Tribunal Criminal Tribunal for the Former Yugoslavia

Page 1417

1 Le lundi 11 septembre 2006

2 [Audience publique]

3 [Les accusés sont introduits dans le prétoire]

4 [Le témoin est introduit dans le prétoire]

5 --- L'audience est ouverte à 9 heures 06.

6 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Bonjour, Madame la Greffière

7 d'audience, et je suis ravie de vous revoir dans ce prétoire. Je vais vous

8 demander de citer l'affaire inscrite au rôle.

9 Mme LA GREFFIÈRE : [interprétation] Bonjour, Madame et Messieurs les Juges.

10 Affaire IT-05-88-T, le processus contre Popovic et consorts.

11 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Merci.

12 Conseil que j'ai coutume de prodiguer aux accusés. S'ils ont des problèmes

13 qu'ils ne le disent notamment au niveau de l'interprétation. Je vois que

14 l'Accusation est au complet et du côté de la Défense, je ne constate pas

15 d'absence particulière.

16 Pas de questions préliminaires.

17 Je voulais simplement m'assurer d'une chose tout d'abord. Je tiens à

18 remercier M. McCloskey et le bureau du Procureur d'avoir appliqué les

19 instructions données par la Chambre de première instance dans la mesure où

20 il a déposé les détails requis sang des 271 images ou clichés que l'on

21 retrouve sur le CD que nous avons parcouru. Je voulais simplement m'assurer

22 que cette liste avec les détails avait reçue par tous les conseils de la

23 Défense. C'est le cas. Je pense que c'est très utile, Monsieur McCloskey.

24 Nous avons aussi la possibilité de voir où il y a des concordances, et ce

25 qui est à votre avis une parfaite équivalence.

26 Monsieur Ruez, je vous salue.

27 LE Témoin : [interprétation] Bonjour, Monsieur le Juge.

28 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] J'espère que vous avez passé un bon

Page 1418

1 week-end. Vous allez maintenant passer une longue et dure semaine avec

2 nous. Ne perdons pas plus de temps. Nous allons aussitôt poursuivre votre

3 déposition. Inutile que vous répétiez la déclaration solennelle, vous

4 l'avez déjà prononcée la semaine dernière, adresse d'application.

5 M. McCloskey vous poursuivre son interrogatoire principal. Vous avez la

6 parole.

7 LE TÉMOIN: JEAN-RENE RUEZ [Reprise]

8 [Le témoin répond par l'interprète]

9 M. McCLOSKEY : [interprétation] Merci, Monsieur le Président.

10 Brève mise à jour, nous sommes dans le lieu appelé lieu d'exécution au sud.

11 Nous sommes maintenant à l'image 49 lorsque nous entrons dans la vallée de

12 Cerska. M. Ruez a brièvement parlé d'information recueillie grâce à

13 certains témoins. Prenons maintenant la photo 50.

14 Interrogatoire principal par M. McCloskey : [Suite]

15 Q. [interprétation] Qu'est-ce qu'elle montre, Monsieur Ruez ?

16 R. Vous voyez l'entrée de la vallée Cerska où la route se rétrécie.

17 Q. Poursuivons. Cliché 51, qu'est-ce qu'il nous montre ?

18 R. Selon nous, c'est le lieu d'exécution que nous recherchions.

19 Q. Oui ?

20 R. On est à peu près à trois kilomètres à l'intérieur de la vallée Cerska.

21 Q. Est-ce que vous avez découvert ce lieu grâce à des informations

22 fournies par des témoins ou par d'autres informations, sans pour autant

23 préciser quelles seraient ces autres informations ?

24 R. Ici, c'est uniquement grâce à l'aide de témoins que nous avons trouvé

25 ce lieu.

26 Q. Est-ce que vous voulez donner des explications particulières à propos

27 de cette photo ou vous voulez passer à la suivante ?

28 R. Oui. Ici, on voit déjà manifestement qu'il y a un lieu où le sol a été

Page 1419

1 remué, sur la gauche de la photo.

2 On ne le voit pas encore, mais le côté droit de la route est une pente très

3 raide et on voit pour le moment qu'on y a placé au-dessus du sol quelques

4 branches.

5 Q. Est-ce que vous avez trouvé certaines choses en dessous de ces

6 branches ?

7 R. Oui. Vous allez voir la photo suivante, elle vous montre le résultat.

8 Q. Prenons la photo 52; est-ce que c'est le même lieu, mais vu d'un autre

9 angle ?

10 R. Ici, vous voyez, ici, au haut de l'image le fond de la vallée, la fin

11 de la vallée, donc, ici c'est de cette façon que nous sommes entrés sur les

12 lieux. Vous avez une colline, là où il manque une partie, c'est à droite,

13 dans la direction du nord. La pente, c'est à gauche et cela vous montre la

14 direction du sud.

15 Q. Qu'est-ce qu'on voit ici, sur cette image-ci ?

16 R. Elle monte la pente qui commence au bord de cette route et vous voyez

17 le sol, et il n'y a pas encore de végétation qui a vraiment poussé dessus.

18 Q. Pouvez-vous nous indiquer à peu près quand cette photo a été prise ?

19 R. En juin 1996.

20 Q. Bien. Prenons la photo suivante. Qu'est-ce qu'elle nous montre ?

21 R. Nous avons décidé de faire des échantillons de sol, un pur hasard, sur

22 le côté de la route, à peu près sur une distance de 25 mètres, et nous

23 avons fait des sondages, et grâce à ces sondes nous avons essayé

24 d'identifier s'il y avait des corps.

25 Q. Qu'est-ce que vous appelez sondes ?

26 R. Cet une longue tige, une barre en métal très fine, qu'il est possible

27 d'enfoncer dans le sol, et lorsqu'on la retire, il faut humer, il faut

28 sentir ce qu'il y a au bout de cette sonde; et en fonction de l'odeur, on

Page 1420

1 peut voir s'il est possible qu'il y ait en dessous de la surface du sol des

2 corps.

3 Q. Poursuivons. Image 55. Nous avons un gros plan d'une de ces fosses que

4 vous avez creusées. Quelle est l'importance qu'il faut donner à cette

5 image ?

6 R. Il faut sans doute la réduire à l'échelle 75 % pour voir la photo dans

7 sa totalité. Dans ce premier trou que nous avons creusé, il nous a été

8 possible de trouver quelques jambes d'êtres humains.

9 Q. Image 56.

10 R. Au milieu, nous avons trouvé le haut d'un crâne humain avec quelques

11 restes de cheveux qui étaient encore attachés.

12 Q. Prenons l'image 57.

13 R. Dans cette sonde ici ou échantillon, nous avons trouvé le squelette

14 d'un homme qui avait un veston civil; et ici, vous ne voyez que le haut de

15 son crâne.

16 Q. Vous dites que c'est un homme; comment le savez-vous ?

17 R. Nous n'avions pas de médecin légiste ce jour-là, mais c'est

18 l'estimation que nous avons faite et nous avons montré la photo plus tard à

19 Pablo Baribar, qui était un spécialiste et qui a identifié effectivement

20 ces restes humains grâce à cette photo.

21 Q. Prenons la photo 58. De nouveau, nous avons une photo aérienne prise

22 par les Etats-Unis qui nous montre la région de Cerska. Vous avez d'un

23 côté, le 5 juillet 1995, de l'autre, entouré d'un cercle ou d'un ovale, le

24 27 juillet 1995. Qu'est-ce que ceci nous montre ?

25 R. Pourquoi cette photo est-elle intéressante ? Après avoir trouvé le

26 lieu, il fallait confirmer la taille de ce lieu. Sur cette pente, quelle

27 était la taille du site. Vous voyez ceci à gauche sur l'image de gauche.

28 L'image à droite, car l'image est scindée, vous en avez deux plus

Page 1421

1 exactement, là, vous avez la date du 27 juillet 1995. Pratiquement dans le

2 même laps de temps, du sol, qui se trouvait de l'autre côté de la colline,

3 a été enlevé et on voit qu'il y a eu des mouvements de terrain pour ainsi

4 dire par rapport sur cette photo du 27 juillet.

5 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Au cours des trois jours que nous avons

6 eu, pour ce qui est de la déposition de M. Ruez, nous avons eu l'occasion

7 de voir quelques photos prises par satellite, dites-vous, qui auraient été

8 prises par les Etats-Unis. Il y a une chose que j'aimerais savoir : ces

9 photos aériennes ou prises par satellite, quand ont-elles été fournies au

10 témoin, mises à sa déposition ? Je m'explique : nous avons vu des clichés

11 qui, d'après le témoin, montraient des groupes de personnes; notamment, sur

12 un terrain de football, par exemple, ou dans un champs, nous avons vu des

13 autocars, maintenant nous voyons ici du sol qui a été remué et qui a été

14 déplacé. Est-ce que tout ceci a été présenté en même temps ?

15 M. McCLOSKEY : [interprétation] Je vais m'efforcer de poser la question et

16 d'éclaircir ce point. Vous avez les lieux montrant les fosses, donc c'était

17 en rapport avec des lieux d'exécution, vous le verrez au fil de son

18 témoignage. Quelques fois, ce sont les éléments de preuve qui l'ont emmené

19 à un endroit, puis, on a demandé les images, quelques fois ce sont les

20 images qui sont arrivées etqui lui ont permis de trouver tel ou tel lieu et

21 n'a pas, peut-être, pas été dit clairement par moi. Ce lieu a été trouvé

22 par un témoin et c'est plus tard qu'il a reçu ces clichés. Mais je le

23 préciserai plus tard mais nous allons essayer de le préciser au cours de

24 son témoignage.

25 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Précisément, j'espérais bien que vous

26 me répondriez dans ce sens. Voici ce que je vous propose. Lorsque, par

27 exemple, il va dans des lieux où il y a eu des excavations, il faut que

28 vous nous expliquiez ce qui l'a poussé à se rendre sur ces lieux. Est-ce

Page 1422

1 qu'il y est allé parce qu'il a d'abord eu une image par satellite, ou est-

2 ce que ce sont des renseignements qu'il a obtenus des personnes qui l'ont

3 interrogé ? Si ce sont d'abord les images, il pourra nous dire s'il s'en

4 est servi, par exemple, pour repérer ces lieux.

5 M. McCLOSKEY : [interprétation] Les Etats-Unis nous ont demandé de parler

6 de photos aériennes sans préciser s'il s'agissait de photos prises par

7 satellite.

8 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Bien. D'accord.

9 M. McCLOSKEY : [interprétation] Juste pour votre information.

10 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Fort bien. Je m'excuse. Aussitôt,

11 auprès du gouvernement des Etats-Unis et désormais, je ne parlerais que de

12 photos aériennes.

13 M. McCLOSKEY : [interprétation] Vous savez qu'ils ont l'il sur nous. Ils

14 nous observent tout le temps.

15 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Merci.

16 M. McCLOSKEY : [interprétation]

17 Q. Vous devez, j'espère que vous avez compris, Monsieur le Témoin.

18 Expliquez ce qui vous a amené à ce site, à ce lieu.

19 M. McCLOSKEY : [interprétation] Je ne sais pas, Monsieur le Président, si

20 nous savons la date exacte à laquelle le témoin a reçu ces photos ? Mais je

21 pense qu'il pourra le dire, dire en tout cas s'il les a reçu avant ou après

22 avoir repéré tels ou tels lieux.

23 Q. Pourriez-vous nous répéter ceci ? Est-ce que vous avez reçu ces images

24 après avoir trouvé le lieu ou avant ?

25 R. C'est après. Sans doute, en juillet ou au plus tard en août 1995. Peut-

26 être, j'ai dit 1995, j'aurais dû dire 1986 [comme interprété]. En tout cas,

27 quelques jours après que nous soyons revenus de la mission menée en juin.

28 Q. On voit un rectangle sur la partie de droite où -- est-ce que ceci

Page 1423

1 correspond avec les mouvements de déplacements de sol que vous avez

2 constaté ?

3 R. Oui. J'ai ajouté ces annotations dans le but de ma présentation. Cela

4 ne se trouvait pas au départ.

5 Q. Ceci serait vrai de toutes ces annotations en jaune, ce sont des

6 annotations apportées par le bureau du Procureur, n'est-ce pas ?

7 R. Oui.

8 Q. Fort bien. Prenons le cliché suivant, cliché 59. Pourriez-vous nous

9 dire ce que montre cette photo ?

10 R. Sachant ce que nous avons déjà montré, ici vous avez sur cette photo la

11 partie du sol qui a été enlevé du talus supérieur qui surplombe la route. A

12 gauche, vous voyez deux membres de l'équipe qui sont occupés à ramasser des

13 douilles le long de la route. Ces douilles ont, toutes, été trouvées à

14 l'endroit où vous voyez les véhicules et les deux collègues. Je ne me

15 rappelle plus combien de douilles ont été ramassées, mais pas plus de 60,

16 ce jour-là.

17 Q. Poursuivez.

18 R. Vous avez une flèche en jaune, à droite. Elle vous montre comment les

19 gens sont tombés sur ce talus où cette pente et comment ils ont été

20 recouverts de terre ?

21 Q. On voit par terre dans un ovale bleu, quelques éléments jaunes ?

22 R. Ces éléments n'indiquent pas les lieux où les gens ont été, peut-être

23 abattus individuellement, mais ce sont des points de référence nous

24 permettant ou permettant à la police scientifique d'indiquer où nous avons

25 relevé ces échantillons le long de la route ? Donc, si vous voyez le numéro

26 6, c'est donc nous avons fait

27 -- plus avant sur le terrain et tout au bout, vous avez le numéro 1.

28 Q. Vous n'avez pas fait ces prélèvements sur la route même ?

Page 1424

1 R. Non, non, sur la pente.

2 Q. Image suivante. Nous sommes partis de la vallée de Cerska, nous

3 descendons vers Nova Kasaba. Nous le voyons sur la carte ici qui est la

4 page 60. Maintenant, voyons la photo, numéro 61. L'image de la photo

5 aérienne porte la date du 13 juillet 1995. Nous avons ici trois annotations

6 rectangulaires. Qu'est-ce qu'elles signifient pour votre enquête ?

7 R. Cette zone se trouve entre le carrefour de Konjevic Polje et Nova

8 Kasaba, mais on est beaucoup plus près de Nova Kasaba que de Konjevic

9 Polje. On voit ici une ligne en pointillé à gauche, au milieu. C'est un

10 témoin qui dit qu'il se trouvait près d'un pilonne et qu'entre deux maisons

11 détruites, il a vu trois groupes de prisonniers qu'on abattait, que des

12 hommes qui sont montés sur un véhicule transporteur de troupes garé le long

13 de la route. Donc, ce sont ces hommes qui auraient tiré sur ces

14 prisonniers.

15 Q. Est-ce que vous avez ce feuillet sur lequel vous avez le nom de

16 certains témoins. Vous auriez le nom de ces témoins-là ? Qui vous l'a dit ?

17 R. Il ne se trouve pas dans cette liste car ce n'est un survivant. Ici,

18 vous avez uniquement le nom des survivants.

19 M. McCLOSKEY : [interprétation] Nous l'obtiendrons seulement plus tard,

20 Monsieur le Président.

21 Q. Nous avons deux rectangles plus grands. Qu'est-ce qu'ils représentent ?

22 R. Oui, vous avez d'abord un petit rectangle rouge. D'après nous, c'est là

23 que les gens ont été exécutés, les deux rectangles, nous allons les voir de

24 plus près, plus tard. Ils montrent que le 13 juillet, on n'avait pas remué

25 le sol, là où se trouvent ces deux rectangles ?

26 Q. Donc, ceci vous sert uniquement de carte, disons, vous ne voulez pas

27 indiquer d'endroits où on aurait remué le sol, particulièrement ?

28 R. Non uniquement, vous avez raison. Comme point de référence pour vous

Page 1425

1 indiquer la vision qu'avait -- la vue qu'avait ce témoin d'après ces dires,

2 ce jour-là.

3 Q. Qu'est-ce qu'on voit ici ?

4 R. C'est une photo couleur de la même zone qui vous montre le pré avec, en

5 haut, une maison. Il y a une maison détruite en bas. A gauche, vous voyez

6 un pilonne sur l'autre versant et ce témoin disait qu'il était près de ce

7 pilonne lorsqu'il a assisté à ces événements.

8 Q. Ce pré, est-ce que c'est à peu près l'endroit où se trouvait le

9 rectangle dans la photo précédente, le rectangle rouge ?

10 R. Oui.

11 Q. Qu'est-ce qu'on voit ici ? On voit ici un pré avec beaucoup de

12 marqueurs jaunes.

13 R. Oui. Nous avons ici passé cette zone au détecteur et nous avons trouvé

14 des fragments de douilles, et tous ces marqueurs montrent les zones où des

15 douilles ou des parties de douilles ont été retrouvées.

16 Q. A titre de référence, ce lieu entre autre, a fait l'objet de rapports

17 établis par vos enquêteurs ?

18 R. Oui, tout à fait. Ici, c'est l'enquêteur, Dean Manning, qui a établi le

19 rapport.

20 M. LE JUGE KWON : [interprétation] Excusez-moi de vous interrompre. Mais le

21 témoin a dit que ce témoin-là n'était pas un témoin survivant. Est-ce que

22 cela veut dire qu'il ne se souvient pas du nom du témoin qu'il a

23 interrogé ? Est-ce que vous pourrez tirer ceci au clair ?

24 M. McCLOSKEY : [interprétation] Oui, Monsieur le Président.

25 Q. Est-ce que vous vous souvenez du nom du témoin qui vous a donné des

26 renseignements vous permettant d'aller sur ce lieu ?

27 R. Je ne me souviens pas de son nom de mémoire. Sauf que j'ai voulu dire

28 lorsque j'ai dit que j'avais sur moi cette liste de survivants cela veut

Page 1426

1 dire que dans notre équipe on parlait de survivants pour parler de ceux qui

2 avaient uniquement survécu personne individuellement à une exécution

3 massive. Ceux qui ont réussi à arriver sans encombre à Tuzla. Dans notre

4 jargon d'équipe disons on ne les qualifie pas de survivants. La personne

5 qui nous a permis de découvrir ce lieu -- ce site n'a pas échappé à une

6 exécution. Il a réussi à s'en sortir -- à sortir de Srebrenica sans

7 problème, mais sans avoir à survivre à une exécution.

8 M. LE JUGE KWON : [interprétation] Maintenant je crois que j'ai compris.

9 Merci.

10 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Merci, Monsieur le Juge Kwon.

11 M. McCLOSKEY : [interprétation] D'accord.

12 Q. C'est l'enquêteur, Dean Manning, qui a établi ce rapport concernant ce

13 site.

