Tribunal Criminal Tribunal for the Former Yugoslavia

Page 4763

1 (Affaire Dusko Tadic - Audience du mercredi 31 juillet 1996.)

2 (Audience publique.)

3 (L'audience est ouverte à 10 heures.)

4 (Questions relatives à la procédure.)

5 Mme la Présidente (interprétation): Monsieur Niemann, Monsieur Tieger,

6 Madame Hollis, voulez-vous faire rentrer le témoin suivant?

7 M. Tieger (interprétation): Le témoin suivant, Madame la Présidente, est

8 Sakib Sivac.

9 Mme la Présidente (interprétation): Avant que vous n'appeliez le témoin,

10 M. Stephen voudrais soulever un point.

11 M. Stephen (interprétation): Il s'agit d'Ermin Strikovic, l'avant-dernier

12 témoin. Il se peut que ce soit une erreur simplement typographique mais

13 dans la liste, je vois qu'il a été cité en regard des chefs d'accusation

14 1, 17 à 19, or les 17 et 19 portent sur quelqu'un qui s'appelait Sejad

15 Sivac. Tout au long du transcript, on parle d'un Sivac indiqué comme étant

16 S-E-A-D, alors que dans l'acte d'accusation il est épelé S-E-J-A-D. Est-ce

17 que c'est la même personne?

18 Mme Hollis (interprétation): Oui, c'est la même personne. Cela dépend

19 comment on l'épelle, mais le J se prononce comme un E. Mais c'est la même

20 personne qui est désignée par ce nom.

21 M. Stephen (interprétation): Et on lui demande: "et votre ami, qui était

22 il?", et il le répète.

23 Mme Hollis (interprétation): Oui, Monsieur le Juge, c'est la même

24 personne, mais le prénom est épelé de différentes manières. Mais nous

25 pensons que c'est la même personne, en tout cas c'est comme cela que nous

Page 4764

1 voyons les choses, SEAD.

2 M. Stephen (interprétation): Maître Kay, avez-vous quoi que ce soit à dire

3 sur ce point?

4 M. Kay (interprétation): Oui, Monsieur le Juge, c'est comme cela que

5 j'avais interprété cette différence.

6 M. Stephen (interprétation): Merci.

7 Mme la Présidente (interprétation): Maître Tieger, vous voulez faire

8 entrer M. Sivac?

9 (M. Sakib Sivac est introduit dans le prétoire.)

10 Mme la Présidente (interprétation): Monsieur, voulez-vous prêter le

11 serment qui vous est remis à l'instant?

12 M. Sivac (interprétation): Je déclare solennellement que je dirai la

13 vérité, toute la vérité et rien que la vérité.

14 Mme la Présidente (interprétation): Vous pouvez vous asseoir.

15 Maître Tieger, vous pouvez commencer.

16 (Interrogatoire principal du M. Sakib Sivac par M. Tieger.)

17 M. Tieger (interprétation): Monsieur, pourriez-vous nous dire votre nom?

18 M. Sivac (interprétation): Sakib Sivac.

19 Question: Quand êtes-vous né?

20 Réponse: Le 1er mars 1959.

21 Question: Et où êtes-vous né?

22 Réponse: A Sivci.

23 Question: Et quelle est votre nationalité?

24 Réponse: Musulmane.

25 Question: Où êtes-vous allé à l'école?

Page 4765

1 Réponse: Tout d'abord à Trnopolje pour l'école primaire, et à l'école

2 Rade Kondic à Kozarac pour les quatre années de secondaire.

3 Question: Après avoir terminé l'école, avez-vous suivi un cours de

4 formation pour devenir maçon?

5 Réponse: Oui.

6 Question: Est-ce que plus tard, en 1978, vous avez servi dans la JNA?

7 Réponse: Oui.

8 Question: Et après votre service dans la JNA, est-ce que vous avez

9 travaillé à peu près pendant deux ans en Slovénie?

10 Réponse: Oui.

11 Question: Et pendant un an, ensuite, avec une entreprise qui travaillait

12 à Bozanski Novi en Croatie?

13 Réponse: Oui.

14 Question: Et pendant cette période, pendant que vous travailliez dans

15 ces régions, est-ce que vous rentriez régulièrement toutes les fins de

16 semaine chez vous, à Sivci?

17 Réponse: Oui.

18 Question: En 1985, Monsieur Sivac, avez-vous eu un accident dans le

19 cadre de votre travail, où vous avez dû arrêter de travailler?

20 Réponse: Oui.

21 Question: Et à l'exception de quelques mois où vous avez travaillé en

22 Europe, est-ce que vous avez résidé principalement à Sivci jusqu'en 1992?

23 Réponse: Oui.

24 Question: A la suite de votre arrêt de travail, et du fait que vous

25 n'aviez plus d'emploi, est-ce que vous avez passé beaucoup de temps à

Page 4766

1 Kozarac?

2 Réponse: Oui, je m'y trouvais pratiquement tout le temps.

3 Question: Et est-ce que c'est là où les gens de Sivci faisaient leurs

4 courses, allaient au café, principalement?

5 Réponse: Oui. Pour nous, pour moi, pour mon village, oui, c'était là

6 qu'on allait faire ses courses et au café.

7 Question: Monsieur Sivac, connaissez-vous Dule Tadic?

8 Réponse: Oui.

9 Question: Et depuis quand le connaissez-vous?

10 Réponse: Eh bien, je le connais depuis que je suis allé à l'école à

11 Kozarac.

12 Question: Est-ce que vous étiez amis ou est-ce que vous ne vous

13 connaissiez que de vue?

14 Réponse: Amis, non. Nous nous connaissions de vue.

15 Question: Y avait-il une raison pour que vous le connaissiez mieux que

16 d'autres personnes que vous connaissiez à Kozarac?

17 Réponse: Au début, à cause du karaté. Ensuite, il avait un café et donc

18 il était parmi ceux qui étaient les mieux connus à Kozarac.

19 Question: Et lorsque vous vous croisiez, vous et M. Tadic, dans la rue,

20 est-ce que vous vous saluiez?

21 Réponse: Oui. Oui, on faisait un petit signe de tête l'un à l'autre.

22 Question: Et est-ce que vous l'avez vu fréquemment à Kozarac?

23 Réponse: Oui.

24 Question: Avez-vous eu des relations particulières ou est-ce que vous

25 avez fait des affaires avec lui?

Page 4767

1 Réponse: Oui, une fois, mon frère devait travailler pour lui. Il

2 s'agissait d'aller à Ljubljana pour chercher des matériaux de construction

3 et je me trouvais là lorsqu'ils en ont discuté. Finalement, ce n'est pas

4 nous qui avons au fait cela pour lui, nous n'y sommes pas allés pour lui.

5 Ensuite, mon frère lui a demandé son petit livret de travail et il le lui

6 a rendu, il a rendu ensuite son petit livre de travail à la firme pour

7 laquelle il travaillait précédemment.

8 Question: Est-ce que vous avez vu parfois Dule Tadic avec la barbe?

9 Réponse: Oui, très souvent. Il avait souvent une barbe.

10 Question: Et est-ce que vous l'avez vu parfois sans barbe?

11 Réponse: Oui également. Avec barbe ou sans barbe.

12 Question: Et donc vous connaissiez bien son aspect physique, qu'il ait

13 eu une barbe ou non?

14 Réponse: Oui.

15 Question: Monsieur Sivac, est-ce que vous vous trouviez à Sivci lorsque

16 l'attaque sur Kozarac a commencé, le 24 mai?

17 Réponse: Oui, je me trouvais à Sivci.

18 M. Tieger (interprétation): Puis-je voir enregistrer cette pièce à

19 conviction avec la cote 281, s'il vous plaît? Nous avons des exemplaires

20 pour les Juges et pour la défense.

21 Monsieur Sivac, reconnaissez-vous cette carte comme représentant Sivci par

22 rapport à Kozarac et à Trnopolje?

23 Je demande, Madame la Présidente, que cette pièce à conviction 281 soit

24 versée au dossier et placée sur le rétroprojecteur.

25 Mme la Présidente (interprétation): Pas d'objection?

Page 4768

1 M. Kay (interprétation): Pas d'objection.

2 Mme la Présidente (interprétation): Cette pièce à conviction est versée au

3 dossier sous la cote 281.

4 M. Tieger (interprétation): Est-ce que l'on pourrait montrer autant

5 d'endroits, de lieux que possible? Pourriez-vous nous indiquer tout

6 d'abord où se trouve Kozarac sur cette carte?

7 M. Sivac (interprétation): Voilà, Kozarac est ici.

8 (Le témoin montre l'emplacement.)

9 Question: Et Trnopolje, pourriez-vous nous indiquer où se trouve

10 Trnopolje?

11 Réponse: Ici. Trnopolje est ici.

12 Question: Pourriez-vous maintenant nous indiquer où se trouve Sivci?

13 Réponse: Voilà. Voilà où se trouve Sivci.

14 Question: Monsieur Sivac, le hameau de Jaskici, pourriez-vous nous

15 montrer où il se trouve situé?

16 Réponse: Jaskici est ici, un peu à droite de Sivci.

17 M. Tieger (interprétation): Madame la Présidente, je souhaiterais que

18 cette carte diagramme soit identifiée sous la cote 282, s'il vous plaît.

19 Monsieur Sivac, est-ce que vous reconnaissez cela comme étant un diagramme

20 que vous avez dessiné vous-même?

21 M. Sivac (interprétation): Oui. Oui, je le reconnais, c'est moi qui l'ai

22 dessiné.

23 Question: Il s'agit de la région de Sivci?

24 Réponse: Oui. C'est un diagramme avec les bâtiments de Sivci.

25 M. Tieger (interprétation): Madame la Présidente, je souhaite que la pièce

Page 4769

1 à conviction 282 soit versée au dossier.

2 Mme la Présidente (interprétation): Objection?

3 M. Kay (interprétation): Pas d'objection.

4 Mme la Présidente (interprétation): Il en sera ainsi fait.

5 M. Tieger (interprétation): Peut-on placer ce diagramme sur l'écran, s'il

6 vous plaît?

7 Monsieur Sivac, c'est de mémoire que vous avez dessiné ce diagramme?

8 M. Sivac (interprétation): Oui.

9 Question: Et est-ce qu'un ordinateur a été utilisé pour vous aider à

10 l'établir?

11 Réponse: Oui. J'expliquais au fils de mon frère qui travaillait sur

12 l'ordinateur, il a fait monter et descendre le diagramme et, ainsi, on a

13 dessiné cela avec l'ordinateur.

14 Question: Donc c'est lui qui s'y connaissait en informatique?

15 Réponse: Oui, il aime bien, il est jeune.

16 Question: Est-ce que ce diagramme est à l'échelle?

17 Réponse: Pas à 100 %. L'échelle n'est pas à 100 % précise, mais cela

18 représente bien tout ce qui s'y trouve.

19 Question: Est-il possible que quelques maisons qui se trouvaient là ne

20 soient pas sur le diagramme?

21 Réponse: Personnellement, je pense que toutes les maisons se trouvent

22 sur le diagramme.

23 Question: Alors si nous regardons le coin en bas à gauche, est-ce que ce

24 sont des toutes petites maison, ou bien est-ce que vous n'aviez plus assez

25 de place en bas de la feuille pour l'échelle?

Page 4770

1 Réponse: Non, il n'y avait plus de place en bas de la feuille. Les

2 maisons qui se trouvent là sont identiques à celles qui se trouvent au-

3 dessus. C'est parce qu'il n'y avait plus de place sur la feuille qu'elles

4 sont toutes regroupées les unes avec les autres.

5 Question: Et en bas à droite du diagramme, cette partie, est-ce que ceci

6 n'a pas été dessiné à la main plutôt qu'avec l'ordinateur?

7 Réponse: Oui, j'ai ajouté cela parce que cela n'allait pas dans

8 l'ordinateur. Mais en fait, c'est la continuation de cette rue principale.

9 Question: Il y a des numéros sur les maisons. Est-ce que ce sont des

10 numéros pour indiquer le nombre de maisons qu'il y avait à Sivci?

11 Réponse: Oui, c'est pour pouvoir les compter, pour savoir combien il y

12 en avait.

13 Question: Est-ce qu'il y a un petit cours d'eau, une petite rivière qui

14 traverse Sivci?

15 Réponse: Jaruga, ici. Elle passe ici, elle coule ici, mais nous ne

16 l'avons pas dessinée. J'avais commencé à tracer cette petite rivière et

17 puis j'ai arrêté.

18 Question: Oui, c'est probablement assez difficile de mettre cela dans un

19 ordinateur étant donné qu'il y a des méandres.

20 Monsieur Sivac, je voudrais vous demander quelques indications sur

21 certains lieux, sur ce diagramme.

22 D'abord, pourriez-vous nous dire où se trouvait votre maison? Pourriez-

23 vous l'indiquer sur le diagramme, ici?

24 Réponse: Voilà ma maison. Je crois que cela porte le n 17.

25 Question: Est-ce que vous aviez de la famille qui habitait dans cette

Page 4771

1 région?

2 Réponse: Oui.

3 Question: Cela inclut votre père, vos frères?

4 Réponse: Oui, mon père était ici, et mon frère était ici à peu près.

5 Question: Pourriez-vous nous indiquer quelle était la maison de votre

6 père?

7 Réponse: Voilà, ici, sous le n 71.

8 Question: Et la maison de votre frère?

9 Réponse: 70, c'est une des maisons d'un frère. 72 également et 73.

10 Question: Est-ce que votre plus jeune frère habitait à la maison avec

11 votre père?

12 Réponse: Oui, mon plus jeune frère est resté habiter avec notre père,

13 c'était sa maison en fait.

14 Question: Lorsque l'attaque a commencé sur Kozarac le 24 mai, est-ce que

15 vous avez pu entendre ou même voir le pilonnage?

16 Réponse: Oui, on pouvait l'entendre très clairement et on pouvait

17 également le voir des collines au-dessus de la route Prijedor / Banja

18 Luka.

19 Question: Et quelle a été l'intensité du pilonnage?

20 Réponse: Au début, c'était continu.

21 Question: Et sur quel endroit est-ce que cela semblait se concentrer, ce

22 pilonnage?

23 Réponse: Eh bien, les obus tombaient, sont tombés un peu partout:

24 Kozarac, Kozarusa et d'autres endroits, et certains obus sont même tombés

25 en dessous de la route asphaltée.

Page 4772

1 Question: Asphaltée? Vous voulez dire la route Prijedor / Banja Luka,

2 c'est cela?

3 Réponse: Oui.

4 Question: Qui séparait la région de Kozarac de la région où vous

5 habitiez, n'est-ce pas?

6 Réponse: Oui, c'est exact.

7 Question: Monsieur Sivac, j'ai quelques questions à vous poser

8 concernant les deux, trois premiers jours qui ont suivi le début de

9 l'attaque sur Kozarac. Est-ce que les hommes, les Musulmans, est-ce que

10 les Musulmans de la région de Sivci ont reçu les ordres de rendre leurs

11 armes?

12 Réponse: Oui.

13 Question: Et à votre connaissance, est-ce que tous ceux qui avaient des

14 armes ont rendu, déposé ces armes?

15 Réponse: Oui.

16 Question: Est-ce que vous avez vu les armes qui ont été ainsi

17 rassemblées?

18 Réponse: Oui. Oui, quand ils ont amené les armes ici, sur cette route.

19 C'est là qu'ils collectaient les armes. En fait, il y en avait très peu.

20 Ils les ont mises sur une sorte de couverture, ils les ont mises dans une

21 voiture et ils les ont emmenées. Et Hase Icic était là en particulier, et

22 Osman Sivac.

23 Question: Quel genre d'armes, et combien, ont ainsi été collectées?

24 Réponse: Je ne me souviens pas du nombre exact. Il y avait des fusils

25 de chasse, il y avait des revolvers, il y avait un fusil M48, celui de mon

Page 4773

1 voisin, Nagib Sivac, qui était membre de la Défense territoriale à

2 Trnopolje.

3 Question: Est-ce que vous pourriez nous dire quelle était la composition

4 ethnique de l'endroit que vous avez dessiné sur ce diagramme?

5 Réponse: Vous voulez dire Sivci?

6 Question: Oui. Quelle était la composition ethnique?

7 Réponse: Tout le monde était Musulman, à l'exception de cette maison-

8 ci, le n 76. Cela, ce n'était pas une maison musulmane, un foyer

9 musulman. Tous les autres étaient des foyers musulmans.

10 Question: Est-ce que vous vous souvenez du nom des gens qui habitaient

11 cette maison n 76, et de la nationalité des gens qui habitaient dans

12 cette maison n 76, cette maison dont vous venez de parler? Quelle était

13 la nationalité des gens qui y habitaient?

14 Réponse: Il était ukrainien, il était venu de la Russie, enfin

15 d'Ukraine, de l'Ukraine.

16 Question: Pendant les deux ou trois premiers jours qui ont suivi

17 l'attaque de Kozarac, Monsieur Sivac, est-ce que les habitants de Sivci

18 ont essayé de s'enfuir dans la direction de Kozarac, dans les forêts,

19 pendant une accalmie du pilonnage?

20 Réponse: Oui, ils ont essayé de s'enfuir. Là, il y a eu la panique, ils

21 ont formé une sorte de colonne et ils ont essayé de s'enfuir vers la

22 forêt.

23 Question: Quelle a été l'importance de cette colonne?

24 Réponse: La colonne avait une longueur d'un kilomètre, 1,5 kilomètre

25 environ, plusieurs tracteurs, des automobiles, beaucoup de femmes,

Page 4774

1 d'enfants.

2 Question: Est-ce que vous avez participé, est-ce que vous vous êtes

3 joint à cette colonne?

4 Réponse: Oui, j'étais en tête de la colonne.

5 Question: Est-ce que la colonne est arrivée jusqu'à la forêt?

6 Réponse: Non. Non. Nous sommes arrivés à Dergici, qui est un village

7 au-dessus de Sivci. Là, nous nous sommes arrêtés chez Saban Dergic, sa

8 maison, parce qu'à ce moment-là les obus commençaient à toucher les

9 routes.

10 Question: Et après s'être abrités pendant un certain temps, est-ce que

11 les gens de la colonne qui essayaient de s'enfuir sont revenus à Sivci?

12 Réponse: Non, nous sommes restés là. Certains se sont abrités dans des

13 buissons. Nous sommes restés là deux à trois heures, et ensuite nous

14 sommes tous retournés à Sivci.

15 Question: Pendant les deux ou trois premiers jours suivant l'attaque,

16 est-ce que des réfugiés de Kozarac se sont enfuis et sont venu à Sivci?

17 Réponse: Oui. Nous sommes retournés le même jour, mais le jour suivant

18 et le lendemain des réfugiés sont venus, ont parlé de nombreux morts à

19 Kozarac et à Jakovici, et tout le monde était très terrifié.

20 Question: Et combien, à votre avis, de réfugiés se sont enfuis et sont

21 venus à Sivci, venant de Kozarac? De combien de personnes s'agissait-il?

22 Réponse: Je ne sais pas précisément, mais il y avait environ 4000 à

23 5000 personnes qui sont venues à Sivci. Les maisons étaient pleines.

24 J'avais 45 personnes, 45 réfugiés dans ma maison, nous étions 50 avec ma

25 famille chez mon père. Et dans les autres maisons, où les maisons étaient

Page 4775

1 plus grandes, il y avait jusqu'à 100 personnes réfugiées dans une maison.

2 Question: Est-ce que, Monsieur Sivac, finalement, les hommes se trouvant

3 à Sivci ont été rassemblés et emmenés au camp?

4 Réponse: Oui, le 14 juin. Ils ont été capturés.

5 Question: Alors entre l'attaque sur Kozarac et le 14 juin, est-ce que

6 des hommes musulmans de Sivci ont été pris par des forces serbes et

7 obligés de ramasser des morts, des cadavres qui se trouvaient dans la

8 région de Kozarac?

9 Réponse: Oui, une fois, Zuna Radivojac, un soldat serbe, m'a dit de

10 trouver autant de personnes que possible et de trouver également des

11 gants, et il a pris un groupe de gens pour charger les morts avec lui à

12 Jakovici. Il est revenu avec le camion et Foric m'a dit qu'ils avaient

13 trouvé un grand nombre de cadavres en état de putréfaction, de

14 décomposition.

15 Question: Pendant cette période de temps, entre l'attaque sur Kozarac et

16 le nettoyage de Sivci le 14 juin, est-ce que la région a été pilonnée?

17 Réponse: Excusez-moi, je n'ai pas compris la question.

18 Question: Pendant la période entre l'attaque de Kozarac et le nettoyage

19 de Sivci, est-ce que la région de Sivci a été pilonnée?

20 Réponse: Oui. Au début du mois de juin, depuis le 1er ou le 2 juin, pas

21 loin de ma maison il y a une forêt, on pouvait entendre les chars et on

22 pouvait entendre le bruit de leur moteur. Ils étaient en train de

23 pilonner, et les gens essayaient de trouver un abri. Les enfants criaient

24 et pleuraient, c'était affreux.

25 Question: Est-ce que des obus sont arrivés près de votre maison?

Page 4776

1 Question: Pas sur ma maison, mais les obus sont tombés entre ma maison

2 et la maison des membres de ma famille.

3 Question: Avez-vous vu les chars qui avaient tiré ces obus passer par la

4 route principale de la région de Sivci?

5 Réponse: Oui. Ensuite, j'ai quitté ma maison et je me suis rendu sur la

6 route principale pour voir comment allaient les membres de ma famille.

7 Nous étions dans le jardin, une cinquantaine, une centaine d'entre nous

8 qui étions cachés dans les maisons, et deux chars sont passés très

9 rapidement. Il y avait beaucoup de soldats sur les chars qui levaient les

10 trois doigts en traversant très rapidement.

11 Question: Au cours de cette période de nettoyage ethnique, est-ce que

12 les gens de Sivci ont reçu l'ordre de rester dans certaines zones et de ne

13 pas aller dans d'autres zones?

14 Réponse: Oui. Notre liberté de mouvement était limitée. Zuna Radivojac

15 a été vu souvent à Sivci. "Celui qui traverse cet asphalte sera tué,

16 abattu". Certaines personnes ont traversé et ne sont jamais revenus. Ils

17 étaient partis chercher de la nourriture.

18 Question: Au cours de cette période, est-ce que des forces sont arrivées

19 pour rechercher certains individus en particulier?

20 Réponse: Oui, très souvent ils cherchaient telle ou telle personne. Je

21 connais deux cas où des personnes sont arrivées dans les camps de leur

22 propre initiative car si elles ne venaient pas, ils allaient bombarder

23 Sivci.

24 Question: Est-ce qu'il y a eu mise à feu de certaines maisons ou de

25 certaines granges?

Page 4777

1 Réponse: Oui. Un soir ou une nuit, autour du 10 juin ou peut-être un

2 peu avant, je ne sais pas, ils ont mis le feu à des maisons et à des

3 granges. Le bétail a été également mis à feu. C'était affreux. La maison à

4 côté de la mienne a brûlé complètement.

5 Question: Monsieur Sivac, expliquez-nous comment cela se passait la

6 nuit, pour les gens qui habitaient Sivci.

7 Réponse: Les nuits étaient les pires parce que Trnopolje était tout

8 près. Nous n'avions que peu de vêtements, pas beaucoup d'aliments. On

9 essayait d'occuper les maisons pour monter la garde et veiller à ce

10 qu'elles ne soient pas mises à feu. Nous dormions tout habillés.

11 Question: Et pourquoi est-ce que les gens dormaient tout habillés, même

12 pendant la nuit?

13 Réponse: Ils avaient peur. On pensait qu'ils allaient arriver. On les

14 attendait.

15 Question: Le 14 juin, où étiez-vous?

16 Réponse: Le 14 juin, je me trouvais chez moi avec ma femme, la mère de

17 ma femme, son frère et puis mes deux enfants.

18 Question: Vous nous avez dit tout à l'heure qu'il y avait 45 réfugiés

19 qui se trouvaient chez vous. Etaient-il encore là?

20 Réponse: Non. La veille, ils s'étaient rendus dans le village de

21 Mujkanovici. Ils avaient trouvé une maison vide, ouverte, et les hommes,

22 eux, avaient été emmenés à Keraterm.

23 Question: Vous avez parlé du frère de votre femme. Il venait d'arriver

24 chez vous du camp de Trnopolje?

25 Réponse: Oui, il venait du camp d'Omarska. Il était trop jeune à

Page 4778

1 l'époque. Ils relâchaient les plus jeunes, à l'époque. Donc ma femme l'a

2 fait venir pour prendre un bain, et il avait perdu beaucoup de poids déjà.

3 Question: Donc il venait directement d'Omarska?

4 Mme la Présidente (interprétation): Il y a une erreur de canal, le serbo-

5 croate passe sur l'anglais.

6 M. Tieger (interprétation): Donc le frère de votre femme, lorsqu'il est

7 arrivé, il venait donc d'Omarska ou de Trnopolje?

8 M. Sivac (interprétation): Il venait de Trnopolje.

9 Question: Au cours des jours précédents, est-ce qu'elle avait essayé de

10 lui fournir de la nourriture au camp de Trnopolje?

11 Réponse: Oui.

12 Question: Ce jour-là, est-ce qu'elle avait pu obtenir la permission de

13 le ramener chez vous pour la journée, pour qu'il puisse prendre son bain

14 et se nourrir?

15 Réponse: Oui, c'est bien ce qu'elle a pu faire.

16 Question: Lorsque vous étiez donc chez vous avec les membres de votre

17 famille que vous avez cités, avez-vous entendu des coups de feu?

18 Réponse: Oui. Ce jour-là, les coups de feu ont commencé vers 10 heures

19 le matin, et on entendait les coups de feux se rapprocher. Ils venaient de

20 plus en plus près.

21 Question: Est-ce que des forces serbes sont arrivées chez vous?

22 Réponse: Oui, en effet.

23 Question: Sont-ils rentrés dans votre maison?

24 Réponse: Oui. J'étais assis, en train de boire du café. Tout à coup,

25 quelqu'un a dû frapper dans la porte, est entré avec un fusil automatique

Page 4779

1 et a demandé qui était le propriétaire de la maison. J'ai dit que c'était

2 moi, et ce soldat m'a donné l'ordre de l'emmener à l'étage pour voir s'il

3 y avait d'autres hommes dans la maison. Donc nous nous sommes rendus à

4 l'étage et il a pu voir qu'il n'y avait personne, il a tout vérifié.

5 Ensuite, il m'a fait le conduire au rez-de-chaussée et nous nous sommes

6 rendus dans le corridor.

7 Question: Quand vous descendiez, est-ce que d'autres soldats serbes ou

8 d'autres membres des forces serbes se trouvaient là?

9 Réponse: Oui. Lorsque je suis redescendu dans l'entrée, il y avait deux

10 soldats serbes qui se trouvaient là.

11 Question: Que s'est-il passé lorsque vous êtes redescendu? Est-ce qu'ils

12 vous ont dit quelque chose? Est-ce qu'ils vous ont fait quoi que ce soit?

13 Réponse: L'un des deux soldats qui étaient là a essayé de me frapper,

14 et celui qui était derrière lui et qui tenait un fusil lui a dit de ne pas

15 me toucher.

16 Question: Vous ont-ils donné l'ordre de sortir?

17 Réponse: Oui, ils m'ont dit de sortir dans le jardin.

18 Question: Est-ce que vous ou des membres de votre famille avez demandé

19 ce qui allait vous arriver?

20 Réponse: Ma femme est sortie et a demandé où on allait m'emmener, et

21 celui qui portait la barbe, qui m'avait donné l'ordre de sortir, avait dit

22 que nous allions devoir marcher devant les chars parce que les Bérets

23 verts étaient en train de tirer, que nous devions mener la colonne de char

24 et qu'ensuite nous rentrerions chez nous.

25 Question: Donc ils vous ont dit qu'ils allaient vous utiliser en tant

Page 4780

1 que boucliers, en quelque sorte?

2 Réponse: Oui, ils ont dit que nous devions donc marcher devant les

3 chars et ma femme a dit que je n'avais pas d'arme, que personne ne tirait.

4 Il lui a dit de se taire, qu'elle ne savait pas avec qui elle habitait.

5 Question: Monsieur Sivac, une fois que vous êtes sorti, est-ce que les

6 soldats serbes vous ont demandé où on pouvait trouver d'autres Musulmans?

7 Réponse: Oui. Celui qui se trouvait derrière moi, qui portait la barbe,

8 il m'a demandé plusieurs fois des questions sur les maisons de mes deux

9 voisins, Osman Sivac et Munib Sivac. Je leur ai montré les maisons en

10 question.

11 Question: Avez-vous pu voir dehors vos voisins dans le voisinage de

12 cette avenue, cette rue dans laquelle vous habitiez et qui mène à la route

13 principale?

14 Réponse: Oui, j'ai vu mes voisins d'en face, c'était cette maison-là.

15 (Le témoin indique l'emplacement sur le plan.)

16 Il y avait un homme de Jakupovici. Il y en avait une dizaine ou une

17 douzaine, de ces hommes, à qui on a demandé aussi de marcher à l'avant.

18 Ils les frappaient, ils devaient se rendre sur la route et, lorsque nous

19 sommes sortis, ils m'ont demandé de les rejoindre.

20 Question: Monsieur Sivac, je pense que quand vous nous indiquiez la zone

21 de votre maison et la direction dans laquelle ces hommes devaient se

22 rendre, on n'a pas pu voir la carte sur l'écran. Je vais demander qu'on la

23 remette pour que vous nous remontriez. Attendez quelques instants qu'on

24 installe la carte sur le projecteur.

