Tribunal Criminal Tribunal for the Former Yugoslavia

Page 2265

1 (Lundi 17 septembre 2001.)

2 (L'audience est ouverte à 9 heures 32.)

3 (Audience à huis clos.)

4 (Questions relatives à la procédure.)

5 (expurgé)

6 (expurgé)

7 (expurgé)

8 (expurgé)

9 (expurgé)

10 (expurgé)

11 (expurgé)

12 (expurgé)

13 (expurgé)

14 (expurgé)

15 (expurgé)

16 (expurgé)

17 (expurgé)

18 (expurgé)

19 (expurgé)

20 (expurgé)

21 (expurgé)

22 (expurgé)

23 (expurgé)

24 (expurgé)

25 (expurgé)

Page 2266

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12 Page 2266 à 2348 expurgés-audience huis clos.

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

Page 2349

1 (Audience publique avec mesures de protection à 14 heures 40.)

2 (Le Témoin Q est introduit dans le prétoire.)

3 M. le Président (interprétation): Bonjour, Monsieur le Témoin. Bon après-

4 midi.

5 Témoin Q (interprétation): Bon après-midi.

6 M. le Président (interprétation): Veuillez donner lecture de la

7 déclaration solennelle.

8 Témoin Q (interprétation): Je déclare solennellement que je dirai la

9 vérité, toute la vérité et rien que la vérité.

10 M. le Président (interprétation): Merci. Veuillez vous asseoir.

11 M. Poriouvaev (interprétation): Je peux commencer?

12 M. le Président (interprétation): Commencez, je vous en prie.

13 (Interrogatoire principal du Témoin Q par Me Poriouvaev.)

14 M. Poriouvaev (interprétation): Vous avez demandé une mesure de

15 protection; cette demande a été accordée par la Chambre de première

16 instance. Vous bénéficiez donc d'un pseudonyme: vous serez le Témoin Q;

17 c'est comme cela que nous nous adresserons à vous pendant toute la durée

18 de votre audition. Ne donnez pas vous-même votre nom. Maintenant, vous

19 allez recevoir une feuille de papier où figure un nom. Est-ce bien le

20 vôtre? Si c'est le cas, dites "oui".

21 Témoin P (interprétation): Oui.

22 Question: Monsieur le Témoin Q, est-ce que vous avez une formation

23 militaire quelconque?

24 Réponse: J'ai servi un an dans l'armée danoise et puis quatre ou cinq ans

25 dans la garde nationale au Danemark.

Page 2350

1 Question: Est-ce que vous avez reçu une formation particulière, formation

2 militaire, au Danemark?

3 Réponse: J'ai reçu une formation de soldat d'infanterie et j'ai servi dans

4 une compagnie d'infanterie blindée.

5 Question: Est-ce que vous avez participé à une campagne militaire à

6 l'étranger?

7 Réponse: Non.

8 Question: Jamais?

9 Réponse: Pas dans le cadre de l'armée du Danemark.

10 Question: Oui, mais je vous ai demandé s'il vous est arrivé au cours de

11 votre vie de participer à une campagne militaire?

12 Réponse: J'ai participé à la guerre en Bosnie, oui.

13 Question: Quand avez-vous quitté le Danemark, si cela s'est-il produit?

14 Réponse: J'ai quitté le Danemark en mars 1993 et j'ai rejoint l'armée de

15 Croatie; pour cela, je suis allé à Zagreb.

16 Question: Pourquoi avoir décidé de rejoindre les rangs de l'armée de

17 Croatie?

18 Réponse: Par idéalisme! Mais aussi, j'avais envie de connaître l'aventure

19 et je voulais lutter contre les Serbes.

20 Question: Lorsque vous êtes arrivé en Croatie, qu'est-ce que vous avez

21 fait pour rejoindre les rangs de l'armée?

22 Réponse: Je me suis adressé à un agent de police dans la rue et je lui ai

23 demandé comment je pouvais faire; il m'a dit d'aller à un poste de police

24 à Zagreb. Là, on m'a dit de me rendre au ministère de la Défense. J'y suis

25 allé, mais en fait, on m'a emmené à une autre adresse. C'est un soldat du

Page 2351

1 reste, du HOS qui l'a fait et il m'a emmené à une autre adresse à Zagreb.

2 Question: Est-ce que vous vous souvenez du nom de ce soldat du HOS?

3 Réponse: Non, on ne nous a jamais donné de noms.

4 Question: Poursuivez.

5 Réponse: De là, on m'a emmené ailleurs, où là, j'ai rencontré des soldats

6 du HVO. Ces soldats m'ont interrogé, ils m'ont demandé quels étaient mes

7 motifs, ma formation militaire antérieure. Trois jours plus tard, j'ai été

8 enrôlé dans la 106e Brigade d'Orasje.

9 Question: Qui était le soldat du HVO qui vous a parlé?

10 Réponse: C'était un officier qui s'appelait Plosanovich.

11 Question: Est-ce que vous pouvez, aux fins du dossier d'audience, épeler

12 ce nom?

13 Réponse: Je ne suis pas sûr que j'en suis capable, mais je vais essayer.

14 Question: Allez-y.

15 Réponse: P-L-O-S-A-N-O-V-I-C-H.

16 Question: Merci.

17 Réponse: Et puis j'ai été enrôlé dans la 106e Brigade d'Orasje.

18 Question: Est-ce que c'était une unité régulière ou une autre unité?

19 Réponse: C'était une unité du HVO.

20 Question: Une unité régulière?

21 Réponse: Oui, régulière du HVO.

22 Question: Qui était le commandant de cette unité?

23 Réponse: C'était Blizanovic.

24 M. Poriouvaev (interprétation): Est-ce que nous pourrions passer à huis

25 clos partiel pour quelques instants, Monsieur le Président?

Page 2352

1 M. le Président (interprétation): Oui, nous allons passer à huis clos

2 partiel.

3 (Audience à huis clos partiel à 14 heures 50.)

4 (expurgé)

5 (expurgé)

6 (expurgé)

7 (expurgé)

8 (expurgé)

9 (expurgé)

10 (expurgé)

11 (expurgé)

12 (expurgé)

13 (expurgé)

14 (expurgé)

15 (expurgé)

16 (expurgé)

17 (expurgé)

18 (expurgé)

19 (expurgé)

20 (expurgé)

21 (expurgé)

22 (expurgé)

23 (expurgé)

24 (expurgé)

25 (expurgé)

Page 2353

1 (Audience publique avec mesures de protection à 14 heures 51.)

2 M. Poriouvaev (interprétation): Est-ce que vous avez vu des uniformes, des

3 armes? Est-ce que vous avez reçu uniforme, numéro matricule, ce genre de

4 choses?

5 Témoin Q (interprétation): Oui. J'ai reçu un uniforme, une arme, une forme

6 d'identité, je ne sais plus exactement. Oui, oui, j'ai eu un document

7 d'identité.

8 Question: Quel est le type d'uniforme que vous avez reçu?

9 Réponse: Eh bien, une tenue camouflée ordinaire qui portait le badge du

10 HVO, avec deux fusils croisés et l'échiquier rouge et blanc.

11 Question: Est-ce que le nom de l'unité était indiqué sur ce badge?

12 Réponse: Non; on voyait simplement les initiales "HVO".

13 Question: Quel genre d'arme avez-vous reçu?

14 Réponse: Un AK47; une Kalachnikov.

15 Question: Et votre solde, vous l'avez reçue en quelle devise?

16 Réponse: En dinar croate à l'époque.

17 Question: Cette unité, quelles étaient ses fonctions?

18 Réponse: Elle avait pour fonction de surveiller la ligne de front, de

19 garder cette ligne de front contre les Serbes, de garder les abris, les

20 bunkers, de faire des patrouilles, mais surtout de maintenir la garde.

21 Question: Est-ce que vous avez été engagé dans des opérations militaires

22 dans le cadre de cette unité?

23 Réponse: Non, c'était du travail de garde, de surveillance, de patrouille,

24 mais il n'y a pas eu d'action véritablement militaire.

