leach (interprétation). - Oui, messieurs les Juges. En bas à

19 gauche, on peut voir la ville de La Haye sur laquelle sont superposés les

20 contours de la municipalité de Kiseljak. Vous le voyez, si l'on suit cette

21 route, on se retrouve à Leiden, puis qu'on arrive à la municipalité de

22 Vuzovaca où se trouve Niewe Net. On arriverait ensuite à la municipalité

23 de Vitez qui correspondrait, sur la carte, aux faubourgs d'Amsterdam et

24 plus particulièrement à l'aéroport de Schiphol.

25 M. Harmon (interprétation). - Monsieur le Président, je voudrais

Page 265

1 que les pièces n 30 et 30a soient versées au dossier.

2 M. Hayman (interprétation). - Pas d'objection à la pièce 30,

3 Monsieur le Président, à la condition que les deux cartes soient à la même

4 échelle. Je ne crois pas que cela ait été dit.

5 M. Harmon (interprétation). - Voulez-vous répondre à cette

6 question, Monsieur Leach ?

7 M. Leach (interprétation). - Pour autant que je le sache, ces

8 deux cartes ont été établies à la même échelle, d'une part, la carte des

9 municipalités, les opstina et, d'autre part, cette carte-ci. Mais je vais

10 vérifier.

11 Après vérification, il s'agit de la même échelle, mais je ne

12 peux pas vous préciser laquelle.

13 M. le Président. - Cette réponse vous satisfait-elle, Maître

14 Hayman ?

15 M. Hayman (interprétation). - La Chambre pourrait peut-être

16 demander quelle est la source de la carte qui a servi à faire ce

17 transparent que l'on a superposé à la carte des Pays-Bas ? Il n'est pas

18 clair pour moi que l'échelle soit la même. Peut-être que non ?

19 M. Leach (interprétation). - La carte qui a servi pour le

20 transparent était la carte des obstina. Ce n'est pas moi qui l'ai faite.

21 Je ne peux pas vous le dire directement.

22 M. Harmon (interprétation). - Je peux vous le préciser plus

23 tard ?

24 M. le Président. - Monsieur le Procureur, je n'ai pas bien

25 compris votre réponse. Pouvez-vous préciser votre réponse ?

Page 266

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11 Page blanche insérée aux fins d'assurer la correspondance

12 entre la pagination anglaise et la pagination française

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

Page 267

1 M. Harmon (interprétation). - Je n'ai pas la référence précise à

2 cette carte ce matin. Mais, plus tard, je pourrai vous dire de quelle

3 carte il s'agit. Je peux d'ores et déjà vous affirmer que l'échelle est la

4 même.

5 M. le Président. - Pour l'instant, nous allons admettre la

6 carte 30a. Vous ne voyez pas d'inconvénients à ce qu'elle soit versée ?

7 Quelle est celle que vous contestez ? La 30a ?

8 M. Hayman (interprétation). - Je pense que la pièce 30, c'est-à-

9 dire la carte. Si je comprends bien le témoin, l'autre carte qui a servi

10 déjà et qui a été montrée ce matin était également à l'échelle de 250

11 millièmes et a déjà été enregistrée par le greffe.

12 M. Harmon (interprétation). - Je n'ai pas cette information et

13 je ne peux pas vous le dire maintenant, mais je pourrais le préciser plus

14 tard.

15 M. le Président. - Le Tribunal va réserver au versement les

16 cartes 30 et 30a, jusqu'à ce que ce point soit précisé.

17 M. Leach (interprétation). - Si vous me le permettez, Monsieur

18 le Président, pour aider la Chambre, si Maître Hayman fait référence à mes

19 notes, page 1, vous verrez que la carte des opstina a pour échelle 1/500è,

20 ce qui est la même chose à la carte de Shell.

21 M. Hayman (interprétation). - Le témoin nous a dit précédemment

22 que la carte Shell était au 250 millième. C'est pourquoi je suis perplexe.

23 M. le Président. - Nous enregistrons votre perplexité. Vous

24 réserverez ces objections pour votre contre-interrogatoire. En attendant,

25 le Tribunal accepte de surseoir au versement des pièces à conviction. La

Page 268

1 semaine prochaine, le Procureur apportera les précisions nécessaires. Si

2 ces dernières ne sont pas suffisantes, vous en tirerez vos conclusions

3 dans votre contre-interrogatoire.

4 Poursuivez, Monsieur le Procureur.

5 M. Harmon (interprétation). - Monsieur le Président, je voudrais

6 que cette pièce soit marquée et porte le n 31.

7 M. le Président. - Un moment, monsieur le greffier m'interroge.

8 Je vais reposer la question au Procureur.

9 Le greffier d'audience. - Le transparent est-il enregistré sous

10 le n 30d dans la pièce précédente ? Il s'agit du transparent que l'on

11 peut considérer comme partie intégrante de la pièce 30 qui pour l'instant

12 n'est toujours pas considéré comme pièce à conviction. Il s'agit de ce

13 transparent.

14 Est-ce que ce transparent fait partie intégrante de la

15 pièce 30a ? En conséquence de quoi, il ne serait toujours pas versé comme

16 pièce à conviction. Peut-on estimer qu'on le verse quand même comme

17 pièce ?

18 Maître Hayman, vous préférez qu'elle reste partie intégrante

19 jusqu'à ce que nous décisions, pour l'ensemble de ces trois cartes ?

20 M. Hayman (interprétation). - Je pense que ce doit être la

21 pièce 30a ou 30b, mais plutôt 30a me semble-t-il puisqu'il n'y a qu'une

22 carte et un transparent qui l'accompagne.

23 M. le Président. - Vous ne voyez pas d'inconvénients à ce qu'on

24 la verse comme pièce à conviction ?

25 M. Hayman (interprétation). - Jusqu'à ce que nous vérifions

Page 269

1 l'échelle, je propose qu'on laisse ce transparent avec la carte.

2 M. le Président. - Je pense en effet que c'est plus logique.

3 Monsieur le greffier, venez à mon secours. Les pièces qui sont

4 réservées pour l'instant sont les pièces 30a à 30b ?