25 Pouvez-vous donc nous remontrer là où se trouve votre maison et dans

Page 4781

1 quelle direction ces voisins se rendaient?

2 (Le témoin indique l'emplacement sur le plan.)

3 Réponse: Donc ça, c'est chez moi, et celle qui est en face c'est celle

4 de mes voisins. Et là, ils ont fait sortir 10, 12 jeunes hommes. Ils les

5 frappaient, ils les battaient. La distance est très courte entre ces deux

6 maisons. Ils nous ont demandé de les rejoindre.

7 Question: Et où étiez-vous, où étaient vos voisins, et où deviez-vous

8 vous rendre?

9 Réponse: Donc nous étions là, debout. Tout d'un coup, un ordre a été

10 donné: "Placez les mains derrière votre dos et courez vers la route

11 principale".

12 Question: Alors où êtes-vous arrivés?

13 Réponse: Donc nous avons couru le long de cette petite route, tout

14 droit, vers la route principale. Pendant que nous courions, en parallèle

15 au pont, ici, se trouvait un char et on nous a demandé de nous arrêter

16 devant cette maison.

17 Question: Ensuite, on vous demandait de tenir les mains comment, pendant

18 que vous couriez?

19 Réponse: Derrière la tête, derrière la tête.

20 Question: Avez-vous vu d'autres forces serbes qui arrivaient dans le

21 voisinage?

22 Réponse: Oui. Oui, je les ai vus dans les champs, ils étaient par deux

23 ou par trois.

24 Question: Avez-vous vu également des forces serbes sur la route

25 principale?

Page 4782

1 Réponse: Oui, autour des chars. Il y en avait beaucoup, beaucoup de

2 soldats.

3 Question: Est-ce qu'ils tiraient des coups de feu, ou est-ce que les

4 chars tiraient?

5 Réponse: Les hommes à bord des chars avaient des mitraillettes et ils

6 tiraient, les autres tiraient tout le temps aussi et hurlaient: "Attrapez-

7 les vivants!", et nous étions regroupés et frappés.

8 Question: Pendant combien de temps êtes-vous restés dans ce jardin?

9 Réponse: Nous y sommes restés une dizaine de minutes.

10 Question: Avez-vous vu d'autres groupes de Musulmans arriver par la

11 route principale?

12 Réponse: Oui. A un moment donné, un groupe est passé en courant le long

13 de la route principale, dans la direction de Trnopolje. Ensuite, ils nous

14 ont dit: "Vous aussi, courez le long de la route et gardez les mains

15 derrière la tête". Et puis à un moment donné, un ordre est arrivé disant:

16 "Couchez-vous!". Et pendant que nous courions, nous avons dû nous

17 allonger, et puis on devait recourir encore quelque mètres, et puis il

18 fallait de nouveau se recoucher par terre. Ils nous frappaient, ils nous

19 donnaient des coups de pieds, ils nous sortaient les portefeuilles des

20 poches et nos papiers, nos documents, l'argent qu'ils jetaient et nous

21 courions toujours. Et puis ils nous prenaient les documents que l'on

22 voyait joncher la route.

23 Question: Alors ce groupe est arrivé où, en fin de compte?

24 Réponse: A la fin, le groupe est arrivé dans le jardin de Hamid Sivac.

25 Question: A quelle distance cela se trouve du croisement entre la rue où

Page 4783

1 vous habitez et la route principale? Donc à quelle distance est-ce que

2 cela se trouve de ce croisement?

3 Réponse: A quelques 150, 200 mètres depuis la maison du coin, donc à

4 partir de cette maison jusqu'à peu près ici, celle-ci.

5 (Le témoin indique l'emplacement sur le plan. )

6 Donc cela fait à peu près 200 mètres.

7 Mme la Présidente (interprétation): Pourriez-vous redemander au témoin de

8 nous montrer?

9 M. Tieger (interprétation): Monsieur Sivac, montrez-nous donc la maison de

10 Hamid Sivac où vous vous êtes arrêtés? Quel numéro elle porte?

11 (Le témoin indique sur le plan l'emplacement.)

12 M. Sivac (interprétation): Voilà la maison de Hamid Sivac. C'est celle qui

13 porte le n 27.

14 Question: Combien de fois pensez-vous que vous-même et ceux de votre

15 groupe avez dû vous allonger sur la route et vous relever avant d'arriver

16 à la maison de Hamid Sivac?

17 Réponse: Quant à moi et au groupe qui m'accompagnait, peut-être étions-

18 nous une vingtaine, une trentaine, eh bien je crois que nous avons dû nous

19 allonger sur le sol une trentaine ou une quarantaine de fois, puis ils

20 nous demandaient de nous relever, de courir puis de nous rallonger, ils

21 n'arrêtaient pas de nous frapper, de nous donner des coups de pieds.

22 Question: Est-ce que certaines personnes avaient davantage de difficulté

23 que d'autres à se coucher comme ça, puis à se relever, courir, etc.?

24 Réponse: Oui, il y avait des personnes plus âgées, et puis il y avait

25 des gens plus gros. Nous qui étions les plus jeunes, pour nous ce n'était

Page 4784

1 pas trop difficile, mais pour d'autres c'était beaucoup plus difficile.

2 Question: Alors, les membres des forces serbes, qu'ont-ils fait à ces

3 personnes plus âgées ou plus grosses qui avaient des difficultés à

4 effectuer ces différentes choses?

5 Réponse: Eh bien, ils les frappaient. Ils avaient davantage de coups et

6 de coups de pied que les autres.

7 Question: Lorsque vous êtes arrivés à la maison de Hamid Sivac, à quelle

8 partie de la maison êtes-vous arrivés, à quel niveau?

9 Réponse: Nous sommes entrés dans le jardin. Les soldats étaient autour,

10 ils nous donnaient l'ordre d'entrer dans le jardin.

11 Question: A peu près, pouvez-vous nous dire combien de Musulmans ont été

12 rassemblés dans le jardin de Hamid Sivac?

13 Réponse: 300, 350 Musulmans se trouvaient dans ce jardin. Il y avait

14 également quelques Croates.

15 Question: Alors, ces 300 ou 350 personnes, dans quel état se trouvaient-

16 elles?

17 Réponse: Ces personnes étaient en assez mauvais état. Je crois que

18 beaucoup de personnes était ensanglantées. L'un des Chetniks, le chef, a

19 ordonné de nous laver. Il y avait un puits dans le jardin, alors ceux

20 d'entre nous qui étaient ensanglantés pouvaient se laver.

21 Question: Combien de membres des forces serbes se trouvaient dans la

22 maison de Hamid Sivac?

23 Réponse: Dans le jardin, il n'y en avait pas beaucoup, mais autour,

24 oui, il y en avait beaucoup, dans les champs, derrière les granges,

25 derrière les maisons.

Page 4785

1 M. Tieger (interprétation): Madame la Présidente, je souhaiterais vous

2 montrer un petit morceau d'un film vidéo et je pense que les techniciens

3 sont prêts à nous le montrer.

4 (Diffusion d'une vidéo.)

5 Monsieur Sivac, est-ce que vous pouvez reconnaître ces images?

6 M. Sivac (interprétation): Oui, il s'agit de la route vers Jaskici.

7 Question: Pouvons-nous arrêter? On recule un tout petit peu, si vous le

8 voulez bien. Voilà. Donc on voit la route sur laquelle circule le

9 véhicule, celle qui va tout droit. De quelle route s'agit-il?

10 Réponse: Il s'agit de la route qui vient de Kozarac et qui va vers

11 Trnopolje.

12 Question: Bien. Donc on se dirige là, maintenant, dans la direction de

13 Trnopolje?

14 Réponse: Oui, c'est cela.

15 Question: Donc nous allons dans la direction de Trnopolje, c'est la

16 route principale entre Kozarac et Trnopolje?

17 Réponse: Non, il ne s'agit pas de la route principale. C'était une

18 route asphaltée, la route principale. Ici, il s'agit d'une route qui passe

19 par le village de Dergici et qui va également vers la gare de Trnopolje.

20 Depuis la route principale elle se divise, va dans le village de Kararici,

21 et puis la route arrive à Trnopolje.

22 Question: Bon, alors la route qui part à gauche, ou va-t-elle?

23 Réponse: Cette route-là va vers le hameau de Jaskici.

24 Question: Bien. On peut avancer, maintenant.

25 Monsieur Sivac, nous avançons donc dans la direction de votre maison?

Page 4786

1 Réponse: Oui, voilà. Cela, c'est la maison de mon frère aîné, et puis

2 mon deuxième frère, et puis la maison de mon père, et puis la maison de

3 mon oncle. Alors là, avant cette maison, vous voyez que la route se divise

4 et va vers ma maison. Vous voyez? A droite, à 160 mètres de la route

5 principale, c'est là qu'ils nous ont rassemblés, devant cette maison.

6 Question: Donc votre maison se trouve à 150, 160 mètres d'ici, n'est-ce

7 pas?

8 Réponse: Oui, depuis la route principale vers la droite, au-delà de

9 cette maison. Et c'est là que se trouvait la mienne.

10 Question: Bien. Nous avançons encore un petit peu le film. On s'arrête

11 là, voilà.

12 Réponse: Il y avait un pont que j'empruntais pour me rendre chez moi.

13 Question: Bon, si on tourne à droite sur ce petit pont et que l'on fait

14 150 ou 160 mètres, on arrive chez vous, c'est cela?

15 Réponse: Oui, on fait 160 mètres et on tourne à droite, et vous vous

16 trouvez alors devant chez moi. La route à gauche, c'est là qu'on a

17 rassemblé les armes lorsque nous avons dû les remettre.

18 Question: Bien. Nous avançons encore un petit peu le film. On s'arrête.

19 Cette maison, c'est celle qui est la plus proche de la route principale le

20 long de votre rue?

21 Réponse: Oui.

22 Question: Dans cet partie du film, on voit donc l'endroit où vous et les

23 autres hommes avez été rassemblés avant que l'on ne vous ordonne de

24 marcher vers la maison de Hamid Sivac?

25 Réponse: Tout d'abord, depuis ma maison sont parties 12 ou 13 personnes

Page 4787

1 qui se sont trouvées dans le jardin, devant cette maison. Il y en avait

2 déjà une vingtaine, une trentaine. Nous sommes restés là, et puis un

3 groupe a couru devant nous et il nous ont donné l'ordre de les suivre.

4 Mme la Présidente (interprétation): Cette maison-là, c'est celle qui porte

5 le n 15?

6 M. Sivac (interprétation): Oui, je pense que c'est bien cela, en effet.

7 M. Tieger (interprétation): Bien. Nous poursuivons?

8 Monsieur Sivac, là on avance vers la maison de Hamid Sivac, là où on vous

9 a rassemblés avec les quelques 300, 350 autres personnes?

10 M. Sivac (interprétation): Oui, c'est la maison Mekte de Sivci.

11 Question: Donc ce que l'on voit à droite, Monsieur Sivac, de quoi

12 s'agit-il?

13 Réponse: C'est comme une mosquée, c'est ce qu'on appelle Mekte. C'est

14 là qu'on suit les cours de religion.

15 Question: Donc lorsque vous avez dû marcher de la manière dont vous

16 l'avez décrit depuis votre voisinage vers la maison de Hamid Sivac, est-ce

17 que vous avez pu voir si, oui ou non, cette Mekte, ou cette mosquée, avait

18 été incendiée?

19 Réponse: Non, à ce moment-là elle n'avait pas été incendiée. Ce n'est

20 qu'après que j'ai quitté Keraterm et que je suis revenu chez moi, à Sivci,

21 que j'ai vu qu'elle avait été incendiée. Depuis Trnopolje, nous avions été

22 escortés par des soldats serbes.

23 Question: Est-ce que vous avez pu voir, donc, dans quel état se trouvait

24 cette Mekte?

25 Réponse: Oui, j'ai pu jeter un coup d'oeil à l'intérieur.

Page 4788

1 M. Tieger (interprétation): Madame la Présidente, je voudrais qu'une série

2 de photographies soit identifiée sous la cote...

3 Mme la Présidente (interprétation): N'oubliez pas aussi de donner une cote

4 à la vidéo.

5 M. Tieger (interprétation): C'est 283 pour la vidéo, et puis cette série

6 de photos 284 A et B.

7 M. Stephen (interprétation): Nous n'avons pas encore vu la maison n 27

8 sur la vidéo, n'est-ce pas?

9 M. Tieger (interprétation): Non.

10 Monsieur Sivac, pendant que nous attendons, peut-être que vous pourriez

11 nous montrer, sur votre plan, l'endroit où se trouve ce bâtiment?

12 M. Sivac (interprétation): Vous voulez dire le Mekte?

13 Question: Oui.

14 Réponse: Le premier bâtiment en dessous du bâtiment n15. Pardon, du

15 n23.

16 Question: Merci, Monsieur.

17 Madame la Présidente, j'ai quelque difficulté avec l'interprétation

18 anglaise à ce stade. J'entends le témoin parler de Mektef et l'interprète

19 parle de Mekte qui est un mot que je ne comprends pas en anglais.

20 M. Vohrah (interprétation): Le mot est Mekteb.

21 Mme la Présidente (interprétation): Peut-être devrait-on l'épeler?

22 Monsieur Sivac, pourriez-vous épeler ce mot à notre intention, je vous

23 prie, et à l'intention de l'interprète?

24 M. Tieger (interprétation): Pourriez-vous nous dire encore une fois ce

25 qu'est le nom de ce bâtiment du culte, et nous épeler ce mot?

Page 4789

1 M. Sivac (interprétation): M-E-K-T-E-B, Mekteb.

2 Question: Monsieur Sivac, est-ce que vous reconnaissez ce qui figure sur

3 ces photographies 284 A et B?

4 Réponse: Oui, je reconnais, c'est ce Mekteb.

5 Question: Est-ce que ce bâtiment était dans l'état où vous l'avez vu,

6 dans cet état, après que vous soyez sorti de Keraterm?

7 Réponse: Oui. Là, nous voyons le Mekteb incendié.

8 M. Tieger (interprétation): Madame la Présidente, je demanderai que les

9 pièces à conviction de l'accusation 284 A et B soient versées au dossier

10 et placées sur le rétroprojecteur.

11 Mme la Présidente (interprétation): Objection?

12 M. Kay (interprétation): Pas d'objection.

13 Mme la Présidente (interprétation): Les pièces à conviction 284 A et B

14 sont admises au dossier.

15 M. Tieger (interprétation): Monsieur Sivac, est-ce bien l'intérieur du

16 Mekteb?

17 M. Sivac (interprétation): Oui.

18 Question: Et ceci est une autre photographie de l'intérieur?

19 Réponse: Oui. Il y avait deux salles à l'intérieur. Cela, c'est la

20 salle plus petite qui servait aux cours dispensés aux enfants. Là, nous

21 voyons l'entrée, l'entrée qui donnait sur le chemin. Et là, nous voyons le

22 Mekteb entier.

23 Question: Merci, Monsieur.

24 Je demanderai que l'on revienne à la séquence vidéo et que l'on poursuive

25 sur le chemin de terre qui sépare votre maison de la maison de Hamid Sivac

Page 4790

1 où vous avez été regroupés.

2 Réponse: Cela c'est, à droite, la maison avec le puits, la maison de

3 Hamid, et c'est dans ce puits que se sont lavés les gens qui étaient

4 ensanglantés. C'est là qu'on nous a regroupés. Les soldats étaient sur le

5 chemin et il nous intimé l'ordre de nous regrouper dans la cour, dans le

6 jardin.

7 Question: Et le bâtiment que l'on voit à l'extrême droite de l'écran,

8 derrière le puits, quel est-il?

9 Réponse: C'est la grange. La maison était un peu plus à droite. Il y a

10 une espèce de petit abri aussi, un bâtiment secondaire.

11 Question: Monsieur Sivac, pendant le temps que vous et les autres 300 à

12 350 hommes avez attendu, est-ce qu'une camionnette est venue à cet

13 endroit?

14 Réponse: Pas un camion. J'ai vu une camionnette rouge.

15 Question: Est-ce que vous avez reconnu cette camionnette?

16 Réponse: Oui, c'est Hilmija Nukic qui était le propriétaire de cette

17 camionnette.

18 Question: Y avait-il quelqu'un à l'intérieur de la camionnette?

19 Réponse: Un soldat conduisait et, derrière, il y avait quelqu'un qui

20 portait un masque sur le visage. On ne lui voyait que les yeux et il nous

21 regardait, nous, notre groupe.

22 Question: De quelle nationalité était Hilmija Nukic?

23 Réponse: Musulman.

24 Question: Pendant le temps où vous avez attendu sur place, est-ce que

25 les membres des forces serbes ont demandé que l'on trouve des personnes en

Page 4791

1 particulier, ou vous ont demandé d'autres renseignements?

2 Réponse: Oui, ils tiraient des coups de feu, ils indiquaient des hommes

3 de la tête et ils n'arrêtaient pas de demander où était Maci, Maci, celui

4 que l'on surnomme Maci, et ils disaient: "nous vous tuerons tous".

5 Question: Est-ce qu'une personne en particulier a été choisie?

6 Réponse: Un homme est venu aussi de Kamicani, un certain Mehmed

7 surnommé "Medo" était sorti du groupe.

8 Réponse: Est-ce que cet homme, ce "Medo", a été frappé pendant qu'on

9 lui demandait où l'on pouvait trouver Maci?

10 Réponse: Oui. Le soldat le plus important, un soldat grand, blond, qui

11 portait des gants sans doigts, l'a frappé. Il l'a d'abord frappé à coups

12 de pieds, ensuite il a sorti un couteau et a commencé à lui promener le

13 couteau sur la gorge, et il n'a pas arrêté de le battre. Il lui a dit: "tu

14 me diras tout ce que je veux savoir". Au bout de quelques minutes, "Medo"

15 s'est mis à courir, il était couvert de sang sur le visage et aussi sur la

16 nuque, derrière.

17 Question: Après un certain temps passé à ce centre de regroupement, à la

18 maison de Hamid Sivac, est-ce que des autobus sont arrivés?

19 Réponse: Oui.

20 Question: De quelle direction sont-ils venus?

21 Réponse: Les autobus sont arrivés d'en haut, de la direction de

22 Trnopolje, et ils se sont alignés sur la route, dans le sens de Kozarac.

23 Question: Bien sûr, nous ne pouvons pas voir ce que vous nous avez

24 montré sur la vidéo, donc il faudrait que vous puissiez décrire cela en

25 mots, aussi.

Page 4792

1 Les autocars sont donc arrivés de la direction de Trnopolje?

2 Réponse: Oui, de la direction de Trnopolje.

3 Question: Sur cette vidéo, cela signifie que les autobus viendraient

4 dans notre direction, vers nous?

5 Réponse: Oui.

6 Question: Sur quelle partie de la route se sont-ils garés?

7 Réponse: Sur la droite, près du virage.

8 Question: Donc du côté opposé de la route par rapport au jardin dans

9 lequel vous étiez regroupés?

10 Réponse: Oui.

11 Question: Combien d'autobus y avait-il, à peu près?

12 Réponse: A Keraterm, j'en ai vu cinq. A Sivci, je ne voyais pas très

13 bien. J'en ai vu trois à Sivci, bien sûr, mais à Keraterm j'en ai vu cinq,

14 quand on nous a dit: "vous êtes 350, là, pourquoi est-ce que personne ne

15 s'est enfui?".

16 Question: Où était garé le dernier bus?

17 Réponse: Le dernier autobus était garé près de ce pont qui se trouve à

18 côté de la maison de Hamid Sivac.

19 Question: Bien.

20 Peut-on avancer la vidéo un tout petit peu? On s'arrête ici. Du côté

21 gauche de l'écran, on voit une route qui part vers la gauche. Est-ce que

22 cette route avait un nom, dans le voisinage?

23 Réponse: Cela, c'est le premier pont, c'est la route qui allait vers la

24 maison de Hamed Sivac. L'autre route va vers la maison de Munib Sivac. Là,

25 il y avait des gens qui avaient de la terre.

Page 4793

1 Question: Peut-être serait-il plus facile de revenir au plan que vous

2 avez dessiné?

3 Réponse: Le chemin court, c'est celui qui va vers la maison de Hamib

4 Sivac et l'autre, plus long, va vers la maison de Munib Sivac et continue

5 vers ces champs, ces terres dont j'ai parlé tout à l'heure.

6 Question: La maison qui porte le n 49, à qui appartenait-elle?

7 Réponse: C'est la maison de Munib Sivac.

8 Question: Juste en dessous de cette maison, on voit sur le plan deux

9 chemins qui partent du chemin principal: un chemin plus court, un chemin

10 plus long. Ce chemin plus long, c'est celui qui va vers la maison de Munib

11 Sivac?

12 Réponse: Oui.

13 Question: Et le chemin plus court, qui se trouve juste au-dessus, c'est

14 ce petit chemin qui part du petit pont et qui va vers la maison de Hamed

15 Sivac?

16 Réponse: Oui, vers la maison de Hamed Sivac. Ce chemin ne desservait

17 qu'une seule maison.

18 M. Stephen (interprétation): Je croyais que c'était le n 27, le numéro de

19 la maison de Hamid Sivac.

20 M. Tieger (interprétation): Vous parlez de Hamed Sivac et de sa maison.

21 C'est ce que vous venez de dire à l'instant lorsque vous avez parlé du

22 petit pont et du chemin qui conduit à la maison de Hamed Sivac. Est-ce que

23 Hamed s'écrit H-A-M-E-D?

24 M. Sivac (interprétation): Le numéro de la maison, la maison n 49

25 appartient à Hamed, H-A-M-E-D, alors que la n 27 appartient à Hamid, H-A-

Page 4794

1 M-I-D. C'est à la maison de Hamid, dans le jardin de la maison de Hamid,

2 qu'on nous a regroupés. Et Hamed, c'est le propriétaire de la maison qui

3 est desservie par ce petit chemin.

4 Question: Très bien.

5 Je suis désolé de devoir agir de la sorte, mais il y a peut-être une

6 confusion, alors essayons encore une fois.

7 Je vais vous dire les choses de la façon suivante: vous êtes allés dans le

8 jardin de la maison qui porte le n 27, n'est-ce pas? C'est bien là que

9 vous avez été regroupés?

10 Réponse: Oui, dans le jardin de la maison n 27.

11 Question: Et ça, c'est la maison de Hamid ou de Hamed Sivac?

12 Réponse: Hamid.

13 Question: Avec un I? Bien.

14 Et le petit chemin que nous voyons, qui part de la route, c'est le chemin

15 qui conduit à la maison de Hamed Sivac, avec un E?

16 Réponse: Oui, Hamed.

17 Question: Alors, si l'on revient maintenant à la vidéo, en regardant la

18 maison qui figure en haut à gauche sur l'écran et la barrière qui entoure

19 cette maison, nous y voyons un chemin. C'est un chemin qui va bien vers la

20 maison de Munib Sivac?

21 Réponse: Oui, c'est le chemin du bas, qui va vers la maison de Munib

22 Sivac.

23 Question: Peut-être pourrait-on avancer un tout petit peu la vidéo? On

24 s'arrête là.

25 Ce que nous voyons maintenant à gauche de l'écran, cet objet blanc que

Page 4795

1 l'on voit juste en dessous de la maison, est-ce que c'est bien le pont qui

2 mène à la maison de Hamid Sivac?

3 Réponse: Oui.

4 Question: C'était la maison, le chemin qui allait vers la maison de

5 Munib Sivac. Est-ce qu'il y a des haies entre le chemin et la maison de

6 Munib Sivac?

7 Réponse: Oui.

8 Question: Donc des deux côtés de la maison de Munib Sivac, on voit la

9 barrière qui se trouve ici, près de la maison, et puis ensuite, de l'autre

10 côté, il y a une haie?

11 Réponse: Oui.

12 Question: Monsieur Sivac, après l'arrivée des autobus, est-ce qu'on a

13 donné l'ordre aux Musulmans regroupés en ce lieu de monter à bord de ces

14 autobus?

15 Réponse: Oui.

16 Question: Comment est-ce qu'on vous a donné l'ordre de courir, de quelle

17 manière?

18 Réponse: De courir normalement, les mains sur la nuque. Les premiers

19 sont partis du pont et ont couru vers le haut pour atteindre les autobus

20 qui étaient garés devant. Moi, je suis monté à bord du dernier autobus qui

21 se trouvait là, sur le pont menant à la maison de Hamed Sivac.

22 Question: Où est-ce que vous vous trouviez dans ce groupe de Musulmans

23 qui ont couru vers les autobus?

24 Réponse: J'étais à la fin du groupe parce que j'avais pensé que je

25 pourrais peut-être me cacher, ou quelque chose, mais il était impossible

Page 4796

1 d'atteindre les champs. Derrière moi, il n'y avait que deux ou trois

2 hommes au maximum.

3 Question: Vous avez couru vers les autobus, derrière les autres hommes

4 qui couraient devant vous. Est-ce que vous avez remarqué si certains

5 hommes portaient des objets significatifs de leur identité musulmane?

6 Réponse: Oui, il y avait pas mal de montres qui comportaient les signes

7 musulmans, la demi-lune et l'étoile, et il y avait aussi des signes

8 distinctifs musulmans qui étaient des porte-bonheur. Moi, j'avais déjà

9 tout jeté.

10 Question: Monsieur Sivac, vous nous avez déclaré que vous avez couru

11 vers le dernier autobus. Est-ce que l'arrière de cet autobus se trouvait à

12 peu près au niveau du chemin menant à la maison de Munib Sivac?

13 Réponse: L'arrière se trouvait pratiquement au niveau de la haie, entre

14 le pont menant à la maison de Hamed et le chemin menant à la maison de

15 Munib.

16 Question: Comment est-ce que vous êtes allé en direction de cet autobus?

17 Réponse: Ceux qui allaient vers le haut devaient se diriger vers la

18 gauche. Moi, j'ai dû me diriger un peu vers la droite, prendre le chemin

19 de Munib, puis nous avons traversé la haie et à ce moment-là nous sommes

20 allés tout droit vers les autobus, vers la porte arrière qui se trouvait

21 exactement sur le pont qui mène à la maison de Hamed Sivac.

22 Question: Donc vous avez fait le tour de l'arrière de l'autobus après

23 avoir couru sur la route principale, et vous avez emprunté un petit bout

24 du chemin menant vers la maison de Munib Sivac?

25 Réponse: Oui.

Page 4797

1 Question: Vous êtes arrivé à un trou dans la haie, par lequel vous avez

2 pu traverser la haie?

3 Réponse: Oui.

4 Question: A peu près à quelle distance se trouvait cet endroit dans la

5 haie où vous avez tourné à gauche, à partir du moment où la route menant à

6 la maison de Munib Sivac s'écarte du chemin principal?

7 Réponse: Ce n'est pas loin, il y a une différence de cinq mètres

8 environ. On le voit, là, sur la photo. Vous voyez le pont? Cinq mètres. Et

9 nous sommes allés à gauche. Donc, on a couvert une très courte distance

10 avant de prendre le chemin qui va vers la maison de Hamed Sivac.

11 Question: Moi, je vous demandais, quand vous avez fait le tour de

12 l'autobus pour vous engager sur le chemin menant à la maison de Munib

13 Sivac, combien de distance avez-vous parcouru avant de tourner à gauche

14 pour passer par ce trou dans la haie?

15 Réponse: Cinq à sept mètres à peu près, ce n'était pas loin.

16 Question: Et lorsque vous avez traversé ce trou dans la haie, est-ce que

17 vous vous êtes trouvés sur le chemin qui mène à la maison de Hamed Sivac?

18 Réponse: Oui. On a dû courir avec les mains sur la nuque jusque là, et

19 là l'autobus était plein, donc on est passé par ce passage et on est resté

20 debout dans le sens de la porte arrière de l'autobus, sur le chemin menant

21 à la maison de Hamed, après avoir traversé la haie.

22 Question: Vous avez déclaré que vous avez couru jusqu'au chemin menant à

23 la maison de Munib Sivac. Mais après avoir traversé la haie, est-ce que

24 vous couriez toujours?

25 Réponse: Là, on a déjà été un peu obligé de ralentir parce que

Page 4798

1 l'autobus circulait lentement, il y avait la haie. Donc là, on a ralenti,

2 mais jusqu'à la haie on courait.

3 Question: Est-ce que vous aviez encore les mains sur la nuque?

4 Réponse: Oui, sans arrêt. Nous devions tous le temps avoir les mains

5 sur la nuque.

6 Question: Est-ce que vous avez essayé de regarder les soldats serbes?

7 Est-ce que cela vous intéressait de les regarder?

8 Réponse: Non, j'avais peur, donc je n'ai pas regardé. Je préférais ne

9 pas les voir, à ce moment-là.

10 Question: Et quand le groupe a ralenti, au moment où vous vous

11 approchiez de la porte arrière de l'autobus, est-ce qu'à ce moment-là vous

12 avez regardé?

13 Réponse: Oui, à me moment-là j'ai vu que nous allions plus lentement et

14 j'ai pu regarder. J'ai vu clairement Dule Tadic et Dragoje Cavic. Dragoje

15 Cavic était à gauche, Dule Tadic à droite, à peu près à 80 centimètres de

16 la porte arrière de l'autobus. La colonne avançait lentement et a été

17 forcée de passer exactement entre les deux hommes, donc je l'ai vu très

18 clairement.