25 Question: Vous êtes resté combien de temps dans cette unité?

Page 2354

1 Réponse: Environ six mois.

2 Question: Pourquoi en être parti?

3 Réponse: Parce qu'il ne se passait rien du tout dans cette unité! C'était

4 ennuyeux. On voulait de l'action, du combat.

5 Question: Et où êtes-vous parti après cela?

6 Réponse: En compagnie de trois autres étrangers nous sommes partis à

7 Zagreb et puis à Mostar.

8 Question: Pourquoi avez-vous décidé d'aller à Mostar?

9 Réponse: On avait vu aux nouvelles télévisées qu'il y avait beaucoup de

10 combats à Mostar.

11 Question: Entre qui et qui?

12 Réponse: Voulez-vous répéter votre question?

13 Question: Ces combats opposaient qui à qui, à Mostar?

14 Réponse: Les Musulmans et l'armée de Bosnie-Herzégovine.

15 Question: Est-ce que vous avez décidé d'aller du côté des Croates ou des

16 Musulmans?

17 Réponse: Des Croates.

18 Question: Est-ce que vous aviez déjà été à Mostar avant la guerre?

19 Réponse: Non, jamais. J'étais déjà allé en Yougoslavie mais jamais à

20 Mostar.

21 Question: Est-ce qu'après la guerre, vous êtes retourné à Mostar ?

22 Réponse: Non.

23 Question: C'était donc la première fois que vous alliez à Mostar?

24 Réponse: Oui.

25 Question: Où êtes-vous allé précisément à Mostar? Où est-ce que vous avez

Page 2355

1 trouvé l'unité que vous cherchiez?

2 Réponse: D'abord, on a trouvé un point de contrôle à l'extérieur de la

3 ville. S'y trouvaient des gardes du HVO qui nous ont demandé ce que l'on

4 avait l'intention de faire à Mostar, pourquoi on y allait. De là, on nous

5 a emmenés quelque part dans un quartier général. Là, une fois de plus,

6 nous avons été interrogés par un officier qui nous a demandé quelle était

7 notre motivation, notre formation militaire. Ils étaient assez dubitatifs,

8 ils avaient beaucoup de réticences mais, après un certain temps, nous

9 avons été acceptés. Nous avons été emmenés à une base qui se trouvait en

10 ville où un certain "Stela" était au commandement.

11 Question: Est-ce que c'était la première fois que vous entendiez prononcer

12 ce nom "Stela"?

13 Réponse: Oui.

14 Question: Est-ce que, ce jour-là, vous l'avez vu?

15 Réponse: Est-ce que je l'ai vu ce jour-là? Oui, oui. On nous a emmenés à

16 son bureau. Nous, les quatre étrangers, nous avons été emmenés à son

17 bureau; une fois de plus, on nous a posé des questions.

18 Question: Est-ce qu'il était prêt et content de vous accepter?

19 Réponse: Non, il ne donnait pas l'impression de nous vouloir dans son

20 unité. Si nous avons été acceptés, c'est uniquement parce qu'il était un

21 peu obligé de le faire.

22 Question: Est-ce que vous avez parlé à cet homme dans son bureau?

23 Réponse: Oui, dans son bureau.

24 Question: Pourriez-vous nous dire dans quelle partie de la ville son

25 bureau se trouvait et aussi comment se présentait son bureau, à quoi il

Page 2356

1 ressemblait?

2 Réponse: Je ne me souviens plus exactement: c'était une maison ordinaire à

3 Mostar. Je ne sais plus comment elle était peinte. En tout cas, il y avait

4 plusieurs étages. Son bureau devait faire cinq mètres sur trois ou quatre

5 mètres; donc un bureau assez petit.

6 Question: Quand avez-vous appris le nom exact, réel de cet homme que l'on

7 surnommait "Stela"?

8 Réponse: Plus tard, mais je ne sais plus exactement quand.

9 Question: Est-ce que vous vous souvenez du nom de l'unité où vous avez pu

10 être incorporé?

11 Réponse: Oui, c'était l'Unité ATG "Vinko Skrobo".

12 Question: Qu'est-ce que cela veut dire ATG?

13 Réponse: Groupe antiterroriste.

14 Question: Est-ce qu'il vous a dit quelles seraient vos fonctions à venir

15 au sein de cette unité?

16 Réponse: Pas du tout.

17 Question: Qu'est-ce que vous avez appris quant à l'unité elle-même?

18 Comment elle avait été constituée, à quoi elle servait?

19 Réponse: J'ai appris le nom de l'unité et j'ai appris qu'elle faisait

20 partie d'un bataillon qui s'appelait "Kazhjenicka Bojna", ce qui veut dire

21 "Bataillon disciplinaire". Et on m'a aussi dit que l'unité et les membres

22 de cette Unité étaient des personnes qui avaient été sanctionnées ou

23 punies pendant le régime communiste, que c'étaient d'anciens condamnés de

24 l'ex-Yougoslavie.

25 Question: Est-ce que vous savez qui était le supérieur hiérarchique de

Page 2357

1 "Stela"?

2 Réponse: Par la suite, j'ai appris que son supérieur hiérarchique, c'était

3 le commandant du Bataillon et qu'il s'appelait "Tuta", un homme qu'on

4 surnommait "Tuta"..

5 Question: Est-ce que vous connaissez le nom véritable de cet homme?

6 Réponse: Non, je le connais uniquement sous le nom de "Tuta".

7 Question: Est-ce que vous connaissez aujourd'hui son nom véritable?

8 Réponse: Non.

9 Question: Et qui vous a dit cela?

10 Réponse: Eh bien, de notoriété publique. Tout le monde, beaucoup de

11 personnes en tout cas en parlaient, parlaient de "Tuta", parlaient du

12 pouvoir qu'il exerçait. En fait, les gens avaient assez peur de lui.

13 Question: Et où avez-vous été logé dans le cadre de l'unité?

14 Réponse: Je ne comprends pas.

15 Question: Est-ce que vous avez été caserné dans une caserne ou dans un

16 appartement?

17 Réponse: Nous quatre, les étrangers, nous avons pu habiter dans deux

18 appartements, à peu près à une centaine de mètres du QG de l'unité. Nous

19 avions deux appartements, nous avons vidé l'un d'entre eux et, comme cela,

20 nous avons pu avoir un appartement dans lequel nous avons habité.

21 Question: Et les autres soldats, les soldats locaux, eux, où habitaient-

22 ils?

23 Réponse: Je ne sais pas. Il se peut que certains d'entre eux habitent dans

24 l'immeuble du quartier général; d'autres avaient aussi un appartement dans

25 la partie croate de la ville. Je n'en suis pas sûr.

Page 2358

1 Question: Est-ce que vous avez été informé des fonctions que vous alliez

2 avoir, de la place que vous alliez avoir dans cette Unité "Vinko Skrobo"?

3 Quel serait votre poste militaire?

4 Réponse: Je ne pense pas. Trois ou quatre jours après notre arrivée, on

5 nous a emmenés à la ligne de front où l'unité avait sa zone de

6 responsabilité. On nous a montré les positions de l'ennemi, on nous a dit

7 ce que nous devions faire, comment exécuter notre mission, et ainsi de

8 suite.

9 Question: Est-ce que vous pourriez nous en dire davantage? Qu'est-ce que

10 vous étiez censés faire?

11 Réponse: Eh bien, pour ce qui nous concerne, il fallait tout premièrement

12 empêcher les soldats musulmans de s'emparer de notre bâtiment et de

13 traverser la ligne, notre ligne. Il a fallu par conséquent garder les

14 soldats ennemis assez loin par rapport à nous.

15 En ce qui me concerne, je montais la garde le plus souvent mais il y avait

16 des échanges de tirs qui étaient très fréquents.

17 Question: Est-ce que vous vous souvenez de la zone dans laquelle se

18 trouvaient vos positions?

