Tribunal Criminal Tribunal for the Former Yugoslavia

Page 3552

1 Le vendredi 3 novembre 2006

2 [Audience publique]

3 [Les accusés sont introduits dans le prétoire]

4 [Le témoin est introduit dans le prétoire]

5 --- L'audience est ouverte à 9 heures 08.

6 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Bonjour, Madame la Greffière, je vous

7 demande de bien vouloir citer l'affaire.

8 Mme LA GREFFIÈRE : [interprétation] Bonjour, Madame, Messieurs les Juges.

9 Il s'agit de l'affaire IT-05-88-T, le Procureur contre Vujadin Popovic et

10 consorts.

11 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Je vous remercie. Je vois que les

12 accusés sont là. Les équipes de la Défense sont au complet à l'exception de

13 Me Bourgon. Du côté de l'Accusation, nous avons

14 M. Thayer et M. McCloskey. Comme hier, le témoin est déjà en prétoire.

15 Il n'y a pas de questions préliminaires, je suppose ? Je n'en vois pas. Par

16 conséquent, je m'adresse au témoin.

17 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Bonjour, Monsieur.

18 LE TÉMOIN: TEMOIN PW-127 [Reprise]

19 [Le témoin répond par l'interprète]

20 LE TÉMOIN : [interprétation] Bonjour.

21 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Donc, merci. Vous serez ici pendant

22 quelques instants seulement, quelque -- un petit moment et ensuite vous

23 pourrez rentrer chez vous.

24 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Maître Meek, je crois que c'est vous

25 qui allez contre interroger maintenant. M. Meek, accompagné de Me Stojic,

26 représente les intérêts de M. Beara.

27 M. MEEK : [interprétation] En fait, nous sommes partis assez rapidement

28 hier et je souhaitais vous dire - et je ne vous l'ai pas dit - que je n'ai

Page 3553

1 pas de questions à poser au témoin.

2 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Donc, je m'adresse au conseil de la

3 Défense de M. Nikolic. Je ne sais pas ce que vous -- quelles sont vos

4 intentions.

5 Pas de questions, mais je crois que l'équipe de la Défense représentant les

6 intérêts de M. Borovcanin souhaite s'exprimer.

7 Maître Stojanovic, je vois que vous êtes debout et vous êtes sur le point

8 de commencer votre contre-interrogatoire.

9 Maître Stojanovic, c'est à vous.

10 M. STOJANOVIC : [interprétation] Bonjour, Madame, Messieurs les Juges.

11 Contre-interrogatoire par M. Stojanovic :

12 Q. [interprétation] Bonjour, Monsieur le Témoin.

13 R. Bonjour à vous.

14 Q. Je vais simplement vous poser quelques questions parce que je souhaite

15 préciser certains points avec vous.

16 J'aimerais tout d'abord que nous nous concentrions sur une partie de la

17 vidéo que nous avons vue hier. Avant de diffuser la vidéo, je souhaite que

18 vous prêtiez l'attention toute particulière à la personne qui se trouve à

19 gauche du groupe qui s'apprête à marcher sur la route goudronnée.

20 M. STOJANOVIC : [interprétation] Madame, Messieurs les Juges, il s'agit de

21 la pièce P02047 et le compteur marque le numéro 25108 à 25142.

22 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Est-ce que vous avez besoin d'attendre

23 le son parce que nous n'entendons rien ?

24 M. STOJANOVIC : [interprétation] Non, Monsieur le Président, je n'ai pas

25 besoin du son.

26 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Fort bien. Donc, poursuivez.

27 [Diffusion de cassette vidéo]

28 M. STOJANOVIC : [interprétation]

Page 3554

1 Q. Monsieur, voyez-vous cette femme au milieu de l'image ? Parmi les

2 personnes qui personnes qui portent cet homme blessé ?

3 R. Oui, je la vois.

4 Q. Vous l'avez également vu en train de porter de l'eau à côté de cette

5 personne blessée lorsque cette personne est sortie sur la route et il

6 portait un "pullover" multicolore à gauche de la colonne.

7 R. Oui.

8 Q. Vous souvenez-vous de cette femme ?

9 R. Je l'ai sans doute vu dans le pré, mais je ne peux pas l'assurer --

10 vous l'assurer avec certitude.

11 Q. Savez-vous si elle faisait partie de la colonne dans laquelle vous

12 étiez ?

13 R. Comme nous l'avons vu dans la séquence précédente au même endroit, je

14 suppose que oui.

15 Q. Est-ce que vous vous souvenez si oui ou non elle a porté une aide

16 médicale aux personnes qui étaient blessées dans le pré ?

17 R. Non, je ne m'en souviens pas.

18 Q. Vous avez dit il y quelques instants que vous l'avez vu lorsque vous

19 étiez dans le pré ?

20 R. Pardonnez-moi, j'ai dit que je pensais l'avoir vu, c'est possible, mais

21 je ne peux pas en être sûr à 100 %. Il s'agissait de détails pour moi, à ce

22 moment-là.

23 Q. Y avait-il d'autres femmes dans le pré qui aidaient les personnes

24 blessées ?

25 R. Je ne sais pas si elle les aidait. J'ai vu un petit nombre de femmes,

26 mais je n'en ai pas vu beaucoup.

27 M. STOJANOVIC : [interprétation] Madame, Messieurs les Juges, je souhaite

28 maintenant montrer au témoin un document qui a été marqué aux fins

Page 3555

1 d'identification, c'est la pièce 4D58. C'est un document qui se trouve déjà

2 dans le système électronique, il a déjà été traduit, mais la traduction n'a

3 pas encore été saisie dans le système. C'est la raison pour laquelle nous

4 avons distribué le texte anglais. Le allons remettre le texte en B/C/S au

5 témoin.

6 Il s'agit là d'informations fournies par le secrétariat municipal chargé de

7 la Défense de Srebrenica. C'est daté -- la date est celle du 1er février

8 1995. Ceci s'adresse au secrétariat du district de la Défense de Tuzla et

9 envoyé par le secrétariat, le secrétaire de Srebrenica, Suljo Hasanovic.

10 Q. Monsieur, est-ce que nous pourrions lire la première phrase ensemble,

11 s'il vous plaît ? "Secrétaire de la Défense nationale de Srebrenica informe

12 le secrétariat du district de Tuzla que ce secrétariat de la Défense

13 municipale a enregistré 73 femmes qui se sont portée volontaires et qui ont

14 été détachées au sein d'unités militaires faisant partie de l'armée de la

15 République de Bosnie-Herzégovine qui se trouvent sur le territoire libre de

16 la municipalité de Srebrenica. Au sein du MUP de Srebrenica, il y a trois

17 femmes qui se sont portées volontaires." Est-ce que vous lisez bien ceci ?

18 Je parle de la première phrase de ce document.

19 R. Oui, oui. Je vois tout ceci.

20 Q. Ma question est celle-ci : savez-vous quelque chose à propos de ces

21 femmes qui ont été mobilisées pour aller servir dans l'ABiH ?