14 Passons à l'image 54 [comme interprété].

15 M. McCLOSKEY : [interprétation] Nous avons ici -- j'ai parlé que je parlais

16 français pendant un moment. Voyons si cela marche. Je n'entends plus --

17 Q. Monsieur Ruez, nous avons maintenant une image aérienne, avec deux

18 rectangles plus grands, qui montre des endroits où la terre a été

19 retournée. Pourriez-vous nous dire par rapport à votre enquête, ceci étant

20 lié à la question posée par le Président tout à l'heure, quand au moment de

21 l'enquête ceci a été reçu ? Est-ce que vous avez demandé ce cliché ? Est-ce

22 que cela vous a été -- comment cela vous a été fourni si vous vous en

23 souvenez ?

24 R. Celle-ci a une histoire particulière parce qu'il s'agit d'une

25 photographie parmi deux photographies qui a été montrée en août 1995 par

26 Mme Madeleine Albright, qui, à l'époque, était ambassadeur des Etats-Unis -

27 - auprès des Etats-Unis, et elle a montré ceci aux Nations Unies en août

28 1995.

Page 1427

1 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Un instant, Monsieur McCloskey. Je

2 pense que, là aussi, il faut que l'on précise et qu'on éclaircisse les

3 choses également par rapport aux autres que nous avons vues et d'autres que

4 nous allons voir par la suite. Qui a fixé les critères permettant de

5 conclure que ce qui est indiqué comme étant de la terre retournée c'est

6 bien effectivement de la terre qui a été retournée ? Par exemple, peut-être

7 que vous pouvez nous expliquer, en fait, et ensuite, j'essaierais de

8 saisir.

9 M. McCLOSKEY : [interprétation] Oui, Monsieur le Président. Ces images

10 aériennes très spéciales fournies par les Etats-Unis. Je vais essayer de

11 décrire les choses au fur à mesure qu'on les voit. Le secteur qui est en

12 noir et blanc, en blanc, qui signale des zones où la terre a été retournée,

13 puis Nova Kasaba, puis la date. Ce sont des renseignements qui nous ont été

14 fournis par les Etats-Unis et ils maintiennent l'information qu'ils nous

15 donnent. C'est tout ce que nous pouvons dire à ce sujet. Nous ne pouvons

16 pas savoir comment ils l'ont obtenu. C'est leur affirmation. Nous ne savons

17 pas la plupart du temps.

18 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Bon. Je ne suis pas intéressé à savoir

19 comment ils l'ont obtenu.

20 M. McCLOSKEY : [interprétation] C'est-à-dire, ces renseignements des Etats-

21 Unis et leurs conclusions. Vous verrez plus tard sur des photographies où

22 il y a des petits points -- enfin, vous en avez déjà vues de ce genre, des

23 cas où les Etats-Unis ont conclu qu'il s'agissait de gens, de personnes.

24 Vous en verrez où ils ont conclu qu'il s'agissait de corps, de cadavres.

25 Ceci nous ait parvenu à l'origine par le jeu de l'article 70 du Règlement

26 et ils nous ont autorisés à l'utiliser dans le prétoire et ce sont les

27 Etats-Unis qui fournissent des conclusions sur ce que cela représente. Vous

28 entendrez également de façon plus détaillée M. Ruez donner des

Page 1428

1 renseignements qui ont trait à l'information qui nous ont été fournis par

2 les Etats-Unis. Voilà comment cela fonctionne.

3 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Est-ce que ceci est présenté en

4 comparaison d'une autre photo aérienne ?

5 M. McCLOSKEY : [interprétation] Oui. Si vous regardez une photo aérienne

6 antérieure vous verrez qu'il y a ces deux carrés où la terre n'a pas été

7 retournée et, donc, la conclusion est que le moment où la terre a été

8 retournée cela s'est passé sans doute, je pense, entre le moment où la --

9 LE TÉMOIN : [interprétation] C'était 13 juillet et 27.

10 M. McCLOSKEY : [interprétation] Entre le 13 juillet et le 27 juillet. C'est

11 donc la question de M. Ruez pourrait insister là-dessus, mais Dean Manning

12 pourra également entrer dans les détails parce qu'il peut avoir des

13 éléments assez détaillés et nous souhaitions que M. Ruez nous donne, en

14 fait, une description générale mais il peut également entrer dans les

15 détails.

16 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Tout comme nous avons maintenant une

17 présentation visuelle de cela il est possible pour des techniciens quelles

18 que soient les images juxtaposées comme nous avons pu faire dans le cas de

19 Cerska. Je sais que ceci pose problème sur le plan horizontal mais peut-

20 être qu'on peut surimposer un cliché sur l'autre de façon à voir l'un après

21 l'autre ou l'un à côté de l'autre.

22 M. McCLOSKEY : [interprétation] Je vais transmettre le message et nous

23 allons voir si ce que nous pouvons faire. Notre système n'est peut-être pas

24 assez perfectionné, Monsieur le Président.

25 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Bien. Est-ce que nous pourrions revoir

26 le cliché antérieur tout au moins ?

27 M. McCLOSKEY : [interprétation] Oui. Je vais demander --

28 LE TÉMOIN : [interprétation] Deux clichés avant cela.

Page 1429

1 M. McCLOSKEY : [interprétation]

2 Q. Deux clichés plus tôt. Je pense que oui. Il s'agit donc du 13 juillet,

3 il y a les deux rectangles et si nous pouvons passer maintenant à la date

4 du 27 juillet. Ces rectangles sont-ils bien en gros dans la même position,

5 Monsieur Ruez ? Ou est-ce que cela a bougé ?

6 R. Non, ils ne sont pas dans la même position. L'angle est peut-être un

7 peu différent parce que ce n'est pas le même survol, mais les marquages

8 sont exactement les mêmes.

9 M. LE JUGE KWON : [interprétation] Si on essayait le numéro 58.

10 M. McCLOSKEY : [interprétation]

11 Q. Bien. Voyons le numéro 58. Ce cliché nous a été fourni de cette manière

12 par les Etats-Unis de façon à ce qu'il soit bien évident enfin tous ne nous

13 ont pas été procurés comme cela, certains l'ont été.

14 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Bien. Je vous remercie. Allons de

15 l'avant. Je vous remercie, Monsieur McCloskey, et je vous remercie,

16 Monsieur Ruez.

17 M. McCLOSKEY : [interprétation] Mais ces tombes ou fosses de Nova Kasaba

18 nous n'avons pas là de témoins de ces exécutions qui ont trait aux deux

19 rectangles que l'on voit vers le bas, mais nous avons par contre des

20 survivants. Ceci est fondamentalement les éléments fournis par les

21 spécialistes et ceux qui ont creusé et au fur à mesure que nous approchons

22 la question des fosses nous avons de plus en plus de renseignements, et

23 nous pourrons y passer davantage de temps.

24 Q. Bien. Monsieur Ruez, je pense que nous avons compris. Alors, maintenant

25 ces photographies où la terre a été retournée, que nous allons examiner

26 cela a trait à quelle enquête ?

27 R. Oui, nous allons pour le moment simplement appeler l'attention sur

28 l'endroit où il y a le carré rouge ainsi que le rectangle qui se trouve à

Page 1430

1 gauche de l'image.

2 Q. Bien. C'est ce même carré rouge qui indique ce site où on a trouvé des

3 balles et des douilles elles ont été trouvées par

4 M. Manning et par son groupe ?

5 R. C'est exact, et devant cela il y a une surface où le sol a été

6 retourné.

7 Q. Bien. Passons maintenant au cliché suivant, le 65. Nous voyons là en

8 bas la même photographie avec le sol qui a été retourné et ceci est

9 encerclé et nous voyons des marques vertes. Pouvez-vous expliquer cela ?

10 R. L'image qui se trouve en bas a déjà été commentée. Lorsqu'on se trouve

11 sur le côté de la route où est situé le site d'exécution possible ou

12 vraisemblable, et lorsqu'on regarde devant, on peut voir sur l'image en

13 haut, de l'image en couleurs, l'endroit où on a marqué le sol qui a été

14 retourné. C'est dans le cercle jaune.

15 Q. Bien, c'est clair. Allons maintenant à l'image suivante, la 66. Qu'est-

16 ce que c'est ?

17 R. Il s'agit d'un sondage, nous avons sondé, là en juin 1996, cette

18 surface qui a été marquée comme étant de la terre retournée sur les images

19 aériennes fournies par les Etats-Unis.

20 Q. Ceci, qui est en partie dans le cercle de l'image précédente, la 66 ?

21 R. Oui. C'est certainement, plus ou moins, au milieu de la zone où

22 l'imagerie aérienne avait montré que le sol avait été retourné.

23 Q. C'est là que vous dites qu'on a trouvé des restes humains ?

24 R. Oui. La personne qui se trouve à gauche est John Gerns.

25 Q. Bien. Alors, voyons l'image suivante. De qui s'agit-il ?

26 R. Pendant ce sondage, nous avons mis au jour six corps différents qui

27 étaient très près de la surface. Vous pouvez en voir un qui se trouve à la

28 droite de l'image, on voit la tête de cet homme et au milieu, il y avait

Page 1431

1 donc son dos. Sur les côtés, vous pouvez voir ses bras. La flèche jaune

2 indique qu'il y avait un lien qui attachait cet homme au niveau de ses

3 poignets.

4 Q. Passons au cliché suivant, le 68. Bien. Ceci semble être une personne

5 différente ?

6 R. Oui.

7 Q. De qui s'agit-il ?

8 R. Ici, vous pouvez reconnaître, à gauche, l'arrière de la tête de cet

9 homme. Il est enveloppé dans une veste de civil et à droite de l'image, on

10 peut voir là encore ses mains, elles se trouvent au-dessus d'une tête.

11 L'image suivante nous permettra de voir qu'il a également été attaché. Il

12 avait les poignets liés.

13 Q. Bien. Alors, passons donc maintenant à ce cliché, le 69. Ces deux

14 flèches montrent quoi en ce qui concerne cette personne ?

15 R. La flèche qui est à gauche montre qu'il y a un lien de fil de fer qui

16 était attaché autour des poignets de cet homme et la flèche à droite montre

17 la position de ses doigts. On peut voir une alliance sur l'un de ses

18 doigts.

19 Q. Bien. Alors, maintenant les deux sites sur lesquels la terre avait été

20 retournée ont été identifiés, et tout ceci a donné lieu à une exhumation

21 complète par le TPI ?

22 R. Oui. Ils ont été exhumés par la suite. Tous les sites dans ce secteur

23 ont fait l'objet d'exhumation par la suite. Je ne me rappelle pas

24 exactement au total le nombre de corps découverts, je pense 26 dans celui-

25 ci et le total est moins de 100 dans l'ensemble de la zone.

26 Q. Mais est-ce que ceci a fait l'objet d'examen par les spécialistes

27 légistes et M. Manage; c'est correct ?

28 R. Absolument correct, oui.

Page 1432

1 Q. Tout ceci a été fait sous votre direction ?

2 R. Oui.

3 Q. Bien. Bon, je pense que nous allons quitter ce secteur et passer à la

4 zone suivante. Donc, d'après votre diagramme, je pense que nous nous

5 trouvons maintenant à la rivière Jadar. Est-ce que vous pourriez nous dire

6 ce que représente ce point rouge ?

7 R. Ce point rouge désigne approximativement l'endroit où cette exécution

8 aurait eu lieu, est censée avoir eu lieu.

9 Q. Comment est-ce que vous êtes arrivé à cela, à savoir que ceci aurait

10 été un site d'exécution ?

11 R. Il faut qu'on revienne à ce site avec le Témoin 35, qui nous a conduits

12 le long de l'itinéraire qu'il a fait lorsqu'il s'est rendu à l'intersection

13 de Konjevic Polje, au carrefour de Konjevic Polje, et de là, il nous a

14 montré la route jusqu'au point qui se trouve ici et où il dit qu'on lui a

15 tiré dessus ainsi que sur un groupe de 16 autres personnes.

16 Q. Bien. Maintenant, regardons votre photo qui rend compte de cela et vous

17 pouvez nous en expliquer l'importance. Passons à la suivante. Nous sommes

18 maintenant au cliché 71; pourriez-vous nous dire ce que c'est que cette

19 photo ?

20 R. Ceci encore, c'est la même photographie que j'avais l'habitude de

21 monter pour désigner le carrefour de Konjevic Polje.

22 Q. Pourriez-vous là encore nous orienter, parce que c'est difficile de

23 savoir quelle est l'orientation à partir de ces photographies, et quelqu'un

24 aurait pu nous aider; si vous pourriez nous dire ce qu'est la route qui se

25 trouve à gauche, où conduit-elle ?

26 R. Bien, la route qui se trouve en bas conduit à Nova Kasaba. La route qui

27 est à droite va vers Bratunac. Le 5e Bataillon du Génie se trouve à

28 quelques centaines de mètres sur la droite.

Page 1433

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11 Page intercalée pour assurer léquivalence de pagination des

12 versions anglaise et française

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

Page 1434

1 Q. Bien. La route qui est au milieu, là, près de la flèche rouge ?

2 R. La route que vous avez au milieu, qui va vers le nord, vous dans la

3 direction de Zvornik et il faut que vous passiez le ravin de Jadar Drnjacha

4 dans cette direction.

5 Q. Bien. A ce moment-là, cette photographie qui a un carré bleu avec

6 quelque chose d'écrit, de quoi s'agit-il ?

7 R. Le Témoin 35, c'est celui qui nous a dit avoir été d'abord, non pas

8 détenu, mais emmené à la caserne du 5e Bataillon de Génie, et de là, emmené

9 à ce carrefour et mis dans le hangar, et le carré bleu montre où se trouve

10 ce hangar à ce croisement.

11 Q. Juste donc pour nous rafraîchir la mémoire, ce hangar, Monsieur Ruez,

12 vous nous avez dit dans votre déposition, n'est plus là. Il y a maintenant

13 une station-service. Bien. En ce qui concerne la flèche rouge ?

14 R. La flèche rouge montre la direction qu'un car a emprunté, un car sur

15 lequel était le Témoin 35 ainsi que 15 autres prisonniers qui sont partis

16 dans la direction du nord jusqu'au bord de la rivière Jadar.

17 Q. Bien. Passons maintenant au cliché 72. Je vois la flèche qui est dans

18 notre direction sur l'image. Pourriez-vous nous orienter ?

19 R. Là, ceci est vu dans la direction opposée, mais, une fois qu'on

20 retourne l'image, par rapport à la fin du cliché précédent, à ce moment-là,

21 la route arrive à ces deux collines et la flèche désigne en gros le point

22 où le car s'est arrêté. Nous allons voir cela dans l'autre image.

23 Q. En dessous de cela --

24 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Un instant, parce que là, je ne

25 comprends plus. Vous avez dit précédemment que l'on tourne à droite.

26 Tournez à droite, si je me souviens bien, vous avez dit dans la direction

27 de Bratunac.

28 LE TÉMOIN : [interprétation] Non. C'est une erreur.

Page 1435

1 M. McCLOSKEY : [interprétation] Il l'a mis comme s'il était en train de

2 conduire sur cette route et non pas sur l'image.

3 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Je pense que, pour le compte rendu tout

4 au moins, il est nécessaire d'expliquer cela. Donc, c'est cela qu'on

5 voulait dire en disant qu'on se dirigeait vers le nord.

6 LE TÉMOIN : [interprétation] Oui, la flèche rouge. Ceci est la suite de la

7 flèche rouge précédente, mais, maintenant, l'image est vue dans une

8 orientation nord-sud et non pas sud-nord.

9 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Bien, je vous remercie.

10 M. McCLOSKEY : [interprétation]

11 Q. Sous la flèche rouge, nous voyons deux lignes, deux lignes naturelles.

12 Pouvez-vous nous dire ce qu'elles représentent ?

13 R. La première ligne à droite de la ligne en petits traits est la route,

14 la route en bitume, et la deuxième ligne à droite, c'est la rivière, la

15 Jadar.

16 Q. Bien. Justement pour préciser les choses, donc la route bitumée, c'est

17 la route principale nord de Konjevic Polje à Zvornik; c'est bien cela ?

18 R. Tout à fait.

19 Q. Bien. Alors, maintenant, passons à la suivante, 73; qu'est-ce que

20 c'est ?

21 R. C'est la route qui permet d'arriver au site qui pour le moment se

22 trouve à environ 100 ou moins de 200 mètres dans cette direction.

23 Q. Bien. Passons au cliché 74. Ceci semble être une photo prise

24 d'hélicoptère; de quoi s'agit-il ?

25 R. C'est effectivement une photo prise d'hélicoptère. A gauche, vous avez

26 la route qui vient de Konjevic Polje. A droite, celle qui va vers Zvornik.

27 Au milieu, où commence la flèche, c'est une aire de stationnement, une

28 sorte d'arrêt bus ou d'arrêt de car, donc, une zone de stationnement et la

Page 1436

1 ligne montre la direction que le Témoin 35 a emprunté. La pente montre dure

2 vers la rivière Jadar.

3 Q. Donc, qu'est-ce que vous avez là avec cet endroit où cela tourne le

4 long de la route ?

5 R. Le témoin nous a dit de nous arrêter à cet endroit-là.

6 Q. Bien. Alors, passons au cliché suivant. Qu'est-ce que cela ?

7 R. Ceci, c'est l'endroit au bord de la rivière où le témoin dit avoir été

8 aligné avec les autres plus ou moins là où se trouvent les pierres et c'est

9 là qu'on lui a tiré dessus.

10 Q. Bien, avez-vous fouillé cet endroit pour essayer de trouver quelque

11 chose ?

12 R. Oui. Nous avons fouillé cet endroit pour trouver des douilles.

13 Malheureusement on n'en a pas trouvé une seule à cet endroit mais la

14 photographie suivante peut donner une explication, peut nous fournir une

15 explication de ce fait.

16 Q. Bien, pouvons-nous voir la photo suivante, la 76l qu'est-ce que ceci

17 représente ?

18 R. Ces troncs d'arbres de l'autre côté, sur la rive opposée, indiquent que

19 la ligne, de dos, de cette rivière pourrait être élevée. Donc, au moment du

20 printemps, il pourrait y avoir des inondations assez importantes et ma

21 supposition, mon hypothèse c'est que l'eau a pu emporter tous les éléments

22 de preuve qu'on aurait pu trouver sur ce site.

23 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Bon, laissons de côté les hypothèses,

24 Monsieur McCloskey, s'il vous plaît, M. Ruez, limitons-nous sur ce que vous

25 avez pu constater, établir. Je vous remercie.

26 M. McCLOSKEY : [interprétation] Je vous remercie, Monsieur le Président.

27 D'accord.

28 Q. Passons maintenant au cliché suivant, à l'image suivante. Bon,

Page 1437

1 maintenant, nous avons quitté la rivière Jadar et nous sommes en train de

2 voir ce que vous avez intitulé : "Konjevici et KP 1 et KP 2." Pouvez-vous

3 avant que nous ne voyions ces photographies, pouvez-vous nous dire, un tout

4 petit peu, de quoi il s'agit ?

