Tribunal Criminal Tribunal for the Former Yugoslavia

Page 5533

1 (Lundi 18 mars 2002.)

2 (Audience publique.)

3 (L'audience est ouverte à 9 heures 35.)

4 (Questions relatives à la procédure.)

5 M. le Président (interprétation): Bonjour à tout le monde.

6 Madame, la Greffière, pourriez-vous, s'il vous plaît, annoncer l'affaire?

7 Mme Atanasio (interprétation): Bonjour, Monsieur le Président, bonjour

8 Messieurs les Juges. Il s'agit de l'affaire IT-98-29-T, le Procureur

9 contre Stanislav Galic.

10 M. le Président (interprétation): Merci, Madame la Greffière.

11 Je crois que, Monsieur Stamp, vous souhaitez cette semaine tout d'abord

12 commencer par un témoin qui va témoigner de vive voix dans le prétoire.

13 C'est le dernier témoin qui attend ici?

14 M. Stamp (interprétation): Oui, c'est le témoin P, Monsieur le Président.

15 M. le Président (interprétation): Oui, le Témoin bénéficie d'un

16 pseudonyme, et, Monsieur Stamp, de la déformation des traits du visage.

17 Maître Piletta-Zanin, c'est à vous.

18 M. Piletta-Zanin: Bonjour.

19 Simplement, en relation à l'intervention de M. Ierace de jeudi dernier,

20 nous étions convenus que la défense pourrait indiquer ce qu'elle en

21 pensait à la fin de cette audience, je pense, lundi, simplement pour nous

22 permettre de gagner du temps. Monsieur Ierace ayant mentionné un certain

23 nombre de références militaires, est-ce que cela nous permettrait de mieux

24 nous préparer? Monsieur Stamp pourrait nous dire, si possible maintenant,

25 quelles sont précisément les brigades, les corps et les bataillons

Page 5534

1 auxquels se référait M. Ierace dans son intervention d'hier.

2 Est-il en mesure de me signifier cela, de façon que nous puissions être

3 plus brefs par la suite? Merci.

4 M. le Président (interprétation): Oui, souhaitez-vous qu'il le fasse

5 immédiatement, en audience publique?

6 M. Piletta-Zanin: S'il peut le faire en cours, ce que je souhaite, nous le

7 ferons immédiatement, nous le noterons. S'il ne peut pas, qu'il le fasse

8 quand il le peut.

9 M. Stamp (interprétation): En ce qui concerne M. Ierace, il sera ici

10 aujourd'hui, et il est prêt à répondre; c'est-à-dire par rapport à sa

11 requête, la requête qu'il a faite. En ce qui concerne ce qui se passe à

12 Sarajevo, la décision de la Chambre par rapport à ce témoin, je voudrais

13 vous demander, avec tout le respect que je vous dois, de terminer tout

14 d'abord le plus rapidement possible l'interrogatoire de ce témoin et

15 entendre les témoins qui vont témoigner par la vidéoconférence.

16 M. le Président (interprétation): Eh bien, Maître Piletta-Zanin, vous

17 allez entendre votre réponse plus tard dans la journée ou bien au cours

18 d'un échange d'informations, si c'est possible, qui ne se déroulera pas

19 dans le prétoire, parce que ceci nous conviendra tout aussi bien.

20 Monsieur l'huissier, voudriez-vous, s'il vous plaît, introduire le témoin

21 P dans le prétoire?

22 (Audience publique avec mesures de protection.)

23 (Le témoin P est introduit dans le prétoire.)

24 Madame, m'entendez-vous dans une langue que vous comprenez?

25 Témoin P (interprétation): Oui.

Page 5535

1 M. le Président (interprétation): Je vous souhaite la bienvenue dans ce

2 prétoire. Je vais vous appeler "Madame P", puisque nous avons décidé de

3 mesures de protection en votre faveur, à savoir que votre nom ne sera pas

4 mentionné et que les traits de votre visage seront déformés sur les

5 écrans.

6 Avant de commencer votre témoignage, d'après le Règlement en vigueur, le

7 Règlement de procédure et de preuve, vous devez prononcer une déclaration

8 solennelle indiquant que vous allez dire la vérité, toute la vérité et

9 rien que la vérité.

10 C'est M. l'huissier va vous présenter le texte de cette déclaration

11 solennelle dans votre langue. Je vous invite à la lire.

12 Témoin P ((interprétation): Je déclare solennellement que je dirai la

13 vérité, toute la vérité et rien que la vérité.

14 M. le Président (interprétation): Merci, Madame. Veuillez-vous asseoir,

15 s'il vous plaît.

16 Tout d'abord, c'est le conseil du Bureau du Procureur qui va vous poser

17 des questions. Ensuite, ce sont les conseils de la défense. Et si les

18 Juges ont des questions, ils vont vous les poser également par la suite.

19 C'est à vous, Monsieur Stamp.

20 (Interrogatoire principal du Témoin P par M. Stamp.)

21 M. Stamp (interprétation): Merci, Monsieur le Président.

22 Témoin P, je vais vous remettre un document, et je voudrais vous demander

23 de vous efforcer de répondre à mes questions de façon précise.

24 Est-ce que l'on peut donner au témoin le document P3669?

25 M. le Président (interprétation): Monsieur l'huissier, pourriez-vous, s'il

Page 5536

1 vous plaît, remettre ce document au témoin?

2 (Intervention de l'huissier.)

3 M. Stamp (interprétation): Pour l'instant, ne me répondez pas, regardez

4 tout simplement rapidement ce document. Et maintenant, je vais vous

5 demander de me répondre par un "oui" ou par un "non": est-ce que vous

6 voyez votre nom sur ce document?

7 Témoin P (interprétation): Oui.

8 Question: Est-ce que vous voyez votre date de naissance sur le document?

9 Réponse: Oui.

10 Question: Maintenant, on peut reprendre ce document des mains du témoin.

11 (Intervention de l'huissier.)

12 Témoin…, Madame, habitez-vous à Sarajevo?

13 Réponse: Oui.

14 Question: Et depuis combien de temps habitez-vous à Sarajevo?

15 Réponse: Cela fait 53 ans.

16 Question: Et j'imagine que vous avez habité à Sarajevo au cours du conflit

17 qui s'est déroulé au début des années 1990?

18 Réponse: Oui.

19 Question: Au cours de ce conflit, pourriez-vous nous dire dans quel

20 quartier de Sarajevo habitiez-vous? Ne nous donnez pas votre adresse,

21 indiquez tout simplement le quartier de Sarajevo.

22 Réponse: Logavina, Vrbanjuca, Stari Grad.

23 Question: Vous souvenez-vous avoir été interrogée par un enquêteur du

24 Bureau du Procureur du Tribunal pénal international autour du 10 novembre

25 1995?

Page 5537

1 Réponse: Oui.

2 Question: Est-ce que vous avez dessiné un plan de Sarajevo? Est-ce que

3 vous avez, sur un plan de Sarajevo, annoté l'endroit où vous habitiez, de

4 façon approximative?

5 Réponse: Oui.

6 Question: Si je vous montrais ce plan, cette carte, seriez-vous en mesure

7 de l'identifier?

8 Réponse: Oui.

9 M. Stamp (interprétation): Avec votre permission, Monsieur le Président,

10 est-ce que l'on peut-on montrer au témoin la pièce P3670?

11 M. le Président (interprétation): Oui. Monsieur l'huissier, pourriez-vous

12 présenter, s'il vous plaît, cette carte au témoin?

13 (Intervention de l'huissier.)

14 Ne placez pas ce document sur le rétroprojecteur pour l'instant. Il

15 faudrait tout simplement vérifier, mais je vois qu'un post-it jaune est

16 placé sur le plan; je voulais tout simplement en être sûr. Donc vous

17 pouvez, en effet, placer ce document sur le rétroprojecteur, Monsieur

18 l'huissier.

19 M. Stamp (interprétation): Veuillez, s'il vous plaît, regarder le

20 document, le document qui se trouve à votre droite, Madame: est-ce bien le

21 plan que vous avez annoté pour notre enquêteur? Pourriez-vous tout

22 simplement nous dire si c'est bien cela, le plan que vous avez annoté pour

23 l'enquêteur?

24 Témoin P (interprétation): Oui.

25 Question: Est-ce que vous pourriez examiner ce plan et nous dire si vous

Page 5538

1 voyez une lettre "x" rouge inscrite sur le plan? Madame le Témoin,

2 pourriez-vous, s'il vous plaît, examiner le document qui est placé sur le

3 rétroprojecteur?

4 Vous êtes en train de nous montrer une croix rouge qui figure sur le plan:

5 est-ce à peu près l'endroit où vous habitiez au début des années 1990?

6 Réponse: J'y habite depuis 1960.

7 Question: Merci, Madame.

8 La maison dans laquelle vous habitiez, pourriez-vous nous dire de combien

9 d'étages elle consistait?

10 Réponse: Un rez-de-chaussée et deux étages.

11 Question: Et vous habitiez à quel étage, vous?

12 Réponse: Au rez-de-chaussée.

13 Question: Est-ce que vous aviez une fenêtre sur la façade de la maison?

14 Réponse: Oui.

15 Question: Au cours du conflit qui s'est déroulé au début des années 1990,

16 avez-vous pu observer quoi que ce soit concernant les activités de

17 pilonnages et les activités de tireurs embusqués à Sarajevo?

18 Réponse: Oui.

19 Question: Je vais vous demander de vous concentrer, de concentrer votre

20 attention sur la période allant du mois de septembre 1992 jusqu'au mois

21 d'août 1994. Que pouvez-vous dire aux Juges de la Chambre concernant les

22 pilonnages à Sarajevo, au cours de cette période-là?

23 Réponse: Au cours de la guerre, j'ai été à Sarajevo. J'ai travaillé

24 pendant toute la guerre et j'ai circulé partout dans la ville. On

25 pilonnait partout. Depuis la fenêtre de ma maison, j'ai pu voir la

Page 5539

1 provenance de tirs. Quand on regarde de la fenêtre de ma maison, en face

2 -puisqu'il s'agit d'un terrain vague-, enfin, il n'y a pas beaucoup

3 d'obstacles devant la fenêtre; je vous pouvais voir l'endroit d'où l'on

4 tirait.

5 Question: Quels quartiers, quelles zones pouviez-vous voir qui

6 correspondaient donc à cette zone d'où venaient les tirs?

7 Réponse: Borije tout droit, à droite Trebevic, et à gauche Spicasta

8 Stijena et au-dessus Mrkovici.

9 Question: On va commencer par la Borija. Vous dites que ce quartier se

10 trouvait juste en face. Donc vous voulez dire que, quand vous étiez à la

11 fenêtre, sur la façade de votre maison, en regardant par la fenêtre, juste

12 en face vous pouvez voir Borija?

13 Réponse: Oui

14 M. Stamp (interprétation): Quand vous avez dit que vous pouviez voir les

15 positions d'où venaient les tirs d'obus, à quoi faites-vous référence

16 exactement en parlant de positions?

17 M. le Président (interprétation): Maître Piletta-Zanin?

18 M. Piletta-Zanin: Je n'ai pas l'impression que ce témoin ait déclaré que

19 le quartier de Borije était "straight ahead of you", juste en face de sa

20 fenêtre ou de ses fenêtres. Est-ce que M. Stamp pourrait nous indiquer où

21 cette déclaration précisément a été faite?

22 M. le Président (interprétation): Maître Piletta-Zanin, ce que je vois sur

23 l'écran, à la page 6, la ligne 18, il y avait la question qui était posée,

24 à savoir: "Quelle région pouviez-vous voir en ce qui concerne la

25 provenance des tirs?". Et dans la réponse, on voit: "Juste en face,

Page 5540

1 Borije".

2 M. Piletta-Zanin: Oui, tout à fait. Mes excuses, Monsieur le Président.

3 M. le Président (interprétation): Je vous en prie, Maître Piletta-Zanin.

4 Vous pouvez continuer, Monsieur Stamp.

5 M. Stamp (interprétation): Quand vous dites que vous pouviez voir les

6 positions de provenance de tirs d'obus, est-ce que vous pourriez nous dire

7 à quoi vous faites référence, à quoi vous pensez quand vous utilisez ce

8 terme "les positions"?

9 Témoin P (interprétation): Eh bien, je pouvais voir -puisque de ma fenêtre

10 je vois directement Borije- et donc, je pouvais les voir, je pouvais

11 entendre le son des tirs d'obus. Et je pouvais voir aussi la fumée en ce

12 qui concerne les activités de jour, c'est-à-dire les tirs d'obus qui ont

13 eu lieu pendant la journée. Il en était de même en ce qui concerne les

14 tirs tirés de Trebevic.

15 Question: Et Trebevic se trouve où exactement par rapport à votre maison?

16 Si vous vous trouvez à la fenêtre de la façade de votre maison, est-ce que

17 c'est à droite, à gauche?

18 Réponse: Devant se trouve Borije, à droite Trebevic, et à gauche Spicasta

19 Stijena. Et plus en hauteur, derrière, se trouve Mrkovici que je ne peux

20 pas voir, moi.

21 Question: Oui. Quand vous dites que vous pouviez voir les positions de

22 provenance des tirs de Trebevic, à quoi faites-vous référence, que voyiez-

23 vous exactement?

24 Réponse: Je pouvais voir les chars qui étaient enfoncés. Et donc, on

25 entendait tout d'abord une explosion, ensuite on voyait la fumée, ensuite

Page 5541

1 on savait que c'était un obus qui venait d'être tiré. Evidemment, je ne

2 pouvais pas voir l'obus pendant la journée, je ne pouvais le voir que

3 quand il faisait nuit car c'est un objet brûlant que l'on voit pendant la

4 nuit.

5 Question: Merci.

6 Le feu que vous voyiez en provenance de Borije et Trebevic, est-ce que

7 vous pouvez nous dire quels quartiers de la ville étaient pilonnés par ces

8 tirs, visés?

9 Réponse: Oui, Stari Grad.

10 Question: Ces quartiers de Trebevic et Borije, les quartiers pour lesquels

11 vous dites que provenaient les tirs, est-ce que vous pouvez nous dire

12 quelle était l'armée qui contrôlait ces quartiers pendant le conflit:

13 était-ce l'armée des Serbes de Bosnie ou bien l'armée de la Fédération de

14 Bosnie-Herzégovine?

15 Réponse: C'était l'armée serbo-monténégrine avec les gens de Karadzic, les

16 hommes de Karadzic.

17 Question: Vous dites qu'il y avait des tirs qui venaient de Mrkovici mais

18 vous ne pouviez pas les voir. Comment pouvez-vous dire que des tirs

19 provenaient de Mrkovici?

20 Réponse: Chaque obus tiré a traversé, a volé au-dessus de mon immeuble,

21 puisque mon immeuble, ma maison, est la maison la plus haute de ce

22 quartier.

23 Question: Et comment saviez-vous que ces obus volaient au-dessus de votre

24 maison?

25 Réponse: Cette fois-ci, il a volé très bas, au-dessus de la maison, et il

Page 5542

1 est tombé vraiment tout près.

2 Question: Un instant, un instant, Madame.

3 Mais comment pouviez-vous dire qu'un obus volait vraiment bas, au-dessus

4 de votre maison?

5 Réponse: D'après le son que je pouvais entendre.

6 Question: Quel était ce son?

7 Réponse: C'était un son qui perçait l'oreille, un son perçant. Moi,

8 j'étais à la fenêtre au moment où cela s'est produit.

9 Question: Pourriez-vous maintenant vous souvenir de la journée du 5

10 février 1994? Je voudrais attirer votre attention sur ce jour-là: vous

11 étiez où ce jour-là?

12 Réponse: J'étais à la fenêtre de ma maison.

13 Question: Etiez-vous toute seule chez-vous, à la maison?

14 Réponse: Non, j'étais avec mon fils qui, à l'époque, avait 8 ans.

15 Question: Vous avez combien d'enfants?

16 Réponse: J'en ai deux.

17 Question: Et que faisait votre deuxième enfant pendant le conflit, sans

18 prononcer son nom, s'il vous plaît, Madame?

19 Réponse: Mon deuxième fils était dans l'armée de Bosnie-Herzégovine. Mais

20 il avait un bras cassé, une fracture au niveau du bras car un tronc

21 d'arbre était tombé sur son bras. Et donc, pendant un an, il était exempté

22 de front.

23 Question: Donc il était dans l'armée. Pourriez-vous, s'il vous plaît,

24 essayer de répondre à mes questions assez brièvement?

25 A peu près à midi, ce jour-là, où étiez-vous exactement dans votre maison?

Page 5543

1 Réponse: J'étais à la fenêtre de ma maison, j'étais en train de discuter

2 avec une voisine qui habitait un étage au-dessus du mien.

3 Question: Et pendant que vous étiez là-bas en train de discuter avec votre

4 voisine, est-ce qu'il s'est passé quoi que ce soit que vous ayez remarqué?

5 Réponse: C'était une journée incroyablement calme.

6 Question: Est-ce que vous avez remarqué quoi que ce soit pendant que vous

7 étiez en train de discuter avec votre voisine?

8 Réponse: Non, rien.

9 Question: Est-ce que vous pourriez nous dire quelles étaient les

10 conditions climatiques, ce jour-là?

11 Réponse: Il faisait assez beau.

12 Question: Et pendant que vous étiez à votre fenêtre en train de discuter

13 avec votre voisine, que s'est-il passé?

14 Réponse: Nous avons entendu un "boom", ce qui signifiait qu'un obus venait

15 d'être tiré. Ensuite, on a entendu un bruit, un son qui est passé au-

16 dessus de la maison, et tout près...

17 Question: Ce son, ce "bang" que vous avez entendu venait de quelle

18 direction?

19 Réponse: De la direction de Mrkovici.

20 Question: Et à quel moment à peu près vous avez entendu ce son, ce "boom"?

21 Réponse: Midi, midi vingt à peu près. Je ne saurais vous répondre avec

22 exactitude.

23 Question: Et après avoir entendu ce son et le "boom", est-ce que vous avez

24 remarqué quelque chose de particulier dans Sarajevo?

25 Réponse: On a entendu ensuite une déflagration. Et je savais, j'ai deviné

Page 5544

1 en effet qu'un obus devait tomber non loin de là.

2 Question: Lorsque vous dites une "déflagration", est-ce que vous pouvez

3 peut-être nous en faire une description? D'abord le son?

4 (Le témoin s'exécute: comme un sifflement dit l'interprète.)

5 Pouvez-pouvez-vous nous dire s'il s'agissait d'un sifflement ou…?

6 (Le témoin s'exécute pour dire à la fin "boom"!)

7 Donc avez-vous entendu quelque chose après cela, lorsque vous étiez chez-

8 vous déjà?

9 Réponse: Non, il s'agissait d'un seul et unique obus qui a été tiré, ce

10 jour-là, sur la ville de Sarajevo.

11 Question: Bien.

12 Depuis votre fenêtre, à regarder en direction du site nommé "Spicasta

13 Stijena", y a-t-il quelque chose à quoi se heurterait votre regard pour

14 ainsi dire, quelque chose qui vous abrite le regard? Y a-t-il quelque

15 chose qui rend impossible la vue depuis votre fenêtre en direction de

16 Spicasta Stijena?

17 Réponse: Non.

18 Question: En d'autres termes, vous voulez dire que vous étiez là, à votre

19 fenêtre?

20 Réponse: Oui, c'était un rocher à pic. Et puis, devant, il n'y a rien, il

21 y a un vide, comme un abîme.

22 Question: Bon. Je voulais savoir tout simplement si vous avez pu bien

23 observer, regarder Spicasta Stijena depuis votre fenêtre?

24 Réponse: Oui.

25 Question: Savez-vous ce qui s'est passé en ville après que vous avez

Page 5545

1 entendu le son, ce bruit enfin de l'obus tiré?