22 R. Monsieur -- Maître, je ne nie pas ce que dit ce document, mais étant

23 donné les circonstances et la période de l'année, et cetera dans laquelle

24 nous nous trouvions, je ne sais rien à ce sujet, est-elle ma réponse.

25 Q. Merci. Donc, je ne vais pas insister sur ce point davantage, mais comme

26 hier vous avez évoqué le fait -- vous avez -- le fait d'avoir vu deux

27 femmes en uniforme de camouflage dans la maison à côté de la route

28 goudronnée, je vous demande de bien vouloir me dire ceci : êtes-vous tout à

Page 3556

1 fait convaincu qu'il s'agissait bien de deux femmes ?

2 R. Oui, j'en suis tout à fait sûr.

3 Q. Où les avez-vous vues ?

4 R. Elles se trouvaient à l'intérieur de la maison sur notre droite alors

5 que nous passions devant. Il y avait quelque que comme un balcon au-dessus

6 de l'escalier, qui ressemblait à un balcon.

7 Q. Ces femmes auraient-elles pu être des infirmières qui prodiguaient des

8 soins médicaux ?

9 R. Vous voulez dire qui venait en aide aux Musulmans blessés -- pardonnez-

10 moi - ou à l'armée serbe. Je souhaite faire la clarté sur cette question.

11 Q. D'après ce que j'ai compris, le personnel médical doit venir en aide à

12 toute personne blessée quel que soit son appartenance ethnique. Telle est

13 ma question.

14 R. Ecoutez, je sais c'est ce qui communément pratiqué. Comme vous le

15 savez, il y a également la Croix-Rouge qui fait partie de la -- ces

16 personnes portent un uniforme de camouflage et porte un insigne pour

17 indiquer qu'il s'agit de personnel médical. Néanmoins, je n'ai pas vu ces

18 soldats serbes porter un tel insigne et je n'ai vu personne venir en aide à

19 nos blessés.

20 Q. Vous ne pouviez pas voir s'il s'agissait d'infirmières ou si ces femmes

21 apportaient de l'aide à quiconque.

22 R. C'est exact.

23 Q. Je souhaite maintenant vous posez des questions à propos du moment où

24 vous êtes arrivé dans le pré. Vous êtes arrivé à quelle heure au niveau de

25 la route goudronnée ?

26 R. Il est vrai que j'aurais aimé pouvoir regarder une montre, mais cela

27 devait être vers 3 heures, mais je ne peux pas vous dire l'heure avec

28 exactitude.

Page 3557

1 Q. C'était le 13 juillet 1995, vers 15 heures; c'est exact ?

2 R. Oui.

3 Q. Est-ce que vous pourriez nous dire à quelle heure vous vous êtes mis en

4 route après être montré à bord de ces autobus ?

5 R. Cela devait être vers 16 heures ou 16 heures 30.

6 Q. C'était également le 13 juillet 1995 ?

7 R. Oui.

8 Q. Hier, vous nous avez dit que dans le pré alors que vous vous y

9 trouviez, d'après votre estimation il y avait quelque 900 à mille personnes

10 qui se trouvaient là. Vous en souvenez-vous ?

11 R. Oui, je m'en souviens et c'est exact.

12 Q. Pendant toute la durée du moment où vous avez passé là, ces deux

13 heures, quel était le nombre des prisonniers de guerre, est-ce que ce

14 chiffre est toujours resté le même ou est-ce qu'il a changé ?

15 R. Je puis vous assurer que ce chiffre ne pouvait qu'augmenter au fur et à

16 mesure que les gens arrivaient, puisque j'ai vu que des personnes sont

17 arrivées plus tard.

18 Q. Au moment où vous étiez dans le pré, est-ce que ce chiffre a

19 considérablement augmenté ou non ?

20 R. Non, il a augmenté mais pas de façon significative.

21 Q. Est-ce que nous pourrions regarder un autre arrêt sur image que nous

22 avons déjà vu.

23 M. STOJANOVIC : [interprétation] Il s'agit du numéro P02047. Il s'agit de

24 la séquence vidéo et le compteur marque 2 minutes 38 secondes 47 à 2

25 minutes 38 secondes 58.

26 Q. Est-ce que vous pouvez commenter cette image, s'il vous plaît ? C'est

27 bien le pré dans lequel vous étiez ?

28 R. Oui.

Page 3558

1 Q. A droite ce sont des prisonniers de guerre, n'est-ce pas ? C'est ainsi

2 que vous les avez décrit.

3 R. Oui, c'est effectivement le cas.

4 Q. Est-ce que vous pensez toujours qu'il y avait quelque 900 à mille

5 personnes dans ce pré ?

6 R. Oui, c'est ce que je pense et puis c'est ce que je prétends.

7 Q. Est-ce que vous pensez que c'est bien le chiffre que vous avez cité ?

8 R. Oui.

9 M. STOJANOVIC : [interprétation] Maintenant, est-ce que nous pouvons

10 regarder une autre pièce ? Il s'agit de la pièce P01579. C'est une vue

11 aérienne du groupe de prisonniers de guerre qui se trouvait à cet endroit-

12 là, le 13 juillet 1995, vers 14 heures.

13 Il s'agit bien de la pièce P01579. Je souhaite afficher ceci maintenant,

14 s'il vous plaît.

15 Q. Entendant, Monsieur, peut-être que nous pouvons bavarder un petit peu.

16 R. Je vous en prie.

17 Q. Au moment où vous êtes arrivé au niveau de la route goudronnée, d'après

18 les informations dont nous disposons de l'Accusation, on a pris une photo

19 de la région et voici cette photo qui a été prise, 13 juillet 1995, vers 14

20 heures.

21 M. STOJANOVIC : [interprétation] L'endroit où se trouve le pré, l'endroit

22 où se trouvaient les autocars, est-ce qu'on peut l'agrandir s'il vous

23 plaît, un petit peu ? Fort bien.

24 Q. Est-ce que vous pouvez vous retrouver dans cette photo ? Je vous

25 demande de bien vouloir indiquer l'endroit où se trouvait la maison que

26 vous avez dépassée pour pouvoir arriver sur la route goudronnée ainsi que

27 les autocars ?

28 R. Oui.

Page 3559

1 Q. Est-ce que vous voyez la route goudronnée et les autocars sur la

2 route ?

3 R. Oui, je peux les voir.

4 Q. Est-ce que vous voyez également le pré et une tache sombre, qui en

5 réalité, représente les hommes ?

6 R. Oui, je les vois.

7 Q. Est-ce qu'il s'agit là d'un groupe de prisonniers, le groupe de

8 prisonniers que vous avez évoqué hier ?

9 R. Oui. C'est effectivement le cas. C'est le groupe dont j'ai parlé hier.

10 Q. Conviendrez-vous avec moi qu'un autocar est en général a une longueur

11 de 12 à 13 mètres environ ?

12 R. Oui, je suis d'accord.

13 Q. Est-ce que vous voyez les autocars qui se trouvent devant le groupe de

14 gens ?

15 R. Oui, je les vois. Il y a plusieurs autocars. Il n'y en a pas seulement

16 un seul. Je ne sais pas de quel autocar vous voulez parler.