5 R. Nous n'avions pas d'intérêt particulier pour le site de Konjevic Polje,

6 puisque quelques récits de témoins rendaient compte de meurtres ou

7 d'assassinats qui avaient eu lieu dans cet endroit, mais il s'agissait

8 d'assassinats d'individus, non pas de meurtres en masse. Néanmoins, nous

9 avons reçu en 1997 ces photos aériennes concernant des sites où l'on

10 soupçonnait qu'il pouvait y avoir des éléments, et nous sommes allés sur

11 ces endroits pour vérifier.

12 Q. Bien. Passons à l'image suivante. Ce sera plus clair. Si j'ai bien

13 compris, ce que vous avez dit, aucun témoin ne vous a conduit à ces

14 endroits, mais ce sont les photos aériennes qui vous ont conduit à aller

15 les visiter; est-ce exact ?

16 R. Oui, c'est exact, parce que ces témoins, de toute façon, n'allaient pas

17 être appelés à déposer compte tenu du très petit nombre de victimes, de

18 morts dont ils pourraient nous parler. Mais comme il y avait encore des

19 sites pour lesquels nous avions des soupçons dans ce secteur, il était

20 nécessaire pour nous de vérifier.

21 Q. Bien. Donc, cette image 78 marquée KP 1, est-ce que c'est l'endroit où

22 vous avez sondé ?

23 R. Oui.

24 Q. Bien. Alors, passons au cliché suivant. Qu'est-ce que c'est ?

25 R. C'est une prise de vue d'hélicoptère de cet endroit où nous avions des

26 soupçons. On l'a déjà vu sur l'image aérienne précédente.

27 Q. Bien. Alors, passons à l'image suivante, la 80.

28 R. La direction qui est marquée sur ce cliché, le cercle rouge et les

Page 1438

1 points sur cette zone ont été marqués comme représentant de la terre qui a

2 été remuée sur l'image aérienne précédente.

3 Q. Bien merci. Regardons l'image suivante, qu'est-ce que c'est ?

4 R. Cela, c'est une photo prise à terre. A l'arrière, il y a Nova Kasaba et

5 on regarde en direction de Konjevic Polje. La flèche jaune montre un

6 endroit derrière une ligne d'arbre qui est donc caché du regard de la route

7 où se trouve de la terre retournée ? C'était visible.

8 Q. Bien. Alors, passons maintenant à l'image 81 qui est marquée KP

9 sondage. Qu'est-ce que c'est ? C'est un instantané, il y a deux images ?

10 R. La photographie qui se trouve à gauche montre l'endroit où le sol a été

11 retourné et que nous avons vérifié. Donc, l'ensemble de l'endroit où

12 maintenant le sol a été à nouveau retourné, l'endroit où se trouve la

13 petite pelleteuse, le sondage a permis de trouver un crâne humain. Par la

14 suite, ce secteur a été complètement fouillé pour tâcher d'exhumer.

15 Q. Bien. Ceci fera donc l'objet du rapport de M. Manning, le rapport du

16 légiste, c'est exact ?

17 R. C'est exact.

18 M. LE JUGE KWON : [interprétation] Monsieur McCloskey, pourrait-on revenir

19 un instant au site de la rivière Jadar ? Vous vous rappelez le numéro 74 ?

20 M. McCLOSKEY : [interprétation] Oui.

21 M. LE JUGE KWON : [interprétation] Donc, M. Ruez a dit que sur la gauche,

22 il y avait la route qui vient de Konjevic Polje et à droite, elle conduit à

23 Zvornik ?

24 LE TÉMOIN : [interprétation] Oui.

25 M. LE JUGE KWON : [interprétation] Alors, maintenant, que nous regardons

26 cette image, pourrions-nous regarder brièvement, également, la carte 6 ou

27 la carte 5, l'une ou l'autre ? Est-ce que ce site est marqué ? Là, peut-

28 être qu'il vaudrait mieux voir la carte numéro 6 ? Donc, venant de Konjevic

Page 1439

1 Polje en direction de Zvornik où se trouve ce site ? Est-ce qu'il est

2 marqué sur cette carte ? Nous pouvons la mettre sur le rétroprojecteur ?

3 M. McCLOSKEY : [interprétation] Monsieur le Président, on peut la mettre

4 sur le rétroprojecteur.

5 M. LE JUGE KWON : [interprétation] En remontant un peu - oui -

6 pourriez-vous désigner cet endroit sur cette carte ?

7 LE TÉMOIN : [interprétation] Je gage que ce serait --

8 M. LE JUGE KWON : [interprétation] Konjevic Polje se trouve là ?

9 LE TÉMOIN : [interprétation] Konjevic Polje est ici.

10 M. LE JUGE KWON : [interprétation] Bon. Pour aller à Zvornik, vous devez

11 aller là, ou sur ce côté ?

12 LE TÉMOIN : [interprétation] Ici.

13 M. LE JUGE KWON : [interprétation] Donc, le site n'est pas marqué sur cette

14 carte.

15 LE TÉMOIN : [interprétation] Non.

16 M. McCLOSKEY : [interprétation] Je vous remercie, Monsieur le Juge. Je suis

17 sûr que nous avons une carte où cet endroit est marqué. Mais nous allons

18 nous assurer que nous l'avons pour que ce soit bien clair.

19 M. LE JUGE KWON : [interprétation] Je vous remercie.

20 M. McCLOSKEY : [interprétation]

21 Q. Pourrions-nous revenir, je crois que nous allions maintenant voir le

22 site suivant, un site relativement petit dans la même zone ? Si nous

23 pouvions donc voir la photo suivante, la 82.

24 M. Ruez, qu'est-ce que ce croquis ou ce graphique représente ?

25 R. Ici, vous voyez un endroit où nous avons également sondé. Ceci à cause

26 d'images aériennes qui nous ont amené à regarder un site qui se trouve sur

27 la route qui va de Konjevic Polje à Bratunac, approximativement à 400

28 mètres à l'est de Konjevic Polje.

Page 1440

1 Q. Bien. Allons maintenant à l'image suivante. Celle-ci, de quoi s'agit-

2 il ?

3 R. Cela, c'est une image qui est prise de la route en direction des

4 collines et, à peu près, au milieu de l'image où il y a une ligne,

5 d'arbres, qui commence. Nous avons fouillé et sondé.

6 Q. Ceci, c'était sur la base de photos aériennes que nous avons eues

7 précédemment ?

8 R. C'était sur la base des rapports de -- qui avait un -- indiqué qu'il y

9 avait eu des meurtres de personnes également la possibilité peut-être

10 d'avoir été effectivement amenés à regarder ces endroits à cause des photos

11 aériennes, effectivement.

12 Q. Bien. Alors, la photo suivante et une fosse, qu'est-ce que c'est ?

13 R. Cela c'est le résultat de recherche que nous avons faites sur place et

14 ceci ne a permis de trouver une tombe individuelle contenant un seul

15 cadavre.

16 Q. Allons à l'image suivante.

17 R. Ceci est une image scindée qui montre le crâne d'un individu.

18 Q. Maintenant passons aux autres sites suivants. Ceci s'appelle le hangar

19 de Kravica; est-ce exact ?

20 R. Oui. C'est exact. Le point bleu indique le lieu où les gens s'étaient

21 rassemblés dans une prairie alors que le point rouge indique la position

22 d'un hangar agricole de Kravica.

23 Q. Bien. Alors, pourriez-vous nous dire quels étaient les noms ou plutôt

24 le nombre de survivants au rapport de quel vous vous fuiez pour la suite de

25 votre enquête ?

26 R. 36 pour la partie ouest, et 37 pour la partie est.

27 Q. Quand vous dites ou vous faites référence à la partie est de la partie

28 ouest vous parlez du hangar, n'est-ce pas ?

Page 1441

1 R. Oui, c'est exact. La partie ouest du hangar et la partie est du hangar.

2 Q. Bien. Alors, nous y viendrons. Passons maintenant au cliché suivant.

3 Qu'est-ce que ceci représente ou qu'est-ce que la flèche indique ?

4 R. Il s'agit d'une photographie que j'ai prise alors que j'étais à côté

5 d'une maison à deux étages à Sandici en direction de l'est. La flèche rouge

6 indique une structure blanche ou jaunie qui est donc le hangar que l'on

7 peut voir à quelques distances.

8 Q. Pouvez-vous nous dire comment l'enquête a eu vent d'un incident

9 potentiel qui aurait eu lieu sur ce site particulier, c'est-à-dire, le

10 hangar de Kravica ?

11 R. Nous avons eu vent à partir de différentes sources. Certaines d'entre

12 elles étant des gens qui ont emprunté cette route en bus, le 13 juillet,

13 puis ensuite au cours d'un interrogatoire qui a été fait au cours de l'été

14 de 1995, interrogatoire du témoin qui porte le numéro 36.

15 Q. Bien.

16 R. Plus tard, en 1987 [comme interprété], un interrogatoire ainsi que de

17 contacts épisodiques avec le Témoin 37.

18 Q. Passons deux clichés suivants, s'il vous plaît. C'est le cliché 88 qui

19 semble être une vue prise d'hélicoptère. Pourriez-vous nous dire ce que

20 ceci représente et d'où la photographie a été prise ?

21 R. Au bas du cliché on voit la prairie Sandici qui n'est pas en fait

22 exactement sur la photo mais à la limite inférieure. A partir du bas de la

23 photographie jusqu'au rectangle rouge qui indique le site où se trouve le

24 hangar de Kravica on peut avoir une idée de la distance qui sépare la

25 prairie du hangar.

26 Q. Au-delà du hangar qu'est-ce qui se trouve ? Quelle ville se trouve dans

27 cette direction juste pour plus de précisions ?

28 R. Il s'agit du village de Kravica et si l'on se dirige encore plus vers

Page 1442

1 l'est on trouve la ville de Bratunac.

2 Q. Alors peut-être que nous pourrions agrandir cette image pour avoir une

3 meilleure vision du hangar.

4 R. Nous en aurons de meilleures par la suite.

5 Q. Bien. Alors, passons au cliché 89. Qu'est-ce que ce cliché représente ?

6 Il s'agit du cliché 89.

7 R. Cette photographie montre l'hangar que l'on appelle l'entrepôt. Il

8 s'agit, en fait, d'un complexe qui comprend quatre entrepôts que l'on

9 appelle "l'entrepôt" et il s'agit ici de celui qui est parallèle à la

10 route, qui est entouré d'un rectangle rouge sur la photographie 89.

11 Q. Quel est l'objectif de la flèche bleue ?

12 R. Elle représente la direction d'arrivée des prisonniers qui sont

13 arrivés, certains en bus, d'autres à pied.

14 Q. Cliché suivant, s'il vous plaît.

15 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Alors, il s'agirait de la direction en

16 provenance d'où ?

17 LE TÉMOIN : [interprétation] En provenance du Sandici, pas de Bratunac.

18 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Merci.

19 M. McCLOSKEY : [interprétation]

20 Q. Maintenant nous avons une image scindée en deux. La moitié supérieure

21 montre un cliché d'un paysage recouvert de neige, celle du bas représente

22 le même entrepôt. Vous avez parlé précédemment de votre présence sur le

23 site en hiver. Pourriez-vous brièvement reprendre ce que représente le

24 cliché du dessus ?

25 R. La photographie intérieure est donc une vue prise d'hélicoptère de

26 l'entrepôt qui date de l'été 1997. Le rectangle rouge entoure ce que l'on

27 appelle la partie ouest du dit entrepôt. Ceci est représenté dans le cliché

28 qui se trouve en haut de l'image de notre écran -- une photographie qui a

Page 1443

1 été prise au cours d'une mission menée en janvier 1996. C'est une

2 photographie qui a été prise à un moment qui a été le plus proche des

3 événements. Photographie parmi celles qui sont en notre possession.

4 Q. Comme vous avez dit précédemment dans votre déposition de l'été 1996,

5 vous étiez avec un diplomate qui s'appelait John Shattuck et vous n'avez

6 pas examiné en fait le site de l'entrepôt et fait une enquête complète ?

7 R. Oui, c'est exact. Nous sommes entrés brièvement à l'intérieur de

8 l'entrepôt et on a vu ce qui se trouvait sur les murs et on a tenté de

9 vérifier s'il s'agissait du sang humain ou du sang animal.

10 Q. Bien. Passons au cliché suivant, s'il vous plaît. Le cliché 91, que

11 représente-il ?

12 R. Celui-ci représente la partie est de l'entrepôt ce que nous appelons la

13 partie est, toujours une vision aérienne d'une part et d'une vision ou une

14 vue prise du sol, il s'agit donc de deux parties très différente de

15 l'entrepôt.

16 Q. Pourriez-vous nous rappeler quand vous avez dit qu'un témoin ou la

17 destination -- l'enquête avait montré qu'il y avait la partie est et la

18 partie ouest de l'entrepôt ? Pourriez-vous nous dire de quel numéro de

19 témoin il s'agit ?

20 R. Il s'agit du Témoin numéro 36. Dans la partie ouest et du Témoin numéro

21 37 la partie est.

22 Q. Cliché suivant, s'il vous plaît. Il s'agit d'une image scindée. A

23 droite une image en provenance des Etats-Unis qui porte la date du 13

24 juillet. On voit à peine en tout petit écrit l'heure, il s'agit de 14

25 heures. Nous avons pu déchiffrer par la suite et, ensuite, une autre

26 photographie en couleur ici en vert photographie de l'entrepôt.

27 R. Il s'agit toujours de la partie est de l'entrepôt. Nous savions d'après

28 la déposition du Témoin 37 qu'il avait été emmené en car avant d'avoir été

Page 1444

1 mené à l'intérieur de la partie est de l'entrepôt et la photo prise le 13

2 juillet montre qu'à ce moment-là, seulement à ce moment-là, il y avait deux

3 cars qui étaient garés devant la partie est de l'hangar -- et de

4 l'entrepôt, pardon.

5 Q. En fait, la photographie de gauche, à quoi sert-elle ?

6 R. C'est simplement pour montrer à Madame, Messieurs les Juges où se

7 trouvaient les deux cars qui étaient garés.

8 Q. Bien. Passons au cliché suivant; que représente-t-il ?

9 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Monsieur Ruez, le cliché en bas de

10 notre écran, c'est-à-dire la photographie principale, la plus grande, entre

11 les différents bâtiments que nous faisons référence comme faisant partie de

12 l'entrepôt, donc, le bâtiment principal qui est parallèle à la route, entre

13 celui-là et le premier bâtiment qui se trouve à 90 degrés de la route, à

14 angle droit de la route ou qu'entre ces deux bâtiments, il semble y avoir

15 un autre plus petit bâtiment, un plus petit bâtiment. Pourriez-vous nous

16 dire de quoi il s'agit ?

17 LE TÉMOIN : [interprétation] Je ne suis pas certain.

18 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Entre l'entrepôt principal et le

19 bâtiment qui se trouve à sa gauche, il y a, semble-t-il, un autre bâtiment

20 qui semble être deux fois plus long que le car qui est parqué sur la route;

21 le voyez-vous ?

22 LE TÉMOIN : [interprétation] Oui, je le vois.

23 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Si l'on reprend maintenant, si l'on se

24 reporte à la prise de vue aérienne, je ne le vois pas. Je ne vois pas cette

25 petite structure, ce petit bâtiment sur la photographie aérienne. Pouvez-

26 vous expliquer cela ?

27 LE TÉMOIN : [interprétation] Oui. Il s'agit d'une structure qui n'est pas

28 permanente. Durant les années 1996, 1997 et les suivantes, cet entrepôt a

Page 1445

1 été utilisé pour entreposer du matériel de toute sorte; à un certain

2 moment, il y avait des briques, à un autre moment il y avait des bûches.

3 Ceci, je crois, est une structure en bois qui n'est pas une structure

4 permanente.

5 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Pour en être sûr, pourrions-nous

6 revenir à l'ancienne série de photographies de l'entrepôt de Kravica,

7 photographies prises à partir de 1986 -- pardon, les clichés 86, 87, 88.

8 Nous avons le cliché 89. Pourriez-vous nous donner la date à laquelle cette

9 photographie a été prise ? Il semble que ce soit la même date que la

10 photographie que nous avons vue précédemment puisque le camion s'y trouve

11 toujours -- donc, le camion ne se trouve pas sur la route, mais qu'il soit

12 garé le long de la route.

13 LE TÉMOIN : [interprétation] Donc, il s'agit d'une photographie prise par

14 hélicoptère et c'est la meilleure photographie que nous avons de

15 l'entrepôt.

16 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Quelle en serait la date ?

17 LE TÉMOIN : [interprétation] Je ne suis pas sûr à 100 %, mais il s'agit, je

18 crois, de l'été 1997.

19 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Je vous remercie.

20 LE TÉMOIN : [interprétation] Il s'agit donc d'un moment durant lequel on

21 avait commencé la réfection de la façade ou la reconstruction de la façade,

22 c'était au début de l'été 1997.

23 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Bien. Je vous remercie. Passons au

24 cliché suivant. Donc, au cliché 91, et plus tard, cliché 92 où nous étions.

25 Je vous remercie.

26 M. McCLOSKEY : [interprétation] Merci, Monsieur le Président.

27 Q. Passons donc au cliché 93.

28 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Juste pour le compte rendu d'audience,

Page 1446

1 sur où le bâtiment à angle droit de la route sur le côté, il semble y avoir

2 deux prairies ou deux étendues de pelouse qui n'apparaissent pas sur la

3 photographie satellite. Oui. Oui, oui. Je crois qu'on peut les retrouver.

4 Bien. Dans ce cas, je vous remercie.

5 M. McCLOSKEY : [interprétation] Bien.

6 Q. Alors, que peut-on comprendre à partir de cette photographie ?

7 R. Cette photographie est la première d'une série de photographies de

8 l'intérieur de l'entrepôt. Il s'agit de la partie ouest de l'entrepôt.

9 Q. Bien. Alors, passons à l'intérieur. Quand vous dites à l'intérieur, les

10 photographies prises à l'intérieur, à quelle date ont-elles été prises, si

11 vous le savez ?

12 R. Celles-ci ont été prises en juin 1997. Nous avons les mêmes

13 photographies qui datent d'avril 1996 et d'autres en janvier 1996. Mais

14 celles-ci sont de meilleure qualité et elles datent de juin.

15 Q. Qu'indiquent les flèches jaunes ?

16 R. Les flèches jaunes indiquent des marques ou des traces plutôt de

17 présence humaine telle que du sang, de la chair ou des cheveux.

18 Q. Bien. Alors, en fait, il s'agit d'un rapport de médecins légistes avec

19 lesquels que nous traiterons plus tard.