5 Le greffier d'audience. - Non. La pièce réservée est la carte

6 qui était sur le chevalet tout à l'heure, la pièce numérotée 30. La petite

7 carte qui est jointe porte le n 30a, sur laquelle vous avez réservé la

8 recevabilité. Cette carte-ci serait la 30b.

9 M. le Président. - Le problème d'échelle étant commun à ces

10 trois documents, le versement est réservé pour l'instant. Poursuivez,

11 Monsieur Leach, sur les questions du Procureur.

12 M. Harmon (interprétation). - Voici des exemplaires de cette

13 carte sous une version réduite pour les juges de la Chambre et le conseil

14 de la défense.

15 M. le Président. - Nous nous mettons d'accord avant de savoir si

16 on les verse. Pour la numérotation, la grande carte sur le chevalet sera

17 la 31 et celle en réduction sera la 31a. Avant de savoir si nous les

18 versons comme pièces à conviction, tout le monde est d'accord ? (Oui) Nous

19 poursuivons.

20 M. Harmon (interprétation). - Monsieur Leach, quelle est la

21 source de la pièce 31 ?

22 M. Leach (interprétation). - Cette carte vient de l'Institut de

23 géographie de La Haye. C'est d'ailleurs indiqué sur la carte même.

24 M. Harmon (interprétation). - Pouvez-vous nous expliquer cette

25 pièce ?

Page 270

1 M. Leach (interprétation). - Les cercles concentriques que vous

2 pouvez voir sur la carte représentent des distances de 1 kilomètre entre

3 chaque cercle. Sont indiquées sur cette carte diverses localités

4 représentées par des lettres :

5 a) l'hôtel Vitez,

6 b) le villa d'Ahmici,

7 c) le village de Santici,

8 d) le village de Gacice,

9 e) le village de Sverino Selo,

10 f) le village de Donja Veceriska

11 g) le village de (..), ce que nous appelons le point de front, à

12 (...) Vitez,

13 h) le site d'une explosion qui a eu lieu l'après-midi du 18 avril

14 1993, à Vitez

15 i) un point de sortie de Sarje Vitez

16 j) le village de Nadioci.

17 M. Harmon (interprétation). - Sur la carte de La Haye, quel est

18 le point central qui a été choisi ?

19 M. Leach (interprétation). - Le point central sera la gare

20 centrale de La Haye. C'est donc la gare centrale qui a été choisi comme

21 point de référence correspondant à hôtel Vitez.

22 M. Harmon (interprétation). - Vous parlez de la gare de chemin

23 de fer qui s'appelle Central Station à La Haye ?

24 M. Leach (interprétation). - oui.

25 M. Harmon (interprétation). - Ces distances sont indiquées dans

Page 271

1 le coin supérieur droit de la carte ?

2 M. Leach (interprétation). - Oui

3 M. Harmon (interprétation). - Si l'on fait cette correspondance,

4 où se trouverait Ahmici à La Haye par rapport à la gare centrale ?

5 M. Leach (interprétation). - Ahmici se trouverait au point B,

6 cest-à-dire le ponton à Scheveningen.

7 M. Harmon (interprétation). - Pouvez-vous l'indiquez sur la

8 carte, sil vous plaît ?

9 M. Leach (interprétation). - Voici la gare centrale où se

10 trouverait le quartier général du Général Blaskic et voici le ponton à

11 Scheveningen qui correspondrait au village de Ahmici.

12 M. Harmon (interprétation). - Le point C correspond au village

13 de Santici. A La Haye, quel serait l'équivalent ?

14 M. Leach (interprétation). - Santici correspondrait à la partie

15 nord du port de Scheveningen.

16 M. Harmon (interprétation). - Nous en arrivons Gacice qui est

17 indiqué par la lettre D à La Haye, à quoi correspond ce village ?

18 M. Leach (interprétation). - La lettre D correspond exactement

19 aux parkings qui se trouvent près du Palais de la Paix.

20 M. Harmon (interprétation). - Maintenant Donia Veceriska pour la

21 lettre F, à quoi correspond la lettre F à La Haye ?

22 M. Leach (interprétation). - La lettre F correspond à un point

23 situé à 200 ou 350 mètres au-delà de la prison de Scheveningen.

24 (Le témoin a mentionné deux rues que l'interprète n'a pas

25 capté.)

Page 272

1 M. Harmon (interprétation). - Nous en arrivons à la lettre G. A

2 quoi correspond la lettre G à La Haye ? Quel serait son emplacement ?

3 M. Leach (interprétation). - La lettre G est proche du parc et

4 du musée, donc elle se trouve à proximité de l'Ambassade des Etats-Unis.

5 M. Harmon (interprétation). - A quelle distance se trouve-t-il

6 de la gare centrale ?

7 M. Leach (interprétation). - A 1,9 kilomètre, pardon (le témoin

8 se reprend) à 300 mètres.

9 M. Harmon (interprétation). - A quoi fait référence la lettre G

10 dans la ville de Vitez ?

11 M. Leach (interprétation). - Supposions que vous vous trouviez

12 au point A, c'est-à-dire à l'hôtel Vitez. Des combats ont commencé le

13 16 avril dans la ville de Vitez. Une ligne de front s'est constituée entre

14 les deux parties belligérantes. Cette ligne de front correspond au point

15 G.

16 M. Harmon (interprétation). - Que représente le point H dans la

17 ville de Vitez ?

18 M. Leach (interprétation). - Le point H représente un incident

19 qui a eu lieu dans laprès-midi du 18 avril 1993, au cours duquel un gros

20 camion, chargé d'une quantité importante d'explosifs, a explosé au milieu

21 de l'enclave musulmane, donc dans Stari Vitez.

22 M. Harmon (interprétation). - Sur la carte de La Haye où se

23 situerait cet incident ?

24 M. Leach (interprétation). - Cet endroit correspondrait à la

25 partie gauche du Malieveld.