17 Q. Est-ce que vous conviendrez avec moi qu'il n'y a pas 900 hommes dans ce

18 groupe ?

19 R. Non, je ne suis pas d'accord avec cela.

20 Q. Vous maintenez toujours --

21 R. Oui, je maintiens toujours et je prétends qu'il y avait jusqu'à mille

22 hommes à cet endroit-là.

23 Q. Au moment où vous avez quitté cet endroit, il y a des gens qui sont

24 restés dans le pré.

25 R. Oui.

26 Q. Vous ne savez pas où ces personnes ont été emmenées par la suite.

27 R. J'aimerais bien le savoir mais je ne le sais pas.

28 Q. Nous avons hier entendu la déposition d'un des survivants du pré du

Page 3560

1 Sandici, qui nous a dit qu'on l'avait emmené à Bratunac. Saviez-vous où ces

2 personnes avaient été emmenées ?

3 R. Non, je n'avais aucun élément d'information là-dessus. Si vous disposez

4 d'éléments je serais ravi que vous puissiez me le dire où ces personnes ont

5 été emmenées.

6 Q. Vous ne savez pas qui les a emmenées, n'est-ce pas ?

7 R. Non, je ne sais pas.

8 Q. Merci beaucoup. Quoi qu'il en soit, nous vous ferons part de ce que

9 nous savons.

10 Q. Nous allons maintenant regarder d'autres points sur lesquels je

11 souhaite apporter des clarifications.

12 R. Je vous en prie.

13 Q. Vous avez également témoigné dans l'affaire Krstic, n'est-ce pas ?

14 R. Oui, effectivement.

15 Q. Vous souvenez-vous qu'à l'époque l'Accusation vous ait montré des

16 photographies sur lesquelles vous avez identifié des soldats serbes qui

17 portaient des gilets pare-balles des Nations Unies ?

18 R. Oui.

19 Q. Vous avez dit que, pendant votre séjour à Srebrenica, vous avez vu les

20 troupes des Nations Unies porter des gilets pare-balles ?

21 R. Oui, c'est cela.

22 Q. Vous avez dit cela dans l'affaire Krstic, à la page 2611 et 2612,

23 lignes 17 à 2 de la page suivante. A cette époque, en 1992, 1993 et 1994,

24 avez-vous jamais vu les hommes ou des soldats de l'armée de la Republika

25 Srpska porter des gilets pare-balles ?

26 R. Non.

27 Q. Est-ce que vous avez vu les membres de l'ABiH porter des gilets pare-

28 balles ?

Page 3561

1 R. Non.

2 Q. Autrement dit, vous n'avez pas vu d'autres gilets pare-balles que ceux

3 portés par les troupes des Nations Unies, c'est exact ?

4 R. Oui.

5 Q. Je souhaite maintenant vous montrer un arrêt sur image, extrait de la

6 vidéo que nous avons vue hier. Il s'agit de la pièce 4D -- P01986. En fait,

7 c'est la pièce P01986.

8 En attendant, Monsieur, je vous demande de bien vouloir m'écouter. Je vais

9 citer vos propos dans l'affaire Krstic, les réponses que vous avez

10 fournies.

11 (expurgé)

12 (expurgé)

13 (expurgé)

14 (expurgé)

15 (expurgé)

16 (expurgé)

17 (expurgé)

18 (expurgé)

19 (expurgé)

20 (expurgé)

21 (expurgé)

22 (expurgé)

23 (expurgé)

24 (expurgé)

25 (expurgé)

26 (expurgé)

27 (expurgé)

28 (expurgé)

Page 3562

1 (expurgé)

2 (expurgé)

3 (expurgé)

4 (expurgé)

5 (expurgé)

6 (expurgé)

7 (expurgé)

8 (expurgé)

9 (expurgé)

10 (expurgé)

11 (expurgé)

12 (expurgé)

13 (expurgé)

14 (expurgé)

15 (expurgé). Ou en

16 tous les cas, nous repasserons tout cela, nous reverrons tout cela en tout

17 état de cause et je pense que vous pouvez poursuivre grosso modo.

18 LE TÉMOIN : [interprétation] C'est exactement de quoi nous parlons. Telle

19 était la question. Mais je pense qu'il faut qu'on revienne sur l'ensemble

20 en audience à huis clos partiel.

21 [Audience à huis clos partiel]

22 (expurgé)

23 (expurgé)

24 (expurgé)

25 (expurgé)

26 (expurgé)

27 (expurgé)

28 (expurgé)

Page 3563

1 (expurgé)

2 (expurgé)

3 (expurgé)

4 (expurgé)

5 (expurgé)

6 (expurgé)

7 (expurgé)

8 (expurgé)

9 (expurgé)

10 (expurgé)

11 [Audience publique]

12 M. STOJANOVIC : [interprétation]

13 Q. Pourrions-nous donc regarder une image -- un arrêt sur image de la même

14 séquence vidéo. Là, il s'agit là encore de la pièce P02047, numéro ERN 4417

15 et le compteur 2 minutes 50 secondes 14 dixièmes, 2-15-17. Je parle de

16 trois secondes de l'extrait de la séquence vidéo ici. Pendant que nous

17 regardons cette séquence vidéo, je voudrais appeler votre attention sur les

18 gilets pare-balles.

19 Voici donc un arrêt sur image pris dans la séquence vidéo qui montre là des

20 membres du Bataillon néerlandais à la base de Potocari et ceci a été filmé

21 le 11 juillet 1995. Est-ce que ce sont là les gilets pare-balles que vous

22 aviez en mémoire ? De cela que vous avez parlé ?

23 R. Bien, je ne vois pas trop bien.

24 Q. Pourrions-nous repasser ces quelques secondes de la séquence vidéo ?

25 Faites attention, s'il vous plaît, aux couleurs du gilet pare-balles.

26 [Diffusion de cassette vidéo]

27 M. STOJANOVIC : [interprétation]

28 Q. Est-ce que vous pouvez les voir ?

Page 3564

1 R. Oui. Oui, oui. Ce sont bien les couleurs.

2 Q. Vous êtes d'accord avec moi qu'ils ne sont pas noirs ?

3 R. Oui.

4 Q. Est-ce que vous êtes d'accord que ces gilets pare-balles sont

5 multicolores ?

6 R. Oui. Nous sommes d'accord là-dessus.

7 Q. Donc, il y a du jaune ?

8 R. Oui.

9 Q. Il y a également du marron foncé, du vert foncé, du vert clair et une

10 couleur café ?

11 R. Oui. Tout ceci est exact.

12 Q. La couleur café. Bon, je dis cela aux fins d'interprétation. Nous

13 sommes d'accord qu'il y a au moins quatre nuances différentes, de couleurs

14 différentes ici ?

15 R. Oui.

16 Q. Pourrions-nous maintenant voir la séquence vidéo prise dans la pièce

17 P02047. Nous avons eu cette séquence hier, le numéro ERN est le 4417 et le

18 compteur indique 2.50.14 à 2.50.17.

19 Pendant qu'on présente ces images, je vais me corriger là, parce que

20 la séquence vidéo précédente, bien le compteur indiquait 17.15 à 17.90.