19 Question: Lorsque vous vous êtes approché de la porte arrière de

20 l'autobus, est-ce que vous avez eu un contact oculaire avec l'un des deux

21 hommes?

22 Réponse: Oui.

23 Question: Avec qui?

24 Réponse: J'arrivais vers eux, ils étaient debout, ils portaient des

25 fusils automatiques. Je suis arrivé près d'eux. Je connaissais Dule, mais

Page 4799

1 pas aussi bien que Cavic, parce que Cavic je l'avais fréquenté à plusieurs

2 reprises, alors il était un peu gêné. Il m'a salué un petit peu de la tête

3 et a baissé un peu son fusil. Moi, je m'avançais, j'ai tourné la tête,

4 j'ai regardé Cavic, je ne sais même pas pourquoi moi-même, peut-être que

5 je supposais qu'il allait m'aider. Et à ce moment-là, ce monsieur à

6 utilisé son fusil pour me faire avancer plus vite. J'ai tourné la tête et

7 je le l'ai parfaitement bien vu, chaque ride du visage. C'est là que je

8 l'ai vu le mieux, le plus clairement.

9 Question: Qui vous a poussé, après que vous avez tourné la tête pour

10 regarder M. Cavic? Et quel est le visage que vous avez vu très clairement

11 lorsque vous vous êtes retourné après avoir été poussé?

12 Réponse: Le visage que j'ai vu clairement est celui de Dule Tadic, qui

13 était à ma droite.

14 Réponse: Est-ce que vous êtes monté à bord de l'autobus?

15 Réponse: Oui, mais ce n'était pas facile parce qu'il était déjà assez

16 plein, mais j'étais obligé d'y monter et on s'est poussé.

17 Mme la Présidente (interprétation): Excusez-moi, monsieur Tieger, la

18 question que vous avez posée au témoin était: "Qui vous a poussé lorsque

19 vous avez tourné la tête pour regarder M. Cavic, et quel est le visage que

20 vous avez clairement vu après vous être retourné quand vous avez été

21 poussé?". Il a répondu: "J'ai vu clairement le visage de Dule Tadic".

22 M. Tieger (interprétation): Oui. Merci, Madame la Présidente, j'apprécie,

23 je vais éclaircir ce point.

24 Monsieur Sivac, vous avez déclaré que lorsque vous vous êtes approché de

25 l'autobus, vous vous êtes retourné et vous avez vu Dule Tadic et Dragoje

Page 4800

1 Cavic, n'est-ce pas?

2 Réponse: Oui.

3 Question: Et puis, lorsque vous êtes arrivé plus près, vous avez établi

4 un contact oculaire avec Dragoje Cavic qui vous a salué de la tête et a

5 baissé son fusil, son arme. C'est bien cela?

6 Réponse: Oui.

7 Question: Puis vous avez déclaré que lorsque vous étiez sur le point de

8 monter à bord de l'autobus, vous avez regardé Cavic et que l'on vous a

9 poussé. Qui vous a poussé?

10 Réponse: C'était Dule Tadic.

11 Question: Avec quoi vous a-t-il poussé?

12 Réponse: Je n'ai pas vu tout à fait nettement. Il m'a poussé comme ça.

13 Moi, j'étais tourné sur la gauche, je parlais avec Cavic. Ou plutôt, non,

14 je ne parlais pas avec lui, je le regardais et j'ai été poussé, pas très

15 fort, j'ai été poussé dans le dos pour me diriger vers l'autobus.

16 Question: Vous avez déclaré alors qu'après avoir été poussé, vous vous

17 êtes retourné et avez regardé le visage de la personne qui vous avait

18 poussé. Lorsque vous vous êtes retourné et que vous avez vu cette

19 personne, de qui s'agissait il?

20 Réponse: C'était Dule Tadic. Nous nous sommes regardés à cette

21 distance, directement dans les yeux. Il y avait juste le canon du fusil

22 entre nous.

23 Question: Après être monté à bord de l'autobus, est-ce que vous avez pu

24 regarder dehors, avant le démarrage de l'autobus?

25 Réponse: Oui, je pouvais regarder. J'ai vu à travers les vitres, la

Page 4801

1 vitre de la porte, pendant quelques instants.

2 Question: Combien d'hommes sont montés à bord de l'autobus après vous?

3 Réponse: Deux. Un ou deux.

4 Question: Et pendant que ces hommes montaient à bord de l'autobus, ainsi

5 que pendant les quelques instants qui se sont écoulés avant le départ de

6 l'autobus, est-ce que vous avez pu voir Dule Tadic et Dragoje Cavic à

7 l'extérieur?

8 Réponse: Oui, oui, j'ai pu les voir.

9 Question: Monsieur Sivac, vous rappelez-vous ce que portait Dule Tadic,

10 quels vêtements il portait ce jour-là?

11 Réponse: Je me rappelle très bien. Il portait un uniforme de

12 camouflage, un nouvel uniforme pour autant que j'ai pu le constater. Il

13 avait un fusil automatique qui se replie. Depuis l'armée, je connaissais

14 ce genre de fusil. Il avait un couvre-chef et il avait quelque chose qui

15 ressemblait à des menottes qui pendait de son ceinturon.

16 Question: Vous dites qu'il avait un fusil dont la crosse se repliait.

17 Est-ce que vous connaissez ce fusil depuis votre séjour dans la JNA?

18 Réponse: Oui, c'est le fusil automatique qui était en général l'arme

19 des policiers, chez nous.

20 Question: Vous rappelez-vous si Dule Tadic était rasé de près ou s'il

21 avait de la barbe?

22 Réponse: Il avait de la barbe. Ce n'était pas une grande barbe. Je lui

23 voyais le visage très nettement. Il avait de la barbe jusque là, et sous

24 le menton. Je ne peux pas vous dire... C'était une barbe d'un mois peut-

25 être, tout dépend de la façon dont pousse la barbe chez chacun, mais ce

Page 4802

1 n'était pas une longue barbe.

2 M. Tieger (interprétation): Madame la Présidente, c'est sans doute un bon

3 moment pour interrompre.

4 Mme la Présidente (interprétation): L'audience est suspendue pour 20

5 minutes.

6 (L'audience, suspendue à 11 heures 30, est reprise à 11 heures 50.)

7 Mme la Présidente (interprétation): Maître Tieger, voulez-vous reprendre?

8 M. Tieger (interprétation): Merci, Madame la Présidente.

9 Monsieur Sivac, lorsque les autocars ont démarré, où sont-ils allés?

10 Réponse: Eh bien ils sont allés vers Kozarac et ensuite, après 200

11 mètres, ils ont tourné et sont revenus vers Trnopolje.

12 Question: Et où sont-ils finalement arrivés? Où se sont-ils arrêtés en

13 fin de compte?

14 Réponse: Eh bien, au début je pensais qu'ils nous amenaient au camp de

15 Trnopolje, mais nous avons dépassé Trnopolje et nous sommes allés à

16 Keraterm.

17 Question: Lorsque vous êtes arrivé à Keraterm, y avait-il des soldats,

18 des gardiens qui vous attendez?

19 Réponse: Oui. Zigic Zoran, Zigic, il nous a préparés, il nous a

20 accueillis à coups de bâton.

21 Question: Et est-ce qu'un des gardiens a dit quelque chose, lorsque

22 votre groupe est arrivé?

23 Réponse: Oui, il a dit: "Pourquoi est-ce qu'ils ont amené 350 personnes

24 ici? Pourquoi est-ce qu'ils ne les ont pas tous tuées? Qu'est-ce qu'on va

25 faire avec tous ces gens, Keraterm est déjà plein".

Page 4803

1 Question: Est-ce que les prisonniers de votre autocar et ceux des autres

2 autocars ont été battus lorsqu'ils sont descendus des autocars?

3 Réponse: Oui, nous avons tous dû sortir en mettant nos mains contre

4 l'autocar. Zigic avait un couteau plein de sang. Il avait certainement

5 frappé quelqu'un avec son couteau. Ils nous ont pris tous nos effets

6 personnels et, ensuite, ils nous ont emmenés dans les différentes pièces.

7 Ils regardaient si les gens étaient blessés, s'il y avait de la poudre.

8 Tout cela se faisait pendant qu'on nous bastonnait.

9 Question: Pendant combien de temps êtes-vous restés à Keraterm?

10 Réponse: 56 jours, jusqu'à ce que le camp soit fermé.

11 Question: Comment décririez-vous les conditions générales qui régnaient

12 à Keraterm lorsque vous vous y trouviez?

13 Réponse: Déplorables, horribles, on avait faim. Je n'ai rien mangé

14 pendant les premiers six jours et il y avait... Après, j'ai eu la

15 dysenterie. On tuait les gens toutes les nuits, on battait les gens. Ceux

16 qui, en fait, ont été tués d'une balle, ont eu de la chance parce que de

17 cette manière ils ont échappé aux bastonnades avec des battes de base-ball

18 et autres objets de ce genre.

19 Question: Combien de nourriture avez-vous reçue après les cinq ou six

20 premiers jours?

21 Réponse: Une toute petite tranche de pain et une sorte de soupe, je ne

22 sais pas très bien ce que c'était. Il fallait courir très vite et, si vous

23 n'alliez pas assez vite, vous ne pouviez plus manger ça. Ils vous

24 battaient avec leur crosse de fusil, avec ce qu'ils avaient. Cela

25 dépendait un peu du groupe ou de l'équipe de service en faction ce jour-

Page 4804

1 là.

2 Question: Est-ce que vous aviez l'autorisation d'utiliser des toilettes?

3 Réponse: Il y avait des toilettes, mais seulement pendant une certaine

4 période et lorsqu'au début ils disaient "qui veut aller aux toilettes?",

5 ceux qui disaient qu'ils voulaient y aller, étaient immédiatement battus.

6 Donc on a arrêté de dire qu'on voulait aller aux toilettes. On avait une

7 espèce de baril qu'on utilisait, qui a commencé à fuir. On était très

8 nombreux et l'odeur est devenue épouvantable.

9 Question: Est-ce qu'il était possible de circuler et d'aller d'une pièce

10 à l'autre pour voir certains des détenus?

11 Réponse: C'était variable. Cela dépendait de l'équipe de gardes.

12 Il y avait des équipes plus correctes, qui nous laissaient sortir, et il y

13 avait parfois des rangées de gardes avec des tuyaux à la main et vous ne

14 pouviez pas traverser cette rangée. Parfois, nous étions enfermés pendant

15 deux ou trois jours, il faisait une chaleur torride, il y avait des gens

16 qui étaient diabétiques et qui sont morts. Moi, je ne pouvais plus

17 respirer, j'étais au bout de la pièce donc j'ai essayé de me rapprocher et

18 finalement je me suis trouvé tout près de la porte de la pièce n 2.

19 Question: Après que vous ayez été libéré de Keraterm, est-ce que vous

20 avez été interné pendant une brève période à Trnopolje?

21 Réponse: Oui.

22 Nous les attendions et puis un jour, finalement, vingt autobus sont venus

23 et ceux de la pièce n 3 n'avaient pas été trop battus. Tout le monde a dû

24 sortir les mains sur la nuque. On s'est empilé dans les autocars. Nous

25 sommes allés à Trnopolje. Là, on ne nous a pas battus. Nous avons dû

Page 4805

1 baisser la tête. Ils nous ont dit que nous irions à Trnopolje. Il y avait

2 deux autobus très pleins, je ne sais pas où ils sont allés finalement.

3 Question: Lorsque vous avez pu quitter le camp de Trnopolje, c'était

4 dans un convoi qui était prévu pour les femmes principalement, pour des

5 femmes et des enfants. Est-ce que vous avez pu vous joindre à ce convoi?

6 Réponse: Oui, quand je suis arrivé à Trnopolje, la première chose que

7 j'ai fait c'est d'essayer de voir s'il y avait quelque chose à manger.

8 J'ai vu qu'il n'y avait rien et j'ai vu qu'il y avait un convoi de cinq

9 autobus pour des personnes âgées, des femmes et des enfants; je me suis

10 débrouillé à me faufiler et à monter, et à aller ainsi à Vlasic et puis

11 ensuite à Travnik. A Kozarac il y avait quinze autobus et cinq caravanes

12 qui étaient pleins d'enfants et de femmes.

13 Question: A quelle date avez-vous quitté le camp de Trnopolje?

14 Réponse: Le 13 août, avant que les 250 hommes soient tués à Vlasic.

15 Question: Monsieur Sivac, voyez-vous Dule Tadic dans le prétoire

16 aujourd'hui?

17 Réponse: Oui.

18 Question: Pourriez-vous nous l'indiquer et nous dire comment il est

19 habillé?

20 Réponse: Il est là et il est habillé avec une veste blanche.

21 Question: Excusez-moi, quelle est la couleur de son veston?

22 (L'interprète de la cabine anglaise): Excusez-moi, vert, il a un veston

23 vert.

24 M. Tieger (interprétation): Madame la Présidente, est-ce que le procès-

25 verbal pourrait refléter que le témoin é identifié l'accusé?

Page 4806

1 Mme la Présidente (interprétation): Ceci sera fait.

2 Maître Kay, contre-interrogatoire?

3 (Contre-interrogatoire de M. Sivac par Me Kay.)

4 M. Kay (interprétation): Monsieur Sivac, vous nous avez dit que ce jour-

5 là, le 14 juin, le pilonnage... On avait commencé à tirer le matin vers 10

6 heures et qu'ainsi vous saviez qu'il y avait des forces armées qui se

7 rapprochaient de Sivci. Vous vous en souvenez?

8 Réponse: Oui, j'ai dit cela.

9 Question: Vous avez dit ensuite qu'un soldat serbe était venu à votre

10 maison. Est-ce que vous vous souvenez de l'heure?

11 Réponse: Environ à une heure de l'après-midi.

12 Question: Et vous vous trouviez dans votre maison avec votre famille à

13 ce moment-là, c'est exact?

14 Réponse: Oui.

15 Question: Et à ce moment-là, après la perquisition, la fouille de votre

16 maison, vous avez été séparé de votre famille. Est-ce exact?

17 Réponse: Oui.

18 Question: Et puis ensuite, à un moment donné, vous êtes allé en

19 traversant le village vers un endroit que l'on a appelé un point de

20 rassemblement, près de la maison de Hamid Sivac, où se trouvaient 300 à

21 350 hommes musulmans. Est-ce exact?

22 Réponse: Oui. D'abord, un groupe d'une douzaine de personnes est venu

23 se joindre à moi, ils étaient de l'autre côté de la petite route. Nous

24 sommes allés à l'autre route et, là, nous avons été rejoints par un autre

25 groupe et nous avons tous couru vers là.

Page 4807

1 Question: Non, ce que je voudrais savoir, c'est à quelle heure vous êtes

2 arrivé à la maison de Hamid Sivac, et à partir du moment où vous êtes

3 resté dans ce jardin avec les autres hommes.

4 Réponse: Personne n'a pensé à regarder sa montre. On avait déjà été

5 battu. Ce devait être une heure. On a attendu environ une dizaine de

6 minutes. Vous savez, il fallait se coucher, courir, coucher par terre,

7 courir... Donc ça a peut-être duré une demi-heure, tout cela. Donc au

8 total, entre une demi-heure et une heure.

9 Question: Donc il vous a fallu entre une demi-heure et une heure pour

10 arriver au point de rassemblement où étaient regroupés tous les autres

11 hommes. C'est exact?

12 Réponse: C'est exact.

13 Question: Et pendant cette période, ce moment-là, vous avez été

14 conscient du fait qu'il y avait des soldats serbes dans le village. Est-ce

15 que vous avez une idée du nombre de soldats serbes qu'il y avait?

16 Réponse: J'ai vu un char et beaucoup de soldats. Il venait de tous les

17 côtés, à travers les champs. Il était clair que nous étions encerclés et

18 qu'on ne pouvait plus s'enfuir.

19 Question: Et ces soldats qui faisaient ce que vous avez décrit comme

20 vous étant arrivé, est-ce qu'ils faisaient la même chose avec les autres

21 hommes en les rabattant vers la maison de Hamid Sivac?

22 Réponse: Oui.

23 Question: Et dans ce jardin où étaient rassemblés tous les hommes, est-

24 ce qu'il y avait des soldats qui restaient là et qui vous gardaient, ou

25 bien est-ce qu'ils repartaient et se déplaçaient?

Page 4808

1 Réponse: Non, il n'y avait pas beaucoup de ces soldats là, et il y en

2 avait quelques uns et ils tiraient au-dessus de notre tête; ça, c'était

3 celui qui avait des gants sans doigts et il avait une radio également; et

4 on pouvait voir des soldats un peu partout dans les champs.

5 Question: Donc en fait, ce qui vous était arrivé alors que vous vous

6 dirigiez vers ce point de rassemblement et que vous receviez ces ordres

7 "couché, debout", "couché, debout", est-ce que c'était là quelque chose

8 afin de vous faire sentir leur pouvoir et de vous contrôler?

9 Réponse: Ce n'était pas seulement la peur. Il n'y avait pas une seule

10 personne qui n'avait pas reçu un coup de crosse de fusil ou un coup de

11 pied et qui n'était pas couverte de sang.

12 Question: Et à ce point de rassemblement, avec ces tirs au-dessus de

13 votre tête, là également c'était probablement fait pour vous faire très

14 peur et vous terrifier à l'idée de ce qui allait arriver?

15 Réponse: Je ne sais pas ce qu'ils avaient dans la tête. Ce que je sais,

16 c'est que c'était épouvantable.

17 Question: Combien de temps êtes-vous resté dans ce jardin, dans ce point

18 de rassemblement avant que les bus n'arrivent sur la route?

19 Réponse: Je ne me souviens pas exactement, mais pas très longtemps. Et

20 puis les autobus sont venus de Trnopolje et ils nous ont obligés à monter

21 dans les autocars.

22 Question: Vous vous êtes trouvé dans le troisième autocar. Donc, en ce

23 qui concerne les autres autobus, ils avaient déjà été remplis avant que

24 vous ne montiez dans le vôtre?

25 M. Tieger (interprétation): Objection. Je ne me souviens plus du

Page 4809

1 témoignage et de combien d'autobus. Il a dit qu'il était dans le dernier

2 bus.

3 Mme la Présidente (interprétation): Il me semble qu'il a dit trois

4 autocars à Sivci, mais qu'il y en avait cinq quand il est arrivé à

5 Keraterm. Je ne me souviens pas si il a dit quoi que ce soit en ce qui

6 concerne le temps pendant lequel ils avaient été alignés. En tout cas, je

7 rejette l'objection.

8 M. Sivac (interprétation): Non, j'étais dans le troisième des autocars que

9 j'ai vus et c'était le dernier autocar.

10 M. Kay (interprétation): Vous nous avez dit que ces autocars étaient

11 alignés le long de la route, c'est exact? A droite?

12 M. Sivac (interprétation): Oui, à droite.

13 Question: Et vous, vous avez préféré essayer de ne monter que dans le

14 dernier parce que vous vous êtes dit que peut-être vous auriez la

15 possibilité de vous enfuir et d'éviter la captivité?

16 Réponse: Oui, c'est à cela que je pensais. Il y avait une espèce de

17 petite cabane là. Il y avait également du matériel de construction. Quand

18 je suis arrivé là, j'ai regardé, mais j'ai vu qu'il y avait des soldats

19 dans les champs juste de l'autre côté, et donc je me suis retourné et je

20 suis monté avec les autres dans l'autocar.

21 Question: Comme vous nous l'avez dit, ces autobus venaient de la

22 direction de Trnopolje, n'est-ce pas?

23 Réponse: Oui.

24 Question: Il est probable que le premier groupe de personnes soit monté

25 dans le premier autocar. Est-ce exact?

Page 4810

1 Réponse: Oui, une partie du groupe... Nous ne formions qu'un seul

2 groupe. Ils nous avaient ordonné de mettre les mains sur la nuque et de

3 courir, de courir pour monter dans les bus, et nous avons dû passer par ce

4 cordon, cette rangée.

5 Question: Et alors, on a rempli le premier autobus. C'est cela?

6 Réponse: Bien sûr. D'abord le premier autobus, puis le deuxième et moi

7 je suis allé au dernier.

8 Question: Serait-il exact de dire qu'il y avait à peu près cent

9 personnes qui pouvaient être contenues par chacun des autobus?

10 Réponse: A peu près, peut-être. Je sais combien de personnes peuvent

11 être dans un bus. Mais je sais qu'il y a une vitre qui a cassé dans un des

12 autobus parce que les gens étaient vraiment empilés les uns sur les

13 autres.

14 Question: Et ces autobus étaient des autobus qui étaient utilisés

15 normalement par les transports publics pour transporter les gens d'un

16 village à l'autre ou à la ville?

17 Réponse: Oui, Auto-Transport Prijedor, c'était cela la société de

18 transport.

19 Question: Et ces autobus étaient beaucoup plus remplis là, que ce

20 n'était l'habitude, que le nombre normal?

21 Réponse: Oui, au moins deux fois plus de personnes, si ce n'est plus.

22 Question: Donc il ne s'agissait pas d'autobus dans lesquels les

23 personnes étaient assises sur des sièges comme c'est normal dans des

24 autobus de transport, les gens étaient vraiment empilés. C'est exact?

25 Réponse: Oui.

Page 4811

1 Question: Est-ce qu'il y avait des gens qui étaient assis par terre?

2 Réponse: Oui, l'un sur l'autre, par terre et partout.

3 Question: Et pour aller du point de rassemblement jusqu'aux autobus,

4 est-ce qu'on faisait se déplacer tout le groupe et on disait ensuite:

5 "bon, ça suffit pour le premier autobus"?

6 Réponse: Je ne sais pas ce qu'ils ont dit. Ce que je sais, c'est ce que

7 je sais. On ne peut pas mettre tout le monde dans un seul autobus, donc

8 une fois que le premier a été complètement plein, ils sont passés au

9 deuxième et ils l'ont rempli.

10 Question: Et alors que ces hommes se trouvaient dans autobus, comment

11 ont-ils dû se tenir? Est-ce qu'ils ont dû baisser la tête, regarder par

12 terre?

13 Réponse: Tout le monde a couru comme ça, et puis on montait dans

14 l'autobus jusqu'à ce qu'ils disent "stop". Enfin, je pense que c'est comme

15 ça que ça s'est produit. Je sais que je suis arrivé, moi, à mon autobus,

16 il était déjà plein, mais il fallait quand même s'arranger pour monter.

17 Question: Et est-ce que l'on montait dans ces autobus par l'arrière, par

18 l'avant ou au milieu? Quel était le point d'entrée dans les autobus?

19 Réponse: Je ne sais pas comment cela se faisait dans les deux premiers

20 autobus, mais dans mon autobus, je suis monté par la porte arrière du

21 dernier autobus.

22 Question: Et à ce moment-là, vous nous avez dit qu'il n'y avait plus que

23 très peu de personnes derrière vous.

24 Réponse: Oui, c'est exact.

25 Question: Et vous avez dû pousser, je suppose, pour essayer de monter

Page 4812

1 dans l'autobus pour faire partie de ce chargement?

2 Réponse: Cela n'aidait pas de pousser. Lorsqu'ils sont montés, moi je

3 suis monté en essayant de monter le plus vite possible.

4 Question: Et ce troisième autobus dans lequel vous êtes monté, était-il

5 aussi plein et bourré que les autres?

6 Réponse: Oui, très bourré.

7 Question: Et là aussi, un peu la même chose, les gens étaient les uns

8 sur les autres, sans espace?

9 Réponse: Oui.

10 Question: Pour monter dans ces autobus d'Auto-Transport Prijedor, vous

11 nous avez dit que vous étiez passé par l'arrière. Quel était le type de

12 portes à l'arrière de ces autobus?

13 Réponse: Comme un accordéon, trois parties ou quatre parties. Ces

14 portes s'ouvraient des deux côtés.

15 Question: C'était avec un système pneumatique?

16 Réponse: Je ne sais pas, je ne suis pas expert dans ces questions.

17 C'était des portes qui s'ouvraient et se fermaient par elles-mêmes.

18 Question: Et c'était donc des portes en deux parties qui se réunissaient

19 pour se fermer. C'est ça?

20 Réponse: Oui. Oui, comme ça. Elles s'ouvraient comme ça.

21 Question: Lorsque vous êtes monté dans l'autobus, est-ce qu'il y avait

22 une sorte de marche-pied? Est-ce que vous avez mis d'abord le pied sur une

23 marche puis encore une marche pour arriver au niveau des sièges?

24 Réponse: Oui, c'est cela.

25 Question: Et lorsque vous êtes monté dans l'autobus, est-ce que la porte

Page 4813

1 s'est fermée derrière vous?

2 Réponse: Oui, mais avec beaucoup de difficultés. Cela a été difficile

3 de fermer les portes. Il a fallu que nous nous pressions encore plus.

4 Question: Donc vous êtes monté et vous avez utilisé, en fait, votre

5 corps pour entrer dans l'autobus de manière à permettre aux personnes

6 derrière vous, une ou deux personne derrière vous, de monter également?

7 Réponse: Oui.

8 Question: Est-ce que vous étiez debout ou assis quand vous êtes monté

9 dans l'autobus?

10 Réponse: D'abord j'étais debout, ensuite il y avait un petit espace où

11 était assis le contrôleur et, pour une raison ou pour une autre, personne

12 n'a utilisé ce siège et, lorsque le bus à démarrer, j'ai grimpé pour me

13 mettre dans cet espace et d'autres se sont mis contre cet espace.

14 Question: Vous avez dit que lorsque l'autobus a démarré, vous étiez

15 assis là où était la place du contrôleur...

16 Réponse: Non, pas dès le début. Nous sommes allés à Sivci et c'est

17 quand on est revenu sur nos pas que je me suis mis dans cet espace.

18 Question: Donc c'est après que vous ayiez démarré et commencé ce

19 déplacement que vous vous êtes mis dans cette position?

20 Réponse: Oui, quand les autobus sont revenus et se sont dirigés vers

21 Trnopolje.

22 Question: Ce matin, vous avez dit que les autocars commençaient à bouger

23 très lentement quand vous étiez monté.

24 Réponse: Non. Non, je n'ai pas dit cela ce matin. Nous, nous déplacions

25 lentement, mais les autobus étaient immobiles.

Page 4814

1 Question: Donc l'autobus était immobile, vous vous déplaciez lentement,

2 vous êtes monté, les portes se sont fermées et, une fois la dernière

3 personne montée dans l'autobus, il a démarré, ils ont démarré?

4 Réponse: Ils sont d'abord restés immobiles et quand ils ont vu les

5 autres démarrer, ils ont commencé à démarrer. Je ne pouvais pas voir

6 exactement mais, pendant un moment, cela a été immobile.

7 Question: Donc à ce moment-là, vous étiez debout et vous étiez dans la

8 foule, pressé, derrière, dans l'autobus. C'est cela?

9 Réponse: Oui.

10 Question: Et d'autres gens ont dû se faire un trou, si je puis dire,

11 derrière vous. C'est ça?

12 Réponse: Oui.

13 Question: Donc vous regardiez vers l'intérieur de l'autobus?

14 Réponse: En poussant pour rentrer, j'ai dû faire aussi de la place pour

15 les deux autres afin que les portes se ferment, donc je me suis retourné

16 et j'ai regardé vers l'extérieur. C'était plus facile de se tourner et de

17 regarder vers les portes puisque j'étais sur la marche.

18 Question: Vous voulez dire la marche, là où les portes s'ouvrent et se

19 ferment?

20 Réponse: Oui, la première marche. Parce que nous étions trois et nous

21 nous trouvions sur cette dernière marche, sur cette marche.

22 Question: Et ceux qui étaient montés derrière vous dans l'autobus

23 étaient entre vous et la porte? C'est cela?

24 Réponse: Qu'est-ce que vous voulez dire, entre moi et la porte?

25 Question: Vous êtes monté dans l'autobus. Vous avez dû vous faire votre

Page 4815

1 petit espace. Puis vous nous avez dit que vous vous étiez retourné et

2 qu'il y avait des personnes derrière vous qui devaient également monter

3 après vous. Est-ce que ces personnes se trouvaient entre vous et ces

4 portes accordéons?

5 Réponse: Non. Je suis monté et j'ai fait de la place pour les deux

6 autres. Ensuite, nous étions tous sur la même marche, les portes se sont

7 fermées, il y avait encore une marche et, là, il y avait beaucoup de gens

8 et le reste je ne pouvais pas voir.

9 Question: Est-ce qu'il y avait des soldats dans l'autobus?

10 Réponse: A l'intérieur, vous voulez dire?

11 Réponse: Oui.

12 Réponse: Je n'ai pas vu à ce moment-là, mais quand nous somme arrivés à

13 Keraterm, j'ai vu que c'était un soldat en uniforme qui conduisait. Mais

14 dans l'autobus lui-même, il n'y en avait pas.

15 Question: Il n'y avait donc pas de garde ou de gardien dans l'autobus?

16 Réponse: Je n'ai pas pu voir. C'était plein, c'était très plein. Je ne

17 pouvais même pas me faufiler, j'étais sur cette dernière marche, on était

18 vraiment bourré.

19 Question: Lorsque vous êtes passé par cette haie pour arriver à

20 l'autobus, cette haie, elle sépare la maison de Hamed Sivac et celle de

21 Munib Sivac, est-ce que c'est exact?

22 Réponse: Oui.

23 Question: Quel type de haie était-ce? Quelle hauteur avait cette haie?

24 Réponse: Quelques troncs d'arbres, puis des petites branches. Ce

25 n'était pas vraiment... Ce n'était pas une clôture, c'était une

Page 4816

1 séparation, mais naturelle.