20 R. Il s'agit du témoignage de Dean Manning.

21 Q. Bien. Alors, cliché 95. Encore une fois, il s'agit de traces humaines

22 que l'ont peut voir en bas de la photographie. Peut-être que nous allons

23 pouvoir aller plus rapidement en disant que des survivants ont indiqué

24 qu'on leur a tiré dessus avec des armes automatiques et qu'on a lancé des

25 grenades sur le bâtiment.

26 R. Oui. C'est correct.

27 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Alors, qu'est-ce qui vous permet de

28 dire que ce que nous voyons sur la photographie sont des traces

Page 1447

1 d'explosif ?

2 LE TÉMOIN : [interprétation] C'est sur la base du rapport qui a été rédigé

3 par la suite.

4 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Alors, est-ce que ces traces sont

5 tellement caractéristiques que l'on peut en conclure qu'il s'agit de traces

6 d'explosif ou est-ce que vous n'avez pas d'autres éléments que les éléments

7 visuels qui vous permettent d'arriver aux mêmes conclusions, qu'elles

8 étaient ensuite comparées au rapport de médecin légiste ?

9 LE TÉMOIN : [interprétation] Quand on les voit, on ne peut qu'inférer cela

10 et quand on obtient les rapports du laboratoire, vous savez qu'il

11 s'agissait bien de traces d'explosif.

12 M. McCLOSKEY : [interprétation] Bien.

13 Q. Passons au cliché suivant.

14 R. Il s'agit d'une photographie d'une grenade qui n'a pas été désamorcée

15 et qui a été trouvée dans un fossé qui longe la même route.

16 Q. Est-ce que vous savez quelle est la date à laquelle cette photographie

17 a été prise ?

18 R. Je triche. J'ai certaines photographies dans mon dossier qui portent

19 une date dans le coin inférieur droit mais qui est très difficile à lire.

20 Je crois que c'est au cours de l'été 1996, en juin ou en août, l'une des

21 deux dates.

22 Q. Est-ce que ce site -- quelle est la proximité entre ce site et le mur

23 de l'entrepôt ?

24 R. La distance qui les sépare est de dix à 15 mètres.

25 Q. Alors, cliché suivant. Qu'est-ce que représente ceci ?

26 R. Il s'agit de la grenade qui a été trouvée près du coin, au nord-ouest

27 de l'entrepôt, donc, à l'arrière de l'entrepôt.

28 Q. Bien. Passons au cliché suivant. Que représente ce cliché-ci ?

Page 1448

1 R. C'est un trou en face d'une fenêtre, il y a eu une percée dans le mur

2 d'en face, donc, trou qui a été fait dans un mur de béton de l'entrepôt.

3 Q. Passons au cliché suivant. Que représente-t-il ?

4 R. C'était le même trou qui est vu à partir de l'extérieur, c'est-à-dire

5 de l'arrière de l'entrepôt.

6 Q. Passons au cliché suivant. Que veut dire ce cliché-ci ? Il s'agit du

7 cliché 100.

8 R. Le Témoin numéro 36 a dit qu'une fois qu'il était entré dans l'entrepôt

9 où il s'est réfugié dans ce qui appelle une guérite ou une petite maison de

10 gardien, c'est là qu'il s'est caché et a pu survivre aux explosions et aux

11 tirs de feu parce qu'il était caché dans la maison du gardien. La flèche

12 indique le lieu où se trouvait la maison du gardien ?

13 Q. Alors, passons au cliché suivant. Bien, est-ce que ceci représente

14 l'endroit indiqué par la flèche jaune sur le cliché précédent ?

15 R. Oui, absolument. Je n'ai aucun doute sur la date à laquelle cette

16 photographie a été prise puisqu'elle est marquée. Il s'agit du 12 avril

17 1996.

18 Q. Je ne vois pas de maison de gardien.

19 R. La maison du gardien a été détruite depuis. On voit des traces

20 évidentes sur le mur qui indique les distances d'une construction

21 précédente. L'on peut voir en bas du cliché, donc, un rond de carrelage en

22 bleu qui sépare cette zone du reste.

23 Q. Passons au cliché suivant s'il vous plaît. Il s'agit du cliché 102. Que

24 représente ce cliché et qu'a-t-il à voir avec l'entrepôt ?

25 R. Juste à côté de l'entrepôt, il y avait un tas de débris. Quand nous

26 sommes arrivés sur les lieux, nous avons fouillé ce tas de débris et avons

27 trouvé un certain nombre d'objets. Au centre du cliché, on voit des

28 douilles. En bas, à gauche, on voit des fausses dents. Vers la droite du

Page 1449

1 centre, deux documents d'identité avec une couverture bleue. Tout à fait, à

2 droite, selon ce qu'on nous a dit Bill Haglund, tous les légistes qui nous

3 ont accompagné sur les maisons, il s'agit de fragments d'os humains.

4 Q. Passons au cliché suivant, s'il vous plaît. Que représente-t-il ?

5 R. Encore une fois, ce cliché montre la zone que nous appelons la partie

6 est de l'entrepôt.

7 Q. Donc, il s'agit de la série de photo qui suit.

8 R. Oui. La partie est de la série suivante des photos.

9 Q. Il s'agit du cliché numéro 104. Que représente-t-il ?

10 R. Il s'agit du mur à l'arrière de l'entrepôt quand on y entre par la plus

11 grande ouverture.

12 Q. Que représente cette photographie ?

13 R. On voit des impacts de balles sur cette photographie -- sur ce mur.

14 Q. Bien. Passons au cliché suivant, au cliché 105. Que représente la

15 flèche jaune ? Qu'indique la flèche jaune ?

16 R. La flèche indique une tâche sur le mur dont j'ai pris un échantillon

17 parce que cette partie de l'entrepôt n'avait pas été couverte ou fouillée

18 par l'équipe de légistes ou de médecins légistes. Donc, nous n'avions pas

19 d'analyse de sang. C'est pourquoi j'en ai pris un échantillon, que nous

20 l'avons envoyé au laboratoire et les résultats étaient qu'il s'agissait de

21 sang humain.

22 Q. Passons au cliché suivant. Je crois qu'il s'agit d'un agrandissement de

23 la photographie suivante.

24 R. Oui, il s'agit d'un agrandissement de traces de sang.

25 Q. Passons au cliché suivant. Que représente-t-il ?

26 R. La flèche qui pointe vers une fenêtre et c'est à travers cette fenêtre

27 que le Témoin 37 dit avoir sauté. C'est une fenêtre qui donne sur l'arrière

28 de l'entrepôt.

Page 1450

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11 Page intercalée pour assurer léquivalence de pagination des

12 versions anglaise et française

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

Page 1451

1 Q. Bien. Passons au cliché suivant. Que représente-t-il ? Il s'agit du

2 cliché 108.

3 R. C'est une photographie de l'arrière de l'entrepôt. La fenêtre qui se

4 trouve à l'extrême droite est la fenêtre à partir de laquelle ou à travers

5 laquelle le témoin nous dit avoir sauté et ce contour, le pointeur sur

6 l'écran.

7 Q. Merci. Cliché suivant, s'il vous plaît.

8 R. C'est une photographie de la fenêtre d'avant de l'entrepôt. La fenêtre

9 à l'extrême gauche de la photographie va indiquer quelque chose qui

10 apparaîtra plus clairement sur le cliché suivant.

11 Q. Bien. Passons au cliché suivant, s'il vous plaît, qui est le cliché

12 110. Alors, cette photographie a été prise à partir de quelle distance de

13 la fenêtre ?

14 R. Il s'agit d'une trace de chaussure qui indique une direction qui est

15 vers le bas, qui est prise en dessous, juste en dessous de la fenêtre.

16 Q. Passons au cliché suivant. Bien, pourriez-vous nous rappeler -- Il

17 s'agit d'un plan fixe ?

18 R. Il s'agit d'un plan fixe qui a extrait des lieux, une vidéo prise par

19 M. Petrovic sur le site en juillet 1995.

20 Q. Vidéo prise en passant en voiture le long de l'entrepôt ?

21 R. Oui. Il s'agit bien de cela.

22 Q. Dans quelle direction ?

23 R. En direction de Bratunac, venant de Sandici.

24 Q. Bien.

25 R. L'intérêt de cette photographie, c'est de pouvoir comparer les impacts

26 de balles que l'on voit sur les murs.

27 Q. Bien. Alors, comparons-les. Pouvez-vous expliquer ceci ?

28 R. Le problème auquel nous serons peut-être confrontés en essayant de

Page 1452

1 comparer les impacts de balles sur la photographie datée 1995 avec celle

2 daté de janvier 1996, c'est que la porte de l'entrepôt a été reconstruite

3 en août 1997 et la manière dont la porte a été reconstruite ne nous permet

4 d'utiliser la photographie dans un but de comparaison, parce que la porte

5 de l'entrepôt n'a pas été reconstruite de la même manière qu'auparavant, ou

6 au même endroit où elle existait en 1995 ?

7 Q. Alors, est-ce que l'enquête a permis de révéler ce qui s'est passé ?

8 Oui, ce qui s'est passé avec la porte, le 13 juillet 1995 ?

9 R. Oui, selon la déposition du Témoin 36, une fois qu'il se trouvait à

10 l'intérieur et que l'exécution ait été terminée, il a entendu un bruit très

11 distinctement le son de quelques matériels de terrassement qui ont été

12 introduits à l'intérieur de l'entrepôt et qui ont été ensuite trouvés dans

13 la même fosse commune sur le site de Glogova.

14 Q. Bien. Alors, nous allons passer à ce sujet un petit plus tard avec Dean

15 Manning. Mais, selon votre explication, en fait, il s'agit, la porte a été

16 enfoncée à gauche sur la photographie de gauche prise en janvier 1996 avec

17 la neige ?

18 R. Oui, il s'agit bien de cela.

19 Q. Bien.

20 R. Alors, est-ce que ceci nous permet de croire à cause de la distorsion

21 de la vidéo de M. Petrovic que la taille de la porte du hangar était la

22 même en 1995 et en 1997. Alors qu'en réalité, ceci montre que la taille de

23 la porte n'était pas la même. C'est une distorsion de la photographie.

24 Q. Je crois que ceci s'éclaircira au fur à mesure de la poursuite de

25 l'interrogatoire. Je ne sais pas c'est qui posera les questions.

26 M. McCLOSKEY : [interprétation] Bien. Monsieur le Président, je crois que

27 ceci est le bon moment pour prendre une pause.

28 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Merci, Monsieur McCloskey.

Page 1453

1 Monsieur Ruez, nous allons prendre une pause de 25 minutes. Merci.

2 --- L'audience est suspendue à 10 heures 30.

3 --- L'audience est reprise à 10 heures 59.

4 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Oui, Monsieur McCloskey, poursuivez.

5 Merci.

6 M. McCLOSKEY : [interprétation] Merci, Monsieur le Président. Je pense que

7 nous avions parlé du cliché ou des photos 11, vous allez poursuivre

8 l'explication que vous aviez commencée à propos de la porte. Ceci se

9 poursuit à l'image 113.

10 Q. Monsieur Ruez, pourriez-vous nous expliquer ?

11 R. Est-ce qu'on ne peut pas revenir à celle d'avant ?

12 Q. Vous voulez revenir à l'image ou à la photo 112 ?

13 R. Oui.

14 Q. Allez-y.

15 R. Oui, nous voulions voir s'il y avait des impacts de vol à proximité de

16 la porte entre juillet 1995 et janvier 1996. Pour ce faire, il faut d'abord

17 avoir un point de référence, un point de repère pour ce qui est de

18 l'endroit de l'hauteur sur le mur à laquelle se trouvent ces impacts. Vous

19 voyez ici que, le 1er janvier 1996 et en août 1997, il y a une partie de

20 cette porte qui a été reconstruite ce qui place la hauteur de la nouvelle

21 porte à la même hauteur que le haut des fenêtres, fenêtres qui se trouvent

22 à gauche et à droite de la porte.

23 Q. Cliché suivant.

24 R. Ici il est important de déterminer la hauteur. En effet, si on ne tient

25 pas compte de la façon dont on a rebâtit cette porte certains impacts de

26 balle qu'on voit en bas de ce mur se trouve en fait à mi-hauteur de la

27 porte. Vous le voyez ? Si vous regardez les impacts de balle indiqués par

28 un ovale jaune sur la photo du haut, sur celle-ci, la zone délimitée par

Page 1454

1 des barres rouges, bien, elle n'apparaît plus, plus tard.

2 M. LE JUGE KWON : [interprétation] Quand a-t-on pris la photo du bas ?

3 LE TÉMOIN : [interprétation] Elle a été prise en avril 1996. Mais les

4 impacts de balle sont les mêmes que ce qu'on voit sur les premières photos

5 qui ont été prises en janvier 1996, mais je me suis servi de celle prise en

6 avril parce qu'elle est de meilleure qualité que celles prisent en janvier.

7 M. McCLOSKEY : [interprétation]

8 Q. Je pense quand vous avez parlé de ces images vous avez parlé de traces

9 d'impact. Je pense que c'est important de garder la même terminologie pour

10 éviter tout problème ultérieur.

11 Est-ce qu'il y a d'autres choses à constater à propos de cette

12 photo ?

13 R. Non, pas pour celle-ci.

14 Q. [aucune interprétation]

15 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Est-ce que je peux revoir la photo 112.

16 LE TÉMOIN : [interprétation] Un détail important ici. Je le répète. C'est

17 la partie supérieure de la porte qui maintenant est à la même hauteur que

18 le haut des fenêtres qu'on voit à gauche et à droite de cette porte.

19 M. McCLOSKEY : [interprétation] Bien.

20 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Je vous remercie.

21 M. McCLOSKEY : [interprétation]

22 Q. Fort bien. Puisque ceci a été observé. Nous passons à l'image 14.

23 R. Ici vous avez la porte gauche de la partie ouest. Elle montre que la

24 porte gauche a été construite, elle n'était pas à la même hauteur que les

25 hauts des fenêtres mais plutôt à la hauteur du bas ou presque de ces

26 fenêtres. On constate également que la porte à gauche est encadrée par deux

27 barres de béton puis il y a une barre mais que la porte se trouve entre

28 deux barres.

Page 1455

1 M. LE JUGE KWON : [interprétation] Vous avez dit que c'est la partie

2 ouest ?

3 LE TÉMOIN : [interprétation] Oui, c'est toujours la partie ouest, mais, là,

4 il y a deux portes. Une à droite, elle a été détruite et une à gauche.

5 Celle que vous voyez ici est celle qui se trouve à gauche.

6 M. McCLOSKEY : [interprétation] D'accord. Je pense que la prochaine image

7 est --

8 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Je suppose que la petite porte était

9 celle de la guérite là où se trouvait le gardien ?

10 LE TÉMOIN : [interprétation] Tout à fait. C'est par là que le témoin est

11 entré.

12 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Merci.

13 M. McCLOSKEY : [interprétation]

14 Q. Je suppose que nous repartons vers la droite de l'entrepôt ?

15 R. Oui, nous sommes maintenant à la porte droite de la partie ouest, mais

16 cela ressemble davantage à l'aspect que ceci présentait au moment des

17 événements, nous constations -- nous avons relevé ici que j'ai ajouté la

18 barre manquante qui encadrait cette porte sans doute comme le faisait

19 l'autre côté, et nous avons apporté une correction pour ce qui est de la

20 hauteur de cette porte. C'est un dessein que nous l'avons fait, nous

21 l'avons placé plus haut qu'elle ne devrait l'être. Parce qu'au premier

22 tiers au niveau des fenêtres je l'ai relevée un peu. Mais ce faisant, il

23 est plus facile de faire une meilleure corrélation entre la photo prise au

24 moment des événements parce que certaines traces de balles se retrouvent

25 ainsi plus ou moins disons vers la partie médiane sang de la hauteur de la

26 porte, et ne sont plus plutôt vers le bas.

27 Q. Ceci nous permet de mieux comprendre la séquence vidéo; c'est bien là

28 ce que vous recherchiez ?

Page 1456

1 R. Tout à fait, c'était surtout pour trouver le bon emplacement de ces

2 impacts de balle.

3 Q. D'accord --

4 M. LE JUGE KWON : [interprétation] Est-ce que nous allons recevoir d'autres

5 éléments de preuve sur la question ? Est-ce que vous allez vous appuyez sur

6 la déposition de M. Ruez uniquement ?

7 (expurgé)

8 (expurgé)

9 M. LE JUGE KWON : [interprétation] Nous aurons un témoin direct.

10 M. McCLOSKEY : [interprétation] Nous avons deux survivants, l'un dans un

11 camp et l'autre dans l'autre.

12 M. LE JUGE KWON : [interprétation] Par rapport à la vidéo tournée par M.

13 Petrovic.

14 M. McCLOSKEY : [interprétation] Oui, la vidéo tournée par

15 M. Petrovic existe vous aurez un enquêteur nous avons montré la totalité.

16 Parce qu'il y a des parties que vous avez manquées hier, et alors cela se

17 complique un peu, c'est difficile à comprendre, vous aurez un témoin qui va

18 parler de tous les éléments concernant la séquence Petrovic et nous avons

19 la vidéo B92 en haut à droite vous verrez que c'est une version télévisée

20 de la vidéo Petrovic que nous n'avions pas au départ obtenu dans le cadre

21 de notre enquête. Nous l'avons obtenue plus tard. C'est M. Borovcanin qui

22 nous l'a fourni. Vous verrez ainsi la séquence ou la vidéo Petrovic et la

23 version télévisée de cette vidéo, et vous aurez une analyse plus

24 approfondie de cette vidéo, ici pour le moment c'est la meilleure analyse

25 que vous allez avoir de la porte et de sa reconstruction et les traces de

26 balle. Mais vous entendrez d'autres témoins ou vous verrez d'autres

27 éléments de preuve qui vous montreront que ces traces de balle ont été

28 créées après que cette vidéo a été tournée. Vous aurez des témoins qui

Page 1457

1 diront qu'ils étaient là au moment où il y a eu ces tirs, ils sont partis,

2 ils sont revenus, et les tirs se poursuivaient encore. C'est ce qu'il va

3 vous être dit.

4 M. LE JUGE KWON : [interprétation] On verra ce que la Défense dit, pour

5 autant qu'elle le fasse, mais poursuivons.

6 (expurgé)

7 (expurgé)

8 (expurgé)

9 (expurgé)

10 (expurgé)

11 (expurgé)

12 (expurgé)

13 (expurgé)

14 [Audience à huis clos partiel]

15 (expurgé)

16 (expurgé)

17 (expurgé)

18 (expurgé)

19 (expurgé)

20 (expurgé)

21 (expurgé)

22 (expurgé)

23 (expurgé)

24 (expurgé)

25 (expurgé)

26 (expurgé)

27 (expurgé)

28 (expurgé)

Page 1458

1 (expurgé)

2 (expurgé)

3 (expurgé)

4 (expurgé)

5 (expurgé)

6 (expurgé)

7 (expurgé)

8 (expurgé)

9 (expurgé)

10 (expurgé)

11 (expurgé)

12 (expurgé)

13 (expurgé)

14 (expurgé)

15 (expurgé)

16 (expurgé)

17 (expurgé)

18 (expurgé)

19 [Audience publique]

20 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Vous avez la parole, Maître Lazarevic.