21 C'est cela les indications exactes du compteur au point du temps.

22 Ici, 17.50 à 17.90. Nous regardons là une partie de la séquence vidéo

23 qui va de 2.50.14 à 2.50.17. Pouvez-vous voir ce que nous avons vu hier ?

24 R. Oui.

25 Q. Vous êtes d'accord que ce soldat porte un gilet pare-balles ?

26 R. Oui.

27 Q. Est-ce que vous êtes d'accord avec moi que les couleurs sont

28 différentes de celles que nous avons vu porter par les soldats de l'ONU ?

Page 3565

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11 Page intercalée pour assurer líéquivalence de pagination des

12 versions anglaise et française

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

Page 3566

1 R. Pas très différentes, mais c'est possible.

2 Q. Donc il est possible qu'il y ait des gilets pare-balles qui ne sont pas

3 les mêmes ?

4 R. Ce n'est pas possible car je connais bien ces gilets pare-balles et je

5 ne voudrais pas affirmer quelque chose dont je ne suis pas sûr.

6 Q. Mais êtes-vous d'accord avec moi que ces couleurs ne sont pas les

7 mêmes ?

8 R. Oui.

9 M. STOJANOVIC : [interprétation] Mon contre-interrogatoire est pratiquement

10 fini. Je n'ai plus que quelques questions à poser, Monsieur le Président,

11 si vous m'autorisez à poursuivre.

12 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Mais certainement, Maître Stojanovic.

13 M. STOJANOVIC : [interprétation] Pourrais-je vous demander si on peut aller

14 en audience à huis clos partiel pour la question suivante, s'il vous plaît

15 ? A cause du même problème que nous avons eu tout à l'heure.

16 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Oui. Nous allons donc en audience à

17 huis clos partiel pour un moment, s'il vous plaît.

18 Nous sommes en audience à huis clos partiel, Maître Stojanovic.

19 [Audience à huis clos partiel]

20 (expurgé)

21 (expurgé)

22 (expurgé)

23 (expurgé)

24 (expurgé)

25 (expurgé)

26 (expurgé)

27 (expurgé)

28 (expurgé)

Page 3567

1 (expurgé)

2 (expurgé)

3 (expurgé)

4 (expurgé)

5 (expurgé)

6 (expurgé)

7 (expurgé)

8 (expurgé)

9 [Audience publique]

10 M. STOJANOVIC : [interprétation]

11 Q. Hier, si vous vous en souvenez, vous avez parlé de l'arrivée de deux

12 voitures noires.

13 R. Oui.

14 Q. Pouvez-vous nous dire de quelle direction venaient ces voitures ?

15 R. Oui, bien sûr. Je peux m'orienter et je suis sûr qu'elles venaient de

16 la direction de Srebrenica, parce que lorsque je suis monté dans le car,

17 elle a poursuivi dans la même direction. Donc, elles provenaient de la

18 direction de Srebrenica.

19 Q. Donc, ces cars allaient de Srebrenica, Kravica, Bratunac vers Koljevic

20 Polje ?

21 R. Pour dire simplement les choses, vers Tuzla.

22 Q. Vous êtes sûr que c'était deux voitures noires ?

23 R. Oui, je suis sûr.

24 Q. Vous ne saviez pas qui était dedans ?

25 R. Je ne sais pas.

26 Q. Je vous remercie.

27 M. STOJANOVIC : [interprétation] Pourrions-nous maintenant retourner en

28 audience à huis clos partiel et je conclurai ma série de questions.

Page 3568

1 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Oui, Madame la Greffière, nous

2 retournons, s'il vous plaît, en audience à huis clos partiel.

3 Nous sommes en audience à huis clos partiel, Maître Stojanovic.

4 [Audience à huis clos partiel]

5 (expurgé)

6 (expurgé)

7 (expurgé)

8 (expurgé)

9 (expurgé)

10 (expurgé)

11 (expurgé)

12 (expurgé)

13 (expurgé)

14 (expurgé)

15 (expurgé)

16 (expurgé)

17 (expurgé)

18 (expurgé)

19 (expurgé)

20 (expurgé)

21 (expurgé)

22 (expurgé)

23 (expurgé)

24 (expurgé)

25 (expurgé)

26 (expurgé)

27 (expurgé)

28 (expurgé)

Page 3569

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11 Page 3569 expurgée. Audience à huis clos partiel.

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

Page 3570

1 (expurgé)

2 (expurgé)

3 (expurgé)

4 (expurgé)

5 (expurgé)

6 (expurgé)

7 (expurgé)

8 (expurgé)

9 (expurgé)

10 (expurgé)

11 (expurgé)

12 (expurgé)

13 (expurgé)

14 (expurgé)

15 (expurgé)

16 (expurgé)

17 (expurgé)

18 (expurgé)

19 (expurgé)

20 (expurgé)

21 (expurgé)

22 (expurgé)

23 (expurgé)

24 (expurgé)

25 (expurgé)

26 (expurgé)

27 [Audience publique]

28 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] C'est maintenant votre tour, Madame

Page 3571

1 Fauveau.

2 Mme Fauveau représente le général Miletic dans cette affaire. Maintenant,

3 elle va procéder à votre contre-interrogatoire.

4 Contre-interrogatoire par Mme Fauveau :

5 Q. Monsieur, l'endroit où vous vous êtes rendu aux Serbes était bien cet

6 endroit en dehors de l'ancienne du territoire de l'ancienne enclave de

7 Srebrenica ?

8 R. Excusez-moi. Pourriez-vous répéter votre question parce que j'ai

9 compris différemment ?

10 Q. Est-ce que l'endroit où vous vous êtes rendu aux Serbes était en dehors

11 du territoire de l'ancienne enclave de Srebrenica ?

12 R. Oui.

13 Q. Vous parliez hier d'une maison qui était déjà mise en feu lorsque vous

14 passiez à côté de cette maison. Cette maison était bien sûr le territoire

15 qui était contrôlé par les Serbes avant la chute de l'enclave.

16 R. Je pense que, oui. Je pense que c'est bien cela.

17 Q. Vous n'avez aucune idée qui a brûlé cette maison ?

18 R. Non, je n'ai aucune idée.

19 Q. Merci. Je n'ai plus de questions.

20 R. Merci.

21 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Me Krgovic est le conseil principal qui

22 défend le général Gvero. Il va procéder à votre contre-interrogatoire

23 maintenant.

24 Contre-interrogatoire par M. Krgovic :

25 Q. [interprétation] Je vais me déplacer un petit peu pour que vous

26 puissiez me voir. Je vais vous poser quelques questions concernant la

27 période qui précède le moment où vous vous êtes mis en route avec la

28 colonne. J'aurais une série de questions brèves concernant le moment où

Page 3572

1 vous êtes sorti de Tuzla. C'est la question sur laquelle je vais vous

2 interroger.

3 R. Allez-y.

4 Q. Hier --

5 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Un instant. Un instant.

6 L'Huissière m'assurer qu'il y a bien contact visuel entre les deux. Est-ce

7 que vous pourriez peut-être bouger un tout petit peu le côté du paravent ?