19 Réponse: Oui, je me souviens. Je me souviens qu'il y avait un très grand

20 bloc en béton qui déjà existait avant la guerre, et qui -je pense- à cette

21 époque-là, donc avant la guerre, abritait une ambulance ou un dispensaire

22 où peut-être même des dentistes y travaillaient parce que je me souviens

23 que nous avons vu un certain nombre de chaises utilisées par les

24 dentistes. Donc, cela devait être cela.

25 Question: Eh bien, si je vous montrais la photographie d'une partie de

Page 2359

1 Mostar, pourriez-vous éventuellement identifier ces quartiers?

2 Réponse: Oui, tout à fait.

3 Question: Maintenant, je vais demander à l'huissier de m'aider, de bien

4 vouloir montrer la pièce à conviction 14.5 sur le rétroprojecteur, s'il

5 vous plaît, Monsieur l'huissier.

6 (L'huissier s'exécute.)

7 Est-ce que l'on a cette pièce ou non? Est-ce que l'on peut la voir sur le

8 rétroprojecteur?

9 Témoin Q (interprétation): Oui, je vais vous montrer l'endroit. Voici,

10 c'est le bâtiment où nous avons été, puis dans l'autre également, celui

11 que je vous montre avec le pointeur, et enfin il y a un troisième bâtiment

12 que je pointe avec le pointeur. Par conséquent, c'était la zone de notre

13 responsabilité, ces trois bâtiments. Il y a également un autre bâtiment,

14 un quatrième, mais il n'y avait pas de gens qui s'y trouvaient, ce

15 n'étaient pas véritablement notre position mais nous l'avons tout

16 simplement bloquée. Voilà, c'est tout.

17 M. Poriouvaev (interprétation): Merci. Qu'est-ce que vous pouvez nous dire

18 au sujet des positions sur la ligne?

19 M. le Président (interprétation): Excusez-moi, Monsieur le Procureur. Je

20 vous interromps mais dites-nous, s'il vous plaît, quelle est cette

21 photographie, quels sont les bâtiments que le témoin nous a montrés?

22 Quelle est la position, car je ne vois pas très clairement?

23 M. Poriouvaev (interprétation): Revenons sur cette photographie et sur la

24 position.

25 Témoin Q (interprétation): Notre zone de responsabilité était le bâtiment

Page 2360

1 que je pointe actuellement.

2 Question: Est-ce que vous pouvez, s'il vous plaît, nous en donner la

3 description?

4 Réponse: Il s'agissait d'un bâtiment en béton. Auparavant, comme je vous

5 ai dit, il y avait probablement des dentistes qui s'y trouvaient. Enfin,

6 c'était je pense, cela et il y avait l'autre également bâtiment, le

7 bâtiment civil.

8 Question: Est-ce que vous pouvez, s'il vous plaît, Monsieur le Témoin,

9 nous marquer par les numéros les bâtiments dont il est question? Comme

10 cela, je pense que vous allez aider tout le monde dans le prétoire. Vous

11 marquez par le 1, 2, 3, les bâtiments que vous signalez.

12 Par conséquent, qu'est-ce qu'il y avait dans le bâtiment n1?

13 Réponse: Dans le bâtiment n1 se trouvaient donc nos positions. C'était un

14 bâtiment à l'angle. C'étaient nos positions. Le bâtiment qui fait l'angle

15 et par conséquent, c'est un bâtiment qui donnait sur les positions

16 d'ennemis.

17 Vous voyez, la face de l'immeuble qui fait l'angle, comme je l'ai dit,

18 c'est face aux positions ennemies. Ensuite, il y a le bâtiment n2 qui est

19 derrière.

20 Question: Il s'agit par conséquent du bâtiment dont le toit est rouge,

21 n'est-ce pas?

22 Réponse: Oui, tout à fait.

23 Question: Qu'est-ce qu'il y avait là-dedans?

24 Réponse: Il y avait un certain nombre de positions là-dedans. Mais nous

25 n'avions pas en permanence des soldats dans ce bâtiment. Et dans la cave

Page 2361

1 de ce deuxième bâtiment, il y avait un dortoir pour les membres de notre

2 unité, on se sentait en sécurité là-bas. Enfin, il y a un troisième

3 bâtiment qui est en longueur, derrière le bâtiment n2.

4 Question: Vous pensez à ce bâtiment au toit plat ?

5 Réponse: Oui, le toit est rouge et plat.

6 Question: Et qu'est-ce qui se trouvait dans ce bâtiment?

7 Réponse: En général, c'est un bâtiment qui abritait les services qui

8 interceptaient les conversations.

9 Question: Vous pensez à ce bâtiment qui est long et qui a le toit rouge?

10 Réponse: Oui, tout à fait.

11 Question: Je vois très bien. C'est le n3. Par conséquent, ce n'est pas un

12 bâtiment dont le toit est plat, c'est un bâtiment qui est de l'autre côté

13 de la rue, parce qu'il y a le bâtiment n2 dont le toit est rouge

14 également mais, de l'autre côté de la rue, se trouve le bâtiment n3.

15 Réponse: Oui, tout à fait.

16 Question: Et le n4, qu'est-ce que vous nous montrez?

17 Réponse: Je pense que c'est une autre unité qui disposait de ce bâtiment.

18 Je pense qu'il s'agissait de la police militaire.

19 Question: Est-ce que c'était la zone de responsabilité qui fut la vôtre ou

20 bien de la police?

21 Réponse: Je pense que c'est un bâtiment qui appartenait à la police

22 militaire.

23 Question: Où est-ce que, vous-même, vous avez monté la garde?

24 Réponse: C'est dans les bâtiments 1, 2 et 3.

25 Question: Par conséquent, ce sont les trois bâtiments qui étaient sous

Page 2362

1 votre responsabilité?

2 Réponse: Oui.

3 Question: Est-ce que l'ensemble de ces trois bâtiments, y compris la ligne

4 de conflit, ont été fixés?

5 Réponse: Il y avait des sacs de sable qui ont été mis devant les fenêtres,

6 il y avait des trous également pour passer le fusil; on ne pouvait pas

7 pénétrer facilement dans les bâtiments.

8 Question: Qui a fortifié, si je peux dire ainsi, les bâtiments en

9 question?

10 Réponse: Cela a déjà été fait avant que j'arrive mais, de temps à autre,

11 il y avait le feu et des tirs qui ont été échangés. C'est la raison pour

12 laquelle il a fallu ramener de nouveaux sacs de sable. Et quand il fallait

13 ramener les sacs de sable, en général ce sont les prisonniers qui le

14 faisaient. De force, bien évidemment; on leur a demandé.

15 Question: Est-ce qu'il y avait des conflits sur la ligne?

16 Réponse: Oui.

17 Question: Est-ce qu'il y avait des tireurs isolés?

18 Réponse: Oui, je pense que oui.

19 Question: Est-ce que la partie musulmane répliquait également au feu?

20 Réponse: Oui.

21 Question: Est-ce que c'était dangereux de se trouver sur la ligne de

22 conflit?

23 Réponse: Oui, certes, c'était dangereux. Si jamais vous apparaissiez

24 devant l'ennemi, dans ce cas-là bien évidemment. Si vous vous manifestez,

25 c'est dangereux, sinon, si vous êtes caché, non.

Page 2363

1 Question: Est-ce que vous avez vu les prisonniers faire des tâches

2 différentes sur la ligne de front, sur la ligne de conflit, outre les sacs

3 de sable qu'ils ramenaient?

4 Réponse: J'ai pu voir Oui, j'ai vu les prisonniers travailler. Ils

5 étaient également des serveurs sur la ligne de front, apportaient des

6 boissons, du café, nettoyaient des fusils, des bottes des soldats. Il y

7 avait des activités diverses.

8 Question: Est-ce que vous avez vu également que les civils traversaient la

9 ligne de conflit? Est-ce que vous avez vu les civils traverser, par

10 exemple, la ligne et qu'ils passaient de l'ouest à l'est?