2 Question: Une sorte de buissons qui étaient utilisés pour délimiter les

3 choses-là, cette haie vive. Vous avez dit que vous aviez traversé cette

4 haie. Est-ce qu'il y avait déjà un trou dans la haie ou est-ce que vous

5 avez dû pousser en écartant les branches?

6 Réponse: Non, il y avait déjà un trou dans la haie.

7 Question: Donc c'était une manière de passer d'une propriété à l'autre,

8 c'est cela?

9 Réponse: Nous avions dû passer comme cela pour arriver au chemin de

10 Hamed Sivac, pour arriver aux autobus.

11 Question: Et quelle distance y avait-il entre le trou de la haie et

12 l'arrière de l'autobus?

13 Réponse: Cinq à sept mètres.

14 Question: Et vous avez dû parcourir cela, les mains sur la nuque?

15 Réponse: Oui. Oui, nous étions déjà comme cela, légèrement inclinés

16 vers l'avant et jusque-là nous avons couru, mais ensuite nous avons dû

17 ralentir parce qu'il y avait beaucoup de gens qui étaient devant les

18 autocars.

19 Question: Donc toujours avec les mains sur la nuque?

20 Réponse: Oui, toujours, nous avions toujours les mains sur la nuque.

21 Question: Et incliner la tête, cela veut dire que vous étiez obligé de

22 regarder vers le bas.

23 Réponse: Oui, oui, vers le sol.

24 Question: De ce que vous avez dit, il semblerait que Dragoje Cavic est

25 quelqu'un que vous connaissiez mieux que Dusko Tadic. Et en montant dans

Page 4817

1 l'autobus, est-ce que c'est lui que vous avez plus regardé puisque vous

2 vous connaissiez?

3 Réponse: Avant d'arriver, je les ai vus tous les deux. Ensuite, j'ai

4 regardé Cavic et il hochait la tête comme salutation et il abaissait un

5 peu son fusil. Je crois qu'il était gêné.

6 Question: Et ce n'est qu'au moment où une arme vous a poussé que vous

7 vous êtes retourné pour, avez-vous dit, regarder l'autre garde et vous

8 avez dit qu'à ce moment-là vous avez vu Dule Tadic, Dusko Tadic.

9 Réponse: Oui, je l'avais vu avant, comme je l'ai dit. En m'approchant,

10 j'ai essayé de ne pas regarder, mais comme on avançait plus lentement,

11 j'ai dû relever la tête et je l'ai vu clairement à distance.

12 Question: Mais, jusqu'à ce moment-là, vous n'étiez pas conscient qu'il

13 s'agissait de Dusko Tadic? Vous aviez juste vu un garde?

14 Réponse: Non. Non, non, je m'étais rendu compte que c'était lui parce

15 que je le connaissais. Je le connaissais depuis longtemps.

16 Question: Alors vous aviez la tête inclinée, vous regardiez vers le sol.

17 C'est ça?

18 Réponse: Oui. Là, nous avons dû relever la tête parce que, là, ils nous

19 ont tous regardés dans les yeux.

20 Question: Lorsqu'on vous a demandé de vous souvenir à quoi ressemblait

21 Dusko Tadic et ce qu'il portait ce jour-là, le 14 juin, quand vous a-t-on

22 posé ces questions la première fois, quand vous a-t-on demandé de donner

23 cette description?

24 Réponse: Eh bien maintenant, il me semble.

25 Question: Ce dont il s'agit ici, ce sont des événements qui se sont

Page 4818

1 déroulés il y a quatre ans, n'est-ce pas?

2 Réponse: En effet.

3 Question: Avez-vous entendu parler de cette procédure au Tribunal à la

4 télévision?

5 Réponse: J'ai entendu qu'il avait été arrêté.

6 Question: Avez-vous parlé à d'autres témoins concernant des descriptions

7 de M. Dusko Tadic?

8 Réponse: Non.

9 Question: Donc votre premier souvenir de la manière dont il se

10 présentait vous est revenu à l'esprit maintenant quand on vient de vous

11 poser la question. Pensez-vous donc que vous pourriez vous tromper sur

12 l'apparence de cet homme?

13 Réponse: Non, je ne me trompe pas, ça j'en suis sûr.

14 Question: Il me semble, à partir de ce que vous nous avez dit, qu'au

15 moment où vous êtes monté dans l'autobus, vous n'avez pas pu le regarder

16 pendant longtemps. N'est-ce pas?

17 Réponse: Ce n'est pas ce que j'ai dit. J'ai dit: "je suis monté dans

18 l'autobus, je me suis retourné vers l'extérieur puisqu'il était plus

19 facile à ce moment-là de se tourner vers la vitre que vers les personnes

20 qui se trouvaient déjà dans l'autocar".

21 Question: Vous nous avez parlé du fait que ces deux personnes se

22 trouvaient à la porte arrière de l'autocar. Est-ce qu'il y avait également

23 d'autres soldats?

24 Réponse: A ce moment-là, je n'en ai pas vu. En fait, au moment où nous

25 avons couru depuis le jardin, ils nous dirigeaient là où il voulait qu'on

Page 4819

1 aille et c'est à ce moment-là que j'ai vu les soldats, donc tout près de

2 la maison de Hamid Sivac.

3 Question: Est-ce que ces soldats vous tabassaient au moment où vous

4 quittiez le lieu de rassemblement vers les autocars?

5 Réponse: Non, non, pas à ce moment-là. Nous devions simplement courir

6 vers les autobus. Ils nous avaient battus auparavant, lorsque nous

7 parcourions la rue principale.

8 Question: Bon. Si on regarde un petit peu le timing, au moment où vos

9 autocars sont partis, ont démarré depuis l'endroit où ils se trouvaient

10 garés, quelle heure pouvait-il être? Combien de temps est-ce que tout cela

11 avait pris quand vous êtes monté dans l'autocar et que les autocars ont

12 démarré?

13 Réponse: Je ne peux pas vous le dire de manière précise. Je vous l'ai

14 déjà dit. Depuis le moment où j'ai quitté ma maison, il a fallu une

15 dizaine de minutes, nous avons attendu, puis il y a eu toutes ces périodes

16 de course, d'attente dans le jardin, d'attente des autobus. Je ne sais

17 pas, peut-être... En tout cas, on est peut-être arrivé à Keraterm vers

18 quatre heures ou trois heures et demie de l'après-midi.

19 Question: Ce que j'essaie de savoir, c'est à quelle heure vous êtes

20 parti de Sivci.

21 Réponse: Je ne peux pas vous le dire et je crois que personne n'aurait

22 pensé à regarder sa montre étant donné les circonstances. Et puis personne

23 n'aurait osé.

24 Question: Oui, oui, je comprends bien cela, mais en y réfléchissant un

25 peu, en essayant de se souvenir, peut-être que vous pourriez penser à une

Page 4820

1 heure, même si vous n'avez pas eu le temps d'y penser précédemment.

2 Si vous êtes arrivé à Keraterm vers quatre heures de l'après-midi, est-ce

3 que votre trajet aurait pris à peu près une heure depuis Sivci?

4 Réponse: Je vous ai dit trois heures et demie, quatre heures. Je ne

5 sais pas exactement. En tout cas, je n'avais pas de montre. Je sais que

6 quand j'ai quitté ma maison, il faisait chaud.

7 Question: Vous nous avez dit qu'il était à peu près une heure quand les

8 soldats sont arrivés chez vous?

9 Réponse: En effet.

10 M. Kay (interprétation): C'est tout ce que je voulais demander, Madame la

11 Présidente.

12 Mme la Présidente (interprétation): Maître Tieger, avez-vous d'autres

13 questions?

14 M. Tieger (interprétation): Oui, une question, Madame la Présidente.

15 (Question supplémentaire de M. Tieger à M. Sivac.)

16 M. Tieger (interprétation): Monsieur Sivac, peut-être que je ne vous ai

17 pas posé cette question auparavant, mais ces portes accordéons, à

18 l'arrière des bus, ce sont des panneaux vitrés dont il s'agit, enfin

19 vitrés en partie en tout cas?

20 M. Sivac (interprétation): Oui, en effet.

21 Il y avait trois ou quatre morceaux de porte qui se repliaient un petit

22 peu en accordéon. Il y avait effectivement des parties vitrées.

23 M. Tieger (interprétation): Vous permettez quelques instants?...

24 Plus rien, Madame la Présidente.

25 Mme la Présidente (interprétation): Monsieur Kay?

Page 4821

1 M. Kay (interprétation): Pas de questions, Madame la Présidente.

2 (Questions de Mme la Présidente à M. Sakib Sivac.)

3 Mme la Présidente (interprétation): Monsieur Sivac, à quelle distance se

4 trouve Sivci de Kozarac?

5 M. Sivac (interprétation): Cela se trouve entre Kozarac et Trnopolje, à

6 trois kilomètres.

7 Question Quand je regarde la carte, la pièce 280 de l'accusation, il y

8 a deux kilomètres entre Sivci et Kozarac?

9 Réponse: Je ne sais pas. On a toujours dit trois. En voiture ... Je ne

10 sais pas, deux et demi, trois kilomètres.

11 Question: Vers Kozarac?

12 Réponse: Entre Sivci et Kozarac, et Trnopolje six kilomètres, donc à

13 mi-chemin si vous voulez.

14 Question: Donc trois kilomètres entre Sivci et Kozarac?

15 Réponse: Oui, à peu près.

16 Mme la Présidente (interprétation): Maître Kay, pas d'objection à ce que

17 l'on autorise M. Sivac à disposer?

18 M. Kay (interprétation): Pas d'objection, Madame la Présidente.

19 Mme la Présidente (interprétation): Monsieur Sivac, vous pouvez disposer

20 de manière permanente. Vous pouvez partir. Nous vous remercions d'être

21 venu.

22 (Le témoin est reconduit hors du prétoire.)

23 Mme la Présidente (interprétation): Voulez-vous appeler le témoin suivant,

24 Madame Hollis?

25 Mme Hollis (interprétation): Avant cela, je crois qu'il y a une question

Page 4822

1 que nous souhaiterions discuter dans ce prétoire. Les témoins qui vont

2 témoigner, sur ce qui s'est passé à Jaskici, ont sans doute la même

3 sensibilité que nous avons connue à propos d'un autre témoin en ce qui

4 concerne le fait de citer une personne particulière dont le corps a été

5 trouvé ce jour-là. Donc c'est une question très sensible. Nous n'avons pas

6 envie de demander un huis clos pour cette raison, pour chacun de ces

7 témoins.

8 C'est pourquoi nous avons proposé la question à la défense, ils sont

9 d'accord. Nous avons fait une liste des personnes du village et ce témoin

10 fera référence sur la liste en parlant d'un numéro ou d'une lettre plutôt

11 que de citer le nom.

12 Nous sommes tout à fait conscient du fait que l'Acte d'accusation est

13 public et que les conclusions seront publiques, mais la question est très

14 sensible pour le témoin. Nous pensons ainsi que nous pouvons tenir compte

15 de ces éléments tout en fournissant les informations nécessaires au

16 Tribunal.

17 Donc nous allons déposer cette liste comme pièce de l'accusation et la

18 remettrons au témoin.

19 Mme la Présidente (interprétation): C'est une pièce qui sera

20 confidentielle alors, je suppose? Y a-t-il des objections?

21 M. Kay (interprétation): Non, pas du tout.

22 Mme la Présidente (interprétation): Peut-être qu'il serait utile que vous-

23 même et les autres Juges acolytes aient également copie de cette liste.

24 Mme Hollis (interprétation): Oui, nous vous proposons que cette pièce soit

25 enregistrée sous la cote 285.

Page 4823

1 Nous avons donné copie à la défense et nous avons également un exemplaire

2 pour chacun des Juges.

3 Mme la Présidente (interprétation): Pas d'objection à ce que l'on verse

4 cette pièce au dossier?

5 M. Kay (interprétation): Non.

6 Mme la Présidente (interprétation): Très bien, elle sera confidentielle.

7 Mme Hollis (interprétation): Nous demandons également de pouvoir montrer

8 un diagramme que nous utiliserons pour le témoin suivant.

9 Mme la Présidente (interprétation): Vous en donnerez une copie papier

10 également?

11 Mme Hollis (interprétation): Il y aura un diagramme assez grand dont on

12 pourra faire une photo. Il y en a un de taille plus petite qui montrera la

13 disposition des maisons.

14 Nous appelons Mme Sena Jaskic à la barre.

15 (Madame Sena Jaskic est introduite dans le prétoire.)

16 Mme la Présidente (interprétation): Madame Jaskic, voulez-vous prêter

17 serment.

18 Mme Sena Jaskic (interprétation): Je déclare solennellement que je dirai

19 la vérité, toute la vérité et rien que la vérité.

20 Mme la Présidente (interprétation): Je vous remercie. Veuillez prendre

21 place.

22 (Interrogatoire principal de Mme Sena Jaskic par Mme Hollis.)

23 Mme Hollis (interprétation): Voulez-vous décliner votre identité?

24 Mme Jaskic (interprétation): Je m'appelle Sena Jaskic.

25 Question: Quelle est votre date de naissance?

Page 4824

1 Réponse: Le 15 juillet 1963.

2 Question: De quelle nationalité êtes-vous ou à quel groupe ethnique

3 appartenez-vous?

4 Réponse: Je suis Musulmane.

5 Question: Où êtes-vous née?

6 Réponse: Dans le village de Dergici.

7 Question: Est-ce que on pourrait fournir au témoin la pièce de

8 l'accusation 280. Il s'agissait d'une carte. Madame, je vous demanderai de

9 jeter un coup d'oeil sur cette carte pour vous orienter. Je vais vous

10 demander ensuite de bien vouloir montrer aux Juges où se situe le village

11 de Dergici.

12 Peut-on mettre cette carte sur le projecteur?

13 Voulez-vous nous montrer la région de Kozarac, Zume? Madame, pouvez-vous

14 nous indiquer où se trouve Dergici sur la carte?

15 (Le témoin indique l'emplacement.)

16 Je vous remercie.

17 Madame, est-ce que vous avez habité à Dergici jusqu'à votre mariage en

18 1981?

19 Réponse: Jusqu'en 1981, oui.

20 Question: Ensuite, vous avez déménagé dans la maison de votre mari, à

21 Jaskici?

22 Réponse: Oui, c'est ça.

23 Question: Quel est le nom de votre mari?

24 Réponse: Ismet Jaskic.

25 Question: De quelle nationalité est-il ou à quel groupe ethnique

Page 4825

1 appartient-il?

2 Réponse: Il est Musulman.

3 Question: Quel est son métier?

4 (L'interprète: Nous n'avons pas entendu la réponse.)

5 Mme Hollis (interprétation): Pouvez-vous vous rapprocher du micro et nous

6 dire quel était le métier de votre mari?

7 Réponse: Il était bûcheron.

8 Question: Est-ce que vous habitiez avec le père de votre mari à Jaskici?

9 Réponse: Oui.

10 Question: Et comment s'appelait le père de votre mari?

11 Réponse: Huso Jaskic.

12 Question: Donc vous avez habité à Jaskici jusqu'à quelle époque?

13 Réponse: Jusqu'en 1982, en 1992, pardon

14 Question: A quelle distance se trouve Jaskici de Trnopolje?

15 Réponse: Trois kilomètres à peu près.

16 Question: Et à quelle distance est Jaskici de la ville de Kozarac?

17 Réponse: Trois kilomètres, trois kilomètres et demi, je pense.

18 Question: Avez-vous jamais été à Kozarac?

19 Réponse: Oui.

20 Question: Connaissiez-vous Dule Tadic?

21 Réponse: Non.

22 Question: Maintenant, je voudrais vous demander que cette pièce soit

23 identifiée sous la cote 286, pièce de l'accusation.

24 Il y en a trois exemplaires pour les Juges. La défense dispose déjà d'une

25 copie.

Page 4826

1 Madame, je vais vous demander de regarder cette pièce tout en sachant que

2 le diagramme n'est pas à échelle réelle, mais est-ce que ceci représente

3 la disposition des maisons à Jaskici en juin 1992?

4 Réponse: Oui. Oui, c'est à ça que ça ressemblait.

5 Question: Bien.

6 Est-ce que on peut enlever maintenant la carte du projecteur et peut-on y

7 placer ce dessin, ce plan?

8 En regardant ce dessin, il semble qu'il y ait une rue ou un chemin entre

9 les maisons de Abaz Jaskic et Nijaz Jaski. Est-ce que ce chemin se

10 poursuivait vers Sivci?

11 Réponse: Oui, en effet.

12 Question: Outre cela, derrière les maisons de Zijad Elkasovic, Ilijaz

13 Elkasovic, Nijaz Elkasovic et Salko Jaskic, cette zone derrière ces

14 maisons-là, est-ce qu'il s'agissait de champs, là derrière?

15 Réponse: Oui, en effet, il y avait des champs et il y avait un chemin

16 qui menait à ces champs.

17 Question: Est-ce qu'il y avait un petit bois entre Sivci et Jaskici, une

18 petite zone boisée?

19 Réponse: Oui, c'est cela.

20 Question: Pouvez-vous, avec le pointeur, nous indiquer où se trouvait ce

21 petit bois?

22 (Le témoin indique l'emplacement sur la carte.)

23 Réponse: Ici.

24 Question: Donc ce petit bois se trouvait derrière les maisons de Salko

25 Jaskic et de Nijaz Elkasovic?

Page 4827

1 Réponse: Oui.

2 Question: Et ce petit bois se prolongeait au-delà ou bien est-ce qu'il

3 s'arrêtait à la maison de Nijaz Elkasovic?

4 Réponse: Nijaz Elkasovic.

5 Question: Donc est-ce que cette zone boisée allait jusqu'à la maison de

6 Nijaz Elkasovic?

7 Réponse: Oui.

8 Question: Bien.

9 Si on allait de Sivci à Jaskici en empruntant ce petit chemin qui longe la

10 maison d'Abaz Jaskic ou en traversant les champs et ce petit bois, combien

11 de temps fallait-il à pied entre Jaskici et Sivci?

12 Réponse: A peu près une dizaine de minutes.

13 Question: Bien.

14 Je voulais vous demander que la pièce 286 soit identifiée.

15 Mme la Présidente (interprétation): Y a-t-il des objections?

16 M. Kay (interprétation): Non.

17 Mme la Présidente (interprétation): Nous versons cette pièce au dossier.

18 Mme Hollis (interprétation): Je voudrais maintenant que le plus grand

19 diagramme avec les photos soit identifié sous la cote 287.

20 Je voudrais demander à Madame le témoin de bien vouloir se lever et de se

21 rapprocher de cette planche avec les photos. Voulez-vous vous placez de

22 l'autre côté, plus près de votre fauteuil? Je vais vous demander de nous

23 indiquer certaines choses et donc au moment où je vous le dirai, veuillez

24 nous indiquer de quoi il s'agit.

25 Voulez-vous nous montrer les photos qui représentent la maison de Zijad

Page 4828

1 Elkasovic?

2 (Le témoin indique l'emplacement.)

3 Il s'agit de la maison en haut, à gauche donc sur cette planche.

4 Ensuite, veuillez nous montrer la photo représentant la maison de Ilijaz

5 Elkasovic?

6 (Le témoin indique l'emplacement.)

7 Donc la deuxième photo en haut à droite, à gauche pardon.

8 Maintenant indiquez-nous la maison de Nijaz Elkasovic?

9 (Le témoin indique l'emplacement.)

10 Donc troisième photo en haut à gauche.

11 Maintenant la maison de Salko Jaskic?

12 Mme Jaskic (interprétation): C'est celle-ci.

13 Question: Donc en bas, à gauche du diagramme quand on le regarde de

14 face. Indiquez-nous maintenant les maisons de Abaz Jaskic et de Nijaz

15 Jaskic?

16 Réponse: Abaz Jaskic, c'est celle-ci.

17 Question: Donc la maison blanche à deux étages est la maison de Abaz

18 Jaskic.

19 Et maintenant la maison de Nijaz Jaskic?

20 (Le témoin l'indique avec le pointeur.)

21 Donc il s'agit de cette structure en brique rouge.

22 Maintenant, votre maison, la maison de Huso Jaskic?

23 (Le témoin indique la maison.)

24 Celle-ci en bas à droite donc.

25 Et maintenant la maison de Ahmed Jaskic?

Page 4829

1 (Le témoin indique l'emplacement.)

2 Deuxième photo depuis le bas à droite.

3 Et maintenant la maison de Munib Jusovic?

4 (Le témoin indique l'emplacement.)

5 Troisième photo depuis le bas à droite.

6 La maison de Iso Nureski?

7 (Le témoin indique l'emplacement.)

8 Donc en haut à droite.

9 Enfin, je vais vous demander de nous indiquer la maison de Jozo Orlovski?

10 (Le témoin indique l'emplacement.)

11 C'est celle qui se trouve au milieu en au haut de cette planche.

12 Je vous remercie Madame. Veuillez reprendre place.

13 Nous demandons que cette pièce 287 soit versée au dossier.

14 Mme la Présidente (interprétation): Cette pièce est acceptée.

15 Mme Hollis (interprétation): Madame, vous nous avez indiqué les maisons de

16 la famille Elkasovic. Est-ce qu'il y avait des gens à Jaskici qui parlent

17 de cette famille comme étant également surnommée Elkaz?

18 Mme Jaskic (interprétation): Oui, en effet certaines personnes utilisaient

19 ce surnom.

20 Question: A quel groupe ethnique appartenait la famille Elkasovic?

21 Réponse: Il s'agissait de Musulmans.

22 (L'Interprète: Est-ce que le témoin pourrait se rapprocher du micro?)

23 Mme la Présidente (interprétation): Madame Jaskic, voulez-vous vous

24 rapprocher des micros et que ces micros puissent être dirigés vers vous

25 pour que nous puissions mieux vous entendre.

Page 4830

1 Mme Hollis (interprétation): Je sais que vous avez une petite voix, mais

2 vous nous aideriez en parlant peut-être un peu plus fort.

3 Est-ce que Salko Jaskic était de la même famille que Huso Jaskic.

4 Réponse: Oui, oui, il s'agissait du fils de Huso Jaskic.

5 Question: Est-ce que Ahmed Jaskic était de la famille de Huso Jaskic?

6 Réponse: Ahmed, c'était le frère de Huso Jaskic.

7 Question: Et quel était le lien familial avec Salko Jaskic?

8 Réponse: Je n'ai pas compris votre question.

9 Question: Quel était le lien de parenté avec Salko Jaskic?

10 Réponse: Il y avait un lien de parenté.

11 Question: Mais quel était ce lien de parenté entre Huso et Salko Jaskic?

12 Réponse: Huso était le père de Salko Jaskic.

13 Question: A quel groupe ethnique appartenait la famille Jaskic?

14 Réponse: C'était des Musulmans.

15 Question: Vous nous avez indiqué la photo de la maison de Munib Jusovic.

16 A quel groupe ethnique appartenait-il, si vous le savez?

17 Réponse: Musulman.

18 Question: Et Iso Nureski, à quel groupe ethnique appartenait-il?

19 Réponse: Musulman.

20 Question: Et Jozo Orlovski, quel groupe ethnique?

21 Réponse: Catholique, je pense.

22 Question: Le 14 juin 1992, est-ce que les états de ces maisons, de ces

23 autres bâtiments, des jardins, des arbres et arbustes de Jaskici, est-ce

24 que donc l'état du village était le même que celui représentait par ces

25 photos?

Page 4831

1 Réponse: Non, non, le village était beaucoup plus propre, en ordre,

2 etc., et toutes les maisons étaient en bon état.

3 Question: Le 14 juin 1992 donc, est-ce que des hommes en uniforme sont

4 arrivés à Jaskici?

5 Réponse: Oui.

6 Question: Et où vous trouviez-vous au moment où ces hommes sont rentrés

7 dans Jaskici?

8 Réponse: J'étais chez moi.

9 Question: Et où vous trouviez-vous dans votre maison?

10 Réponse: Dans la cuisine d'été.

11 Question: Je voudrais que cette photo soit enregistrée sous la cote 288

12 aux fins d'identification.

13 Pouvez-vous montrer cette photo à la défense? Voulez-vous présenter la

14 photo au témoin?

15 S'agit-il d'une photographie de votre maison?

16 Réponse: Oui.

17 Question: Est-ce qu'on peut maintenant placer cette photo sur le

18 projecteur? Peut-on voir la totalité de la photo, ma photo?

19 Madame, en regardant cette photo, voulez-vous nous indiquer la partie qui

20 constituait la maison dans laquelle vous habitiez?

21 (Le témoin montre la photographie.)

22 Réponse: Ma maison, la voici.

23 Question: C'est donc la partie qui se trouve au milieu de la photo?

24 Réponse: Oui, c'est cela.

25 Question: Pourriez-vous maintenant nous indiquer cette partie que vous

Page 4832

1 appelez "la cuisine d'été "?

2 (Le témoin indique l'emplacement sur la photographie.)

3 Question: Donc il s'agit de ce petit bâtiment tout à fait à gauche de la

4 photo, n'est-ce pas?

5 Réponse: Oui, c'est cela.

6 Question: A droite, ce bâtiment à droite, c'était quoi?

7 Réponse: Il s'agissait du garage et de l'étable.

8 Question: En regardant cette photo et quand on voit les arbres et les

9 arbustes, est-ce que ceux-ci se trouvent dans le même état que lors du 14

10 juin 1992?

11 Réponse: Non. non, non. Tout était bien propre, en ordre. La maison

12 était en bon état, etc..

13 Question: Est-ce que les arbres et les arbustes étaient taillés?

14 Réponse: Oui, bien sûr. Les arbres étaient plus petits et tout était

15 bien entretenu.

16 Question: Le 14 juin donc, lorsque ces hommes sont arrivés au village de

17 Jaskici, vous vous trouviez dans cette cuisine d'été, n'est-ce pas?

18 Réponse: Oui, c'est cela.

19 Question: A ce moment-là, qui se trouvait avec vous dans cette cuisine

20 d'été?

21 Réponse: Mon mari y était également, Hasan Jakupovic, M. Turkanovic,

22 Aisa, je ne sais pas son nom de famille et mes deux filles, Jasmina et

23 Merima.

24 Question: Et pourquoi Hasan, Aisa et M. Turkanovic se trouvaient-ils

25 chez vous ce jour-là?

Page 4833

1 Réponse: Ils avaient déjà perdu leur maison et donc on devait les

2 loger.

3 Question: De quels villages provenaient ces gens?

4 Réponse: Aisa venait de Brdjani, Hasan et Nihada venaient de Kozarusa.

5 Question: Nihada Turkanovic, c'est bien cela?

6 Réponse: Oui.

7 Question: A quel groupe ethnique appartenaient ces personnes?

8 Réponse: C'étaient des Musulmans.

9 Question: Et comment avez-vous eu connaissance du fait que ces hommes en

10 uniforme étaient entrés dans le village?

11 Réponse: Nous étions assis dans la cuisine d'été, on entendait des

12 coups de feu tous les jours, mais tout d'un coup on entendit du bruit,

13 quelqu'un s'est levé et a dit: "en voilà qui arrive!" il a repris place.

14 Et puis, il y avait deux soldats qui se trouvaient déjà à la porte de la

15 cuisine d'été. Cela s'est passé très vite.

16 Mme Hollis (interprétation):Madame la Présidente, peut-être que l'heure

17 est venue de faire la pause déjeuner.

18 Mme la Présidente (interprétation): Bien. Nous reprendrons à 14 heures 30.

19 (L'audience, suspendue à 13 heures, est reprise à 14 heures 30.)

20 Mme la Présidente (interprétation): Madame Hollis, vous pouvez poursuivre

21 l'audition du témoin Jaskic.

22 Mme Hollis (interprétation): Avant cela, Madame la Présidente, il y a un

23 point que j'aimerais éclaircir. Au cours du témoignage de Sakib Sivac,

24 lorsqu'il a identifié le témoin, il est écrit sur la transcription que

25 l'accusé portait un veston blanc.

Page 4834

1 Mme la Présidente (interprétation): Il a rétabli.

2 Mme Hollis (interprétation): Je croyais qu'il avait rétabli. Il a dit: "Je

3 suis désolé, c'est mon erreur", mais en fait l'interprète -au moment du

4 déjeuner- m'a dit que l'interprète avait fait une erreur d'interprétation.

5 L'interprète a dit: "blanc", alors que le témoin avait dit une autre

6 couleur. Donc, ce que nous avons entendu et ce qui a été inscrit dans la

7 transcription [version anglaise], c'est ce que l'interprète a dit à

8 l'heure 12.02.12, page 36, ligne 2.

9 M. Wladimiroff (interprétation): Nous sommes entièrement conscient de

10 cette erreur, il n'y a pas de problème du tout.

11 Mme la Présidente (interprétation): Merci. Bien. Nous résoudrons ce

12 problème, j'accepte l'explication qui a été fournie mais il est

13 nécessaire, bien entendu, d'éclaircir la chose pour le procès-verbal.

14 Mme la Présidente (interprétation): Maître Hollis, vous pouvez poursuivre.

15 Mme Hollis (interprétation): Merci, Madame la Présidente.

16 Madame Sena Jaskic, je vous demanderai une nouvelle fois de tenter de

17 parler suffisamment fort pour que les interprètes entendent bien vos

18 réponses. Lorsque nous nous sommes séparés pour le déjeuner, vous disiez

19 que le 14 juin 1992, alors que vous-même et d'autres personnes vous

20 trouviez dans votre cuisine d'été, des soldats sont arrivées à la porte de

21 cette cuisine.