8 Oui. Merci. Je pense que c'est suffisamment sûr comme cela. Est-ce que vous

9 arrivez à vous voir mieux l'un et l'autre, Témoin et le Conseil ?

10 M. KRGOVIC : [interprétation] Oui.

11 LE TÉMOIN : [interprétation] Oui. Nous pouvons nous voir.

12 M. KRGOVIC : [interprétation]

13 Q. Hier, vous avez dit en répondant à une question que ces personnes se

14 sont rassemblées à Kazani.

15 R. Oui.

16 Q. Après cela, vous vous êtes mis en route vers Susnjari.

17 R. Oui.

18 Q. Lorsque vous êtes arrivé à Susnjari un officier de l'armée de Bosnie a

19 essayé d'organiser la colonne de façon à ce qu'elle puisse se mettre en

20 route en direction de Tuzla.

21 R. Non. Je ne me rappelle pas cela et je ne sache pas qu'il y ait eu des

22 officiers qui l'aient fait.

23 M. KRGOVIC : [interprétation] Je voudrais qu'on présente la pièce 1D0055 de

24 la page 2 de ce document.

25 Est-ce que l'on pourrait présenter au témoin la version en B/C/S ?

26 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Oui, Monsieur Thayer.

27 M. THAYER : [interprétation] Monsieur le Président, est-ce que nous

28 sommes en audience à huis clos partiel ?

Page 3573

1 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Non, nous ne le sommes pas.

2 M. THAYER : [interprétation] Bien. Si nous nous ne sommes pas, je

3 pense que peut-être nous devrions --

4 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Bien. C'est ce que j'essaie de

5 voir en examinant ce document. Allons donc en audience à huis clos partiel

6 pour un moment, s'il vous plaît.

7 [Audience à huis clos partiel]

8 (expurgé)

9 (expurgé)

10 (expurgé)

11 (expurgé)

12 (expurgé)

13 (expurgé)

14 (expurgé)

15 (expurgé)

16 (expurgé)

17 (expurgé)

18 (expurgé)

19 (expurgé)

20 (expurgé)

21 (expurgé)

22 (expurgé)

23 (expurgé)

24 (expurgé)

25 (expurgé)

26 (expurgé)

27 (expurgé)

28 (expurgé)

Page 3574

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11 Page 3574 expurgée. Audience à huis clos partiel.

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

Page 3575

1 (expurgé)

2 (expurgé)

3 (expurgé)

4 (expurgé)

5 (expurgé)

6 (expurgé)

7 (expurgé)

8 (expurgé)

9 (expurgé)

10 [Audience publique]

11 M. KRGOVIC : [interprétation]

12 Q. Ce Bataillon de troupes de montagne se trouvait sous le commandement

13 d'Ejub Golic ?

14 R. Oui, c'est ce que j'ai appris.

15 Q. Monsieur le Témoin, je voudrais maintenant qu'on revienne un peu en

16 arrière. Alors, que vous étiez en train de vous rassembler, vous avez dit

17 que ce jour-là vous vous êtes rassemblé près de la station-service à

18 Kazani.

19 R. Oui.

20 Q. Je voudrais qu'on montre maintenant une séquence vidéo, c'est une

21 partie de la séquence vidéo qu'on a déjà vue et il s'agit de V000 4458 et

22 la partie qui commence à 4 minutes, 45 secondes au compteur.

23 [Diffusion de cassette vidéo]

24 M. KRGOVIC : [interprétation] Vous pouvez arrêter là.

25 Q. Est-ce que c'est cela la station-service ?

26 R. Oui.

27 Q. Cela se trouve à quelque 50 mètres de l'entrée de la base de l'ONU,

28 c'est juste à côté.

Page 3576

1 R. Oui, juste à côté, un peu en aval vers le bas de la pente.

2 Q. Oui.

3 M. KRGOVIC : [interprétation] Veuillez, s'il vous plaît, continuer de

4 montrer la séquence.

5 [Diffusion de cassette vidéo]

6 M. KRGOVIC : [interprétation] Je n'entends pas de bande sonore, Monsieur le

7 Président.

8 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Moi non plus, mais je supposais que

9 ceci ne vous causait pas de problème. Si vous avez un problème à ce sujet,

10 nous pouvons recommencer et vérifier qu'on entend bien la bande sonore.

11 Donc, les techniciens, s'il vous plaît, il est nécessaire de revoir cette

12 séquence en recommençant à

13 4 minutes, 45 secondes, et avec le son activé, s'il vous plaît.

14 Je n'entends toujours rien.

15 Je me souviens que j'ai déjà vu cette vidéo, plusieurs fois d'ailleurs avec

16 le son. Essayons, mais je vois tout à fait pourquoi le conseil souhaite que

17 l'on entende le son. J'ai l'impression que cela vient.

18 M. KRGOVIC : [interprétation] Excusez-moi, Monsieur le Président. Jusqu'à

19 présent, cela fonctionnait.

20 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Maître Krgovic, ce n'est pas de votre

21 faute. Donc, ne désespérez pas, soyez patient comme tous les Juges

22 d'ailleurs.

23 [Diffusion de cassette audio]

24 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Donc la vidéo s'est arrêté à 6 minutes,

25 19.2. Cela avait commencé à 4.45.

26 M. KRGOVIC : [interprétation]

27 Q. En répondant à la question du Procureur, vous avez dit que le jour en

28 question vous étiez à Srebrenica à proximité de cette zone que vous avez

Page 3577

1 vue. Reconnaissez-vous les alentours ici ?

2 R. Oui.

3 Q. Avez-vous vu cela ce jour-là ?

4 R. Non.

5 Q. Merci.

6 M. KRGOVIC : [interprétation] Poursuivez, s'il vous plaît.

7 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Oui, poursuivons s'il vous plaît.

8 [Diffusion de cassette vidéo]

9 M. KRGOVIC : [interprétation]

10 Q. Est-ce que vous vous souvenez avoir vu ces scènes-là ce jour-là lorsque

11 vous étiez à Srebrenica, dans cette partie ?

12 R. Ce qui a été montré tout à l'heure, j'y étais une fois, je ne me

13 souviens pas de la date. Ceci a duré pendant longtemps, pendant plusieurs

14 jours d'affiler dans la base de l'ONU.

15 Q. Concrètement parlant, ceci a été filmé le 10 ?

16 R. Non, non. Je ne m'en souviens pas.

17 M. KRGOVIC : [interprétation] Peut-on passer à huis clos partiel ?

18 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Certainement.

19 Mme LA GREFFIÈRE : [interprétation] Attendez, nous sommes à huis clos

20 partiel.

21 [Audience à huis clos partiel]

22 (expurgé)

23 (expurgé)

24 (expurgé)

25 (expurgé)

26 (expurgé)

27 (expurgé)

28 (expurgé)

Page 3578

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11 Pages 3578-3579 expurgées. Audience à huis clos partiel.