11 Réponse: Oui. Pendant que je montais la garde, j'ai eu l'occasion de voir

12 les personnes âgées qui portaient des sacs à dos, emporter tout et qui

13 effectivement traversaient la ligne des quartiers ouest vers le quartier

14 est. Cela, j'ai vu.

15 Question: Est-ce qu'il y avait quelqu'un qui escortait ces gens-là?

16 Réponse: Oui, ils ont été escortés par les soldats du HVO.

17 M. Poriouvaev (interprétation): Est-ce que vous pouvez nous donner à peu

18 près l'âge de ces gens-là? Qu'est-ce que vous avez vu: quel était le sexe

19 de ces gens-là, ceux qui traversaient la ligne de conflit?

20 Témoin Q (interprétation): En général, c'étaient des personnes âgées. Que

21 ce soient des femmes ou des hommes, on les a forcés à passer la ligne de

22 front et à passer du côté musulman.

23 M. le Président (interprétation): Mais, Monsieur le Procureur, le témoin

24 parle de la ligne de conflit. Auriez-vous l'amabilité de nous montrer où

25 se trouvait cette ligne de conflit, de nous montrer notamment cette ligne

Page 2364

1 de conflit sur la carte?

2 M. Poriouvaev (interprétation): Auriez-vous l'amabilité, Monsieur le

3 Témoin, s'il vous plaît, de nous montrer la ligne de confrontation, tout

4 au moins ce que vous avez pu voir et constater pendant que vous étiez

5 présent, bien sûr? Vous nous dites ce dont vous êtes sûr.

6 Témoin Q (interprétation): Je sais que pratiquement tout ceci, c'était une

7 ligne de confrontation, tout ce qui était devant cet immeuble qui a été

8 marqué par le n1. Je pense que cette ligne allait à peu près comme je le

9 montre avec le pointeur.

10 M. Poriouvaev (interprétation): Est-ce que vous connaissez la rue et le

11 nom de la rue par où passait la ligne de confrontation?

12 Témoin Q (interprétation): Non.

13 M. le Président (interprétation): Mais, Monsieur le Procureur, pour le

14 compte rendu, il serait peut-être utile également de nous donner la

15 description de ce qui a été dit par le témoin, parce qu'il a plutôt montré

16 et qu'il n'a pas parlé.

17 M. Poriouvaev (interprétation): Le témoin a montré la ligne de

18 confrontation qui part donc de ce bâtiment n1; c'est un dispensaire

19 médical et, ensuite, le long de la rue, mais le témoin ne se souvient pas

20 du nom de la rue.

21 M. Par (interprétation): Il serait peut-être utile que le témoin marque

22 avec un feutre par où passait la ligne de confrontation, comme cela, je

23 pense que tout le monde dans le prétoire sera au clair sur où passait la

24 ligne de confrontation.

25 M. le Président (interprétation): Oui, c'est une bonne suggestion. C'est

Page 2365

1 véritablement bien.

2 M. Poriouvaev (interprétation): Oui, tout à fait.

3 Monsieur le Témoin, est-ce que vous pouvez nous marquer avec le feutre par

4 où passait la ligne de confrontation, s'il vous plaît?

5 (Le témoin dessine la ligne de confrontation au feutre.)

6 Témoin Q (interprétation): Voilà, je viens de dessiner la ligne de

7 confrontation que moi-même j'ai pu observer. En ce qui concerne la partie

8 à gauche, moi, je ne sais pas grand-chose.

9 M. Poriouvaev (interprétation): Eh bien, est-ce que votre unité et la

10 police militaire étaient les seules formations militaires qui étaient

11 chargées de couvrir cette ligne de confrontation?

12 Témoin Q (interprétation): Je pense qu'il y avait d'autres unités à gauche

13 et à droite, par rapport à nous; où nous avons stationné, mais je ne peux

14 pas vous dire où c'était. C'était une ligne de confrontation qui était

15 assez longue et je suis sûr qu'il y en avait d'autres également parce

16 qu'ils traversaient pratiquement la ville. Mais je ne vous ai parlé que de

17 ce que je connais, de ce que j'ai vu moi-même.

18 Question: Est-ce que votre unité, vous-même en personne, vous avez

19 participé à des opérations militaires sur la ligne de front?

20 Réponse: Oui, nous avons essayé d'organiser une attaque une fois.

21 Question: Et c'était quand?

22 Réponse: Je ne me souviens pas exactement à quel moment, mais je sais que

23 c'était à peu près à la fin du mois d'août 1993. Je ne connais pas la date

24 exacte.

25 Question: C'est quoi comme opération que vous avez dû entreprendre?

Page 2366

1 Réponse: Quelques jours avant l'attaque, il y avait un officier dont le

2 nom m'échappe, qui est venu nous voir. Quand je dis "nous", c'est nous

3 autres, les étrangers. Il nous a dit qu'il y avait une attaque qui était

4 préparée, il a dit que c'est d'abord avec les armes d'artillerie que

5 l'attaque sera déclenchée sur les positions musulmanes, avec des mortiers

6 également. Et ensuite, ils ont dit qu'ils allaient également utiliser des

7 chars. Et qu'ils vont représenter un renfort. On nous a dit qu'entre 10 et

8 15 prisonniers allaient être vêtus en uniforme de camouflage, qu'on leur

9 donnerait des fusils et qu'on se servirait de ces prisonniers comme d'un

10 bouclier humain.

11 Question: Effectivement, l'attaque a eu lieu quelques jours plus tard. Et

12 qui a commandé cette opération?

13 Réponse: Je ne sais pas, mais je suppose que c'était notre commandant,

14 "Stela".

15 Question: Est-ce que vous avez vu le jour même de l'attaque?

16 Réponse: Non, je l'ai vu dans la base mais jamais sur la ligne de

17 confrontation.

18 Question: Mais quand vous dites "la base", vous pensez au QG où il se

19 trouvait?

20 Réponse: Oui.

21 Question: Qu'est-ce qu'il a fait? Est-ce que vous vous souvenez?

22 Réponse: Oui, il courait à gauche et à droite. Il discutait avec les gens.

23 Il délivrait des ordres. Je n'ai pas tellement parlé ce jour-là avec lui

24 mais je suppose que c'est lui qui avait donné des ordres.

25 Question: Et qui vous a délivré des ordres immédiatement avant l'attaque?

Page 2367

1 Est-ce que l'on vous a demandé de vous préparer? Comment? Qui vous a

2 parlé?

3 Réponse: Le jour où l'attaque a été déclenchée, nous nous sommes réunis au

4 QG de l'unité à deux, trois kilomètres de la ligne de front et c'est la

5 raison pour laquelle, par la suite, nous sommes rendus sur les positions

6 qui normalement étaient nos positions.

7 Nous avons attendu dans le bâtiment n1, à droite du bâtiment et face à la

8 porte. On attendait que l'attaque commence. On a commencé d'abord des tirs

9 de mortier ou d'artillerie. Cela a duré pendant quelques minutes, ensuite

10 il y a un char qui s'est acheminé vers la ligne de front et puis on nous a

11 ordonné de sortir et de tirer. Donc nous sommes partis derrière les

12 prisonniers qui marchaient devant nous.

13 Question: Excusez-moi un petit moment. Quelle est la personne qui vous a

14 délivré l'ordre pour commencer l'attaque?

15 Réponse: C'était un officier de l'unité. Je ne me souviens pas exactement.

16 C'était quelqu'un qui avait une Motorola dans les mains.

17 Question: Est-ce qu'il était de votre "Unité de Vinko Skrobo"?

18 Réponse: Oui, c'était quelqu'un dont le nom m'échappe et il était dans mon

19 unité.

20 Question: Je vous en prie, vous pouvez poursuivre.

21 Réponse: Donc c'est du char que l'on a commencé à tirer. Nous sommes

22 sortis rapidement pour garder nos positions et les prisonniers marchaient

23 devant nous.

24 Question: Pourriez-vous nous montrer quelle était la voie qui a été

25 empruntée par le char?