Page 273

1 M. Harmon (interprétation). - Monsieur Leach...

2 M. RIAD (interprétation). - (intervention sans micro). Pouvez-

3 vous expliquer ce quest le Malieveld à l'intention de la Chambre ?

4 M. Leach (interprétation). - Si vous quittez la gare centrale et

5 que vous alliez vers la plage, se trouve un grand parc, sur le côté droit,

6 où se déroulent les foires et sinstalle le cirque. La partie centrale de

7 ce parc constitue le Malieveld.

8 M. RIAD (interprétation). - A quelle distance se trouve-t-il de

9 la gare ?

10 M. Leach (interprétation). - A peu près à 400 mètres de la gare

11 centrale.

12 M. le Président. - Monsieur le Procureur, continuez.

13 M. Harmon (interprétation). - Monsieur Leach, j'en arrive à la

14 lettre J. Que représente cette lettre en Bosnie Centrale ?

15 M. Leach (interprétation). - La lettre J correspond au village

16 de Nadioci.

17 M. Harmon (interprétation). - Sur la carte de La Haye où se

18 trouve ce point J ?

19 M. Leach (interprétation). - Le point J se trouve entre La Haye

20 et Waasenaer sur la route principale

21 M. Harmon (interprétation). - Très bien. Je voudrais que les

22 pièces 31 et 31.A soient versées au dossier.

23 M. le Président. - D'accord, les pièces sont versées au dossier.

24 M. Harmon (interprétation). - Je voudrais maintenant que la

25 pièce suivante soit enregistrée sous le n 32. Passons à la pièce 32.

Page 274

1 Pouvez-vous nous dire quelle est la source de cette carte ?

2 M. Leach (interprétation). - Cette carte a été fournie par les

3 services topographiques du Ministère de la Défense du Royaume-Uni et elle

4 date de mai 1993. Elle a été imprimée par ces services britanniques.

5 M. Harmon (interprétation). - Pouvez-vous expliquer à la Chambre

6 ce que représente la pièce 32 ?

7 M. Leach (interprétation). - Il s'agit d'un plan de la ville de

8 Vitez. Sur cette carte, on ne retrouve pas, avec exactitude, chaque

9 bâtiment. Les petits rectangles ne signifient pas nécessairement un

10 bâtiment, mais la représentation est suffisamment exacte de la ville de

11 Vitez.

12 M. Harmon (interprétation). - Quelle distance sépare les

13 différents cercles concentriques sur ce plan ?

14 M. Leach (interprétation). - 200 mètres séparent chaque cercle

15 M. Harmon (interprétation). - Quel est le point central du

16 cercle le plus petit ?

17 M. Leach (interprétation). - Le point central est l'hôtel Vitez.

18 M. Harmon (interprétation). - Monsieur Leach, voudriez vous

19 maintenant décrire -à l'attention des Juges- le premier emplacement marqué

20 sur cette carte avec la lettre B ? Tout d'abord, veuillez l'indiquer de

21 votre pointeur.

22 M. Leach (interprétation). - L'hôtel Vitez est ici et le point B

23 correspond au cinéma de Vitez.

24 M. Harmon (interprétation). - Pouvez-vous expliquer à quoi

25 correspond ce cinéma ?

Page 275

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11 Page blanche insérée aux fins d'assurer la correspondance

12 entre la pagination anglaise et la pagination française

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

Page 276

1 M. Leach (interprétation). - C'est la combinaison dun cinéma et

2 dun centre culturel qu'utilisent les habitants de Vitez.

3 M. Harmon (interprétation). - Je voudrais maintenant que ces

4 photos soient enregistrées sous la cote 33. Il s'agit de 11 photos qui se

5 trouvent dans cet album.

6 Monsieur Leach, je voudrais vous poser une question concernant

7 ces photos. Avez-vous eu l'occasion de les voir ?

8 M. Leach (interprétation). - Oui.

9 M. Harmon (interprétation). - Pouvez-vous me dire quand ces

10 photos ont été prises et si vous étiez présent à ce moment-là ?

11 M. Leach (interprétation). - Ces photos ont été prises par deux

12 photographes de la police nationale néerlandaise qui ont apporté leur aide

13 aux enquêteurs pour prendre des photos de divers lieux en Bosnie Centrale.

14 Ces photos ont été prises le mardi 28 mai 1996.

15 M. Harmon (interprétation). - Monsieur le Président, je voudrais

16 que ces 11 photos, que je viens de remettre à la Chambre, soient versées

17 au dossier.

18 M. le Président. - Oui, M. Hayman.

19 M. Hayman (interprétation). - Il faudrait d'abord les identifier

20 pour savoir si elles sont pertinentes.

21 M. Harmon (interprétation). - J'ai l'intention de le faire dans

22 le courant de mon interrogatoire.

23 M. le Président. - Monsieur le Procureur, pour l'instant nous

24 les numérotons. Monsieur le Greffier, de quel numéro à quel numéro ?

25 M. le Greffier. - Nous procéderons ainsi : n 33. La première

Page 277

1 photo sera la pièce n 33/1 et ainsi de suite.

2 M. le Président. - Daccord. Donc jusqu'à 33, la dernière étant

3 la 182. 33/12, me souffle mon collègue. Bien. Monsieur le Procureur,

4 pouvez-vous les identifier ?

5 M. Harmon (interprétation). - Monsieur Leach, pouvez-vous

6 identifier les photos contenues dans la pièce 33, à commencer par le haut,

7 Ph.181 ?

8 M. Leach (interprétation). - La photo 181 a été prise en face,

9 un peu à gauche, de l'hôtel Vitez, qui était le siège du Général Blaskic.

10 M. Harmon (interprétation). - Photo 186, maintenant. Pouvez-vous

11 l'identifier ?

12 M. Leach (interprétation). - C'est une photo prise directement

13 de la route, vers l'entrée principale de l'hôtel.

14 (Il serait peut-être utile d'avoir les photos sur le

15 rétroprojecteur, à l'intention des interprètes.)