22 Vous rappelez-vous quelle heure il était, dans la journée, lorsque les

23 soldats sont arrivés à la porte de la cuisine d'été?

24 Mme Sena Jaskic (interprétation): Il était 3 heures de l'après-midi.

25 Question: Comment se fait-il que vous connaissez l'heure exacte?

Page 4835

1 Réponse: Parce que nous étions en train d'attendre le bulletin

2 d'information que nous voulions écouter et les soldats sont arrivés juste

3 avant le bulletin d'information prévu à 15 heures.

4 Question: Donc c'était au moment où les informations étaient sur le

5 point de commencer que les soldats sont arrivés?

6 Réponse: Oui. Oui, oui.

7 Question: Ces deux soldats qui sont arrivés à la porte de votre maison,

8 est-ce que vous en avez reconnu l'un ou l'autre?

9 Réponse: Non.

10 Question: Vous rappelez-vous comment ils étaient vêtus?

11 Réponse: Nom, je ne me rappelle pas.

12 Question: Que s'est-il passé lorsque ces deux soldats sont arrivés à

13 votre porte?

14 Réponse: Lorsqu'ils sont arrivés à la porte, ils ont dit: "Vous, les

15 deux hommes, sortez et les autres restez assis".

16 Question: Lorsqu'ils ont dit: "Vous, les deux hommes, sortez", qui est-

17 ce qui a quitté la cuisine d'été?

18 Réponse: Mon mari, Ismet, et Hasan Jakupovic sont sortis et ont été

19 emmenés vers la route.

20 Question: Est-ce que vous-même et les autres personnes, dans la cuisine

21 d'été, êtes restés dans cette cuisine d'été?

22 Réponse: Oui.

23 Question: Qu'est-ce que vous avez vu et entendu après que votre mari et

24 Hasan Jakupovic ait été emmenés à l'extérieur?

25 Réponse: J'ai entendu un des soldats qui lançaient des insultes et j'ai

Page 4836

1 entendu qu'il frappait mon mari, parce qu'il avait du mal à respirer.

2 Question: Est-ce que vous avez entendu les soldats poser des questions à

3 ces deux hommes?

4 Réponse: Oui. Ils leur lançaient des insultes, je cite: "J'encule ta

5 mère, Alija. Qui est-ce qui vit chez toi?", des choses de ce genre. Et

6 puis, ils ont commencé à frapper en criant "Lève-toi ", des choses comme

7 ça.

8 Question: Est-ce que vous avez entendu l'un des deux hommes répondre à

9 la question: "Qui est-ce qui est à l'intérieur de la maison?".

10 Réponse: Oui, mon mari a crié: "J'ai personne à l'intérieur".

11 Question: Qu'est-ce qui s'est passé après?

12 Réponse: A ce moment-là, le vacarme a cessé, je n'ai plus rien entendu.

13 Question: Plus tard dans la même journée, est-ce que vous êtes sortie de

14 la maison?

15 Réponse: Oui.

16 Question: Lorsque vous êtes sortie de la maison ce jour-là, qu'est-ce

17 que vous avez vu?

18 Réponse: Je suis sortie sur la route et je suis allée vers la maison de

19 Zijad Elkasovic et j'ai vu deux hommes morts, tués.

20 Question: Est-ce la maison de Zijad Elkasovic vers laquelle vous alliez?

21 Réponse: C'était entre la maison de Ilijas et de Zijad Elkasovic.

22 Question: Sans donner les noms de ces deux hommes, je vous demande si

23 vous avez reconnu ces deux hommes?

24 Réponse: Oui.

25 Question: Je demanderai que la pièce à conviction de l'accusation 285

Page 4837

1 soit reprise et que cette pièce à conviction soit remise au témoin, je

2 vous prie.

3 Madame Sena Jaskic, je vous demanderai de regarder la liste qui vient de

4 vous être remise et d'y trouver, je vous prie, les noms des deux hommes

5 que vous avez reconnus, sans donner leurs noms. Je vous demanderai de dire

6 aux Juges la lettre qui figure à côté de leurs noms.

7 Réponse: La lettre A et la lettre B.

8 Question: Après que vous ayez vu ces deux corps, qu'avez-vous fait?

9 Réponse: Je suis rentrée à la maison, j'ai pris un sac, j'y ai mis des

10 vêtements, j'ai pris mes enfants et je suis partie à Kararici.

11 Question: Vous êtes allée à Kararici?

12 Réponse: Oui, Kararici.

13 Question: Après que votre mari et Hasan aient été emmenés ce jour-là,

14 est-ce que vous avez jamais revu l'un des deux hommes?

15 Réponse: Non, c'est la dernière fois que je les ai vus.

16 Question: Je vous demanderai de regarder une nouvelle fois la liste qui

17 vous a été remise et d'y trouver, si vous le pouvez, les noms des hommes

18 dont vous savez personnellement qu'ils ont été emmenés ce jour-là. Et sans

19 donner leurs noms, je vous demanderai de dire aux Juges les numéros qui

20 figurent à côté du nom des hommes qui ont été emmenés ce jour-là.

21 Réponse: Le numéro 6, le numéro 7.

22 Question: Je demanderai que la pièce à conviction soit remise au Greffe.

23 Madame Sena Jaskic, lorsque vous êtes allée à Kararici, est-ce que vous y

24 êtes restée jusqu'au 23 juin?

25 Réponse: Oui.

Page 4838

1 Question: Ce jour-là, est-ce que vous êtes allée au camp de Trnopolje?

2 Réponse: Oui.

3 Question: Pourquoi êtes-vous allée au camp de Trnopolje ce jour-là?

4 Réponse: L'armée est arrivée et a exigé que tous les réfugiés se

5 regroupent et qu'ils aillent à Trnopolje, donc nous, les réfugiés, nous

6 avons dû quitter les maisons où nous nous trouvions et nous rendre au camp

7 de Trnopolje.

8 Question: Qui vous y a emmenés?

9 Réponse: Je ne sais pas, des soldats... Comment est-ce que je saurais

10 qui ils étaient?

11 Question: Le lendemain de votre arrivée au camp de Trnopolje, est-ce que

12 vous êtes allée en convoi jusqu'à un territoire contrôlé par le

13 gouvernement bosniaque?

14 Réponse: Oui.

15 Question: Quel âge avait votre mari, Ismet, lorsqu'il a été emmené le 14

16 juin 1992?

17 Réponse: Je vous demanderai de répéter la question, je vous prie....

18 31 ans.

19 Question: Il avait 31 ans?

20 Réponse: Oui.

21 Question: Vous avez déclaré que vous ne l'avez pas revu depuis ce jour.

22 Réponse: Non.

23 Question: Est-ce que vous avez fait des tentatives pour le retrouver?

24 Réponse: Oui, j'ai cherché partout, mais en vain.

25 Question: Et est-ce que vous vous êtes adressée à des organisations

Page 4839

1 internationales pour tenter de le retrouver?

2 Réponse: Oui.

3 Question: Avez-vous eu le moindre succès dans ces tentatives de

4 localisation de votre mari?

5 Réponse: Non, je n'ai jamais eu de succès, je n'ai rien réussi à

6 savoir.

7 Question: A votre connaissance, est-ce que votre mari appartenait à une

8 organisation militaire ou paramilitaire antiserbe en juin 1992?

9 Réponse: Non.

10 Question: A votre connaissance, appartenait-il à un mouvement, à un

11 groupe de résistance armée antiserbe?

12 Réponse: Non.

13 Question: Est-ce que votre mari possédait des armes chez lui le jour où

14 il a été emmené?

15 Réponse: Non, il n'avait rien.

16 Mme Hollis (interprétation) : Je n'ai pas d'autres questions.

17 Mme la Présidente (interprétation): Merci.

18 Contre-interrogatoire?

19 M. Kay (interprétation): Pas de contre-interrogatoire.

20 Mme la Présidente (interprétation): Y a-t-il une objection à ce que Mme

21 Sena Jaskic soit libérée de façon définitive?

22 Madame Sena Jaskic, vous pouvez disposez. Je vous remercie d'être venue.

23 Mme Sena Jaskic (interprétation): Merci à vous aussi de m'avoir invitée.

24 (Le témoin, Mme Sena Jaskic, est reconduit hors du prétoire.)

25 Mme Hollis (interprétation): Madame la Présidente, l'accusation appelle

Page 4840

1 Draguna Jaskic.

2 (Le témoin, Mme Draguna Jaskic, est introduite dans le prétoire.)

3 Mme la Présidente (interprétation): Madame Draguna Jaskic, je vous prierai

4 de prêter le serment dont le texte vous est remis à l'instant.

5 Mme Draguna Jaskic (interprétation): Je déclare solennellement que je

6 dirai la vérité, toute la vérité et rien que la vérité.

7 Mme la Présidente (interprétation): Merci. Vous pouvez vous asseoir.

8 (Interrogatoire principal de Mme Draguna Jaskic par Mme Hollis.)

9 Mme Hollis (interprétation): Je vous demanderai de décliner votre nom,

10 Madame.

11 Mme Draguna Jaskic (interprétation): J'entends mal.

12 Jaskic Draguna.

13 Question: A quelle date êtes-vous née?

14 Réponse: Le 13 juin 1955.

15 Question: Quelle est votre nationalité ou votre groupe ethnique?

16 Réponse: Je suis Musulmane.

17 Question: Etes-vous née à Brdjani?

18 Réponse: Oui.

19 Question: Est-ce que vous y avez vécu jusqu'à l'âge de 10 ans avant de

20 déménager à Kenjari?

21 Réponse: Oui.

22 Question: Est-ce que Kenjari est un petit hameau proche de Jaskici?

23 Réponse: Oui.

24 Question: Est-ce que vous êtes partie de Kenjari pour aller vivre à

25 Jaskici lorsque vous vous êtes mariée?

Page 4841

1 Réponse: Oui.

2 Question: Quel est le nom de votre mari?

3 Réponse: Salko Jaskic.

4 Question: En quelle année est né votre mari?

5 Réponse: Le 5 janvier 1956.

6 Question: A quel groupe ethnique appartient votre mari?

7 Réponse: Musulman.

8 Question: Quel était son métier?

9 Réponse: Il était ouvrier.

10 Question: Est-ce que vous avez vécu à Jaskici jusqu'au 14 juin 1992?

11 Réponse: Oui.

12 Question: J'aimerais demander que ce document soit enregistré en tant

13 que pièce à conviction de l'accusation 289 pour identification.

14 Est-ce que ceci est une photo de votre maison, à Jaskici?

15 Réponse: Oui.

16 Question: Je demanderai que cette photographie soit placée sur le

17 rétroprojecteur, je vous prie.

18 Madame, pourriez-vous, je vous prie, regarder cette photographie, prendre

19 le pointeur qui se trouve sur la table.

20 Est-ce qu'on peut raccourcir le pointeur? Merci.

21 Je vous demanderai donc de placer le pointeur sur le bâtiment qui était

22 votre maison.

23 Réponse: Oui.

24 (Le témoin indique l'emplacement.)

25 Question: C'est le bâtiment qui se trouve sur la droite de la

Page 4842

1 photographie, n'est-ce pas?

2 Réponse: Oui.

3 Question: Pourriez-vous nous dire quel est ce bâtiment qui se trouve

4 immédiatement mitoyen de votre maison, sur la gauche?

5 Réponse: C'était ma cuisine d'été.

6 Question: Je vous demanderai maintenant de placer le pointeur sur le

7 bâtiment qui se trouve à gauche de votre cuisine d'été et de nous dire ce

8 qu'était ce bâtiment?

9 Réponse: C'était une étable.

10 Question: Bien. Vous pouvez vous rasseoir.

11 Nous regardons cette photographie et je vous demande si votre maison, les

12 autres bâtiments et la cour étaient dans cet état en juin 1992?

13 Réponse: Non.

14 Question: Les arbres et les buissons que nous voyons sur cette

15 photographie étaient-ils plus petits?

16 Réponse: Ils étaient plus petits. Ce n'était pas du tout comme ça.

17 Question: Vous avez grandi à Brdjani, puis vous avez vécu à Kenjari et

18 ensuite à Jaskici. Est-ce que vous avez jamais, pendant ces périodes,

19 visité la ville de Kozarac?

20 Réponse: Oui.

21 Question: A quelle fréquence est-ce que vous vous rendiez à Kozarac, en

22 moyenne, par semaine?

23 Réponse: Deux à trois fois.

24 Question: Pourquoi est-ce que vous alliez à Kozarac?

25 Réponse: J'y allais pour faire mes courses au marché, pour voir des

Page 4843

1 parents.

2 Question: Est-ce que vous aviez des parents qui vivaient à Kozarac?

3 Réponse: Oui.

4 Question: De qui s'agissait-il?

5 Réponse: Mon père et ma mère.

6 Question: Depuis combien de temps vivaient-ils à Kozarac, avant

7 l'attaque subie par Kozarac en mai 1992?

8 Réponse: Dix ans.

9 Question: Est-ce que vous leur rendiez visite régulièrement à Kozarac?

10 Réponse: Oui.

11 Question: Connaissiez-vous Dule Tadic.

12 Réponse: Oui.

13 Question: Combien de temps avez-vous connu Dule Tadic?

14 Réponse: Environ vingt ans.

15 Question: Comment est-ce que vous avez fait sa connaissance?

16 Réponse: Je le connaissais, je le voyais devant son café, dans la rue,

17 au marché. Je le connaissais de vue.

18 Question: Vous avez déclaré que vous le voyiez devant son café. Savez-

19 vous où se trouvait situé son café?

20 Réponse: Oui.

21 Question: Où était-il situé?

22 Réponse: A Kozarac.

23 Question: Où cela à Kozarac?

24 Réponse: Dans la rue principale.

25 Question: Si vous circuliez dans la rue principale de Kozarac en

Page 4844

1 direction de la mosquée Mutnik, dans quelle rue se trouvait le café de

2 Dule Tadic?

3 Réponse: Près de la mosquée Mutnik, sur la droite.

4 Question: Vous rappelez-vous quels étaient les commerces qui se

5 trouvaient en face du café de Dule Tadic, dans la même rue?

6 Réponse: Oui.

7 Question: De quels commerces s'agissait-il?

8 Réponse: Il y avait un salon de coiffure, il y avait une pharmacie et

9 il y avait un magasin de textile.

10 Question: A quelle distance se trouvait le café de Dule Tadic de la

11 maison de vos parents?

12 Réponse: Environ 150 kilomètres... 150 mètres, excusez-moi. 150 mètres.

13 Question: Vous avez déclaré que vous saviez où se trouvait le café de

14 Dule Tadic. Etes-vous jamais entré dans ce café?

15 Réponse: Non.

16 Question: Pourriez-vous nous dire, en moyenne, combien de fois vous

17 voyiez Dule Tadic lorsque vous alliez à Kozarac?

18 Réponse: Cela dépendait. Quelquefois, je le voyais deux fois,

19 quelquefois trois fois, quelquefois pas du tout. Cela dépendait du moment.

20 Question: Est-ce que vous connaissiez d'autres membres de la famille de

21 Dule Tadic?

22 Réponse: Oui.

23 Question: Qui connaissiez-vous?

24 Réponse: Je connaissais Mira, son épouse, sa femme Mira.

25 Question: Est-ce que vous saviez ce qu'elle faisait?

Page 4845

1 Réponse: Oui, elle était infirmière. Elle travaillait à Kozarac.

2 Question: Connaissiez-vous d'autres membres de sa famille?

3 Réponse: Oui.

4 Question: Qui connaissiez-vous?

5 Réponse: Je connaissais sa mère, Staka.

6 Question: Pendant la période où vous avez rencontré Dule Tadic en tant

7 qu'adulte, est-ce que vous l'avez vu jamais porter une barbe?

8 Réponse: Oui.

9 Question: Est-ce que vous l'avez jamais vu sans barbe?

10 Réponse: Oui.

11 Question: Le 14 juin 1992, est-ce que vous étiez dans votre maison chez

12 vous, à Jaskici?

13 Réponse: Oui.

14 Question: Y avait-il d'autres personnes dans votre maison avec vous ce

15 jour-là qui ne résidaient pas dans cette maison avec vous-même et votre

16 famille?

17 Réponse: Oui.

18 Question: Est-ce que Subha Mujic était avec vous dans votre maison ce

19 jour-là?

20 Réponse: Oui.

21 Question: Est-ce qu'elle est une parente à vous?

22 Réponse: Oui.

23 Question: De quelle façon est-elle apparentée à vous?

24 Réponse: C'est ma sur.

25 Question: Pourquoi est-ce qu'elle et d'autres personnes étaient chez

Page 4846

1 vous, dans votre maison, ce jour-là?

2 Réponse: Je ne comprends pas la question. Vous me demandez pourquoi?

3 Question: Pour quelle raison est-ce que votre sur et ces autres

4 personnes se trouvaient avec vous, ce jour-là, dans votre maison?

5 Réponse: Ils étaient chez moi parce qu'ils avaient été chassés de leur

6 propre maison. C'étaient des réfugiés.

7 Question: De quel village venaient ces gens, ces personnes?

8 Réponse: De Brdjani, Kamikani, Softici, Besici.

9 Question: A votre connaissance, quelle était la composition ethnique de

10 ces villages?

11 Réponse: Ils étaient tous à majorité musulmane.

12 Question: Ce jour-là, le 14 juin 1992, est-ce qu'il y avait des hommes,

13 des femmes et des enfants dans votre maison?

14 Réponse: Oui.

15 Question: Et ce jour-là, est-ce que des hommes en uniforme sont arrivés

16 à Jaskici?

17 Réponse: Oui.

18 Question: Comment est-ce que vous vous êtes rendue compte pour la

19 première fois qu'ils se trouvaient à Jaskici?

20 Réponse: Quand j'ai entendu des coups de feu tirés par eux.

21 Question: Après que vous ayez entendu les coups de feu, qu'est-ce qui

22 s'est passé?

23 Réponse: Trois soldats sont arrivés devant ma maison. Ils nous ont

24 donné l'ordre de sortir, à tous.

25 Question: Ces trois soldats qui sont arrivés devant votre maison, est-ce

Page 4847

1 que vous vous rappelez comment ils étaient vêtus?

2 Réponse: Oui.

3 Question: Que portaient-ils?

4 Réponse: Des uniformes noirs, des vêtements noirs.

5 Question: Est-ce que vous avez reconnu l'un quelconque de ces trois

6 hommes?

7 Réponse: Non.

8 Question: Vous avez déclaré que ces trois hommes ont ordonné à tout le

9 monde de sortir de la maison. Est-ce que tout le monde, tous ceux qui

10 étaient dans la maison sont sortis?

11 Réponse: Oui. Nous, nous sommes sortis, oui.

12 Question: Vous souvenez-vous du nom des hommes qui étaient dans cette

13 maison et qui en sont sortis?

14 Réponse: Oui.

15 Question: Qui étaient ces hommes? Quels étaient les noms de ces hommes?

16 Réponse: Bejdo Balic, Sefik Balic, Salko Jaskic, Munib Besic et Sale

17 Softic.

18 Question: Monsieur Salko Jaskic était votre mari. Aviez-vous un lien de

19 parenté avec Bejdo Balic?

20 Réponse: Oui, il s'agissait de mon père.

21 Question: Et Sefik Balic?

22 Réponse: Oui, c'était mon frère.

23 Question: Et quel est le lien de parenté avec Munib Besic?

24 Réponse: Il s'agit de mon oncle.

25 Question: Et Sale Softic, êtes-vous parente avec lui?

Page 4848

1 Réponse: Non, c'était mon ami.

2 Question: Et les quatre autres hommes... Sale Softic, Munib Besic, à

3 quel groupe ethnique appartenaient-ils?

4 Réponse: Ce sont des Musulmans.

5 Question: Lorsque vous êtes sortis tous, les hommes, les femmes et les

6 enfants, que s'est-il passé ensuite?

7 Réponse: Excusez-moi, laissez-moi quelques minutes...

8 Donc, au moment où les soldats sont entrés dans la maison, l'un d'entre

9 eux est arrivé, il a tiré dans la maison, ce soldat, et deux étaient

10 dehors. Et puis, nous sommes tous sortis. Il a demandé à tout le monde de

11 sortir.

12 Question: Qu'est-il arrivé à ces hommes, ces femmes et ces enfants?

13 Réponse: Les hommes ont reçu l'ordre de sortir sur la route, et les

14 femmes et les enfants ont reçu l'ordre de retourner dans la maison.

15 Question: Donc les hommes ont donc été séparés des femmes et des

16 enfants?

17 Réponse: Oui, c'est cela.

18 Question: Lorsque les hommes ont été séparés des femmes et des enfants,

19 où leur a-t-on dit d'aller ou dans quelle position devaient-ils se tenir?

20 Réponse: Ils devaient mettre les mains derrière le cou.

21 Question: Bien.

22 Voulez-vous regardez la photo de votre maison qui se trouve encore sur le

23 rétroprojecteur.

24 Réponse: Voilà.

25 Question: Pouvez-vous prendre le pointeur et nous montrer où se

Page 4849

1 trouvaient les femmes? Où se trouvaient-elles au moment de cette

2 séparation?

3 Réponse: C'est là.

4 Question: Donc en bas de ces marches?

5 Réponse: Oui, c'est cela.

6 Question: Au moment où les hommes ont été séparés, où leur a-t-on dit

7 d'aller?

8 Réponse: Ici.

9 (Le témoin indique l'emplacement sur la photographie.)

10 Question: Là, vraiment au bord de l'étable?

11 Réponse: Oui, c'est cela.

12 Question: Veuillez reprendre place, je vous remercie.

13 Au moment où les femmes et les enfants ont été séparés et lorsque les

14 hommes se sont rendus au bord de l'étable, est-ce qu'il y avait du sable à

15 cet endroit?

16 Réponse: Oui. Oui, oui. Il y avait du sable à l'endroit où ils se

17 trouvaient.

18 Question: Vous nous disiez qu'à un moment donné, plus tard, les hommes

19 ont reçu l'ordre d'aller vers la route et que les femmes et les enfants

20 ont reçu l'ordre de rentrer dans la maison.

21 Réponse: Oui. C'est cela.

22 Question: Lorsque vous vous êtes dirigée vers la maison, qu'avez-vous

23 vu?

24 Réponse: J'ai vu Ismet Jaskic, mon beau-frère, j'ai vu également un

25 autre membre de ma famille, Hasan, je les ai vus passer.

Page 4850

1 Question: Alors Ismet Jaskic et qui d'autre?

2 Réponse: Et Hasan Jakupovic.

3 Question: Donc, vous les avez vus passer à pied. Mais que faisaient-ils?

4 Réponse: J'ai vu qu'ils étaient pourchassés par Dule Tadic le long de

5 la route vers la maison.

6 Question: Cela veut dire qu'il courait derrière eux, Dule Tadic?

7 Réponse: Oui. Oui, oui. Il les suivait, il les pourchassait, il avait

8 un bâton dans la main et il les faisait avancer.

9 Question: Avez-vous vu Dule Tadic frapper ces hommes avec ce bâton?

10 Réponse: Oui.

11 Question: Qui a-t-il frappé?

12 Réponse: Je l'ai vu frapper Ismet Jaskic.

13 Question: Avez-vous vu des blessures sur le corps d'Ismet?

14 Réponse: Oui, oui. Oui. J'ai vu que sur son côté droit... Je n'ai pas

15 pu tout voir, mais j'ai vu du sang. Je n'ai pas pu bien voir, mais on

16 aurait dit que le côté droit de son visage était tout ensanglanté,

17 pratiquement disparu.

18 Question: Est-ce que vous avez vu Dule Tadic avec Ismet et Hasan, et

19 vous les avez vus partir dans quelle direction? Vers vous ou au contraire

20 vers la route?

21 Réponse: Vers nous. Vers nous, ils revenaient vers nous.

22 Question: Alors qu'avez-vous vu ensuite?

23 Réponse: Ils se trouvaient à une vingtaine de mètres de moi lorsque je

24 les ai vus.

25 Question: Au début donc, ils se dirigeaient vers vous. Est-ce qu'ils se

Page 4851

1 sont arrêtés à un moment donné?

2 Réponse: Oui.

3 Question: Donc ils se sont arrêtés à un moment donné?

4 Réponse: Oui.

5 Question: Lorsqu'ils se sont arrêtés, à quelle distance se trouvaient-

6 ils de vous à peu près?

7 Réponse: A environ dix mètres.

8 Question: Donc vous les voyiez venir le long de la route vers vous.

9 Qu'avez-vous pu voir de Dule Tadic? Avez-vous pu voir sa face, son dos?

10 Que voyiez-vous de sa personne?

11 Réponse: Je l'ai vu de face, j'ai vu son visage.

12 Question: Et que portait-il?

13 Réponse: Un uniforme de camouflage.

14 Question: Vous souvenez-vous s'il portait la barbe ce jour-là?

15 Réponse: Oui.

16 Question: Ensuite, qu'avez-vous vu? Vous avez d'abord vu Dule Tadic,

17 Ismet et Hasan qui se sont arrêtés à une dizaine de mètres de vous.

18 Ensuite, que s'est-il passé?

19 Réponse: Je les ai vus arriver donc sur la route devant ma maison, les

20 cinq hommes dont je vous ai parlés, et j'ai vu Dule Tadic les battre avec

21 ce bâton.

22 Question: Vous étiez toujours dehors au moment où vous avez vu cela?

23 Réponse: Oui.

24 Question: Ensuite, vous êtes rentrée dans votre maison?

25 Réponse: Oui.

Page 4852

1 Question: Bien.

2 Je vais vous demander de regarder à nouveau la photographie de votre

3 maison. Veuillez prendre le pointeur et nous indiquer, indiquer au

4 Tribunal, où vous vous trouviez au moment où vous avez vu Dule Tadic avec

5 Ismet et Hasan et les autres hommes.

6 Question: Je me trouvais là, devant l'entrée.

7 Question: Sur les marches?

8 Réponse: Oui, oui. En bas des marches.

9 Question: Est-ce que cette pièce peut être versée sous la cote 290 aux

10 fins d'identification?

11 Vous pouvez reprendre place, Madame.

12 Peut-on montrer cette photo à la défense et ensuite la présenter au

13 témoin?

14 Madame Draguna Jaskic, s'agit-il d'une photo qui nous montre la route

15 prise à partir de votre maison?

16 Réponse: Oui, en effet.

17 Question: Peut-on maintenant placer cette photographie sur le

18 rétroprojecteur?

19 En regardant cette photo, dites-nous à qui appartient la maison en face de

20 chez vous, de l'autre côté de la route.

21 Question: Cette maison-là appartient à Ahmed Jaskic.

22 (Le témoin l'indique sur la photographie.)

23 Quand on regarde les arbres et la végétation sur cette photographie, est-

24 ce que le 14 juin 1992, cela ressemblait à cela? C'était pareil?

25 Réponse: Non, tout cela était bien taillé.

Page 4853

1 Question: Pouvez-vous reprendre le pointeur et nous indiquer l'endroit

2 où vous avez vu Dule Tadic la première fois, au moment où il arrivait le

3 long de la route avec Ismet et Hasan?

4 (Le témoin indique l'emplacement sur la photographie.)

5 Déplacez le pointeur et montrez-nous dans quelle direction il avançait.

6 (Le témoin indique l'emplacement sur la photographie.)

7 Montrez-nous où ils se sont arrêtés.

8 Réponse: Là.

9 (Le témoin indique l'emplacement sur la photographie.)

10 Question: Donc tout près de la haie, enfin ce qui semblerait être une

11 haie, de l'autre côté de la route?

12 Réponse: Oui. Oui.

13 Mme Hollis (interprétation): Veuillez reprendre place, madame.

14 Madame la Présidente, je vous demanderai que ces deux pièces, 289 et 290,

15 soient versées au dossier.

16 Mme la Présidente (interprétation): Pas d'objection?

17 M. Kay (interprétation): Non.

18 Mme la Présidente (interprétation): Ces deux pièces sont donc versées au

19 dossier.

20 Mme Hollis (interprétation): Madame Draguna Jaskic, au moment où vous êtes

21 rentrée dans la maison, qu'avez-vous fait?

22 Mme Draguna Jaskic (interprétation): On m'a donné l'ordre de me coucher

23 dans le corridor de la maison.

24 Question: Donc, vous vous êtes allongée sur le sol?

25 Réponse: Oui.

Page 4854

1 Question: A quel moment, vous êtes-vous relevée pour regarder par la

2 fenêtre?

3 Réponse: Oui, je l'ai fait.

4 Question: Quand vous vous êtes relevée et que vous avez regardé par la

5 fenêtre, qu'avez-vous vu?

6 Réponse: J'ai vu Dule Tadic en train de battre les membres de ma

7 famille, mon père, mon frère, mon mari, mon beau-frère, mon oncle et mon

8 ami. Toute ma famille.

9 Question: Pendant que Dule Tadic était en train de tabasser ces hommes,

10 y avait-il également d'autres soldats?

11 Réponse: Oui.

12 Question: Avez-vous pu reconnaître l'un quelconque de ces autres

13 soldats?

14 Réponse: Non.

15 Question: Que s'est-il passé ensuite, après que vous ayez vu Dule Tadic

16 en train de tabasser les membres de votre famille?