Page 2368

1 Réponse: Oui, bien sûr je vous montre l'endroit par où est passé le char.

2 C'est la rue, vous voyez, que je montre. C'est là où nous étions abrités,

3 dans ce bâtiment n1 pendant les feux tirés d'artillerie; ensuite, il y a

4 le char qui est venu de ce côté-là. Il y avait des sacs de sable en

5 général qui ont été posés mais qui ont été enlevés pour que le char puisse

6 passer. Quand on a commencé à tirer du char, nous on a couru. On est

7 arrivés jusqu'à l'angle, juste devant le bâtiment et nous n'avons pas

8 réussi à aller un peu plus loin. C'est là où nous nous sommes arrêtés

9 parce qu'il y avait le feu qui était assez violent, qui venait en

10 provenance des positions musulmanes. Nous ne pouvions pas aller plus loin.

11 Question: Mais est-ce que vous avez vu les gens qui portaient des fusils

12 en bois?

13 Réponse: Oui.

14 M. Poriouvaev (interprétation): Quand est-ce que vous les avez vus?

15 M. le Président (interprétation): Excusez-moi, Monsieur le Procureur,

16 c'est Me Par qui souhaite dire quelque chose.

17 M. Par (interprétation): Excusez-moi mais je pense que le témoin a déjà

18 exposé et a parlé sur la manière dont ils ont procédé mais il me semble

19 que pour le compte rendu, sur le compte rendu cela ne rendra pas

20 tellement. Il est indispensable que les témoins puissent préciser

21 véritablement par où ils sont passés, où étaient les lignes, qui a passé

22 où.

23 Du point de vue de la défense, il s'agit véritablement d'une question

24 importante; et pour que le témoin nous dise vraiment ce qui s'était passé,

25 il est important qu'il puisse dessiner et expliquer par les paroles.

Page 2369

1 M. le Président (interprétation): Oui. Effectivement, Monsieur le

2 Procureur, nous avons besoin de la description très détaillée.

3 M. Poriouvaev (interprétation): Bien évidemment, c'est que je voulais.

4 Merci à mon confrère. Je suis tout à fait d'accord avec lui.

5 Témoin Q (interprétation): Bien évidemment, je vais essayer de vous mettre

6 sur papier par où nous sommes passés.

7 Tout premièrement, j'ai mis un petit point pour dire exactement, désigner

8 l'endroit où nous étions pendant qu'il y avait ces échanges de tir

9 d'artillerie. Ensuite, il y a le char qui est arrivé.

10 Question: Mais est-ce que vous pouvez exactement nous montrer où passait

11 le char?

12 Réponse: Oui. J'ai marqué également un petit point et c'est là où on nous

13 avait demandé d'attaquer. Et c'est à ce moment-là que nous nous sommes

14 dirigés sur la route que je suis en train de dessiner. Par conséquent, on

15 a encerclé en quelque sorte le bâtiment n1.

16 Question: Il y avait combien de soldats qui ont participé à l'attaque?

17 Réponse: Je pense que nous étions entre 20 et 25. C'était d'après mon

18 estimation, et le reste de l'unité nous supportait au moyen des tirs et à

19 partir du deuxième étage. Ils étaient, par conséquent, cachés au second

20 étage et ils nous supportaient.

21 Question: Est-ce qu'il y avait également des hommes qui portaient des

22 fusils en bois, parce que vous en avez parlé tout à l'heure?

23 Réponse: Oui, j'ai vu trois personnes qui étaient vêtues en uniforme de

24 camouflage et chacune avait un fusil en bois qui ressemblait à une

25 Kalachnikov. Les trois personnes marchaient devant nous.

Page 2370

1 Question: Est-ce que vous les avez vues avant l'attaque?

2 Réponse: Je les ai vues dans le bâtiment où nous étions pendant, comme je

3 l'ai dit, il y avait cet échange d'artillerie.

4 Question: Ils étaient ensemble avec vous?

5 Réponse: Oui.

6 Question: Est-ce que vous avez vu les fusils qu'ils portaient?

7 Réponse: Oui.

8 Question: Est-ce que vous les avez vus de près?

9 Réponse: Oui à 5 ou 6 mètres de distance.

10 Question: Et pourquoi pensez-vous qu'il s'agissait des fusils en bois?

11 Réponse: Mais je les ai vus. Ce n'était pas le fusil comme je l'avais.

12 C'étaient des fusils qui étaient faits en bois.

13 Question: Pourriez-vous nous montrer maintenant sur la photographie une

14 fois de plus quel était le chemin emprunté par ces gens lors de l'attaque?

15 Réponse: Mais je vous ai déjà dessiné ce chemin parce que, nous aussi, on

16 suivait ces personnes-là jusqu'à l'entrée au bâtiment, parce que le

17 bâtiment, comme je vous ai dit, il fait l'angle.

18 Question: Vous pensez au bâtiment n1?

19 Réponse: Oui, n1.

20 Question: Qui étaient ces personnes-là qui portaient des fusils en bois?

21 Est-ce que vous les avez vues auparavant?

22 Réponse: Peut-être. Je ne sais pas mais je pense que oui. Je ne peux pas

23 en être sûr.

24 Question: Est-ce que vous savez à quelle unité ils appartenaient?

25 Réponse: Non, je ne sais pas. On m'a dit qu'il s'agissait de prisonniers

Page 2371

1 musulmans. Ils étaient en civil, je ne sais pas s'il s'agissait de

2 prisonniers de guerre de l'armée de Bosnie Herzégovine ou des civils. Je

3 ne peux pas vous le dire mais je sais que c'étaient des prisonniers.

4 Question: Est-ce qu'ils marchaient devant les autres participants à

5 l'attaque?

6 Réponse: Oui, ils marchaient devant nous.

7 Question: Est-ce que vous pouvez me le préciser?

8 Réponse: Mais eux, ils marchaient devant nous.

9 Question: Ils étaient à quelle distance par rapport à vous? Je parle de

10 ces personnes qui portaient des fusils en bois.

11 Réponse: Ils étaient à trois, cinq mètres par rapport à nous. Mais ils

12 étaient en avant par rapport à nous.

13 Question: Est-ce que, sur la ligne de confrontation, il y avait aussi des

14 échanges de tirs pendant que vous marchiez vers les positions de l'armée

15 de Bosnie-Herzégovine?

16 Réponse: Dès que nous étions à ciel ouvert, il y avait des tirs assez

17 violents qui ont commencé; il y avait des tirs sporadiques mais, une fois

18 que nous sommes sortis, les tirs étaient assez violents. On a tiré avec

19 des mortiers, des lance-roquettes, des mitrailleuses. Je ne sais pas, il y

20 avait des tirs de tous les côtés.

21 Question: Est-ce que vous êtes arrivés jusqu'aux positions musulmanes?

22 Réponse: Non, pas du tout. Au contraire, nous sommes arrivés -et je vais

23 vous montrer d'ailleurs sur cette photographie-, nous sommes arrivés

24 jusqu'à un petit mur qui est tout à fait bas, devant le bâtiment n1,

25 parce qu'il y avait des tirs qui étaient très violents et ce n'était pas

Page 2372

1 possible d'avancer.

2 Question: Est-ce que vous avez pu voir ce qui s'est passé avec les gens

3 qui marchaient devant vous et qui portaient des fusils en bois?

4 Réponse: Mais je les ai perdus de vue dès que nous sommes sortis sur le

5 chemin, et quand nous étions à ciel ouvert je n'ai plus pensé à eux; j'ai

6 pensé aux tirs et j'ai vraiment fait attention à moi-même. Il fallait que

7 je tire moi aussi.

8 Question: Est-ce que les soldats étrangers ont participé à cette

9 opération?

10 Réponse: Oui.

11 Question: Qu'est-ce qui s'est passé avec l'autre soldat danois?

12 Réponse: Oui, il y avait l'autre soldat danois.

13 Question: Est-ce qu'il a, lui également, participé à l'opération?

14 Réponse: Oui, il a participé tout comme moi à l'opération.

15 Question: Est-ce que cette opération a eu du succès au cours de la

16 journée?