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

Page 3580

1 (expurgé)

2 (expurgé)

3 (expurgé)

4 (expurgé)

5 [Audience publique]

6 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Pourriez-vous répéter votre question,

7 s'il vous plaît ? Mais je pense que --

8 M. KRGOVIC : [interprétation]

9 Q. Reconnaissez-vous cet homme ?

10 R. Oui, je le reconnais, je sais de qu'il s'agit.

11 Q. Ce jour-là, vous ne l'avez pas vu ?

12 R. Non.

13 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Oui, Monsieur Thayer.

14 M. THAYER : [interprétation] Pour clarifier le compte rendu d'audience,

15 peut-on identifier cette personne d'une certaine manière. Je dirais

16 apparemment c'est à 8 minutes, 45 secondes, 43.7 -- 8 minutes, 43.7.

17 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Oui. Qui est la personne que vous

18 reconnaissez dans cette séquence, Monsieur le témoin ? Celui dont la main

19 est levé ?

20 LE TÉMOIN : [interprétation] J'ai appris qu'il s'appelait Ramiz et qu'il

21 était le président de la municipalité à l'époque. C'est l'information dont

22 je dispose au sujet de cette personne.

23 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Y a-t-il d'autres questions ?

24 M. KRGOVIC : [interprétation]

25 Q. Si je vous disais qu'il s'agissait de Ramiz Becirevic, le chef d'état-

26 major de l'ABiH à Srebrenica ?

27 R. Croyez-moi, je ne sais pas comment ceci fonctionnait.

28 Q. Répétez, s'il vous plaît. Vous avez dit au début : "C'est lui, c'est

Page 3581

1 bien lui." Mais ceci n'a pas été consigné au compte rendu d'audience ?

2 R. Oui, c'est bien lui.

3 M. KRGOVIC : [interprétation] Peut-on continuer à montrer la séquence

4 vidéo ?

5 [Diffusion de cassette vidéo]

6 M. KRGOVIC : [interprétation] Arrêtez-vous là.

7 Monsieur le Président, je n'ai plus besoin de cette séquence vidéo, je vais

8 poser quelques questions au témoin.

9 Q. Monsieur, cette séquence que je vous ai montrée, et d'ailleurs, il y a

10 une autre partie qui continue, porte sur le

11 10 juillet. A cette époque-là, vous étiez dans la région de Srebrenica.

12 Peut-on être d'accord pour dire que les seuls obus que l'on entendait

13 étaient les obus tirés de ce mortier à côté de cette station à essence ?

14 R. Oui, mais il faut qu'on soit d'accord sur la durée de cette séquence

15 vidéo pour savoir si ceci recouvre la période du matin jusqu'au soir.

16 Q. Cela a été filmé, on continue.

17 R. Oui, mais l'école et cet endroit, il y a une distance entre les deux,

18 j'ai l'impression. Je suis désolé, mais je ne peux pas être d'accord. Si la

19 séquence couvrait l'ensemble de la journée du 10, j'aurais été d'accord

20 avec vous, mais comme cela je ne peux pas.

21 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Je pense qu'il a tout à fait raison. Il

22 a vu juste quelques minutes de la séquence.

23 M. KRGOVIC : [interprétation] Je ne voulais pas montrer l'ensemble de la

24 séquence vidéo. Mais de toute façon ceci a plus trait à l'analyse effectuée

25 à la fin au moment des plaidoiries.

26 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Oui, mais même si lorsque nous avions

27 le regroupement de toutes ces personnes à la base de l'ONU, on entendait

28 une autre explosion qui ne venait certainement pas de la station essence.

Page 3582

1 Donc, je pense qu'il n'est pas approprié de poser cette question au

2 témoin, donc, passons à autre chose.

3 M. KRGOVIC : [interprétation] Une autre question, Monsieur.

4 Q. Au cours de votre déposition précédente dans l'affaire Krstic et dans la

5 déclaration que vous avez faite au problème, cette partie de votre

6 déposition lorsque vous avez parlé du pilonnage lourd du 10 juillet, vous

7 êtes d'accord avec moi pour dire que vous en avez pas parlé au cours de vos

8 dépositions précédentes ?

9 R. Oui, je suis d'accord avec vous. Les questions étaient formulées de

10 manière différente; sinon, j'aurais certainement dit cela.

11 M. KRGOVIC : [interprétation] Je n'ai rien d'autre, Monsieur le Président.

12 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Merci, Maître Krgovic.

13 Maître Haynes.

14 M. HAYNES : [interprétation] Non.

15 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Donc, il n'y a plus de contre-

16 interrogatoire.

17 Est-ce que vous avez des questions supplémentaires, Monsieur

18 Thayer ?

19 M. THAYER : [interprétation] Non, Monsieur le Président.

20 [La Chambre de première instance se concerte]

21 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] J'adresse aux Juges, non. Donc, les

22 Juges n'ont pas de questions pour vous non plus, ce qui veut dire que votre

23 déposition se termine.

24 Je vous remercie au nom de la Chambre de première instance d'être

25 venu déposer ici. La Greffière -- l'Huissière va organiser votre sortie de

26 ce prétoire. Au nom de toutes les personnes présentes, je vous souhaite bon

27 voyage de retour.

28 LE TÉMOIN : [interprétation] Merci.

Page 3583

1 [Le témoin se retire]

2 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Les pièces à conviction, Monsieur

3 Thayer.

4 M. THAYER : [interprétation] Oui, Monsieur le Président. La première pièce

5 à conviction que l'Accusation souhaite verser au dossier est P02285, le

6 papier comportant le pseudonyme. Puis, deuxièmement, P01583, il s'agit là

7 d'une photo aérienne nette montrant le champ. Ensuite, P01584, c'est une

8 photographie de la maison, au sujet de laquelle le témoin a déposé. Puis,

9 ensuite, nous avons cinq autres pièces à conviction, avec le numéro 65 ter

10 inclus sur la liste de pièces à conviction, mais je n'ai pas voulu montrer

11 de photos au témoin afin de le sauvegarder. J'ai juste arrêté la vidéo à

12 plusieurs endroits; cependant, pour la Chambre, je propose le versement au

13 dossier de ces clichés. Si c'est utile, je souhaitais dire qu'il y a un

14 cliché qui n'est pas inclut dans ce groupe et qu'il tient aussi des noms

15 qui sont appelés. On demande aux gens de sortir des forêts et ceci n'est

16 pas inclus. Mais les autres clichés, je pense individus, les personnes

17 qu'il connaissait.

18 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Je ne sais pas ou corrigez-moi si je me

19 trompe, mais il y a un cliché du témoin.

20 M. THAYER : [interprétation] Oui.

21 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Identifié ?

22 M. THAYER : [interprétation] Oui. Puis, il y a un autre groupe. Donc, cela,

23 ce sont mes pièces à conviction.

24 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] C'est une omission intentionnelle ?

25 M. THAYER : [interprétation] Oui.

26 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Très bien.

27 M. THAYER : [interprétation] Ensuite, P01970. C'est un homme en chemise de

28 camouflage. P01971, deux frères. P01973, un homme avec un brancard. P01974,

Page 3584

1 c'est un homme en chemise bleue. P01975, la même personne que tout à

2 l'heure, avec son dos à la caméra, près d'un soldat serbe portant un fusil.