21 M. LAZAREVIC : [interprétation] J'ai écouté avec beaucoup d'attention

22 l'intervention de mon collègue. A plusieurs reprises, il a fait référence à

23 la séquence qu'il a appelé la séquence Petrovic; mais est-ce qu'il a

24 l'intention de citer M. Petrovic comme témoin ? Est-ce qu'on pourrait le

25 préciser dès maintenant parce que je pense que c'est un témoin des plus

26 importants. Il semblerait que le nom de ce monsieur en tant que témoin

27 potentiel n'a jamais été cité.

28 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Vous voulez faire un commentaire,

Page 1459

1 Monsieur McCloskey ?

2 M. McCLOSKEY : [interprétation] Oui. M. Petrovic fait partie de notre liste

3 de témoins, numéro 164.

4 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Ce ne sera pas un témoin protégé ?

5 M. McCLOSKEY : [interprétation] C'est un journaliste. Il va peut-être le

6 demander, mais je n'ai pas fait preuve d'excès de prudence -- enfin, oui,

7 plutôt j'ai, par excès de prudence et peut-être que ne me suis pas prononcé

8 parce qu'on ne sait jamais ce que demande ce genre de témoin.

9 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Fort bien. Poursuivons.

10 M. McCLOSKEY : [interprétation] Je suis content que ces questions me soient

11 posées. Ceci nous permet de mieux cerner vos préoccupations. Parce que

12 beaucoup de témoins témoignent pour une raison particulière, peut-être que

13 ce n'est pas parfaitement clair pourquoi il va le faire au moment où il

14 témoigne, mais je comprends.

15 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] J'ai soulevé cette question pour vous

16 enjoindre à la plus grande prudence possible. Il y a des gens qui ont été

17 abattus, tués, je ne voudrais pas que ce genre de chose se passe pour l'un

18 quelconque des témoins.

19 Poursuivez.

20 M. McCLOSKEY : [interprétation] Merci.

21 Q. Monsieur Ruez, je pense que vous avez paré brièvement de ceci mais nous

22 avons donc le cliché tiré de la séquence Petrovic et puis cette

23 reconstruction, cette reconstitution où vous avez essayé de remplacer la

24 porte à sa place initiale ?

25 R. C'est exact.

26 Q. Donc, ici, vraiment l'aspect est similaire entre les deux ?

27 R. Oui. Maintenant, elles se ressemblent.

28 Q. Mais, évidemment, la perspective change un peu les distances ou les

Page 1460

1 tailles.

2 R. Dans la séquence Petrovic, de toute façon, vous savez, il y a une

3 certaine distorsion, déformation vu l'angle de prise de vue.

4 Q. Nous allons revenir à cette question. Prenons le cliché suivant.

5 Qu'est-ce que ceci nous montre ?

6 R. Ceci montre clairement que lorsqu'on examine la photo d'origine, de

7 juillet 1995, la partie droite de la porte, on peut voir plusieurs impacts.

8 Elle n'est pas utilisable pour expliquer la présence de traces de balles

9 dans le mur puisque toute la partie encadrée en orange manque.

10 M. McCLOSKEY : [interprétation] Je précise, au fin du compte rendu

11 d'audience, qu'il s'agit du cliché 116.

12 Q. Prenons le suivant, cliché 117; qu'est-ce que vous avez fait ici ?

13 R. A droite, vous avez les trois impacts qui sont alignés et entourés d'un

14 ovale bleu. On peut les comparer à ceux qu'on voit sur la photo du bas. Sur

15 la photo du bas, c'est aussi entouré d'un ovale bleu. Sur la gauche, on a

16 une zone indiquée sur les deux photos dans un carré rouge dans lequel on

17 peut voir une ligne droite, où vous avez en ligne trois traces de balles et

18 on a au-dessus de cette ligne, plus à droite, une trace isolée. Si vous

19 prenez la photo initiale, à cause de la distorsion, de la déformation, il y

20 a une certaine distance qui semble plus grande entre les traces du bas et

21 de l'impact du haut.

22 Q. Fort bien. Prenons le cliché suivant, cliché 118. Ce cliché ressemble

23 au cliché précédent, mais maintenant il y a certaines traces de balles,

24 certains impacts qui sont entourés de rouge. Quelle signification faut-il

25 apporter à cela ?

26 R. Prenons d'abord le côté droit. On relève qu'entre le moment de ces deux

27 prises de vue, il y a une trace de balle juste à côté de cette rangée de

28 trois traces de balles. Si on prend le côté gauche, vous voyez qu'il y a

Page 1461

1 deux plus un impact supplémentaire.

2 Q. Cliché supplémentaire.

3 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Un instant, s'il vous plaît. La photo

4 du bas a été prise après la photo du haut ?

5 LE TÉMOIN : [interprétation] Oui.

6 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Peut-on revenir au cliché 117 et puis,

7 lentement, au cliché 116. Bien. Prenons le cliché 116. Maintenant, le

8 cliché 115. Revenons maintenant au 116. 117.

9 M. McCLOSKEY : [interprétation] Monsieur le Président, juste pour peut-être

10 la recollection --

11 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] 117, d'accord. Un instant. 117. Et

12 118 ? Quelle est votre explication Monsieur Ruez ? Est-ce que vous dites

13 que les trois impacts que nous voyions entre 10 et 11 heures pour vous

14 situer ? Je parle ici des impacts du côté droit. Vous dites que cela se

15 trouvait dans la partie en béton qui n'existe plus. En tout cas qui

16 n'existait plus lorsque la photo du bas a été filmée. Est-ce que c'est cela

17 que vous dites ou pas ?

18 R. J'ai fait comme point de référence entre les deux photos. Les trois

19 traces de balles qu'on trouve entourer de jaune dans la photo du haut et je

20 prends le même groupe de traces d'impacts dans la photo du bas et je dis

21 qu'il y a une trace de balle supplémentaire qui se trouve à côté d'un des

22 impacts qu'on voit, notamment, sur la photo du haut. Maintenant, je prends

23 le côté droit et j'en compte trois de plus qu'en juillet 1995.

24 Q. Mais moi, ce qui m'intéresse plus, c'est le côté droit de la porte. Il

25 y a trois traces de balle qui se trouvent dans une espèce de forme de

26 triangle ?

27 R. Ligne ou --

28 Q. Cette forme, est-ce que se trouvaient ces traces dans la partie du mur

Page 1462

1 qui n'existait plus au moment où on a pris la photo, Parce que si je

2 regarde surtout la trace qui se trouve à l'extrême droite ?

3 R. Sur la photo du haut, j'aurais pu ajouter la ligne où s'est faite la

4 destruction du mur où si j'avais pu le faire ? Regardez la photo du bas, si

5 vous voyez l'impact qui se trouve plus en bas ? La destruction commence à

6 quelques centimètres à gauche de ces traces d'impacts. Donc, vous voyez en

7 haut sur la photo du haut, il y a sept traces d'impact qui se trouvent à

8 gauche du cercle jaune et qui font en fait -- qui se trouvent sur la partie

9 du mur qui a été détruite.

10 Q. Fort bien. C'est votre position à vous. Je m'abstiens de faire des

11 commentaires. Je suppose que plus tard des questions pourront être posées.

12 Fort bien, poursuivez.

13 M. LE JUGE KWON : [interprétation] Je ne sais pas comment appeler cette

14 espèce de longue barre en métal ?

15 LE TÉMOIN : [interprétation] C'est en béton.

16 M. LE JUGE KWON : [interprétation] La partie de droite, le montant a

17 disparu. Est-ce qu'après, il a été remplacé, reconstruit ? Parce que je

18 constate qu'il y a une différence au niveau de l'épaisseur de ce montant ?

19 Il me semble que chaque montant est un peu différent par rapport à la photo

20 du haut.

21 LE TÉMOIN : [interprétation] Ce montant que vous voyez sur la photo du bas,

22 c'est du faux. En fait --

23 M. LE JUGE KWON : [interprétation] Non, celui de gauche.

24 LE TÉMOIN : [interprétation] Non, on n'a rien touché. C'est resté intact.

25 M. LE JUGE KWON : [interprétation] Mais quand on voit l'épaisseur, on

26 dirait que c'est différent. Je me trompe ou pas ?

27 LE TÉMOIN : [interprétation] Non, non, vous ne vous trompez parce que c'est

28 une question d'optique, d'illusion optique ou d'angle de vision. Ce que

Page 1463

1 vous voyez juste devant l'objectif de l'appareil photo. Le montant de

2 gauche, on voit un peu l'épaisseur. On dirait que c'est plus épais. Mais

3 celui de gauche, l'effet augmente si vous regardez vers la droite. En fait,

4 la taille est la même, l'épaisseur est la même pour toutes.

5 M. McCLOSKEY : [interprétation]

6 Q. Est-ce que je peux intervenir pour vous expliquer ? En haut, là où on a

7 l'impression que c'est plus épais ? C'est parce que cela a été filmé alors

8 que voiture bougeait. Donc, la voiture se déplaçait, passait devant. Ici,

9 on a pris un plan fixe d'un film qui se déroulait.

10 M. LE JUGE KWON : [interprétation] Ma question de départ, c'était de savoir

11 si vous allez présenter une analyse scientifique sur ce point.

12 M. McCLOSKEY : [interprétation] Non.

13 M. LE JUGE KWON : [interprétation] Vous allez vous appuyer sur la

14 déclaration de M. Ruez. Je parle de ce point-ci. C'était la question que

15 j'avais posée au départ et je suppose que vous avez répondu par

16 l'affirmative.

17 M. McCLOSKEY : [interprétation] Est-ce que je peux passer un instant à huis

18 clos partiel ?

19 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Oui.

20 [Audience à huis clos partiel]

21 (expurgé)

22 (expurgé)

23 (expurgé)

24 (expurgé)

25 (expurgé)

26 (expurgé)

27 (expurgé)

28 (expurgé)

Page 1464

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11 Pages 1464-1467 expurgées. Audience à huis clos partiel.

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

Page 1468

1 (expurgé)

2 (expurgé)

3 (expurgé)

4 (expurgé)

5 (expurgé)

6 (expurgé)

7 (expurgé)

8 (expurgé)

9 [Audience publique]

10 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Maître Bourgon.

11 M. BOURGON : [interprétation] Merci, Monsieur le Président.

12 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Oui, nous sommes en audience publique,

13 Maître Bourgon.

14 M. BOURGON : [interprétation] Merci, Monsieur le Président. Nous n'avons

15 pas d'objection -- de problème lorsque le témoin dépose sur ce qu'il

16 considère être des effets d'optique et nous avons le contre-interrogatoire

17 pour lui poser des questions, mais nous serions heureux si mon collègue

18 pouvait s'abstenir de témoigner à la place du témoin. Je voudrais me

19 référer ici à la page 47, lignes 7 à 11, comme un exemple, ainsi qu'à la

20 page 49, lignes 10 à 14. Si mon confrère souhaite poser des questions --

21 souhaite dire cela lors de sa dernière plaidoirie, il pourra le faire à ce

22 moment-là. Mais nous préfèrerions entendre les réponses du témoin. Merci,

23 Monsieur le Président.

24 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Bien. Je vous remercie. Poursuivons.

25 M. McCLOSKEY : [interprétation] Nous avons compris, Monsieur Bourgon.

26 Monsieur le Président, est-ce que vous préférez que je n'essaie pas

27 d'expliquer les choses ?

28 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Non, disons les choses comme ceci. Il

Page 1469

1 faut faire une distinction entre un type de déposition et d'information et

2 d'autres. Je pense que, dans la mesure où le témoin a lui-même déjà dit un

3 certain nombre de choses concernant les fosses qui ont été creusées et les

4 exhumations qui ont été effectuées à tel endroit. On a également mis au

5 jour des éléments qui, d'après lui, correspondaient à la partie qui

6 manquait du cadre -- dans le cadrement [phon] de la porte. Alors, bien sûr,

7 M. McCloskey a tout à fait droit de s'y référer et d'en parler. Je ne vois

8 pas de problème particulier. Si vous voulez bien lorsqu'il y a évidemment

9 substitution par rapport à la déposition du témoin, à ce moment-là, nous

10 interviendrons, mais sans cela, non.

11 M. McCLOSKEY : [interprétation] Je comprends cela.

12 M. LE JUGE KWON : [interprétation] En ce qui concerne l'épaisseur le témoin

13 a également parlé de cela et M. McCloskey a expliqué les choses de façon

14 assez détaillée et je n'y vois pas de problème. Donc, poursuivons.

15 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Tenons-nous en à cela. On verra lorsque

16 les questions sont véritablement graves --

17 Oui, Maître Bourgon.

18 M. BOURGON : [interprétation] Je vous remercie, Monsieur le Président. Par

19 rapport aux lignes que j'ai évoquées j'avais compris que M. McCloskey était

20 en train d'essayer de justifier d'expliquer pourquoi une image apparaît de

21 telle ou telle manière -- que c'était une image vidéo, et c'était la raison

22 pour laquelle on ne nous pouvait pas voir l'épaisseur. Je veux dire j'avais

23 simplement l'impression que ces renseignements auraient dû nous venir du

24 témoin.

25 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] C'est également une explication que

26 nous-mêmes nous avons demandée. Je veux dire -- bon, écoutez, poursuivons,

27 Monsieur McCloskey, s'il vous plaît.

28 M. McCLOSKEY : [interprétation] M. Ruez a dit dans sa déposition au début

Page 1470

1 du fait qu'il y avait une distorsion à cause de la prise de vue vidéo.

2 Q. En tout état de cause, je pense, Monsieur Ruez, que nous en avons

3 terminé avec ces photographies et comme vous avez d'autres sites, est-ce

4 qu'une séquence vidéo a été prise à l'entrepôt de Kravica ?

5 R. Oui. Il y en a une lors de la première recherche, et en plus de cela,

6 le rapport qui a également été mentionné par les Juges et le rapport d'une

7 équipe d'expert de la police, des services de Renseignement naval, service

8 des Etats-Unis, et cette mission a été effectuée par vous au mois de

9 septembre, je crois, en 1996.

10 Q. Bien. Qui a fait ces prises de vue vidéo que nous avons bientôt voir ?

11 R. Ces vidéos ont été prises par Peter Nicholson, et la voix que nous

12 n'entendrons pas, avec les dates et les titres, est celle de Peter

13 Nicholson.

14 Q. Bien. Je pense que si afin de faire plus simple nous avons décidé

15 l'autre jour qu'il valait mieux ne pas avoir la bande sonore mais nous

16 pourrons donner des renseignements précis qui se réfèrent aux images. Je

17 pense que dans le cas précis nous pouvons donc regarder la vidéo et M. Ruez

18 peut donner des éléments, des précisions si cela vous convient.

19 Bien. Alors, voyons cette vidéo, et si nous pouvons - bon - enfin je cède

20 la parole.

21 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Nous allons suivre les mêmes règles que

22 celles de la semaine dernière, hypothèse qu'il n'y a pas d'objection à

23 élever par les équipes de la Défense, et comme je n'en ai pas entendu,

24 poursuivons.

25 [Diffusion de cassette vidéo]

26 LE TÉMOIN : [interprétation] La date était sur l'image.

27 M. McCLOSKEY : [interprétation] Est-ce que l'on pourrait, s'il vous plaît,

28 faire supprimer la transcription de ce qui a été dit dans la bande son,

Page 1471

1 s'il vous plaît, je m'adresse à la régie ?

2 Q. Monsieur Ruez, juste derrière cette palissade se trouvait la grenade.

3 R. Donc, ceci c'est l'entrée qu'a emprunté le Témoin 36. Voyez donc, on

4 entre, il y a l'ancienne maisonnée du garde à gauche qu'on a appelé la

5 guérite.

6 M. McCLOSKEY : [interprétation] Nous n'avons pas noté ce que disait le

7 compteur. Mais peut-être qu'il serait plus simple de faire défiler la

8 vidéo.

9 [Diffusion de cassette vidéo]

10 LE TÉMOIN : [interprétation] Donc voilà une prise de vue de l'entrée qui

11 était endommagée, vue de l'intérieur, qui était détruite. Cela, c'est

12 l'arrière de l'entrepôt et ce qui a été un champ de maïs. Sur ce champ de

13 maïs, on voit Peter Nicholson qui est en train de faire un gros plan sur

14 des douilles.

15 [Diffusion de cassette vidéo]

16 LE TÉMOIN : [interprétation] Nous revoici devant l'entrepôt. Maintenant, il

17 entre du côté est et les prisonniers étaient assis sur la gauche.

18 L'intérieur de l'entrepôt n'a pas été nettoyé jusqu'à ce moment-là. Peut-

19 être que c'est fait maintenant, mais, l'an dernier, il y avait encore

20 beaucoup d'échantillons que l'on pouvait recueillir à l'intérieur.

21 Ici, donc, il y a des gravats que nous examinons. Ils fouillent

22 méthodiquement.

23 Voici, l'emplacement où on a trouvé une grenade non explosée.

24 Le résultat de ces recherches que j'aie déjà décrit. Il y a là des marques

25 en jaune qui désignent précisément la position où se trouvent des douilles

26 de balles qui ont été trouvées dans le gazon, dans le champ, dans le pré et

27 devant l'entrepôt.

28 Donc, maintenant, nous tournons, nous allons autour de l'entrepôt.

Page 1472

1 Nous arrivons à l'arrière.

2 Voici une poignée de grenades.

3 Voici l'arrière de l'entrepôt.

4 Voici une poignée de grenades, voici une autre poignée de grenades.

5 Encore une. Deux autres poignées de grenades, un soulier et encore une

6 poigné de grenades.

7 Bon, on repasse sur les mêmes endroits. C'est la même chose. Je crois

8 qu'il avait manqué une ou deux de ces poignés ou des ces leviers.

9 Maintenant, il montre la fenêtre qui se trouve à l'arrière de

10 l'entrepôt, où on a trouvé ces poignées, ainsi que l'autre fenêtre.

11 Voici qu'il montre maintenant des douilles de balle. Là encore,

12 douilles de balle.

13 Voici des fragments de cartes d'identité. Voici un étui d'identité.

14 Voici un fragment de crâne.

15 Ceci, c'est derrière l'enceinte de l'entrepôt en passant un petit

16 ruisseau et en allant dans la direction des collines. Cela a été

17 l'itinéraire par lequel le survivant 37 s'est échappé.