16 M. le Président. - Les interprètes me signalent qu'ils

17 préféreraient avoir les photos sur le rétroprojecteur. C'est une demande

18 qui me paraît tout à fait légitime. Nous sommes dans la face

19 d'identification pour l'instant.

20 M. Leach (interprétation). - Voulez-vous que je recommence ?

21 M. le Président. - Oui, je préférerais que vous recommenciez

22 pour faciliter le travail des interprètes. Poursuivez et recommencez.

23 M. Leach (interprétation). - C'est donc la première

24 photographie, la photo 181. On se devant l'hôtel Vitez. La photo est prise

25 depuis la gauche, en étant en face de l'hôtel.

Page 278

1 M. Harmon (interprétation). - Il faut ajuster le

2 rétroprojecteur. Merci.

3 M. Leach (interprétation). - La photo 126 est une photo de

4 l'hôtel directement en face de l'entrée, photo prise depuis la route. Il

5 s'agit de l'hôtel où le général Blaskic avait son quartier-général.

6 La photo suivante concerne le général Blaskic et porte le

7 n 205. On voit l'hôtel encore une fois depuis l'arrière. Il s'agit d'une

8 zone piétonne où les véhicules ne sont pas autorisés. A droite de l'hôtel,

9 vous voyez l'enseigne de l'hôtel sur le toit.

10 M. Leach (interprétation). - La photo suivante que je veux vous

11 montrer porte le n 82. Elle est située au début de l'album. Cette photo

12 montre la poste, qui était contrôlée par les Croates locaux et le HVO

13 pendant le conflit. La photo suivante est à la quatrième page de l'album.

14 Il sagit du n 208.

15 M. Leach (interprétation). - La photo n 208.

16 M. Harmon (interprétation). - Elle se trouve à la dernière page

17 pour vous.

18 M. Leach (interprétation). - Encore une fois, c'est une photo

19 des PTT à Vitez. La photo suivante, page 2, porte le n 197.

20 M. Harmon (interprétation). - Cela devrait être la page 5 pour

21 vous, Monsieur le Président.

22 M. le Président. - J'arrive à me débrouiller, si on me donne le

23 numéro des photos.

24 . Leach (interprétation). - C'est une photo qui a été prise

25 depuis l'arrière du cinéma et du centre culturel, vers la droite

Page 279

1 M. Harmon (interprétation). - Pourquoi ce bâtiment est-il

2 important ?

3 M. Leach (interprétation). - Le matin du 16 avril 1993, lorsque

4 le conflit a éclaté, un grand nombre de civils musulmans de diverses

5 localités et de la ville de Vitez elle-même ont été emmenés dans ce

6 bâtiment et détenus.

7 M. Harmon (interprétation). - Très bien. Poursuivez.

8 M. Leach (interprétation). - La photo suivante porte le n 198.

9 C'est une autre photo du cinéma qui montre la porte d'entrée aux bâtiments

10 qui se trouvent sur le côté. La photographie suivante porte le n 203.

11 M. Harmon (interprétation). - Pouvez-vous identifier le

12 bâtiment ?

13 M. Leach (interprétation). - Oui, c'est lentrée principale de

14 ce qui était le siège de la brigade locale du HVO à Vitez, placée sous le

15 commandement d'un certain Mario Cerkez.

16 M. Harmon (interprétation). - Très bien. Photo suivante.

17 M. Leach (interprétation). - La photo suivante porte le n 225.

18 M. Harmon (interprétation). - Que voit-on sur cette photo ?

19 M. Leach (interprétation). - C'est une photo prise depuis le

20 centre vétérinaire.

21 M. Harmon (interprétation). - Quelle est l'importance de ce

22 bâtiment ?

23 M. Leach (interprétation). - C'est un autre endroit qui a été

24 utilisé le matin du 16 avril 1993 pour enfermer des civils musulmans au

25 moment où le conflit a éclaté.

Page 280

1 M. Harmon (interprétation). - Très bien. Photo suivante, si vous

2 le voulez bien.

3 M. Leach (interprétation). - La photo suivante porte le n 226.

4 C'est une autre photo du même bâtiment pris toujours depuis le centre

5 vétérinaire.

6 M. Harmon (interprétation). - Veuillez poursuivre.

7 M. Leach (interprétation). - La dernière photo porte le n 212

8 M. Harmon (interprétation). - De quoi sagit-il ?

9 M. Leach (interprétation). - C'est ce qu'on croit être le lieu

10 où il y avait un club d'échecs, au rez-de-chaussée.

11 M. Harmon (interprétation). - Quelle est l'importance de ce club

12 d'échecs ?

13 M. Leach (interprétation). - Le 16 avril, un grand nombre de

14 civils musulmans ont été détenus dans divers endroits et, au cours des

15 jours qui suivirent, des négociations ont eu lieu.

16 M. Hayman (interprétation). - J'objecte, car je ne sais pas

17 quelle est la source de la connaissance de ce témoin ? Le témoin n'était

18 pas présent lors de ces événements et il n'a pas pu y participer. Pour le

19 Tribunal, je ne vois pas de problèmes à ce qu'on identifie le lieu du club

20 d'échecs ou autre chose. Mais il faudra que dautres témoins nous donnent

21 des détails sur les événements qui ont suivi.

22 M. le Président. - Je vous accorde volontiers que le témoin n'a

23 sans doute pas participé aux événements. Veuillez continuer,

24 Monsieur Leach.

25 M. Harmon (interprétation). - Je voudrais que l'album enregistré

Page 281

1 sous la cote 33 soit versé au dossier.

2 M. le Président. - L'album sera versé au dossier. Poursuivez.

3 M. Harmon (interprétation). - Monsieur Leach, si on peut

4 reprendre la pièce précédente n 32 qui est le plan de la ville, vous avez

5 identifié l'emplacement du cinéma de Vitez, désigné par la lettre b

6 sur la pièce en question. Est-ce bien cela ?

7 M. Leach (interprétation). - Oui.

8 M. Harmon (interprétation). - Pourriez-vous dire au Tribunal la

9 distance entre le siège à Vitez, qui était le siège du Général Blaskic, et

10 le cinéma ?