3 Puis si on examine la liste de pièces à conviction, le cliché suivant, en

4 fait, nous ne devons pas le verser. C'était 01986. Je ne crois pas que j'ai

5 posé des questions au témoin au sujet de cela. Puis, pour finir, les deux

6 derniers, c'est PIC00033. C'est une photo aérienne de la région que le

7 témoin a -- où le témoin avait été retenu, marquée par le témoin. Puis la

8 dernière pièce à conviction, PIC00034. C'est une autre photo. Puis, la même

9 photo de la maison que P01584, annotée par le témoin.

10 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Très bien. Y a-t-il des objections des

11 équipes de la Défense ? Oui, Maître Stojanovic ? Non ? Donc tous les

12 documents auxquels vous avez fait référence sont versés au dossier et les

13 numéros vont être confirmés. Je pense qu'à la pièce 1986, vous l'avez

14 retirée, n'est-ce pas ? Vous ne proposez pas son versement au dossier.

15 M. THAYER : [interprétation] C'est exact.

16 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Si j'ai bien compris les équipes de la

17 Défense, c'est l'équipe Borovcanin qui souhaite verser au dossier certains

18 documents. Maître Stojanovic.

19 M. STOJANOVIC : [interprétation] Merci, Monsieur le Président. Nous

20 souhaitons proposer le versement au dossier de la pièce 4D58. Il s'agit de

21 l'information émanant du secrétariat municipal chargé de la Défense de

22 Srebrenica, en date du 1er février 1995. Ensuite, à la photo aérienne de

23 Sandici, le 13 juillet 1995, que nous avons annotée comme 4D50579. Puis,

24 compte tenu du fait que l'Accusation a retiré cette pièce à conviction, la

25 Défense propose le versement au dossier du cliché que nous avons marqué

26 comme 4D -- P01986.

27 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Merci. C'est tout ?

28 M. STOJANOVIC : [interprétation] Oui, Monsieur le Président. Mais

Page 3585

1 simplement en raison d'un malentendu, à la page 33, ligne 7, je souhaite

2 que l'on corrige -- mais on vient de corriger, donc, je retire ma

3 suggestion.

4 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Oui. On faisait la correction de cela.

5 L'Accusation a-t-elle des objections ?

6 M. THAYER : [interprétation] Non, pas d'objection. En fait, je souhaite

7 simplement de proposer -- de clarifier quelque chose qui a été mentionné au

8 cours du contre-interrogatoire avec la référence faite au témoin de

9 l'Accusation, ce qui a constitué le fondement pour la question posée au

10 témoin concernant l'arrestation. Je n'ai pas soulevé d'objections car je

11 continue à croire que M. Stojanovic a agi de bonne foi lorsqu'il a posé ces

12 questions et qu'il faisait référence à Zoran Petrovic, la personne qui a

13 filmé la vidéo et qui accompagnait l'accusé Borovcanin dans cette période.

14 Nous avons, effectivement, l'intention de citer à la barre M. Petrovic et

15 je souhaitais simplement clarifier pour la Chambre, pour savoir si elle

16 comprend qu'elle est la base et qui est le témoin.

17 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Très bien. Merci de cette affirmation.

18 Maître Krgovic, pas de documents ? Madame Fauveau, non plus ? Ceci conclut

19 donc cette partie. Les documents sont versés au dossier. Bien évidemment,

20 il n'y a pas d'objections de la part des équipes de la Défense, ni de

21 l'Accusation, donc, les documents sont versés au dossier. Si j'ai bien

22 compris, le témoin suivant a eu un accident en s'approchant du Tribunal ?

23 M. McCLOSKEY : [interprétation] Je ne sais pas si c'était sur la route.

24 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] De toute façon, il a eu un accident et

25 il n'est pas disponible.

26 M. McCLOSKEY : [interprétation] Oui. Effectivement, et tôt la semaine

27 prochaine, nous pourrons l'entendre.

28 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Donc, qu'allons-nous faire pendant les

Page 3586

1 trois heures qui nous restent ?

2 M. McCLOSKEY : [interprétation] J'ai essayé de recueillir des séquences

3 vidéo pour pouvoir au mois une cassette vidéo qui est pertinente. Je l'ai

4 d'ailleurs mentionné au conseil, mais, pour autant que je le sache, il n'y

5 a pas eu de désaccord à ce sujet-là. C'est la vidéo portant sur les

6 Skorpions et je pense qu'il faut passer à huis clos partiel.

7 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Oui, nous allons le faire. Nous y

8 sommes, Monsieur McCloskey.

9 [Audience à huis clos partiel]

10 (expurgé)

11 (expurgé)

12 (expurgé)

13 (expurgé)

14 (expurgé)

15 (expurgé)

16 (expurgé)

17 (expurgé)

18 (expurgé)

19 (expurgé)

20 (expurgé)

21 (expurgé)

22 (expurgé)

23 (expurgé)

24 (expurgé)

25 (expurgé)

26 (expurgé)

27 (expurgé)

28 (expurgé)

Page 3587

1 (expurgé)

2 (expurgé)

3 (expurgé)

4 (expurgé)

5 [Audience publique]

6 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Donc, je vous remercie de cette

7 information, M. McCloskey, mais, comme vous l'avez certainement compris,

8 nous avons l'intention d'utiliser le temps, si possible.

9 Nous allons prendre une pause de 30 minutes en raison d'expurgations

10 nécessaires. Entre-temps, si vous pouvez trouver un accord avec la Défense

11 concernant la deuxième cassette vidéo, nous pouvons la visionner aussi.

12 S'il y a des arguments que les parties souhaitent avancer allant à

13 l'encontre de l'idée de nous montrer la première vidéo, veuillez nous le

14 dire dès à présent, s'il vous plaît.

15 Donc, aujourd'hui, nous voyons seulement la partie pertinente au sujet de

16 laquelle vous avez parlé à la Chambre pendant le huis clos partiel.

17 M. McCLOSKEY : [interprétation] Oui. Puis, si la Défense, sur la base de

18 mes suggestions de tout à l'heure, souhaite clarifier quelque chose avec Me

19 Stojanovic, et si je peux répondre aux questions de qui que ce soit

20 concernant ce qui est dit dans l'acte d'accusation au sujet de la colonne,

21 d'après nous, nous pouvons parler de cela. Donc, si ceci peut être utile.

22 Très bien, nous allons nous réunir d'ici 30 minutes.

23 --- L'audience est suspendue à 10 heures 30.

24 --- L'audience est reprise à 11 heures 05.

25 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Monsieur McCloskey, est-ce que vous

26 souhaitez donner les derniers éléments à la Chambre sur de nouvelles

27 éventuelles évolutions de la situation ?

28 M. McCLOSKEY : [interprétation] Oui, Monsieur le Président.

Page 3588

1 Suite à un échange avec l'équipe de la Défense à propos de la vidéo, je

2 crois que nous préférons continuer à échanger nos points de vue et

3 visionner ce film à un autre moment, ce serait très bien, il ne dure que

4 sept minutes.