2 Réponse: Les gens qui se trouvaient à proximité de ce site-là se sont mis

3 à courir pour entrer chez eux probablement et en criant: "Markale,

4 Markale!".

5 Question: Bien, vous nous avez dit avoir vu le bombardement de la ville ou

6 que vous avez su que la ville avait été bombardée. Pour parler maintenant

7 du quartier dans lequel vous habitez, est-ce que vous connaissez un cas

8 particulier de bombardement? Si je peux simplement, tout simplement, très

9 rapidement vous diriger un peu: s'est-il passé quelque chose de

10 particulier en date du 12 juin 1993? Il y a eu quelque chose de

11 particulier qui s'est produit?

12 Réponse: Oui.

13 Question: Quoi?

14 Réponse: Au cimetière, il y avait un enterrement et un obus est tombé au

15 beau milieu de plus d'une dizaine de gens.

16 Question: Où se trouvait le cimetière?

17 Réponse: Au-dessus de ma maison à moi.

18 Question: Est-ce que le cimetière se trouve sur le terrain qui se trouve

19 sous le contrôle de la Fédération de Bosnie-Herzégovine?

20 Réponse: Oui.

21 Question: Ce site-là, au-dessus de votre maison, il fait partie de la

22 ville de Sarajevo?

23 Réponse: Oui.

24 Question: Vous avez dit que l'obus était tombé au beau milieu d'une

25 dizaine de personnes pour les tuer; étaient-ce des civils ou des soldats?

Page 5546

1 Réponse: Non, c'était un enterrement, des funérailles; c'est-à-dire qu'il

2 y avait là-bas les deux fils d'une femme qui était morte. Il y avait avec

3 ces deux-là huit autres personnes.

4 Question: Ma question était la suivante: étaient-ils des civils ou des

5 soldats?

6 Réponse: Des civils.

7 Question: Et pour parler de votre quartier à vous, quartier dans lequel

8 vous résidiez, à quelle heure d'ordinaire de la journée avait lieu les

9 funérailles?

10 Réponse: Au cours de la journée, à midi. Quelquefois la nuit étant donné

11 que le quartier dans lequel j'habitais, on a été exposé à de très forts

12 bombardements.

13 Question: Est-ce la raison pour laquelle les funérailles devaient avoir

14 lieu la nuit?

15 Réponse: Oui.

16 M. Stamp (interprétation): Merci beaucoup, Madame le Témoin.

17 Je n'ai plus de questions à poser à ce témoin. Monsieur le Président,

18 Messieurs les Juges.

19 M. le Président (interprétation): Merci, Monsieur le conseil de

20 l'accusation.

21 Le conseil de la défense est-il prêt à procéder au contre-interrogatoire?

22 Mme Pilipovic (interprétation): Oui, Monsieur le Président.

23 M. le Président (interprétation): Allez-y, Madame.

24 (Contre-interrogatoire du Témoin P par Me Pilipovic.)

25 Mme Pilipovic (interprétation): Madame P, bonjour.

Page 5547

1 Témoin P (interprétation): Bonjour.

2 Question: Vous avez dit qu'en date du 19 novembre 1995 vous avez fait une

3 déclaration au Bureau du Procureur?

4 Réponse: Oui.

5 Question: Pouvez-vous nous confirmer qu'avec les enquêteurs du Bureau du

6 Procureur vous avez pu vous entretenir le 24 juin 2001 et le 6 septembre

7 2000?

8 Réponse: Pour être sincère, je ne me souviens plus des dates, mais je sais

9 que j'ai eu des conservations avec eux.

10 Question: A deux reprises, encore, vous vous êtes entretenue avec les

11 enquêteurs du Bureau du Procureur.

12 Réponse: Ils étaient venus à Sarajevo. Je me suis rendue au siège de l'ONU

13 pour m'entretenir avec eux, pour être précise, pour faire des

14 déclarations.

15 Question: Combien de déclarations avez-vous faites?

16 Réponse: Deux. Entre autres, j'ai fait une déclaration au MUP de la

17 Fédération de Bosnie-Herzégovine; il s'agit d'une toute première

18 déclaration faite par moi.

19 Question: Merci.

20 Réponse: Je vous en prie.

21 Question: Vous nous avez dit où vous habitiez à Sarajevo?

22 Réponse: Oui, où j'habite toujours.

23 Question: Sur la carte, tout à l'heure, vous avez indiqué l'endroit dans

24 ce quartier où vous habitiez. Et comme vous dites maintenant, vous y

25 habitez toujours?

Page 5548

1 Réponse: Oui.

2 Mme Pilipovic (interprétation): Monsieur le Président, je voudrais que

3 l'on présente pour examen à Mme le Témoin cette carte-là, pour que le

4 conseil de la défense puisse lui poser certaines questions s'y rapportant,

5 concernant notamment ce que Mme le Témoin a dit tout à l'heure, dans le

6 cadre de l'interrogatoire principal.

7 M. le Président (interprétation): Oui, bien sûr. On prépare la carte,

8 Maître Pilipovic.

9 Monsieur l'huissier, voulez-vous, s'il vous plaît, vous en occuper et

10 placer la carte sur le rétroprojecteur.

11 (Intervention de l'huissier.)

12 Mme Pilipovic (interprétation): Madame le Témoin, vous nous avez dit,

13 aujourd'hui, avoir vu les bombardements et des tirs embusqués qui ont eu

14 lieu au cours des conflits de Sarajevo?

15 Témoin P (interprétation): Oui.

16 Mme Pilipovic (interprétation): Sur cette carte-là, pouvez-vous nous

17 indiquer l'endroit de la localité ou du site de Borije?

18 (Le témoin s'exécute.)

19 Madame le Témoin, prenez un feutre noir et, à partir de l'endroit où vous

20 avez apposé une petite croix en rouge, indiquez la direction de Borije.

21 M. le Président (interprétation): Etes-vous sûr qu'il s'agit du marqueur,

22 du surligneur, du feutre noir?

23 Monsieur l'huissier, je vous prie de bien vouloir faire en sorte que tous

24 les feutres soient là; c'est-à-dire le rouge pour l'accusation, le noir

25 pour le conseil de la défense.

Page 5549

1 Essayez de déplacer pour la régie technique, s'il vous plaît, la carte, de

2 sorte que nous puissions voir ce que le témoin est en train de faire

3 maintenant.

4 Mme Pilipovic (interprétation): Madame le Témoin, je vous prie de tirer

5 une ligne depuis la petite croix apposée par vous, en direction de Borije?

6 Témoin P (interprétation): Puis-je le faire ici, sur la carte?

7 Mme Pilipovic (interprétation): Oui, bien sûr, sur la carte même. Vous

8 pouvez le faire tout doux et puis marquer le tout avec une petite

9 fléchette.

10 Pour consigner le tout dans le compte rendu d'audience, signalons que le

11 témoin vient de tracer une ligne droite sous forme de flèche, en direction

12 de l'ouest, pour marquer ainsi la direction de Borije.

13 M. le Président (interprétation): Madame Pilipovic, pouvez-vous, s'il vous

14 plaît, orienter la carte plutôt vers l'est au lieu de l'ouest?

15 Mme Pilipovic (interprétation): Oui, merci, Monsieur le Président. Il

16 s'agit de dire vers l'est.

17 Madame le Témoin, s'il vous plaît, voulez-vous y apposer une lettre "B"?

18 (Le témoin s'exécute.)

19 Poursuivez. C'est ainsi que le témoin vient d'indiquer la direction de

20 Borije.

21 Madame, vous nous avez dit que c'est depuis cet accès-là, depuis ce site-

22 là, vous avez regardé bombarder la ville?

23 Témoin P ((interprétation): Oui.

24 Question: Est-ce que vous pouvez nous dire à quelle fréquence, pour parler

25 du mois d'avril à août 1994, vous avez pu voir les bombardements contre la

Page 5550

1 ville, à partir de ce site-là?

2 Réponse: Ce que je peux vous dire, moi, c'est que chaque maison du

3 quartier que j'habitais et j'habite, ce que vous pouvez voir sur la carte,

4 a été bombardée. Pour dire de quelle fréquence il s'agit et combien d'obus

5 ont été tirés, je ne saurais vous le dire.

6 Question: Je vous en prie. Pour parler de 1992, d'avril jusqu'à disons la

7 fin 1992, à quelle fréquence a été bombardée la ville pour laquelle vous

8 dites que chaque maison a été bombardée, pour parler de votre quartier?

9 Réponse: La ville était bombardée non-stop.

10 Question: Lorsque vous dites "non-stop", qu'est-ce que cela veut dire très

11 précisément?

12 Réponse: Cela veut dire que cela se faisait très fréquemment, nuit et

13 jour, car c'était la période la plus dure pour le quartier de Stari Grad.

14 Question: De quelle période s'agit-il?

15 Réponse: Du début de 1992 à la fin de 1992.

16 Question: Est-ce que vous parlez de l'année 1993, maintenant? Qu'est-ce

17 qu'il y a eu de bombardé?

18 Réponse: Je parlais de l'année 1992. Tout le quartier, l'ensemble du

19 territoire a été bombardé. Mais, pour parler de l'année 1992, c'est

20 jusqu'à fin même de 1992 que la ville était bombardée.

21 Question: Je vous ai posé la question au sujet de l'année 1993.

22 Réponse: Mais non, il s'agissait de 1992.

23 Question: Non, non, maintenant, je vous pose la question de l'année 1993.

24 Réponse: Je m'en excuse. Il y avait peut-être moins de bombardements du

25 quartier où j'habitais.

Page 5551

1 Question: Et en 1994?

2 Réponse: De temps en temps on bombardait. Ils étaient plutôt

3 intermittents, mais par conséquent pas comme en 1992.

4 Question: Etant donné que vous venez d'indiquer, moyennant cette ligne et

5 la fléchette, la direction de Borije, que vous disiez que c'est dans

6 Borije que se trouvait l'armée de la Republika Srpska, pouvez-nous dire

7 que, dans le secteur de Kovac et de Vratnik en direction de Sedrenik… Vous

8 savez de quoi je parle?

9 Réponse: Oui.

10 Question: … se trouvaient les positions de la 10e Brigade de montagne sous

11 le commandement de Musan Topalovic, "Caco"?

12 Réponse: Ecoutez, je ne suis pas un expert en art militaire. Je ne vois

13 pas Vratnik en totalité pour savoir qui se trouvait où. N'oubliez pas que

14 je devais travailler à cette époque-là.

15 Question: Vous dites maintenant que vous deviez travailler?

16 Réponse: Oui.

17 Question: Par conséquent, vous deviez passer au travail presque toute la

18 journée?

19 Réponse: Ecoutez, je travaillais en équipes de 24 heures mais je devais

20 traverser l'entière ville de Sarajevo pour me rendre à mon poste de

21 travail.

22 Question: Vous avez dit que vous n'avez pas pu très bien voir Vratnik

23 depuis votre quartier?

24 Réponse: Lorsque vous en parlez ainsi, je dois dire que je ne vois pas le

25 cimetière de Kovac. Je ne vois qu'une partie de l'horizon qui se trouve

Page 5552

1 vers Borije. Je suis la mieux placée pour voir Borije. Il s'agit plutôt

2 d'un plateau avec ses versants couverts d'arbustes.

3 Question: A quelle distance se trouve Borije par rapport à votre lieu de

4 domicile?

5 Réponse: Qu'est-ce que vous voulez dire par là?

6 Question: Je voulais dire: combien de kilomètres vous séparent de Borije?

7 Réponse: A vol d'oiseau?

8 Question: A vol d'oiseau et autrement.

9 Réponse: Ecoutez, la distance est telle que je peux voir à l'śil nu le tir

10 d'une arme.

11 Question: Vous avez dit que vous travailliez par équipes pendant 24

12 heures.

13 Réponse: Oui.

14 Question: Dites-nous quand vous avez pu observer les tirs d'obus depuis

15 Borije?

16 Réponse: Lorsque j'étais chez-moi. J'ai pu, toutes les fois où j'étais

17 chez moi, voir les tirs d'obus depuis Trebevic et Borije parce qu'il

18 s'agit de vues dégagées, directes que j'ai sur ces sites-là.

19 Mme Pilipovic (interprétation): Lorsque vous avez pu regarder, observer

20 tirer des obus depuis Borije, dites-nous ce que vous avez vu très

21 exactement. Ou, autrement dit, quels étaient les bâtiments touchés par les

22 bombardements lorsque vous avez observé les tirs d'obus depuis Borije?

23 Témoin P (interprétation): Je ne peux pas suivre l'obus pour savoir où il

24 va atterrir. Je vous ai dit que, de jour, je ne pouvais pas voir l'obus

25 mais j'ai pu me rendre compte du tir, j'ai pu le voir.

Page 5553

1 M. le Président (interprétation): Madame P, je vous prie, s'il vous plaît,

2 une fois que le conseil de la défense vous pose une question, soyez

3 aimable, et ménager une petite pause parce que tout ce que vous dites,

4 vous, et ce qui a été dit préalablement par Me Pilipovic est censé être

5 traduit. Merci.

6 Vous pouvez poursuivre, Madame.

7 Mme Pilipovic (interprétation): Merci, Monsieur le Président.

8 Madame, vous nous avez dit que votre fils était sous les drapeaux dans

9 l'Armija. Pouvez-vous nous dire à quel moment il a rejoint les rangs de

10 l'armée de Bosnie-Herzégovine?

11 Témoin P (interprétation): Mon fils a quitté les rangs en octobre 1991,

12 les rangs notamment de la JNA. C'est en juillet 1992 qu'il a rejoint les

13 rangs de l'armée, de l'armija de Bosnie-Herzégovine.

14 Question: Dans quelle structure militaire a-t-il incorporé votre fils?

15 Dans une brigade? Si oui, laquelle? S'il s'agissait d'une unité

16 subordonnée de moins grande taille?

17 Réponse: Croyez-moi, je n'ai jamais parlé de cela avec lui, non plus que

18 lui de son côté ne me donnait des données quelconques.

19 Question: Votre fils, en tant que membre de l'armija de Bosnie-

20 Herzégovine, a-t-il reçu un uniforme, a-t-il reçu des armes?

21 Réponse: Non.

22 Question: Sur la base de quoi avez-vous pu savoir qu'il était membre de

23 l'armée de Bosnie-Herzégovine?

24 Réponse: Parce qu'il s'y rendait lui avec eux, c'est lui qui s'occupait de

25 la nourriture à la cantine.

Page 5554

1 Question: Où se trouvait cette cantine, et pour le compte de quelle unité

2 fonctionnait-elle?

3 Réponse: Croyez-moi que je ne le sais pas.

4 Question: Où se trouvait la cantine, pour parler de la situation de la

5 ville, lorsqu'il se rendait sur les positions?

6 Réponse: Je ne sais pas où se trouvaient les positions, mais je sais que

7 cette cantine se trouvait dans la partie ancienne de la ville.

8 Question: Peut-on dire que, près de la partie ancienne de la ville,

9 Logavina, se trouve une école élémentaire?

10 Réponse: Oui.

11 Question: Pouvez-vous nous confirmer que c'est dans cette école

12 élémentaire que se trouvait situé le quartier général de l'Armija de

13 Bosnie-Herzégovine?

14 Réponse: Je ne peux confirmer que le fait d'avoir vu des soldats en

15 uniforme. Mais dire qu'il y avait un ancien quartier général de ces

16 soldats ou de cette armée, je ne saurais le faire, je ne le sais pas.

17 Question: Mais vous nous confirmez que c'est à l'école élémentaire que

18 vous avez vu des soldats en uniforme?

19 Réponse: Non, pas dans l'école mais dans la rue.

20 Question: Madame le Témoin, lors des entretiens avec les enquêteurs du

21 Procureur en date du 6 septembre 2000, vous avez dit qu'il y avait une

22 école élémentaire à Logavina et qui était reprise par l'armée de Bosnie-

23 Herzégovine; est-ce exact? Vous l'avez dit ainsi?

24 Réponse: Oui.

25 Question: Pouvez-vous nous dire sur la base de quelle connaissance à vous,

Page 5555

1 vous avez pu confirmer que l'école élémentaire a été reprise par l'armée

2 de Bosnie-Herzégovine dans la rue Logavina?

3 Réponse: Oui, je le peux. En me rendant au travail ou pour aller faire des

4 achats j'emprunte cette rue-là, je passe à côté de l'école. Je n'ai pas pu

5 voir des enfants fréquenter, entrer ou sortir de l'école, mais j'ai pu

6 voir des soldats.

7 Question: Merci.

8 Pouvez-vous nous dire à quelle distance se trouve cette école élémentaire

9 de la partie de la ville, pour laquelle partie vous avez dit que c'était

10 là où se trouvait votre domicile?

11 Réponse: Peut-être en contrebas de ma maison, à une distance de 500

12 mètres.

13 Question: Vous nous avez parlé des bombardements depuis Trebevic.

14 Réponse: Oui.

15 Question: Pouvez-vous indiquer sur la carte le secteur de Trebevic que

16 vous pouviez observer depuis le secteur de la ville que vous habitiez?

17 Réponse: Je peux voir Vidikovac.

18 Question: Pouvez-vous indiquer sur la carte la direction qui serait celle

19 de votre vision et de la vue qui vous est offerte sur Vidikovac?

20 Réponse: Oui.

21 (Le témoin s'exécute.)

22 Mme Pilipovic (interprétation): Monsieur le Président, Messieurs les

23 Juges, pour le compte rendu d'audience, le témoin, moyennant une ligne et

24 une fléchette dans le sens du sud-est, indique la direction de Trebevic.

25 Je prie le Témoin d'y apposer une lettre "T".

Page 5556

1 M. le Président (interprétation): Madame Pilipovic, il s'agit du sud-est?

2 Mme Pilipovic (interprétation): Mais c'est ce que je viens de dire!

3 M. le Président (interprétation): Alors, il s'agit d'une erreur

4 d'interprétation. J'ai pu peut-être seulement itercepter "est".

5 Mme Pilipovic (interprétation): Oui, Monsieur le Président. Très bien.

6 M. le Président (interprétation): Allez-y! Très bien. Je vous remercie.

7 Mme Pilipovic (interprétation): Madame le Témoin, voulez-vous apposer une

8 lettre "T" devant cette flèche-là?

9 Pour le compte rendu d'audience, le "T" indique la direction de Trebevic.

10 Et pour cerner l'ensemble de cette partie des questions dans le cadre du

11 contre interrogatoire, pouvez-vous nous indiquer, sur cette carte,

12 l'endroit où se trouvait l'école élémentaire où se trouvait le quartier

13 général de l'armée de Bosnie-Herzégovine?

14 Témoin P (interprétation): Il s'agit d'emprunter la rue parallèle à ma

15 maison pour savoir où se trouve cette école.

16 Question: Je vous prie, Madame le Témoin, de bien vouloir y apposer, à

17 l'endroit où se trouvait l'école, une marque approximativement avec une

18 petite ligne ou une petite croix ou un cercle plutôt.

19 Réponse: Mais ce n'était qu'une partie de la rue qui était la mienne.

20 Question: Apposez, s'il vous plaît, un cercle à cet endroit-là, et dans

21 lequel cercle vous mettrez le chiffre "1". Donc le cercle ne doit pas être

22 aussi petit que cela.

23 (Le témoin exécute.)

24 Réponse: Vous voulez que je mette en dehors ou au-dessus?

25 Question: Pour le compte rendu d'audience, Madame le Témoin, vient

Page 5557

1 d'indiquer l'endroit où se trouvait l'école dans la rue Logavina où se

2 trouvait le quartier général de l'armée de Bosnie-Herzégovine, avec un

3 chiffre "1".

4 Lorsque vous avez indiqué la direction du sud-est en disant que vous

5 pouviez y observer Vidikovac…,

6 Réponse: Oui.

7 Question: Pouvez-vous nous dire quelle partie de la ville a été bombardée

8 depuis ce site-là?

9 Réponse: La partie ancienne de la ville.

10 Question: En 1992, pouvez-vous nous dire combien de fois vous avez vu que

11 la partie ancienne de la ville a été bombardée depuis ce site-là, vous-

12 même, personnellement? A quelle fréquence avez-vous pu l'observer?

13 Réponse: Je ne m'en souviens pas vraiment avec précision, mais je dois

14 dire l'avoir vu tant de fois; au moins, au minimum une cinquantaine de

15 fois.