11 M. Leach (interprétation). - A peu près une centaine de mètres.

12 M. Harmon (interprétation). - Cela est marqué sur la carte par

13 la lettre b ?

14 M. Leach (interprétation). - Oui, cest correct.

15 M. Harmon (interprétation). - Je voudrais attirer votre

16 attention sur la lettre c . Que représente-t-elle ?

17 M. Leach (interprétation). - La lettre c représente

18 l'emplacement de la station vétérinaire.

19 M. Harmon (interprétation). - Quelle est la distance entre la

20 station vétérinaire et l'hôtel du général Blaskic ?

21 M. Leach (interprétation). - A peu près 800 ou 900 mètres.

22 M. Harmon (interprétation). - Quel est l'emplacement de la

23 lettre d ? Identifiez la, s'il vous plaît.

24 M. Leach (interprétation). - C'est l'emplacement de l'école

25 Dubranica.

Page 282

1 M. Harmon (interprétation). - De quoi sagit-il ?

2 M. Leach (interprétation). - Il s'agissait d'un emplacement

3 destiné non seulement aux Musulmans de la ville de Vitez, mais aussi aux

4 Musulmans d'autres localités qui ont été détenus là.

5 M. Harmon (interprétation). - Quelle est la distance entre

6 lécole et lhôtel de Vitez ?

7 M. Leach (interprétation). - 2 à 6 kilomètres.

8 M. Harmon (interprétation). - Que représente la lettre e sur

9 la carte ?

10 M. Leach (interprétation). - Elle représente ce club d'échecs de

11 Vitez.

12 M. Harmon (interprétation). - Quelle est la distance entre ce

13 point et le siège du général Blaskic ?

14 M. Leach (interprétation). - 600 mètres.

15 M. Harmon (interprétation). - Que représente la lettre f ?

16 M. Leach (interprétation). - Elle représente le bâtiment des

17 PTT.

18 M. Harmon (interprétation). - Quelle est la distance des PTT au

19 siège du général Blaskic ?

20 M. Leach (interprétation). - A peu près 75 mètres.

21 M. Harmon (interprétation). - Que représente la lettre g ?

22 M. Leach (interprétation). - Elle représente l'emplacement de la

23 ligne de front qui s'est développée entre les forces musulmanes de

24 l'ancienne Vitez et les autres forces en présence telles qu'elles se sont

25 développées le 16 avril 1993.

Page 283

1 M. Harmon (interprétation). - Quelle est la distance entre ce

2 point de ligne de front et l'entrée de l'ancienne Vitez ?

3 M. Leach (interprétation). - A peu près 300 mètres.

4 M. Harmon (interprétation). - Passons à la lettre h . Que

5 représente-t-elle ?

6 M. Leach (interprétation). - Elle représente le côté opposé de

7 l'enclave musulmane de l'ancienne Vitez.

8 M. Harmon (interprétation). - Quelle en était sa distance du

9 siège du général Blaskic ?

10 M. Leach (interprétation). - 1 à 2 kilomètres.

11 M. Harmon (interprétation). - Nous passons à la lettre i .

12 Pouvez-vous l'identifier ?

13 M. le Président. - Une petite question, si je regarde vos

14 cercles : h est à 1 200 mètres, dans le cinquième cercle. D'autre

15 part, d Dubravica School est à 2 600 mètres. Donc combien y a-t-il de

16 différence ? Vous dites 1 000 ou 1 200 mètres ? A peu près ?

17 M. Leach (interprétation). - La distance par cercle concentrique

18 est également une distance latérale. Mais si vous roulez en voiture, il y

19 a une différence de distance.

20 M. le Président. - D'accord, merci.

21 M. Leach (interprétation). - Cela devient 2 600 mètres.

22 M. Harmon (interprétation). - Je vous prie de continuer. La

23 lettre i indique l'emplacement général de ce camion-piège qui a

24 explosé au moment de l'éclatement des conflits. Revenons à la

25 lettre j .

Page 284

1 M. Leach (interprétation). - Elle se rapporte à une usine locale

2 qui a été transformée par le bataillon britannique de la FORPRONU, à

3 lemplacement du garage de lEchelon, comme ils l'appelaient. Il

4 s'agissait des unités d'ingénieries chimiques qui assuraient le service de

5 leur voiture.

6 M. Harmon (interprétation). - Quel a été l'emplacement et depuis

7 quand ?

8 M. Leach (interprétation). - Depuis le début du conflit, du

9 16 avril jusqu'au 20 avril 1993. En effet, un grand nombre de Musulmans

10 bosniaques s'étaient concentrés dans ce bâtiment pour y chercher refuge.

11 M. Harmon (interprétation). - Je vous prie de verser cette pièce

12 au dossier.

13 M. le Président. - D'accord.

14 M. Harmon (interprétation). - Monsieur Leach, je vous prie de

15 passer la cassette vidéo n 10. Pouvez-vous consulter vos notes et

16 informer le Tribunal de ce qu'il va voir dans le cadre de cette vidéo.

17 (Bande vidéo n 10.)

18 M. Leach (interprétation). - Lorsque nous avons fait nos photos

19 au mois de mai 1996, dans le cadre de notre mission, les forces IFOR nous

20 ont assuré un hélicoptère pour se déplacer sur place et l'un des

21 photographes de la police néerlandaise nous a accompagnés. Pendant les

22 vols que nous avons effectués dans la localité, nous avons tourné un clip

23 vidéo sur les différents villages et ce clip n 10 vous présentera

24 l'ancienne Vitez.

25 M. Harmon (interprétation). - Certains cadres vont s'arrêter.

Page 285

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11 Page blanche insérée aux fins d'assurer la correspondance

12 entre la pagination anglaise et la pagination française

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

Page 286

1 Vous indiquerez l'emplacement de l'hôtel Vitez et vous aurez un aperçu

2 géo-topographique de la localité.

3 Monsieur Leach nous présentera également le siège, le quartier-

4 général. Donc nous procédons avec la vidéo n 10.

5 (Projection de la vidéo.)