5 Mais la bonne nouvelle eu égard à la vidéo que nous étions sur le

6 point de montrer, j'en ai parlé avec les équipes de la Défense, il y a

7 trois autres témoins qui vont parler de ce que contient cette vidéo comme

8 le résultat d'exhibition et d'authentification.

9 Nous allons donc pouvoir parvenir à un accord à propos de ces témoins

10 puisque ce sera des accords entre nous. Donc, ceci nous permettrait de

11 gagner beaucoup de temps. A ce moment-là, nous visionnerons le film à ce

12 moment-là. Donc, cela c'est la bonne nouvelle; sinon, nous avons cette

13 vidéo, nous sommes tout à fait disposés à la montrer. Nous n'avons pas eu

14 beaucoup de chance jusqu'à présent pour la diffusion des vidéos ce matin,

15 mais j'ai demandé à Mme Stewart de voir si, à un moment donné, on peut

16 faire des arrêts sur images pour reconnaître certaines choses et parler ce

17 qu'a évoqué le témoin précédent; sinon, nous allons simplement la diffuser

18 et toute question relative à cela, nous essayons -- pour toutes les

19 question concernant cette vidéo, je crois que de toute façon nous allons

20 essayer de parvenir à un accord.

21 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Oui, Maître Josse.

22 M. JOSSE : [interprétation] M. McCloskey, Monsieur le Président, de façon

23 très galante, ait évoqué l'équipe de la Défense et, eu égard à cette vidéo

24 qui dure sept minutes, il faudrait en parler. Je suis très reconnaissant et

25 nous aimerions avoir un peu plus de temps en ce qui concerne ce point-là.

26 Personnellement, je ne l'ai pas vu, mon confrère nous a remis quelques

27 arrêts sur images ce matin, j'ai eu l'occasion d'en parler avec le général

28 Gvero, mais nous aurions besoin d'un peu plus de temps, ceci serait très

Page 3589

1 apprécié.

2 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Oui, tout le temps nécessaire.

3 M. JOSSE : [interprétation] Merci beaucoup.

4 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Donc, ce n'est pas le style de la

5 Chambre que de vous priver de cela. De toute façon, Monsieur McCloskey, il

6 y avait une autre suggestion que vous avez faite, et je parle ici encore

7 une de cela. Vous avez fait une proposition tout à fait intéressante à

8 l'équipe de la Défense, à savoir lorsque vous avez évoqué Me Stojanovic, à

9 propos d'une colonne et le fait que vous étiez disposé à répondre à toutes

10 les questions sur l'examen de l'acte d'accusation par rapport à ces

11 questions de la colonne du droit, et cetera. Donc, si vous pourriez

12 reprendre cette question en temps utile, je crois que ce serait très utile

13 pour tout le monde.

14 Donc, regardons maintenant la vidéo. Est-ce que nous avons besoin de toute

15 cette lumière pour la vidéo ? Est-ce que nous pouvons diminuer un tout

16 petit peu l'intensité des projecteur ?

17 [Diffusion de cassette vidéo]

18 L'INTERPRÈTE : [voix sur voix]

19 "Est-ce que vous m'entendez ? Oui, ils sentent mauvais ces fils de putes,

20 comme des mouflettes."

21 [Fin de la diffusion de la cassette vidéo]

22 M. McCLOSKEY : [interprétation] Si vous regardez le bas, il y a les sous-

23 titres, il faut regarder le bas de l'écran c'est là que vous allez

24 retrouver les sous-titre.

25 [Diffusion de cassette vidéo]

26 L'INTERPRÈTE : [voix sur voix]

27 "Ils sont en train de se parler, vous voyez Vukic.

28 Vukic va descendre, elle sera là bientôt. Kubura, tu as du feu ?

Page 3590

1 Non, je n'ai rien, merde. Ah, oui, j'ai quelque chose. Laissez, laisse

2 asseoir ici, je comprends. Ah, je m'en fous. Allez, descends du camion,

3 allez, allez, descends du camion. Lève toi, ici, ici, ici, ici, oui, oui,

4 ici, dépêche-toi, assis-toi ici, mais toi en rond, là. Ici, mets-toi en

5 rond ici par là, par là. C'est comme cela que vous priez, Musulmans ?

6 Connard, regarde-ci plus rapidement. Allez, Allez, dépêche-toi, baisse toi,

7 saute comme cela, comme cela. Du serbe, la tête en bas, tête en bas. Gardez

8 la tête en bas. Détendez-vous, allez. Comme cela, rapidement, la batterie

9 est morte, eh merde, eh merde.

10 Allez, non, non. Il est né en 1979, qu'est-ce qu'on peut y lire, lequel ?

11 Lequel ? Non, pas du tout. Silence, tais-toi, allez avance

12 Ah, merde, le silence. Est-ce que vous avez des serbes, vous ? Sortez de

13 là. Sortez de là, on ne parle pas. Oui, oui, qu'est-ce que t'as dit ? Non

14 plus. Mais qu'est-ce que tu viens de faire ?" L'INTERPRÈTE : On entend un

15 coup de fusil.

16 "Allons-y maintenant. Ah, ah, une montre. C'est quel genre de montre, c'est

17 une Rolex ? [imperceptible] Et celle-ci c'est quoi, une Rolex, c'est quoi ?

18 Toi aussi ? Bon [imperceptible] bien oui. Et qu'ils aillent se faire foutre

19 aussi. Et qu'est-ce que tu as fait ? Oui, oui, j'ai trouvé aussi. Moi, je

20 ne le ferais non plus si on m'attrapait, connard, bien. Distance de Bugar,

21 regarde, ils tremblent -- il y en a qui tremblent. C'est vrai non ?

22 [imperceptible] est-ce que nous avons des invités ?

23 On va s'occuper d'eux ici, on va les arranger.

24 Voleur, voleur. Et tu étais voleur quand tu travaillais avec les

25 doigts, quand tu te servais de tes doigts aussi ? Oui ou non ? tu sais

26 Mamic quand il vient, quelqu'un a été arrêté, et cetera, tu comprends ?

27 Nous sommes en train de filmer tout ceci maintenant --"

28 [Fin de la diffusion de la cassette vidéo]

Page 3591

1 M. McCLOSKEY : [interprétation] C'est tout ce que nous avons pour

2 aujourd'hui, Monsieur le Président.

3 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Est-ce que nous pouvons lever

4 l'audience ? L'audience suivante aura lieu lundi, et je crois que c'est le

5 matin. Lundi matin. Mais pour le restant de la semaine, nous siégerons dans

6 l'après-midi, et il n'y aura pas d'audience vendredi. Ce à la demande des

7 équipes de la Défense.

8 Très bien. L'audience est levée pour aujourd'hui. Bon week-end.

9 Est-ce que ceci a été versé déjà ou non au dossier.

10 M. McCLOSKEY : [interprétation] Non, Monsieur le Président, mais je peux le

11 verser au dossier.

12 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Vous pouvez le faire la prochaine fois.

13 M. McCLOSKEY : [interprétation] Oui.

14 M. LE JUGE AGIUS : [interprétation] Je vous remercie.

15 --- L'audience est levée à 11 heures 28 et reprendra le lundi

16 6 novembre 2006, à 9 heures 00.

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28