17 Réponse: D'autres soldats amenaient de l'eau, ils les arrosaient d'eau,

18 ils étaient inconscients.

19 Question: Et ensuite, qu'avez-vous vu?

20 Réponse: J'ai vu mon frère se rapprocher de mon père pour essayer de

21 s'en approcher et il l'a attrapé par ses pantalons.

22 Question: Lorsque vous avez vu ces hommes en train d'être tabassés,

23 étaient-ils couchés?

24 Réponse: Oui, ils se trouvaient devant ma maison, sur la route.

25 Question: Dans quelle position étaient-ils allongés?

Page 4855

1 Réponse: Ils étaient face contre terre, dans le sable, et leurs mains

2 placées derrière la nuque.

3 Question: Est-ce que ces hommes étaient en train de résister à ces

4 coups?

5 Réponse: Non.

6 Question: Qu'avez-vous vu ensuite, après avoir vu votre frère Sefik qui

7 attrapait les jambes de votre père? Qu'avez-vous vu ensuite?

8 Réponse: Oui.

9 Question: Qu'avez-vous vu ensuite?

10 Réponse: J'ai vu mon père essayer de se relever et j'ai vu Dule le

11 frapper à nouveau avec son bâton dans la nuque! Et il est retombé.

12 Question: Ensuite, que s'est-il produit?

13 Réponse: Ensuite, je suis retombée par terre parce que mon fils ne

14 voulait pas que je regarde. Mon fils me maintenait contre le sol: "Ne

15 regarde pas, ils sont vivants ", et il m'a demandé de m'allonger. Et il

16 m'a dit: "Maman, ils sont toujours vivants". Alors, j'ai attendu. Lorsque

17 je me suis relevée, il les avait tous fait avancer le long de la route

18 vers Kozarac.

19 Question: Donc, vous avez de nouveau regardé vers la fenêtre au moment

20 où vous vous êtes relevée?

21 Réponse: Oui.

22 Question: Et par cette fenêtre, qu'avez-vous vu?

23 Réponse: J'ai vu qu'il était en train de passer à tabac Jasmin.

24 Question: Etaient-ils toujours allongés sur la route ou bien les hommes

25 étaient-ils partis?

Page 4856

1 Réponse: Non, non, ils étaient debout à nouveau.

2 Question: Ensuite, qu'avez-vous vu après l'avoir vu en train de tabasser

3 Jasmin?

4 Réponse: Je les ai vus marcher le long de la route et ils sont tous

5 partis le long de la route alors qu'il était en train de frapper Jasmin.

6 Question: Qui frappait Jasmin?

7 Réponse: Dule Tadic.

8 Question: Donc, vous dites: "Ils sont descendus le long de la route".

9 Dans quelle direction était-ce? Vers la maison de Huso ou bien dans le

10 sens de la maison de Zijad?

11 Réponse: Ils allaient vers la maison de Zijad.

12 Question: Lorsque vous vous êtes remise debout dans votre maison et que

13 vous regardiez par la fenêtre, à quelle distance de la fenêtre vous

14 trouviez-vous?

15 Réponse: A dix mètres.

16 Question: Dix mètres de la fenêtre?

17 Réponse: Non, deux mètres. Deux mètres.

18 Question: Deux mètres du mur? Et à quelle distance se trouvait Dule

19 Tadic de votre maison?

20 Réponse: A dix mètres.

21 Question: Donc au moment où vous regardiez par la fenêtre, pouviez-vous

22 bien voir ce qui se passait à l'extérieur?

23 Réponse: Oui, oui.

24 Question: Au moment où vous regardiez par la fenêtre depuis l'intérieur

25 de votre maison, qu'avez-vous pu voir de Dule Tadic? Le voyiez-vous de

Page 4857

1 face, de côté, de dos?

2 Réponse: De face. Je le voyais de face. J'ai vu son visage.

3 Question: Bien.

4 Si vous repensez à ces événements quand vous étiez dehors et que vous avez

5 vu Dule Tadic, ensuite quand vous étiez à l'intérieur et que vous avez vu

6 Dule Tadic, pendant combien de temps au total pensez-vous avoir pu

7 regarder Dule Tadic pendant cet événement?

8 Réponse: Oh, dix minutes, environ dix minutes.

9 Question: Je voudrais que le document 915 soit marqué sous la cote 291.

10 Voulez-vous le montrer à la défense?

11 Madame Draguna Jaskic, voulez-vous regarder cette photographie? Est-ce

12 qu'il s'agit d'une photographie prise depuis la fenêtre par laquelle vous

13 regardiez ce jour-là?

14 Réponse: La fenêtre, oui, mais ça ne ressemblait pas à cela.

15 Question: Y avait-il encore des vitres aux fenêtres en juin 1992?

16 Réponse: Oui, oui.

17 Question: Pourriez-vous placer cette photographie sur le projecteur

18 maintenant? Prenez le pointeur et indiquez-nous où vous avez vu Dule Tadic

19 quand vous regardiez par la fenêtre et que vous l'avez vu en train de

20 tabasser ces hommes sur la route.

21 Réponse: Là.

22 (Le témoin indique l'emplacement sur la photographie.)

23 Mme Hollis (interprétation) : Je vous remercie. Vous pouvez reprendre

24 place.

25 Je demande que cette pièce 291 soit versée au dossier.

Page 4858

1 Mme la Présidente (interprétation): Bien, nous recevons cette pièce.

2 Mme Hollis (interprétation): Pendant que vous étiez en train de regarder

3 ce qui se passait depuis votre fenêtre, est-ce que votre sur Subha

4 regardait également?

5 Mme Draguna Jaskic (interprétation): Oui.

6 Question: Vous souvenez-vous avoir dit quoi que ce soit à votre sur au

7 moment où vous regardiez Dule Tadic en train de passer à tabac les membres

8 de votre famille?

9 Réponse: Oui, nous avons dit: "Regarde la famille, là".

10 Question: Bien.

11 Je voudrais vous demander de jeter un coup d'il autour de ce prétoire et

12 de nous indiquer si M. Dule Tadic, de Kozarac, se trouve dans cette salle.

13 Réponse: Oui, il est là-bas, assis.

14 Question: Pouvez-vous nous dire ce qu'il porte?

15 Réponse: Il porte un veston vert, une chemise, une cravate. C'est lui!

16 Mme Hollis (interprétation): Je vous demande, Madame la Présidente,

17 d'enregistrer l'identification de l'accusé.

18 Alors après que ces hommes aient été enlevés, êtes-vous ressortie de votre

19 maison?

20 Mme Draguna Jaskic (interprétation): Oui, oui.

21 Question: Avez-vous pu voir quoi que ce soit sur cette route, là où les

22 hommes avaient été couchés sur la route?

23 Réponse: Oui.

24 Question: Ensuite, quand vous êtes sortie, avez-vous vu des corps?

25 Réponse: Oui.

Page 4859

1 Question: Sans citer les noms de qui que ce soit, avez-vous pu

2 reconnaître certains de ces corps?

3 Réponse: Oui.

4 Question: Combien de corps avez-vous pu reconnaître?

5 Réponse: Cinq.

6 Question: A quelle distance vous trouviez-vous des corps de ces hommes?

7 Réponse: A deux mètres, voire moins.

8 Question: Et comment avez-vous pu reconnaître ces hommes?

9 Réponse: Par leurs vêtements.

10 Mme la Présidente (interprétation): Est-ce qu'on pourrait fournir au

11 témoin la pièce 285?

12 Mme Hollis (interprétation): Madame Draguna Jaskic, je vais vous demander

13 de regarder cette liste, de la garder devant vous. D'abord, regardez cette

14 liste sans lire les noms qui s'y trouvent, et dites-nous si les cinq

15 hommes dont vous avez vu les corps se trouvent sur cette liste, mais dites

16 à ce Tribunal uniquement la lettre qui se trouve à côté des noms de ces

17 hommes.

18 Mme Draguna Jaskic (interprétation): La lettre A, la lettre B, les lettres

19 C, D et E.

20 Question: Bien.

21 Je vous demanderai à nouveau de regarder cette liste.

22 Sans citer de noms, pouvez-vous dire à ce Tribunal les numéros qui se

23 trouvent à côté des noms des hommes dont vous savez qu'ils ont été enlevés

24 de Jaskici ce jour-là ou emmenés de Jaskici ce jour-là?

25 Réponse: Oui. Le numéro 1, les numéros 2, 3, 4, les numéros 5, 6, 7, 8,

Page 4860

1 9, 10, 11, les numéros 12, 13 et 14.

2 Question: Avez-vous jamais revu Sale Softic? Est-ce que l'on peut

3 reprendre cette liste? Sale Softic, l'avez-vous revu?

4 Veuillez remettre ce document au Greffe.

5 Je voulais savoir si vous aviez jamais revu Sale Softic, après le 14 juin?

6 Réponse: Oui.

7 Réponse: Où l'avez-vous revu?

8 Réponse: Au camp de Trnopolje.

9 Question: Vous souvenez-vous quand vous l'avez revu?

10 Réponse: Deux jours plus tard.

11 Question: Deux jours après cet incident à Jaskici, c'est cela?

12 Réponse: Oui, deux jours plus tard.

13 Question: Après que vous soyez sortie de chez vous, que vous ayez vu ces

14 corps et que vous ayez vu que ces hommes avaient été emmenés du village,

15 est-ce qu'il y avait des hommes qui étaient restés dans le village? En

16 restait-il quelques-uns?

17 Réponse: Oui.

18 Question: Vous souvenez-vous des hommes qui étaient restés dans ce

19 village?

20 Réponse: Huso Jaskic est resté, Zijad Elkasovic et Munib Jusovic.

21 Question: Vous souvenez-vous de l'âge de ces hommes?

22 Réponse: Dans la soixantaine. Je crois 66 et 68 ans, quelque chose

23 comme ça.

24 Question: Avez-vous quitté Jaskici plus tard dans la journée et vous

25 êtes vous rendue au camp de Trnopolje?

Page 4861

1 Réponse: Oui. Nous avons quitté Jaskici ce jour-là.

2 Question: Combien de temps êtes-vous restée au camp de Trnopolje?

3 Réponse: Dix jours.

4 Question: Et ensuite, êtes-vous arrivée dans un convoi au territoire du

5 gouvernement bosniaque?

6 Réponse: Oui.

7 Question: Et depuis ce jour-là, le 14 juin à Jaskici, est-ce que vous

8 avez été en contact avec votre frère, votre père ou votre mari?

9 Réponse: Non.

10 Question: Avez-vous essayé de les recontacter, de les retrouver?

11 Réponse: Oui.

12 Question: Est-ce que ces tentatives ont réussi?

13 Réponse: Non, toutes ces tentatives ont été en vain.

14 Question: Madame Draguna Jaskic, vous vous souvenez qu'au mois de mai

15 1995 des personnes de ce Tribunal vous ont rendu visite?

16 Réponse: Oui.

17 Question: Vous souvenez-vous que des membres du Tribunal vous ont

18 montré, ce jour-là, un album de photos en vous demandant de regarder cet

19 album de photos pour voir si vous reconnaissiez certaines des

20 photographies?

21 Réponse: Oui.

22 Question: Avez-vous reconnu quelqu'un dans cet album de photos?

23 Réponse: Oui.

24 Question: Qui avez-vous reconnu?

25 Réponse: J'ai reconnu Dusko Tadic.

Page 4862

1 Réponse: Et lorsqu'on vous a demandé si vous reconnaissiez quelqu'un

2 dans cet album, quelle a été votre réponse?

3 Réponse: Je suis restée muette.

4 Question: En fait, vous avez même indiqué que vous ne reconnaissiez

5 personne.

6 Réponse: Oui.

7 Question: Si en fait vous aviez reconnu Dusko Tadic, pourquoi avez-vous

8 dit que vous n'aviez reconnu personne?

9 Réponse: Je ne sais pas. J'ai eu peur. Je ne sais pas moi-même

10 pourquoi. J'ai un peu perdu le fil et j'étais terrifiée.

11 Question: Est-ce que des personnes du Tribunal vous ont, par la suite,

12 demandée quelle réaction vous aviez eu à l'égard d'une des photographies

13 que vous aviez vues?

14 Réponse: Oui.

15 Question: Et est-ce que vous avez, à ce moment-là, dit aux personnes du

16 Tribunal que vous n'aviez pas reconnu Dule Tadic parce que vous n'étiez

17 pas sûre que ce soit lui?

18 Réponse: Oui.

19 Question: Aujourd'hui, vous avez dit à ce Tribunal que c'était Dule

20 Tadic dans votre village. Pourquoi avez-vous dit aux membres du Tribunal

21 que vous n'étiez pas sûre?

22 Réponse: Oui, eh bien simplement parce que j'ai eu peur et cela a

23 provoqué chez moi une réaction et je me suis tue.

24 Question: Vous vous rendez compte de l'importance d'être absolument

25 honnête à l'égard du Tribunal.

Page 4863

1 Je vous demande à nouveau si, le 14 juin 1992, vous avez reconnu Dule

2 Tadic en train de battre ces hommes dans votre village.

3 Réponse: Oui.

4 Mme Hollis (interprétation): Je n'ai pas d'autres questions.

5 Ai-je demandé de verser la pièce à conviction de l'accusation 288 au

6 dossier? Je ne suis plus très sûre.

7 Mme la Présidente (interprétation): Non, vous ne l'avez pas fait.

8 Mme Hollis (interprétation): Alors, je voudrais demander que cette

9 photographie soit versée au dossier. Et je ne suis pas sûre d'ailleurs

10 d'avoir demandé que la pièce à conviction 283, c'est-à-dire la vidéo sur

11 Sivci, soit versée au dossier.

12 Mme la Présidente (interprétation): Monsieur Bos, où en sommes-nous

13 exactement?

14 M. Bos (interprétation): Non, ceci n'a pas été demandé.

15 Mme la Présidente (interprétation): Il s'agit de la pièce à conviction de

16 l'accusation 288. Des objections?

17 M. Kay (interprétation): Non.

18 Mme la Présidente (interprétation): La pièce 288 de l'accusation sera

19 versée au dossier.

20 Mme Hollis (interprétation): Maintenant, j'aimerais aussi vérifier que

21 j'ai bien demandé que soit versée au dossier la pièce à conviction 289 car

22 je n'en suis pas sûre.

23 Mme la Présidente (interprétation): Oui, la pièce à conviction 289 est

24 versée au dossier. La pièce à conviction 283, c'est la séquence de la

25 vidéo qui a été montrée ce matin sur Sivci. Avez-vous des objections à ce

Page 4864

1 que la pièce à conviction de l'accusation 283 soit versée aux dossier?

2 M. Kay (interprétation): Non.

3 Mme la Présidente (interprétation): Alors, elle est versée au dossier.

4 Contre-interrogatoire, Maître Kay? Vous avez la parole.

5 (Contre-interrogatoire de Mme Draguna Jaskic par Me Kay.)

6 M. Kay (interprétation): C'est vrai, Madame Draguna Jaskic, on vous a

7 montré des photographies dans un album. Est-ce que c'était il y a un an?

8 Mme Draguna Jaskic (interprétation): Je ne comprends pas.

9 Question: Est-ce que vous entendez la traduction?

10 Réponse: Non, je ne comprends pas.

11 M. Kay (interprétation): Monsieur Bos, pourriez-vous vérifier le canal?

12 Mme la Présidente (interprétation): Non, j'ai bien l'impression qu'elle

13 entend. Pourquoi ne pas répéter la question?

14 M. Kay (interprétation): Oui, oui. On vous a montré un album de

15 photographies. C'était il y a un an?

16 Mme Draguna Jaskic (interprétation): Je ne me souviens pas exactement de

17 la date, mais on m'a montré un album de photos.

18 Question: Est-ce que vous pouvez-vous souvenir à quelle époque on vous a

19 montré cet album? Il y a combien de temps à peu près?

20 Réponse: Je ne sais pas combien de temps s'est écoulé depuis lors. Je

21 ne sais pas à quelle date c'était.

22 Question: Lorsque vous avez regardé ces photographies

23 Réponse: Oui, oui.

24 Question: Lorsque vous avez regardé...

25 Réponse: Oui.

Page 4865

1 Question: Vous n'avez pas identifié qui que ce soit?

2 Réponse: Oui.

3 Question: Qui?

4 Réponse: Oui, Dusan.

5 Mme la Présidente (interprétation): Madame Draguna Jaskic, pourriez-vous

6 attendre que Me Kay ait terminé de poser sa question pour que vous

7 répondiez ensuite?

8 M. Kay (interprétation): Merci, Madame la Présidente.

9 Est-ce qu'à une autre reprise, on vous a posé des questions concernant ces

10 photographies, ces clichés?

11 Mme Draguna Jaskic (interprétation): Oui.

12 Question: Et quand cela s'est-il produit?

13 Réponse: Je ne me souviens d'aucune date, à part le 14 juin, ça c'est

14 une date dont je me souviens, mais je ne me souviens pas d'autres dates.

15 Depuis la guerre, je ne me souviens plus de dates. C'est la seule date

16 dont je me souvienne: lorsque mon mari, mon père, ma famille ont été

17 emmenés. Cela, c'est resté dans ma mémoire. Tout le reste, non.

18 Question: Peut-être pourriez-vous essayer de m'apporter votre aide pour

19 essayer de voir quand on vous a posé, à nouveau, des questions concernant

20 cet album de photographies. Il y a combien de temps par rapport à

21 aujourd'hui que cela s'est produit?

22 Réponse: Je ne peux pas me souvenir.

23 Question: Est-ce que vous avez une mauvaise mémoire, Madame Jaskic?

24 Réponse: Non.

25 Question: Lorsque vous avez regardé ces photographies, vous n'avez vu

Page 4866

1 personne que vous reconnaissiez. C'est exact?

2 Réponse: Oui. Non. J'ai reconnu Dusan Tadic, mais je n'ai pas réagi

3 parce que j'ai eu peur. J'ai... Je suis devenue très nerveuse, j'ai eu une

4 réaction de peur et je maintiens cela.

5 Question: Oui, mais vous avez dit à quelqu'un à l'époque que vous

6 n'aviez pas reconnu Dusko Tadic dans ces photographies. Est-ce que ce

7 n'est pas exact?

8 Réponse: Non.

9 Question: Vous avez dit à un enquêteur du Bureau du Procureur cela, non?

10 Réponse: Pourriez-vous répéter la question? Je n'ai pas compris la

11 question.

12 Question: Est-ce que vous n'avez pas dit à un enquêteur de l'accusation

13 que vous ne reconnaissiez pas Dusko Tadic?

14 Mme Hollis (interprétation): Objection, Madame la Présidente. On ne lui a

15 jamais demandé si elle reconnaissait Dusko Tadic. On lui a demandé si elle

16 reconnaissait quelqu'un dans ces photographies.

17 M. Kay (interprétation): Je préférerais que nous ayons le témoignage

18 direct du témoin et pas ce que l'accusation pense qu'elle a dit.

19 Mme Hollis (interprétation): Non, mais lorsqu'elle a été interrogée

20 directement, la question a été: "Est-ce que vous reconnaissez quelqu'un

21 parmi ces photographies" et la réponse a été: "Oui".

22 M. Kay (interprétation): L'accusation pose une question insidieuse et,

23 compte tenu de la réaction du témoin, la défense a le droit de savoir

24 directement du témoin ce qu'elle a dit exactement.

25 Il semble ici que la procédure qui a été suivie par l'accusation lui a

Page 4867

1 donné, en fait, une non identification qu'elle a essayé de tourner de

2 manière positive. Et il semble que ce soit quand même là une bonne base

3 pour que la défense puisse remettre en question le type d'éléments de

4 preuve fournis au Tribunal.

5 Mme la Présidente (interprétation): La question, en fait, qui intéresse

6 les Juges est de savoir, oui ou non, ce que le témoin a dit à l'enquêteur;

7 c'est cela votre préoccupation?

8 M. Stephen (interprétation): Si vous voulez savoir exactement ce qu'elle a

9 dit, il faut lui poser la question directement.

10 Mme la Présidente (interprétation): Votre objection, c'est que la question

11 était insidieuse?

12 Mme Hollis (interprétation): C'est cela.

13 M. Kay (interprétation): Que vous a-t-on posé comme question lorsqu'on

14 vous a donné cet album de photos à regarder?

15 Mme Draguna Jaskic (interprétation): On m'a demandé si je reconnaissais

16 quelqu'un dans cet album, et j'ai été très surprise de reconnaître Dusko

17 Tadic. Je suis devenue très nerveuse, très excitée et j'ai eu peur.

18 Question: Et qui vous a posé cette question?

19 Réponse: Monsieur... J'ai oublié son nom. Je ne me souviens pas de son

20 nom.

21 Question: Et savez-vous ce qu'il faisait exactement? Quelle est sa

22 fonction, son rôle? Est-ce que vous saviez pourquoi il vous montrait ces

23 photographies?

24 Réponse: Il m'a montré les photographies et m'a demandé si je

25 reconnaissais quelqu'un. Il n'a pas dit qui.

Page 4868

1 Question: Et à la fin, vous avez dit que vous n'aviez reconnu personne?

2 Réponse: J'ai dit que je n'avais pas reconnu quelqu'un. Ils sont

3 revenus me voir et ils m'ont dit pourquoi je n'avais pas dit ce qu'il en

4 était, et j'ai répondu que j'avais eu peur, que j'avais réagi et que

5 j'avais eu peur.

6 Question: Et qui est-ce qui est venu vous voir?

7 Réponse: Monsieur... Je ne sais pas.

8 Question: Paepen? Monsieur Paepen?

9 Réponse: Oui, oui, Monsieur Paepen.

10 Question: Et qui est venu vous voir la deuxième fois pour vous demander

11 pourquoi vous n'aviez pas dit ce qu'il en était?

12 Ne regardez pas de ce côté là, Madame Jaskic.

13 Mme la Présidente (interprétation): Je crois qu'elle peut regarder de ce

14 côté là, je ne pense pas que l'accusation souffle une réponse. Moi, je

15 regarde, je vois Me Hollis, elle ne va pas lui souffler de réponse. De

16 toute manière, elle ne peut pas lui souffler de réponse de la tête, par un

17 signe de tête.

18 M. Kay (interprétation): Lorsqu'ils sont revenus vous voir et vous ont

19 demandé pourquoi vous ne l'aviez pas dit, qu'est-ce qu'ils ont voulu dire

20 par là?

21 Mme Draguna Jaskic (interprétation): Si je l'avais reconnu, pourquoi je ne

22 l'avais pas dit! Et j'ai dit que j'avais eu une réaction telle que j'ai

23 paniqué et j'ai eu peur.

24 Et alors ils m'ont dit: "Si vous l'avez reconnu, pourquoi ne l'avez-vous

25 pas dit?"

Page 4869

1 Question: Et de qui parlaient-ils?

2 Réponse: Ils m'ont dit: "Est-ce que vous reconnaissez la personne qui

3 est sur cette photographie?" et j'ai répondu: "Dusko Tadic".

4 Question: Lorsqu'ils sont revenus vous voir, la deuxième fois, est-ce

5 qu'ils avaient à nouveau les photographies, l'album de photographies avec

6 eux?

7 Réponse: Non.

8 Question: Donc, vous n'avez pas regardé un autre album de photographies

9 après cette première fois?

10 Réponse: Non.

11 Question: Et est-ce qu'ils vous ont dit quelle photographie vous n'aviez

12 pas reconnue?

13 Réponse: Non.

14 Question: Et lorsque vous avez regardé ces photographies, est-ce qu'à ce

15 moment-là vous aviez vu, par exemple, un bulletin de nouvelles mentionnant

16 l'arrestation de Dusko Tadic ou quelque chose dans les journaux ou à la

17 télévision?

18 Réponse: Non. Grand dieu, non!

19 Question: Etes-vous sûre que vous n'aviez vu aucun programme concernant

20 l'arrestation de Dusko Tadic?

21 Réponse: Non. Je suis sûre que je n'en avais pas vu.

22 Question: Est-ce que vous avez regardé des programmes qui traitaient de

23 ces événements?

24 Réponse: J'en ai vu un une fois et ça m'a suffi. Moi, je veux la paix.

25 Question: Et aux nouvelles, à la télévision, vous avez vu des nouvelles

Page 4870

1 à la télévision qui portaient sur ces événements?

2 Réponse: Non, j'ai vu tout cela directement, de visu. Je l'ai vécu.

3 Question: Vous n'avez pas regardé la télévision ou des bulletins de

4 nouvelles?

5 Réponse: Non, je ne regarde pas.

6 Question: Vous ne regardez pas du tout la télévision?

7 Réponse: De temps en temps, un film ou quelque chose avec les enfants.

8 J'ai très peu de temps et ça ne m'intéresse pas.

9 Question: On vous a demandée de regarder des photographies de Jaskici et

10 les jardins devant les maisons. Bien sûr, lorsque ces événements se sont

11 produits, c'était une saison différente, c'était l'été?

12 Réponse: Oui, et c'était il y a quatre ans. Ce n'était pas maintenant.

13 Question: Cette route qui traverse Jaskici, elle est bordée de haies,

14 n'est-ce pas?

15 Réponse: Oui.

16 Question: Et en été, les arbres ont beaucoup de feuilles et ces haies

17 ont beaucoup de feuilles.

18 Réponse: Oui. Oui, mais ces haies étaient de cette hauteur, j'étais là,

19 donc je le sais, elles étaient très, très basses ces haies. C'est moi qui

20 les ai taillées, donc je le sais.

21 Question: Et lorsque vous regardiez à travers la fenêtre, quand vous

22 étiez dans votre maison, est-ce que vous pouviez voir la route? Ce n'est

23 pas une route asphaltée, n'est-ce pas? Est-ce que vous pouviez voir la

24 surface de la route, voir réellement la surface de la route?

25 Réponse: Oui.

Page 4871

1 Question: Ce n'est pas une vraie route asphaltée?

2 Réponse: Si. Ce n'est pas une véritable route mais elle est asphaltée.

3 Question: Et du côté droit, lorsque vous regardez à travers votre

4 fenêtre, à droite, il y a une haie, une haie assez épaisse, non?

5 Réponse: Non. A l'époque, elle n'était pas très touffue. Maintenant,

6 elle l'est, mais à l'époque, elle n'était pas tellement touffue.

7 Question: Et cette haie, elle partageait le jardin du champ qui était de

8 l'autre côté?

9 Réponse: Non. Non, c'était une maison qu'il y avait de l'autre côté.

10 C'était la maison de l'oncle de mon mari.

11 Question: Mais ce qu'il y avait derrière cette haie, c'était quoi? De

12 l'herbe?

13 Réponse: De quel endroit parlez-vous?

14 Question: Lorsque vous regardez par la fenêtre, à droite, en regardant

15 la photographie...

16 Réponse: Oui. A une époque, c'était une vraie route, mais maintenant il

17 y a de l'herbe qui pousse partout puisque tout le monde a été expulsé,

18 donc c'est tout à fait sauvage, il y a des buissons.

19 Question: Lorsqu'au début vous étiez dehors et que les hommes qui

20 avaient été dans la maison ont été séparés de vous, est-ce que vous vous

21 souvenez combien de soldats il y avait à peu près aux alentours?

22 Réponse: J'en ai vu deux: un qui était avec Dule Tadic, il y en avait

23 trois devant la maison, il y en avait cinq... Je ne sais pas s'il y en

24 avait d'autres ailleurs, mais il y avait cinq soldats serbes.

25 Question: Donc les hommes qui étaient dans vos autres maisons et qui se

Page 4872

1 trouvaient à côté de la grange, vous souvenez-vous à quel moment ils sont

2 partis du devant de votre maison?

3 Réponse: Ils ont fouillé la maison, cherché des armes et ensuite ils

4 sont partis en disant... Ils ont dit: "Partons" et ils ont emmenés les

5 hommes. Et ils nous ont dit de rentrer dans la maison.

6 Question: Donc vous êtes rentrés dans la maison?

7 Réponse: Oui.

8 Question: Et à ce moment-là, les hommes se trouvaient près de la grange?

9 Réponse: Ils amenaient les hommes par là parce que nous étions assez

10 nombreux devant la maison avant que nous ne rentrions dans la maison.

11 Question: Donc les soldats qui étaient venus dans votre maison ont

12 emmené les hommes sur la route?

13 Réponse: Oui.

14 Question: Et est-ce qu'ils sont restés immobiles pendant un certain

15 temps, là, ou bien que faisaient-ils?

16 Réponse: Ils amenaient de l'eau pour verser l'eau sur ceux qui étaient

17 par terre, qui avaient été battus, pour qu'ils puissent se relever et pour

18 que Dule Tadic puisse les emmener.

19 Question: Est-ce que vous connaissiez d'autres soldats qui se trouvaient

20 là?

21 Réponse: Non.

22 Question: Est-ce que vous en avez reconnu d'autres, même si vous ne

23 connaissiez pas leurs noms?

24 Réponse: Oui. Non, j'ai vu Dule Tadic, je l'ai reconnu, et les autres

25 je ne les ai pas reconnus. Je l'ai regardé plus parce qu'il était là et

Page 4873

1 parce que c'était surtout lui qui battait les hommes. C'est pourquoi il a

2 attiré le plus mon attention.

3 Question: Lorsque vous avez dit que les soldats qui sont venus là, chez

4 vous, avaient des uniformes noirs, que vouliez-vous dire?

5 Réponse: C'étaient des pantalons noirs, des tee-shirts noirs, des

6 bandes sur la tête noires et des gants sans doigts.