17 Réponse: Non, pas du tout. Il n'y avait pas vraiment de structures bien

18 mises en place, pas un commandement bien organisé. L'attaque n'a pas

19 réussi.

20 Question: De votre côté, est-ce qu'il y a eu des victimes au cours de

21 cette attaque?

22 Réponse: Jusqu'à ce moment-là, non. Mais en fait, il y a eu un Danois qui

23 a été blessé au bras et c'était un tir de shrapnells qu'il a reçus.

24 Question: Combien de temps êtes-vous resté au sein de l'unité de "Stela"?

25 Réponse: Deux ou trois mois. Quelque chose comme cela.

Page 2373

1 Question: A quel moment avez-vous quitté l'unité?

2 Réponse: Je ne me souviens pas exactement de quel mois et quelle année

3 j'ai quitté, mais moi-même et l'autre Danois nous avons quitté et nous

4 nous sommes dirigés à Tomislavgrad.

5 Question: Est-ce que vous vous êtes joints à une autre unité?

6 Réponse: Oui, nous nous sommes joints à une autre unité à Tomislavgrad. Il

7 y avait d'autres étrangers qui travaillaient pour les Croates. Nous sommes

8 restés à cet endroit; je ne sais pas trop combien de temps, mais il ne

9 s'est rien passé.

10 Par la suite, nous sommes allés à Ljubuski. Nous avons joint à cet endroit

11 ce que nous avons su par la suite être une autre unité: l'ATG de l'unité

12 disciplinaire du Bataillon disciplinaire. Le nom de cette unité était

13 "Zelko Bosnjak".

14 Question: Qu'est-ce que vous avez appris au sujet de cette Unité lorsque

15 vous vous êtes joints à celle-ci?

16 Réponse: J'ai découvert que l'infrastructure et le manque de discipline

17 étaient encore pires qu'à Mostar. Il n'y avait absolument aucune

18 discipline. C'était très difficile de dire s'il y avait quelque

19 infrastructure que ce soit au sein de l'unité. Il n'y avait que des gens

20 avec des armes.

21 Question: Qui était à la tête de cette unité?

22 Réponse: Je crois que c'était un homme qui s'appelait "Marko".

23 Question: Vous souvenez-vous de son nom de famille?

24 Réponse: Non, je me ne me souviens pas.

25 Question: A quelle structure cette unité appartenait-elle?

Page 2374

1 Réponse: Egalement au HVO, au Bataillon disciplinaire.

2 Question: Comment le savez-vous?

3 Réponse: Ils nous l'ont dit. C'était également une unité ATG, qui faisait

4 partie de l'unité disciplinaire.

5 Question: Qu'est-ce que vous voulez dire quand vous parlez de "eux, ils

6 vous ont dit"?

7 Réponse: C'étaient les soldats croates qui appartenaient à l'unité.

8 Question: Qui était le commandant du Bataillon disciplinaire?

9 Réponse: Le commandant du Bataillon disciplinaire était un homme dénommé

10 "Tuta".

11 Question: Vous est-il jamais arrivé de le voir?

12 Réponse: Oui, je l'ai vu à Siroki Brijeg.

13 Question: A quel moment?

14 Réponse: Je ne sais pas exactement à quel moment, mais je me souviens de

15 l'avoir vu à Siroki Brijeg. Mais à quel moment, je ne me souviens pas.

16 Question: Parlez-nous un peu des circonstances entourant cet événement

17 lors duquel vous avez vu "Tuta". De toute façon, est-ce que vous pourriez

18 décrire l'homme que vous appelez "Tuta"?

19 Réponse: L'homme dénommé "Tuta" ne s'est pas présenté en tant que soldat;

20 il ressemblait plutôt à un hippy des années 60, avec des cheveux longs,

21 des lunettes; il portait des vêtements civils.

22 Question: Est-ce que vous lui avez parlé?

23 Réponse: Oui, une fois.

24 Question: A Siroki Brijeg?

25 Réponse: Non, c'était pendant un autre épisode, à Ljubuski. Un homme de

Page 2375

1 l'unité avait été tué dans la ville par quelqu'un. Je ne sais pas qui.

2 Question: Quelqu'un de votre unité à vous?

3 Réponse: Oui, de l'Unité "Zeljko Bosnjak". Toute l'unité avait été

4 déployée pour bloquer l'entrée à la ville, pour que personne n'y pénètre

5 et pour que personne ne puisse en sortir. Pendant une heure ou deux, nous

6 étions là, nous gardions la ville; et ensuite, nous avons été déployés par

7 camions. Et ils nous ont donné l'ordre d'attaquer et de chercher les

8 postes de police croates et d'essayer de chercher l'homme en question qui

9 a tué un soldat de notre unité. C'était à ce moment-là que j'ai parlé à

10 "Tuta".

11 Question: A quel moment l'avez-vous vu?

12 Réponse: C'était à l'extérieur d'un poste de police; je ne sais plus trop

13 lequel. Nous étions à bord d'une camionnette et je ne sais pas où nous

14 nous trouvions exactement.

15 Quant aux circonstances, je sais que cela s'est déroulé à l'extérieur d'un

16 poste de police qui avait été attaqué par l'unité en question. Moi-même et

17 le Danois étions à bord de ces camions; nous n'avions même pas d'armes sur

18 nous, nous ne savions pas tout à fait clairement ce qui se passait. Et

19 lorsque j'ai vu "Tuta", je me suis dirigé vers lui et je lui ai demandé

20 si, au moins, il pouvait nous donner une arme, simplement pour pouvoir

21 nous protéger. Nous ne savions pas ce qui se passait. Et il m'a dit en

22 allemand: "Est-ce que tu veux que je prenne le fusil d'un Croate et que je

23 te le donne à toi?" Je l'ai simplement regardé et je suis parti.

24 Question: Que faisiez-vous à Siroki Brijeg lorsque vous avez vu "Tuta"

25 pour la première fois?

Page 2376

1 Réponse: Je ne me souviens pas exactement de ce que je faisais. C'était

2 peut-être lorsque nous sommes allés afin de nous enrôler au sein de cette

3 unité; nous sommes allés à Siroki Brijeg, au quartier général; nous avons

4 passé une nuit. Je crois que c'est là que j'ai vu "Tuta" pour la première

5 fois.

6 Question: Est-ce que vous êtes entré à l'intérieur du poste de police à

7 Ljubuski pendant cette opération?

8 Réponse: Non, je n'étais qu'à l'extérieur du poste de police ou à

9 proximité.

10 Question: Est-ce que vous avez fini par trouver le soldat que vous

11 cherchiez?

12 Réponse: Oui, il était à l'intérieur. J'ai entendu parler de cela.

13 Question: Et qu'est-ce qui est arrivé?

14 Réponse: Je crois qu'on l'a tué.

15 Question: Pourquoi vous le pensez?

16 Réponse: C'était des rumeurs que j'avais entendues.

17 Question: Quand avez-vous quitté cette unité en question?

18 Réponse: J'ai quitté l'unité en question vers Noël, au mois de décembre

19 1993.

20 Question: Est-ce que vous êtes revenu au Danemark?

21 Réponse: Oui, je suis revenu au Danemark pendant une période de temps.

22 Ensuite, je suis revenu en Croatie.

23 Question: Vous souvenez-vous d'un incident particulier qui est survenu

24 lorsque vous faisiez votre service militaire?

25 Réponse: Je me souviens de l'attaque.

Page 2377

1 Question: Non, outre l'attaque?

2 Réponse: Je me souviens. Une fois, on nous a dit de nous présenter au

3 quartier général de "Stela"; nous avons attendu avec les armes. Nous ne

4 savions pas tout à fait ce qui se passait, nous ne savions pas si nous

5 allions mener une attaque. Il y avait beaucoup de soldats et, tout d'un

6 coup, les soldats très rapidement sont allés à bord de voitures civiles.