16 Question: Pour dire une cinquantaine de fois, pour parler de tous ces

17 épisodes, relatez-nous un ou deux de ces épisodes de bombardement lorsque

18 la partie ancienne a été bombardée. Et décrivez-nous très exactement les

19 endroits qui ont été bombardés.

20 Réponse: Ce sont essentiellement les maisons qui ont été bombardées.

21 Ensuite, un autre endroit où un obus a atterri: c'était la brasserie.

22 Question: Pouvez-vous nous indiquer l'endroit de la brasserie, et

23 définitivement, ces quartiers pour lesquels vous avez dit qu'ils étaient

24 bombardés et que vous avez pu voir?

25 (Le témoin s'exécute.)

Page 5558

1 Voulez-vous y apposer un chiffre "2" à titre d'orientation et

2 d'indication?

3 (Le témoin s'exécute.)

4 Le témoin a marqué un cercle, au-dessous duquel cercle elle a marqué le

5 chiffre "2" pour identifier l'endroit où se trouvait la brasserie,

6 laquelle brasserie a été bombardée depuis le site de Vidikovac qu'elle a

7 pu très, très bien observer et voir.

8 Monsieur le Témoin, pouvez-vous nous dire approximativement en quelle date

9 était-ce?

10 Réponse: Le 15 janvier, en 1993, 15 personnes ont trouvé la mort dans

11 l'enceinte de la brasserie.

12 Question: Pouvez-vous nous dire si vous l'avez vu vous-même ou si vous

13 connaissez quelques-unes de ces personnes qui, en date du 13 janvier 1995,

14 ont trouvé la mort?

15 Réponse: Oui, je connais un couple Lacevic, Azra et Asim Lacevic ont été

16 tués.

17 Question: Pendant ce bombardement-là?

18 Réponse: Oui. Deux de leurs enfants ont été grièvement blessés à cette

19 occasion-là.

20 Question: Madame le Témoin, avez-vous eu connaissance, pour parler

21 toujours de cette partie de la ville pour laquelle vous dites qu'elle a

22 été bombardée en date du 15 janvier 1993, se trouvait la caserne Bistrik

23 dans laquelle il y avait des soldats de l'armée de Bosnie-Herzégovine?

24 Réponse: Non.

25 Question: Cette partie de la ville se trouve-t-elle bien dans cette zone-

Page 5559

1 là pour laquelle vous avez dit qu'elle a été bombardée?

2 Réponse: Oui, mais une église catholique s'y trouve également.

3 Question: Est-ce que vous avez appris que, peut-être, dans cette partie de

4 la ville où se trouvaient les gens de l'armée de Bosnie-Herzégovine, des

5 combats et des opérations quotidiens ont eu lieu près de la zone de Colina

6 Kapa?

7 Réponse: Non, non, non. Qui dit "pivara" brasserie dit centre, centar. Il

8 ne s'agit pas de ces versants descendant sur la ville.

9 Question: Lorsque vous parlez de cela, s'agit-il de dire que, lorsque de

10 chez-vous vous regardez en direction de Vidikovac, vous pouvez voir Mala

11 Kapa, Kapa Colina, un piton quoi?

12 Réponse: Oui.

13 Question: Est-ce que vous avez pu apprendre que Mala Kapa et Colina Kapa

14 ont été sous le contrôle de l'armée de Bosnie-Herzégovine pendant tout ce

15 temps-là?

16 Réponse: Oui.

17 Question: Pendant que vous nous avez parlé du bombardement du cimetière en

18 date du 12 juin 1993, pouvez-vous nous dire si vous l'avez vu vous-même ou

19 si vous en avez entendu parler?

20 Réponse: J'étais chez-moi au moment où, depuis ce site-là, les gens se

21 sont mis à fuir en descendant la rue. Je veux dire ces gens-là qui ont

22 survécu aux funérailles.

23 Question: Par conséquent, vous ne l'avez pas vu vous-même?

24 Réponse: Non.

25 Question: Avez-vous, à un moment, su dans quelle partie de la ville les

Page 5560

1 bombardements ont atteint les funérailles?)

2 Réponse: Non.

3 Question: Donc vous ne le savez pas. Vous ne savez pas que les

4 bombardements venaient de la direction des positions BH?

5 Réponse: Oui, c'est possible. C'était possible de le voir, mais moi je ne

6 pouvais pas le voir personnellement.

7 Question: Donc pour répéter, vous nous dites que vous ne saviez pas de

8 quelle direction venaient les bombardements qui atteignaient l'enterrement

9 ce jour-là?

10 Réponse: Oui.

11 Question: Vous avez parlé du 5 février dans votre témoignage, vous avez

12 dit que vous étiez à la fenêtre quand vous avez entendu quelque chose.

13 Qu'est-ce que vous avez entendu?

14 Réponse: Quand j'ai vu le bombardement, quand j'ai entendu le bruit qui

15 venait du dessus de moi et quand j'ai senti la détonation.

16 Question: Donc vous avez entendu les bombardements. Pouvez-vous nous

17 décrire ce que vous avez entendu précisément? Vous avez entendu donc les

18 obus, mais quel type d'obus est-ce que c'était?

19 Réponse: En général, vous entendez cet éclat, ce "boom".

20 Question: Dans votre témoignage, c'est sur la base de ce son que vous avez

21 su que les bombardements venaient de Mrkovici?

22 Réponse: Si les sons venaient de Borije ou Trebevic, j'aurais vu la fumée.

23 Mais je suis sûre qu'ils venaient de Mkrovici, parce qu'ils avaient volé

24 au-dessus de ma maison…

25 Question: Oui, finissez, s'il vous plaît.

Page 5561

1 Réponse: Mais il n'est pas allé très loin, la détonation était très forte.

2 Mme Pilipovic (interprétation): Témoin, vous avez dit que Mrkovici est

3 derrière votre maison et que vous ne pouvez pas voir cette zone?

4 Témoin P (interprétation): Non, c'est situé dans une forêt.

5 M. Stamp (interprétation): C'est juste une question de traduction. Je ne

6 me souviens pas que le témoin ait dit que Mrkovici était derrière sa

7 maison.

8 Je crois que mon ami est d'accord avec moi, que ce n'était pas

9 complètement correct.

10 M. le Président (interprétation): Madame?

11 Mme Pilipovic (interprétation): Merci. Merci, Monsieur le Président.

12 Témoin, pouvez-vous nous dire approximativement dans quelle direction

13 votre maison se trouve par rapport à Mrkovici?

14 (Le témoin s'exécute.)

15 Pourriez-vous mettre une lettre "M" là où elle est, et aussi nous apposer

16 une flèche?

17 Voilà. Donc le témoin a dessiné une flèche qui pointe vers le nord-est

18 avec la lettre "M". Elle a marqué la localisation de Mrkovici, là où elle

19 habite.

20 Témoin, à quelle distance se trouve Mrkovici de là où vous habitez?

21 Témoin P (interprétation): Avant la guerre, je marchais pour aller à

22 Mrkovici. En général, cela me prenait environ une heure pour y aller. Je

23 ne peux pas vous dire exactement combien de kilomètres cela faisait, mais

24 c'était une marche d'environ une heure.

25 Question: Pour aller à Mrkovici, vous êtes probablement passée par

Page 5562

1 Sedrenik, et le bois des "Sept Bois". Vous avez dit que vous pouvez les

2 voir, derrière ces bois, de votre fenêtre. Pouvez-vous confirmer que,

3 pendant le conflit, en 1992, 1993 et 1994, que la position dans les "Sept

4 Bois" de la 105e Brigade était positionnée là-bas?

5 Réponse: Oui.

6 Question: Pouvez-vous confirmer qu'en 1992, 1993 et 1994, il y avait des

7 conflits dans cette partie-là de la ville?

8 Réponse: Oui.

9 Question: En ce qui concerne la position des "Sept bois", est-ce la même

10 position, la même direction que celle de Grdonj et Mrkovici?

11 Réponse: Oui, c'est dans la direction de Grdonj. Spicasta Stijena sont

12 dans la direction des "Sept bois", en tout cas de ma vue, de ma fenêtre.

13 Mme Pilipovic (interprétation): Pourriez-vous, s'il vous plaît, nous

14 indiquer la région de Grdonj, Spicasta Stijena et la région des "Sept

15 bois", et marquer ces régions sur la carte?

16 (Le témoin s'exécute.)

17 M. le Président (interprétation): Est-ce que vous pouvez assurer que les

18 marques soient faites assez clairement pour que nous puissions les voir?

19 Merci.

20 Mme Pilipovic (interprétation): Vous avez tracé deux traits: pourriez-vous

21 indiquer pour nos enregistrements ce qu'ils représentent?

22 Le témoin a marqué avec une ligne horizontale la région de "Sedam Suma",

23 et il a marqué avec la ligne n°1. Est-ce correct?

24 Témoin P (interprétation): Oui.

25 Question: Est-ce que vous vous pourriez marquer la région au-dessus de la

Page 5563

1 première ligne? Et pourriez-vous nous confirmer que vous avez, ce faisant,

2 marqué la région de Grdonj?

3 Réponse: Oui.

4 Question: Pourriez-vous nous indiquer la région Spicasta Stijena?

5 Pourriez-vous marquer avec le n°3, la région que vous vous pouvez voir, la

6 région Spicasta Stijena? Et pourriez-vous enregistrer le n°3?

7 Pour l'enregistrement, le témoin a donc encerclé ce n°3 qui, selon son

8 témoignage, représente la région des "Sept Bois" de Sedam Suma, où se

9 trouve Spicasta Stijena.

10 Témoin, vous nous avez dit que Spicasta Stijena se trouve au-dessus d'un

11 abysse?

12 Réponse: Oui.

13 Question: Que voulez-vous dire par cela?

14 Réponse: Ce que je veux dire, c'est que vous ne pouvez pas grimper à

15 Spicasta Stijena du niveau le plus bas, vous ne pouvez pas donc monter du

16 plus bas au point le plus haut de Spicasta Stijena. Le seul moyen

17 d'accéder à la localisation est par Mrkovic et par les villages au-dessus.

18 C'est le seul moyen de pouvoir accéder à Spicasta Stijena.

19 Question: Etes-vous jamais allée au point le plus bas de Spicasta Stijena?

20 Réponse: Non.

21 Question: Savez-vous s'il y a des maisons au point le plus bas de Spicasta

22 Stijena?

23 Réponse: Oui, il y en a.

24 Question: De combien sont-elles éloignées du point lui-même?

25 Réponse: Elles sont juste en dessous, directement en dessous du point de

Page 5564

1 Spicasta Stijena.

2 Question: Quand on va vers Spicasta Stijena, quelle est la meilleure

3 position pour voir ces maisons?

4 Réponse: Je ne comprends pas votre question.

5 Question: Quand vous prenez la route de Grdonj pour aller au point de

6 Spicasta Stijena, pouvez-vous voir ces maisons?

7 Réponse: Oui.

8 Question: Sont-elles aussi visibles du point Spicasta Stijena, lui-même?

9 Réponse: Non.

10 Question: Témoin, vous avez mentionné l'incident, l'incident du 5 février.

11 Vous nous avez indiqué que le temps était assez beau ce jour-là: pourriez-

12 vous être plus spécifique?

13 Réponse: Il faisait très, très beau, si beau que j'ai même ouvert la

14 fenêtre, il ne pleuvait pas, il ne neigeait pas. C'était vraiment un temps

15 très doux.

16 Question: Est-ce que c'était ensoleillé ou est-ce qu'il y avait du

17 brouillard?

18 Réponse: Il y avait pas mal de soleil.

19 Question: Le jour où vous avez été à la fenêtre, où vous avez dit que vous

20 avez entendu les feux et les tirs, quand avez-vous entendu les explosifs,

21 les tirs?

22 Réponse: Je ne suis pas expert, je ne peux pas vous donner les détails, il

23 faudrait que je voie la distance de tir et ce qu'il se passe quand un obus

24 explose.

25 Question: Est-ce que vous avez vu quelque chose?

Page 5565

1 Réponse: Non.

2 Question: Vous nous avez dit que votre fils est un membre de l'armée?

3 Réponse: Oui.

4 Question: Devait-il reprendre à la ligne de front le 5 février?

5 Réponse: Comme je vous l'ai dit, mon fils était en congé maladie, et ceci

6 depuis un an déjà. Il avait une fracture du bras.

7 Question: Vous nous avez dit que votre fils devait retourner à la ligne de

8 front le 5 février?

9 Réponse: Il était supposé y retourner, mais vu qu'il avait cette fracture

10 au bras, il n'y est pas retourné.

11 Question: Quand il était sur la ligne de confrontation, combien de temps

12 devait-il rester dans l'équipe?

13 Réponse: 24 heures.

14 Question: Où mangeait-il?

15 Réponse: A la cantine, mais en généra, il prenait de quoi manger avec lui.

16 Question: Vous avez donc dit que votre fils mangeait à la cantine, qu'il

17 préparait de quoi manger pour les troupes?

18 Réponse: Oui.

19 Question: Pouvez-vous nous dire dans quelle partie de la ville cette

20 cantine militaire se trouvait, et pouvez-vous nous l'indiquer sur la

21 carte?

22 Réponse: Non, je ne le peux pas.

23 Question: Savez-vous dans quelle rue se trouvait cette cantine?

24 Réponse: Non.

25 Question: Vous nous avez dit que, pendant cette période-là, que vous avez

Page 5566

1 travaillé?

2 Réponse: Oui.

3 Question: Où se trouvait votre travail, où deviez-vous aller pour

4 travailler?

5 Réponse: A Novo Sarajevo.

6 Question: Dans quelle rue?

7 Réponse: Dans la rue Vojvode Putnika, comme elle s'appelait à l'époque.

8 Question: Quand vous dites "Novo Sarajevo", faites-vous référence à la

9 région de Cengic Vila?

10 Réponse: (...)

11 Question: Dans la zone où vous travailliez, y avait-il des troupes? Savez-

12 vous quelque chose sur cela?

13 Réponse: Non, il n'y en avait pas.

14 Question: Est-ce que la Compagnie Vranica se trouvait dans cette zone-là?

15 Réponse: Je ne le sais pas. La rue que je prenais s'appelait Putem Zivota.

16 Ce n'était pas possible pour nous de marcher vers les casernes. Pour les

17 premiers mois, d'ailleurs, c'était impossible pour moi d'aller travailler,

18 les casernes du Maréchal Tito.

19 Question: Vous avez dit qu'il y avait des tirs embusqués des casernes

20 pendant les premiers mois. A quels mois faisiez-vous référence?

21 Réponse: Aux mois de mai et juin 1992.

22 Question: Savez-vous s'il y avait des combats entre les membres de la JNA

23 qui étaient dans les casernes du Maréchal Tito, attaqués par les Bérets

24 verts et l'armée BH entre mai et juin 1992, dans les casernes du Maréchal

25 Tito. Est-ce que vous saviez que les casernes étaient attaquées, que l'on

Page 5567

1 tirait dessus?

2 Réponse: Eh bien, souvent, je sais qu'il y avait des programmes à la

3 télévision sur ceci. Et je sais que l'on pouvait se promener dans la

4 région.

5 Question: Qu'avez-vous entendu plus particulièrement?

6 Réponse: J'ai entendu qu'il y avait des tirs embusqués dans cette zone-là,

7 et que je ne pouvais pas aller au travail. Les tirs de feu venaient de

8 UNIS et des bâtiments de Energoinvest. Pendant deux mois, je ne suis pas

9 allée dans la région. C'était impossible à cause des tirs embusqués.

10 Question: Nous dites-vous que vous n'avez rien vu, que ce sont juste des

11 choses dont vous avez entendu parler?

12 Réponse: Oui.

13 Question: Quand vous nous avez dit que vous en avez entendu parler,

14 faites-vous référence aux médias ou à des rumeurs?

15 Réponse: Je fais référence à ce qui disaient les autres: il n'y avait pas

16 d'électricité et pas d'eau. Parfois, il y avait de l'électricité mais, en

17 tout cas, il n'y avait jamais d'eau.

18 Question: Nous dites-vous que, de temps en temps, il y avait des coupures

19 de courant et des coupures d'eau. Entre 1992 et 1993, combien de fois

20 avez-vous été sans électricité et sans eau?

21 Réponse: En fait, ce serait plus facile pour moi de vous dire quand on

22 avait de l'eau et de l'électricité, plutôt que le contraire.

23 Question: Dites-le, s'il vous plaît?

24 Réponse: Pendant la guerre, je crois que nous avons eu de l'électricité

25 pendant 20 jours au total et nous n'avons pas eu d'eau du tout pendant

Page 5568

1 cette période.

2 Question: Quels réservoirs d'eau aviez-vous?

3 Réponse: Nous n'en avions pas, nous n'avions pas d'eau mais, quand il y

4 avait de l'eau, il fallait que nous allions au réservoir d'eau de

5 Falacici?

6 Question: Savez-vous sous le contrôle de qui cette zone de la ville était?

7 Et qui dirigeait donc la provision d'eau?

8 Réponse: C'était l'armée BH.

9 Question: Que voulez-vous dire par cela?

10 Réponse: Eh bien, le réservoir d'eau était sous le contrôle de l'armée de

11 Bosnie-Herzégovine. En ce qui concerne l'autre côté de la ville, où un

12 certain nombre d'autres membres de ma famille vivaient, où certains de mes

13 amis vivaient, il y avait une autre source, la source Jahorina. Mais elle

14 était fermée parce que la région était sous le contrôle, comme je l'ai

15 déjà dit…

16 Question: Le contrôle du VRS?

17 Réponse: Oui.

18 Mme Pilipovic (interprétation): Quel est le nom de cette zone?

19 Témoin P (interprétation): Bistrik.

20 M. le Président (interprétation): L'accusation a pris 28 minutes pour

21 l'interrogatoire principal. Vous avez pris 45 minutes pour votre contre-

22 interrogatoire. Pouvez-vous prendre ceci en compte? Je ne voulais pas vous

23 interrompre en avance, mais il faut que nous ayons une pause à 11 heures.

24 Mme Pilipovic (interprétation): Oui, Monsieur le Président.

25 Vous nous avez dit que la zone en question était sous le contrôle du VRS?

Page 5569

1 Témoin P (interprétation): Oui.

2 Question: En ce qui concerne la partie de la ville qui était sous le

3 contrôle BH, avaient-ils des réserves d'eau?

4 Réponse: Oui, mais la région sous le contrôle de la VRS n'avait pas d'eau,

5 ceci j'en suis sûre. Je prends la responsabilité pour ce que je dis.

6 L'accident de la brasserie n'aurait pas eu lieu sinon.

7 Question: Vous dites que vous prenez responsabilité pour quelque chose que

8 vous saviez. Saviez-vous personnellement quelle était la situation?

9 Réponse: Comme je vous ai dit, j'avais des amis et de la famille là-bas,

10 et je prenais de l'eau de Lukavina pour aller à Bistrik.

11 Question: Y avait-il des réparations en cours pour l'électricité et l'eau

12 pour cette partie de la ville?

13 Réponse: Non, parce que, quand il y a des bombardements, il n'est pas

14 possible de faire des réparations.

15 Question: Est-ce que vous savez s'il y avait des observateurs des Nations

16 Unies dans cette partie de la ville?

17 Réponse: Non.

18 Mme Pilipovic (interprétation): Ceci conclut notre contre-interrogatoire.

19 Merci.

20 M. le Président (interprétation): Est-ce qu'il y a une ré-examination?

21 M. Stamp (interprétation): Non.

22 M. le Président (interprétation): Si vous avez répondu à toutes les

23 questions de l'accusation et de la défense, les Juges n'ont pas d'autres

24 questions à vous poser. Ceci conclut votre interrogatoire.

25 Je sais que vous avez dû attendre un certain temps avant de pouvoir venir

Page 5570

1 ici, nous nous en excusons. Nous savons aussi que c'est difficile, c'est

2 une grande tâche de venir d'une telle distance pour témoigner ici, au

3 Tribunal. Nous espérons que vous comprenez l'importance des témoignages

4 des personnes présentes sur les lieux aux moments en question. Nous sommes

5 très heureux du fait que vous soyez venue pour répondre aux questions des

6 deux parties.