7 Question: Et les pantalons qu'ils portaient, étaient-ils aussi noirs?

8 Réponse: Oui.

9 Question: Sur ces vêtements noirs, y avait-il des inscriptions qui

10 indiquaient qui étaient ces hommes?

11 Réponse: Je ne sais pas, je n'ai rien vu.

12 Mme la Présidente (interprétation): Est-ce que vous pourriez répéter,

13 Madame Jaskic, parce que l'interprète anglais n'a pas entendu la fin de

14 votre réponse.

15 Mme Draguna Jaskic (interprétation): Des vêtements noirs, un tee-shirt

16 noir, des pantalons noirs, un bandeau noir et des gants noirs dont les

17 doigts étaient sans doigts. Donc les doigts étaient nus. C'était des

18 gants sans doigts.

19 M. Kay (interprétation): Est-ce qu'ils avaient des armes avec eux?

20 Réponse: Oui.

21 Question: Vous souvenez-vous de quel genre d'armes il s'agissait et

22 avez-vous pu les identifier?

23 Réponse: Je ne m'y connais pas très bien en armes. Je sais que

24 c'étaient des fusils. Je ne suis pas soldat, je n'ai pas été dans l'armée,

25 mais je sais que ce sont des armes qui tuent, un genre de fusil. Je ne

Page 4874

1 connais pas le type exact.

2 Question: Et vous avez dit que Dule Tadic courait sur la route avec un

3 long bâton, une sorte de bâton?

4 Réponse: Non, il ne courait pas. Il marchait lentement.

5 Question: Est-ce qu'il y avait quelqu'un qui courait sur cette route?

6 Réponse: Ils marchaient devant lui et il les frappait. Et mon beau-père

7 a été frappé, il titubait d'un côté de la route à l'autre.

8 Question: Avec quoi est-ce qu'il les battait? Avec quel instrument?

9 Réponse: Un bâton, comme un gourdin, en bois.

10 Question: Quelle longueur?

11 Réponse: Je ne l'ai pas mesuré, mais je dirai un mètre et demi.

12 Question: Et est-ce qu'il avait des armes sur lui?

13 Réponse: Oui.

14 Question: Quelles armes avez-vous vues?

15 Réponse: Un fusil, je ne sais pas quel genre. Il l'avait en bandoulière

16 sur l'épaule, alors qu'il avait le bâton à la main.

17 Question: Est-ce qu'il avait un couvre-chef quelconque, un béret ou

18 quelque chose sur sa tête?

19 Réponse: Je n'ai rien vu. Il n'avait rien sur la tête à ce moment-là.

20 Question: On vous a demandé ce qu'il en était des poils sur son visage.

21 Réponse: Oui.

22 Question: Est-ce que vous pourriez nous décrire ce qu'il en était

23 exactement?

24 Réponse: Il avait des poils, de la barbe, je ne sais pas de combien de

25 jours. Je ne peux pas dire exactement, mais il avait de la barbe, il était

Page 4875

1 mal soigné.

2 Question: Vous avez indiqué avec votre main sur votre visage. Est-ce que

3 vous pourriez nous indiquer s'il s'agissait d'une vraie barbe?

4 Réponse: Je n'ai pas eu le temps de regarder. Je dirai simplement que

5 c'était de la barbe. J'aurais bien voulu avoir le temps de regarder plus

6 précisément. La seule chose que je sais, c'est qu'il avait de la barbe.

7 Question: Donc vous n'aviez pas eu beaucoup de temps pour observer cela?

8 Réponse: Oui, j'ai eu assez de temps.

9 Question: Non, je demande cela parce que vous venez de dire que vous

10 auriez souhaité avoir plus de temps pour regarder.

11 Réponse: Oui.

12 Question: Alors, est-ce que cela veut dire que vous décrivez

13 actuellement quelque chose qui n'a pas pris beaucoup de temps?

14 Réponse: Pendant dix minutes, je l'ai regardé. Je l'ai vu à cet

15 endroit, Dule Tadic. Je le connaissais bien, Dule Tadic, et je maintiens

16 ce que j'ai dit même si vous n'êtes pas d'accord avec ce que j'ai vu.

17 M. Kay (interprétation): Plus d'autres questions, Madame la Présidente.

18 Mme la Présidente (interprétation): L'audience est levée pour 20 minutes.

19 (L'audience, suspendue à 16 heures, est reprise à 16 heures 20.)

20 (L'audience, suspendue à 16 heures, est reprise à 16 heures 20.)

21 (...) (Reprise d'audience sans enregistrement, cf. version anglaise, page

22 2973 ligne 20 à page 2974 ligne 14.)

23 Mme la Présidente (interprétation): Maître Kay, je vous prierai de répéter

24 vos deux dernières questions. Si je me souviens bien, vous avez demandé

25 combien de soldats il y avait dans l'allée lorsque Mme Jaskic les a vus,

Page 4876

1 et votre question était combien de membres de la famille se trouvaient là

2 à ce moment-là. Je vous prierai de répéter ces deux questions.

3 M. Kay (interprétation): Je dois répéter ces questions, Madame Jaskic, à

4 votre intention, pour des raisons techniques. Vous rappelez-vous combien

5 il y avait de soldats dans l'allée, avec les hommes, pendant les dix

6 minutes au cours desquelles vous les avez observés?

7 Mme Jaskic (interprétation): Cinq soldats, cinq soldats serbes.

8 Question: Et lorsque Dusko Tadic s'est avancé dans l'allée avec le bâton

9 dans ses mains, était-il seul ou avec d'autres soldats?

10 Réponse: Il y avait encore un autre soldat, un autre soldat serbe avec

11 lui.

12 Question: Vous rappelez-vous comment était vêtu ce soldat?

13 Réponse: Oui.

14 Question: Pourriez-vous le décrire à notre intention, je vous prie?

15 Réponse: Il portait un uniforme de camouflage.

16 Question: Vous rappelez-vous combien d'hommes de votre village, de

17 Jaskici, se trouvaient là dans l'allée? Quel était leur nombre?

18 Réponse: Huit, à cet endroit.

19 M. Kay (interprétation): C'est tout, Madame la Présidente, je n'ai pas

20 d'autres questions.

21 Mme la Présidente (interprétation): Madame Hollis?

22 Mme Hollis (interprétation): Madame la Présidente, nous n'avons pas de

23 questions supplémentaires.

24 (Question de Mme la Présidente à Mme Draguna Jaskic.)

25 Mme la Présidente (interprétation): Madame Jaskic, j'ai simplement une

Page 4877

1 question à vous poser. Lorsque vous êtes entrée ici pour la première fois

2 et que vous avez prêté serment, il m'a semblé que vous éprouviez quelque

3 difficulté à lire les mots qui composent ce serment. Puis-je vous demander

4 quel est votre degré d'instruction?

5 Mme Jaskic (interprétation): Je n'en ai aucun.

6 Mme la Présidente (interprétation): Je n'ai pas d'autres questions.

7 Madame Hollis, vous avez des questions supplémentaires?

8 Mme Hollis (interprétation): Non, Madame la Présidente.

9 Mme la Présidente (interprétation): Maître Kay?

10 M. Kay (interprétation): Non, Madame la Présidente.

11 Mme la Présidente (interprétation): Y a-t-il une objection à ce qu'on

12 libère définitivement Mme Jaskic? Non. Madame Jaskic, vous pouvez

13 disposer, ce qui signifie que vous pouvez partir. Nous vous remercions

14 d'être venue.

15 (Le témoin est reconduit hors du prétoire.)

16 Mme Hollis (interprétation): L'accusation appelle M. Jos Paepen.

17 Mme la Présidente (interprétation): Maître Wladimiroff, avez-vous quelque

18 chose à dire?

19 M. Wladimiroff (interprétation): Oui, Madame la Présidente, un point qui

20 surgit du contre-interrogatoire du témoin précédent. Nous avons quelques

21 doutes au sujet de la traduction de la discussion entre les parties et les

22 Juges. Nous pensons que les témoins auraient pu anticiper ce qui s'est

23 passé sur la base de la répétition des questions après que les Juges aient

24 statué.

25 Mme la Présidente (interprétation): Je ne comprends pas.

Page 4878

1 M. Wladimiroff (interprétation): Nous préférerions que le témoin ne

2 comprenne pas ce qui fait l'objet de la discussion entre quelque partie

3 que ce soit, à savoir les avocats et les Juges.

4 Mme la Présidente (interprétation): A quelle question précise faites-vous

5 référence?

6 M. Wladimiroff (interprétation): Par exemple à la question qui portait sur

7 la photographie de Dusko Tadic. Il y a eu une objection à ce moment-là, et

8 je dirai que la possibilité n'est pas à exclure que le témoin ait entendu

9 l'objet de la discussion et que cela lui ait permis d'anticiper sa réponse

10 suivante.

11 Mme la Présidente (interprétation): J'essaie de me rappeler quel a été

12 l'objet de cette discussion. Je sais qu'il y avait une préoccupation

13 éprouvée par l'un des Juges.

14 M. Wladimiroff (interprétation): Oui. Il a été dit par l'accusation que la

15 question posée au témoin était, citation, etc. A ce moment-là, le témoin a

16 entendu cette phrase et a utilisé exactement la même phrase.

17 Nous aimerions exclure cette possibilité en demandant que cela ne soit pas

18 traduit chaque fois qu'un problème technique se pose.

19 Mme la Présidente (interprétation): Excusez-moi. Je voudrais procéder à

20 quelques consultations avec mes collègues les Juges.

21 (Les Juges se concertent sur le siège.)

22 Nous n'avons pas la transcription, bien sûr, mais si vous le souhaitez

23 nous pourrions traiter de ce point demain. Nous regarderons la

24 transcription, cela nous permettra de vous suivre plus facilement et de

25 répondre à votre préoccupation de façon plus complète. Dans certains

Page 4879

1 systèmes, bien entendu, les conseils s'approchent des Juges pour résoudre

2 ces problèmes entre eux. Nombreux sont ceux qui pensent que c'est là

3 quelque chose qu'il faudrait que nous évitions autant que possible. Je

4 proposerais que nous regardions la transcription et, si vous le souhaitez,

5 nous traiterons votre préoccupation et j'y répondrai de façon directe

6 demain.

7 M. Wladimiroff (interprétation): Merci, Madame la Présidente.

8 (Le témoin, M. Josef Paepen, est introduit dans le prétoire.)

9 Mme la Présidente (interprétation): Monsieur, je vous demanderai de prêter

10 serment.

11 M. Paepen (interprétation): Je déclare solennellement que je dirai la

12 vérité, toute la vérité et rien que la vérité.

13 Mme la Présidente (interprétation): Vous pouvez vous asseoir, merci.

14 (Interrogatoire principal de M. Josef Paepen par Mme Hollis.)

15 Mme la Présidente (interprétation): Madame Hollis?

16 Mme Hollis (interprétation): Je vous demanderai de décliner votre nom.

17 M. Paepen (interprétation): Je m'appelle Josef Paepen.

18 Question: Travaillez-vous au Bureau du Procureur, auprès du Tribunal

19 international pour l'ex-Yougoslavie?

20 Réponse: Oui.

21 Question: Combien de temps avez-vous travaillé pour le Bureau du

22 Procureur?

23 Réponse: Je travaille au sein du Bureau du Procureur depuis le 1er

24 juillet 1994.

25 Question: En mai 1995, est-ce que vous travailliez en qualité

Page 4880

1 d'enquêteur?

2 Réponse: Oui.

3 Question: Le 31 mai 1995, est-ce que vous vous êtes rendu à la résidence

4 de Draguna Jaskic?

5 Réponse: Oui.

6 Question: Est-ce que vous lui avez montré ce jour-là un album de photos

7 contenant treize photos?

8 Réponse: Oui.

9 Question: Ce jour-là, est-ce que vous lui avez demandé de réserver ses

10 commentaires jusqu'à ce qu'elle ait vu ces treize photos?

11 Réponse: Oui.

12 Question: Est-ce que vous lui avez alors dit que si elle reconnaissait

13 qui que ce soit dans cet album de photos, elle devrait le dire et qu'elle

14 devrait également dire si elle ne reconnaissait aucune des photos?

15 Réponse: Lorsque je lui ai montré l'album de photographies, je lui ai

16 demandé de réserver ses commentaires jusqu'au moment où elle aurait vu la

17 totalité des photos.

18 Question: Et lorsqu'elle a vu toutes les photos, qu'est-ce qu'elle était

19 censée vous dire?

20 Réponse: Après avoir vu toutes les photos contenues dans cet album,

21 elle a déclaré qu'elle ne connaissait personne.

22 Question: Est-ce que vous avez tourné les pages de cet album pour elle,

23 en lui montrant les photographies une par une?

24 Réponse: Oui.

25 Question: Est-ce qu'elle a regardé la totalité des treize photographies?

Page 4881

1 Réponse: Oui.

2 Question: Comme vous l'avez déclaré, elle vous a dit n'avoir reconnu

3 personne?

4 Réponse: Lorsque je lui ai montré les photographies, elle n'a vu aucune

5 photo qu'elle reconnaissait.

6 Question: Et lorsque vous lui avez redemandé si elle connaissait

7 quelqu'un, qu'est-ce qu'elle vous a dit?

8 Réponse: Qu'elle ne reconnaissait personne.

9 Question: Pendant que vous lui montriez cet album de photographies, est-

10 ce que Draguna Jaskic a eu une réaction inhabituelle à la vue d'une des

11 photographies?

12 Réponse: Oui, effectivement. Je lui ai montré les photographies. Pour

13 les deux premières, elle a secoué la tête, et lorsqu'est arrivé la

14 troisième photographie que je lui ai montrée, elle a immédiatement réagi

15 en manifestant de la tension. Ses yeux se sont ouverts plus grand. Elle

16 s'est agitée sur sa chaise et a expulsé l'air de ses poumons de façon plus

17 forte. Cela s'est passé au niveau de la troisième photographie.

18 Puis il n'y a plus eu de réaction jusqu'à la neuvième photographie où elle

19 s'est montrée hésitante avant de dire: "Vous pouvez continuer". Et il n'y

20 a plus eu de réaction à la vue des dernières photographies.

21 Question: Est-ce la seule photographie par rapport à laquelle elle a eu

22 une réaction aussi forte?

23 Réponse: Oui, c'est la troisième photographie que je lui ai montrée.

24 Question: C'était la photo de qui?

25 Réponse: C'était la photo de M. Tadic.

Page 4882

1 Mme Hollis (interprétation): Je n'ai pas d'autres questions.

2 Mme la Présidente (interprétation): Maître Kay, contre-interrogatoire?

3 (Contre-interrogatoire de M. Paepen par Me Kay.)

4 M. Kay (interprétation): Monsieur Paepen, combien de temps a-t-il fallu

5 pour parcourir avec elle l'ensemble de l'album de photographies de la

6 première à la dernière?

7 M. Paepen (interprétation): Quand je lui ai montré l'album, j'avais

8 l'album devant moi, à ce niveau là, et je tournais les pages l'une après

9 l'autre, en lui donnant tout le temps dont elle avait besoin pour regarder

10 les photographies.

11 Question: Vous indiquait-elle le moment où elle souhaitait que vous

12 tourniez la page?

13 Réponse: Comme je vous l'ai dit, à la vue de la première photographie,

14 elle a secoué la tête. A ce moment-là, je suis passé à la deuxième

15 photographie. A ce moment-là, elle a eu la même réaction, c'est-à-dire

16 qu'elle a de nouveau secoué la tête. Puis est arrivée la troisième

17 photographie, à la vue de laquelle elle a eu une réaction immédiate de

18 tension. Et à ce moment-là, elle a dit: "Dalje", ("Poursuivez"). A ce

19 moment-là, je suis passé à la photographie suivante, etc.

20 Question: Et à la vue de la photographie n 9, elle vous a également dit

21 de poursuivre?

22 Réponse: A la vue de la photographie n 9, elle m'a également dit de

23 poursuivre, mais elle n'a manifesté qu'une légère hésitation.

24 Mme la Présidente (interprétation): Excusez-moi, vous pouvez poursuivre,

25 Maître Kay.

Page 4883

1 M. Kay (interprétation): Oui, Madame la Présidente. Je me suis interrompu

2 car j'ai vu que vous consultiez vos collègues les Juges.

3 Et après avoir vu la totalité de l'album, est-ce que elle a demandé à

4 revoir certaines des photographies?

5 Réponse: Après avoir vu la totalité des photographies, je lui ai posé

6 la question de savoir si elle avait reconnu quelqu'un dans l'album et elle

7 a répondu: "non".

8 Question: Elle n'a pas demandé à revoir l'une quelconque des

9 photographies de l'album?

10 Réponse: Non.

11 Question: Combien de temps a-t-il fallu pour l'ensemble de ce processus

12 entre vous et elle?

13 Réponse: La totalité de l'exercice consistant à regarder les

14 photographies de l'album a pris, je dirais, aux alentours de cinq minutes,

15 mais je ne peux pas vous dire exactement combien, Monsieur. Donc cinq

16 minutes environ pour arriver à la treizième photographie.

17 Question: Combien de temps avez-vous passé avec elle en cette occasion?

18 Réponse: En cette occasion, je ne me souviens pas exactement du temps,

19 Monsieur; donc je ne peux pas vous le dire précisément.

20 Question: Est-ce que vous avez pris des notes à ce moment-là au sujet de

21 ce qui s'était passé?

22 Réponse: Après qu'elle ait vu l'ensemble des photographies, j'ai pris

23 note de ce qui s'était passé pendant cet entretien, de la façon dont les

24 choses s'étaient passées et également de la réaction qu'elle avait

25 manifestée.

Page 4884

1 Question: Est-ce que cela vous donne une idée de la durée, du temps que

2 vous avez passé avec elle?

3 Réponse: Non, Monsieur, je n'ai pas inscrit cela.

4 Question: Vous n'avez pas inscrit, par exemple, l'heure de votre arrivée

5 et l'heure de votre départ, l'heure où vous l'avez quittée?

6 Réponse: Non, Monsieur.

7 M. Kay (interprétation): Merci, je n'ai pas d'autres questions.

8 Excusez-moi, Madame la Présidente, je suis absolument désolé. Il n'y a pas

9 d'autres questions, Madame la Présidente.

10 Mme la Présidente (interprétation):Madame Hollis?

11 Mme Hollis (interprétation): Non, Madame la Présidente.

12 (Questions de Mme la Présidente au témoin, M. Josef Paepen.)

13 Mme la Présidente (interprétation): Monsieur Paepen, est-ce que vous êtes

14 ensuite revenu parler à Mme Jaskic?

15 M. Paepen (interprétation): Je ne suis jamais retourné voir Mme Jaskic. Le

16 seul contact que j'aie eu avec elle s'est situé au moment de l'examen de

17 cet album de photographies.

18 Question: Vous rappelez-vous le nombre de photos qu'il y avait dans

19 l'album de photographies? Combien?

20 Réponse: Treize.

21 Question: Je suis sûre que vous ne pourrez pas répondre à cette

22 question, mais essayons tout de même. Je vous dirai la chose de la façon

23 suivante. Nous avons reçu un certain nombre de copies, trois je crois, des

24 photos contenues dans cet album et, si je me souviens bien, les

25 photographies étaient dans un ordre différent. Est-ce que vous auriez par

Page 4885

1 hasard un exemplaire de l'album de photographies tel qu'il était lorsque

2 vous l'avez montré à Mme Jaskic ce jour-là?

3 Réponse: Non, Madame la Présidente, j'ai remis cet album à la fin de ma

4 mission à l'équipe qui enquêtait sur l'affaire.

5 Mme la Présidente (interprétation): Très bien.

6 Madame Hollis, avez-vous des questions supplémentaires?

7 Mme Hollis (interprétation): Pas de questions supplémentaires, Madame la

8 Présidente, mais nous avons une copie de cet album, si cela vous

9 intéresse.

10 Mme la Présidente (interprétation): Je crois qu'il serait bon que cet

11 album soit versé au dossier de façon à compléter les témoignages, car on

12 parle souvent d'albums de photographies et je demanderai que, chaque fois

13 qu'un album est mentionné, les photographies soient fixées de façon

14 définitive sur les pages où elles se trouvent, de façon à ce qu'il n'y ait

15 aucun risque de perte, pour le Greffe en particulier. Donc je pense qu'il

16 faudrait que nous ayons versé au dossier un album de photographies

17 puisqu'il en a été question.

18 Mme Hollis (interprétation): Est-ce que vous voulez l'original de l'album

19 ou une copie?

20 Mme la Présidente (interprétation): Une copie de l'album de photographies

21 que ce témoin a montré à Mme Jaskic. C'est ceci que je voudrais avoir dans

22 le dossier.

23 Mme Hollis (interprétation): Je l'ai ici.

24 Mme la Présidente (interprétation): Très bien. Est-ce que vous ne pourriez

25 pas le montrer à la défense? Ou comment est-ce que nous devons procéder?

Page 4886

1 C'est une copie, bien sûr, mais je tiens à m'assurer que la défense aura

2 vu ce qui sera versé au dossier.

3 M. Kay (interprétation): Je suis d'accord avec ce que vous proposez comme

4 procédure, Madame la Présidente, de manière à ce que nous sachions bien à

5 chaque instant quel est l'ordre des photos qui ont été montrées aux

6 différents témoins.

7 Nous serions heureux, du côté de la défense, de recevoir un exemplaire de

8 cet album de photographies également.

9 Mme la Présidente (interprétation): Très bien. Eh bien, vous en aurez un

10 exemplaire et ce document sera versé au dossier en qualité de pièce à

11 conviction de l'accusation...

12 Mme Hollis (interprétation): 292.

13 Mme la Présidente (interprétation): Très bien. La pièce 292 est donc

14 versée au dossier. Il s'agit d'une copie de l'album de photographies qui a

15 été montré à Mme Jaskic le 31 mai 1995.

16 M. Kay (interprétation): J'ai une question supplémentaire, Madame la

17 Présidente.

18 (Questions supplémentaires de M. Kay à M. Josef Paepen.)

19 M. Kay (interprétation): Monsieur Paepen, l'album de photographies que

20 vous avez montré à ce témoin, à Mme Jaskic, est-ce que vous avez montré ce

21 même album de photographies à d'autres témoins potentiels?

22 M. Paepen (interprétation): Non, Monsieur.

23 Question: Etait-ce la première fois que vous avez été impliqué dans une

24 identification photographique sur base d'album?

25 Réponse: Avec cet album, Monsieur, oui, et dans cette affaire c'était

Page 4887

1 la première fois.

2 Question: Est-ce que c'est la seule fois où vous avez été impliqué dans

3 une identification photographique dans le cadre de cette affaire?

4 Réponse: Oui, Monsieur.

5 Mme la Présidente (interprétation): Madame Hollis?

6 (Question supplémentaire de Mme Hollis à M. Josef Paepen.)

7 Mme Hollis (interprétation): Monsieur Paepen, savez-vous si cet album de

8 photographies a été utilisé à nouveau après avoir été montré à Mme Jaskic

9 et qu'elle n'ait identifié personne?

10 M. Paepen (interprétation): Je ne sais pas. Je n'ai participé à cette

11 enquête que cette fois-là, cette unique fois.

12 Mme Hollis (interprétation): Je n'ai pas d'autres questions.

13 Mme la Présidente (interprétation): Très bien. Maître Kay?

14 M. Kay (interprétation): Pas de questions, Madame la Présidente.

15 Mme la Présidente (interprétation): Y a-t-il une objection à ce qu'on

16 libère de façon définitive M. Paepen?

17 M. Kay (interprétation): Non, Madame la Présidente.

18 Mme la Présidente (interprétation): Monsieur Paepen, vous pouvez disposer

19 de façon définitive. Vous pouvez quitter la salle. Merci d'être venu.

20 M. Paepen (interprétation): Merci, Madame la Présidente.

21 (Le témoin est reconduit hors du prétoire.)

22 Mme Hollis (interprétation): Madame la Présidente, est-ce que vous

23 souhaitez cet album tout de suite? Est-ce qu'on peut en faire une copie?

24 Mme la Présidente (interprétation): Vous pouvez en faire une copie. La

25 seule chose que je souhaite, c'est que la défense soit bien sûre que ce

Page 4888

1 qui est versé au dossier en qualité de pièce à conviction 292 est bien

2 l'album présenté au témoin.

3 (Questions relatives à la procédure.)

4 M. Kay (interprétation): Madame la Présidente, avant que nous ne passions

5 à l'audition d'un autre témoin, il y a une question de droit qui se pose

6 ici. Il serait peut-être bon que nous soulevions ce problème

7 immédiatement. Cela a une relation avec la déposition de ce témoin

8 particulier et de la non-identification à l'époque par un témoin qui a

9 déclaré ne pas avoir reconnu qui que ce soit dans un album photographique

10 particulier.

11 L'utilisation de cet élément de preuve ultérieurement par l'accusation,

12 avec une explication ou un commentaire du témoin quant aux sentiment

13 éprouvés par elle à l'époque, a abouti à ce que ce témoin déclare qu'elle

14 a en fait reconnu l'accusé. Vous avez entendu, Madame la Présidente, la

15 déposition de ce témoin.

16 Nous déclarons qu'il ne devrait pas y avoir d'addition positive de ce

17 témoignage devant la Cour, car cette déposition demeure une identification

18 non fiable et non sûre étant donné les circonstances.

19 Nous sommes préoccupés par le fait que cet élément de preuve ait été

20 admis, car ce ne serait pas le cas dans la plupart des systèmes

21 juridiques.

22 Mme la Présidente (interprétation): Voulez-vous qu'il y ait une décision

23 sur ce point?

24 M. Kay (interprétation): Nous souhaitons effectivement une décision.

25 Mme la Présidente (interprétation): A vrai dire, j'ai été étonné que vous

Page 4889

1 ne souleviez pas d'objection par rapport à la déposition de M. Paepen. Il

2 nous a donné son point de vue par rapport à l'attitude physique du témoin

3 quand elle a hoché la tête et je pensais à ce moment-là que vous

4 appelleriez un expert pour expliquer, de votre point de vue, comment il

5 conviendrait de traiter des albums de photographies de ce genre. C'est un

6 témoin, je suis sûre, dont votre expert parlera.

7 M. Kay (interprétation): C'est possible, Madame la Présidente, mais il y a

8 un point de droit qui se pose quant à la recevabilité d'un élément de

9 preuve de ce genre lorsqu'une première fois le témoin, face à un élément

10 de preuve qui lui est montré, déclare ne pas avoir reconnu l'accusé.

11 Nous nous sommes demandé s'il nous fallait soulever une objection à

12 l'avance, mais il nous aurait fallu dire aux Juges quelle était la nature

13 de cet élément de preuve, il n'y avait donc pas de raison d'objecter.

14 Mme la Présidente (interprétation): Vous voulez donc que l'on exclue la

15 partie de la déposition de ce témoin qui concerne l'album photographique,

16 ainsi que la déposition de M. Paepen, ou simplement celle du témoin femme?

17 M. Kay (interprétation): Les deux.

18 Mme la Présidente (interprétation): Très bien, nous y penserons et nous

19 vous donnerons notre décision demain.

20 Madame Hollis, je vous ai complètement oubliée! Quel est votre avis sur ce

21 point?

22 Mme Hollis (interprétation): D'abord, Madame la Présidente, je dirai

23 qu'étant donné les circonstances, on ne peut pas parler de non-

24 identification. Le témoin a répondu comme elle l'a fait. Lorsqu'on lui a

25 montré l'album photographique, elle a dit qu'elle ne reconnaissait

Page 4890

1 personne et, par la suite, elle a continué à dire: "Je ne reconnais

2 personne".

3 Dans mon système juridique, ainsi que dans d'autres, j'en suis sûre, M.

4 Paepen n'aurait pas eu la possibilité de venir ici pour déposer en parlant

5 de sa réaction par rapport aux photographies en expliquant donc sa

6 réaction qui revenait à identifier. Mais c'est le témoin, n'est-ce pas,

7 qui a dit qu'elle avait reconnu la photographie de la troisième personne.

8 Elle a expliqué les réactions qu'elle a éprouvées par rapport à cette

9 photographie. Elle est venue, ici, au Tribunal pour fournir une

10 explication à ce sujet. Je pense donc, assurément, qu'il convient de

11 prendre en compte la totalité des réactions.

12 L'accusation estime qu'il n'y a pas de base ici qui justifie l'exclusion

13 de cette partie de sa déposition.

14 M. Stephen (interprétation): Puis-je vous poser une question? C'est bien

15 ici un témoin de reconnaissance, n'est-ce pas?

16 Mme Hollis (interprétation): Oui.

17 M. Stephen (interprétation): Pourquoi est-ce qu'on lui a montré l'album

18 photographique?

19 Mme Hollis (interprétation): Ce que nous avons fait, Monsieur le Juge,

20 avec les témoins au niveau du Bureau du Procureur, c'est un travail

21 d'enquête et l'identification est bien sûr un problème dans la plupart des

22 cas, avec la plupart de ces témoins. Lorsqu'une affaire comme celle-ci se

23 pose, nous montrons souvent un album photographique aux témoins de

24 reconnaissance. Nous n'avons pas une politique spécifique à cet égard.