7 Nous n'avons même pas eu le temps d'entrer à l'intérieur de ces voitures

8 civiles: moi, le Danois et d'autres étrangers. Alors, nous nous sommes

9 dit: "Bon, bien, d'accord. D'accord". Nous avons compris et nous sommes

10 allés chez nous, à la maison, et nous avons regardé la télévision. Et

11 lorsque l'unité est revenue, deux Allemands qui étaient avec eux nous ont

12 dit qu'ils étaient allés piller des maisons musulmanes, des objets chers

13 tels que les télévisions, les chaînes stéréo, les magnétoscopes et

14 d'autres choses semblables.

15 Question: Est-ce que vous avez jamais été témoin de mauvais traitements

16 faits à l'encontre de prisonniers par des soldats de Vinko Skrobo?

17 Réponse: Non, j'ai vu que les Croates humiliaient les soldats, mais ils ne

18 leur faisaient pas subir de mauvais traitements physiques, outre moi-même.

19 En fait, il m'est arrivé qu'à une reprise, j'ai vu qu'un Allemand battait

20 un détenus dans le quartier général de" Stela", à Mostar.

21 Question: Qui était ce soldat?

22 Réponse: Vous voulez le nom?

23 Question: Oui.

24 Réponse: Le nom de ce soldat était Aldeberg Schröder. Il venait de la

25 ville de Heidelberg, en Allemagne.

Page 2378

1 Question: Est-ce qu'il a été sanctionné pour avoir agi de la sorte?

2 Réponse: Je ne crois pas.

3 Question: Pourquoi ne croyez-vous pas?

4 Réponse: Parce que je n'ai jamais entendu parler de quelque sanction que

5 ce soit. Je ne sais pas si le commandant de l'unité avait entendu parler

6 de quelque chose de ce genre mais je ne crois pas qu'il avait été puni

7 pour ses actes.

8 Question: Est-ce qu'il est arrivé que des soldats soient punis par le

9 commandant?

10 Réponse: Non.

11 Question: Quand ils faisaient quelque chose d'incorrect?

12 Réponse: Non, mais il est arrivé par contre à une reprise que Aldeberg

13 avait été puni et je crois qu'on l'a renvoyé en Allemagne.

14 Question: De quel épisode s'agit-t-il?

15 Réponse: C'était un épisode qui a eu lieu dans l'appartement où nous

16 habitions. Ce Aldeberg Schröder était un alcoolique, il avait vraiment un

17 problème d'alcool; et il est venu avec un enfant musulman. Je crois en

18 fait que l'enfant était musulman. L'enfant n'avait pas de parents, et tout

19 d'un coup, il est arrivé avec cet enfant dans l'appartement. Il a dit: "Il

20 va vivre avec nous". Et les autres les hommes et moi-même, nous avons

21 protesté parce que nous ne voulions pas qu'il vive avec nous; et l'enfant

22 est reparti, mais de temps en temps il revenait dans l'appartement pour

23 regarder la télé, il buvait des jus et nous nous entendions bien avec lui.

24 Il s'entendait bien avec nous. Il venait de temps en temps mais une fois,

25 j'étais assis, et un soldat qui appartenait à l'unité m'a dit: "C'est

Page 2379

1 mieux d'aller chez toi, il y a un enfant qui a été tué dans ton

2 appartement".

3 Nous sommes revenus à la maison et Aldeberg Schröder était assis au QG, il

4 semblait extrêmement déprimé. Je ne sais pas ce qu'il se passait mais je

5 crois que peut-être cet enfant était en train de jouer avec une grenade à

6 main et elle aurait explosé et l'enfant aurait été tué sur-le-champ dans

7 l'appartement mais après cela, ce Aldeberg -que nous appelions Schröder- a

8 été renvoyé à la maison. C'est la seule punition que je connaisse.

9 Question: Est-ce que vous pourriez décrire la personne que vous

10 connaissiez sous le nom de "Stela"?

11 Réponse: Il était petit, assez gros et corpulent et ressemblait à un

12 bouledogue. Il avait des cheveux courts.

13 Question: Si vous regardez dans ce prétoire, est-ce que vous pourriez

14 identifier une personne que vous connaissez?

15 Réponse: Oui, je peux vous indiquer "Stela".

16 Question: Non, ne soyez pas si hâtif. Dites-nous simplement si vous pouvez

17 le reconnaître.

18 Témoin Q (interprétation): Oui, il porte un costume noir. C'est la

19 deuxième personne à partir de la gauche, derrière. Je ne peux pas

20 reconnaître personne d'autre dans ce prétoire à ce moment-ci.

21 M. Poriouvaev (interprétation): Merci. C'est tout. Mon interrogatoire

22 principal est terminé.

23 M. le Président (interprétation): Contre-interrogatoire.

24 M. Krsnik (interprétation): C'est moi qui mènerai le contre-

25 interrogatoire, Monsieur le Président, Mesdames les Juges.

Page 2380

1 (Contre-interrogatoire du Témoin Q par Me Krsnik.)

2 Bonjour, Monsieur le Témoin.

3 Témoin Q (interprétation): Bonjour.

4 Question: Je suis l'avocat-conseil de M. Naletilic. Je vais vous poser

5 quelques questions.

6 Auriez-vous l'obligeance de nous dire combien de déclarations avez-vous

7 faites concernant les événements que vous avez vécus en Bosnie

8 Herzégovine?

9 Réponse: J'ai fait deux déclarations.

10 Question: La première déclaration avait été faite auprès de la police de

11 votre pays, est-ce que c'est exact?

12 Réponse: Oui, c'est exact.

13 Question: Est-ce que c'est eux qui vous ont demandé de faire une

14 déclaration ou est-ce que vous vous êtes rendu volontairement?

15 Réponse: Non, je me suis rendu volontairement au poste de police.

16 Question: Vous êtes donc allé au poste de police par vous-même et vous

17 leur avez dit que vous désiriez leur raconter quelque chose; est-ce que

18 c'est exact?

19 Réponse: Oui, c'est exact.

20 Question: Est-ce que c'était en 1999?

21 Réponse: Je ne me souviens pas précisément mais oui, c'est possible.

22 Question: Vous avez attendu six ans pour raconter les événements que vous

23 avez vécus en Bosnie Herzégovine alors que vous n'avez jamais été accusé

24 de quoi que ce soit, est-ce que c'est exact? Je veux dire, les organes de

25 votre pays ne vous ont jamais accusé de quoi que ce soit?

Page 2381

1 Réponse: Non, personne ne m'a accusé de faire quoi que ce soit et il est

2 vrai que j'ai attendu plusieurs années, oui.

3 Question: Auriez-vous l'obligeance de m'expliquer pourquoi avez-vous

4 attendu si longtemps avant de raconter votre histoire?

5 Et est-ce que vous saviez, lorsque vous avez quitté la Bosnie Herzégovine,

6 étiez-vous au courant de ce qui se passait après avoir quitté ce pays?

7 Réponse: Je suis désolé mais je n'ai pas compris votre question, la

8 deuxième partie de votre question.

9 Question: La deuxième partie de ma question est la suivante: lorsque vous

10 avez quitté la Bosnie-Herzégovine et que vous êtes retourné au Danemark,

11 vous ne saviez plus du tout ce qui se déroulait en Bosnie-Herzégovine?

12 Vous ne saviez pas du tout quel était le sort réservé aux gens dont vous

13 avez parlé aujourd'hui?

14 Réponse: Non, je savais seulement ce qui se passait en Bosnie; après que

15 j'ai quitté cette région, j'ai eu des informations par les médias, par la

16 télévision et par les informations, mais je n'ai pas été en contact avec

17 qui que soit.

18 Question: Sur les médias, est-ce que vous étiez en mesure de suivre les

19 événements, ici, à La Haye, les événements et de savoir ce qui se passe au

20 Tribunal pénal international?

21 Réponse: Qu'est-ce que vous voulez dire exactement par là?

22 M. Krsnik (interprétation): Est-ce que vous suiviez dans les médias ce qui

23 est écrit et ce qui sort de ce Tribunal dans votre pays?