6 M. Harmon (interprétation). - Monsieur Leach, je vous prie de

7 bien vouloir commenter ce clip vidéo au fur et à mesure de sa projection.

8 Peut-on faire projeter la bande n 10 ?

9 M. Leach (interprétation). - Vous pouvez voir, dans le lointain,

10 cette piste qui est indiquée sur la carte. Vous avez ici les charniers, la

11 mosquée de Stari Vitez, la destruction des bâtiments à l'avant-plan. Nous

12 empruntons une route qui mène à l'hôtel Vitez, là où il y a eu ce camion

13 piégé. L'hélicoptère est pratiquement au-dessus de l'hôtel Vitez, à

14 quelques mètres au-dessus. Pour le moment, vous voyez surtout l'ensemble

15 de cette zone ou région de Stari Vitez. Au centre de l'image, vous voyez

16 où se trouvaient les corps des personnes mortes du village de Stari Vitez

17 qui ont été enterrés là. Je crois que nous avons pratiquement fait le tour

18 du village ou de la ville par voie aérienne. Vous voyez qu'il y a certains

19 bâtiments résidentiels et une bande blanche au-dessus de limage. C'est la

20 partie supérieure de l'hôtel Vitez, au-dessus de ce bloc d'appartements.

21 M. Harmon (interprétation). - Je demanderai, monsieur

22 le Président, que cet extrait vidéo n 10 soit versé au dossier. Il y a

23 davantage de film.

24 M. Leach (interprétation). - Oui, on voit de plus près

25 Stari Vitez. Nous avons dépassé la mosquée et nous allons arriver là où

Page 287

1 s'est développée la ligne de front. Nous y sommes presque. Vous voyez de

2 nouveau ces bâtiments.

3 Nous sommes dans la ville de Vitez. Ces bâtiments que vous voyez

4 à l'instant il faudrait arrêter l'image. Là, c'est l'hôtel Vitez, le

5 dernier grand bâtiment que l'on voit. Au centre, vous avez l'hôtel Vitez

6 et dans le coin inférieur gauche de l'image, le bâtiment des PTT.

7 Le quartier général de Cerkez, vous ne le voyez pas, il est hors

8 du cadre de l'image, dans le coin supérieur gauche de l'image.

9 Nous contournons la ville par hélicoptère et vous avez ici un

10 aperçu, en contre-bas de la ville de Vitez, Vitez elle-même. Les bâtiments

11 qui apparaissent dans le coin supérieur gauche; c'est l'école de Vitez.

12 Bientôt, nous allons voir l'arrière de ce bâtiment, du cinéma,

13 celui que nous avons vu sur les photographies. Vous allez bientôt le voir.

14 Il se trouve ici, sur cette image arrêtée. Vous voyez dans la partie

15 supérieure et au milieu, le quartier général de Cerkez et le complexe de

16 cinéma. A l'extrême gauche, vous voyez l'arrière de l'hôtel Vitez. Cela

17 donne une idée de la proximité entre ces deux bâtiments.

18 Le bâtiment que vous voyez au centre de l'image, ce sont les

19 bureaux municipaux de Vitez qui se trouvent juste en face de bâtiment des

20 PTT de l'hôtel Vitez.

21 Voilà donc un aperçu général de la ville de Vitez.

22 M. Harmon (interprétation). - Monsieur Leach, je vais vous

23 demander maintenant de nous décrire deux films qui vont être diffusés à

24 l'intention de la Chambre. Nous allons parler d'Ahmici. Peut-on projeter

25 les extraits 5 et 6.

Page 288

1 J'aimerais d'abord que vous expliquiez aux Juges ce qu'ils vont

2 voir. Mais auparavant pouvez-vous expliquer le moment où ces films ont été

3 tournés et dans quelles circonstances ?

4 M. Leach (interprétation). - Cela s'est passé à partir du même

5 vol d'hélicoptères dont je parlais, le lundi 27 mai 1996. J'étais moi-même

6 à bord de l'hélicoptère avec un photographe néerlandais qui a utilisé une

7 caméra vidéo.

8 Vous allez voir deux extraits. Le premier est pris d'en haut,

9 vous aurez donc une vue aérienne et circulaire du village d'Ahmici. En

10 cours de projection, je vous indiquerai certains emplacements.

11 Le deuxième extrait qui suivra, vous donnera un rapproché de

12 l'intérieur du village, cela a été fait à partir de prises de vue au sol.

13 M. Harmon (interprétation). - Peut-on baisser l'éclairage ?

14 M. Hayman (interprétation). - Ces extraits vont-ils être versés

15 au dossier et devenir des pièces pour que le compte rendu soit clair ?

16 M. le Président. - Vraisemblablement, sauf s'il y avait des

17 objections dirimantes et importantes. A priori, je ne vois pas pourquoi

18 ces pièces ne seraient pas versées au dossier.

19 M. Hayman (interprétation). - Je sais qu'elles n'ont pas encore

20 été enregistrées aux fins d'identification à titre de pièces. Je

21 demanderai que cela soit fait. Je demanderai également que la description

22 faites par le témoin des endroits que nous voyons se limite à des éléments

23 qu'il connaît personnellement et qu'il ne décrive pas des événements dont

24 il n'a pas été témoin.

25 M. le Président. - Maître Hayman, nous avons déjà eu cette

Page 289

1 discussion hier, le Tribunal a besoin d'être informé complètement et

2 totalement. Vous contesterez tout ce que vous voudrez au moment du contre-

3 interrogatoire. Vous êtes en train de contester ces films alors que vous

4 ne les avez même pas encore visionnés.

5 Avant de mettre en question la présence ou non sur les lieux des

6 événements du témoin, qui est le témoin de l'accusation je vous le

7 signale, c'est le témoin de l'accusation, personne ne l'ignore, vous êtes

8 en train de contester des films que vous n'avez même pas encore visionnés.