7 Donc, après nos remerciements, j'aimerais vous souhaiter un bon voyage, un

8 bon retour.

9 Pourriez-vous, s'il vous plaît, mener Madame P hors de la salle

10 d'audience? Merci.

11 Témoin P (interprétation): Merci, Monsieur le Président.

12 (Le Témoin P est reconduit hors du prétoire.)

13 (Audience publique.)

14 (Questions relatives à la procédure – Matières relatives aux éléments de

15 preuve.)

16 M. le Président (interprétation): Madame la Greffière, il y a eu deux

17 documents: un avec la cote P3669, et le deuxième avec la cote P3670. Je

18 crois que c'était tout.

19 En ce qui concerne le P3670, il a été marqué, il a été lu et relu pendant

20 l'interrogatoire du témoin. Nous y avons apposé des marques en noir. Les

21 deux documents contiennent aussi le nom du témoin et ont été admis sous

22 scellés.

23 Voilà. Il est 11 heures.

24 Maître Piletta-Zanin, je vois que vous vous êtes levé?

25 M. Piletta-Zanin: Il n'y aura pas d'objection sur le versement de ces

Page 5571

1 pièces, mais la défense apprécierait grandement que les prochaines cartes

2 puissent porter les courbes de niveau. Cela permet de voir exactement à

3 quelle hauteur se situent les habitations, ce qui n'apparaît pas sur ce

4 type de carte.

5 C'est une remarque générale pour l'avenir. Chacun pourra mieux lire ces

6 cartes après. Merci.

7 M. le Président (interprétation): Maître Piletta-Zanin, oui, ces cartes

8 ont été pré-marquées, mais vu que cela vient des déclarations, nous ne

9 pouvons pas mettre de courbes de niveau.

10 Mais comme je l'avais déjà demandé, nous serons très heureux si les deux

11 parties pouvaient nous donner des cartes. Je sais que vous êtes en train

12 d'en discuter avec l'accusation. Je ne sais pas si la carte que vous avez

13 a des niveaux d'élévation, des courbes de niveau. Et donc, peut-être que

14 vous choisirez cette carte avec ces courbes-là?

15 J'ai juste une remarque à faire: Me Piletta-Zanin a posé une question à

16 l'accusation ce matin?

17 M. Ierace (interprétation): Oui, j'ai entendu les commentaires de Me

18 Piletta-Zanin ce matin. Ma réponse est assez brève.

19 J'ai vu les documents. L'index a été donné à la défense au milieu de

20 l'année dernière. D'après ce que j'ai compris, l'index indique la source

21 des documents. On parlait des brigades, des bataillons, du commandement du

22 1er Corps; et je crois qu'il y avait au moins un document de l'état-major

23 de l'ABiH?

24 Merci.

25 M. le Président (interprétation): Oui, maintenant, il est 11 heures 03.

Page 5572

1 Donc, après la pause, je crois qu'il serait bon de continuer avec la

2 vidéoconférence le témoignage du prochain témoin.

3 Tout a été préparé?

4 D'accord. Je vois, à des réponses affirmatives de têtes, que tout est

5 prêt. Donc nous recommencerons à 11 heures 35.

6 (L'audience, suspendue à 11 heures 05, est reprise à 11 heures 55.)

7 (Audience publique avec mesures de protection.)

8 M. le Président (interprétation): Si j'ai bien compris, les problèmes

9 concernant la vidéoconférence ont été résolus. On m'a dit également que le

10 problème à l'origine de cela vient du fait que le Bureau du Procureur

11 n'avait pas informé le service technique des moyens techniques dont ils

12 allaient avoir besoin. C'est dommage puisque nous avons une demi-heure de

13 perdue.

14 En ce moment précis, je vois sur l'écran l'image de Sarajevo. Je vois la

15 représentante du Greffe. Est-ce qu'il serait possible de vérifier si la

16 connexion marche bien, si elle fonctionne? Pourriez-vous, s'il vous plaît,

17 dire quelques mots? J'ai entendu juste un mot en partie. La qualité du son

18 n'est pas extraordinaire.

19 Pourriez-vous, s'il vous plaît, dire quelques phrases?

20 Mme Philpott (interprétation): (La représentante du Greffe à Sarajevo

21 compte.)

22 M. le Président (interprétation): J'ai compté avec vous jusqu'à sept.

23 On va voir si la qualité du son est suffisamment bonne pour commencer.

24 Sinon, nous allons être obligés d'interrompre la séance. Je ne sais pas

25 s'il s'agit d'une qualité habituelle ou bien si elle est

Page 5573

1 exceptionnellement mauvaise.

2 Monsieur Ierace, j'ai sous les yeux une liste datant du 13 mars qui

3 indique l'ordre de comparution des témoins par vidéoconférence. Est-ce que

4 cette liste est toujours valable, toujours actuelle?

5 M. Ierace (interprétation): Oui, Monsieur le Président.

6 M. le Président (interprétation): Monsieur Ierace, pourriez-vous, s'il

7 vous plaît, présenter votre premier témoin?

8 M. Ierace (interprétation): Monsieur le Président, le premier témoin que

9 nous avons l'intention de citer s'appelle Nura Bajraktarevic.

10 M. le Président (interprétation): Merci, Monsieur Ierace.

11 M. Ierace (interprétation): Monsieur le Président, il y a eu ordonnance de

12 la part de la Chambre pour attribuer la déformation des traits du visage

13 et de la voix du Témoin qui a été faite vendredi dernier, si je ne me

14 trompe.

15 M. le Président (interprétation): Oui, parce que ces mesures ne sont pas

16 visibles sur la liste du 13 mars.

17 M. Ierace (interprétation): Oui, mais je vois que la déformation des

18 traits du visage ne marche pas; je ne la vois pas sur l'écran. Peut-être

19 que nous devrions passer à huis clos en attendant de régler cela.

20 M. le Président (interprétation): Pourriez-vous, s'il vous plaît, vérifier

21 cela?

22 Madame Philpott, nous avons un problème technique concernant la

23 déformation des traits du visage. Je voudrais donc que ceci soit corrigé.

24 M. Ierace (interprétation): Je voudrais me corriger: il n'y a pas eu de

25 demande, il n'y a pas eu d'ordonnance de faite pour la déformation de la

Page 5574

1 voix de ce témoin.

2 (Le témoin, Mme Nura Bajraktarevic, est à l'écran.)

3 M. le Président (interprétation): Il vient de m'être confirmé que la

4 déformation des traits de visage est de rigueur pour toutes les images

5 envoyées de l'extérieur. Mais nous, dans ce prétoire, nous pouvons en

6 effet voir le visage des témoins.

7 Madame Bajraktarevic, m'entendez-vous dans une langue que vous comprenez?

8 Mme Bajraktarevic (interprétation): (Inaudible.)

9 M. le Président (interprétation): Avant de témoigner, le Règlement de

10 procédure et de preuve exige que vous fassiez une déclaration solennelle

11 déclarant que vous allez dire la vérité, toute la vérité et rien que la

12 vérité.

13 Le texte de cette déclaration va vous être remis; est-ce que vous pourriez

14 lire ce texte pour nous?

15 Mme Bajraktarevic (interprétation): Je déclare solennellement que je

16 dirai…

17 (Inaudible.)

18 M. Piletta-Zanin: Monsieur le Président?

19 M. le Président (interprétation): J'ai l'impression que ce que l'on entend

20 n'est pas suffisamment audible pour que les interprètes puissent le

21 traduire.

22 Madame Philpott, nous recevons un son qui est à peine audible de sorte que

23 les interprètes ne sont pas en mesure de traduire les propos du témoin.

24 Pourriez-vous lui demander de s'asseoir? Elle n'a pas besoin de rester

25 debout pendant que nous nous efforçons de résoudre ce problème technique.

Page 5575

1 Est-ce que je peux demander aux techniciens de nous dire si la qualité du

2 son peut être améliorée?

3 Madame Philpott, pourriez-vous, s'il vous plaît, demander au témoin de

4 s'asseoir et de se rapprocher du micro pour voir si ceci aidera en quelque

5 sorte à la qualité du son, améliorera la qualité du son?

6 Mme Bajraktarevic (interprétation): Je déclare solennellement que je dirai

7 la vérité, toute la vérité et rien que la vérité.

8 M. le Président (interprétation): Je voudrais vérifier auprès des

9 interprètes, pour savoir si la qualité du son est suffisante pour traduire

10 les propos du témoin?

11 Peut-être pourrions nous commencer, et si vous pensez que vous n'êtes pas

12 en mesure de traduire les propos du témoin, veuillez nous en avertir.

13 Merci.

14 Merci, Madame Bajraktarevic.

15 Avant le début de votre déposition, je dois voir ce que souhaite me dire

16 le conseil de la défense. Maître Piletta-Zanin?

17 M. Piletta-Zanin: Merci, Monsieur le Président.

18 Simplement, je ne sais pas quel est le son que peuvent percevoir les

19 interprètes, mais vous savez que la défense aime entendre ce qui se dit

20 dans ce prétoire ou ailleurs, en tout cas ce qui s'entend dans ce

21 prétoire. Et mon confrère, Me Pilipovic; me dit qu'elle n'entend pas

22 suffisamment pour comprendre, par conséquent moi non plus. C'est un point

23 important pour la défense, et nous verrons comment cela progresse. Mais si

24 c'est comme cela, il faudra, je pense, renoncer à cette qualité. Merci.

25 M. le Président (interprétation): Nous allons voir ce que nous allons

Page 5576

1 faire, ce que nous devrions faire si la qualité ne s'améliore pas. Nous

2 allons simplement commencer et voir comment vont les choses. On va décider

3 d'ici quelques minutes, aussi bien avec les interprètes qu'avec les

4 parties.

5 Madame Bajraktarevic, vous allez tout d'abord être interrogée par le

6 conseil du Bureau du Procureur.

7 Monsieur Ierace, c'est à vous.

8 (Interrogatoire principal du témoin, Mme Nura Bajraktarevic, par M.

9 Ierace.)

10 M. Ierace (interprétation): Madame, vous appelez-vous Nura Bajraktarevic?

11 Mme Bajraktarevic (interprétation): Oui.

12 Question: Est-ce que vous avez 71 ans?

13 Réponse: Le 28 février 1931.

14 Question: Avez-vous habité dans le quartier de Sarajevo qui s'appelle

15 "Soukbunar", pendant toute votre vie?

16 Réponse: Oui, c'est là que je suis née.

17 Question: Et cela se trouve-t-il au sud de Sarajevo, au-dessus de

18 Skenderija?

19 Réponse: Oui.

20 Question: Pendant la guerre, entre 1992 et 1995, est-ce que vous deviez

21 aller ramasser du bois pour aller faire la nourriture?

22 Réponse: Oui.

23 Question: Est-ce que, de temps en temps, vous êtes allée ramasser du bois

24 dans le quartier de Brajkovac?

25 Réponse: Je n'ai pas compris. Je n'ai pas compris, je suis désolée.

Page 5577

1 Question: Je vais répéter ma question: est-ce que, occasionnellement, vous

2 êtes allée chercher du bois dans la région appelée "Brajkovac"?

3 Réponse: Oui.

4 Question: Brajkovac se trouve-t-il a quelques kilomètres de la ville où

5 vous habitiez?

6 Réponse: Oui, oui.

7 Question: Quand vous alliez ramasser du bois pendant la guerre, est-ce

8 que, de temps en temps, vous voyiez des personnes que vous connaissiez

9 qui, elles aussi, étaient en train de ramasser du bois?

10 Réponse: Oui.

11 Question: Quand vous étiez en train de ramasser du bois à Brajkovac, est-

12 ce qu'il y a eu des occasions où vous avez entendu des tirs?

13 Réponse: Oui.

14 Question: A une occasion, alors que vous étiez en train de ramasser du

15 bois, est-ce que quelqu'un se trouvant à proximité de vous a été tué?

16 Réponse: Non.

17 M. Ierace (interprétation): Une fois, alors que vous étiez dans la région

18 de Brajkovac, n'y avait-il pas quelqu'un que vous connaissiez qui se

19 trouvait dans la même région, dans le même endroit que vous, qui a été tué

20 par balle?

21 Mme Bajraktarevic (interprétation): Oui.

22 M. Piletta-Zanin: Je dois faire objection à cette question. Le témoin

23 venait de répondre non à cette question qui était, me semble-t-il,

24 pratiquement la même.

25 M. le Président (interprétation): Oui.

Page 5578

1 Monsieur Ierace, l'objection que vient de soulever le conseil est

2 justifiée. Vous avez posé une question à laquelle on avait répondu. En

3 même temps, je peux imaginer qu'il arrive parfois, pour quelque raison que

4 ce soit, que vous êtes surpris par une réponse et que vous pouvez, par

5 exemple, demander aux Juges de vous aider pour vérifier s'il n'y a pas eu

6 une mauvaise compréhension de la part de la personne qui a reçu la

7 question. Et donc, vous ne pouvez pas tout simplement répéter la question

8 pour obtenir une nouvelle réponse.

9 M. Ierace (interprétation): Monsieur le Président, je pense qu'il y avait

10 une petite différence entre les deux questions posées. En réalité, il y

11 avait une différence de taille. Je pense que c'est pour cette raison-là

12 que les deux réponses étaient différentes.

13 M. le Président (interprétation): Je vais vérifier cela. Laissez-moi un

14 instant, je vous prie.

15 Vous voulez dire que ceci aurait pu se produire alors qu'elle n'était pas

16 en train de ramasser du bois. C'est cela la différence que je vois?

17 M. Ierace (interprétation): Oui, pas au moment où elle était en train de

18 ramasser du bois.

19 M. le Président (interprétation): Oui, je n'avais pas remarqué cette

20 différence. Peut-être que j'aurais dû la voir. La question était

21 pratiquement la même, mais pas complètement la même.

22 Maître Piletta-Zanin, j'aurais dû peut-être d'abord lire attentivement les

23 deux questions pour voir où se trouvait la différence. Donc, apparemment,

24 il y avait tout de même une différence entre les deux questions. Et quand

25 j'ai dit que votre objection était justifiée, eh bien, je pense que j'ai

Page 5579

1 fait une erreur et je voudrais vous présenter mes excuses pour cela.

2 Monsieur Ierace, vous pouvez continuer.

3 M. Ierace (interprétation): Madame Bajraktarevic, qui était cette personne

4 que vous connaissiez, qui avait été tuée?

5 Mme Bajraktarevic (interprétation): Je ne sais plus comment il s'appelait

6 exactement, j'ai oublié. Sacir quelque chose.

7 Question: Et quand cela s'est-il produit?

8 Réponse: C'était la guerre.

9 Question: Vous souvenez-vous de l'année?

10 Réponse: Non.

11 Question: Vous souvenez-vous de la saison, au moment où il a été tué?

12 Réponse: C'était en été.

13 Question: L'avez-vous vu en train de se faire tirer dessus?

14 Réponse: Non, parce qu'il était plus en amont, il était sur la colline et

15 je ne pouvais pas le voir. Moi, j'étais en train de me cacher, je n'osais

16 pas me soulever. Et cet autre ami qui était avec nous, il a vu au moment

17 où il a été blessé et il a dit: "Oh la la!". Et moi, je lui ai demandé:

18 "Qu'est-ce qui s'est passé?". Il m'a dit: "Tiens, il y a Sacir qui vient

19 de se faire tuer".

20 Question: Pourriez-vous nous donner le nom de cet ami?

21 Réponse: Bajrami.

22 Question: Vous nous avez dit que vous vous cachiez, vous étiez baissée.

23 Vous avez entendu combien de tirs?

24 Réponse: Je n'ai entendu qu'un seul, un seul coup de feu.

25 Question: Combien de temps avant d'entendre ce coup de feu, combien de

Page 5580

1 temps auparavant avez-vous vu Sacir pour la dernière fois?

2 Réponse: Eh bien, c'était tout de suite. D'ailleurs, son ami m'avait dit

3 de lui donner de l'eau.

4 Question: Qu'avez-vous fait quand Bajrami vous a demandé de lui donner de

5 l'eau?

6 Réponse: Eh bien, je suis allée dans une maison qui se trouvait à

7 proximité et j'ai demandé de l'eau. Et il y avait une bonne femme, là-bas,

8 qui m'a donné de l'eau, alors que Bajrami a dit, m'a dit d'en emporter. Et

9 moi, je lui ai répondu que je ne pouvais pas le faire car j'avais peur

10 d'être touchée, moi aussi, par une balle.

11 Question: Et qu'avez-vous fait avec cette eau que cette femme vous a

12 donnée?

13 Réponse: Je l'ai mise sur un petit muret et ensuite je suis partie.

14 Question: Et tout cela s'est passé à quel moment de la journée? Je pense à

15 l'incident où Sacir avait été tué?

16 Réponse: A peu près à midi.

17 Question: Vous êtes arrivée là-bas, ce matin-là, à quelle heure à peu

18 près?

19 Réponse: Eh bien, j'arrivais d'habitude vers 9 ou 10 heures du matin.

20 Question: Et ce matin-là, vous avez vu Sacir à quel moment de la matinée?

21 Pour la première fois à peu près, évidemment?

22 Réponse: Je ne l'ai pas vu au moment où il est arrivé ce matin-là, je l'ai

23 juste vu au moment où il était en train de couper du bois.

24 Question: Et ce jour-là, est-ce que vous y êtes allée pour ramasser du

25 bois, c'est pour cela que vous y êtes allée?

Page 5581

1 Réponse: Oui, j'étais en train de ramasser ce jour-là, et, au moment où

2 j'ai vu qu'il était tué, je suis rentrée chez-moi; je ne voulais plus

3 rester.

4 M. Ierace (interprétation): Vous voulez dire que vous êtes partie chez-

5 vous? Que vous êtes rentrée chez-vous?

6 Mme Bajraktarevic (interprétation): Oui, chez-moi.

7 M. Piletta-Zanin: Monsieur le Président, je suis navré, mais je dois

8 intervenir.

9 Tout à l'heure, vous avez indiqué que mon objection n'était pas retenue,

10 si j'ai bien compris, pour la raison qu'il y avait une différence entre la

11 première question posée par M. Ierace qui était: "Vous arrivait-il de

12 récolter du bois dans cet endroit?", et la seconde question qui était:

13 "Lorsque vous étiez à Brajkovac…". Et, cette fois-ci, sans mention de

14 cette récolte de bois, voici que l'on revient par une question indirecte à

15 cette récolte de bois. Ce qui a pour effet, Monsieur le Président, de nous

16 placer dans la situation où nous étions très exactement lorsque j'ai fait

17 mon objection.

18 Je tenais à l'indiquer puisque, finalement, par ce biais-là, on retourne

19 en quelque sorte à la case départ.

20 M. le Président (interprétation): Maître Piletta-Zanin, j'ai regardé les

21 questions, et il me semble que vous avez soulevé une objection puisque

22 l'on posait pour la deuxième fois une question déjà posée.

23 La première question était comme ceci: "Au moment où vous étiez en train

24 de ramasser du bois à Brajkovac, avez-vous jamais entendu des coups de

25 feu?".

Page 5582

1 Et: "A une occasion, alors que vous étiez en train de récolter du bois,

2 est-ce que quelqu'un qui se trouvait à votre proximité avait été tué?", la

3 réponse était "non".

4 Ensuite: "A une occasion, alors que vous vous trouviez dans la région de

5 Brajkovac, est-ce que quelqu'un que vous connaissiez et qui se trouvait

6 dans la même région, dans le même quartier, a-t-il été tué?", la réponse

7 était "oui".

8 La différence entre ces deux questions est comme suit: dans la première

9 question, on demande spécifiquement au témoin si, au moment où elle a vu

10 que quelqu'un était en train de se faire tuer, si elle était en train de

11 ramasser du bois à ce moment précis; et on ne trouve pas cette précision

12 dans la deuxième question.

13 Maintenant, la dernière question posée au témoin est comme suit: on a

14 demandé au témoin si elle y est allée et si elle s'est rendue à cet

15 endroit pour y ramasser du bois. Et le témoin a répondu un peu à côté,

16 elle a dit qu'elle était en train de ramasser du bois.