24 M. le Président (interprétation): Je suis désolé de vous interrompre, mais

25 nous n'avons pas l'interprétation.

Page 2382

1 M. Krsnik (interprétation): Moi, j'ai suivi.

2 M. le Président (interprétation): Pourriez-vous demander la question de

3 nouveau? Pourriez-vous reposer les deux questions que vous avez déjà

4 posées, car il nous manque une des deux questions?

5 M. Krsnik (interprétation): Donc la question qui avait précédé cette

6 dernière question était de savoir si M. le Témoin suivait les événements

7 en Bosnie après son retour au Danemark?

8 Mme Clark (interprétation): Non, excusez-moi. La première question que

9 vous avez demandée était: "Pourquoi est-ce que vous avez attendu si

10 longtemps?" Et par la suite, vous êtes passé à l'autre question.

11 M. Krsnik (interprétation): Oui, voilà. Attendez, je vais vérifier avec

12 mes collègues. Excusez-moi, j'ai perdu le fil de mes idées. Mes collègues

13 qui suivent le transcript fidèlement m'ont dit qu'effectivement, je n'ai

14 pas obtenu de réponse à la question: pourquoi avait-il attendu si

15 longtemps? C'est exact. Et par la suite, je lui ai posé la question: "Est-

16 ce qu'il suivait les événements en Bosnie?", "Est-ce qu'il savait comment

17 les choses se déroulaient en Bosnie?". Ensuite, j'ai posé une question, la

18 dernière question, qui était de savoir si, dans les médias, il a suivi le

19 déroulement des événements au Tribunal pénal international?

20 Mme Clark (interprétation): Mais avant d'arriver à cela, si je suis le

21 compte rendu d'audience, vous avez posé une question à deux volets. Et

22 avant que ce témoin ait eu la possibilité de répondre à la première partie

23 de la question, vous vous êtes concentré sur la deuxième partie de la

24 question.

25 Donc il faudrait obtenir la réponse à la première partie de la question,

Page 2383

1 c'est-à-dire "pourquoi est-ce que vous avez attendu si longtemps?" Et

2 après avoir obtenu sa réponse, vous pouvez lui poser la deuxième partie de

3 la question, à savoir: "Pourquoi avez-vous attendu si longtemps avant de

4 vous rendre au poste de police?"

5 M. Krsnik (interprétation): Je vous remercie énormément, Madame le Juge,

6 de votre aide.

7 Je vous demanderai de répondre à la première question, à savoir: pourquoi

8 est-ce que vous avez attendu si longtemps avant de vous rendre au poste de

9 police de votre pays? Si déjà vous aviez quelque chose à dire.

10 Témoin Q (interprétation): J'ai attendu si longtemps parce que, lorsque je

11 suis revenu d'abord à la maison, j'ai essayé de me retrouver moi-même dans

12 un environnement civilisé. C'est en fait la meilleure réponse que je peux

13 vous donner.

14 Question: Il vous a fallu six ans pour ce faire, vous retrouver vous-même?

15 Réponse: Je ne sais pas quel était le nombre d'années exact dont j'avais

16 besoin, mais...

17 Question: Bien. Dites-moi, s'il vous plaît, si vous suiviez le déroulement

18 des événements après avoir regagné votre pays?

19 Réponse: Après mon retour, j'ai pu apprendre par les médias ce qui se

20 passait. Je regardais, j'écoutais les informations danoises et

21 internationales. Je n'avais pas de connaissances personnelles sur ce qui

22 se passait là-bas.

23 Question: Et dans les médias de votre pays, vous est-il arrivé de suivre

24 le fonctionnement de ce Tribunal? Est-ce que vous savez qui était accusé,

25 ce qui se passait? Est-ce que cela vous intéressait, est-ce que vous

Page 2384

1 suiviez? Par les médias de votre pays, aviez-vous une connaissance de ce

2 qui se passe ici, au Tribunal?

3 Réponse: J'ai suivi les événements dans les médias; je ne sais pas si

4 j'étais particulièrement curieux sur ce sujet, mais j'ai suivi comme tout

5 le monde, oui.

6 Question: Dites-moi, dans la déclaration que vous avez fournie aux organes

7 de votre pays ou plutôt à la police de votre pays, vous saviez avant de

8 faire cette déclaration que cette dernière pourrait servir contre vous:

9 est-ce que c'est exact? On vous a fait une mise en garde?

10 Réponse: Oui, c'est exact. Oui.

11 Question: Et malgré cela, vous avez fait une déclaration tout à fait

12 volontaire, sans l'assistance d'un avocat ou d'un juriste et vous avez

13 fourni cette déclaration?

14 Réponse: Oui, oui, c'est exact.

15 Question: Vous souvenez-vous de la déclaration donnée à la police de votre

16 pays?

17 Réponse: Oui, je me souviens de la déclaration, oui.

18 Question: Vous souvenez-vous qu'à aucun moment donné, vous n'avez fait

19 allusion à "Tuta"? Vous souvenez-vous de cela?

20 Réponse: Oui, il est vrai que je n'ai pas mentionné le nom de "Tuta" à la

21 police danoise dans la première déclaration.

22 Question: Auriez-vous l'obligeance de me dire de quelle façon est-ce que

23 vous êtes entré en contact avec les enquêteurs de ce Tribunal? Je parle du

24 Bureau du Procureur.

25 Réponse: C'est eux qui sont entrés en contact avec moi. Je suppose que la

Page 2385

1 police danoise a envoyé ma déclaration à La Haye et, après un certain

2 temps, deux policiers sont venus me voir au Danemark et ils m'ont posé des

3 questions.

4 Question: Etaient-ce deux policiers danois? Vous ai-je bien compris?

5 Réponse: Non, c'étaient deux policiers de ce Tribunal: il y avait un

6 policier portugais et l'autre était américain.

7 Question: Mais ce Tribunal n'a pas de policiers. Est-ce que vous le

8 saviez?

9 Réponse: C'étaient deux enquêteurs; ils prétendaient venir de La Haye et

10 ils sont venus me poser des questions. L'un d'entre eux était portugais et

11 l'autre américain.

12 Question: Ils se sont présentés à vous en tant que policiers?

13 Réponse: Oui, c'est exact.

14 Question: Donc, lorsque vous avez fait la déclaration, vous croyiez parler

15 avec les policiers de ce Tribunal, est-ce que c'est exact?

16 Réponse: Je ne sais pas si c'étaient des policiers de ce Tribunal, mais

17 ils se sont identifiés comme étant des policiers. L'un était un ex-

18 policier du Portugal et l'autre était un ex-policier des Etats-Unis.

19 Question: Bien. Je crois que ma question est très claire: lorsque vous

20 avez donné votre déclaration, vous avez cru donner une déclaration à la

21 police. Est-ce que c'est exact?

22 C'est cela que je vous ai demandé. C'est la raison pour laquelle je vous

23 répète: votre sentiment lorsque vous donniez la déclaration, votre

24 déclaration et ce qui vous passait par la tête, c'était que vous étiez

25 persuadé que vous parliez avec la police ou avec quelqu'un d'autre? Je

Page 2386

1 crois que nous nous comprenons, n'est-ce pas?

2 Réponse: J'ai parlé à deux policiers, je croyais qu'ils travaillaient ici

3 à La Haye. Je sais qu'ils étaient policiers.

4 Question: Il me semble qu'il est 16 heures et je souhaiterais poursuivre

5 le contre-interrogatoire demain.

6 Monsieur le Témoin, est-ce que vous avez froid? Je vois que vous semblez

7 frissonner.

8 Témoin Q (interprétation): Non, je n'ai pas froid du tout.

9 M. Krsnik (interprétation): Très bien. Merci.

10 Voilà, Monsieur le Président, Mesdames les Juges, cela referme mon contre-

11 interrogatoire d'aujourd'hui.

12 M. le Président (interprétation): Nous allons lever la séance jusqu'à 9

13 heures 30 demain matin.

14 (L'audience est levée à 16 heures.)

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25