18 Là, il y a un squelette qui a été retrouvé derrière et le légiste,

19 Bill Haglund, est en train de reconstituer les restes.

20 Voici une autre poignée de grenade devant l'entrepôt.

21 M. McCLOSKEY : [interprétation] Pour le compte rendu, cette séquence est le

22 numéro 1 575 sur la liste 65 ter.

23 Q. Bien, nous allons maintenant aller au-delà de Kravica et qu'elle est le

24 prochain arrêt, Monsieur Ruez ?

25 R. Le prochain arrêt c'est le lieu dit où les prisonniers qui ont survécu,

26 ce jour-là, ont été transportés, c'est-à-dire, la ville de Brutunac.

27 Q. Bien. Allons voir la 119. C'est une image fournie par les Etats-Unis et

28 qui est datée du 12 juillet. Je crois qu'elle est analogue à celle que nous

Page 1473

1 avons déjà vue. Il y a cette fois des annotations et sur quoi voulez-vous

2 appeler notre attention ?

3 R. Les points intéressants sont les trois flèches que l'on voit à droite

4 qui marque l'emplacement de l'école Vuk Karadzic. Puis, il y a une

5 prolongation. Le hangar qui se trouve derrière l'école Vuk Karadzic ainsi

6 que la vieille école.

7 Q. Bien. Alors, poursuivons.

8 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Un instant, cette photographie a été

9 fournie sans indication de la date; c'est bien cela ?

10 LE TÉMOIN : [interprétation] Oui, c'est exact.

11 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Je vous remercie.

12 LE TÉMOIN : [interprétation] Les marques en jaune ont été apposées dans le

13 cadre du procès du général Krstic.

14 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Nous ne sommes pas en mesure de savoir

15 quand cette image a été faite.

16 M. McCLOSKEY : [interprétation] Non.

17 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Je vous remercie. Si ce n'est que ceci

18 confirme que cela a été pris, le 12 juillet, mais on n'a pas l'heure. C'est

19 de l'heure que je voulais parler, non pas la date.

20 M. McCLOSKEY : [interprétation] Monsieur le Président, nous ne pouvons pas

21 toujours demandé mais si la Chambre souhaite avoir les heures, les

22 horaires, nous pouvons les demander.

23 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Je pense que nous avons vu une photo

24 qui était presque identique à celle-là où on voyait les autocars aligner

25 dans la zone adjacente au terrain de football.

26 M. McCLOSKEY : [interprétation] Oui, nous n'avons pas --

27 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] C'est la même photo en fait. Oui, en

28 fait, les cars, on peut encore les voir ici. Ces autocars, vous les voyez.

Page 1474

1 C'est la même photographie que celle que nous avons vue plus tôt, n'est-ce

2 pas, Monsieur Ruez ?

3 LE TÉMOIN : [interprétation] Oui, c'est exactement la même et d'après les

4 ombres que l'on voit, il est évidemment près de midi, presque midi.

5 M. McCLOSKEY : [interprétation] Nous allons demander à un guide, un Indien

6 qui pourra nous aider, nous éclairer là-dessus. Monsieur le Président, nous

7 avons essayé de faire preuve de beaucoup de retenues dans nos demandes

8 d'horaires auprès de ceux qui nous ont fourni, les Etats-Unis. Donc, comme

9 je disais, si la Chambre souhaite que nous les demandions, nous pouvons le

10 faire.

11 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Quelle était celle que nous avons vue

12 avant cela ?

13 LE TÉMOIN : [interprétation] C'est la même.

14 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Est-ce que c'était le numéro 10 ? Non.

15 C'était un graphique. C'était un survol à Bratunac, numéro 11.

16 M. McCLOSKEY : [interprétation] Oui, c'est cela, le numéro.

17 LE TÉMOIN : [interprétation] 11, oui.

18 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Bien. Je vous remercie. Poursuivons.

19 M. McCLOSKEY : [interprétation]

20 Q. Revenons-en où nous étions ? Bien. Alors, maintenant, voyons le cliché

21 suivant, et là pourriez-vous nous donner les orientations concernant ces

22 photographies sur les clichés 120, s'il vous plaît.

23 R. L'idée ici, c'est de montrer quelle était l'apparence de cet endroit à

24 un moment donné ? Ceci est probablement daté de l'été 1997, lorsque l'on

25 entre dans le périmètre de l'école Vuk Karadzic. L'école Vuk Karadzic se

26 trouve à gauche de l'image. Puis le mur blanc correspond au gymnase de

27 l'école Vuk Karadzic. A la droite du gymnase se trouve ce que l'on a appelé

28 le hangar qui, je sais, n'existe plus aujourd'hui. A la droite du hangar,

Page 1475

1 il y a ce qu'on a appelé la vieille école qui a également été utilisé comme

2 centre de détention.

3 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] La partie de l'image qui montre selon

4 vous l'école Vuk Karadzic, est-ce que c'est l'avant ou l'arrière du

5 bâtiment ?

6 LE TÉMOIN : [interprétation] C'est l'arrière du bâtiment.

7 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] C'est ce que je pensais.

8 LE TÉMOIN : [interprétation] La façade suit la route, la rue.

9 M. McCLOSKEY : [interprétation] Bien

10 Q. Pourrions-nous passer à l'image suivante. Ceci ressemble beaucoup à

11 l'image que nous avons déjà vue pour une raison quelconque, il n'y a pas de

12 date. Elle sert à quoi --

13 R. Le but c'est de montrer les principaux endroits où des prisonniers ont

14 été vus dans la ville de Bratunac le 13 juillet. De sorte que les points le

15 cercle rouge l'école Vuk Karadzic, le hangar et la vieille école. La ligne

16 qui est devant n'est pas bien placée. C'est une ligne qui doit représenter

17 des cars et des camions. En fait, ce n'était pas parallèle à l'école, mais

18 c'était aligné dans la rue juste devant l'école la ligne qui se trouve en

19 bas de l'image montre ou représente une ligne de cars devant le garage de

20 Vihor. Il y a une ligne qui représente le centre-ville, mais je ne suis pas

21 certain de cela. A côté de l'hôtel Fontana. Puis, la ligne en haut de

22 l'image représente quelques cars ou bus qui ont été vus par les personnels

23 militaires de l'ONU devant le quartier général de la Brigade de Bratunac.

24 Q. Je pense que c'est tout pour Bratunac et nous allons poursuivre. Nous

25 allons aller --

26 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Un instant. La ligne qui est en haut de

27 l'image, et la ligne qui est tout en haut de l'image donc elle représente

28 quelques bus ou cars qui ont été vus par vous-même et par des personnels

Page 1476

1 militaires devant le quartier général de la Brigade de Bratunac, c'est

2 laquelle ? Je vois c'est la ligne rouge qui traverse -- qui entre dans le

3 rectangle.

4 LE TÉMOIN : [interprétation] Oui, parce que ce rectangle en fait cache ce

5 que l'on appelait l'usine de "koul lin" et le quartier général se trouvait

6 devant cette usine.

7 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Bien. Cela c'est pour du personnel

8 militaire de l'ONU. Je suppose que vous avez des éléments de preuve sur

9 ceci, Monsieur McCloskey ?

10 M. McCLOSKEY : [interprétation] Oui.

11 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] C'est assez, c'est assez. Merci.

12 M. McCLOSKEY : [interprétation] Nous avons également une autre photographie

13 qui en fait dont la ligne ne traverse pas le quartier général.

14 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Pourquoi est-ce que la photo -- est-ce

15 que la photo indique l'endroit du quartier général du SDS ? Est-ce qu'est

16 en rapport à cela ?

17 M. McCLOSKEY : [interprétation] C'est un témoin qui répondra à cette

18 question, M. Deronjic, le QG du SDS et ses bureaux et, en fait, a occupé

19 différents endroits à différents moments.

20 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Bien. Poursuivons.

21 M. McCLOSKEY : [interprétation]

22 Q. Alors, maintenant, on a à l'endroit de la vidéo de Nova Kasaba une

23 indication, une ligne qui indique la position des fosses. Est-ce que nous

24 allons la voir maintenant ?

25 R. Oui, on pourrait la voir maintenant.

26 M. McCLOSKEY : [interprétation] Bien. Alors, si nous pouvions faire cela.

27 Nous allons faire marche arrière dans la chronologie de notre présentation,

28 pour en revenir à Nova Kasaba.

Page 1477

1 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Excusez-moi, de vous avoir interrompu,

2 Monsieur McCloskey.

3 M. McCLOSKEY : [interprétation] Monsieur le Témoin, si vous voulez rester à

4 une narration limitée ou un commentaire de la vidéo, nous vous en serions

5 très reconnaissants. Il s'agit de la pièce 65 ter 1686.

6 [Diffusion de cassette vidéo]

7 LE TÉMOIN : [interprétation] Ici c'est une vue de la vallée de Cerska, le

8 croisement en Kanjevici, donc, qui survolons la route qui va vers Nova

9 Kasaba. Ici, au centre de l'image, il y a le lieu d'exécution supposé dont

10 nous avons parlé, ainsi que le lieu où il y aura les fosses communes.

11 Deuxième lieu occupé par les fosses communes. Nous survolons toujours la

12 route qui mène à Nova Kasaba, ici le terrain de football et juste derrière

13 la ville de Nova Kasaba. Nous survolons la ville de Nova Kasaba survole

14 toujours Nova Kasaba et on retourne vers le nord.

15 Au centre de l'image, le terrain de football, centre gauche ici.

16 Ici le pied de la colline dont le sommet le croisement de Konjevic Polje.

17 Donc c'est de ce point particulier que les gens pouvaient observer la route

18 bitumée avant d'essayer de trouver un moyen de la traverser.

19 Encore une fois le centre d'exécution supposé en bas à gauche et les fosses

20 communes juste devant ce coin-là.

21 Q. Ceci conclut ce que vous avez mentionné comment étant le lieu

22 d'exécution du sud. Maintenant nous allons passer au lieu d'exécution de la

23 zone nord. Si nous pouvions prendre la pièce 120. Nous voyons sur cette

24 carte que vous avez encerclé un cercle jaune la zone d'Orahovac. Où vous

25 êtes-vous arrêté ensuite ?

26 R. Ceci montre la zone entre Srebrenica et la ville de Bratunac et le

27 centre de Détention dans la zone nord, c'est une école qu'on appelait avant

28 l'école de Grbavci, mais qui semble également s'appelé l'école d'Orahovac.

Page 1478

1 On l'appelait Grbavci.

2 Q. Bien. Alors, avant que l'on arrive à l'école de Grbavci ou Orahovac,

3 pourriez-vous nous dire comment vous avez eu connaissance de cette

4 école pour autant que vous vous en souveniez ?

5 R. Oui. Je suis sûr de pouvoir vous répondre. Au cours de l'été 1995, nous

6 avons interrogé plusieurs personnes qui ont déclaré avoir été détenues dans

7 une école qui avait un gymnase attenant et qui se trouvait dans la zone d'à

8 proximité de Zvornik. Ensuite, qu'après avoir été mené vers un lieu

9 d'exécution elle pouvait se retrouver grâce à un point de référence.

10 C'était une ligne de chemin de fer. Alors, notre première tentative pour

11 essayer de retrouver ce lieu était à travers un ou une enseignante qui

12 était réfugiée à Tuzla et qui a dit que la seule école avec un gymnase

13 attenant dans la zone à proximité à l'ouest de Zvornik était l'école

14 Grbavci. Nous n'avons pas pu trouver de carte qui indiquait un chemin de

15 fer, mais, enfin, nous avons pu en trouver une et nous avons identifié un

16 lieu ou une zone suspecte. Alors, on a demandé à l'ambassade américaine de

17 nous donner des prises de vue aérienne et ceci nous a permis d'identifier

18 le site d'exécution qui était attenant au centre de détention.

19 Q. Alors, en sachant cela pouvez-vous commenter les images ou les

20 photographies que vous avez choisies et je crois que le premier cliché sera

21 le numéro 123. Pourriez-vous nous en dire plus ?

22 R. Il s'agit d'une vue prise de l'hélicoptère de l'école de Grbavci. En

23 bas de la photo la route mène à une route principale qui relie Zvornik à

24 Tuzla. Vers la gauche de la photographie, il y a une route, qui mène vers

25 une zone où il n'y a pas grand-chose à voir. Quelques 800 mètres dans cette

26 direction vers le nord, il y a deux prairies qui ont été utilisées comme

27 site d'exécution. Nous voyons le bâtiment principal au centre avec un toit

28 noir. La zone blanche à la gauche de ce bâtiment et une cour de récréation

Page 1479

1 d'école, et ensuite, la structure blanche avec un toit marron et le gymnase

2 de cette école.

3 M. LE JUGE KWON : [interprétation] Un instant. Est-ce que ceci représente

4 la totalité d'Orahovac, ou est-ce qu'à l'arrière-plan il semble y avoir un

5 autre ensemble de bâtiments ? Je ne dirais pas qu'il s'agit d'un village

6 nécessairement. Est-ce que vous savez de quoi il s'agit ? Est-ce que vous

7 savez de quoi il s'agit ?

8 LE TÉMOIN : [interprétation] Oui. Ce que vous voyez ici, c'est Orahovac que

9 vous voyez en haut de cette photographie.

10 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Donc, ce qu'on voit en bas, c'est la

11 périphérie du village, n'est-ce pas ?

12 LE TÉMOIN : [interprétation] Oui.

13 M. McCLOSKEY : [interprétation]

14 Q. Alors, les maisons en haut, Monsieur Ruez, ce n'est pas une erreur s'il

15 s'agit de maisons de Grbavci.

16 R. Oui, c'est exact. De l'autre côté où il y a les fosses, il s'agit de la

17 zone de Orahovac.

18 Q. Passons au cliché suivant. Nous voyons sur la pièce 124, il s'agit de

19 photographies prisent sous la neige. Est-ce que ces photos ont été prises

20 au courant de la même en mission, en janvier 1996, que l'on a vue sur les

21 photographies de Kravica ?

22 R. Oui. J'ai utilisé cette photographie parce qu'elle a été prise à la

23 date la plus proche des événements, donc on espère pouvoir voir le moins de

24 changement. Celle-ci était à temps parce que l'on voit au centre de la

25 photo une clôture métallique et cette clôture a été décrite par plusieurs

26 personnes qui sont passées par cette école parce qu'elles déclarent avoir

27 longé une clôture à pied avant d'être entrées dans un gymnase. Elles ont

28 déclaré d'avoir déposé leurs affaires sur un tas d'affaires avant d'entrer

Page 1480

1 dans le bâtiment. Donc, il s'agit ici de la clôture que les témoins ont

2 reconnue avant d'entrer dans le bâtiment.

3 Q. Bien. Passons au cliché suivant, s'il vous plaît. La pièce 125. De quoi

4 s'agit-il ?

5 R. Il s'agit de l'intérieur du gymnase avec une porte, avec la flèche qui

6 indique l'entrée et une autre porte, avec la flèche qui indique la sortie

7 vers les vestiaires. Si on traverse les vestiaires, il y a une autre porte

8 qui donne sur la cour où le préau de ce gymnase.

9 Q. Alors, ces mots particuliers, pourquoi est-ce qu'une porte est appelée

10 entrée et l'autre sortie ?

11 R. Sur la base des dépositions des témoins, c'était la porte d'entrée,

12 nous l'avons appelée entrée parce que c'était la porte par laquelle ils

13 entraient; même chose pour la porte de sortie, c'était la porte par

14 laquelle ils sortaient.

15 Q. Savez-vous, pour ce cliché 125, si ceci a été pris en janvier 1996 ou

16 plus tard ?

17 R. Non. Un petit peu plus tard, probablement en avril 1996.

18 Q. Bien. Très bien.

19 R. Ou peut-être même plus tard. Excusez-moi, j'y suis revenu plusieurs

20 fois.

21 Q. Bien, très bien. Alors, passons au cliché suivant, le 126.

22 R. En fait, c'était vraiment plus tard. Cette photo a été prise quand nous

23 y sommes revenus avec plusieurs des survivants en 1998.

24 Q. Alors, bien. Cliché 126. Qu'est-ce que celui-ci représente ?

25 R. Pour vérifier les témoignages des personnes qui ont dit que des hommes

26 les gardaient alors qu'ils étaient de temps à autre, qu'ils tiraient au-

27 dessus de leurs têtes vers les fenêtres ou le plafond, nous avons vérifié

28 le plafond et il y a des impacts de balles sur les murs et un sur le

Page 1481

1 plafond.

2 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Attendez, attendez. Est-ce qu'il n'y a

3 qu'un seul impact de balle qui était visible ?

4 LE TÉMOIN : [interprétation] Non, il n'y en avait au moins trois. Ici, on

5 en voit un. Une autre photographie en montre deux ou plus, je crois.

6 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Bien.

7 LE TÉMOIN : [interprétation] Il s'agit du cliché suivant.

8 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Donc, tout au plus, vous avez vu trois

9 impacts de balles ou trois impacts que vous avez conclu comme étant des

10 impacts de balles ?

11 LE TÉMOIN : [interprétation] Oui.

12 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Bien.

13 M. McCLOSKEY : [interprétation]

14 Q. Alors, passons à la pièce 128.

15 R. Il s'agit d'une vue différente.

16 Q. Bien. Alors 128, qu'est-ce que c'est que ceci ?

17 R. Ceci est une photographie de l'intérieur du gymnase qui a été prise

18 d'un angle différent. On a montré cette photographie aux survivants et au

19 moins l'un d'entre eux a identifié les fenêtres d'après leur forme.

20 Q. Bien. Passons à la pièce 129.

21 R. Cette photographie montre des traces suspectes sur les fenêtres du

22 gymnase. Je ne les ai pas toutes compté, mais celles-ci étaient les plus

23 évidentes, si je puis dire.

24 Q. Bien. Passons à la pièce 130.

25 R. Il y a deux choses à mentionner au sujet de cette photographie.

26 Premièrement, la structure visible en haut à droite de la photographie

27 qu'une porte avec des barreaux, il s'agit de la porte de sortie du

28 vestiaire.

Page 1482

1 Q. En quoi ceci est-il important pour l'enquête ?

2 R. D'après les survivants, ils avaient d'abord été emmenés à travers un

3 vestiaire où on leur a donné un verre d'eau et on leur a mis un bandeau sur

4 les yeux avant d'être mis dans un camion.

5 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Monsieur Ruez, avant d'avoir visité ou

6 d'avoir vu cette école de Grbavci. Est-ce qu'elle avait repris sa fonction

7 de bâtiment d'école ?

8 R. Non. En janvier 1996, elle était vide. Au cours de toute l'année 1996,

9 elle est restée ville. Je pourrais dire que l'école a repris ses activités

10 en 1997.

11 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] A quand remonte cette photo ?

12 LE TÉMOIN : [interprétation] En juin 1996.

13 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Très bien.