17 Donc les questions n'étaient pas tout à fait les mêmes. Mais, en même

18 temps, il pourrait y avoir une explication éventuelle à ceci. Peut-être

19 qu'il y a eu une mauvaise compréhension. Je ne vois pas pourquoi

20 j'arrêterai M. Ierace dans ses questions, dans les questions qu'il est en

21 train de poser.

22 Vous pouvez continuer, Monsieur Ierace.

23 M. Ierace (interprétation): Madame Bajraktarevic, quelle était à peu près

24 l'âge de Sacir?

25 Mme Bajraktarevic (interprétation): Je vous ai déjà dit que je ne savais

Page 5583

1 pas exactement, il avait à peu près 60 ans, quelque chose comme ça.

2 Question: Quelle était sa tenue vestimentaire le jour où il s'est fait

3 tuer?

4 Réponse: Civile.

5 Question: Est-ce que, ce jour-là, vous l'avez vu en train de porter une

6 arme à feu?

7 Réponse: Non. Non, il n'en avait pas.

8 Question: Ce matin-là, dans la région, est-ce que vous avez pu remarquer

9 des soldats?

10 Réponse: Non.

11 Question: Avant ce jour-là, quand vous vous trouviez dans cette région,

12 est-ce qu'il est arrivé que l'on vous tire dessus?

13 Réponse: Je n'ai pas compris votre question.

14 Question: A d'autres occasions, avant ce jour-là, quand vous vous rendiez

15 dans la région pour y récolter du bois, est-ce qu'il est arrivé qu'on vous

16 tire dessus, sur vous ou bien autour de vous, dans votre direction?

17 Réponse: Il y a eu des tirs tout le temps.

18 M. Ierace (interprétation): Monsieur le Président, je voudrais demander au

19 témoin de regarder un enregistrement.

20 Même si le témoin figure dans cette vidéo, même si on ne la voit que de

21 dos, je pense qu'il serait prudent de passer à huis clos partiel parce

22 qu'on n'a pas brouillé l'image au niveau de la tête, à cause d'une demande

23 de mesures de protection faite assez tardivement.

24 M. le Président (interprétation): La défense a-t-elle une objection, une

25 remarque à faire quant à cette demande de passer à huis clos partiel?

Page 5584

1 Mme Pilipovic (interprétation): Non, Monsieur le Président. Je voudrais

2 simplement informer les Juges de la Chambre du fait que nous venons

3 seulement de recevoir la cassette vidéo que l'accusation souhaite

4 visionner.

5 M. Ierace (interprétation): Monsieur le Président, je ne vois pas que

6 faire d'autre que de continuer à entendre ce témoin. Mais je vois que

7 cette cassette a été communiquée à la défense le 26 octobre de l'année

8 dernière.

9 M. le Président (interprétation): Quel était le numéro de cette pièce de…?

10 M. Ierace (interprétation): Il s'agit du numéro V000-3484. La pièce porte

11 la cote 3280S.

12 M. le Président (interprétation): La pièce 3280S figure bel et bien sur la

13 liste. Je n'ai pas entendu de plainte de la part des avocats de la défense

14 nous indiquant que cette pièce n'aurait pas été communiquée.

15 Madame la Greffière, pourriez-vous, s'il vous plaît, demander à la cabine

16 technique de passer à huis clos?

17 (Intervention technique.)

18 Je voudrais demander à la cabine technique si nous sommes à huis clos,

19 alors que le témoignage s'effectue par le témoignage de vidéoconférence,

20 puisque je ne vois pas d'indication sur mon écran que l'on voit d'habitude

21 en haut à droite.

22 (Audience à huis clos partiel à 12 heures 29.)

23 (expurgé)

24 (expurgé)

25 (expurgé)

Page 5585

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12 Page 5585 – expurgée – audience à huis clos partiel.

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

Page 5586

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12 Page 5586 – expurgée – audience à huis clos partiel.

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

Page 5587

1 (expurgé)

2 (expurgé)

3 (expurgé)

4 (expurgé)

5 (expurgé)

6 (expurgé)

7 (expurgé)

8 (expurgé)

9 (expurgé)

10 (expurgé)

11 (expurgé)

12 (expurgé)

13 (expurgé)

14 (expurgé)

15 (expurgé)

16 (expurgé)

17 (expurgé)

18 (expurgé)

19 (expurgé)

20 (expurgé)

21 (expurgé)

22 (Audience publique avec mesures de protection à 12 heures 43.)

23 Nous pouvons continuer, Monsieur Ierace.

24 M. Ierace (interprétation): Excusez-moi, Madame Bajraktarevic, au moment

25 où Sacir avait été tué, est-ce que vous vous trouviez sur la colline qui

Page 5588

1 surplombe la route, dans la direction que vous avez montrée?

2 Mme Bajraktarevic (interprétation): Oui, oui.

3 Question: Merci.

4 Permettez-moi un instant, Monsieur le Président.

5 Madame Bajraktarevic, sous peu, vous verrez sur l'écran du moniteur une

6 photographie. Pouvez-vous nous dire, s'il vous plaît, nous signaler le

7 moment lorsque vous l'aurez vue, la photographie, vous l'aurez sous vos

8 yeux?

9 A l'attention de la Chambre d'instance, puis-je dire qu'il s'agit d'une

10 photographie panoramique à 360 degrés? Il s'agit de la pièce à conviction

11 P32798.

12 Madame Bajraktarevic, voyez-vous devant vous, sur l'écran, cette

13 photographie-là?

14 Réponse: Oui.

15 Question: Reconnaissez-vous ce que vous pouvez voir sur la photographie?

16 Réponse: Non. Cela ne me semble pas être très, très clair.

17 Question: Nous allons la déplacer un peu, cette photographie, la faire

18 défiler un peu. Est-ce que vous reconnaissez la localité ou la ville que

19 l'on voit maintenant sur la photographie?

20 Réponse: Oui.

21 Question: Quelle est cette localité?

22 Réponse: Je vois, enfin, en arrière ligne, cette Osmica, le site d'où ils

23 ont tiré. Ce que l'on voit en bas, c'est la ville de Sarajevo.

24 Question: Très bien, on va faire défiler encore un petit peu la

25 photographie.

Page 5589

1 Madame Bajraktarevic, reconnaissez-vous le site qui a été tourné et dont

2 vous voyez la position maintenant? De quelle partie de Sarajevo il s'agit,

3 en effet?

4 Réponse: Non, je ne reconnais pas cela.

5 M. Ierace (interprétation): Pouvez-vous, s'il vous plaît, reprendre les

6 deux ou trois mots que vous venez de proférer?

7 Mme Bajraktarevic (interprétation): Je sais de quoi il s'agit pour parler

8 du site en général, mais là où l'on voit, par exemple, une espèce de

9 champ...

10 (L'interprète n'a pas saisi s'il s'agit de luzerne ou autre.)

11 M. Piletta-Zanin: La qualité du son est à ce point mauvaise que la défense

12 n'entend pas ce que dit ce témoin. Je vois que les interprètes n'arrivent

13 pas à tout saisir. Il faut en tirer les conséquences, hélas!, trois fois

14 hélas!

15 M. le Président (interprétation): Maître Piletta-Zanin, les expériences de

16 la Chambre jusqu'à maintenant étaient telles que, d'ordinaire, les

17 interprètes étaient en mesure de traduire ce que le témoin dit et qu'ils

18 pouvaient toujours attirer notre attention sur le fait que la qualité du

19 son n'était pas si bonne que cela, par conséquent inaudible. Ce qui était

20 inaudible, vous ne pouvez pas le traduire.

21 Par conséquent, je prie ceux qui interrogent le témoin, de bien vouloir

22 toujours reprendre la question qui était la leur, toutes les fois où les

23 interprètes signalent la mauvaise qualité du son.

24 Par conséquent, Monsieur Ierace, à vous de le faire. La Chambre d'instance

25 suivra avec vigilance et attention la question de savoir si, à un moment

Page 5590

1 donné, l'intelligibilité du texte sera aussi mauvaise que nous ne serons

2 plus en mesure de poursuivre nos débats.

3 Par conséquent, Monsieur Ierace, voulez-vous, s'il vous plaît, reprendre

4 votre question? Autrement dit, voulez-vous demander au témoin d'y

5 répondre?

6 M. Ierace (interprétation): Madame Bajraktarevic, je vous ai demandé si

7 vous avez reconnu le site, le secteur où se trouvait la caméra lors de la

8 prise de vue de ce site, et de quelle section il s'agit? Vous avez dit

9 d'abord "non", et après, vous avez dit: "Je reconnais le site". Enfin,

10 après, vous avez dit quelque chose que nous n'avons pas capté. Qu'avez-

11 vous dit, après avoir dit: "Oui, je reconnais le site."?

12 Mme Bajraktarevic (interprétation): Je reconnais bien le site, mais tout

13 cela est en contre-bas pour que je puisse voir depuis là la Mahala

14 Brajkovac. Voilà ce que je pense au moins.

15 M. le Président (interprétation): Madame Bajraktarevic, puis-je vous

16 demander de ménager une petite pause entre les questions que vous entendez

17 et vos interventions, c'est-à-dire faites une pause avant de répondre à la

18 question. Ceci est nécessaire pour des raisons techniques.

19 Allez-y, Monsieur Ierace.

20 M. Ierace (interprétation): Nous avons une fois de plus fait défiler la

21 photographique panoramique. Maintenant, il me semble que vous devriez être

22 en mesure de voir un arbre du côté gauche, qui court du fond de l'écran

23 jusqu'en haut de l'écran.

24 Et à l'angle droit, en bas de la seconde moitié du moniteur, donc de

25 l'image, vous pouvez voir un terrain qui semble tout à fait plan; après,

Page 5591

1 il y a quelque chose qui apparaît comme étant un espace vert, ou quelque

2 chose comme un véhicule ou quoi? De quoi s'agit-il?

3 Mme Bajraktarevic (interprétation): Il me semble qu'il s'agit là du

4 réservoir de captage d'eau. Comme je vous l'ai déjà dit, je n'ai pas eu

5 l'occasion de m'y rendre souvent. Peut-être que quelqu'un était en train

6 de se faire construire quelque chose là-haut. Qu'est-ce que j'en sais?

7 Question: De toute façon, vous êtes-vous trouvée vous-même non loin du

8 réservoir au moment où vous avez entendu ce coup de feu qui, comme vous le

9 dites, d'après vous et d'après ce que vous avez dit, a causé la mort de

10 Sacir?

11 Réponse: Oui, c'était de mon côté gauche que j'ai entendu.

12 Question: Madame Bajraktarevic, s'il vous plaît, voulez-vous reprendre

13 votre toute dernière réponse? Nous n'avons pas tout capté.

14 Réponse: J'ai dit que c'était de mon côté gauche que Sacir a été tué. Or,

15 en bas, ce que vous voyez sur la photographie, je crois qu'il s'agit soit

16 du réservoir, soit de quelque chose qui serait une construction entreprise

17 par quelqu'un. Je ne sais pas quoi vous dire avec plus de précision.

18 Question: Sur la bande vidéo, nous avons pu vous voir vous-même, debout

19 sur la route.

20 Je voudrais maintenant savoir où se trouve, par rapport à cette partie, à

21 ce secteur, à ce tronçon de la route, le réservoir de captage d'eau.

22 Réponse: En contre-bas, en dessous de la route.

23 Question: Est-ce que vous reconnaissez les monts qui se trouvent derrière

24 ce que vous avez dit pouvant être une construction ou le réservoir?

25 Réponse: Oui, je reconnais. Je connais bien les sites.

Page 5592

1 Je vous en prie, je sais que, depuis que je m'y connais dans les environs,

2 je connais bien toutes ces collines, ces monts. Mais ce n'est pas dire

3 autant que je m'y rendais souvent ces derniers temps, pour dire davantage

4 de détails. Mais je connais bien de quoi il s'agit.

5 Question: Madame Bajraktarevic, je suis désolé, mais nous n'avons pas tout

6 entendu de ce que vous venez de dire. Pouvez-vous, s'il vous plaît,

7 reprendre votre réponse à la question? Mais faites-le lentement, s'il vous

8 plaît.

9 Réponse: J'ai dit que le réservoir se trouvait en dessous de la route,

10 mais peut-être un petit peu disons à côté du site où j'étais moi-même.

11 Mais, en tout cas, sa position est bien en dessous de la route.

12 Question: Très bien. Est-ce que vous reconnaissez les collines que l'on

13 peut voir présentées en teinte plutôt sombre sur cette photographie-là, et

14 qui s'élèvent derrière l'installation désignée par vous comme étant un

15 réservoir?

16 Réponse: Nous, on appelait cela Osmice et Baba. Il s'agit de ces collines-

17 là. Je ne me souviens plus de tous les noms de ces collines.

18 M. Ierace (interprétation): Au temps et au moment où Sacir a été touché,

19 les forces de qui tenaient sous leur contrôle Osmice et le secteur de la

20 colline de Baba? S'agissait-il des forces de l'armée serbe, du

21 gouvernement serbe ou d'autres forces?

22 Mme Bajraktarevic (interprétation): Il s'agit des forces serbes. Là, en

23 bas, où nous étions, nous, il n'y avait pas d'armée, il n'y avait pas de

24 militaires.

25 M. le Président (interprétation): Oui, Maître Piletta-Zanin?

Page 5593

1 M. Piletta-Zanin: Monsieur le Président, je suis absolument navré, mais

2 deux choses: je ne sais pas très bien à quoi correspond en fait, dans la

3 réalité, l'expression "Baba something", que je vois dans le transcript

4 anglais.

5 L'autre chose, c'est que j'essaie de suivre maintenant sur le canal serbe

6 pour voir comment l'on entend le témoin, et je vous prie de me croire,

7 c'est un exercice qui n'est pas seulement difficile mais qui devient

8 pratiquement impossible. Je suis sûr que le général Galic, derrière moi,

9 pense la même chose: on n'arrive pas à saisir cela.

10 M. le Président (interprétation): Maître Piletta-Zanin, effectivement,

11 moi, je ne parle pas cette langue-là. A plusieurs reprises, je me suis

12 branché sur le canal BCS pour avoir une impression de ce que cela donne.

13 Si vous permettez une seconde, pour une consultation avec mes collègues

14 pour savoir quelle est leur impression de tout cela.

15 (M. le Président et les Juges se consultent sur le siège.)

16 Maître Piletta-Zanin, bien entendu, nous avons tous pu nous rendre compte

17 que, par moment, il était difficile de comprendre le témoin mais, en ce

18 moment-ci, la Chambre d'instance se fie aux interprètes. A plusieurs

19 reprises, quant à eux, ils ont dit qu'ils n'avaient pas été en mesure de

20 capter le message. Par conséquent, ils ne l'ont pas traduit.

21 Sur la base de ce que je viens de dire, la Chambre conclut que, si les

22 interprètes sont capables de traduire tout cela -il ne s'agit pas d'un

23 seul interprète mais de plusieurs d'entre eux-, par conséquent, si les

24 interprètes sont capables de comprendre encore, avec beaucoup de

25 difficulté, tout ce qui a été dit -or la Chambre d'instance dit que les

Page 5594

1 interprètes devraient évidemment nous le signaler. Si, toutefois, ils ne

2 pourraient pas traduire, alors nous constatons que la situation est telle

3 que nous pouvons reprendre et poursuivre.

4 Monsieur Ierace, allez-y, s'il vous plaît.

5 M. Ierace (interprétation): Qu'est-ce que c'était cette localité dénommée

6 "Baba"?

7 Mme Bajraktarevic (interprétation): Baba se trouvait avant et devant

8 Osmice pour ainsi dire, à regarder où se trouvaient localisées les forces

9 serbes.

10 Question: Pouvez-vous nous décrire comment se présente la localité Baba?

11 Réponse: Il s'agit d'un rocher.

12 Question: Pouvez-vous le voir sur la photographie? Pouvez-vous voir tout

13 cela sur la photographie que vous pouvez voir sous vos yeux, sur le

14 moniteur?

15 Réponse: Je crois, pour ma part, que le rocher se trouve à droite,

16 derrière ces immeubles que l'on peut voir.

17 Question: Lorsque vous dites "derrière et au-dessus", pouvez-vous nous

18 dire de quelle couleur il s'agit, pour parler de ces immeubles?

19 Réponse: De couleur blanche.

20 M. Ierace (interprétation): Je vais maintenant faire défiler la

21 photographie toujours vers la droite, et si je le fais dans le sens

22 inverse, dans le mauvais sens, je vous prie de nous le dire, de le

23 signaler. Est-ce bien là, maintenant, dire que je fais défiler la

24 photographie dans la bonne direction?

25 M. Piletta-Zanin: (Inaudible.)

Page 5595

1 M. le Président (interprétation): La réponse fournie par le témoin n'a pas

2 été tout à fait claire. Par conséquent, Monsieur Ierace, pourriez-vous

3 peut-être demander un éclaircissement de la toute dernière réponse du

4 témoin?

5 Je me demande si nous avons pu nous attendre à une réponse davantage

6 précise par le témoin, étant donné la façon dont vous venez de poser votre

7 question. Parce que, à vrai dire, je ne l'ai pas très bien captée moi non

8 plus. Essayez de reformuler votre question, Monsieur Ierace.

9 M. Ierace (interprétation): Madame Bajraktarevic, vous venez de dire que

10 vous pensiez que cette localité, "Baba", se trouvait à droite, au-dessus

11 de ces maisons blanches, ces immeubles blancs. Pouvez-vous voir cette

12 localité "Baba" sur la photographie?

13 Mme Bajraktarevic (interprétation): Je vous en prie, je vois tout cela.

14 Mais si vous pouviez m'y emmener maintenant, je pourrais vous montrer tout

15 et qui est quoi. Mais comme cela, à regarder, évidemment, ce n'est pas si

16 facile que cela. Je ne peux pas tout à fait bien vous comprendre.

17 Question: Très bien. Bon, nous avons pu voir pendant la diffusion de la

18 cassette vidéo que l'on vous a demandé de montrer la provenance de ce coup

19 de feu. Que se trouve-t-il là-bas, depuis où on a tiré?

20 Réponse: Il s'agit de la localité Osmice. C'est ce que j'ai montré. Et

21 puis après, il y avait avant la soi-disant localité de Kula. Mais je ne

22 sais pas d'où elle est venue, cette balle.

23 Question: Sous le contrôle de quelles forces se trouvait Kula à cette

24 époque-là?

25 Réponse: Toujours sous le contrôle des mêmes forces, des forces serbes.

Page 5596

1 Question: Et dans quel secteur se trouve Kula?

2 Réponse: Je n'ai pas compris la question.

3 Question: Je retire cette question.

4 Quelle est la distance qui sépare Kula, le site où vous vous trouviez au

5 moment où vous avez entendu le coup de feu?

6 Réponse: Je ne sais pas vous dire combien de kilomètres, mais ce n'est pas

7 loin. Ce n'est pas très loin.

8 M. Ierace (interprétation): Monsieur le Président, Messieurs les Juges,

9 est-ce le bon moment de suspendre l'audience?

10 M. le Président (interprétation): Oui, en effet. Monsieur Ierace, pouvez-

11 vous d'abord expliquer aux gens de Sarajevo que nous nous proposons

12 maintenant de suspendre l'audience pour quelque temps.

13 Madame Bajraktarevic, nous allons maintenant faire une pause d'une heure

14 et demie. Cela veut dire que votre déposition n'a toujours pas été achevée

15 mais que nous allons la reprendre; vous allez la reprendre vous-même après

16 la pause-déjeuner, à savoir dans une heure et demie. M'avez-vous compris?

17 Mme Bajraktarevic (interprétation): Je vous ai compris.

18 M. le Président (interprétation): Merci beaucoup. L'audience est

19 suspendue, jusqu'à 14 heures 30.

20 (L'audience, suspendue à 13 heures, est reprise à 14 heures 45.)

21 Les techniciens ont essayé de travailler, d'améliorer la qualité du son.

22 Ils ont fait de leur mieux, et j'espère que le son s'est vraiment

23 amélioré.