25 Cela faisait partie encore de nos efforts d'enquête, d'instruction.

Page 4891

1 Mme la Présidente (interprétation): Avez-vous quelque chose à ajouter?

2 M. Kay (interprétation): Nous sommes autorisés à faire confiance à cette

3 déposition dans la mesure où il n'y a pas eu reconnaissance de l'accusé

4 par le témoin au moment où l'album photographique lui a été montré. Ceci

5 pourrait être confirmé par M. Paepen ou d'autres responsables de

6 l'enquête. Si j'ai bien compris ce qu'a dit M. Paepen, c'est non pas que

7 le témoin a reconnu quelqu'un, mais bien le contraire, à savoir qu'elle

8 n'a reconnu personne dans l'album photographique.

9 Donc nous estimons que l'accusation a tenté -par l'intermédiaire du

10 témoin- de dire qu'elle a reconnu quelqu'un alors que la preuve, à

11 l'époque, s'appuyait sur une non-reconnaissance, et c'est la base de notre

12 plainte.

13 Mme la Présidente (interprétation): La raison pour laquelle j'ai posé la

14 question que j'ai posée à M. Paepen au sujet d'une deuxième visite -est-ce

15 que c'est lui qui a rendu visite au témoin une deuxième fois?-, c'est

16 parce que j'ai cru comprendre dans la déposition qu'elle a expliqué son

17 point de vue, et je crois comprendre qu'à ce moment-là elle a

18 effectivement procédé à une reconnaissance sur la base de l'album de

19 photographies.

20 Qu'a-t-elle dit, Maître Kay?

21 M. Kay (interprétation): Oui, oui, j'ai posé une question précise. Elle

22 n'avait plus l'album de photos entre les mains à ce moment-là.

23 Mme la Présidente (interprétation): J'ai bien compris. La requête que vous

24 déposez quant à l'utilisation de cet album photographique, j'ai cru

25 comprendre la nature de cette requête présentée il y a quelques semaines,

Page 4892

1 aboutirait à l'exclusion de l'album photographique dans le cas où le

2 témoin connaissait M. Tadic précédemment.

3 C'est une requête dont vous avez indiqué que vous la garderiez de côté

4 sous réserve de la déposition de votre expert. C'est la raison pour

5 laquelle le Juge Stephen a demandé pourquoi l'accusation avait montré

6 l'album de photos à ce témoin, puisque ce témoin se rendait à Kozarac

7 trois fois par semaine et que ses parents vivaient à quelques mètres à

8 peine du café de M. Tadic.

9 Je crois que nous disposons maintenant de la position des deux parties.

10 Vous souhaitez que la partie de la déposition concernant l'utilisation de

11 l'album photographique soit exclue. Nous en parlerons ultérieurement, si

12 vous le voulez bien.

13 M. Stephen (interprétation): Est-ce que vous voulez vraiment exclure cette

14 déposition? Je croyais que vous vouliez l'utiliser?

15 M. Kay (interprétation): J'ai pris les choses sous les deux angles. Ce que

16 je demandais de voir exclu, c'était la tentative de la part de

17 l'accusation d'aboutir à une identification positive sur la base de ce

18 témoin matériel qui a donné une déposition contradictoire.

19 Mais pour aider les Juges, et les deux parties d'ailleurs, nous pouvons

20 également nous appuyer sur la déposition du Pr Wagenaar ultérieurement.

21 Cela pourrait être utile.

22 Mme la Présidente (interprétation): J'ai cru comprendre que vous alliez

23 l'entendre, n'est-ce pas?

24 Vous avez déposé une requête précédemment, il y a quelques semaines, et

25 vous avez dit que l'utilisation de l'album photographique n'était plus

Page 4893

1 valable si le témoin connaissait déjà à l'avance M. Tadic. C'est la raison

2 pour laquelle il faut que nous décidions des paramètres qui nous servirons

3 à statuer, même après avoir entendu l'identification faite par ce témoin.

4 Mais ce que dit le Juge Stephen, c'est: est-ce que vous voulez que nous

5 excluions cette déposition, ou est-ce que vous voulez que nous statuions

6 sur la non-identification à partir de l'album de photos?

7 M. Kay (interprétation): Tout est là, Madame la Présidente, il n'y a pas

8 eu identification sur la base de l'album photographique. Dans le cadre des

9 règles concernant la communication des pièces, nous sommes habilités à

10 demander l'exclusion de ce témoignage puisqu'il s'agit bien de documents

11 qui n'ont pas été transmis à la défense et d'une déposition qui est

12 contradictoire. Dans ces conditions, l'accusation aurait dû nous

13 communiquer la pièce et nous aurions pu décider de la façon d'utiliser ce

14 document particulier, mais l'accusation ne l'a pas fait.

15 Mme la Présidente (interprétation): Est-ce que vous souhaitez donc que les

16 Juges statuent sur l'existence ou non d'une non-identification par le

17 témoin sur la base de l'album photographique? C'est bien cela que vous

18 souhaitiez que nous fassions?

19 M. Kay (interprétation): Oui, Madame la Présidente.

20 Mme la Présidente (interprétation): Mais il y a quelques minutes, vous

21 avez dit que l'on pourrait peut-être attendre l'audition du Dr Wagenaar.

22 M. Kay (interprétation): J'essayais de vous aider.

23 Mme la Présidente (interprétation): Dites-moi exactement ce que vous

24 souhaitez et nous l'envisagerons, c'est certain, ce soir!

25 M. Kay (interprétation): Il m'est venu à l'esprit, au cours de la

Page 4894

1 discussion, qu'il pourrait être utile de traiter de toutes ces questions

2 en relation avec la déposition du Pr Wagenaar.

3 Mme la Présidente (interprétation): Donc nous n'avons pas besoin de

4 travailler tard ce soir pour envisager cette affaire. Très bien.

5 Madame Hollis, vous aviez bien compris, n'est-ce pas, que nous allions

6 poursuivre. Pouvez-vous appeler votre témoin suivant?

7 Mme Hollis (interprétation): Oui, Madame la Présidente. Nous appelons à la

8 barre Subha Mujic.

9 M. Niemann (interprétation): Pendant que l'on amène le témoin, il y a deux

10 questions pour lesquelles vous nous aviez demandé de fournir une réponse,

11 hier.

12 D'abord, savoir quand nous pensons terminer la présentation des preuves.

13 Nous pensons que cela pourrait se faire le 16 août.

14 Vous aviez demandé combien de temps après avoir parlé aux témoins de la

15 défense concernant l'alibi. Nous voulons vous demander un délai de trois

16 semaines, si vous pouvez l'accepter.

17 Mme la Présidente (interprétation): Bien. Y a-t-il des objections de la

18 part de la défense en ce qui concerne les trois semaines pour répondre à

19 ces éléments de preuve?

20 M. Wladimiroff (interprétation): Non.

21 Mme la Présidente (interprétation): Ce qui veut dire que vous disposez de

22 trois semaines pour répondre à votre réponse, après avoir terminé

23 d'interviewer les témoins de la défense en matière d'alibis. C'est bien

24 cela?

25 M. Niemann (interprétation): Oui.

Page 4895

1 Mme la Présidente (interprétation): Le 16 août, c'est la date de la fin de

2 l'audition des témoins, sans tenir compte des contre-interrogatoires.

3 M. Niemann (interprétation): Oui, bien sûr.

4 Mme la Présidente (interprétation): Madame Hollis?

5 Mme Hollis (interprétation): Madame Subha Mujic.

6 (Le témoin, Mme Subha Mujic, est introduite dans le prétoire.)

7 Mme la Présidente (interprétation): Le Greffe vient de me signaler qu'il

8 faut lui tendre le serment. Il faut le lui lire, lui en donner lecture.

9 Pouvez-vous, Madame, nous dire quel est votre nom? Comment vous appelez-

10 vous? Pouvez-vous entendre, Madame?

11 Mme Mujic (interprétation): Oui.

12 Mme la Présidente (interprétation): Voulez-vous nous dire votre nom, s'il

13 vous plaît?

14 Mme Mujic (interprétation): Je m'appelle Subha Mujic.

15 Mme la Présidente (interprétation): Pouvez-vous répéter: "Moi, Madame

16 Subha Mujic..."

17 Mme Mujic (interprétation): Moi, Madame Subha Mujic...

18 Mme la Présidente (interprétation): ... déclare solennellement...

19 Mme Mujic (interprétation): ... déclare solennellement...

20 Mme la Présidente (interprétation): ... que je dirai la vérité...

21 Mme Mujic (interprétation): ... que je dirai la vérité...

22 Mme la Présidente (interprétation): ... toute la vérité...

23 Mme Mujic (interprétation): ... toute la vérité...

24 Mme la Présidente (interprétation): ... et rien que la vérité.

25 Mme Mujic (interprétation): ... et rien que la vérité.

Page 4896

1 Mme la Présidente (interprétation): Donc vous avez bien compris qu'il

2 s'agit d'un serment que vous prêtez devant ce Tribunal et que, ce faisant,

3 vous direz la vérité aujourd'hui. Nous nous comprenons bien, Madame Mujic?

4 Mme Mujic (interprétation): Oui.

5 Mme la Présidente (interprétation): Vous pouvez prendre place.

6 (Interrogatoire principal de Mme Subha Mujic par Mme Hollis.)

7 Mme Hollis (interprétation): Madame Mujic, dites-nous quelle est votre

8 date de naissance.

9 Mme Mujic (interprétation): Je suis née le 7 décembre.

10 Question: De quelle année?

11 Réponse: 1947.

12 Question: Etes-vous née à Brdjani?

13 Réponse: Oui.

14 Question: Est-ce que Brdjani se trouve près de la ville de Kozarac?

15 Réponse: Oui.

16 Question: A quelle distance se trouve Brdjani de la ville de Kozarac?

17 Réponse: A un kilomètre.

18 Question: Habitiez-vous à Brdjani jusqu'au 26 mai 1992?

19 Réponse: Oui.

20 Question: Le 26 mai 1992, vous êtes-vous rendue au camp de détention de

21 Trnopolje?

22 Réponse: Oui.

23 Question: Après avoir passé plusieurs journées au camp de détention de

24 Trnopolje, on vous a permis de vous rendre à la maison de votre soeur, à

25 Jaskici?

Page 4897

1 Réponse: Oui.

2 Question: Comment s'appelle votre sur qui habite à Jaskici?

3 Réponse: Elle s'appelle Draguna.

4 Question: Et son nom de famille?

5 Réponse: Jaskic.

6 Question: Madame Mujic, à quel groupe ethnique appartenez-vous ou quelle

7 est votre nationalité?

8 Réponse: Je suis musulmane.

9 Question: Madame Mujic, au cours du moment où vous viviez à Brdjani,

10 vous êtes-vous jamais rendue dans la ville de Kozarac?

11 Réponse: Oui, bien sûr.

12 Question: Et y alliez-vous souvent?

13 Réponse: Deux fois par semaine.

14 Question: Et pourquoi y alliez-vous?

15 Réponse: J'allais au marché et puis j'allais également rendre visite à

16 ma mère le dimanche.

17 Question: Donc votre mère habite à Kozarac?

18 Réponse: Oui.

19 Question: Connaissiez-vous M. Dule Tadic?

20 Réponse: Oui.

21 Question: Depuis combien de temps le connaissiez-vous?

22 Réponse: Avant la guerre, quatre ans avant la guerre.

23 Question: Et comment le connaissiez-vous?

24 Réponse: Nous le connaissions. Mon fils m'a dit qu'il était professeur

25 de karaté.

Page 4898

1 Question: Avait-il une activité particulière ou un commerce à Kozarac?

2 Réponse: Il travaillait à ce centre de karaté, mais il était

3 propriétaire d'un café également.

4 Question: Savez-vous où se trouvait ce café?

5 Réponse: Oui.

6 Question: Où était-il, ce café?

7 Réponse: A Kozarac. Lorsqu'on descend la rue maréchal Tito, vers la

8 route de Banja Luka à Prijedor, ce café se trouve à droite.

9 Question: Quand on se dirige vers la route Banja Luka / Prijedor, le

10 café de M. Tadic est à gauche?

11 Réponse: Non, non.

12 Question: Quand on descend la rue maréchal Tito vers la route alors de

13 Banja Luka à Prijedor, c'est ça?

14 Réponse: Oui.

15 Question: Et le café est à gauche?

16 Réponse: Oui.

17 Question: Vous vous souvenez quels autres commerces se trouvent en face

18 de ce café?

19 Réponse: Il y a un salon de coiffure et ensuite un magasin de

20 médicaments, une pharmacie, et puis un magasin de textiles.

21 Question: Lorsque vous vous rendiez à Kozarac pour rendre visite à votre

22 mère et pour faire vos achats, en moyenne à quel rythme voyiez-vous Dule

23 Tadic à Kozarac?

24 Réponse: Parfois je le voyais chaque semaine, parfois toutes les deux

25 semaines.

Page 4899

1 Question: Donc vous le connaissiez bien de vue?

2 Réponse: Oui.

3 Question: Est-ce que vous le fréquentiez?

4 Réponse: Non.

5 Question: Vous rendiez-vous dans son café quelquefois?

6 Réponse: Non.

7 Question: Connaissiez-vous d'autres membres de sa famille?

8 Réponse: Je connaissais sa mère et sa femme.

9 Question: Comment s'appelait sa femme?

10 Réponse: Mira.

11 Question: Et sa mère, comment s'appelait-elle?

12 Réponse: Staka.

13 Question: Vous souvenez-vous de la dernière fois que vous avez vu M.

14 Tadic avant l'attaque de Kozarac?

15 Réponse: Peut-être un mois auparavant.

16 Question: Et au cours des quatre années au cours desquelles vous avez

17 connu Dusko Tadic de vue, l'avez-vous jamais vu porter une barbe?

18 Réponse: Oui.

19 Question: Alors pendant ce mois avant l'attaque de Kozarac, lorsque vous

20 avez vu Dule Tadic le mois précédent donc, est-ce qu'à cette époque il

21 portait une barbe?

22 Réponse: Oui.

23 Question: Avait-il de la barbe ou pas?

24 Réponse: Oui. Oui, il portait la barbe à ce moment-là.

25 Question: Le 14 juin 1992, où vous trouviez-vous?

Page 4900

1 Réponse: Je me trouvais au village de Jaskici.

2 Question: Vous y alliez souvent?

3 Réponse: Oui. J'y allais une fois par mois, une fois tous les deux

4 mois. Cela dépendait du temps dont je disposais.

5 Question: Le 14 juin, lorsque vous vous trouviez à Jaskici, chez qui

6 étiez-vous?

7 Réponse: A la maison de Salko Jaskic.

8 Question: Et pourquoi vous y trouviez-vous, donc dans la maison de votre

9 soeur?

10 Réponse: Oui, j'étais donc dans la maison de ma soeur parce que je

11 n'avais pas d'autre endroit. Je ne pouvais plus être chez moi à Brdjani.

12 Question: Que s'était-il passé à votre maison à Brdjani?

13 Réponse: Cette maison a été bombardée et ensuite elle a été incendiée.

14 Question: Dans cette région de Brdjani où vous habitiez, pouvez-vous

15 nous dire quelle était la nationalité des habitants?

16 Réponse: Des Musulmans.

17 Question: Est-ce qu'on pourrait fournir au témoin la pièce 289? Madame

18 Mujic, est-ce que vous pouvez reconnaître ce que représente cette

19 photographie?

20 Réponse: Oui.

21 Question: Il s'agit de la maison de qui?

22 Réponse: Il s'agit de la maison de ma soeur.

23 Question: Et de la maison de Salko Jaskic?

24 Réponse: En effet, la maison de Salko Jaskic.

25 Question: Le 14 juin 1992, est-ce qu'il y avait des hommes, des femmes

Page 4901

1 et des enfants dans cette maison?

2 Réponse: Oui.

3 Question: Ce même jour, est-ce que des hommes en uniforme sont arrivés à

4 Jaskici?

5 Réponse: Oui.

6 Question: Comment avez-vous su que ces hommes étaient entrés dans

7 Jaskici?

8 Réponse: Au moment où ils nous ont fait sortir de la maison, nous nous

9 sommes rendu compte qu'il s'agissait de militaires.

10 Question: Vous dites qu'ils vous ont fait sortir, cela veut dire qu'il

11 s'est passé quoi?

12 Réponse: Ils nous ont fait sortir. Ils ont aligné les hommes et nous

13 aussi. Ils nous ont placés le long de la maison et il y a un soldat qui

14 est rentré dans la maison, qui a tiré des coups de feu dans la maison. Il

15 a dit qu'il allait nous tirer dessus. Ils ont emmené les hommes le long de

16 la route, et nous, on nous a fait rentrer dans la maison.

17 Question: Je voulais vous arrêter quelques instants. Vous venez de nous

18 dire que vous avez d'abord dû sortir de la maison, que les hommes ont été

19 séparés des femmes et des enfants. C'est bien cela?

20 Réponse: Oui.

21 Question: Donc les hommes ont été séparés et, à ce moment-là, les femmes

22 on leur a dit d'aller où?

23 Réponse: A côté de la maison.

24 Question: Et les hommes, où devaient-ils aller?

25 Réponse: Les hommes ont été alignés le long du garage, près d'un tas de

Page 4902

1 sable.

2 Question: Pouvons-nous mettre maintenant cette photo sur le

3 rétroprojecteur? Madame Mujic, pouvez-vous prendre le pointeur, qui se

4 trouve là, et nous montrer où se trouvaient les femmes et les enfants? Où

5 devaient se placer les femmes et les enfants? Montrez-nous cela sur le

6 rétroprojecteur.

7 Réponse: Ici, c'est là que les femmes et les enfants devaient se tenir.

8 Question: Pouvez-vous nous montrer où on a emmené les hommes, près de ce

9 tas de sable?

10 Réponse: Là. C'est là que se trouvaient les hommes. Près du sable.

11 (Le témoin indique l'emplacement.)

12 Pouvez-vous nous montrer le bâtiment que vous avez appelé le garage?

13 Réponse: Voilà, ça c'est le garage. C'est là que les voitures étaient

14 stationnées.

15 (Le témoin indique l'emplacement sur la photographie.)

16 Question: Donc tout à fait à gauche de ce cliché?

17 Réponse: Oui, en effet.

18 Question: Merci. Lorsque vous étiez dehors et que les hommes ont été

19 séparés des femmes et des enfants, on vous a ordonné de rentrer dans la

20 maison à nouveau?

21 Réponse: Oui.

22 Question: Lorsque vous êtes rentrés dans la maison, avez-vous pu voir ce

23 que l'on faisait aux hommes?

24 Réponse: Oui. Oui, j'ai vu qu'ils les tabassaient.

25 Question: Vous avez vu ça pendant que vous étiez encore dehors?

Page 4903

1 Réponse: Oui.

2 Question: Avez-vous pu reconnaître l'un des hommes qui passaient les

3 autres à tabac?

4 Réponse: Oui. J'ai reconnu Dule Tadic.

5 Question: Vous reconnaissiez les hommes qui étaient frappés et passés à

6 tabac?

7 Réponse: C'est Dule Tadic que j'ai reconnu. Il les frappait.

8 Réponse: Mais qui frappait-il?

9 Réponse: Dule Tadic a frappé Bejdo Balic, Sefic Balic, Ismet Jaskic,

10 Hasan Jakupovic, Salko Jaskic et Jasmin.

11 Question: Vous connaissez le nom de famille de Jasmin?

12 Réponse: Non, non, je ne connais pas son nom de famille.

13 Question: Ni le nom de sa mère?

14 Réponse: Zemka.

15 Question: Après que vous ayez vu Dule Tadic en train de frapper ces

16 hommes, êtes-vous ensuite rentrée dans la maison?

17 Réponse: Oui.

18 Question: Pendant que vous étiez dehors et que vous avez vu Dule Tadic

19 en train de battre, est-ce que vous le voyiez clairement, M. Tadic?

20 Réponse: Oui, je pouvais le voir très clairement et avec certitude.

21 Question: Vous souvenez-vous de ce qu'il portait?

22 Réponse: Il portait un uniforme de camouflage.

23 Question: Savez-vous si, à l'époque, il portait de la barbe ou s'il

24 était rasé de près?

25 Réponse: Il portait une barbe.

Page 4904

1 Question: Vous souvenez-vous avec quoi il tabassait ces hommes?

2 Réponse: Je ne sais pas. Je ne sais pas s'il avait un fusil ou quelque

3 chose, je ne sais pas. Peut-être un fusil. Il les frappait et il leur

4 donnait également des coups de pied, des coups de botte.

5 Question: Lorsque vous êtes retournée dans la maison, qu'avez-vous fait?

6 Réponse: Ils nous ont dit de ne pas regarder, mais je voulais regarder

7 parce qu'il s'agissait de membres de notre famille. Alors j'ai regardé et

8 je leur ai dit: "Tuez-moi aussi!" et j'ai regardé pendant qu'il les

9 passait à tabac jusqu'à ce qu'ils deviennent inconscients.

10 Question: Qui battait ces hommes?

11 Réponse: Dule Tadic.

12 Question: Lorsque vous étiez à l'intérieur et que vous regardiez, vous

13 regardiez par une fenêtre?

14 Réponse: Oui.

15 Question: Est-ce que vous pouvez nous dire à quelle distance vous vous

16 trouviez de cette fenêtre?

17 Réponse: Nous étions à cette distance-là de la fenêtre. Je ne sais

18 pas... Un mètre peut-être, un mètre et demi ou deux mètres. J'avais

19 tellement peur que je n'ai pas réfléchi à cela et je ne savais même pas

20 que j'allais survivre à cela.

21 Question: Donc vous vous trouviez assez près de la fenêtre au moment où

22 vous regardiez?

23 Réponse: Oui.

24 Question: Pouviez-vous voir clairement par cette fenêtre?

25 Réponse: Oui. Oui, oui, je pouvais voir très clairement.

Page 4905

1 Question: Lorsque vous avez regardé par la fenêtre et vous avez vu ces

2 passages à tabac, où se trouvaient les hommes qui avaient été emmenés de

3 votre maison?

4 Réponse: Ces hommes ont été emmenés à l'extérieur. Ils devaient garder

5 les mains dans la nuque et puis il les battait.

6 Question: Mais où se trouvaient-ils? Etaient-ils encore dans le jardin

7 ou avaient-ils été déplacés ailleurs?

8 Réponse: Non, ils étaient dehors. Ils les ont fait se coucher par terre

9 avec les mains sur la tête.

10 Question: Où les a-t-on fait s'allonger?

11 Réponse: Sur la route, derrière la clôture.

12 Question: Qu'avez-vous vu après que Dule Tadic ait tabassé ces hommes?

13 Réponse: Ensuite, ce que j'ai vu, ils ont sauté au-dessus de la clôture

14 et il a donné l'ordre de leur verser de l'eau dessus. Donc les soldats

15 sont allés dans la maison de Hamed pour aller chercher de l'eau et pour

16 verser de l'eau sur eux.

17 Question: Vous parlez de sauter une clôture, mais de quel genre de

18 clôture s'agissait-il?

19 Réponse: Il y avait une clôture entre les jardins de la maison de ma

20 sur et une route. Ils étaient du côté de la route. Ils n'ont pas ouvert

21 la clôture. Ils ont sauté au-dessus. Et ensuite, ils ont versé de l'eau

22 sur ces hommes pour qu'ils reviennent à eux, de l'eau que nous utilisions

23 pour la lessive.

24 Question: Vous avez dit qu'ils s'étaient rendus dans la maison de Ahmed.

25 C'est cela?

Page 4906

1 Réponse: Oui, c'est cela.

2 Question: Ahmed qui? Comment s'appelait-il?

3 Réponse: Ahmed Jaskic.

4 Question: Est-ce qu'on peut montrer au témoin la pièce 291? Nous allons

5 rendre au Greffe la pièce précédente. Madame Mujic, est-ce que vous

6 reconnaissez la vue que l'on voit de la fenêtre?

7 Réponse: Oui, je reconnais cela. Il s'agit de la fenêtre de la maison

8 de ma sur par laquelle nous regardions.

9 Question: Pouvons-nous placer ce cliché sur le rétroprojecteur? Madame,

10 prenez le pointeur et montrez-nous où se trouvait Dule Tadic en train de

11 tabasser ces hommes pendant que vous regardiez par la fenêtre?

12 (Le témoin indique l'emplacement sur la photographie.)

13 Réponse: Nous regardions de là et voilà où il se trouvait. Il y a la

14 route, là derrière. C'est près de la maison de Ahmed. Et sur cette route,

15 il y avait une clôture, c'est là qu'ils sont passés au-dessus de la

16 clôture et voilà où Dule Tadic tabassait ces hommes.

17 Question: Vous dites qu'il y avait une clôture. De quel côté de la

18 route? Du côté de la maison de Ahmed ou bien de l'autre côté?

19 Réponse: Du côté de Salko, il y avait une clôture métallique. Du côté

20 de Ahmed c'était une clôture en bois. Ils ont sauté au-dessus de la

21 clôture de Salko, ils sont arrivés au puits. Il y avait un petit trou

22 derrière.

23 Question: Cette clôture de métal, est-ce que vous pouviez voir à

24 travers?

25 Réponse: C'est une clôture qui était très basse, pas haute. Nous

Page 4907

1 pouvions voir à travers cette clôture en fil métallique.

2 Question: Donc vous pouviez voir à travers cette clôture, ce grillage?

3 Réponse: Oui.

4 Question: Est-ce que vous avez véritablement vu les hommes emmenés le

5 long de cette route?

6 Réponse: Oui. Oui, je l'ai vu.

7 Question: Pourriez-vous prendre ce pointeur et nous indiquer dans quelle

8 direction ces hommes ont été emmenés?

9 (Le témoin indique l'emplacement.)

10 Réponse: Voilà, le long de cette route-là, vers les autres maisons et

11 vers Kozarac puisque c'est dans cette direction que va la route. Voilà la

12 route et la maison de Huso Jaskic, et ensuite les autres maisons, et tout

13 cela mène dans la direction de Kozarac. Depuis qu'ils ont été emmenés,

14 nous ne les avons plus jamais revus.

15 Question: Voulez-vous regarder dans ce prétoire et nous dire si vous

16 voyez M. Dule Tadic de Kozarac dans cette pièce.

17 Réponse: Oui, je le vois.

18 Question: Pouvez-vous nous dire où il se trouve et ce qu'il porte comme

19 vêtements?

20 Réponse: Il se trouve assis entre ces deux policiers. Il porte un

21 veston vert et une chemise de couleur crème avec une cravate.

22 Question: S'agit-il de l'homme que vous avez vu à Jaskici le 14 juin

23 1992?

24 Réponse: Oui. Oui, en effet, il s'agit bien de cet homme-là.

25 Mme Hollis (interprétation): Peut-on enregistrer la bonne identification

Page 4908

1 de l'accusé?

2 Mme la Présidente (interprétation): Oui, nous en prenons bonne note.

3 Mme Hollis (interprétation): Madame Mujic, lorsque vous vous trouviez dans

4 cette maison et que vous regardiez par la fenêtre, que vous voyiez Dule

5 Tadic en train de tabasser ces hommes, est-ce que votre sur était dans la

6 même pièce avec vous?

7 Réponse: Oui, elle y était.

8 Question: Est-ce qu'elle regardait également vers la route?

9 Réponse: Oui.

10 Question: Est-ce que vous vous souvenez de quelque chose qu'elle vous a

11 dit pendant que vous regardiez la route?

12 Réponse: Oui, je m'en souviens.

13 Question: Que vous disait-elle?

14 Réponse: Elle nous a dit: "Regardez, Dule Tadic est en train de tuer

15 toute la famille: le mari, le père, le fils, tout le monde", et j'ai dit:

16 "Oui ".

17 Question: Après que les hommes aient été emmenés ce jour-là, êtes-vous

18 ressortie?

19 Réponse: Oui.

20 Question: Sans nous citer de noms, avez-vous vu des corps à Jaskici?

21 Réponse: Oui.

22 Question: Vous nous disiez que les hommes qui ont été emmenés ce jour-

23 là, vous ne les avez plus jamais revus.

24 Réponse: Non.

25 Question: Des membres de votre famille ont été emmenés également?

Page 4909

1 Réponse: Oui.

2 Question: Quels membres de votre famille ont été emmenés?

3 Réponse: Bejdo Balic, Sefic Balic, Salko Jaskic, Munib Besic Salih

4 Softic, Ismet Jaskic et Hasan Jakupovic.

5 Question: Avez-vous essayé de retrouver les membres de votre famille?

6 Réponse: Oui, oui, bien sûr.

7 Question: Après ces événements qui se sont passés à Jaskici, avez-vous

8 quitté Jaskici le même jour?

9 Réponse: Oui.

10 Question: Vous nous avez dit que Salih Softic était un membre de votre

11 famille. L'avez-vous revu après ces incidents à Jaskici?

12 Réponse: Non.

13 Question: Après avoir quitté Jaskici, vous êtes-vous rendue à Trnopolje?

14 Réponse: Oui.

15 Question: Ensuite, est-ce que vous avez fait partie d'un convoi qui

16 s'est rendu dans un territoire sous contrôle bosniaque?

17 Réponse: Oui.

18 Question: Madame Mujic, à votre connaissance, ce 14 juin 1992, est-ce

19 que votre père ou votre frère faisait partie d'une organisation militaire

20 ou paramilitaire?

21 Réponse: Non.

22 Question: A votre connaissance, à cette date est-ce qu'ils possédaient

23 des armes?

24 Réponse: Non.

25 Mme Hollis (interprétation): Je n'ai plus de questions.

Page 4910

1 Mme la Présidente (interprétation): Nous levons la séance jusqu'à 10

2 heures demain matin.

3 (La séance est levée à 17 heures 30.)

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25