14 LE TÉMOIN : [interprétation] Non, en juin ou avril 1996.

15 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Avril 1996. Je vous remercie.

16 M. McCLOSKEY : [interprétation]

17 Q. Alors, derrière cette porte à barreaux, est-ce que cette partie du

18 bâtiment a changé ?

19 R. Oui. Je vous montrerai par la suite que cette porte a été scellée avec

20 des blocs, je ne connais pas la terminologie en anglais.

21 Q. Que voyez-vous sur la photographie ?

22 R. Ici, il y a un tas de gravats que nous avons fouillé pour voir si nous

23 pouvions y trouver des objets d'un intérêt quelconque.

24 Q. Passons au cliché suivant. Que représente cette double image ?

25 R. Voilà les résultats de nos recherches. Nous avons fouillé dans les

26 gravats. On voit plus de détails dans la vidéo commentée par Peter

27 Nicholson qui donne le nombre de douilles trouvées et de morceaux de tissus

28 et de vêtements. Mais ce que nous avons trouvé principalement dans les

Page 1483

1 gravats, ce sont des bouts de tissus et des douilles.

2 Q. Bien. Passons à la pièce 132. De quoi s'agit-il ?

3 R. Ce sont des bouts de tissus que nous avons trouvés. Nous avons

4 également trouvé un camion "Caterpillar", des bouts de tissus attachés et

5 noués.

6 Q. Passons à la pièce 133. Que représente-t-il ?

7 R. Après avoir passé en revue tous les bouts de tissus que nous avons

8 trouvés. Nous en avons sélectionné quelques-uns pour pouvoir, par la suite,

9 les envoyer au laboratoire et comparer ces morceaux de tissus avec d'autres

10 trouvés dans d'autres endroits ou dans des fosses communes.

11 Q. Est-ce que ceci a été fait ? Est-ce que les résultats de cette analyse

12 seront dans les rapports de M. Manning ou d'autres ?

13 R. La comparaison des résultats sera expliquée par Dean Manning.

14 Q. Très bien. Passons au cliché suivant.

15 R. Il n'y a pas de date sur cette photographie mais je crois que je peux

16 établir la date à 1998. Nous sommes retournés avec deux survivants sur le

17 site de l'exécution et, lorsque nous sommes passés près de l'école, j'ai

18 pris cette photographie puisque la porte avait été condamnée. La porte

19 avait été condamnée ou la porte de sortie du vestiaire.

20 Q. En fait, j'ai noté dans votre commentaire que nous avons une vidéo de

21 quatre minutes de Vuk Karadzic. C'est une autre vidéo de Peter Nicholson,

22 n'est-ce pas ?

23 R. Oui.

24 Q. Bien. Si nous pouvons voir la vidéo, vous pouvez faire votre

25 commentaire.

26 [Diffusion de cassette vidéo]

27 LE TÉMOIN : [interprétation] En bas, vous pouvez voir a voie du chemin de

28 fer ainsi que l'école. Ceci est l'entrée de l'école avec la clôture à

Page 1484

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11 Page intercalée pour assurer léquivalence de pagination des

12 versions anglaise et française

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

Page 1485

1 droite, la porte d'entrée. A droite, ceci mène vers l'école. A gauche, ceci

2 mène au gymnase, voici l'entrée, la sortie. Des morceaux de tissus, ceux-ci

3 n'étaient plus dans le gymnase en 1996. Des enfants nous avons les ont

4 amenés par la suite.

5 Un tas de gravas -- des détritus.

6 Ensuite, ils donnent une description des objets trouvés, après avoir

7 de les comptés. Il est en train de compter les différentes balles, douilles

8 de calibres différents, ainsi des ceintures de munition, des boites de

9 munitions, des réservoirs à gaz. Ensuite, il compte les morceaux tissus.

10 L'INTERPRÈTE : (L'interprétation de la traduction de gaz "canister"

11 comme étant bouteilles à gaz, il pourrait s'agir de bidons d'essence.

12 M. McCLOSKEY : [interprétation] Monsieur le Président, ceci était 65

13 à 1701 et je crois que ceci serait le moment idoine pour une interruption.

14 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Parfait. Donc, nous allons prendre 30

15 minutes de pause pour expurger le témoignage et nous allons revenir ici à

16 13 heures.

17 --- L'audience est suspendue à 12 heures 25.

18 --- L'audience est reprise à 12 heures 58.

19 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Poursuivez, Monsieur McCloskey.

20 M. McCLOSKEY : [interprétation] Merci, Monsieur le Président.

21 Q. Monsieur Ruez, nous en avions terminé de l'école. Pourriez-vous en

22 quelques mots nous dire ce que vous avez appris des survivants pour ce qui

23 est des événements qui se sont produits plus tard pour -- vous regardez

24 ceci dans le contexte de l'enquête ?

25 R. Oui. Ils ont été emmenés par camions de ce vestiaire à l'école de

26 Grbavci, quatre survivants affirment que le trajet à bord d'un camion était

27 court, certains disent que cela a duré cinq, un autre notamment a dit que

28 cela a duré 20 minutes. Ils auraient été emmenés dans un pré proche où il

Page 1486

1 devait être exécuté.

2 Q. Voyons la première pièce qu'à ce propos, cliché 135. Nous voyons

3 l'école Grbavci à gauche. Est-ce que vous pouvez nous situer là, nous

4 orienter ?

5 R. A gauche de l'écran, vous avez une toute petite partie de l'école de

6 Grbavci. Puis, il y a une ligne qui part de la gauche, c'est la route

7 principale qui va de Zvornik à Tuzla. D'abord, on voit dans le bas de

8 l'image la route asphaltée. Vous voyez l'indication "road," route qui va

9 vers la droite et puis vous avez plus haut une ligne droite, la voie

10 ferrée, qui va dans le même sens. Il y a précisément 800 mètres -- à 800

11 mètres de l'école de Grbavci en allant vers le nord, deux prairies, deux

12 prés que nous n'avons pu repérer exactement que grâce aux photos aériennes

13 fournies. Il y en a une qui indique le site 1, c'est celui qui se trouve

14 derrière la voie ferrée. L'autre, nous l'avons appelé site 2. Mais je pense

15 qu'il y a un élément supplémentaire de confusion parce qu'en fait, les

16 étiquettes sont inversées.

17 Q. Nous allons régler ceci plus tard. Rappelons-nous qu'il faudra inverser

18 la 135.

19 R. Oui. Parce que le signe indiquait comme étant le site de celui qu'on a

20 appelé aux fins d'exhumation LZ 1, cela voulait dire Lazete, c'est un

21 hameau tout proche et il est appelé : "Site Lazete 1." Ce qu'on voit ici

22 indiquait comme étant le site d'exécution 1 a été appelé LZ 2 pendant le

23 processus d'exhumation.

24 Q. Soyons clairs. Comment avez-vous pu repérer et trouver ces deux lieus

25 que vous indiqués ici comme étant des lieux d'exécution ?

26 R. Uniquement grâce à l'imagerie aérienne. Sans elle, je ne pense pas que

27 nous aurions trouvé ces endroits.

28 Q. Bien. Voyons le cliché suivant. Le 136. C'est une photo aérienne

Page 1487

1 fournie par les Etats-Unis et de nouveau, l'image présente deux clichés :

2 l'un effectué le 5 juillet 1995, l'autre le 27 juillet 1995. Pourriez-vous

3 expliquer ce que ceci a signifié pour votre enquête ?

4 R. Deux signes particuliers à l'encontre de ces photos. Vous avez la ligne

5 en haut à gauche, sur les deux photos elle représente la route asphaltée.

6 Vous avez une ligne droite qui va en bas à droite vers en haut à droite,

7 c'est la voie ferrée. Vous le voyez ? Le

8 5 juillet, le long de ce chemin de terre qui relie la route asphaltée, qui

9 passe derrière et qui va vers la voie ferrée.

10 Q. On va utiliser ce petit système de la main pour montrer.

11 R. Donc, c'est un chemin de terre qui passe en dessous de la voie ferrée

12 et reprend une route, et on arrive ainsi à un lieu où, manifestement, le

13 terrain a été retourné entre le 5 juillet et le 27 juillet.

14 Q. Prenons maintenant le cliché effectué le 27 juillet. Pourriez-vous nous

15 dire -- bon, c'est visible, je pense, mais commençons par la route

16 asphaltée. Montrez-nous l'endroit où il y cette terre qui a été remuée ou

17 retournée ?

18 R. Il y a, en fait, deux lieux où la terre a été retournée. Il y en a un

19 qui est derrière la voie ferrée, celui-ci, je vous montre maintenant et un

20 qui se trouve juste à l'angle formé par le chemin de terre et la route

21 asphaltée, celui-ci, que je vous montre maintenant.

22 Q. Ces images nous le montrent, mais vous qui connaissez le terrain,

23 pouvez nous dire ou de quelle façon le chemin de terre franchit la voie

24 ferrée ?

25 R. Il y a une espèce de petit tunnel.

26 Q. Grâce à ces images, qu'avez-vous pu faire ?

27 R. Nous avons d'abord pu trouver l'endroit et nous avons effectué des

28 recherches pour voir s'il y avait des traces éventuellement de fosses

Page 1488

1 communes.

2 Q. Je pense que nous aurons une meilleure orientation grâce au cliché

3 suivant. Je pense que c'est la même image ou ce sont les mêmes images que

4 les précédentes; mais ici, qu'y a-t-il de plus, des indications en jaune ?

5 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Un instant. Ceci ne correspond pas avec

6 la correction que vous avez apportée auparavant parce que LZ 1 semble être

7 ce que vous avez indiqué comme étant le site 1 et LZ 2 semble correspondre

8 au site 2 qu'on avait sur la photo précédente, n'est-ce pas ?

9 M. McCLOSKEY : [interprétation]

10 Q. Vous pouvez l'expliquer, Monsieur Ruez ?

11 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Oui, oui. Je ne demande rien d'autre

12 que cela, une explication.

13 LE TÉMOIN : [interprétation] En fait, je répondrai par la négative parce

14 que sur une autre photo, si je prends un autre angle, si je retourne la

15 photo, parce qu'ici l'angle sème la confusion. Parce que ce qu'on voit

16 comme étant LZ 1 sur cette photo, sur la pièce précédente, c'est le site

17 d'exécution 2. Le problème, c'est que l'angle de prise de vue est

18 différent. On est parti d'une direction différente. A la pièce suivante,

19 j'aurais tourné pour avoir un autre angle, cette photo aérienne de cette

20 façon-là, vous pouvez établir un lien entre cette photo-ci et celle que je

21 vais vous montrer.

22 M. McCLOSKEY : [interprétation] Ici, il y a de nouveau un mauvais

23 étiquetage, si j'ose dire, donc, la confusion persiste.

24 Q. Mais la 137 est bien étiquetée ?

25 R. Oui. La conclusion pourra s'expliquer peut-être plus tard. C'est parce

26 qu'au départ, nous avions supposé que le premier site d'exécution était le

27 premier site, mais, en fait, le premier site a été celui auquel nous avions

28 donné le nom "site numéro 2."

Page 1489

1 Q. Inutile d'aborder cela maintenant.

2 R. Non.

3 Q. Prenons maintenant le cliché 138. Je pense ici que l'étiquetage n'est

4 pas correct ? C'est cela ?

5 R. Oui. Ici, en fait, il faut lire LZ 2. Excusez-moi. Oui, il faudrait que

6 ce soit LZ 2.

7 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Oui, parce que c'est à côté de la voie

8 ferrée, donc, cela ne peut pas être LZ 1.

9 LE TÉMOIN : [interprétation] Effectivement, c'est LZ 2.

10 M. McCLOSKEY : [interprétation]

11 Q. C'est celui qui est le plus éloigné de la route asphaltée, n'est-ce pas

12 ?

13 R. Oui. Vous voyez sur cette photo la voie ferrée, les rails et vous voyez

14 l'endroit où on voit encore qu'on a retourné de la terre, comme l'indique

15 la flèche jaune.

16 M. McCLOSKEY : [interprétation] Nous allons apporter une correction finale

17 pour que l'étiquetage soit le bon.

18 Q. Qu'est-ce que le cliché 139 nous montre ?

19 R. C'est cette même zone de LZ 2 où la terre a été retournée. D'abord,

20 nous avons vérifié la couche superficielle où on a indiqué par des

21 marqueurs plusieurs endroits et tout ceci a été répertorié. Je vais vous en

22 montrer uniquement quelques échantillons.

23 Q. Voyons cliché 140.

24 R. Là, où vous avez le marqueur jaune 25, vous voyez un os du fémur, un

25 ossement humain.

26 Q. Le marqueur 32, en cliché 141 ?

27 R. Ici, vous avez une mâchoire humaine.

28 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Ne tirons pas de conclusion et de dire

Page 1490

1 que cet os de mâchoire appartient à un être humain. Laissez ce soin aux

2 experts.

3 M. McCLOSKEY : [interprétation]

4 Q. Comment êtes-vous arrivé à cette conclusion ? Comment le savez-vous ?

5 R. Parce que nous avions sur place le Pr Bill Haglund qui nous a décrit

6 les ossements que nous rencontrions.

7 Q. Fort bien. Qu'est-ce qu'on voit au cliché 142 ?

8 R. Au marqueur 17, vous avez une douille.

9 Q. Bien. Cliché 143.

10 R. Ici, marqueur 43. Vous avez un vêtement avec un nud et puis, vous avez

11 aussi du tissu qui sort du sol.

12 Q. Bien. Cliché 744.

13 R. Cette photo veut seulement vous montrer un point de repère, une

14 référence avec le lieu où certains de ces objets ont été trouvés. Vous avez

15 l'endroit où se trouvaient notamment les objets au marqueur 17 et 43.

16 Q. Fort bien. Prenons le cliché 145. Qu'est-ce qu'il nous montre ?

17 R. C'est une zone décrite par un des survivants comme une ère de repos.

18 C'est comme cela qu'on appelait pour les soldats des pelotons d'exécution.

19 Q. Il y a juste derrière ce camion blanc, un parapet, qu'est-ce que c'est

20 exactement cette zone ?

21 R. Vous avez une ouverture dans le talus qui soutient -- le remblai qui

22 soutient la voie ferrée. Effectivement, c'est ce petit passage en dessous

23 de la voie ferrée qui devait permettre d'aller de l'autre côté.

24 Q. Cliché 143.

25 R. Ici, c'est une partie herbeuse qui était censée être l'ère de repos et

26 là, nous avons trouvé des boîtes de cartons qui sont les boîtes où on

27 trouve des balles de 762 millimètres ?

28 Q. Qu'est-ce que nous montre le cliché 147.

Page 1491

1 R. Au sommet de cette partie un peu surélevée, nous avons trouvé une ligne

2 et là, nous avons trouvé une boîte en aluminium que vous allez retrouver.

3 Sur la photo suivante, c'est une boîte désormais vide de munitions.

4 Q. 148.

5 R. A un moment donné, il y avait dans cette boîte 1 250 balles.

6 L'INTERPRÈTE : L'interprète n'a pas sûr de chiffre -- de balles de 762

7 millimètres.

8 Q. Vous l'avez constaté en lisant ce qui était écrit sur cette boîte ?

9 R. Oui.

10 Q. 149, qu'est-ce que c'est ?

11 R. Nous n'avons pas trouvé ceci sur les lieux. Cela n'a aucun rapport.

12 Mais pour nous montrer comment une boîte de munitions se présente ? Vous

13 avez d'abord une espèce de boîte en bois. Puis, vous avez à l'intérieur un

14 revêtement en aluminium et puis, vous avez les cartons. C'est une boîte

15 dans laquelle se trouvent les balles, elles-mêmes.

16 Q. Cliché 150, qu'est-ce qu'il nous montre ?

17 R. Vous avez ici un aperçu du lieu. La partie où la terre était retournée

18 qui va de la droite de l'image jusqu'à la partie où il y a ce ruban jaune

19 et vous avez par cette ligne en pointillé l'indication du chemin qu'il faut

20 prendre pour aller en dessous de la voie ferrée et arriver à ce qu'on a

21 appelé LZ 2.

22 Q. Fort bien. Prenons le cliché 131. Dites-nous où nous sommes ? Quelle

23 est la perspective ?

24 R. La photo est prise de la voie ferrée. Nous regardons vers la route

25 asphaltée qui mène à l'école pour autant qu'on tourne à droite. Vous avez

26 un cercle en pointillé qui indique le deuxième lieu d'exécution, ainsi que

27 la fosse commune qui se trouve dans cette zone.

28 Q. En guise de synthèse, nous allons prendre le cliché suivant. Qu'est-ce

Page 1492

1 qu'il nous montre ?

2 R. C'est un plan fixe de la vidéo filmée depuis l'hélicoptère qui monte.

3 La flèche vous montre de là qu'on vient de l'école de Grbavci. On a le

4 premier site d'exécution. Celui qu'on a appelé LZ 2. Tout près juste à

5 l'angle de la route asphaltée, on a le deuxième site appelé LZ 1.

6 Q. Bien. Prenons le lieu suivant. Le 653, qu'est-ce qu'il nous montre ?

7 R. Nous sommes, à peu près, à 200 mètres du site appelé LZ 2. Vous le

8 verrez indiquer sur une photo, une photo aérienne, celle-là. C'est là que

9 nous avons trouvé un tas de déchets qui se trouvait le long de ce chemin de

10 terre.

11 Q. Prenons le cliché 154; qu'est-ce qu'on voit ?

12 R. C'est une photo que j'ai prise pendant la fouille que nous avons

13 effectuée lorsque nous avons fouillé ce tas de déchets.

14 Q. Nous allons voir ceci de plus près lors de la séquence vidéo ?

15 R. Tout à fait.

16 Q. Prenons le cliché suivant, 155, nous l'avons déjà vu. Mais ici, vous

17 avez apporté une autre annotation "Dimonsdi" [phon], dépotoirs ou dépôts

18 d'immondices ?

19 R. Oui. Nous avons trouvé ici ce dépotoir, ce lieu, le long du chemin de

20 terre un peu éloigné des lieux où il y a eu exécutions et enterrements, et

21 ensevelissements.

22 Q. Maintenant, nous allons avoir une séquence vidéo qui devrait faire

23 environ cinq minutes. C'est la pièce 17, 18 de la liste 65 ter. Pourriez-

24 vous nous relater brièvement ce que l'on voit.

25 [Diffusion de cassette vidéo]

26 LE TÉMOIN : [interprétation] Ici, nous voyons l'école depuis l'hélicoptère.

27 Nous allons sens inverse, là. Donc, nous allons dans la direction opposée

28 par rapport au site. La route qui va vers le nord, vers le site, a gauche,

Page 1493

1 vous voyez la voie ferrée. Nous suivons, maintenant, la route en direction

2 des sites. Ici, je vais bientôt faire un plan rapproché des deux sites que

3 vous voyez ici, maintenant. Nous filmons au sol. Ici, en fait, c'est Peter

4 Nicholson qui filme. La date, c'est le mois d'avril 1996. Ici, vous avez le

5 site 2. Manifestement, vous voyez que le sol a été remué, retourné.