24 J'aimerais demander à la défense de nous faire signe s'ils ne comprennent

25 pas un certain mot ou une certaine phrase. Vous pouvez toujours demander à

Page 5597

1 ce qu'une phrase soit répétée ou qu'un mot soit répété, parce que la

2 qualité du son ne doit pas porter préjudice à leur compréhension et au

3 témoignage lui-même. Voilà.

4 Etes-vous prêt, Monsieur Ierace, à recommencer, à résumer?

5 M. Ierace (interprétation): Oui, je suis prêt.

6 Madame Bajraktarevic, vous allez maintenant voir une autre photographie

7 sur l'écran devant vous: pouvez-vous voir la photographie?

8 Mme Bajraktarevic (interprétation): Oui.

9 M. Ierace (interprétation): Vous remarquerez peut-être que cette

10 photographie a été prise avec une route à l'arrière-plan. Et, vu votre

11 passé, est-ce que vous reconnaissez dessus Sarajevo?

12 Mme Bajraktarevic (interprétation): Ce n'est pas très visible.

13 Mme Philpott (interprétation): Nous n'avons pas la photographie sur

14 l'écran?

15 M. Piletta-Zanin: C'est exactement la question. Nous n'avons pas la

16 photographie sur l'écran, je ne sais pas si nous l'avons ou pas.

17 M. le Président (interprétation): Nous avons la photographie sur notre

18 écran, nous le voyons sur l'écran. Mme Philpott a confirmé qu'elle a la

19 vision de l'écran. Si, donc, vous avez tous l'écran, veuillez poursuivre,

20 s'il vous plaît.

21 M. Ierace (interprétation): Pour les enregistrements, nous avons

22 maintenant la pièce de preuve P3279SS. Madame Bajraktarevic, est-ce que

23 vous reconnaissez Sarajevo à l'arrière-plan de la photographie?

24 Mme Bajraktarevic (interprétation): Oui, je peux le reconnaître.

25 Question: Je vais maintenant tourner la photographie vers la droite.

Page 5598

1 Veuillez accepter ma confirmation que cette photographie a été prise à

2 l'endroit où vous avez été filmée sur la vidéo de ce matin? Je vais

3 continuer à tourner la photographie vers la droite. Sur la vidéo, vous

4 avez semblé indiquer la maison qui maintenant apparaît sur l'écran. Vous

5 avez indiqué que cette maison était celle où vous aviez pu trouver de

6 l'eau ou celle de laquelle vous vous êtes rapprochée pour avoir de l'aide?

7 Réponse: Oui.

8 Question: Vous avez dit, ce matin, que le réservoir était en dessous de

9 cette route. J'en déduis que c'est la route sur la photographie; est-ce

10 que ceci est correct?

11 Réponse: Oui. Mais, au-dessus de la barrière, vers la voiture et en

12 dessous de la route, à cet endroit-là.

13 Question: Je vais continuer à tourner la photographie vers la droite. Nous

14 avons maintenant tourné la photographie à 360 degrés.

15 Madame, pendant la guerre, est-ce que vous avez vu quelqu'un d'autre sur

16 qui on a tiré dans cette zone-là?

17 Réponse: Oui. J'ai déclaré qu'il y avait une autre femme présente, qui a

18 ramassé du bois de la même manière. Avant qu'elle n'ait fini, le

19 brouillard s'est levé et elle a poursuivi ce qu'elle faisait, mais une

20 balle l'a touchée à l'estomac. Moi, j'étais déjà partie à ce moment-là

21 mais j'ai pu voir qu'on l'a retirée dans une brouette. Plus tard, on l'a

22 emmenée à l'hôpital où elle mourut.

23 Question: Connaissez-vous son nom?

24 Réponse: Oui. Elle s'appelle Fadila Peljto; "Dila", c'est ainsi qu'on

25 l'appelait.

Page 5599

1 Question: Si vous regardez l'image à l'écran, il y a une route:

2 connaissez-vous le nom de cette route?

3 Réponse: Nous appelions cette route Prasino, c'était la route qui allait à

4 Brajkovac.

5 M. Ierace (interprétation): Merci.

6 Monsieur le Président, ceci complète l'interrogatoire.

7 M. le Président (interprétation): Merci, Monsieur Ierace.

8 Maître Pilipovic, allez-vous faire le contre-interrogatoire?

9 Mme Pilipovic (interprétation): Oui.

10 M. le Président (interprétation): Madame, vous allez maintenant être

11 contre-examinée par la défense. Merci.

12 (Contre-interrogatoire du témoin, Mme Nura Bajraktarevic, par Me

13 Pilipovic.)

14 Mme Bajraktarevic (interprétation): Bonjour.

15 Mme Pilipovic (interprétation): Pouvez-vous nous confirmer que, en date du

16 6 mai 2001, vous avez fait une déclaration devant le Bureau du Procureur?

17 Est-ce exact?

18 Mme Bajraktarevic (interprétation): Non, pas à cette date-là ou, peut-

19 être, que je ne me souviens pas de la date. Et j'en ai fait des

20 déclarations!

21 Question: Pouvez-vous nous dire si, avant cette conversation menée avec

22 les enquêteurs du Bureau du Procureur, vous en avez eu d'autres ou était-

23 ce une seule conversation?

24 Réponse: Non, je n'en ai pas eu.

25 Question: Pouvez-vous nous dire comment il s'est fait que vous ayez donné

Page 5600

1 cette déclaration au Bureau du Procureur?

2 Réponse: Oui.

3 Mme Pilipovic (interprétation): Allez-y!

4 Mme Bajraktarevic (interprétation): Voyez-vous, peut-être qu'il y avait un

5 des collègues qui a vu que l'homme a été touché, qui a été le premier à

6 faire une déclaration. Etant donné que son camarade, son collègue à lui en

7 était mort, probablement la femme de son collègue a donné mon nom aux

8 enquêteurs. C'est ainsi qu'ils ont appris mon existence.

9 M. le Président (interprétation): Puis-je vous demander tout

10 particulièrement de ménager une toute petite pause après avoir entendu la

11 réponse?

12 Madame Bajraktarevic, je vois que, dès que vous avez entendu une première

13 partie de la question, vous avez tout de suite entamé votre réponse. Je

14 vous prie, pour ma part, d'attendre que toute la question soit bien posée,

15 achevée. Attendre par la suite une ou deux à trois secondes, parce que

16 tout est traduit simultanément.

17 Etant donné que vous parlez la même langue que la personne qui est en

18 train de vous contre-interroger, tout cela se fait beaucoup trop

19 rapidement.

20 Mme Bajraktarevic (interprétation): Oui, je comprends.

21 M. le Président (interprétation): Allez-y, Maître Pilipovic.

22 Mme Pilipovic (interprétation): Madame Bajraktarevic, la personne qui a

23 fait cette déclaration, pour laquelle vous dites que c'est son épouse qui

24 a envoyé les enquêteurs du TPI chez vous, est-ce que c'était Sopi Bajram?

25 Mme Bajraktarevic (interprétation): Oui, certainement. Qui voulez-vous que

Page 5601

1 ce soit d'autre?

2 Mme Pilipovic (interprétation): Madame Bajraktarevic, si je vous dis...

3 M. Ierace (interprétation): Monsieur le Président, objection!

4 M. le Président (interprétation): Allez-y!

5 M. Ierace (interprétation): Sur la base de la traduction, de

6 l'interprétation de la réponse, il s'avère tout à fait clair que c'est

7 monsieur en question, cette personne-là qui a fait cette déclaration au

8 Bureau du Procureur, mais pas l'épouse.

9 M. le Président (interprétation): Pour autant que je puisse voir...

10 Allez-y, Maître Pilipovic.

11 Mme Pilipovic (interprétation): Mais, Monsieur le Président, Messieurs les

12 Juges, je n'ai pas dit qu'il s'agit d'une déclaration de la femme de Sopi

13 Bajrami. Je crois que ceci a été soit mal interprété ou soit mal compris

14 par mon collègue.

15 M. le Président (interprétation): Oui, je crois qu'il y a eu un

16 malentendu, il me semble. Allez-y, poursuivez, s'il vous plaît, reformulez

17 cette question, s'il vous plaît, de sorte que l'on puisse lever tout

18 malentendu.

19 Mme Pilipovic (interprétation): Madame Bajraktarevic, voulez-vous nous

20 dire par là que monsieur, pour qui vous dites qu'il était Sopi Bajrami, a

21 fait une déclaration au Bureau du Procureur? Et que son épouse...

22 Mme Bajraktarevic (interprétation): Non, c'est ce que l'on m'a dit à moi.

23 Question: Merci.

24 Madame Bajraktarevic, si je vous dis que M. Sopi Bajrami, dans sa

25 déclaration faite au Bureau du Procureur le 27 février 1996, à la page 2,

Page 5602

1 numéro de ce document 0090674, n'a dit à aucun moment que vous étiez avec

2 lui; alors, pouvez-vous nous dire pour quelle raison le feu Sopi Bajrami

3 n'a pas fait mention de vous-même?

4 Réponse: Oui, je peux le dire et le faire. Il ne me connaissait pas, lui.

5 Or, pour parler de Sacir qui a été tué, et pour parler de son épouse, eh

6 bien, celle-ci me connaissait. Et c'est probablement la conjointe de Sacir

7 qui a dû parler de moi.

8 Question: Avez-vous connu personnellement le feu Sopi? L'avez-vous vu dans

9 votre vie?

10 Réponse: Oui, et comment! A plusieurs reprises.

11 Question: Pouvez-vous nous dire où vous avez pu le voir?

12 Réponse: Lui passait en dessous de ma maison, de mon domicile. Mais pour

13 ainsi dire, je n'avais pas vraiment de contacts avec lui.

14 Question: Pouvez-vous nous dire où se trouvait le domicile du feu Sacir

15 Bosnic?

16 Réponse: Je crois que c'est dans la rue Debelo Brdo qu'il habitait.

17 Question: Avant la mort de Sacir, est-ce que vous vous fréquentiez, vous

18 et la famille Sacir, c'est-à-dire Bosnic?

19 Réponse: Non, non, on se disait bonjour comme cela, lorsque que l'on se

20 croisait.

21 Question: Pouvez-vous nous dire à quelle fréquence vous vous rendiez à

22 ramasser du bois mort dans cette partie de la ville?

23 Réponse: Quelquefois quotidiennement, mais d'autres fois, peut-être une

24 fois tous les trois ou quatre jours.

25 Question: Pouvez-vous nous confirmer le fait que ce jour-là où vous étiez

Page 5603

1 partie pour ramasser du bois, et lorsque vous disiez que le feu Sacir

2 Bosnic s'est fait tuer, préalablement, également, vous avez eu le pli de

3 venir de concert avec lui, sur les mêmes lieux, pour ramasser du bois, ou

4 était-ce pour une première fois?

5 Réponse: Si, on y venait ensemble. Et à plusieurs reprises.

6 Question: Et pour parler du temps jadis, pour aller ramasser du bois,

7 avez-vous pu entendre également des coups de feu tirés dans cette partie

8 de la ville?

9 Réponse: Oui.

10 Question: Avez-vous appris que, dans cette partie de la ville, où vous

11 vous rendiez pour ramasser du bois, se trouvait la ligne de front et

12 qu'elle était à une distance de 3 ou 400 mètres des lieux où vous étiez?

13 Réponse: Oui, en effet.

14 Question: Avez-vous eu connaissance du fait de la présence d'une

15 quelconque armée dans cette partie de la ville, à savoir s'agissait-il de

16 l'armée de Bosnie-Herzégovine ou de l'armée de la Republika Srpska?

17 Réponse: Oui, il y avait là-haut les soldats, l'armée de la Republika

18 Srpska. Mais là où l'on se rendait pour ramasser du bois, il n'y avait pas

19 de soldat du tout.

20 Question: Par rapport à la partie de la ville dans laquelle vous vous

21 rendiez pour ramasser du bois, où -si vous pouvez nous le dire, dites-le-

22 nous-, où se trouvaient les positions de l'armée de Bosnie-Herzégovine?

23 Réponse: Eh bien, leurs positions se trouvaient en dessous par rapport aux

24 autres.

25 Question: A considérer le tout par rapport à la partie de la ville que

Page 5604

1 vous désignez par Brajkovac, pour parler de cette ville-là -et vous dites

2 que l'armée de la Bosnie-Herzégovine se trouvait en-dessous de ces lieux-,

3 pouvez-vous nous dire approximativement où se trouvaient les positions de

4 l'armée de Bosnie-Herzégovine, enfin l'armée bosnienne?

5 Réponse: Je ne pourrais pas vous le dire parce que je ne m'y suis pas

6 rendue personnellement.

7 Question: Du haut de cette partie de la ville où vous êtes allée ramasser

8 du bois, pouvait-on observer les élévations intitulées comme "Colina

9 Kapa", "Mahla Evelic", la petite et la grande Colina Kapa?

10 Réponse: Oui, c'est un peu plus au loin.

11 Question: Pouvez-vous nous dire si, dans cette partie de la ville où se

12 trouvait votre domicile, il y avait une école?

13 Réponse: Oui.

14 Question: Est-ce que vous pouvez nous dire à quelle distance se trouvait

15 l'école par rapport à votre domicile?

16 Réponse: Pas loin de là, plutôt très près.

17 Question: Et si je vous disais que les militaires bosniens avaient pour

18 lieu de rassemblement l'école avant de se rendre sur le front, est-ce

19 exact?

20 Réponse: Oui, c'est là que se trouvait leur cantine.

21 Question: Pouvez-vous nous dire où passaient la nuit ces militaires qui

22 prenaient leur repas à l'école?

23 Réponse: Chez eux, leur domicile respectif.

24 Question: Etiez-vous seule à la maison ou étiez-vous avec votre famille,

25 ou en famille?

Page 5605

1 Réponse: Avec mon mari.

2 Question: Et vos fils, où étaient-ils?

3 Réponse: Ils n'étaient pas là.

4 Question: Un de vos fils a-t-il été blessé lors des actions de combat?

5 Réponse: Oui.

6 Question: A-t-il été membre de l'armée de Bosnie-Herzégovine?

7 Réponse: Oui.

8 Question: Y a-t-il eu d'autres encore parmi vos fils qui auraient été

9 membres de l'armée de Bosnie-Herzégovine?

10 Réponse: Oui.

11 Question: Est-ce que vous pouvez nous dire où se trouvaient les positions

12 où se rendaient vos fils lorsqu'ils étaient membres de l'armée de Bosnie-

13 Herzégovine, où se trouvaient leurs lignes de combat?

14 Réponse: Ceci, je ne saurais vous le dire. Mais, pour l'essentiel, je sais

15 que c'était à Sarajevo.

16 Question: Et pendant que duraient ces conflits, est-ce qu'ils venaient

17 chez vous, à la maison?

18 Réponse: Non.

19 Question: Vos fils, qui étaient membres de l'armée de Bosnie-Herzégovine,

20 pour parler des années 1992, 1993 et 1994, se rendaient-ils chez vous, à

21 la maison?

22 Réponse: Oui.

23 Mme Pilipovic (interprétation): Est-ce que vous pouvez nous dire à quelle

24 unité militaire ils appartenaient?

25 Mme Bajraktarevic (interprétation): Non.

Page 5606

1 M. Ierace (interprétation): Objection que je soulève au sujet de cette

2 question, Monsieur le Président.

3 M. le Président (interprétation): Voulez-vous, s'il vous plaît, répondre à

4 cette objection, pour ce qui est évidemment de la pertinence des

5 questions?

6 Mme Pilipovic (interprétation): Les questions sont tout à fait

7 pertinentes, parce que c'est moyennant ces questions que le conseil de la

8 défense se propose de vérifier la crédibilité du témoin, notamment à la

9 lumière de la déclaration faite par le témoin au Bureau du Procureur en

10 date du 6 mai 2001.

11 M. le Président (interprétation): Allez-y, Monsieur Ierace.

12 M. Ierace (interprétation): Monsieur le Président, je ne vois pas très

13 bien comment on peut voir que l'identification de l'appartenance des fils

14 du témoin à telle ou telle armée pourrait être pertinente si elle dit, par

15 exemple, qu'elle ne pouvait rien voir de ce qui se passait à une distance

16 de deux ou trois kilomètres de chez elle.

17 M. le Président (interprétation): Veuillez répondre, Maître Pilipovic.

18 Mme Pilipovic (interprétation): Monsieur le Président, avec toute

19 l'appréciation que nous faisons de la déclaration du témoin au Bureau du

20 Procureur, et ayant en vue le fait que le témoin n'est pas en mesure de se

21 rappeler ni le temps ni la date -par conséquent ni le lieu où l'incident

22 s'était produit, auquel incident elle a pu prétendument assister-, ce qui

23 a été dit lors de l'interrogatoire principal, nous considérons comme tout

24 à fait pertinent d'interroger le témoin en vue de vérifier sa crédibilité

25 pour savoir où elle vivait, avec qui elle vivait, et si, dans la partie où

Page 5607

1 elle habitait, il y avait des militaires.

2 Dans le cadre de l'interrogatoire principal, le témoin vient de dire

3 qu'elle n'a jamais vu de soldats, non plus qu'elle n'a pu s'assurer de

4 l'existence de cibles militaires quelconques. Alors que, aujourd'hui,

5 répondant aux questions dans le cadre du contre-interrogatoire,

6 fournissant la réponse à l'une des questions, elle a dit que, dans une

7 école, il y avait le lieu de rassemblement de militaires.

8 Alors, le conseil de la défense voulait tout simplement savoir si, à ce

9 lieu de rassemblement des militaires, il y avait, entre autres, quelqu'un

10 qui appartenait à la famille du témoin, Mme Bajraktarevic.

11 M. le Président (interprétation): Madame Pilipovic, si c'est ce que vous

12 voulez établir, à savoir si un des membres de sa famille était là, vous

13 avez le droit de le faire mais posez les questions relatives.

14 Mme Pilipovic (interprétation): Merci, Monsieur le Président.

15 Madame Bajraktarevic, y a-t-il eu quelqu'un des membres de votre famille,

16 plus concrètement quelqu'un de vos fils qui était membre de l'armée de

17 Bosnie-Herzégovine, qui se rendait à l'école?

18 Mme Bajraktarevic (interprétation): Non.

19 Question: Merci.

20 Madame Bajraktarevic, vous nous avez dit que ce jour-là, hormis ce coup de

21 feu, un seul coup de feu, vous n'avez rien entendu de pareil; est-ce

22 exact?

23 Réponse: Oui, cela est exact. Mais permettez-moi de vous dire comme suit:

24 j'ai entendu ce coup de feu notamment, mais par ailleurs, on tirait tout

25 le temps. Mais le jour où Sacir a été touché et tué, j'ai eu peur et j'ai

Page 5608

1 fui les lieux pour rentrer chez moi. Vous comprenez? Personne n'a osé

2 passer par-là.

3 Question: Madame Bajraktarevic, pouvez-vous nous répondre avec précision:

4 combien de coups de feu vous avez entendus au moment où vous vous êtes

5 rendue sur les lieux en question pour ramasser du bois mort avec le feu

6 Bosnic?

7 Réponse: Non, je ne peux pas, parce que ce n'est pas à cela que je me

8 référais. Et je n'y ai pas prêté attention.

9 Question: Si je vous dis que le feu Bajrami, qui a donné une déclaration

10 au Bureau du Procureur, a dit entre autres que des coups se sont fait

11 entendre préalablement aussi, est-ce que vous allez le confirmer vous,

12 quant à vous?

13 Réponse: Oui.

14 Question: Or, sur ces lieux-là, étiez-vous en mesure de déterminer la

15 provenance de ces coups de feu?

16 Réponse: Oui.

17 Question: Est-ce que vous pouvez nous dire quelle était la provenance des

18 coups de feu, d'où venaient ces coups de feu?

19 Réponse: Oui, mais je sais, moi, que l'on tirait des deux côtés, c'est-à-

20 dire à côté des deux sites. Mais d'où la balle était venue, je n'en sais

21 rien.

22 Question: Est-ce que vous voulez dire par-là que c'est depuis le motel

23 Osmica que provenaient les coups de feu?

24 Réponse: Oui, oui, oui, oui, et peut-être de la Kula Mohija. Je ne me suis

25 pas vraiment préparée à regarder d'où les balles devaient provenir.