9 Alors, de grâce, nous allons nous allons visionner ces films.

10 Vraisemblablement, ils feront partie des pièces à conviction.

11 Le Tribunal a besoin de tous ces éléments, vous les contesterez

12 le moment voulu. Nous n'allons pas reprendre les discussions que nous

13 avons eues hier s'agissant du Code de bonne conduite destiné à faire que

14 procès soit équitable et juste. Vous aurez toutes les manières de

15 contester ces films, puisque nous allons en voir deux. Mais, de grâce,

16 d'abord visionnons-les.

17 M. Hayman (interprétation). - Peut-on baisser l'éclairage. Nous

18 commençons par la cassette n 5. Je vous demande Monsieur Leach de nous

19 décrire ce que nous voyons.

20 M. Leach (interprétation). - Nous sommes maintenant au-dessus du

21 village de Ahmici. Ce que vous voyez maintenant est pris, en fait, de la

22 route principale., Ce qui veut dire que si vous parcourez cette route,

23 c'est ce que vous voyez. Maintenant, nous avons pris un virage à gauche de

24 la route principale, au centre vous avez une mosquée dont le minaret est

25 détruit. Au centre de cette image, vous avez une épicerie. Puis, la route

Page 290

1 du village se poursuit en pente ascendante. On voit là les maisons

2 détruites. Une fois que vous êtes arrivé au sommet de cette colline, là

3 nous sommes au point le plus éloigné du village, toutes les maisons sont

4 détruites, et même celles qui ont encore un toit intact ne sont plus

5 habitables.

6 Nous avons fait le tour du sommet du village. Maintenant, nous

7 faisons face vers la pente descendante de la vallée de Lasva, vers Vitez

8 et Travnik. L'hélicoptère retourne vers la route principale entre Busocava

9 et Vitez. Vous avez aussi une vue similaire qui vous montre les dégâts

10 causés dans le village. Ensuite nous redescendons du sommet vers les

11 contrebas. Nous avons fait le tour.

12 Le bâtiment que vous allez voir dans un instant est la mosquée

13 supérieure. Il y en avait deux dans le village de Ahmici. L'autre que vous

14 avez rapidement vue avait un minaret, celle-ci n'en avait pas.

15 Nous sommes pratiquement à mi-chemin entre la route principale

16 et le point le plus éloigné du village, celui qui se trouve au sommet de

17 la colline. Le pilote de l'hélicoptère tourne tout autour pour que vous

18 voyez tous les angles de cette mosquée. Ici, nous voyons la mosquée qui se

19 trouvait dans le bas du village. Elle est à peu près à 200 mètres de la

20 route principale et on la voit parfaitement quand on emprunte cette route

21 principale.

22 Vous voyez ici les destructions par rapport à celles qui ont été

23 enregistrées dans la partie supérieure du village. Cela vous donne une vue

24 de l'arrière de la mosquée, lorsqu'on descend la route d'Ahmici pour aller

25 vers la route principale. Vous voyez des véhicules qui empruntent cette

Page 291

1 route principale, qui viennent de Vitez et vont vers Zenica ou Botovaca.

2 Là, vous avez une vue à travers la vallée vers la ville de

3 Vitez.

4 M. Harmon (interprétation). - Monsieur Leach, êtes-vous allé à

5 Ahmici ?

6 M. Leach (interprétation). - Oui.

7 M. Harmon (interprétation). - Combien de fois.

8 M. Leach (interprétation). - A de nombreuses reprises.

9 M. Harmon (interprétation). - Est-il possible de garder

10 l'éclairage plus faible ? Nous allons voir l'extrait n 6.

11 Monsieur Leach, pourriez-vous nous expliquer en quoi consiste

12 cet extrait ?

13 M. Leach (interprétation). - Nous avons pris ces vues du sol par

14 divers moyens. Nous étions à pied. Le photographe faisait un peu le tour

15 pour nous montrer ce qu'il y avait sur place. Pour donner un ordre d'idée,

16 par rapport aux vues aériennes, si on utilisait un compas, ici le

17 photographe a pris une position et quand il s'arrête, vous avez là la

18 direction générale, vers la ville de Zenica.

19 Nos prises de vue se prennent depuis le sommet du village de

20 Ahmici.

21 Bosovaca serait par-dessus ces collines que vous voyez à

22 l'arrière plan, et la ville de Vitez se trouverait derrière ces buissons

23 que vous voyez maintenant à l'avant-plan.

24 Lorsqu'on est pratiquement à mi-chemin, à l'intérieur du

25 village, il y a cette épicerie qui fonctionne toujours. Ici, nous avons

Page 292

1 disposé le cameraman sur le capot de la Land Rover, de la jeep de l'IFO.

2 Lorsque nous descendions, il a pris des vues. Ne vous étonnez pas si c'est

3 un peu chaotique parce que nous n'avions pas vraiment un appareillage

4 technique très poussé.

5 Le bâtiment que nous avons vu le premier ici, qui était la

6 mosquée et que j'appellerai supérieure.

7 Maintenant, nous venons du centre et nous nous approchons de

8 cette mosquée. On a ici une vue rapprochée depuis le sol de cette mosquée

9 supérieure, celle du haut, à Ahmici.

10 M. Harmon (interprétation). - Si on pense à la distance qu'il y

11 a entre Ahmici et l'hôtel Vitez, à savoir le quartier général du général

12 Blaskic, qu'est-ce que cela représentait ?

13 M. Leach (Interprétation). - 4,8 kilomètres.

14 Nous sommes maintenant parvenus à la fin de la route utilisable.

15 On pourrait bien sûr poursuivre à pied. Vous voyez qu'il y a certains

16 chemins et sentiers et des maisons plus loin. Vous voyez là une

17 bifurcation. Nous poursuivons vers la droite et nous nous approchons du

18 point le plus haut du village, qui est la frontière même du village. Nous

19 ne pouvons voyager que jusque là. Nous n'avons pas eu l'autorisation

20 d'aller plus loin parce que le terrain est encore miné.

21 M. Harmon (interprétation). - Quel sont ces bâtiments ?

22 M. Leach (Interprétation). - Ce sont les habitations qu'avaient

23 les anciens résidents du village d'Ahmici.