6 M. McCLOSKEY : [interprétation]

7 Q. Est-ce que c'est le fait du TPY ? Est-ce que c'est le TPY qui a remué

8 ce sol ?

9 R. Non. Ce jour-là, tout ce que nous avons fait, c'est faire une sonde,

10 c'est sondé le terrain dans la boue par une sonde.

11 Q. Fort bien.

12 [Diffusion de cassette vidéo]

13 LE TÉMOIN : [interprétation] C'est ici que nous avons commencé à faire des

14 recherches, dans cette boue. Vous voyez ici le Pr Bill Haglund, qui est en

15 train de creuser avec l'aide de deux collègues, Jean-Pierre Capelle [phon]

16 et Frederic Butler - excusez-moi - Buckley.

17 M. McCLOSKEY : [interprétation]

18 Q. Pourriez-vous nous indiquer qui est Haglund parce que tout le monde

19 creuse ?

20 R. Celui, qui a les vêtements jaunes et un chapeau, c'est le Pr Haglund.

21 Vous avez la boue qui est de couleur verdâtre. C'est cela qui l'a attiré

22 vers cet endroit parce qu'en c'est verdâtre c'est assez typique de boue,

23 qui a été en contact avec des corps en décomposition. Vous voyez cette

24 douille.

25 Sans son, je ne peux pas vous le dire, mais je pense qu'il fournit

26 une explication, à ce moment-là, à propos de la présence d'un ossement

27 humain ou je ne sais pas si c'est de la chair ou un vêtement en tissu et

28 d'autres faits à la main.

Page 1494

1 Nous sommes maintenant dans le secteur de ce dépôt "Dimonsdi" ou de

2 la décharge. Ici c'est ce qu'on a trouvé suite à la fouille -- à la

3 recherche effectuée dans cette décharge. Vous voyez qu'on a plusieurs

4 chaussettes, nous sommes en train de compter combien il y en a aussi des

5 vêtements, des couvre-chefs, certains confectionnés à la main d'autres qui

6 viennent d'une usine --

7 Plusieurs autres vêtements, des liens. Vous voyez ces bouts de tissu,

8 environ une centaine de certains sont encore noués : des balles qui n'ont

9 pas encore été tirées, des balles de réserve, des documents, des

10 photographies.

11 M. McCLOSKEY : [interprétation]

12 Q. Quand je vois la synthèse que vous aviez -- je vois que là se termine

13 de la partie concernant les fosses d'Orahovac -- ou plutôt, de votre

14 dessins ou croquis, mais je pense que vous vouliez revenir sur certains des

15 sites d'exécution et parler de ce qui est arrivé sur ces sites après

16 juillet 1995; était-ce cela votre réponse ?

17 R. Oui.

18 Q. C'est absolument -- vous nous donnez une idée de [imperceptible]. Site

19 suivant. C'est l'école de Petkovci ainsi que le barrage de Petkovci. Avant

20 de parler de ces lieux, dites-moi : l'école et le barrage de Petkovci, quel

21 est de ces deux lieux celui que l'enquête a examiné d'abord ?

22 R. Nous avons d'abord identifié le barrage parce qu'au départ, nous avons

23 même pensé que les gens qui avaient été exécutés au barrage venaient de

24 l'école de Grbavci, donc, il nous a fallu un plus de temps pour trouver

25 l'école de Petkovci.

26 Q. Je vais vous demander comment vous avez trouvé le barrage mais

27 commençons par l'école. Après avoir trouvé le barrage, comment avez-vous

28 trouvé l'école ?

Page 1495

1 R. Cela a été assez facile de trouver l'école après cela parce qu'elle

2 n'était pas très loin du barrage et nous avons demandé aux gens du coin et

3 nous avons pu trouver cette école qui correspondait précisément à la

4 description faite par deux survivants de l'endroit.

5 Q. Lorsque vous avez trouvé cette école suite à ce que vous ont dit les

6 gens du coin, comment avez-vous fait cette concordance avec le récit des

7 survivants ? Est-ce que vous vous l'avez fait ?

8 R. Bien, nous avons effectivement pris des photos du mieux et nous les

9 avons montrées aux survivants.

10 Q. Fort bien. Commençons par l'école de Petkovci. Photo suivante 157,

11 qu'est-ce qu'elle nous montre ?

12 R. C'est vu de l'hélicoptère et nous avons ici l'école et la zone qu'il

13 l'entoure. Vous avez en bas d'image la route asphaltée, vers la droite elle

14 va vers le barrage. C'est là qu'on met les déchets qui viennent de l'usine

15 d'aluminium de Karakaj et juste après Karakaj, on a Zvornik. Donc, on va

16 vers le barrage et plus généralement vers Zvornik. On voit que c'est en

17 haut d'une pente. C'est assez important par rapport à ce qu'on va dire les

18 témoins.

19 Q. Est-ce que vous vous souvenez de la distance qu'il y a entre l'école et

20 le barrage ?

21 R. Par la route je dirais trois ou quatre kilomètres.

22 Q. Prenons le cliché suivant, 158. Qu'est-ce que nous voyons ?

23 R. C'est l'école vue de face, en avant. Vous avez cette prairie ou ce pré

24 devant l'école.

25 Q. Pourquoi avoir pris cette photo de l'école sous cet angle ? C'est

26 important ?

27 R. Oui, parce qu'un survivant a dit qu'il y avait ici dans ce champ des

28 gardes qui tiraient sur les prisonniers si quelqu'un voulait sortir pour

Page 1496

1 prendre un peu l'air.

2 Q. Prenons le cliché suivant, 159; qu'est-ce qu'il nous montre ?

3 R. C'est la même école, mais, vu de l'arrière. Vous voyez qu'il y a une

4 ère de stationnement ou une cour pleine de jeux. Puis, une architecture

5 très spécifique. Ce qui fait qu'on peut entrer dans l'école en descendant

6 un escalier.

7 Q. Qu'est-ce qu'elle montre la flèche jaune ?

8 R. Elle indique l'école.

9 Q. La 160, qu'est-ce qu'elle montre ?

10 R. Cela, c'est ce que l'on voit lorsque l'on arrive sur l'ère de

11 stationnement et qu'on descend les marches vers l'entrée de l'école.

12 Q. Avez-vous reçu ou eu des descriptions faites par un des survivants qui

13 correspondent à cela ?

14 R. Oui, les deux descriptions correspondent à cela.

15 Q. Allons donc au cliché suivant qui représente quoi ?

16 R. C'est une photographie de l'intérieur qui montre qu'il s'agit bien

17 d'une école avec deux étages.

18 Q. Quelle est l'importance qu'il y ait deux étages ?

19 R. Ceci correspond à la description qui a été faite par au moins l'un des

20 deux survivants pour lesquels je m'en souviens très bien en ce qui concerne

21 l'un des deux.

22 Q. Bien. Alors, cliché suivant.

23 R. Il s'agit là donc d'un escalier qui monte du rez-de-chaussée au premier

24 étage.

25 Q. Bien. Cliché suivant, il montre quoi ?

26 R. Ceci, c'est un couloir qui se trouve à l'étage supérieur. Lorsque nous

27 avons amené le témoin à cet endroit, il a désigné la dernière porte de ce

28 couloir à droite comme étant la salle de classe où il avait été détenu.

Page 1497

1 Q. Cliché suivant, 164; qu'est-ce que c'est ?

2 R. C'est l'intérieur de l'école que le témoin nous a désigné. Il nous

3 avait parlé d'un poêle, celui que l'on peut voir ici dans cette salle de

4 classe. Toute cette salle de classe a été rénovée, refaite, néanmoins, il y

5 a encore ce tableau noir qui, en fait, est un tableau vert et qui à

6 l'évidence n'a pas été changé.

7 Q. Bien, voyons le cliché suivant, 165; que représentent ces petits

8 cercles ?

9 R. Ces cercles montrent les trous d'impacts de balles, des balles qui ont

10 touché ce tableau noir.

11 Q. Passons au cliché suivant. Donc, c'est un agrandissement, 166.

12 R. Cela, c'est un agrandissement d'un impact de balle sur le tableau noir.

13 Q. Bien, cliché suivant, 167.

14 R. Cela, c'est la sortie empruntée par un prisonnier qui a été détenu dans

15 cette salle de classe. Donc, qui commence par aller dans le couloir -- dans

16 le couloir.

17 Q. Bien. Cliché suivant.

18 R. Puis, ensuite, descente de l'escalier. Ces escaliers ont une forme très

19 particulière.

20 Q. Bien. Donc, ceci est tout pour l'école de Petrovci. Nous allons témoin

21 aller maintenant sur le site du barrage. Nous voyons d'abord le croquis

22 cartographique. Nous avons vu quelque chose de très semblable à cela. Donc,

23 le 170, pouvez-vous nous dire ce que c'est maintenant ?

24 R. C'est ce que nous appelons le plateau du barrage qui a été le site

25 d'exécutions et d'ensevelissements des prisonniers qui avaient été amenés

26 de l'école de Petkovci, jusqu'ici.

27 Q. Bien. Alors, est-ce que vous pourriez nous orienter ? Vous dites qu'il

28 s'agit d'un barrage, mais je ne vois pas bien où se trouve l'eau. Pouvez-

Page 1498

1 vous nous décrire comment se présente ce barrage juste par rapport à

2 l'image ?

3 R. Vous voyez cette route qu'on peut voir à droite. C'est un chemin de

4 terre, en fait, au milieu, à droite de l'image. C'est le chemin de terre

5 qui conduit jusqu'à la route asphaltée. Puis, dans les deux directions,

6 soit de l'école, soit en direction de Karakaj, et ceci est le bas du

7 barrage. On peut voir le barrage proprement dit, le mur du barrage sur le

8 coin gauche de l'image. Ceci remonte vers la hauteur, comme ceci. Ce n'est

9 pas un lac, en fait. C'est l'endroit où étaient les milliers de déchets de

10 l'usine d'aluminium de Karakaj ? C'est de l'eau rouge. C'est un barrage

11 d'eau rouge.

12 Q. Bien. Voyons le cliché 171. Il y a une date qui est septembre. Donc, ce

13 n'est pas cela. Peut-être, sautons cela.

14 R. Cela ne fait rien parce que ce sera la même chose entre le 5 et le 27.

15 Ceci montre simplement l'endroit où la terre a été retournée et cet endroit

16 correspond à un site qui se trouve sur le plateau où on peut voir

17 qu'effectivement, que le sol a été creusé et retourné. Donc, c'est ceci qui

18 nous montre ce qui nous a amené à faire des recherches dans ce secteur

19 spécifique du plateau.

20 Q. Bien. Donc, où se trouverait l'eau par rapport à ces deux images ?

21 R. En bas du cliché, en fait, vous pouvez voir la route en terre qui

22 conduit ensuite au plateau. Voici le plateau et le mur du barrage se

23 trouvait donc à ma droite de ces deux photographies.

24 Q. Bien. Passons maintenant au cliché suivant, le 172; de quoi s'agit-il ?

25 R. Bon, ici, complètement à gauche, il y a la route en terre, qui vient de

26 la route asphaltée. Puis, en se rapprochant du site, vous avez à gauche de

27 l'image cet endroit où le sol semble un peu jaune et c'est l'endroit où le

28 sol a été retourné et là, nous avons pu recueillir des douilles de balles

Page 1499

1 ainsi que des morceaux de crâne humain sur l'ensemble de cette surface. On

2 l'a présentera un peu plus tard mais la petite photo que l'on voit tout en

3 haut, a été prise par l'un des deux survivants sur les lieux précisément à

4 cet endroit et la flèche bleue désigne l'endroit où cette personne me dit

5 qu'on lui a tiré dessus au moment où on l'a amené sur le plateau.

6 Q. Bien. Cliché suivant. Tout d'abord, qu'est-ce que cela représente ?

7 R. C'est une image qui représente un côté du plateau et le but de cette

8 image est de montrer qu'il y a un fossé en ciment qui suit le plateau et

9 les deux survivants affirment qu'ils ont rampés par là, pour s'échapper du

10 site qu'ils ont réussis à atteindre ce fossé en béton, et qu'ensuite, ils

11 ont pu ramper jusqu'à la foret qui se trouve plus avant. Donc, on a pu voir

12 la forêt sur l'image précédente, la forêt et la colline.

13 Q. Bien. Voyons le cliché suivant. Pouvez-vous nous décrire cela

14 maintenant ?

15 R. Oui. Donc, cette prise de vue-ci est orientée nord-sud. Pardon. Oui, du

16 nord au sud, on peut donc voir l'eau rouge maintenue par le barrage. Entre

17 l'eau rouge, il y a une ligne et la ligne noire. Il y a, en fait, donc le

18 mur du barrage et la zone blanche qui se trouve vers le haut, c'est le

19 plateau.

20 Q. Nous voyons des flèches bleues. Qu'est-ce qu'elles représentent ?

21 R. La première flèche bleue montre l'itinéraire suivi par les deux

22 survivants qui ont rampé vers la colline boisée qui était juste devant. La

23 deuxième ligne, les petits points qui vont de droite à gauche indiquent la

24 direction qu'ils ont suivi le 15 juillet lorsqu'il l'aura fallu près d'une

25 journée pour ramper en montant la colline dans cette direction. C'est le

26 moment pendant lequel ils ont parlé d'un certain nombre d'événements qui se

27 sont produits.

28 Q. Bien. Allons maintenant au site suivant. Là, il s'agit toujours de 175.

Page 1500

1 Nous sommes encore au barrage. Pouvez-vous nous indiquer ce que cela

2 représente ?

3 R. Ces flèches montrent les mêmes choses sous un autre angle. Celle-ci

4 c'est la direction que ces deux hommes ont prises pour s'échapper de cet

5 endroit.

6 Q. Bien. Image suivante. Là, encore de quoi s'agit-il ?

7 R. Cette image montre qu'à gauche du barrage il y a la route en terre, en

8 gravier qui continue et qui monte vers la colline puis après cela on la

9 perd de vue pour quelqu'un qui se trouverait en amont et qui parviendrait à

10 un endroit que nous avons appelé la péninsule ou la presqu'île qui s'avance

11 un peu dans le rouge du lac.

12 Q. Bien. Allons maintenant au cliché suivant, qui est la personne que l'on

13 voit sur la 177 ?

14 R. La personne en question à gauche est le Pr Bill Haglund.

15 Q. Est-ce qu'il vous a dit ce qu'étaient ces choses qu'il était en train

16 de photographier ?

17 R. Oui, effectivement. C'est à la première visite qui a été faite du site

18 en avril 1996, et parmi les très nombreux ossements que nous avons pu

19 trouver à la surface, le Pr Haglund a recueilli un certain nombre et il

20 décrit - on voit sur le vidéo - de quelle partie du squelette humain il

21 s'agit.

22 Q. Bien. Alors, le cliché suivant, 178; qu'est-ce qui est là dans le

23 cercle ?

24 R. Cela c'était pendant une mission effectuée à l'été 1997 qui avait pour

25 but de préparer de nouvelles exhumations sur ce site. Nous avons sondé une

26 partie du site d'une fosse, c'est-à-dire, à l'endroit où le sol a été remué

27 - qu'on voit sur la photographie aérienne - et ici, approximativement, dix

28 centimètres sous le sol, dix centimètres de profondeur nous avons trouvé un

Page 1501

1 vêtement, une partie de tissu comportant un nud.

2 Q. Cliché suivant ?

3 R. Ici, donc, voilà le tissu qu'on a placé sur une surface plane et dure

4 de façon à mieux la voir.

5 Q. Bien. Suivant, 180; qu'est-ce que c'est ?

6 R. Le même jour, en continuant de creuser entre ces cailloux, ces rochers,

7 nous avons trouvé à une profondeur de 60 centimètres dans le sol une partie

8 de crâne humain et c'est ce qui est désigné par la flèche jaune au moment

9 où nous l'avons trouvé.

10 Q. Le cliché 181; qu'est-ce que c'est ?

11 R. Il s'agit de deux images de la partie de crâne que nous avons vu sur

12 l'image précédente.

13 Q. Bien.

14 R. Ceci a donc été identifié comme étant un crâne humain par le

15 pathologiste Jose Baraybar.

16 Q. Il nous reste trois photos. Nous devrions être en mesure de les passer

17 assez rapidement; 182, qu'est-ce que c'est ?

18 R. C'est une collection assez importante -- d'une quantité assez

19 importante de fragments de crâne qui se trouvaient éparpillés sur le haut

20 du plateau du barrage et j'ai demandé à Jose Baraybar de nous donner

21 quelques échantillons pour nous expliquer de quel type d'os il s'agissait.

22 Sur cette photographie-ci ce sont différents échantillons de fragments de

23 crâne de divers crânes.

24 Q. Bien. Je vous remercie. Cliché suivant, qu'est-ce qu'est ceci ?

25 R. A la suite de la première possibilité que nous avons eue de vérifier de

26 façon détaillée, s'il se trouvait à la surface du plateau du barrage, nous

27 avons recueilli un certain nombre de douilles, de balles, que nous avons pu

28 ajouter à ce qui était répertorié dans le rapport établi par le Pr Richard

Page 1502

1 Wright puisque ces douilles recueillies ont été prises sur la surface du

2 barrage. Il y en avait

3 1 031 et on les trouve dans ces sachets que vous pouvez voir sur l'image.

4 Q. C'était quelle année ? En quelle année ?

5 R. C'était au cours de l'été 1996. J'ai du mal à vous le dire. Cela

6 pourrait être au mois de juin.

7 Q. Bien.

8 R. Cela peut-être au mois de juin mais nous en avons fait plusieurs au

9 cours de l'été et peut-être que je mélange les choses.

10 Q. Bon. Alors regardons maintenant la dernière image que nous présenterons

11 aujourd'hui. Qu'est-ce que c'est que ce périmètre en jaune ?

12 R. Cela ce sont les différents endroits qui marquent la zone où nous avons

13 ramassé le plus grand nombre des douilles et des fragments de crâne. Ils

14 étaient éparpillés sur l'ensemble de cette surface.

15 Q. Je vous remercie. Bien.

16 M. McCLOSKEY : [interprétation] Je pense que ce serait le bon moment pour

17 suspendre l'audience.

18 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Je vous remercie, Monsieur McCloskey.

19 Merci, Monsieur Ruez.

20 Nous nous réunirons demain dans après-midi à 14 heures 15 dans cette même

21 salle d'audience. Je vous remercie.

22 --- L'audience est levée à 13 heures 46 et reprendra le mardi 12 septembre

23 2006, à 14 heures 15.

24

25

26

27

28