Page 5609

1 Question: Est-ce que vous avez eu une idée de ce qui se trouvait dans

2 cette zone où se trouvait Osmice? Est-ce qu'il y a eu des installations

3 quelconques?

4 Réponse: Oui, avant il y avait un hôtel et, au-dessous, enfin de l'hôtel,

5 il y avait une agglomération, une cité.

6 Question: Quand vous dites "hôtel", voulez-vous dire par-là qu'il n'y a

7 plus d'hôtel maintenant là-bas?

8 Réponse: Je ne sais pas. Je ne suis pas allée là-haut.

9 Question: Est-ce que vous pouvez nous confirmer que ce motel aurait été

10 démoli, et que c'est dans cette zone-là qu'ont eu lieu des actions de

11 combat entre les deux armées?

12 Réponse: Je ne sais pas.

13 Question: Pouvez-vous nous dire à quelle distance se trouve cette zone où

14 se trouvait le motel Osmica par rapport à l'endroit où vous vous étiez

15 trouvée pour ramasser du bois?

16 Réponse: Je ne pourrais pas vous en parler.

17 Question: Si on s'engageait en direction du motel en question, combien

18 vous faudra t-il de temps pour y aller à pied?

19 Réponse: Pas trop de temps, mais je ne me suis jamais mise évidemment à

20 prendre des mesures ou contrôler.

21 Question: Est-ce que vous avez eu une idée, par exemple, du fait que dans

22 la zone du motel que vous dites s'appeler "Osmica", se trouvaient les

23 positions de l'armée bosnienne?

24 Réponse: Non.

25 Question: Avez-vous eu une information quelconque du fait qu'en direction

Page 5610

1 de ce motel, Osmica, se trouvaient les positions de l'armée de Bosnie-

2 Herzégovine?

3 Réponse: Non.

4 Question: Lorsque vous dites qu'un autre secteur, que vous avez localisé

5 comme étant un site à partir duquel on pouvait tirer, était le site de

6 Kula…

7 Réponse: Oui, à peu près.

8 Question: …par rapport à l'endroit où vous étiez pour ramasser du bois,

9 pouvez-vous nous dire où se trouve très exactement le site de Kula?

10 Réponse: Eh bien, on s'engage depuis Osmice en contre-bas peut-être, en

11 descendant le terrain un peu plus loin.

12 Question: Lorsque vous dites "en contre-bas", on s'engage un peu plus loin

13 pour aller où exactement?

14 Réponse: A droite par rapport à Osmice. Du moins je le pense.

15 Question: S'agit-il de dire de la zone où se trouve la route de Lukavica?

16 Réponse: Oui.

17 Question: Depuis ce lieu-là où vous vous trouviez pour ramasser du bois,

18 étiez-vous en mesure de voir ce secteur pour lequel vous dites qu'ils

19 s'appelaient "Kula"?

20 Réponse: Non, non, on ne pouvait pas le voir.

21 Question: Sur la base de quoi soutenez-vous que c'est à partir de ce site-

22 là qu'on tirait, que l'on devait tirer?

23 Réponse: Eh bien, on avait le sentiment qu'on tirait de là-bas.

24 Question: Est-ce que, préalablement aussi, lorsqu'il vous arrivait de

25 venir là-bas pour ramasser du bois, il vous est arrivé également

Page 5611

1 d'entendre des coups de feu tirés à partir de ce site-là pour lequel vous

2 dites qu'il s'appelle "Kula"?

3 Réponse: Oui.

4 Question: A quelle fréquence?

5 Réponse: Vraiment je n'ai pas réfléchi à cela, en tout cas, cela se

6 faisait fort fréquemment.

7 Question: Lorsque vous dites que c'est à l'école, qui se trouve non loin

8 de votre domicile, qu'arrivaient des soldats qui passaient par-là, pouvez-

9 vous nous dire d'abord s'il vous est arrivé de les voir vous-même?

10 Réponse: Oui, mais seulement comme ça, au passage.

11 Question: Savez-vous comment ils étaient vêtus?

12 Réponse: On sait très bien comment les soldats étaient vêtus.

13 Question: Pouvez-vous nous en faire une description: s'agissait-il

14 d'uniforme, et si oui, de quelle couleur?

15 Réponse: Bigarrée.

16 Question: S'agit-il de parler, par exemple, de couleur qui serait vert

17 olivâtre?

18 Réponse: Oui, et il y avait du jaune aussi.

19 Question: Madame Bajraktarevic, pouvez-vous nous dire si ces soldats

20 portaient des armes?

21 Réponse: Non, je ne l'ai pas vu.)

22 Question: Pouvez-vous nous dire où se trouvaient les positions de ces

23 soldats qui venaient s'alimenter à l'école?

24 Réponse: Je ne sais pas. Moi, femme que je suis, évidemment, je ne devais

25 certainement pas les interroger ni les suivre pour savoir où ils allaient.

Page 5612

1 Question: Madame Bajraktarevic, pouvez-vous nous dire dans quelle rue se

2 trouvait cette école?

3 Réponse: Rue Kasindolska, jouxtant avec Cicin Han.

4 Mme Pilipovic (interprétation): Est-ce que vous voulez dire par-là que,

5 (expurgé)

6 Mme Bajraktarevic (interprétation) (expurgé)

7 M. Ierace (interprétation): Ayant en vue la raison pour laquelle nous

8 avons demandé des mesures de protection, je considère qu'il n'est pas

9 approprié d'entendre le témoin identifier son domicile, son lieu de

10 résidence. Je considère, faisant valoir cela, que cette question n'était

11 pas pertinente.

12 M. le Président (interprétation): Allez-y, Maître Pilipovic, ayant en vue

13 les mesures de protection accordées.

14 Mme Pilipovic (interprétation): Monsieur le Président, Messieurs les

15 Juges, le témoin n'a pas spécifié le numéro de la maison qui est la sienne

16 dans cette rue-là. Elle n'a fait mention que de la rue. Par conséquent, je

17 trouve que révéler l'identité de la rue, le nom de la rue dans laquelle

18 habitait le témoin ne risque pas de causer des problèmes imprévus à

19 l'encontre du témoin.

20 M. le Président (interprétation): Monsieur Ierace?

21 M. Ierace (interprétation): Monsieur le Président, par bonheur, il me

22 semble que tout ceci, tout de même, semble sortir du transcript. Je

23 voudrais une fois de plus souligner la nécessité de la prise de toute

24 mesure de protection à l'égard de ce témoin.

25 Mme Pilipovic (interprétation): Oui, je m'excuse. Ceci aurait dû être une

Page 5613

1 toute petite lacune de ma part et dans mon propos. Par conséquent, tel ne

2 sera plus le cas.

3 Madame le Témoin, vous nous avez dit que le feu Bajrami, qui se trouvait

4 sur les mêmes lieux que vous pour ramasser du bois, vous a demandé

5 d'apporter de l'eau. Est-ce exact?

6 Mme Bajraktarevic (interprétation): Oui.

7 Question: Pourriez-vous nous dire qui s'est trouvé dans cette maison où

8 vous êtes allée chercher de l'eau?

9 Réponse: Oui.

10 Question: Qui cela?

11 Réponse: Il y avait une femme qui y habitait toute seule. Je ne voudrais

12 pas donner son nom de famille. Elle est décédée aujourd'hui. Elle est

13 décédée.

14 Question: Cette fois-là, avez-vous demandé auprès de quelqu'un d'autre de

15 l'aide pour le feu Sacir?

16 Réponse: Oui, oui.

17 Mme Pilipovic (interprétation): Pourriez-vous nous dire qui étaient ces

18 personnes?

19 Mme Bajraktarevic (interprétation): Je ne sais pas qui elles étaient. En

20 tout cas il y en avait, ils se sont trouvés là, à proximité, et je leur ai

21 demandé de l'aider. Et ils sont venus. Seulement, moi, je ne les ai pas

22 vus, je ne les ai pas vus au moment où ils sont arrivés car je suis partie

23 tout de suite. Je suis rentrée chez moi et je suis allée voir l'épouse de

24 Sacir pour lui dire que Sacir avait été blessé, qu'il fallait qu'il aille

25 à l'hôpital. Et s'il fallait donner du sang ou quoi que ce soit, qu'il

Page 5614

1 fallait le soigner. Il se faisait déjà tard.

2 M. le Président (interprétation): Maître Pilipovic, un instant, s'il vous

3 plaît, M. Ierace est levé.

4 M. Ierace (interprétation): Monsieur le Président, le transcript rédigé

5 pour préserver l'effet des mesures de protection, et en particulier la

6 ligne 72, lignes 1 et 2, et les lignes 11 à 15 avec la mention "mon

7 collègue", sont problématiques.

8 M. le Président (interprétation): Monsieur Ierace, en ce qui concerne la

9 page 71, ligne 25, la dernière partie de la ligne a été rédigée, a été

10 changée, et page 72, ligne n°1. Nous ne savons pas ce qui a été dit dans

11 la langue originale. Et donc, je suggère que nous n'ayons pas que ligne

12 n°1 mais aussi n°2 jusqu'à "Monsieur le Président". Je suppose qu'il y a

13 une partie de la phrase qui doit être barrée.

14 Ceci pourrait résoudre le problème des lignes 11 à 15. Le problème, c'est

15 qu'il n'y aurait plus de noms de rue visibles dans l'ancien transcript.

16 Laissez-moi confirmer avec mes collègues.

17 M. Ierace (interprétation): Je n'ai pas d'objection.

18 M. le Président (interprétation): Veuillez procéder, Madame Pilipovic.

19 Mme Pilipovic (interprétation): Madame Bajraktarevic, vous avez dit que

20 vous aviez discuté avec des personnes qui se sont trouvées à proximité de

21 l'endroit où vous étiez en train de cueillir du bois pour aider le feu

22 Bosnic. Est-ce exact?

23 Mme Bajraktarevic (interprétation): (inaudible)

24 Question: Pourriez-vous répéter votre réponse: est-ce exact?

25 Réponse: (inaudible)

Page 5615

1 Question: Monsieur le Président, je n'entends pas ce que dit le témoin, je

2 ne reçois pas de son.

3 Maintenant on vous entend, Madame Bajraktarevic. Pourriez-vous répéter

4 votre réponse, s'il vous plaît?

5 Réponse: Moi, je ne connaissais pas ces gens-là.

6 Question: Pourriez-vous nous dire s'ils habitaient à proximité ou bien

7 s'ils se sont trouvés là à cause d'un travail qu'ils faisaient, peut-être,

8 à cet endroit-là?

9 Réponse: Je ne sais pas.

10 Question: Si je vous disais que, dans votre déclaration préalable fournie

11 aux enquêteurs du Bureau du Procureur le 6 mai 2001, à la page 2 -il

12 s'agit du document 03027350-, que vous avez dit, je vais citer ce que vous

13 avez dit. Je cite ce qui figure dans la déclaration préalable, -je cite:

14 "Plus loin, dans une maison, il y avait quelques personnes qui

15 appartenaient à la défense civile. Donc je suis allée là-bas pour voir si

16 j'allais trouver quelqu'un qui pourrait lui fournir les premiers soins

17 médicaux". (Fin de citation.)

18 Madame Bajraktarevic, avez-vous dit cela?

19 Réponse: Oui, j'ai dit cela, mais j'ai fait cela par le biais de cette

20 voisine. C'est elle qui m'avait informé de cela.

21 Question: Elle vous a informé de quoi, cette voisine?

22 Réponse: Elle m'a dit qu'il y en avait, qu'il y avait une défense civile

23 là-bas.

24 Mme Pilipovic (interprétation): Pourriez-vous nous dire ce que c'est que

25 la défense civile?

Page 5616

1 Mme Bajraktarevic (interprétation): Non, je ne saurais vous dire cela.

2 M. le Président (interprétation): Maître Pilipovic, il est 15 heures 30.

3 Vous pensez avoir besoin de combien de temps encore? Si vous n'avez besoin

4 que de quelques instants, je vous propose de lever la séance. Mais,

5 évidemment, cela dépend de la durée de votre contre-interrogatoire.

6 Mme Pilipovic (interprétation): Monsieur le Président, la défense avait

7 l'intention de poser encore un certain nombre de questions au témoin,

8 puisque nous voulions lui présenter une cassette vidéo ainsi qu'une

9 photographie. Il s'agit...

10 M. le Président (interprétation): Maître Pilipovic, je suis désolé, pour

11 moi c'est aussi un lundi. Voyez-vous, nous avons commencé à 14 heures 30,

12 et donc, en effet, nous devons travailler jusqu'à 16 heures. Je ne sais

13 pas ce qui m'arrive, mais vous pouvez continuer bien sûr.

14 M. Piletta-Zanin: En tout état, je crois avoir compris que nous aurons la

15 possibilité de nous exprimer à la fin de cet après-midi sur les points

16 soulevés par M. Ierace. La défense, si telle est le cas, souhaiterait

17 pouvoir disposer de 5 à 10 minutes maximum pour clarifier sa position.

18 M. le Président (interprétation): Oui, je crois que vous avez raison. Donc

19 Maître Pilipovic, vous avez donc un quart d'heure. Continuez, s'il vous

20 plaît. Je m'excuse.

21 Mme Pilipovic (interprétation): Merci, Monsieur le Président.

22 Madame Bajraktarevic, pourriez-vous nous dire comment étaient vêtus ces

23 gens à qui vous vous êtes adressé?

24 Mme Bajraktarevic (interprétation): Non.

25 Question: Dans le quartier où vous habitez, est-ce que vous avez jamais vu

Page 5617

1 les membres de la défense civile?

2 Réponse: Non.

3 Question: Donc vous nous dites que c'est une voisine qui vous a dit qu'il

4 s'agissait des membres de la défense civile? Est-ce que vous pouvez nous

5 dire combien il y avait de personnes là-bas?

6 Réponse: Non.

7 Question: Vous dites que vous êtes allée voir l'épouse de feu Bosnic?

8 Réponse: Oui.

9 Question: Combien de temps êtes-vous restée chez l'épouse de feu Bosnic?

10 Pourriez-vous nous le dire?

11 Réponse: Oui, je lui ai juste dit cela, je veux dire que son mari était

12 blessé. Et je lui ai dit d'aller à l'hôpital si elle pouvait, pour

13 l'aider. Voilà, c'est tout ce que je lui ai dit.

14 Question: Pourriez-vous nous dire dans quelle rue habitait la famille

15 Bosnic?

16 Réponse: Excusez-moi, Monsieur le Juge vient de dire qu'il ne fallait pas

17 donner les noms de rue, alors que vous m'avez même demandé dans quelle rue

18 j'habitais, moi!

19 Question: Madame, je vous demande dans quelle rue habitait feu Bosnic?

20 Réponse: Debelo Brdo, si cette information n'est pas protégée. Voilà.

21 Question: Merci.

22 Réponse: Je vous en prie.

23 Question: Est-ce que vous saviez si, au cours de cette journée-là ou plus

24 tard, la police était venue chez la famille Bosnic?

25 Réponse: Non.

Page 5618

1 Question: Et plus tard, avez-vous rencontré, après cet événement, l'épouse

2 de feu Bosnic?

3 Réponse: Non.

4 Question: Pourtant, vous avez dit que vous fréquentiez l'épouse de feu

5 Sopi?

6 Réponse: Oui, quand je suis allée la voir, mais je n'avais pas de contact

7 avec elle; je ne la voyais pas.

8 Question: Est-ce que vous voyiez l'épouse de feu Bajrami Sopi?

9 Réponse: Non. Je n'avais pas de contact avec Bajrami.

10 Question: Donc, après cet incident au sujet duquel vous ne savez pas à

11 quelle date il est survenu, vous dites que vous n'avez plus vu feu Bajrami

12 Sopi?

13 Réponse: Non.

14 Question: Et son épouse, vous confirmez ne pas l'avoir vue non plus après

15 cet incident?

16 Réponse: Non.

17 Mme Pilipovic (interprétation): Je voudrais demander que l'on présente au

18 témoin la photo 3279S.

19 M. le Président (interprétation): Veuillez continuer, Maître Pilipovic.

20 Il faut que je rectifie ce que j'avais dit avant ou que je change ce que

21 j'ai dit. Nous avions dit que la défense aurait dix minutes avant la fin

22 de la séance, mais j'ai regardé quelle heure il était. Je m'attendais que

23 vous soyez capable de finir votre contre-interrogatoire à 16 heures, pour

24 que vous ayez passé autant de temps que l'accusation.

25 J'aimerais voir si vous pourriez peut-être finir le contre-interrogatoire

Page 5619

1 et recommencer à 9 heures demain matin, avec l'autre question qui a été

2 levée par Me Piletta-Zanin.

3 M. Piletta-Zanin: Vous connaissez la grande flexibilité de la défense.

4 M. le Président (interprétation): Oui, en effet, et vous nous l'avez

5 prouvé encore une fois.

6 Mme Pilipovic (interprétation): Madame Bajraktarevic, voyez-vous cette

7 photographie qui est placée devant vous?

8 Mme Bajraktarevic (interprétation): Non. Ah oui! Là, je la vois.

9 Question: Sur cette photographie, les collines que l'on y voit, au-dessus

10 de la route…

11 Réponse: Mais, c'est en face!

12 Mme Pilipovic (interprétation): Oui, à gauche. Pourriez-vous nous dire ce

13 que c'est, à quoi cela correspond?

14 Mme Bajraktarevic (interprétation): Je ne sais pas. Je ne sais pas. Ce

15 sont les alentours de Sarajevo.

16 M. Ierace (interprétation): C'est une section de la route et l'image est

17 une section de la route avec un véhicule blanc qui est garé au côté de la

18 route. Vu des moyens de preuve précédents, je crois que la ville de

19 Sarajevo est derrière. Merci.

20 M. le Président (interprétation): Oui. Veuillez continuer, Maître

21 Pilipovic.

22 Mme Pilipovic (interprétation): Merci, Monsieur le Président.

23 Donc, Madame le Témoin, vous dites ne pas savoir le nom de cette colline

24 que nous pouvons voir au-dessus de la route, que vous avez identifiée, sur

25 laquelle on peut voir une voiture.

Page 5620

1 Mme Bajraktarevic (interprétation): J'ai déjà dit que cette route mène

2 vers Kula et Brajkovac et nous, nous l'appelions Prasine.

3 Question: Mais vous venez de nous confirmer qu'il s'agit bien de la route

4 qui mène vers la Kula Brajkovac?

5 Réponse: Oui.

6 Question: Est-ce que vous pouvez nous dire si, dans cette partie-là de

7 Brajkovac, s'il se trouvait un endroit appelé "Kula"?

8 Réponse: Oui, c'est tout en haut, à la fin de la route.

9 Question: Est-ce que vous pouvez confirmer le fait que cette partie-là de

10 la route menant vers Brajkovac et vers Kula, eh bien, qu'elle était

11 contrôlée par l'armée de Bosnie-Herzégovine?

12 Réponse: Mais oui, quand on arrive à Kula, on tourne à gauche vers Osmice.

13 Vous savez, ce que vous avez dit: il y a cette route qui va vers Lukavica.

14 C'est la même route, c'est cette même route.

15 Question: Est-ce que vous pourriez confirmer que, dans le quartier de

16 Brajkovac, il y avait les positions de l'armée bosniaque?

17 Réponse: Non. Je viens de vous le dire, moi, je n'y suis pas allée du

18 temps où il y avait l'armée là-bas et quand il y avait des tirs. Je ne

19 faisais rien d'autre que ramasser du bois, et on n'avait pas le droit d'y

20 aller, du tout. Et Brajkovac, eh bien, c'était un village avec des maisons

21 détruites. Et au jour d'aujourd'hui, les gens ne sont pas revenus dans ce

22 village.

23 Question: Puisque vous dites qu'il y avait des maisons détruites là-bas,

24 vous conviendrez qu'il y avait des combats dans cette partie-là de la

25 ville?

Page 5621

1 Réponse: Je ne sais pas.

2 Question: Mais sur quoi vous fondez-vous quand vous affirmez qu'il y avait

3 des maisons détruites à cet endroit-là?