24 M. Leach (Interprétation). - Nous avons repris notre route à

25 partir du haut du village et nous commençons à redescendre en voiture vers

Page 293

1 le centre. Là, nous venons de faire demi-tour, tout simplement parce qu'il

2 est impossible de prendre des vues précises si on était dans ce sens-là

3 uniquement.

4 M. Harmon (interprétation). - Est-ce que ce sont des maisons

5 musulmanes ou croates détruites ?

6 M. Leach (Interprétation). - A ma connaissance, ce sont

7 uniquement des maisons musulmanes.

8 M. Harmon (interprétation). - Quand vous êtes vous trouvé la

9 dernière fois à Ahmici ?

10 M. Leach (Interprétation). - La semaine dernière.

11 M. Harmon (interprétation). - Y a-t-il des Musulmans qui vivent

12 aujourd'hui à Ahmici ?

13 M. Leach (Interprétation). - Pas à ma connaissance.

14 D'ici, vous voyez la partie supérieure d'Ahmici et, en

15 contrebas, Nadioci, sur la route principale qui va de Vitez à Busovaca.

16 C'est une route qui va parcourir et traverser ces montagnes que vous voyez

17 au lointain. Vous voyez la vallée elle-même.

18 De nouveau, vous avez cette mosquée qui se trouve dans la partie

19 supérieure d'Ahmici.

20 Permettez-moi d'ajouter que le véhicule voyage lentement : nous

21 sommes à peu près à 10 ou 12 km/h.

22 M. Harmon (interprétation). - Que voit-on ici précisément ?

23 M. Leach (Interprétation). - Je crois que c'est une maison qui

24 est toujours occupée par des Croates de Bosnie qui résidaient dans le

25 village, mais je ne me suis adressé à aucun des occupants pour confirmer

Page 294

1 la chose.

2 Ici, pris de la jeep, nous sommes au centre du village, en

3 remontant, et nous sommes dans la même position, mais nous nous trouvons

4 au centre du village où se trouve l'épicerie et nous nous acheminons vers

5 la route principale qui se trouve à 300 ou 400 mètres.

6 Au centre de l'image, juste à gauche, vous voyez la mosquée,

7 celle qui avait un minaret qui a été détruit. A gauche, vous voyez un

8 carrefour avec une partie importante du village qui se trouve à gauche.

9 Vous l'avez vu depuis un point de vue aérien, mais nous parcourons

10 maintenant ce petit trajet en voiture. Nous avons laissé derrière nous la

11 mosquée et nous nous approchons de la route principale. Nous y sommes.

12 M. Harmon (interprétation). - C'est la route qui va de Vitez à

13 Busovaca ?

14 M. Leach (Interprétation). - Oui. On peut aller à Busovaca

15 depuis Vitez par cette route.

16 M. Harmon (interprétation). - Est-ce une vue prise de la route

17 principale qui montre le village d'Ahmici ?

18 M. Leach (Interprétation). - Oui.

19 Nous rentrons maintenant dans le village et nous allons bientôt

20 voir la mosquée. Ici, ce sont les bâtiments de l'école d'Ahmici.

21 Nous avons derrière nous la mosquée et, maintenant, nous

22 repartons vers le centre du village où se trouve l'épicerie.

23 M. Harmon (interprétation). - Apparemment, il y a certaines

24 maisons restées intactes. Y a-t-il une explication à cela ?

25 M. Leach (Interprétation). - D'après mes informations, les

Page 295

1 maisons intactes qu'on peut voir sont occupées par des Croates de Bosnie

2 résidant dans le village. Elles n'ont pas été endommagées lors du conflit

3 qui a éclaté dans la matinée du 16 avril. Voilà l'épicerie dont je vous

4 parlais.

5 Nous remontons maintenant une voie assez étroite et nous allons

6 voir une série de maisons intactes qui sont à gauche du centre du village,

7 sur les pentes de la colline.

8 M. Harmon (interprétation). - Messieurs les Juges, je demanderai

9 que les cassettes 5 et 6 soient versées au dossier.

10 M. Hayman (interprétation). - Je n'ai aucune objection. Est-ce

11 que le numéro de la pièce sera effectivement le n5 ?

12 M. Harmon (interprétation). - Je suppose que M. le Greffier va

13 se charger de la numéroter correctement.

14 M. le Président. - Ces pièces seront versées au dossier. Est-ce

15 qu'une copie ou une duplication de ces films sera donnée à la défense ?

16 M. Harmon (interprétation). - C'est possible, Monsieur le

17 Président. Il n'y a aucun problème à cela.

18 M. le Président. - Ou bien elles sont données à la défense, de

19 même qu'on lui a donné toutes les cartes, ou bien, étant versées au

20 dossier, elles seront à la disposition de la défense pour poser toutes les

21 questions qu'elle souhaitera poser, quitte à faire revisionner ces films à

22 l'intention du Tribunal, au moment du contre-interrogatoire, à la demande

23 de Me Hayman ou de Me Nobilo.

24 Je propose que nous nous arrêtions sur cette séquence, sauf si

25 vous avez encore une question autour de ces films. Vous avez peut-être

Page 296

1 encore des questions, pour terminer, sur ces deux pièces à conviction qui

2 viennent d'être déposées. Allez-y, Monsieur le Procureur.

3 M. Harmon (interprétation). - Je crois que c'est un moment

4 opportun pour l'interruption, Monsieur le Président.

5 M. le Président. - Nous allons donc nous interrompre. Je vous

6 rappelle que les audiences reprendront lundi, mardi, mercredi et jeudi de

7 10 h 00 à 13 h 00, et je demande au Procureur qu'il n'y ait pas

8 d'interruption dans les témoignages, quitte à ce que M. Simon Leach

9 revienne à un autre moment pour terminer sa déposition et être soumis au

10 contre-interrogatoire par la défense. Je vous fais confiance, Monsieur le

11 Procureur, pour organiser cela dans le but qu'il n'y ait pas cette

12 interruption.

13 L'audience est levée. Elle reprendra lundi à 10 h 00.

14

15 L'audience est levée à 12 h 55.

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25