4 Réponse: Puisque j'y suis allée plus tard, J'ai des amies qui y habitent.

5 Question: Plus tard, quand vous dites "plus tard", pourriez-vous nous dire

6 quand était-ce, au cours de quelle année?

7 Réponse: Eh bien, après la fin de la guerre.

8 Question: Est-ce que vos amis vous ont dit qu'il y avait eu des combats

9 là-bas, et que l'armée de Bosnie-Herzégovine y était?

10 Réponse: Non, je ne leur ai pas posé de questions, je n'étais pas

11 intéressée par cela. Vous savez, nous, les femmes, on ne s'occupe pas de

12 cela.

13 Mme Pilipovic (interprétation): Monsieur le Président, la défense demande

14 que l'on déplace la photographie vers la droite jusqu'à l'endroit où l'on

15 voit le réservoir ou la citerne.

16 M. Ierace (interprétation): Monsieur le Président, ceci n'apparaît pas

17 dans cette photographie-là, mais dans l'autre.

18 M. le Président (interprétation): Oui, pourrions-nous voir l'autre

19 photographie, Maître Pilipovic?

20 Mme Pilipovic (interprétation): Oui, Monsieur le Président, excusez-moi.

21 J'ai pensé qu'on pourrait le voir sur cette photographie-là.

22 M. le Président (interprétation): 3279S.

23 Mme Pilipovic (interprétation): Madame le Témoin, est-ce que, sur la

24 photographie, sur cette photographie-ci, vous voyez un endroit où se

25 trouvait le réservoir d'eau?

Page 5622

1 Mme Bajraktarevic (interprétation): Moi, j'ai bien dit: peut-être est-ce

2 un réservoir, peut-être que quelqu'un est en train de faire construire

3 quelque chose. Vous savez, moi, je n'y suis pas allée depuis, et c'est

4 vrai qu'il y a un réservoir là-bas.

5 Question: Vous conviendrez qu'au cours du conflit à Sarajevo, c'était

6 l'armée de Bosnie-Herzégovine qui contrôlait le réservoir et que c'étaient

7 les soldats de l'armée de Bosnie-Herzégovine qui l'ont supervisé, gardé.

8 Réponse: Oui, mais je vous ai bien dit qu'il n'y avait pas d'armée là-bas,

9 c'était une zone de civils.

10 Question: Mais vous conviendrez que c'était l'armée de Bosnie-Herzégovine

11 qui gardait ce réservoir pendant le conflit?

12 Réponse: Non, il y avait des civils qui étaient employés dans cette

13 entreprise-là.

14 Question: Et vous dans votre quartier, pendant le conflit, aviez-vous de

15 l'eau?

16 Réponse: Non. Parfois non et parfois oui.

17 Question: Ce réservoir fournissait-il de l'eau dans votre quartier?

18 Réponse: Non, pas dans mon quartier. Nous, on recevait de l'eau de Bistrik

19 qui se trouve tout en haut, et c'est cette eau-là que nous buvions, nous.

20 Question: Pourriez-vous nous dire quels quartiers recevaient l'eau

21 provenant de ces réservoirs-là?

22 Réponse: Non. Comment voulez-vous que je le sache? Je n'étais pas

23 intéressée par cela.

24 Question: Madame le Témoin, au cours de l'interrogatoire principal, vous

25 avez dit que vous saviez que le quartier où vous habitiez et que dans le

Page 5623

1 quartier où vous alliez chercher du bois, qu'une femme surnommée "Fadila"

2 avait été tuée; est-ce exact?

3 Réponse: Oui.

4 Question: Pourriez-vous nous dire qu'est-ce qu'elle était en train de

5 faire, Fadila, au moment où elle avait été tuée -d'après ce que vous

6 dites?

7 Réponse: Elle était en train de fendre un billot et il y avait du

8 brouillard. Elle avait même pas fini son travail alors qu'il n'y avait

9 plus de brouillard, et donc, elle a continué son travail et elle a été

10 touchée par une balle à l'estomac. Je ne sais pas comment ils ont fait

11 pour l'enlever de là, pour la descendre. Mais toujours est-il qu'ils l'ont

12 placée dans une civière, et ensuite, ils l'ont envoyée à l'hôpital.

13 D'ailleurs, elle est morte suite à ses blessures.

14 Question: Madame, pourriez-vous nous dire, au cours de la guerre à

15 Sarajevo, 1992, 1993, 1994, pourriez-vous situer cet incident dans le

16 temps du conflit?

17 Réponse: Je ne saurais vous répondre. Si j'avais su que j'aurais témoigné,

18 eh bien, j'aurais tout noté. Mais à l'époque, je ne le savais pas, et donc

19 je ne peux pas vous donner ces dates.

20 Question: Madame, si je vous dis que, dans la déclaration préalable

21 fournie aux enquêteurs du Bureau du Procureur, le 6 mai 2001, à la page

22 027351, vous avez décrit cet incident.

23 Si vous voulez, je peux vous en donner lecture. Je cite: "Une autre femme

24 avait été tuée par des tireurs embusqués. C'était une voisine à moi. Elle

25 est allée laver du linge. Je pense qu'elle s'appelait Fadila". (Fin de

Page 5624

1 citation.)

2 Pourriez-vous me dire ce qui est exact, ce que vous avez dit aujourd'hui

3 ou bien, ce que vous avez dit à l'époque aux enquêteurs?

4 Réponse: Eh bien, c'est la même chose, je n'ai rien dit de différent.

5 Question: Pourtant, aujourd'hui, en répondant à la question du Procureur,

6 vous avez dit qu'elle était en train de couper du bois, alors qu'aux

7 enquêteurs vous avez dit qu'elle était allée faire une lessive?

8 Réponse: Fadila, tout d'abord, Fadila ou "Dila" comme on l'appelait, eh

9 bien, elle est allée couper du bois alors que l'autre Fadila, elle est

10 allée faire son linge, laver son linge. Là où elle s'était arrêtée pour se

11 reposer, c'est là qu'elle a été tuée.

12 Question: Pourriez-vous nous dire comment s'appelait cette autre femme?

13 Celle qui était allée faire son linge, laver son linge?

14 Réponse: Mais je ne sais pas comment elle s'appelle, comment elle s'est

15 appelée.

16 Question: Pourquoi avez-vous dit aux enquêteurs du Bureau du Procureur

17 qu'elle s'appelait Fadila, elle aussi?

18 Réponse: Il y en avait deux, deux Fadila, il y en avait une qui est allée

19 couper du bois et une autre qui est allée laver du linge. Elles

20 s'appelaient toutes les deux Fadila ou Dila.

21 Mme Pilipovic (interprétation): Pourquoi au moment où vous avez fait votre

22 déclaration préalable devant les enquêteurs du Bureau du Procureur,

23 pourquoi n'avez-vous pas dit qu'il y avait deux femmes qui s'appelaient

24 Fadila?

25 M. Ierace (interprétation): Si vous regardez la déclaration, on voit dans

Page 5625

1 la même déclaration que le témoin a fait référence aux deux femmes avec

2 leurs noms.

3 M. le Président (interprétation): Il y a un problème si on n'a pas de

4 déclaration, c'est vrai. Il y a un problème, vu que nous n'avons pas la

5 déclaration. Je crois que, sous ces circonstances spéciales, sous ces

6 conditions...

7 M. Ierace (interprétation): Oui, Monsieur le Président, j'ai ma copie à

8 moi, et j'ai marqué les deux endroits avec une croix noire.

9 M. Piletta-Zanin: Monsieur le Président, si je peux me permettre

10 également, ce qu'on lit dans la déclaration -je ne sais pas si vous avez

11 la même-, mais ce qu'on lit, c'est: "La Fadila dont nous parlons…".

12 Pardonnez-moi.

13 Oui, Monsieur le Président, simplement ceci. Je ne sais pas si nous avons

14 la même déclaration, mais je pense que c'est la même qui se termine par le

15 n°652. Et ce que nous voyons, c'est que la femme qui se prénommerait

16 Fadila qui a été, semble t-il, objet d'un tir. Celle-ci, semble-t-il,

17 était allée faire une lessive -nous parlons bien de cela?- et non pas

18 couper du bois.

19 M. le Président (interprétation): Maître Piletta-Zanin, premièrement, je

20 ne crois pas que vous avez demandé la permission d'intervenir dans ce

21 contre-interrogatoire. En plus de cela, M. Ierace attire notre attention

22 sur le paragraphe n°6 de la page 651, pour un des incidents. Et pour

23 l'autre, il nous a indiqué l'autre paragraphe.

24 La question était la suivante: pourquoi le témoin n'a t-elle pas parlé de

25 deux femmes étant tuées? Monsieur Ierace fait que nous devrions objecter

Page 5626

1 contre cela et contre cette question, parce qu'elle a bien mentionné deux

2 femmes différentes.

3 Y a-t-il quelque chose que vous aimeriez dire en réponse, Maître

4 Pilipovic?

5 Mme Pilipovic (interprétation): Oui, oui, Monsieur le Président.

6 Je vais poser la question de façon plus claire au témoin pour voir si,

7 quand elle parle de Dila, si...

8 M. le Président (interprétation): Non, non, Maître Pilipovic. L'objection,

9 c'est une objection à l'encontre d'une question que vous avez posée au

10 témoin: pourquoi elle n'avait pas parlé d'ailleurs de la deuxième femme.

11 Cette objection est maintenue, donc vous ne pouvez pas poser cette

12 question-là.

13 Mme Pilipovic (interprétation): Merci, Monsieur le Président.

14 Madame Bajraktarevic, pourriez-vous nous dire si, à cause des tirs pour

15 lesquels vous dites qu'ils provenaient des soldats serbes, est-ce à cause

16 de ces tirs que Dila Peljto avait été tuée?

17 Mme Bajraktarevic (interprétation): Oui, oui, c'est elle qui était en

18 train de ramasser du bois.

19 Question: Ces deux incidents, pourriez-vous nous dire à quels moments ils

20 se sont produits?

21 Réponse: Je ne sais pas.

22 Question: Et est-ce que vous connaissiez les deux personnes en question?

23 Réponse: Oui.

24 Question: Pourriez-vous nous indiquer leur âge?

25 Réponse: Elles étaient jeunes. Mais, moi, je ne les fréquentais pas. Je

Page 5627

1 n'avais pas vraiment de contact avec elles. Elles ont déménagé de quelque

2 part, d'ailleurs; elles ne sont pas originaires de Sarajevo. C'est pour

3 cela que je ne connaissais pas grand-chose à leur sujet.

4 Question: Donc vous dites que vous avez entendu parler de cet événement,

5 de ces incidents, que vous n'étiez pas présente? Vous n'avez pas vu vous-

6 même cet incident, à savoir le moment où ces deux personnes que vous

7 connaissiez de vue ont perdu leur vie?

8 Réponse: Oui, je ne les ai pas vues.

9 Question: Donc vous n'avez qu'entendu parler de ces deux incidents?

10 Réponse: Eh bien, voyez-vous, si j'avais été présente au moment où elles

11 avaient été tuées, j'aurais été tuée moi aussi. Moi, je n'étais pas loin

12 et j'ai vu cette Peljto au moment où on l'avait emmenée à l'hôpital.

13 Question: Un instant, s'il vous plaît, Monsieur le Président. Je voudrais

14 me consulter avec mon confrère.

15 Madame Bajraktarevic, votre fils qui avait été membre de l'armée, qui

16 avait été blessé, est-ce que vous pourriez nous dire où il a été blessé?

17 Réponse: De l'autre côté par rapport à l'endroit où nous habitions, dans

18 cette autre partie de Sarajevo.

19 Question: Est-ce que vous pouvez nous dire si, au moment où votre fils

20 avait été blessé, il participait à des combats, à une activité de combats?

21 Réponse: Je ne sais pas, vraiment je ne sais pas.

22 Mme Pilipovic (interprétation): Monsieur le Président, j'en ai terminé du

23 contre-interrogatoire de ce témoin.

24 M. le Président (interprétation): Merci. Merci beaucoup, Maître Pilipovic.

25 Il est 4 heures, et je me demande s'il y a un besoin de reposer des

Page 5628

1 questions.

2 M. Ierace (interprétation): Monsieur le Président, il y a une question que

3 j'ai à poser.

4 M. le Président (interprétation): Vu que l'on a commencé, vu que je

5 voulais m'arrêter une demi-heure plutôt, est-ce que ce serait possible

6 pour les interprètes de continuer pendant cinq minutes?

7 Les interprètes: Oui.

8 M. le Président (interprétation): Est-ce que nous pourrions finir au plus

9 vite?

10 M. Ierace (interprétation): Madame Bajraktarevic, on vous a posé une

11 question en ce qui concerne Kula. Et surtout, on vous a demandé qui

12 contrôlait la route. Donc laquelle des forces armées contrôlait la route?

13 Mme Bajraktarevic (interprétation): Je ne saurais vous répondre.

14 M. Ierace (interprétation): Merci, Monsieur le Président, je n'ai plus

15 d'autres questions.

16 M. le Président (interprétation): Madame Bajraktarevic, vous avez répondu

17 à toutes les questions des deux parties, de l'accusation et de la défense.

18 Les Juges n'ont plus d'autres questions à vous poser. Ceci termine donc

19 votre témoignage pour le Tribunal. Nous vous remercions beaucoup.

20 Mme Bajraktarevic (interprétation): Merci, merci, Monsieur le Président.

21 Vous savez comment c'est, mon mari est malade, je l'ai laissé toute la

22 journée. J'ai passé toute la journée en dehors de la maison, je ne sais

23 pas ce qui va lui arriver maintenant. Je ne pensais pas que cela allait

24 durer aussi longtemps.

25 M. le Président (interprétation): Je suis donc très heureux que nous ayons

Page 5629

1 pu finir votre déposition aujourd'hui. Je suis très heureux que vous ayez

2 pu venir témoigner. J'espère que vous allez pouvoir rentrer au plus tôt.

3 Merci beaucoup.

4 Mme Bajraktarevic (interprétation): Merci. Merci. Je vous en remercie moi

5 aussi.

6 (Le témoin, Mme Nura Bajraktarevic, n'est plus à l'écran.)

7 (Audience publique.)

8 (Questions relatives à la procédure – Matières relatives aux éléments de

9 preuve.)

10 M. le Président (interprétation): Madame la Greffière, essayons de voir si

11 nous pouvons finir avec les pièces à conviction, les photographies

12 électroniques. Ai-je raison de dire que nous avons vu une vidéo P3280S?

13 Nous avons vu la photographie à 360 degrés, 369S et la photo 3279SS et

14 cette photographie, cette dernière photographie à 360 degrés aussi?

15 Mme Atanasio (interprétation): Oui, votre Honneur.

16 M. le Président (interprétation): Je sais que la défense fait objection à

17 la photographie 360, j'en déduis que l'objection est valable ici

18 également. Vous savez aussi ce que nous faisons avec ce genre d'objection.

19 Elles deviennent des moyens de preuve. Nous avons un autre document

20 présenté à la Chambre en réponse à une objection qui a été faite à l'une

21 des questions. C'est une déclaration d'un témoin qui devrait être marquée

22 pour notification à l'identité de 030650, en fin de page 51, la troisième

23 page, ayant bas de page 52. Nous avons une autre page, ayant la mention

24 53. Et finalement, page 54.

25 Monsieur Ierace, à part les marques que vous avez faites ayant rapport à

Page 5630

1 votre objection, ces marques étant les croix en noir, il y a sur la page

2 d'autres lignes en rouge. Préféreriez-vous avoir une copie fraîche ou

3 avoir l'ancienne copie?

4 M. Ierace (interprétation): Monsieur le Président, j'ai une autre copie

5 que je peux marquer avec les mêmes croix noires, et peut-être que je

6 pourrais les changer pour une nouvelle copie.

7 M. le Président (interprétation): Je vois qu'il y a une objection.

8 Mme Pilipovic (interprétation): Oui, Monsieur le Président. La défense n'a

9 pas de déclaration préalable marquée de la sorte en langue anglaise, pour

10 laquelle mon confrère du Bureau du Procureur demande le versement au

11 dossier.

12 M. le Président (interprétation): Il n'y a pas de marque, c'est juste pour

13 indiquer les deux endroits soulevés par M. Ierace. La déclaration sur (mot

14 inaudible) du témoignage, le sixième paragraphe, page 652, la croix sur

15 cette page-là.

16 Monsieur Ierace, si vous aviez marqué cette page, peut-être que l'on

17 pourrait vous rendre cette copie, pour que l'on puisse le montrer à la

18 défense pour ne pas avoir à tout expliquer.

19 M. Ierace (interprétation): Je serais très heureux de l'expliquer.

20 M. le Président (interprétation): Oui, mais nous préférions voir le

21 deuxième d'abord. Peut-être que vous pourriez donner d'abord la première

22 copie à la défense et, ensuite, une autre copie.

23 M. Piletta-Zanin: Je ne sais pas si je peux intervenir s'agissant d'un

24 document en langue anglaise, ce que je voulais faire tout à l'heure.

25 M. le Président (interprétation): Je vous en prie.

Page 5631

1 M. Piletta-Zanin: La défense acceptera le versement de cette pièce mais

2 sans aucune espèce de marque, quelle qu'en soit la couleur de la part de

3 qui que ce soit.

4 M. le Président (interprétation): Tout d'abord, ce n'est pas une question

5 de versement au dossier mais c'est une question d'identification, de

6 marque pour l'identification. Ce document a été donné à la Chambre avec la

7 marque des deux croix indiquant les endroits dans la déclaration où les

8 deux incidents déclarés et ignorés se trouvent. C'est ça le document qui a

9 été présenté à la Chambre. Donc je crois qu'il faudrait qu'il soit marqué

10 pour l'identification, mais sans les lignes en rouge. Je serais très

11 heureux de vous le donner. Vous verrez, c'est exactement le même.

12 M. Piletta-Zanin: J'ai toute confiance en l'śil de la Chambre, vous le

13 savez.

14 M. le Président (interprétation): D'accord, merci beaucoup.

15 Madame la Greffière, ce document doit être versé au dossier. Je ne sais

16 pas à quel numéro nous sommes.

17 Mme Atanasio (interprétation): Votre Honneur, on m'a donné le nombre

18 d'identification MFI12 ou, si je puis dire, le numéro d'identification

19 n°12. Excusez-moi.

20 M. le Président (interprétation): Je crois donc que nous avons traité de

21 tout ce que nous avions à faire.

22 Oui, Monsieur Ierace?

23 M. Ierace (interprétation): Monsieur le Président, plus tôt, aujourd'hui,

24 vous avez dit que l'accusation n'avait pas identifié son intention de

25 présenter une vidéo, et je m'en excuse. Nous avons donné une lettre au

Page 5632

1 Greffe, et ceci le 13 mars, mercredi dernier. Nous avons demandé au témoin

2 de venir aujourd'hui, ainsi que les pièces à conviction, comme les vidéos.

3 Mais je ne m'étais pas rendu compte qu'il y avait une autre obligation de

4 notre part en ce qui concerne les papiers techniques.

5 M. le Président (interprétation): En ce qui me concerne, il faut qu'il y

6 ait une vidéo ainsi qu'une photographie ordinateur à 360 degrés. Il faut

7 que tout ceci soit préparé. J'accepte une image grand angle. Si vous avez

8 besoin de technique pour ce faire, eh bien, faites-le savoir. Il faut que

9 tout le monde sache ce dont on a besoin pour ce faire. Nous avons besoin

10 de ces pièces à conviction vidéos et photographies grand angle. Et ceci

11 prend beaucoup de temps.

12 M. Ierace (interprétation): Il va y avoir une autre vidéo la semaine

13 prochaine pour le témoin d'après. Merci, Monsieur le Président.

14 M. le Président (interprétation): Puis-je demander à la cabine technique

15 d'en prendre note? Merci.

16 J'aimerais maintenant remercier tout le monde de nous avoir donné

17 l'occasion et d'avoir donné l'occasion à Me Pilipovic de finir son

18 interrogatoire. Nous résumerons demain, donc à 9 heures, à l'heure de La

19 Haye. Merci.

20 (L'audience est levée à 16 heures 15.)

21

22

23

24

25